La fessée interdite

ericlagaffe Membre 739 messages
Forumeur forcené‚ 51ans
Posté(e)

Kinoton, je ne sais pas si tu as des enfants (ça ne me regarde pas) mais tu dis des bêtises en parlant d'enfant qui "donne des coups à sa petite s¿ur, encouragez l'aîné à exprimer sa colère et sa jalousie d'une façon non violente", j'étais un enfant "mordeur", je mordais (éh oui, j'étais très jeune) n'importe qui pour n'importe quoi, un jour j'ai mordu ma mère, elle m'a fait la même chose (moins fort quand même), j'ai eu mal, je n'ai jamais plus remordu qui que ce soit...

Les conceptions, c'est joli mais...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

ice scream Membre 3 321 messages
Etranger longiligne‚ 30ans
Posté(e)
Tout à fait d'accord ice scream, j'étais moi aussi un gamin terrible, pas méchant mais plus turbulent que mes deux frêres, j'ai pris des baffes au visage de mes parents, de certains profs, d'éducateurs, des fessées par mes parents et je ne suis pas mort ni handicappé, j'aime mes parents. Je suis même devenu père et il est très rare que je gifle mon fils (ça me fait plus de mal qu'à lui psychologiquement parlant) mais quand il faut, il faut...

J'aime mon fils et je veux que son éducation lui permette de vivre heureux adulte, heureusement les gifles sont très rares et il est trop grand pour les fessées...

voila exactement l' éducation que je soutiens ayant grandi sans père et avec une mère un peu trop cool j' ai fait pas mal de connerie durant ma crise d' ado heuresement pour moi qui ne mon pas porté préjudice et que j' ai su arrété a temps.

Modifié par ice scream

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

En fait on se prend la tête pour rien.

alors que c'est vite vu:

si ton enfant est tres sage

>>>tu va etre contre lui donner la fessée c'est evident! ;)

mais quand ta une petite peste chez toi qui n'ecoute rien, n'en fait qu'à sa tête

>>> ... no coment! :smile2:

bref, ce que je veux dire, c'est que la féssée c'est l'ultime punition quand toutes les suggestions tres intelligentes (il faut le reconnaitre) ont échoué.

qu'il y a t-il de mal a cela que les anti-féssée ne peuvent pas comprendre???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kinoton Membre 675 messages
Forumeur forcené‚ 34ans
Posté(e)
Tout à fait d'accord ice scream, j'étais moi aussi un gamin terrible, pas méchant mais plus turbulent que mes deux frêres, j'ai pris des baffes au visage de mes parents, de certains profs, d'éducateurs, des fessées par mes parents et je ne suis pas mort ni handicappé, j'aime mes parents. Je suis même devenu père et il est très rare que je gifle mon fils (ça me fait plus de mal qu'à lui psychologiquement parlant) mais quand il faut, il faut...

qu'est-ce que tu en sais?

J'aime mon fils et je veux que son éducation lui permette de vivre heureux adulte, heureusement les gifles sont très rares et il est trop grand pour les fessées...

J'en rajoute une couche sur certaines idées :

1. Cherchez les besoins profonds de votre enfant. ex: Donnez des jouets à votre enfant si vous attendez ensemble dans une queue.

Encore faut il que l'enfant préfère un jouet à toutes les « attractions » qu'il trouvera ( les prospectus, les « cordons » de délimitation, les affiches en carton,¿etc)

Avec mon fils il y a des chances pour que les jouets "volent" à travers la pièce. Le plus simple ne serait-il pas d'éviter ce genre de situation avec les enfants sinon d'apprendre la patience aux enfants au risque que ça gronde un peu?

si, tout à fait d'accord, le mieux est d'éviter ce genre de situation mais là n'est pas la question puisque le conseil est "dans ce genre de situation", on ne dit pas qu'il faut amener son enfant partout où il y a de l'attente si?

J'ai du mal à voir comment on peut apprendre la patience?... :D ou si, en faisant passer le temps en jouant par exemple? :smile2:

2. Donnez de l'information et des explications. ex: Si votre enfant dessine sur le mur, expliquez-lui pourquoi il faut utiliser du papier.

Bien informé, l'enfant sait très bien qu'il ne faut pas écrire sur les murs, pourquoi s'obstine-t-il?

Et pourquoi ne le fait-il qu'à la maison???

Pas mieux à dire. Allez faire comprendre à un enfant de 3 ans pourquoi il ne doit pas écrire sur les murs...

on n'a pas dit "faire comprendre", on a dit "expliquer". le but étant comme je l'ai déjà dit que l'enfant sache pourquoi c'est interdit.

Si il ne s'arrète pas de lui même, l'en empecher en le sortant de devant le mur ( a chaque fois qu'il essaye, en redisant brievement pourquoi on ne veut pas) et le distraire en lui proposant une autre activité.

3. Essayez de reconnaître, de permettre, et d'écouter les émotions sous-jacentes. ex: Si votre enfant donne des coups à sa petite s¿ur, encouragez l'aîné à exprimer sa colère et sa jalousie d'une façon non violente. Il aura peut-être besoin de pleurer ou de faire une crise de colère.

Certes mais si la petite s¿ur (pourquoi toujours les filles???) a réellement provoqué l'aîné, la réaction de celui-ci est justifiée. De plus laisser faire une crise de colère équivaut à tolérer le caprice¿

Déjà colère et non violence... Une crise de colère qu'elle quelle soit est une forme de violence de la part de l'enfant. La tolérer continuellement c'est risquer de voir le môme en piquer une n'importe où et de le voir en faire de plus en plus....

es-tu au courant que la colère est une émotion? comme le rire, les pleurs.... pourquoi ne pas la tolérer? parce qu'il faut qu'un enfant soit calme tout le temps? donc il n'a pas le droit aux sentiments?...

et une colère et un caprice, c'est complètement différent :smile2:

4. Modifiez l'environnement. Ceci est parfois plus facile que de changer l'enfant.

ex: Si votre enfant sort la vaisselle de l'armoire, mettez une serrure.

En mettant tout sous clé, n'invitons nous pas nos enfants à transgresser les interdits?

De plus, au vu de tous les dangers et des bêtises à faire dans une maison, n'est -il pas moins coûteux de mettre une seule serrure sur la porte de la chambre¿ MALTRAITANCE!

Bravo!!! Donc il ne me reste plus qu'à mettre une serrure sur ma cheminée pour éviter que les enfants se brûlent! :D

pfff

comme je l'ai déjà expliqué, on ne peut pas tout mettre sous clé ou sous protection, mais on peut limiter les dangers, et ainsi ne pas être constamment sur le dos de l'enfant quand il évolue dans la maison.

5. Suggérez une solution alternative qui soit acceptable pour vous. ex: Si vous ne voulez pas que votre enfant construise un château de coussins dans la salle à manger, il ne suffit pas simplement de l'interdire. Dites-lui où c'est permis.

Et si ce n'est pas permis du tout?

Et si l'autorité passait par quelques « NON » absolus?

Pas mieux il y a des choses inacceptables pour lesquelles un non ferme et définif est obligatoire.

déjà expliqué. voir plus haut (message pour zazou)

6. Montrez comment il faut se comporter. ex: Si votre enfant tire la queue du chat, montrez-lui comment il faut caresser un chat. Les explications verbales ne suffisent pas.

Le mimétisme fait partie de l'apprentissage. Lui montrer comment faire est une chose, le fait qu'il accepte (ou se soumette) en est une autre.

Tout à fait d'accord, vous pouvez montrer dix fois à un enfant qu'il faut carresser le chat, s'il trouve ça marrant de voir le chat déguerpir à grande vitesse quand on lui tire la queue il recommencera.

et ben dans ce cas là, lui interdire "l'accés " au chat!!... mais un enfant est AUSSI capable de comprendre que sa manière de faire n'est pas la bonne, et de la modifier!...

7. Donnez des choix plutôt que des consignes. Les choix aident les enfants à se sentir puissants, tandis que les consignes engendrent souvent des conflits.

ex: " Est-ce que tu veux te brosser les dents avant de mettre ton pyjama ou après?"

Et si l'on exagère le propos, tu veux des pâtes ou la soupe? Tu veux obéir ou non? Tu veux bien me permettre de te faire une remarque?¿¿.ETC

A trop lui offrir des alternatives et des choix, on finit par en faire soit un indécis chronique, soit un tyran¿

Est-ce que tu veux manger tes bonbons avant ou après ton repas? :smile2:

pareil, déjà expliqué...

et les bonbons, c'est ni avant, ni après le repas :|

8. Cédez de temps en temps. ex: "Puisque tu es tellement fatigué ce soir, tu peux te coucher sans te brosser les dents."

Céder, cela implique un renoncement, c'est inacceptable. Et l'enfant est si intelligent qu'il finit par trouver tous les moyens de nous faire céder, et obtenir ce qu'il désire.

Mon gamin n'a pas quatre ans mais il aurait vite compris le truc de se sentir fatigué tous les soirs :smile2:

donc toi aussi, tu n'as jamais rien changé à votre emploi du temps hein?...

mais bien sur.

Par exemple quand c'est les vacances ou jour de fete, votre enfant n'est pas capable de comprendre que quelque chose est exceptionnel car c'est noel/c'est les vacances?...

Quand vous offrez un cadeau pour l'anniversaire de votre enfant, il en réclame tous les jours ensuite? (il peut donc comprendre le caractère exceptionnel d'une chose...)

vous avez raison, vous êtes foutus si vous cédez.... :smile2:

9. Préparez votre enfant. ex: Si vous attendez des invités pour le souper, expliquez à votre enfant comment vous voulez qu'il se comporte. Soyez spécifique.

Tu feras comme si, mais pas comme ça¿.. Si par hasard l'enfant ne se soumet pas à ces critères, que faire????

Ben déjà devoir changer de comportement parce qu'on reçoit des invités, ça prouve qu'on ne se sent pas à l'aise avec l'éducation qu'on a donné à ses enfants. Pareil pour soit faire des chichis ne pas être naturel :D Très très peu pour moi. Ha le paraître et le qu'en dira t-on ....

non mais ce n'est pas une question de changer de comportement mais , quand on reçoit du monde,on a moins de temps à consacrer à son enfant et on peut donc attendre de lui par exemple qu'il s'occupe un peu plus tout seul, qu'il ne vienne pas nous réclamer toutes les 2 min (c'est des exemples)

10. Laissez les conséquences naturelles se produire. N'essayez pas de sauver votre enfant de toute conséquence désagréable qui résulte de son propre comportement.

ex: Un enfant qui laisse traîner par terre son maillot de bain le trouvera encore mouillé le jour suivant.

Bien entendu, laissons les enfants jouer avec les boutons du gaz (si si ils adorent), laissons les assumer la conséquence d'une brûlure, d'une chute, d'un accident.

Pas mieux comme je le disais plus haut je préfère gronder que de voir mon gamin "assumer" une brûlure à la cheminée.

déjà expliqué aussi :| (c'est fou comme tous les 2, vous ne voyez QUE les situations dangereuses dans la vie... )

11. Communiquez vos propres émotions. Expliquez à l'enfant l'effet de son comportement sur vous.

ex: "J'en ai vraiment marre et, en plus, ça me fatigue de ramasser ces miettes dans le salon chaque jour."

Tu me fatigues avec tes bêtises j'en ai marre, tu me fais « chier », je suis pas ta bonne,¿¿. Exemple d'une réelle escalade de violence.

Expliquer est bien, mais parfois insuffisant.

Ho je ris mais je ris :smile2: :hu: ça fait des mois qu'on explique à monfils qu'on en a marre de nettoyer les miettes qu'il mets partout quand il mange quand il goûte sur le canapé. Franchement ce n'est pas faute de lui avoir expliqué mais il semblerait dans ces moments que mon fils devienne sourd.

Le conseil n'est pas, dites à vos enfants ce que vous ressentez et par magie, ils vous écouteront!!....

C'est juste, penser à dire ce qu'on ressent par rapport à telle ou telle situation, c'est tout, rien de plus!... ça fait parti d'un tout (avec les autres conseils), exprimer ses sentiments et écouter ceux des autres (que ce soit parent ou enfant)

12. Agissez de façon ferme s'il le faut. ex: Si votre enfant veut traverser la rue sans vous attendre, tenez sa main fermement quand vous vous promenez (en lui expliquant les dangers).

Super idée, heureusement qu'il y a cette proposition, sans cela les parents n'auraient jamais eu l'idée de protéger leurs enfants¿..RIRE

En fait, je ne connais pas de parents qui ne font pas ça. Du moins ce qui ne sont pas prudents n'ont plus d'enfants... Quant à leur expliquer.. On me l'a expliqué pendant des années étant enfant et pourtant je me souviens d'avoir failli passer sous une voiture pendant un moment d'inattention...

déjà expliqué.

13. Prenez votre enfant dans vos bras. Un enfant qui agit de façon agressive peut profiter d'une étreinte ferme mais aimante qui lui permettra d'extérioriser ses émotions réprimées par des pleurs libérateurs.

Parfait sauf quand l'enfant ne veut pas se sentir « enfermé ».

Pas forcément besoin d'une emprise pour que l'enfant pleure, c'est naturel.

Et un enfant qui agit de façon agréssive pendant un grosse colère pourra profiter de l'étreinte ferme pour vous coler des coups de pied dans les côtes. :smile2:

idem. et si c'est trop dur de "tenir" l'enfant, ce n'est pas la peine de se prendre des coups non...

le but de ce conseil c'est comme je l'ai déjà dit plusieurs fois, accepter les émotions de l'enfant, et lui permettre de les exprimer sans le juger ni le punir.

14. Eloignez votre enfant d'une situation conflictuelle et accompagnez-le. Ecoutez-le, partagez vos propres émotions, prenez-le dans vos bras, et discutez des solutions possibles.

Bien entendu, nous pouvons tous rester la journée avec nos enfants, surtout quand ils sont à l'école¿.

Le conflit et la violence sont une réalité, on ne peux pas élever nos enfants dans une bulle!

;):sleep::o° Combien de fois, j'ai entendu mon gamin me dire qu'il s'était fait "tapé" par un de ses camarades à l'école ;) Ils ont 4 ans!!! Ils sont petits, inoncents, ils se disputent, ils se battent et ils chahutent!!! Je me vois bien aller voir l'instit pour lui dire "Faites attention à mon fils si vous pouviez le surveiller durant les récréations afin de le protéger de toutes les situations conflictuelles voire violentes" :D Mon fils est un peu timoré il a tendance à se laisser faire je lui expliqué que sans être méchant il devait de défendre. Punaise si vous élevez vos enfants selon ce principe ça va être dur pour eux dans la vie. J'ai grandi dans une banlieu où tout n'était pas rose loin de là. Heureusement que j'ai appris à me défendre!!!

pfff j'préfère pas répondre.

j'ai déjà expliqué.

15. Faites des choses ensemble, et utilisez le jeu pour encourager la coopération. ex:"Faisons semblant d'être les sept nains pendant que nous rangeons cette chambre," "D'abord tu brosses mes dents et puis, après, je brosse les tiennes."

A cette proposition, j'adhère sans restriction.

Le jeu est lié à l'apprentissage.

Pas vraiment eu besoin de ça :smile2: A pas encore 4 ans mon fils adore aider à mettre la table et il adore aider en cuisine. Il range ce qu'il défait sans trop rechigner et il adore jouer pour apprendre à compter ou à dessiner. A son age on ne va pas lui en demander plus.

16. Utilisez le rire pour dédramatiser une situation. ex: Si votre enfant se fâche contre vous, suggérez-lui de vous frapper avec des coussins. Faites semblant d'être faible et d'avoir peur, et tombez par terre, vaincu. Le rire l'aidera à dissiper sa colère et ses sentiments d'impuissance.

Bonne idée pour ne pas faire de futurs adultes violents, proposer une situation de combat (même virtuelle)¿..

La simulation d'une défaite implique que le parent se soumet au bon vouloir de l'enfant¿.. Pas convaincue par cet argument.

Le rire ça peut aider mais pas de situation de faiblesse durant le caprice d'un enfant car même simulée c'est avoué sa défaite...

défaite? donc c'est un combat?...

et un enfant qui se fache contre son parent, c'est un caprice? faudra revoir la definition de ce mot parce que tu l'emploies à tort et a travers...

17. Faites des négociations et essayez de vous mettre d'accord. ex: Si vous devez rentrer à la maison et que votre enfant veut rester à la place de jeu, mettez-vous d'accord sur le nombre de fois qu'il peut monter sur le toboggan avant de partir.

Ok, tu fais encore 2 descentes et on rentre¿.

D'accord, 2 de mieux¿

Oui encore 1.

Bon cette fois ci c'est la vraie dernière fois¿.

Résultat, il a obtenu ce qu'il désirait, et nous on se met en retard¿.

On lui dira quoi la prochaine fois, si vraiment on ne peut rester 10 minutes de plus?

Pas mieux à dire bien que je n'ai pas ce genre de soucis car mon fils obéit facilement. Pour exemple quand il fait du manège on le prévient 1 ou 2 tours à l'avance quand on va arrêter et même s'il rechigne un peu il obéit facilement.

ben donc, tu préviens, et tu t'en vas! c'est le conseil donné au cas où t'aurais pas remarqué....

18. Discutez des conflits avec votre enfant. Si un conflit se répète souvent, discutez-en avec votre enfant, expliquez-lui vos propres besoins et sentiments, et invitez-le à vous aider à trouver une solution qui soit acceptable pour tous. Déterminez les règles ensemble. Organisez des conseils de famille.

Conseil de famille, oh oui!!!!

Sauf que si la discussion et le compromis font partie du quotidien, bien souvent les règles sont faites pour établir un cadre, on ne les choisit pas¿.

Et puis la règle est associée à la transgression, donc j'illustre¿.

Oui, Maman, je rangerais ma chambre tous les samedis. Samedi arrive, compromis d'accord tu peux le faire demain. Et ainsi de suite, jusqu'au mardi où soit Maman range, soit elle se fâche.

Qu'on discute en famille de certains problèmes OK mais les decisions sont prises par les parents et c'est aux enfants de s'y soumettre. Les enfants n'ont pas à décider.

soumission soumission....

19. Modifiez vos attentes. Les petits enfants ressentent des émotions intenses et des besoins très forts. Ils font souvent du bruit et ils sont naturellement curieux, désordonnés, déterminés, impatients, exigeants, créatifs, distraits, anxieux, égocentriques, et pleins d'énergie. Essayez de les accepter tels qu'ils sont.

Sûrement pas! Si on fait des enfants, c'est pour qu'ils soient les plus beaux, les plus forts, les plus intelligents,¿RIRE

Encore une proposition fort utile, jusque là, on ne savait pas qu'il fallait aimer son enfant tel qu'il est.

Encore heureux qu'on prend les enfant comme ils sont :p Je ne suis pas stupides je sais bien qu'on ne le reprendra pas en échange standard parce qu'il ne me convient pas.

en tout cas, tu ne le prends pas comme un individu à part entirèe qui a des émotions, même de colère, même envers ses parents, qui peut avoir une opinion etc....

20. Prenez un moment pour vous. Si vous vous sentez en colère, sortez de la pièce et faites ce qu'il faut pour retrouver votre calme. (ex : téléphonez à un(e) ami(e), pleurez, criez dans un coussin, méditez, prenez une douche, etc.).

Très bonne initiative, mais avons-nous tous la sérénité nécessaire à la prise de recul?

Je vois bien mon fils faire une bétise, moi le gronder, lui piquer une colère et moi au mieu de réparer ou d'agir je pars dans une autre pièce.. Et bravo je renonce!!! Mon fils a gagné.

encore dans le combat!... :D

tu renonces à quoi?? j'avoue que je ne suis pas ton raisonnement là...

Bref ce que je constate c'est que ces méthodes ont tendance à responsabliliser les enfants trop tôt au risque de leur voler leur enfance.

et toi, ta méthode consiste à soumettre ton enfant à tout ce que tu décides, et lui, il n'a qu'à fermer sa bouche :smile2:

Quant au sujet, je reste sur mes positions. Chacun son avis sur l'éducation à donner à ses enfants. Le débat arrive à son terme, il est stérile. Si je réagis c'est simplement parce que Kinoton m'a envoyé également le même MP qu'à Zazou74 et je maintiens que ça fait propagande.

mais pourtant ça n'en est pas... j'avais juste 2 discussions avec vous 2 en MP et j'ai voulu vous apportez ça, puisque visiblement vous ne voyez pas comment faire autrement. Mais je vois que même quand on vous apporte des conseils, tout est mauvais :bad: .

Acceptez mes idées comme j'accepte les votre. Eduquez vos enfants comme vous le souhaitez mais surtout ne venez pas me dire comment m'occuper des miens car ni vous ni vos psy n'avez la solution parfaite. Quant à vos médecins et leurs preuves irréfutables je vous rappelle qu'il ne s'agit pas d'une science exacte comme les mathématiques. Je vous rassure mes enfants ne sont pas malheureux, ils ne manquent de rien et surtout pas d'amour comme les votre je pense.

ah bon, qu'est-ce qui te permet ce jugement??...

Et quelle que soit l'éducation reçu, le but est d'en faire des adultes épanouis.

exact et pas des adultes soumis

Et malgrès tout notre amour, notre attention, notre tendresse ni les pro ni les antis fessée nous ne pouvons garantir aujourd'hui que nos enfants seront des adultes épanouis. Seul le temps nous le dira, c'est simplement à nous de faire de notre mieux quelles que soit nos convictions.

Kinoton, je ne sais pas si tu as des enfants (ça ne me regarde pas) mais tu dis des bêtises en parlant d'enfant qui "donne des coups à sa petite s¿ur, encouragez l'aîné à exprimer sa colère et sa jalousie d'une façon non violente", j'étais un enfant "mordeur", je mordais (éh oui, j'étais très jeune) n'importe qui pour n'importe quoi, un jour j'ai mordu ma mère, elle m'a fait la même chose (moins fort quand même), j'ai eu mal, je n'ai jamais plus remordu qui que ce soit...

Les conceptions, c'est joli mais...

non, je ne dis pas des betises. On ne mord pas un enfant qui mord. Et ce n'est pas une conception, ma fille m'a déjà mordu, je sais de quoi je parle.

En fait on se prend la tête pour rien.

alors que c'est vite vu:

si ton enfant est tres sage

>>>tu va etre contre lui donner la fessée c'est evident! :D

mais quand ta une petite peste chez toi qui n'ecoute rien, n'en fait qu'à sa tête

>>> ... no coment! :o°

bref, ce que je veux dire, c'est que la féssée c'est l'ultime punition quand toutes les suggestions tres intelligentes (il faut le reconnaitre) ont échoué.

qu'il y a t-il de mal a cela que les anti-féssée ne peuvent pas comprendre???

ben visiblement pas si intelligentes que ça vu que ça fait 2 personnes qui démontent tous les conseils un par un :D

Et quant à ce que tu dis plus haut, bien sur que certains enfants sont plus "faciles" que d'autres mais TOUS les enfants vont tester leur parents pour prendre un exemple, et ben ce n'est pas pour emmerder, ni pour défier les parents. C'est un passage obligé dans leur évolution...

On a tout simplement tendance à croire que les enfants sont des petits merdeux qui sont là presque pour nous rendre la vie pourrie!! on parle de caprice à tire-larigot :D

bon, il faut ke j'aille m'occuper de ma fille, je finirai ce que j'ai à dire plus tard

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ice scream Membre 3 321 messages
Etranger longiligne‚ 30ans
Posté(e)

bon kinoton vu qu' avec toi on peut avoir un minimum de conversation sensé (ce qui n' est pas le cas avec l' autre taré) j' aimerais te poser une question même si je suis pas certain que tu veuille bien y répondre

quel age on tes enfants?

Modifié par ice scream

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

je crois que nous partons sur une mauvaise base pour ce débat.

ben visiblement pas si intelligentes que ça vu que ça fait 2 personnes qui démontent tous les conseils un par un

Et quant à ce que tu dis plus haut, bien sur que certains enfants sont plus "faciles" que d'autres mais TOUS les enfants vont tester leur parents pour prendre un exemple, et ben ce n'est pas pour emmerder, ni pour défier les parents. C'est un passage obligé dans leur évolution...

On a tout simplement tendance à croire que les enfants sont des petits merdeux qui sont là presque pour nous rendre la vie pourrie!! on parle de caprice à tire-larigot

il me semble que tu es contre la fessée parce que tu as un enfant sage et adorable.

ce à quoi je reponds TANT MIEUX!

moi je suis pro-fessée parce que je vois que cette interdiction est à la fois une baisse de l'autorité des parents et une hausse de la suprématie de l'enfant roi capricieux et irrespectueux.

QUE TU L'ADMETTES OU NON IL EXISTE DES ENFANTS QUI MERITENT UNE FESSEE!

mettre une loi générale qui empeche les parents dans la nécéssité de le faire est à mon sens stupide car il est UTOPIQUE de croire qu'on peut TOUJOURS éviter d'en arriver là.

(si, la seule meilleur solution serait de ne pas avoir d'enfant.)

comment ne peux t-on pas comprendre ca?

Modifié par femzi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kinoton Membre 675 messages
Forumeur forcené‚ 34ans
Posté(e)
bon kinoton vu qu' avec toi on peut avoir un minimum de conversation sensé (ce qui n' est pas le cas avec l' autre taré) j' aimerais te poser une question même si je suis pas certain que tu veuille bien y répondre

quel age on tes enfants?

j'ai une fille, qui a 1 an

et toi?

je crois que nous partons sur une mauvaise base pour ce débat.

il me semble que tu es contre la fessée parce que tu as un enfant sage et adorable.

ce à quoi je reponds TANT MIEUX!

non! ma fille est adorable oui mais elle est comme tous les enfants de son age, elle veut toucher à tout, elle est en pleine découverte de son environnement. Et là, où certains parents commencent les tapes sur la main pour faire comprendre qu'il ne faut pas toucher a tel ou tel truc, moi je dis "non" , pourquoi (brievement: c'est dangereux, c'est sale etc) et je l'eloigne de l'objet convoité. Et je le fais 20 fois si il le faut! Je m'arme seulement de patience...

Et ainsi, ma fille ne touche plus aux prises électriques, ne cherche plus à m'éteindre le pc etc...

Elle essaye d'autres trucs, et je suis toujours là pour l'accompagner dans sa découverte (indispensable) des lieux :smile2:

moi je suis pro-fessée parce que je vois que cette interdiction est à la fois une baisse de l'autorité des parents et une hausse de la suprématie de l'enfant roi capricieux et irrespectueux.

et je te dis, c'est faux! L'enfant roi n'est pas l'enfant à qui ont ne donne pas de fessées, mais l'enfant à qui on laisse tout faire, sans limites. Tu trouves qu'il y a une baisse de l'autorité parentale, peut-être, mais elle n'est pas liée à la fessée vu que plus de 80% des parents l'utilisent!...

QUE TU L'ADMETTES OU NON IL EXISTE DES ENFANTS QUI MERITENT UNE FESSEE!

mettre une loi générale qui empeche les parents dans la nécéssité de le faire est à mon sens stupide car il est UTOPIQUE de croire qu'on peut TOUJOURS éviter d'en arriver là.

(si, la seule meilleur solution serait de ne pas avoir d'enfant.)

non, c'est clair je ne l'admets pas. En plsu, tu parles d'enfants plus difficiles que d'autres; donc en fait, ces enfants méritent des fessées juste parce qu'ils sont nés avec un caractère plus trempés que les autres?!...

Si on suit ce raisonnement, certains bébés méritent d'être secoués alors...vu qu'il y a naturellement des bébés plus pleureurs que d'autres!

Et secouer un bébé et mettre une fessée, c'est pareil, c'est l'dulte qui ne voit plus que l'action physique face à quelque chose qui le dépasse.

Et ce n'est pas utopique non...vu qu'il existe de nombreux enfants qui ont été et sont élevés sans fessées (et ne me dis pas qu'ils sont TOUS des enfants "faciles"!)

J'ai commencé à être contre la fessée en étant enceinte, donc je ne connaissais pas encore le caractère de mon enfant.

comment ne peux t-on pas comprendre ca?

Modifié par kinoton

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ice scream Membre 3 321 messages
Etranger longiligne‚ 30ans
Posté(e)

ben moi comme je n' ai pas encore d' enfant mais comme je l' ai fait comprendre plus haut j' ai compris de part mon propre vécu les méfaits d 'une éducation sans féssée donc c ' est bien ce que je pensais tu a une fille en bas age pour comprendre mon point de vue je vais te donner un exemple une mère ou un père a un garçon en pleine crise d' ado,il a fait une betise assez importante si elle lui explique que sa n' est pas bien plutot que de le gifler au pire il lui rie au nez au mieux ca lui rentre part une oreille et ressort par l' autre tu comprend ce que je veux dire?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)
non, c'est clair je ne l'admets pas. En plus, tu parles d'enfants plus difficiles que d'autres; donc en fait, ces enfants méritent des fessées juste parce qu'ils sont nés avec un caractère plus trempés que les autres?!...

oui c'est çà point final. la comparaison avec les bébés secoués est selon moi disproportionnée.

je ne doute pas selon tes dires que tu es une mère patiente et attentionée, mais il n'existe pas (encore) d'école des parents pour obtenir tes qualités.

après libre à toi de juger les parent qui en arrive à ce chatiment corporel comme des impatients, des incompétents ou que sais-je.

ce qu'il est important qu'il faut que tu considères c'est qu'il n'y a pas toujours du sadisme à donner une fessée mais plutot de la nécessité.

faire une loi contre cette nécissité est donc absurde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)

mon fils à 15 mois, il a un caractère bien trempé.

tellement bien trempé, que la garderie l'a refusé. (je suis dégoutée d'ailleurs...bref)

et je suis contre les corrections femzi :smile2:

je me vois mal lui mettre une tapounette aux mains à son âge.

ce serait bien mal barré pour l'avenir.

je souscrit à tes conseils, kinoton, et j'en comprends le message.

je tente de l'appliquer, bien que je n'ai pas toujours la patience.

mais je fais de mon mieux dans ce sens.

en tout cas, je remercie zazou d'avoir posté les conseils de solther.

ça pourra peut-être aider des parents qui cherchent des alternatives.

on est rarement content de mettre une fessée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nochaga Membre 66 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)
nochaga qui éssaie de jouer a la psy avec moi maintenant je suis célibataire et j' accumule les échecs affectif sache que je suis marié mais toi pour une femme marié ta tout de la femme frustré qui est mal tronché ;) mais je me trompe peut ètre je ne suis pas encore assez fort pour établir le portrait psychologique d une persone a travers ses post contrairement a toi :smile2: encore kinoton mérite le respect même si je ne suis pas d ' accord avec elle mais toi t 'est complétement allumée au moins ta le mérite de me faire bien rire :sleep:

Tu te trompe ice scream je n'ai pas joué la psy, j'ai joué la voyante. comme tu m'accuse de le faire, c'était ironique.

Mais toi, tu es toujours aussi insultant.

"..pour une femme marié ta tout de la femme frustré qui est mal tronché ..." ce qui prouve a quelle point tu as appris à bien communiquer avec les autres, et surtout les femmes. Je plaints la tienne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nochaga Membre 66 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Puisque apparemment ce sont les exemples que vous remettez en cause, et que vous interprétez tout à votre sauce. J'ai pris la liberté de les enlever et de développer les conseils. Vous comprendrez mieux.

1. Cherchez les besoins profonds de votre enfant.

Les enfants ont toujours des besoins, quelques soit les situations.

C'est à nous, parents, de lui porter attention.

2. Donnez de l'information et des explications.

Si vous voulez que votre enfant vous comprenne et vous obéisse, l'interdit doit toujours être suivi d'explication.

3. Essayez de reconnaître, de permettre, et d'écouter les émotions sous-jacentes.

Ce mettre à l'écoute de son enfant qui exprime des sentiments tout simplement et l'aider à les exprimer, afin qu'il apprenne à régler les conflits avec la parole.

4. Modifiez l'environnement. Ceci est parfois plus facile que de changer l'enfant.

Un enfant de moins de 18 mois, même si il vous écoute, n'a pas les capacités intellectuelles d'obéir. La curiosité et plus forte. C'est l'âge de la découverte du monde.

C'est pourquoi la tape sur la main est parfaitement inutile, Il ne fait pas le lien de cause à effet. Il faut le détourner de son objectif en le distrayant avec autres choses.

A vous de trouver une activité plus intéressante pour lui.

5. Suggérez une solution alternative qui soit acceptable pour vous.

être parent ne veut pas dire toujours interdire. Si votre enfant désir quelque chose que vous ne voulez pas qu'il ait, et bien dîtes lui pourquoi et proposez lui autre chose.

6. Montrez comment il faut se comporter.

Votre enfant ne peut pas sucer de son pouce comment se comporter en société. C'est aux parents de le lui montrer. Les enfants ont un mimétisme naturel.

7. Donnez des choix plutôt que des consignes. Les choix aident les enfants à se sentir puissants, tandis que les consignes engendrent souvent des conflits.

Il ne s'agit pas de lui proposer blanc ou noir.

Mais de ne pas offrir la possibilité de dire NON aux demandes des parents.

Ainsi, ne plus poser de questions qui demande une réponse négative ou positive.

Mais plutôt des questions qui lui demande de faire un choix.

8. Cédez de temps en temps.

Ne pas cédé aux règles établis, mais il faut parfois faire plaisir.

Il vaut mieux que cette initiative vienne de vous et non après une demande de l'enfant.

9. Préparez votre enfant, à la situation, expliquez à votre enfant comment vous voulez qu'il se comporte. Soyez spécifique. communiquer.

10. Laissez les conséquences naturelles se produire. N'essayez pas de sauver votre enfant de toute conséquence désagréable qui résulte de son propre comportement.

Un enfant à besoin de faire sa propre expérience.

Parfois la parole des adultes ne suffisent pas il faut qu'il se le prouve à lui-même.

Et a lui de réparer ses actes.

11. Communiquez vos propres émotions. Expliquez à l'enfant l'effet de son comportement sur vous. Il a le droit de savoir quel effet a eu sur vous tel ou tel action.

Un enfant apprend à exprimer ses émotions en prenant exemple sur son parent. Apprendre à exprimer ses émotions, c'est s'affirmer.

Ainsi si vous tenez compte de ses émotions et que vous agissez différemment, il tiendra compte des vôtres et fera de même.

12. Agissez de façon ferme s'il le faut.

Ne pas céder a une demande que vous avez formulé.

13. Prenez votre enfant dans vos bras. Un enfant qui agit de façon agressive peut profiter d'une étreinte ferme mais aimante qui lui permettra d'extérioriser ses émotions réprimées par des pleurs libérateurs. Savoir se montrer attentionné dans les moments jugés injuste aux yeux de l'enfant, consoler et expliquer.

14. éloignez votre enfant d'une situation conflictuelle et accompagnez-le. Ecoutez-le, partagez vos propres émotions, prenez-le dans vos bras, et discutez des solutions possibles. Communication.

15. Faites des choses ensemble, et utilisez le jeu pour encourager la coopération.

L'apprentissage de l'enfant se fait beaucoup plus facilement avec le jeux.

16. Utilisez le rire pour dédramatiser une situation.

Un enfant en colère sera beaucoup plus attentif aux explications en captant son attention en utilisant l'humour.

Ainsi il apprend à relativiser les situations.

17. Faites des négociations et essayez de vous mettre d'accord.

C'est une manière de conditionner votre enfant. Vous passez des contras avec lui, et donc il vous obéit.

18. Discutez des conflits avec votre enfant. Si un conflit se répète souvent, discutez-en avec votre enfant, expliquez-lui vos propres besoins et sentiments, et invitez-le à vous aider à trouver une solution qui soit acceptable pour tous. Déterminez les règles ensemble. Organisez des conseils de famille. communication.

19. Modifiez vos attentes. Les petits enfants ressentent des émotions intenses et des besoins très forts. Ils font souvent du bruit et ils sont naturellement curieux, désordonnés, déterminés, impatients, exigeants, créatifs, distraits, anxieux, égocentriques, et pleins d'énergie. Essayez de les accepter tels qu'ils sont.

20. Prenez un moment pour vous. Si vous vous sentez en colère, sortez de la pièce et faites ce qu'il faut pour retrouver votre calme. (ex : téléphonez à un(e) ami(e), pleurez, criez dans un coussin, méditez, prenez une douche, etc.).

Un enfant est une éponge il ressent votre stresse. Et le stresse ressenti par votre enfant à tendance à aggraver une situation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lou pétchété Membre 2 486 messages
Pélardon des Cévennes A.O.C‚ 40ans
Posté(e)
ils ne manquent de rien et surtout pas d'amour comme les votre je pense.

ah bon, qu'est-ce qui te permet ce jugement??...

Oula tu m'as mal compris :smile2: Je voulais dire que vos enfants reçoivent autant d'amour que les notre. J'ai mal tourné ma phrase! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ixtab Membre 1 162 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)
nous n'imposons aucune idée, NOUS INFORMONS.

Encore une info:

La Suède en premier, en 1979. Puis, la Finlande, la Norvège, l'Autriche, Chypre, l'Italie, la Croatie, la Lettonie, le Royaume-Uni, le Danemark, Israël, l'Allemagne, la Grèce, le Portugal, la Bulgarie, l'Islande, la Roumanie, l'Ukraine et la Hongrie ont clairement interdit le châtiment corporel sur les enfants dans leurs lois.

Ces pays sont-ils sectaire et leur loi ridicule?

Oui, enfin pour info la Suède connait un des taux de suicide les plus élevés d'Europe, comme quoi l'interdiction de fessée ne règle pas tous les problèmes, et ne fait pas forcément des ados puis des adultes heureux..... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou74
Invité zazou74 Invités 0 message
Posté(e)

Nochaga et Kinoton,

Je vous remercie de vos conseils, vous êtes des "acharnées" de la loi anti fessée, pas moi ;)

Je suis bien contente de voir qu'ils y a encore des gens prêts à défendre leurs idéaux...

Cependant, je contaste que j'ai fait un effort, MOI, en lisant (et bien sûr en prenant le temps de "démonter") vos arguments.

Je maintiens qu'une fessée occasionnelle peut être utile à l'éducation, et qu'elle reste rarement la cause d'un adulte mal dans sa peau.

Pour info, j'ai pris le termps d'expliquer à ma fille la cause de ma frustration, mais elle s'en cogne des soucis des adultes... :o°

Elle m'a dit "c'est pas grave, nous on s'aime"! :smile2:

Et puis entrer dans le détail des émotions (des très intenses émotions, comme la colère, la honte, la peur, l'angoisse,...) des adultes n'est pas forcément une bonne chose... J'illustre : Ma fille a t'elle besoin de savoir pourquoi je suis hyper en colère contre son Papa??? Je lui ai expliqué que j'étais en colère, mais que ce n'était pas contre elle, cela suffit. Je me vois mal lui expliquer que Papa m'a trompé (ou frappé, ou autre cause de colère envers un autre adulte.....)

Bonne journée à tous... :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité amayaelle
Invité amayaelle Invités 0 message
Posté(e)
Citation (Nochaga @ vendredi 06 mars 2009 à 22h50)

nous n'imposons aucune idée, NOUS INFORMONS.

Encore une info:

La Suède en premier, en 1979. Puis, la Finlande, la Norvège, l'Autriche, Chypre, l'Italie, la Croatie, la Lettonie, le Royaume-Uni, le Danemark, Israël, l'Allemagne, la Grèce, le Portugal, la Bulgarie, l'Islande, la Roumanie, l'Ukraine et la Hongrie ont clairement interdit le châtiment corporel sur les enfants dans leurs lois.

Ces pays sont-ils sectaire et leur loi ridicule?

a t'on dit une chose pareil non je ne crois pas

en plus dans la majorité de ses pays il y a un taux de suicide aussi élevé qu"en france si ce n'est plus

pareil pour la violence alors là tu dit quoi ??? cette loi ne rend pas les enfants plus épanouis ou plus attaché à la vie cela nous montre juste que l'on peut ce passer de féssé car ca ne change rien c'est tout !!!

alors oui on peut ce passer de féssé mais ca ne rend pas les enfants plus épanouis autrement le taux de suicide et de violence aurait baissé dans ces pays non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dusnob Membre 51 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Toutes les fessées que je me suis pris étant gamin lorsque je faisais des conneries. Et ça ne m'a pas tué, je suis bien là. Il ne faut pas vouloir tout interdire non plus. Quand ton gamin fait une connerie, une bêtise ou que sais-je encore et bien des fois une bonne fessée, ça lui fait comprendre qu'il ne faut pas recommencer. Maintenant on vit dans un monde où il ne faut plus rien dire à ces petits chéris et ne plus les punir, ils ont tous les droits et ne savent plus où sont les limites. C'est à cause de ce laxisme des parents que leurs enfants deviennent des délinquants. Moi si lorsque j'étais petit je ne m'étais pas pris quelques bonnes fessées pour me remettre dans le droit chemin et bien j'aurai continué de faire des conneries. Alors qu'avec une éducation stricte, bien encadré, et bien j'ai grandi correctement sans faire de bêtises. Donc il ne faut pas interdire la fessée. Pourquoi vouloir tout interdire ? Une fessée ça n'est pas "battre" un enfant. Loin de là. Une fessée, c'est une fessée, ça part vite , c'est fait pour et le gamin comprend tout de suite.

Modifié par Dusnob

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kinoton Membre 675 messages
Forumeur forcené‚ 34ans
Posté(e)
ben moi comme je n' ai pas encore d' enfant mais comme je l' ai fait comprendre plus haut j' ai compris de part mon propre vécu les méfaits d 'une éducation sans féssée donc c ' est bien ce que je pensais tu a une fille en bas age pour comprendre mon point de vue je vais te donner un exemple une mère ou un père a un garçon en pleine crise d' ado,il a fait une betise assez importante si elle lui explique que sa n' est pas bien plutot que de le gifler au pire il lui rie au nez au mieux ca lui rentre part une oreille et ressort par l' autre tu comprend ce que je veux dire?

on a quasiment tous la même expérience que toi... La plupart des enfants (que nous étions) se sont pris des fessées ou des claques parce qu'ils faisaient des bêtises. En quoi ça prouve quelque chose? Ceux qui ont mal tournés ne sont pas automatiquement ceux qui n'ont pas reçu de fessées!...

Quant à ton exemple, tous les ados ne sont pas comme tu le décris et on ne peut pas parler d'un ado, à un moment donné comme ça, l'éducation, ça se fait dès le plus jeune age!

oui c'est çà point final. la comparaison avec les bébés secoués est selon moi disproportionnée.

pourquoi est-ce disproportionné?? Je t'assure que c'est la même chose...Sauf que les bébés secoués, maintenant on sait donc il y en a de moins en moins, et les parents apprennent à gérer les pleurs de leurs bébés autrement!

je ne doute pas selon tes dires que tu es une mère patiente et attentionée, mais il n'existe pas (encore) d'école des parents pour obtenir tes qualités.

ben ce sont des qualités que je me dois d'avoir en ayant un enfant! moi non plus je ne suis pas allée à l'école des parents, mais je m'informe sur le sujet et ça aide énormément.

après libre à toi de juger les parent qui en arrive à ce chatiment corporel comme des impatients, des incompétents ou que sais-je.

je ne juge pas... Je dis juste que c'est possible de faire sans, mais quand on le veut c'est tout! Et qu'on ne cherche pas plus loin que le bout de son nez quand on nous apporte des preuves des effets néfastes de la fessée, j'avoue que j'ai du mal à comprendre cet entetement (vu qu'on parle du bien de nos enfants). Mais je sais très bien qu'un enfant qui donne une fessée à son gamin n'est pas un monstre...

ce qu'il est important qu'il faut que tu considères c'est qu'il n'y a pas toujours du sadisme à donner une fessée mais plutot de la nécessité.

faire une loi contre cette nécissité est donc absurde.

et je dis encore non! pas de nécessité...

mon fils à 15 mois, il a un caractère bien trempé.

tellement bien trempé, que la garderie l'a refusé. (je suis dégoutée d'ailleurs...bref)

rah les cons!! :o°

et je suis contre les corrections femzi ;)

je me vois mal lui mettre une tapounette aux mains à son âge.

ce serait bien mal barré pour l'avenir.

je souscrit à tes conseils, kinoton, et j'en comprends le message.

je tente de l'appliquer, bien que je n'ai pas toujours la patience.

mais je fais de mon mieux dans ce sens.

idem :|

en tout cas, je remercie zazou d'avoir posté les conseils de solther.

ça pourra peut-être aider des parents qui cherchent des alternatives.

on est rarement content de mettre une fessée.

je corrige. Zazou n'a fait que poster des conseils que je lui ai envoyé, pour pouvoir se foutre un peu de moi. :sleep: C'est moi à la base, qui cherchait à donner ces conseils, en me disant (betement) que ça pourrait intéressé zazou ou lou pétchété

en tous cas, contente de voir qu'on partage le meme point de vue sur ce sujet aussi :D

Oula tu m'as mal compris ;) Je voulais dire que vos enfants reçoivent autant d'amour que les notre. J'ai mal tourné ma phrase! :hu:

ok; et juste pour préciser, je n'ai jamais douté que toi ou quiquonque ne donne pas d'amour à ses enfants...

Oui, enfin pour info la Suède connait un des taux de suicide les plus élevés d'Europe, comme quoi l'interdiction de fessée ne règle pas tous les problèmes, et ne fait pas forcément des ados puis des adultes heureux..... :bad:

" entre 1982 et 1995, les "mesures obligatoires" ont diminués de 46% et les "placements en foyer" de 26%. Le pourcentage des jeunes de 15 à 17 ans condamnés pour vol a diminué de 21% entre 1975 et 1996. La consommation de drogue, d'alcool et les suicides ont aussi baissé"

(ceci parle bien de la Suède)

Nochaga et Kinoton,

Je vous remercie de vos conseils, vous êtes des "acharnées" de la loi anti fessée, pas moi :o°

non, je ne suis pas une acharnée de la loi anti-fessée. Je suis une anti-fessée; la loi à la limite, je m'en cogne. Ce que j'aimerai c'est plutot une prise de conscience des gens par rapport à leurs pratiques, et si ça doit passe par une loi, ben pourquoi pas.

Je suis bien contente de voir qu'ils y a encore des gens prêts à défendre leurs idéaux...

Cependant, je contaste que j'ai fait un effort, MOI, en lisant (et bien sûr en prenant le temps de "démonter") vos arguments.

Je maintiens qu'une fessée occasionnelle peut être utile à l'éducation, et qu'elle reste rarement la cause d'un adulte mal dans sa peau.

pour quoi tu mets "moi" en majuscule?? je n'ai rien lu moi peut-être?...

Pour info, j'ai pris le termps d'expliquer à ma fille la cause de ma frustration, mais elle s'en cogne des soucis des adultes... :D

Elle m'a dit "c'est pas grave, nous on s'aime"! :smile2:

Et puis entrer dans le détail des émotions (des très intenses émotions, comme la colère, la honte, la peur, l'angoisse,...) des adultes n'est pas forcément une bonne chose... J'illustre : Ma fille a t'elle besoin de savoir pourquoi je suis hyper en colère contre son Papa??? Je lui ai expliqué que j'étais en colère, mais que ce n'était pas contre elle, cela suffit. Je me vois mal lui expliquer que Papa m'a trompé (ou frappé, ou autre cause de colère envers un autre adulte.....)

ben oui, on n'a jamais dit le contraire! bien sur que ça suffit de dire à ta fille que tu es en colère, mais que cette colère ne s'adresse pas à elle!

Le problème c'est que j'ai l'impression que tu attends une solution qui soit efficace immédiatement, ça n'est jamais le cas avec les enfants!! et encore heureux, ce sont des petis êtres humains, pas des pantins à qui l'ont fait faire ce que l'on veut quand on veut.

Bonne journée à tous... :|

a t'on dit une chose pareil non je ne crois pas

en plus dans la majorité de ses pays il y a un taux de suicide aussi élevé qu"en france si ce n'est plus

pareil pour la violence alors là tu dit quoi ??? cette loi ne rend pas les enfants plus épanouis ou plus attaché à la vie cela nous montre juste que l'on peut ce passer de féssé car ca ne change rien c'est tout !!!

ben dans ce cas, ça veut dire que la fessée n'y fait rien non plus à faire baisser cette violence, non? vu que la majorité des parents la pratique et que la violence ne baisse pas...

Et pour les taux en Suède, j'en ai parlé plus haut.

alors oui on peut ce passer de féssé mais ca ne rend pas les enfants plus épanouis autrement le taux de suicide et de violence aurait baissé dans ces pays non?

Toutes les fessées que je me suis pris étant gamin lorsque je faisais des conneries. Et ça ne m'a pas tué, je suis bien là. Il ne faut pas vouloir tout interdire non plus. Quand ton gamin fait une connerie, une bêtise ou que sais-je encore et bien des fois une bonne fessée, ça lui fait comprendre qu'il ne faut pas recommencer. Maintenant on vit dans un monde où il ne faut plus rien dire à ces petits chéris et ne plus les punir, ils ont tous les droits et ne savent plus où sont les limites. C'est à cause de ce laxisme des parents que leurs enfants deviennent des délinquants. Moi si lorsque j'étais petit je ne m'étais pas pris quelques bonnes fessées pour me remettre dans le droit chemin et bien j'aurai continué de faire des conneries. Alors qu'avec une éducation stricte, bien encadré, et bien j'ai grandi correctement sans faire de bêtises. Donc il ne faut pas interdire la fessée. Pourquoi vouloir tout interdire ? Une fessée ça n'est pas "battre" un enfant. Loin de là. Une fessée, c'est une fessée, ça part vite , c'est fait pour et le gamin comprend tout de suite.

c'est le bla bla habituel que les pro-fessées sortent depuis le début du sujet...

As-tu lu les précédents messages au moins?

Et je voulais juste ajouter; ça ne t'a pas tué, ok; mais le rôle d'un parent est-il seulement de ne pas tuer son enfant?...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou74
Invité zazou74 Invités 0 message
Posté(e)

KINOTON, "non, je ne suis pas une acharnée de la loi anti-fessée. Je suis une anti-fessée; la loi à la limite, je m'en cogne. Ce que j'aimerai c'est plutot une prise de conscience des gens par rapport à leurs pratiques, et si ça doit passe par une loi, ben pourquoi pas. "

Donc, ce je persiste et signe à dire que tu es une "entêtée"...... Définition du terme entêtement : (nom masculin), Attachement excessif à ses idées, à ses opinions.

Ténacité, Acharnement

Maintenant, si, à la limite, "la loi tu t'en cognes", ne poste plus ici, car le titre du topic reste : "faut-il interdite la fessée? selon une directive européenne cela serait envisagé..."

Donc, "non je ne suis pas pour la fessée, mais loi ou pas, j'applique mes propres idées" serait une réponse plus appropriée..... :smile2:

Et je confirme, à l'attention de Goldored, que je n'ai pas posté "les 20 propositions alternatives à la fessée" pour informer, mais bien pour montrer que ces idées, si belles soient elles, ne sont pas facilement applicables....

Et je ne me fous pas de toi Kinoton..... (ou alors juste un ptit peu car tu es à fond dans ton truc ;) ........) J'admets tes principes, et les respecte, essaye d'en faire autant avec tous les "accros de la fessée"... c'est ce qu'on appelle la tolérance..... :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kinoton Membre 675 messages
Forumeur forcené‚ 34ans
Posté(e)
KINOTON, "non, je ne suis pas une acharnée de la loi anti-fessée. Je suis une anti-fessée; la loi à la limite, je m'en cogne. Ce que j'aimerai c'est plutot une prise de conscience des gens par rapport à leurs pratiques, et si ça doit passe par une loi, ben pourquoi pas. "

Donc, ce je persiste et signe à dire que tu es une "entêtée"...... Définition du terme entêtement : (nom masculin), Attachement excessif à ses idées, à ses opinions.

Ténacité, Acharnement

Maintenant, si, à la limite, "la loi tu t'en cognes", ne poste plus ici, car le titre du topic reste : "faut-il interdite la fessée? selon une directive européenne cela serait envisagé..."

Donc, "non je ne suis pas pour la fessée, mais loi ou pas, j'applique mes propres idées" serait une réponse plus appropriée..... ;)

Et je confirme, à l'attention de Goldored, que je n'ai pas posté "les 20 propositions alternatives à la fessée" pour informer, mais bien pour montrer que ces idées, si belles soient elles, ne sont pas facilement applicables....

Et je ne me fous pas de toi Kinoton..... (ou alors juste un ptit peu car tu es à fond dans ton truc :sleep: ........) J'admets tes principes, et les respecte, essaye d'en faire autant avec tous les "accros de la fessée"... c'est ce qu'on appelle la tolérance..... :o°

bah t'as qu'à me dire ce que je dois dire aussi!?...

Ce que je voulais dire c'est que je ne suis pas une acharnée de la loi anti-fessée (comme tu le dis) mais une acharnée anti-fessée si tu préfères.

Et concernant les 20 propositions, tu n'as pas du tout montré que ce n'était pas facilement applicable! tu as démontré pourquoi tu n'étais d'accord avec quasiment aucun des conseils...alors ne viens pas dire que ce n'est pas applicable sans avoir même essayer, vu que tu es SURE que ça ne marche pas.

Et ne viens pas me parler de tolérance. J'admets que vous pensez que la fessée est nécessaire dans l'éducation, vous faites avec ce que vous avez comme information, comme faisaient nos parents aussi. Je ne juge pas; chacun fait ce qu'il peut avec ce qu'il a. Par contre, quand on vient vous apporter l'information (et des conseils), et que vous essayez à tous prix de descendre les arguments, de penser qu'on parle de maltraitance et pas de fessée, admettez simplement que vous ne voulez pas vous remettre en question, c'est plus simple.

Et je ne vois pas d'où tu te permets de te foutre de moi; j'ai des principes, et alors? toi aussi! et t'es a fond aussi, vu ton obstination à renvoyer en bloc tout ce qui vient des "anti-fessées" :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant