L'UMP donne dans le piratage de musiques

Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Selon toi, une personne qui achète un cd d'un artiste, et qui le diffuse lors d'une manifestation publique, c'est du piratage?

Selon la SACEM, oui.

Modifié par Grenouille Verte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Merci de me fournir des arguments sur un plateau :smile2: Tu conviendras donc que ton sujet aurait dû s'intituler "L'UMP donne dans la contrefaçon de musiques" (titre nettement moins vendeur, je te le concède)

C'est quoi le piratage sinon de la contrefaçon ?

L'UMP a reconnue avoir volée la loi qui lutte contre la piratage, cette même loi qui permet de poursuivre les pirates.

Ta distinction entre "piraterie" et "piratage", c'est de la mauvaise fois.

La SACEM définit clairement les actes de l'UMP comme de la piraterie.

Le reste, ce n'est que de l'idéologie de ta part. Tu n'as apporté aucun élément, rien qui ne permette de contredire la définition de la SACEM sur ce point.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
C'est quoi le piratage sinon de la contrefaçon ?

L'UMP a reconnue avoir volée la loi qui lutte contre la piratage, cette même loi qui permet de poursuivre les pirates.

Volée la loi? Le piratage est le fait d'accéder à un serveur de données sans autorisation en ouvrant une porte dérobée ou en décryptant un code d'accès par exemple. Tu me dis où est le rapport avec la diffusion d'un cd dans une manifestation publique? J'ai hâte de te lire ;)

De la manière dont tu tournes les choses, tu sous-entends que ces personnes ont piraté un système, pris des données pour ensuite les diffuser. En réalité ils ont juste oublié de s'acquitter des droits d'auteur: Wahou, là on tient un scoop sen-sa-tion-nel. :smile2:

Ta distinction entre "piraterie" et "piratage", c'est de la mauvaise fois.

La SACEM définit clairement les actes de l'UMP comme de la piraterie.

La SACEM définit clairement les actes de l'UMP comme de la contrefaçon, tu viens de le dire, cesse de te contredire enfin! Et pour la mauvaise foi (sans "s" on parle pas de "la première fois"), tu sembles être meilleur que moi :sleep:

Le reste, ce n'est que de l'idéologie de ta part. Tu n'as apporté aucun élément, rien qui ne permette de contredire la définition de la SACEM sur ce point.

Encore une fois, la SACEM :o°

Je n'ai pas à apporter d'éléments, tu les apportes tout seul :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Volée la loi? Le piratage est le fait d'accéder à un serveur de données sans autorisation en ouvrant une porte dérobée ou en décryptant un code d'accès par exemple.

Piratage est un terme polysémique. Il peut avoir le sens que tu lui donne, mais il a aussi un deuxième sens, il peut être utilisé comme synonyme de "contrefaçon".

Les articles de presse suivant utilisent le mot "piratage" dans ce second sens :

Ce deuxième sens est plus utilisé que celui que tu donnes, étant donné l'actualité juridique : l'Etat envisage de aire passer des lois pour lutter contre le piratage. Il s'agit bien évidemment de piratage dans le sens de "contrefaçon" et pas dans celui que tu as donné.

La SACEM définit clairement les actes de l'UMP comme de la contrefaçon, tu viens de le dire, cesse de te contredire enfin!
La SACEM définie a piraterie comme étant la contrefaçon (c'est dans le lien que j'ai donné précédemment).

Or l'UMP a admis la contrefaçon et accepté de payer pour dédommager les victimes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)

La piraterie est le terme généralement employé pour définir la contrefaçon.

La source : SACEM

Le reste c'est du pinaillage pour défendre l'UMP.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Florence Soriano-Gafiuk Membre 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Je m'étonne beaucoup de l'étrange procès qui est fait ici à l'UMP... Est-il possible que des blogueurs chevronnés s'abandonnent de la sorte aux confusions les plus déplacées ? Aux raccourcis les plus saugrenus ?

Mettons les choses au point : cette affaire de fond musical n'est qu'un paravent, un prétexte confortable saisi par une avocate pour dilater ses honoraires et s'assurer une publicité à bon compte, sans parler du groupe lui-même, dont les leaders peinent cocassement à expliquer la substance précise de leurs clameurs indignées.

Au demeurant, la matière de cet épisode est dénuée de toute incertitude, de tout mystère ! Les principaux intéressés eux-mêmes indiquent que les pièces musicales diffusées par leurs services l'ont été après règlement de la taxe générique due à la Sacem, comme il est d'usage pour toute émission d'oeuvres sur sites publics. Pour leur part, les interprètes concernés et leur avocate, en refusant toute proposition d'arrangement amiable émanant de la partie adverse, démontrent leur intention claire d'instrumentaliser une affaire soigneusement montée en épingle afin d'en tirer avantage, en termes financiers notamment.

De la part d'individus qui se disent artistes, c'est là un comportement singulièrement prosaïque, frappé du sceau du mercantilisme le plus noir et le plus épais.

Bien éloignée de ces avatars bénins se tient par exemple l'affaire insolite du Logo de la ville de Metz ! Pour le coup, il ne s'agit plus de signaler la diffusion d'une chanson populaire devant un public de passage, mais bien de suspecter une pratique autrement plus choquante, reposant sur un système soupçonné d'être construit dans l'objectif de spolier des tiers. Appel d'offres officiel, étude attentive des projets soumis, affectation de rejet des propositions et, pour finir, conception d'un produit calqué sur l'une des élaborations réceptionnées, c'est là un enchainement qui, s'il était confirmé, relèverait d'une stratégie délibérée dont la nature et la gravité seraient sans commune mesure avec le flottement technique évoqué dans le cadre du fond sonore reproché à Xavier Bertrand !

A toutes fins utiles, je précise que les lecteurs intéressés pourront trouver les détails de cette affaire à l'adresse http://www.florence-soriano-gafiuk.fr/blog/actu-politique

(articles du 2 février et du 23 janvier).

Pour revenir enfin au présent sujet, je trouve parfaitement indigne cette manière de se saisir avec empressement des prétextes les plus incongrus pour déprécier à bon compte une personne ou une formation politique. Ce genre de procédés commodes semblent se répandre, et c'est là, à mon sens, une bien regrettable tendance.

Florence Soriano-Gafiuk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
La piraterie est le terme généralement employé pour définir la contrefaçon.

La source : SACEM

Le reste c'est du pinaillage pour défendre l'UMP.

de mémoire la piraterie est avant tout liée au pillage de bateaux ou de village côtiers et c'est toujours d'actualité dans les caraïbes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Mettons les choses au point : cette affaire de fond musical n'est qu'un paravent, un prétexte confortable saisi par une avocate pour dilater ses honoraires et s'assurer une publicité à bon compte, sans parler du groupe lui-même, dont les leaders peinent cocassement à expliquer la substance précise de leurs clameurs indignées.

Leur avocate a été très précise sur les problème.

Je cite le Nouvel Observateur :

Selon elle, "le titre 'Kids' du groupe MGMT, très populaire auprès des jeunes, a été utilisé par l'UMP lors du Conseil national du 24 janvier et du premier déplacement du nouveau secrétaire général, Xavier Bertrand, le 25 janvier à Avrillé (Maine-et-Loire)".

Il aurait également été utilisé "dans deux vidéos diffusés sur le site de l'UMP et une sur le site Dailymotion" de partage de vidéos.

Au demeurant, la matière de cet épisode est dénuée de toute incertitude, de tout mystère ! Les principaux intéressés eux-mêmes indiquent que les pièces musicales diffusées par leurs services l'ont été après règlement de la taxe générique due à la Sacem, comme il est d'usage pour toute émission d'oeuvres sur sites publics.

L'avocate a déjà évoqué cet argument de l'UMP, et apporté sa réponse, je cite le point :

"Même si l'UMP a payé des droits à la Sacem, ce dont je n'ai pas encore eu confirmation, cela ne règle pas le problème, car il n'y a pas eu de demande d'autorisation ni de paiement des autres droits", poursuit Isabelle Wekstein, ajoutant : "L'UMP ne nie d'ailleurs pas l'acte de contrefaçon."

Payer la SACEM ne donne pas tous les droits, loin de là. Les députés, (ce sont eux qui ont fait la loi) devraient le savoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
Piratage est un terme polysémique. Il peut avoir le sens que tu lui donne, mais il a aussi un deuxième sens, il peut être utilisé comme synonyme de "contrefaçon".

Les articles de presse suivant utilisent le mot "piratage" dans ce second sens :

Ce deuxième sens est plus utilisé que celui que tu donnes, étant donné l'actualité juridique : l'Etat envisage de aire passer des lois pour lutter contre le piratage. Il s'agit bien évidemment de piratage dans le sens de "contrefaçon" et pas dans celui que tu as donné.

La SACEM définie a piraterie comme étant la contrefaçon (c'est dans le lien que j'ai donné précédemment).

Or l'UMP a admis la contrefaçon et accepté de payer pour dédommager les victimes.

Une bitte est utilisée pour amarrer un bateau au quai. Une bite est employé dans le langage familier pour désigner un sexe. Pourtant tu ne diras pas "j'ai attaché mon bateau à un sexe". Pourquoi soutenir Mordicus que Piratage= Piraterie? T'auras beau présenter tous les liens de média que tu désires, le piratage n'est pas de la piraterie et, par extension, de la contrefaçon.

Encore une fois, contrefaçon, oui, piraterie, à la limite oui. Mais piratage, non! Trouves moi un site sérieux (c'est à dire différent des voleurs de la SACEM) qui définit clairement le piratage pour de la contrefaçon, chui d'humeur à rire ce matin :sleep:

La piraterie est le terme généralement employé pour définir la contrefaçon.

La source : SACEM

Le reste c'est du pinaillage pour défendre l'UMP.

Oui, on a compris, t'es pote avec la SACEM. De mon côté j'en ai rien à faire de l'UMP, j'en ai un peu plus après les blaireaux qui racontent n'importe quoi, toi en l'occurence.

Payer la SACEM ne donne pas tous les droits, loin de là. Les députés, (ce sont eux qui ont fait la loi) devraient le savoir.

T'es niais à ce point pour croire que ce sont les députés qui organisent, planifient et réalisent les manifestations? A quoi servent les (gentils) organisateurs de soirée alors? ;)

Je m'étonne beaucoup de l'étrange procès qui est fait ici à l'UMP... Est-il possible que des blogueurs chevronnés s'abandonnent de la sorte aux confusions les plus déplacées ? Aux raccourcis les plus saugrenus ?

Mettons les choses au point : cette affaire de fond musical n'est qu'un paravent, un prétexte confortable saisi par une avocate pour dilater ses honoraires et s'assurer une publicité à bon compte, sans parler du groupe lui-même, dont les leaders peinent cocassement à expliquer la substance précise de leurs clameurs indignées.

Au demeurant, la matière de cet épisode est dénuée de toute incertitude, de tout mystère ! Les principaux intéressés eux-mêmes indiquent que les pièces musicales diffusées par leurs services l'ont été après règlement de la taxe générique due à la Sacem, comme il est d'usage pour toute émission d'oeuvres sur sites publics. Pour leur part, les interprètes concernés et leur avocate, en refusant toute proposition d'arrangement amiable émanant de la partie adverse, démontrent leur intention claire d'instrumentaliser une affaire soigneusement montée en épingle afin d'en tirer avantage, en termes financiers notamment.

De la part d'individus qui se disent artistes, c'est là un comportement singulièrement prosaïque, frappé du sceau du mercantilisme le plus noir et le plus épais.

:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Encore une fois, contrefaçon, oui, piraterie, à la limite oui. Mais piratage, non!

Tu es en train de dire que depuis le début tu ne me reprochais que d'avoir utilisé "piratage" au lieu de "piraterie" ?

Pourtant, l'un de tes arguments était que c'était "plus vendeur".

Tu trouves que "L'UMP donne dans le piratage de musiques" c'est plus vendeur que "L'UMP donne dans la piraterie de musiques" ?

Au final, tu joues sur les mots. J'ai donné plusieurs articles de presse utilisant le mot "piratage" dans le sens de contrefaçon, accréditant ce sens de "piratage".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug Membre+ 6 902 messages
Statut : de la liberté‚
Posté(e)

PIRATES !! ;)

bigouden20ti20piak0ah.jpg

Oui, je sais, c'est nul ! ---------> [ :smile2: ]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
138787.jpg

L'UMP accusée d'avoir diffusé illégalement de la musique sur Internet


le 20/02/2009 à 17h25

Alors que le projet de loi Création et Internet va être débattu par les députés, le parti est accusé d'avoir utilisé un titre du groupe américain MGMT sans autorisation dans des vidéos en ligne.



« Y a-t-il des limites à la "culture gratuite" ? Peut-on continuer à tout vidéo-streamer en toute impunité ? Pour un podcast anodin... combien de victimes collatérales ? »

A l'approche du débat, prévu le 4 mars, à l'Assemblée nationale sur le projet de loi Création et Internet et à la suite de la tribune de Luc Besson dans Le Monde, l'UMP pose ces graves questions dans le cadre d'un débat sur son blog. Et le parti de droite sait apparemment de quoi il parle puisqu'il est lui-même accusé d'avoir bafoué les droits d'auteur du très en vogue groupe américain MGMT !



[ Lire la suite de l'Article.. ]



Source: 01net

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)

Beaucoup de bruit pour rien dans ce topic en tout cas ... Certains s'en servent visiblement pour se défouler plus que pour dialoguer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Une bitte est utilisée pour amarrer un bateau au quai. Une bite est employé dans le langage familier pour désigner un sexe. Pourtant tu ne diras pas "j'ai attaché mon bateau à un sexe". Pourquoi soutenir Mordicus que Piratage= Piraterie? T'auras beau présenter tous les liens de média que tu désires, le piratage n'est pas de la piraterie et, par extension, de la contrefaçon.

Lorsqu'on parle de loi sur ce sujet, on parle bien de loi contre le piratage. Pourquoi refuses-tu donc d'appeler cela piratage ?

En plus, dire que c'est de la piraterie et pas du piratage, c'est vraiment pinailler.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bah oui c'est comme si tu dis vol ou viol il y a une différence --> je sors

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
Tu es en train de dire que depuis le début tu ne me reprochais que d'avoir utilisé "piratage" au lieu de "piraterie" ?

Pourtant, l'un de tes arguments était que c'était "plus vendeur".

Ben oui, tu surfes sur la vague du mot "piratage" avec tout ce que ça peut sous-entendre derrière. Or ici, il s'agit simplement d'une simple histoire de droits d'auteurs qui n'auraient pas été payés et j'ai du mal à croire que l'UMP n'ait pas les fonds nécessaires pour payer ceux-ci. De plus, d'après tous les liens que tu nous fournis, il s'avèrerait qu'en fait, si, les droits ont été payés à la SACEM pour les meetings, donc ça reste difficile à croire qu'ils n'avaient pas l'intention de le faire sur les vidéos de leur site, non? Conclusion, tu brasses du vent.

Lorsqu'on parle de loi sur ce sujet, on parle bien de loi contre le piratage. Pourquoi refuses-tu donc d'appeler cela piratage ?

En plus, dire que c'est de la piraterie et pas du piratage, c'est vraiment pinailler.

Ce n'est pas pinailler, c'est appeller un chat un chat. Je vais pas renommer un tigre en "lion", simplement parce que tous les blaireaux du coin n'arrivent pas à faire la différence entre ces deux animeaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
De plus, d'après tous les liens que tu nous fournis, il s'avèrerait qu'en fait, si, les droits ont été payés à la SACEM pour les meetings, donc ça reste difficile à croire qu'ils n'avaient pas l'intention de le faire sur les vidéos de leur site, non? Conclusion, tu brasses du vent.

L'UMP a reconnu la faute....

Et tu prétends toi qu'ils ont payés tous le droits comme il faut ? :smile2: ;)

Les droits sont détenus par les artistes, pas par la SACEM. Il fallait non seulement payer les artistes (et pas que la SACEM), mais aussi obtenir leur accord.

L'UMP ne s'est pas préoccupé de l'accord des artistes, n'a pas payé les droits nécessaire pour les meeting, et n'avait pas l'autorisation de diffuser cette musique sur le net.

J'ai donné toutes les infos nécessaire là dessus (voir les liens donné dans mes précédents messages). Tu fais donc semblant de croire que payer des droits à la SACEM serait suffisant, pourquoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Ce n'est pas pinailler, c'est appeller un chat un chat. Je vais pas renommer un tigre en "lion", simplement parce que tous les blaireaux du coin n'arrivent pas à faire la différence entre ces deux animeaux.

Les termes "piratage" et "piraterie" sont tous les deux utilisé pour désigner la contrefaçon. Je t'ai déjà donné de nombreux liens le montrant.

Le terme "piratage" est donc correct.

Tu te bases sur le site de la SACEM pour parler de piraterie. Cependant, la SACEM utilise aussi bien les mots "piraterie" que "piratage" (voir son site), c'est donc un mauvais argument.

Ta distinction entre piratage et piraterie est très artificielle, tu ne l'as introduite que ou défendre l'UMP. Je me permets de rappeler ton premier message sur ce sujet :

T'as craqué Grenouille...Entre pirater un titre et utiliser celui-ci sans reverser de droit d'auteur, il y a une réelle nuance. Ton titre est mensonger, même Entrevue n'emploie pas le mot piratage.

T'es descendu dans le caniveau avec ce sujet. Si dans ta signature tu laisses sous-entendre que tu pourrais être un héros, là tu passes tout juste pour un blaireau :smile2: (rime riche)

Tu prétends donc que l'UMP n'a pas piraté, mais a fait de la piraterie ?

C'est clairemet là du pinaillage de mauvaise foi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)

Un article intéressant : Le Troll de la semaine : l'UMP et les droits d'auteur

Le gouvernement plaide pour une riposte graduée ne prenant aucunement en compte les difficultés techniques, ni la présomption d'innocence des internautes. Si nous appliquons la démarche de la loi Création et Internet à cette affaire, l'UMP a mis à disposition sur Internet du contenu ne respectant pas le droit d'auteur, ce qui fait du parti un pirate en puissance. Le responsable de la mise en ligne de ces vidéos aurait-il eu sa connexion Internet coupée pendant six mois si l'Hadopi existait ?

Mais le plus drôle dans l'histoire est que le site Internet de l'UMP lance en ce moment même un débat intitulé « Piratage, moi non plus ! » qui nous pose cette question essentielle : « Y a-t-il des limites à la « culture gratuite » ? Peut-on continuer à tout vidéo-streamer en toute impunité ? Pour un podcast anodin ... combien de victimes collatérales ? Donnez votre avis. » L'UMP veut-il vraiment qu'on lui donne le nôtre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Les saligots !

Le site UMP risque pas pas de se retrouver sur la liste blanche du WIFI d'Albanel...

Ca ma rappelle Denis Olivennes, père de la loi DADVSI anti piratage, pris en train de vendre des CD pirates, et pas qu'un seul...

Faites ce que je dis, pas ce que je fais. De toute façon y a pas de fric pour tout le monde !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant