Est-ce encore très difficile d'être une femme?

biscotte beurree Membre 350 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Rien n'empêche l'homme de donner le biberon, tout comme rien n'empêche l'homme de faire du fitness, tout comme rien n'empêche l'homme d'être assistant maternel, tout comme rien n'empêche la femme d'être garagiste, seulement tu auras remarqué qu'il y a ce qu'on appelle une "disposition" selon le sexe, à faire l'un ou l'autre.

La femme est naturellement disposée à s'occuper de l'enfant parce que c'est elle qui le porte, et l'allaite, d'ailleurs le nouveau-né au départ ne reconnait que sa mère. Ainsi, tout le temps de l'éducation, il y a un lien indestructible qui lie la mère à l'enfant. C'est de cette façon que toute société s'est faite en faisant de la femme la reine de la sphère privée, quand l'homme était roi dans la sphère publique, cette caractéristique est aussi évidente et absolue que le fait que l'on mange ou respire.

Maintenant, qu'une partie croissante des femmes prenne comme une insulte le fait qu'il existe des choses qui de façon innée les positionnent différemment de l'homme, je veux bien le comprendre, simplement elles se créent un problème qui n'a pas lieu d'être. (d'ailleurs il faudrait, dans cette démarche, prendre toute forme de galanterie pour une insulte, car la galanterie est une forme d'attention et de protection qu'on marque envers la femme et pas envers l'homme, la femme n'ayant pas à être considérée différemment de l'homme, il est temps de mettre un terme à la galanterie).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

SteCatherine Membre 1 327 messages
Femme Poulpeuse‚ 38ans
Posté(e)

Non, je n'ai pas remarqué de disposition. J'ai remarqué qu'on éduquait les gens de façon à ce qu'ils se definissent par leur genre.

La femme porte l'enfant ? Ben la femme porte l'enfant. Point. Ca ne signifie pas qu'elle ait un gêne de la cuisine ou du ménage pour autant , de même que l'homme, dans les cavernes, ne dissimulait pas un gêne de la voiture ou de la tondeuse à gazon.

Si les rôles changent , si la société évolue dans un sens, c'est bien parce que les personnes qui la constituent ne s'y retrouvent pas. Tu ne peux pas dire que le problème n'a pas lieu d'être...c'est comme si on décidait de ta vie à ta place et qu'on te disait "mais enfin, tu n'as pas à avoir des envies ou des désirs ... ce chemin là est tout à fait naturel pour toi"

Ca ne te semble pas choquant , à toi , d'affirmer des trucs sur ce que c'est qu'être une femme ou avoir l'instinct maternel ? Y'a pas rien que dans le principe un ptit truc qui te dérange ? Je ne dis pas que l'on a pas le droit d'avoir une opinion , je dis que pendant des siècles les hommes trouvaient totalement naturel de penser pour les femmes. Ben tu continues, c'est tout. Ce qui dérange c'est qu'elles ne sont plus d'accord et qu'en plus, il se trouve qu'elles pensent autrement.

Il est fort heureux que nos vies entières ne se définissent plus en fonction des organes génitaux que la hasard nous a attribué.

Qu'une femme porte un enfant pendant neuf mois n'a aucun lien avec sa présence à la maison, sa totale dépendance financière vis à vis d'un éventuel mari ou père, qui serait forcément contraint à travailler toute sa vie pour subsister aux besoins de la famille, sous le prétexte qu'il ne porte pas un enfant pendant neuf mois. De quelle nature et condition innée parle t on là ?

Je ne nie pas les différences basiques entre hommes et femmes, je dis simplement qu'elles restent terriblement relatives ... à l'éducation et à la culture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
Moi aussi suis contente d'être une femme, c'est meme atroce a dire, mais je crois que ca me ferait suer d'être un homme. Je les trouve couards, manichéens, suffisants,douillets, lourdeaux et feignants en général. Peu d'hommes ont mon admiration, tandis que nombre de femmes m'etonnent en régulièrement. :smile2:

Avoue que tu ne peux que remercier la Nature de nous avoir faits de cette sorte là. Car grâce à cela, les femmes sont rehaussées par la comparaison. En fait, que nous soyons nuls et affligeants entre dans le grand plan Galanterie de l'Univers.

Mais ce n'est pas pour ça qu'on ne nous aime pas. Après tout, les lions sont tire-au-flanc, se contentent de se faire apporter la viande chassée par leurS épouseS, mangent, dorment et ne se préoccupent pas trop de leurs lionceaux qu'ils considèrent parfois même d'un mauvais oeil. Bref les lions sont inutiles mais ils le sont avec panache. A qui viendrait-il l'idée de ne pas admirer et aimer les lions ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Pour repondre au sujet je pense après avoir un peu voyagé que la France est certainement un des pays ou l'égalité hommes -femmes est la plus visible (hormis les pays scandinaves que je ne connais pas ) .

Sinon je ne comprend pas trop l'affirmation couramment exprimée que les femmes ne travaillaient pas.

Au niveau de la moyenne et haute bourgeoisie du 19 eme siecle (et du 18 eme siècle à la limite ) et de l'aristocratie nous sommes d'accords .Cependant la majorité des femmes ont toujours travaillé ,et assez dur d'ailleurs .Les femmes des campagnes (la population rurale était largement majoritaire en France et ce jusqu'au début du 20 eme siècle ) participaient avec les hommes aux travaux des champs , les femmes de la petite bourgeoisie travaillaient aussi.

On pourrait même ,au regard des chiffres, en prenant en compte l'âge précoce des premiers travaux,penser que la femme du 19 eme siecle travaillait plus qu'aujourd'hui .

Modifié par Acharon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
biscotte beurree Membre 350 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)
Non, je n'ai pas remarqué de disposition. J'ai remarqué qu'on éduquait les gens de façon à ce qu'ils se definissent par leur genre.

La femme porte l'enfant ? Ben la femme porte l'enfant. Point. Ca ne signifie pas qu'elle ait un gêne de la cuisine ou du ménage pour autant , de même que l'homme, dans les cavernes, ne dissimulait pas un gêne de la voiture ou de la tondeuse à gazon.

Bien, si tu n'as pas remarqué cette disposition dont je parle, alors je te conseille de demander l'avis à une puéricultrice ou à quiconque à un contact avec les enfants dès leur plus jeune âge, et on t'expliquera très bien que tout naturellement le petit garçon et le petit enfant ne dessinent pas la même chose, n'ont pas le même comportement dans la cour de récré, et demandent des jeux différents à Noël, et ce quelle que soit le pays, la conditions sociales et le contexte familial.

Bref, prétendre que dès cet âge là l'environnement culturel aurait fait son office, est une démonstration de plus qu'en réalité la haine des différences, c'est toi qui l'a.

Je ne dis pas que parce que la Nature met des dispositions, alors il ne faut pas les remettre en cause (sinon restons des animaux). Je dis que ce que la Nature met en nous est bien plus puissant qu'on ne veut le croire, et qu'il ne faut pas s'étonner, donc, que quand on décide d'aller contre, on se heurte à une inertie.

Sinon, d'accord avec ce qu'a dit Acharon: en réalité les femmes ont toujours travaillé de la même façon que l'homme, je parle de l'essentiel des "Français" de l'époque. Par contre, il faut souligner que n'importe quel étranger en visite en France à la Cour s'étonnait du pouvoir des femmes, car en réalité, c'étaient elles qui avaient le pouvoir, cela, il faudrait le porter à la connaissance des chiennes de garde. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité insumisa34
Invité insumisa34 Invités 0 message
Posté(e)

est t'il plus difficile d'etre une femme aujourd'hui?? je sais pas...il me semble qu'il est déjà difficile d'etre un humain en soi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
La féministe moyenne a généralement pas mal de choses à dire parce que pour se revendiquer "feministe" il faut déjà comprendre ce dont il s'agit et ne pas le considérer comme un terme injuriant comme le font les 3/4 de la population française.

;)

C'est vrai qu'on assimile la féministe à une folle castratrice. Dommage d'avoir honte du féminisme qui nous a tant apporté... et même indirectement aux hommes, quand on prend l'exemple de la contraception, laquelle évite aussi aux hommes d'avoir un enfant non désiré... ;)

Il faut juste comprendre que notre condition (c'est à dire ce que nous sommes, et la façon dont la nature nous fait), n'est pas entièrement conciliable avec ce à quoi les féministes aspirent. Il y a entre l'enfant et la femme un lien plus fort qu'entre l'homme et l'enfant, c'est là une inégalité que tu ne rompras jamais.

J'aimerais assez que tu développes car il me semble que cette inégalité naturelle ne dure que neuf mois par enfant (et donc 0, si pas d'enfant dans un couple :| ) sur toute une vie donc je ne vois pas trop les effets sur "ce à quoi les féministes aspirent" (heureusement que ce ne sont que les féministes d'ailleurs, ouf :smile2: ).

Ce qui est bien avec toi, c'est quand tu fais une dérobade, tu ne cherches même pas à le cacher.

Ben oui, il est certain qu'on se retrouve en face d'un léger problème lorsqu'on veut travailler comme l'homme à plein temps et en même temps élever des gosses. C'est con, mais c'est comme ça, c'est ce que je disais, la contradiction qui sera toujours là entre la condition que la nature a faite, et le modèle théorique auquel le féminisme aspire.

Tu mélanges la grossesse et le fait d'élever des enfants, qui peut être réalisé par l'homme (sinon je plains les veufs et les divorcés): un homme peut changer des couches, donner le biberon ou un repas, lire une histoire, faire faire les devoirs, acheter un pantalon ou des moufles, etc. Si si, c'est scientifiquement prouvé. :|

Et mon modèle du "monde du travail déconnecté des réalités humaines les plus basiques " ? :D

Parce qu'à y regarder deux minutes, travailler comme on fait n'a plus aucun rapport avec nos besoins humains, ni aucune corrélation... si ce n'est que si on ne bosse pas on se retrouve exclu.

Et les femmes ne veulent justement pas être exclues de la société tout en devant répondre à cette contingence primordial qu'est d'enfanter et de s'occuper des chiards, du moins quand ils sont chiards.

C'est un moyen d'esclavage patriarcal que de baser une société sur le monde du travail et d'essayer d'en couper les femmes. :| Non pas que je sois contre l'idée, mais bon, appelons un chat un chat. :|

Tout à fait d'accord. Si une femme est au chômage et qu'elle n'a pas d'enfant (parce que ça ne s'obtient pas en claquant des doigts et qu'il n'y a aucun rapport de nécessaire cause à effet entre le fait d'être une mère et celui d'être femme), elle n'est rien socialement.

Si le modèle que tu proposes est celui ou l'on sous-traite l'éducation de ses propres enfants à d'autres pour pouvoir travailler pleinement, alors c'est vers une belle humanité qu'on se dirige ! ;)

Ben quand la femme assume toute la charge parentale, c'est déjà de la sous-traitance. :o°

Rien n'empêche l'homme de donner le biberon, tout comme rien n'empêche l'homme de faire du fitness, tout comme rien n'empêche l'homme d'être assistant maternel, tout comme rien n'empêche la femme d'être garagiste, seulement tu auras remarqué qu'il y a ce qu'on appelle une "disposition" selon le sexe, à faire l'un ou l'autre.

La femme est naturellement disposée à s'occuper de l'enfant parce que c'est elle qui le porte, et l'allaite, d'ailleurs le nouveau-né au départ ne reconnait que sa mère.

Faux. L'enfant reconnaît son père, dont il entend la voix pendant la grossesse.

Il n'y a aucune "disposition" en tant que telle, juste des habitudes identitaires et culturelles. C'est pour ça qu'il y a des femmes qui choisissent de devenir garagistes, des hommes de devenir sage-femme (je ne me souviens plus du terme masculin), etc. Si c'était une disposition à ne pas l'être, ce serait réellement impossible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
biscotte beurree Membre 350 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Une disposition n'est pas une nécessité, toute la nuance est là...

D'ailleurs, selon cette logique, les féministes estimeront devoir combattre tant que les petites filles auront des comportement différents des garçons. Tant qu'elles commanderont à Noel plus de Barbies que les garçons, alors ce sera la trace d'une inégalité à effacer (pourquoi les filles et les garçons commanderaient-ils des choses différentes à moins d'avoir été "conditionnés" par une méchante société machiste ?).

Il y a donc encore pas mal de boulot à faire pour effacer ce qui nous distingue.

(et ensuite nous les hommes, on pourra demander à avoir des seins et à allaiter, les femmes elles se feront greffer des couilles pour pouvoir se les gratter)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité insumisa34
Invité insumisa34 Invités 0 message
Posté(e)

c'est pour ça que les féministes sont des ennemies de la féminité...

ammené la féminité au stade d'égal à l'homme n'est pas adopté le comportement de l'homme....sinon,c'est reconnaitre l'homme en tant que model...donc lui conféré son rôle de dominant.

etre une femme,n'à rien de diminuant,ça l'est quand les femmes imitent les hommes dans tout ce qu'il y à de pire...ça l'est quand les femmes rejettent la féminité au nom d'une pseudo égalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
biscotte beurree Membre 350 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Exactement, heureux de voir que ce propos vient d'une femme. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
D'ailleurs, selon cette logique, les féministes estimeront devoir combattre tant que les petites filles auront des comportement différents des garçons. Tant qu'elles commanderont à Noel plus de Barbies que les garçons, alors ce sera la trace d'une inégalité à effacer (pourquoi les filles et les garçons commanderaient-ils des choses différentes à moins d'avoir été "conditionnés" par une méchante société machiste ?).

Il y a donc encore pas mal de boulot à faire pour effacer ce qui nous distingue.

(et ensuite nous les hommes, on pourra demander à avoir des seins et à allaiter, les femmes elles se feront greffer des couilles pour pouvoir se les gratter)

C'est bien de féliciter insumisa de dire ça alors que juste avant tu as tenu ce genre de propos. :smile2:

Les femmes ne désirent pas gommer les différences hommes/femmes, elles aspirent à une égalité de traitement et de droits, ce qui n'est pas du tout la même chose.

Cela ne me réjouit pas de voir qu'au nom de revendications féministes de plus en plus d'hommes subissent des violences conjugales: un homme mourrait tous les treize jours sous les coups de sa compagne, contre deux jours pour les femmes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SteCatherine Membre 1 327 messages
Femme Poulpeuse‚ 38ans
Posté(e)
c'est pour ça que les féministes sont des ennemies de la féminité...

ammené la féminité au stade d'égal à l'homme n'est pas adopté le comportement de l'homme....sinon,c'est reconnaitre l'homme en tant que model...donc lui conféré son rôle de dominant.

etre une femme,n'à rien de diminuant,ça l'est quand les femmes imitent les hommes dans tout ce qu'il y à de pire...ça l'est quand les femmes rejettent la féminité au nom d'une pseudo égalité.

Tu confonds rapports de séduction et situation sociale.

Les femmes n'adoptent pas le comportement de l'homme ... elles adoptent leur comportement à elles, et inversement.

Désolée mais quand je vois un individu , ses seins ou sa paire de couilles ne sont pas ce qui les définit à mes yeux et ce qui serait sensé définir l'ensemble de ses goûts, comportements, de sa personnalité, de ses envies etc.

Ce n'est pas refuser les différences , c'est au contraire leur ouvrir la porte et leur permettre de s'épanouir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SteCatherine Membre 1 327 messages
Femme Poulpeuse‚ 38ans
Posté(e)
Une disposition n'est pas une nécessité, toute la nuance est là...

D'ailleurs, selon cette logique, les féministes estimeront devoir combattre tant que les petites filles auront des comportement différents des garçons. Tant qu'elles commanderont à Noel plus de Barbies que les garçons, alors ce sera la trace d'une inégalité à effacer (pourquoi les filles et les garçons commanderaient-ils des choses différentes à moins d'avoir été "conditionnés" par une méchante société machiste ?).

Tu es surtout tellement enfermé dans ta bulle que tu ne lis pas ce qui est dit : acceptation des différences individuelles.

Cela signifie que l'on peut offrir une poupée autant à un garçon qu'à une fille , et idem pour un garage.

La question n'est pas d'empêcher quoi que ce soit, c'est de permettre à chacun de se développer tel qu'il le ressent.

Tes affirmations ne font que renforcer des "règles" , des "certitudes" qui finalement étouffent la société. Pourquoi ne simplement pas laisser les gens évoluer en fonction de leurs envies ? On verra où se situe réellement cette fameuse "nature" et ses comportements "innés" qu'on se retrouve à imposer tant ils sont "naturels" et tant les gens s'y plaisent.

Les féministes se battront tant qu'il existera des verrous culturels qui empêcheront les filles et les garçons de se developper en tant qu'individu. En l'occurence, ce sont majoritairement les femmes qui ont été victimes de ses verrous pendant des siècles. Les hommes bénéficiant de ce combat ont aussi reconnus les vertues d'un monde où ils pouvaient, eux aussi, faire d'autres choix.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité insumisa34
Invité insumisa34 Invités 0 message
Posté(e)

évidement,ceci dit je suis certaine qu'il à été frustrant pour des tas d'hommes le rôle dans laquel ils ont été enfermés et cloisonnés.

ceci étant,moi je préchait juste sur le fait qu'il faut savoir acceptée sa nature et les aptitudes qui y sont liés...

je parle pas de ménage ou cuisine...pour preuve que les plus grands chefs du monde sont des hommes!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
Pour repondre au sujet je pense après avoir un peu voyagé que la France est certainement un des pays ou l'égalité hommes -femmes est la plus visible (hormis les pays scandinaves que je ne connais pas ) .

Sinon je ne comprend pas trop l'affirmation couramment exprimée que les femmes ne travaillaient pas.

Au niveau de la moyenne et haute bourgeoisie du 19 eme siecle (et du 18 eme siècle à la limite ) et de l'aristocratie nous sommes d'accords .Cependant la majorité des femmes ont toujours travaillé ,et assez dur d'ailleurs .Les femmes des campagnes (la population rurale était largement majoritaire en France et ce jusqu'au début du 20 eme siècle ) participaient avec les hommes aux travaux des champs , les femmes de la petite bourgeoisie travaillaient aussi.

On pourrait même ,au regard des chiffres, en prenant en compte l'âge précoce des premiers travaux,penser que la femme du 19 eme siecle travaillait plus qu'aujourd'hui .

Ceux qui prétendent que la femme n'a jamais occupé d'emplois avant la guerre 1914 doivent en effet retourner à leurs livres d'Histoire.

Au contraire, ce qui est exact est que, dans les sociétés occidentales depuis l'Antiquité, à quelques exceptions près, la femme est plutôt cantonnée à la sphère la moins noble, la sphère de production. Le sacerdoce lui est soit complètement fermé soit accessible de façon très résiduelle voire anecdotique. Les flamines, à Rome, ont toujours été hommes.

En conséquence, les progrès du féminisme ne peuvent qu'aller de pair avec les tentatives de putsch du pouvoir économique et les atteintes ignobles au Sacerdoce et à la fonction guerrière. Le féminisme et l'exaltation de l'égalitarisme entre les sexes portent les germes de la dilution de la trifonctionnalité par l'abaissement de ce qui est le plus sacré et qui élève l'homme : le Trône et l'Autel !

Dumézil doit se retourner dans sa tombe. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
biscotte beurree Membre 350 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)
Tes affirmations ne font que renforcer des "règles" , des "certitudes" qui finalement étouffent la société. Pourquoi ne simplement pas laisser les gens évoluer en fonction de leurs envies ? On verra où se situe réellement cette fameuse "nature" et ses comportements "innés" qu'on se retrouve à imposer tant ils sont "naturels" et tant les gens s'y plaisent.

C'est imposé par qui, par quelle loi, et par quelle police, le fait que les femmes s'occupent de leur gosse aux 2/3, contre 1/3 pour l'homme ? Et il est marqué ou qu'il faudrait que ce soit 50/50 ? Dans quelle Bible ?

On va se retrouver (comme dans tous les combats égalitaristes), à l'absurdité qu'on voit concernant la présence de femmes en politique. Il faut 50/50. C'est comme ca. Même si les femmes n'ont pas envie de faire de la politique, il faut 50/50, y compris s'il faut aller chercher des gens qui n'ont rien à voir avec la politique pour compléter les listes électorales et ne pas être en infraction avec la loi.

Modifié par biscotte beurree

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)
Mais ce n'est pas pour ça qu'on ne nous aime pas. Après tout, les lions sont tire-au-flanc, se contentent de se faire apporter la viande chassée par leurS épouseS, mangent, dorment et ne se préoccupent pas trop de leurs lionceaux qu'ils considèrent parfois même d'un mauvais oeil. Bref les lions sont inutiles mais ils le sont avec panache. A qui viendrait-il l'idée de ne pas admirer et aimer les lions ?

Morte de rire! J'ai adoré la comparaison ! Las on ne fait plus rien avec panache! depuis Henry IV il s'est même bien mité...Et ton admirable lion, d'aprés Prévert, il y a belle lurette qu'on l'a tondu en caniche!

Enfin rends à César ce qui appartient à César, si les Flamines étaient toujours des hommes, les vestales étaient aussi les prétresses d'un seul dieu.

Pour le trône sans la loi salique... Nos jolies petites fesses se seraient bien assises dessus ( Fleur n'y aurait pas déparé...)

Et pis nous avons notre "Royale" ... échouée à quelques mètre du trône... un jour on se hissera dessus! hop!

Pour la fonction guerriére, on nous trouve à tous les postes... Même au pilotage de super sonique!!!

Reste le sacerdoce... le dernier bastion à vaincre... et encore seulement dans la religion catholique (il y a des pasteurEs chez les protestants)

Donc, en gros, je trouve qu'on s'en sort plutôt bien.

L'optimisme est peutêtre un vilain défaut!

Modifié par mamidu67

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bazilic Membre 1 255 messages
Gloubiboulga girl...‚ 43ans
Posté(e)

elle est énorme, ta couche..... de beurre, biscotte...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
biscotte beurree Membre 350 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Plutôt que de beurrer, explique moi en quoi il est anormal que la femme passe plus de temps à s'occuper du gosse que le père, et au nom de quel principe il faudrait que ce soit 50/50 en ça comme dans tous les autres domaines de la vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bazilic Membre 1 255 messages
Gloubiboulga girl...‚ 43ans
Posté(e)

je ne suis pas là pour pallier à ton manque d'éducation.

car le respect de la femme, ça fait partie aussi de l'education.

vois ça avec tes parents s'il te plaît

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant