Le débat sur la "détection précoce de la délinquance"

Khris Membre 1 627 messages
Ninouss's lover‚ 30ans
Posté(e)

Je ne peux m'empêcher de sourire en pensant qu'une fois de plus un débat sur la délinquance, sur la réinsertion, sur la violence dévie nécessairement sur la banlieue... C'est presque maintenant une règle mathématique.

Comment n'arrive-t-on pas encore à voir que l'on trompe le citoyen? Comment continuer à croire que tout les malheurs de la société ne sont pas dû aux quelques millions de personnes issus de ces quartiers, sur les 60 millions que compose la France!

Dextérité étonnante du politique à nous faire croire que la délinquance juvénile est le nouveau péril de la société, que les quelques agités de banlieue font la pluie et le beau de temps de ce pays. (regardez le glissement: la délinquance juvénile n'est pas le seul privilège des gens des quartiers. S'en souviens-t-on seulement?)

Pendant ce temps, aucune réflexion de fond sur la structure de nos élites, sur la démocratie, sur l'identité française, sur la république, sur la justice, sur nos gouvernants.

La technique usée du détournement de l'opinion par les dirigeant pour éviter les vrais problèmes est tellement connu et tellement étudié que je me demande comment elle peut encore marcher si bien. Et pourtant c'est le cas, la preuve dans ce genre de débat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

Message pour chris!

sauf erreur de ma part, il n'est pas dit dans ce debat que

_que la délinquance etait l'apanage des banlieues (elle y est plus frequente! je suppose que c'est un fait logique bien que j'e n'ai pas de source à l'appui de mes dires)

_que la déliquance etait la mère de TOUS les maux de la france (juste qu'elle en fait partie)

sinon mon avis est que l'on combat "mieux" la déliquance par la prevention que par la repression. (l'un n'empeche pas l'autre, il faut des deux, sans exclusivité)

maintenant que l'on se pose la question de savoir si la délinquance n'a pas une origine génétique ne me choque pas.

cela n'empeche pas d'y ajouter des facteurs environnants et de se prévenir de ces DEUX risques (si le premier existe et est avéré)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Khris Membre 1 627 messages
Ninouss's lover‚ 30ans
Posté(e)

Cher Femzi,

Tu dis:

sauf erreur de ma part, il n'est pas dit dans ce debat que

_que la délinquance etait l'apanage des banlieues (elle y est plus frequente! je suppose que c'est un fait logique bien que j'e n'ai pas de source à l'appui de mes dires)

D'une part relie ce que j'ai écrit: j'ai dit que le sujet dévié inévitablement sur la banlieue. C'est précisément le cas avec l'introduction des émeutes dans un débat sur la détection précoce des mineurs, alors que ces deux sujets n'ont strictement rien à voir. D'autre part dire que la délinquance est plus fréquente en banlieue qu'ailleurs est faux. Un certains type de cas délictueux y est plus présent, mais pour d'autres ce n'est pas le cas. (Penses-tu que les délits d'initiés soient l'apanage des banlieues?)

_que la déliquance etait la mère de TOUS les maux de la france (juste qu'elle en fait partie)

J'ai sur la fin de mon intervention parlé d'un contexte général instrumentalisation politique qui trouve une de ces illustrations dans la dérive qu'a pris notre débat.

sinon mon avis est que l'on combat "mieux" la déliquance par la prevention que par la repression. (l'un n'empeche pas l'autre, il faut des deux, sans exclusivité)

maintenant que l'on se pose la question de savoir si la délinquance n'a pas une origine génétique ne me choque pas.

cela n'empeche pas d'y ajouter des facteurs environnants et de se prévenir de ces DEUX risques (si le premier existe et est avéré)

Je m'étonne que l'on puisse encore se poser ce genre de question. L'existence d'une cause génétique à la délinquance est une idiotie de part la mise en parallèle de deux choses qui ne peuvent pas avoir de rapport: la définition de la délinquance est purement humaine et strictement relative à la culture et à l'époque (ce qui ne nie pas la possibilité d'une morale universelle) alors que la génétique est une composante naturelle. Comparer les deux reviendrais à dire que la nature a inscrit dans ses lois que le vol de pomme est un délit... Il faut arrêter les questions qui n'ont pas de sens.

Modifié par Khris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
White.widow Membre 205 messages
Forumeur activiste‚ 27ans
Posté(e)

:smile2:

Ouai faut comprendre le gouvernement, si l'on formate les enfants dès leur plus jeune âge, ya moin de chance qu'ils soient "terroriste", activiste ou brûleurs de voitures...

La france commence franchement à tourner à l'envers...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Vous êtes marrant les petits...

Faites des gosses, et on en reparle. La cour de récrée, c'est Pelican Bay.

C'est la société qui s'occupe de cadrer les comportement violent, autrement dit les adultes.

Le gouvernement n'a rien à foutre ici. Il ferai mieux d'interdire les émissions violente pour les jeunes. Mais la il faudrait toucher au magots des potes, alors on oublie.

C'est toute le droite ça. S'occuper de punir plutôt que de trouver les causes de la violence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

Chris, toutes mes excuses pour ma mauvaise interprétation de tes propos.

Cependant:

D'autre part dire que la délinquance est plus fréquente en banlieue qu'ailleurs est faux. Un certains type de cas délictueux y est plus présent, mais pour d'autres ce n'est pas le cas. (Penses-tu que les délits d'initiés soient l'apanage des banlieues?)

je crains de n'avoir toujours pas compris ton propos.

lorsque parle de délinquance, on s'interresse à celle qui dérange le commun de nos vies; on parle de larçins en quelque sorte (du moins c'est que J'ai compris du sujet ici).

tu conviendras alors que sur ce thème précis il est logique de "déborder" sur la question des banlieues car c'est le milieu LE PLUS fréquent où cela se produit. (je rappelle que ce n'est qu'une estimation personnelle jusqu'à preuve du contraire.

Je m'étonne que l'on puisse encore se poser ce genre de question. L'existence d'une cause génétique à la délinquance est une idiotie de part la mise en parallèle de deux choses qui ne peuvent pas avoir de rapport: la définition de la délinquance est purement humaine et strictement relative à la culture et à l'époque (ce qui ne nie pas la possibilité d'une morale universelle) alors que la génétique est une composante naturelle. Comparer les deux reviendrais à dire que la nature a inscrit dans ses lois que le vol de pomme est un délit... Il faut arrêter les questions qui n'ont pas de sens.

sauf le respect que je te dois, tu ne peux à titre de socio-psychologue affirmer (ni inffirmer) qu'il n'existe aucune prédisposition au vol.

le vol (pour conserver cet exemple) n'est pas qu'une "invention" sociétale humaine, il faudrait plutot le voir comme l'interpretation d'un acte considéré par le prisme de la morale comme "mal".

donc il est possible que certains gens soient plus enclins que d'autres à commettre cet acte.

mais de là à savoir comment précisément le détecter si c'était le cas...

c'est la vraie question de ce débat je pense. (et elle est plutot l'affaire de spécialistes)

Modifié par femzi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
Ah, mais arrêtez !

Comprenez-les un peu, ces pauvres gens qui ont ce besoin vital de ranger les individus dans des cases.

Vous ne savez pas qu'ils risquent une entorse du cortex cérébral si ils commencent à appréhender la vie avec plus de réalisme et de subtilité ?

Donc, on vous dit qu'un gamin de 3 ans, on peut déjà le ranger dans une case délinquant, c'est plutôt bien non ? Pourquoi attendre plus longtemps ?? :smile2:

En plus désl'age de 12ans allé hop en taule la graine de voyou.

On dirais que le film Minority report a fait des émules.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)
On dirais que le film Minority report a fait des émules.

bah tiens parlons en de ce film...

l'idée n'est pas mauvaise non?

si l'on pouvait empecher les crimes de se produire à l'avance, ce serait une meilleure chose non?

DONC à mon avis si l'on peut demontrer qu'un enfant à des deviances on peut rectifier le tir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)
Cher Femzi,

Tu dis:

maintenant que l'on se pose la question de savoir si la délinquance n'a pas une origine génétique ne me choque pas.

cela n'empeche pas d'y ajouter des facteurs environnants et de se prévenir de ces DEUX risques (si le premier existe et est avéré)

Je m'étonne que l'on puisse encore se poser ce genre de question. L'existence d'une cause génétique à la délinquance est une idiotie de part la mise en parallèle de deux choses qui ne peuvent pas avoir de rapport: la définition de la délinquance est purement humaine et strictement relative à la culture et à l'époque (ce qui ne nie pas la possibilité d'une morale universelle) alors que la génétique est une composante naturelle. Comparer les deux reviendrais à dire que la nature a inscrit dans ses lois que le vol de pomme est un délit... Il faut arrêter les questions qui n'ont pas de sens.

brrrrr merci d'être intervenu Khris, parce que moi ça me choque terriblement que l'on puisse chercher à associer les deux. Comment pourrait-il y avoir une cause génétique au respect (ou non) d'une règle sociale ??

Et à quand la recherche d'une origine génétique à la pauvreté ou à la richesse tant qu'on y est ?! :smile2:

----

concernant cette nouvelle tendance à vouloir dépister les futurs délinquants chez les enfants de 3 ans, il existe une pétition contestataire en ligne --> Pas de zéro de conduite pour les enfants de 3 ans

La prévention existe déjà. Il est déjà proposé des aides aux parents dont les enfants de 3 ans présentent des troubles du comportement. En faire des futurs délinquants est scandaleux. Et j'ai bien mis "en faire" en gras parce que tout le monde sait qu'il suffit de coller l'étiquette "futur déliquant" à un gamin pour qu'il le devienne un jour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

je comprends pas vos points de vue si catégoriques...

vous considerez donc qu'une loi social n'obeit strictement qu'à des paramêtres environnementaux c'est ca?

theia relis cette partie de mon post:

sauf le respect que je te dois, tu ne peux à titre de socio-psychologue affirmer (ni inffirmer) qu'il n'existe aucune prédisposition au vol.

le vol (pour conserver cet exemple) n'est pas qu'une "invention" sociétale humaine, il faudrait plutot le voir comme l'interpretation d'un acte considéré par le prisme de la morale comme "mal".

donc il est possible que certains gens soient plus enclins que d'autres à commettre cet acte.

mais de là à savoir comment précisément le détecter si c'était le cas...

c'est la vraie question de ce débat je pense. (et elle est plutot l'affaire de spécialistes)

tu pousses mon raisonnement plus loin en parlant de la recherche de prédisposition à la pauvreté.

et je te reponds pourquoi pas? si tu lies la pauvreté à la l'intelligence (qui elle permet de "trouver" des richesses) alors oui il est POISSIBLE de trouver une cause génétique là aussi.

de toute facons l'importance est de savoir COMMENT le detecter avec certitude ET que faire si c'est le cas.

En faire des futurs délinquants est scandaleux. Et j'ai bien mis "en faire" en gras parce que tout le monde sait qu'il suffit de coller l'étiquette "futur déliquant" à un gamin pour qu'il le devienne un jour

je crois que personne ne veut poser des etiquettes sur personnes, on veut juste mettre en exergue notre esprit critique et se poser la question.

après si quelqu'un me repond: "femzi tu te poses trop de questions!"

alors le débat est clos.

Modifié par femzi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Black Survitual Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Ah, mais arrêtez !

Comprenez-les un peu, ces pauvres gens qui ont ce besoin vital de ranger les individus dans des cases.

Vous ne savez pas qu'ils risquent une entorse du cortex cérébral si ils commencent à appréhender la vie avec plus de réalisme et de subtilité ?

Donc, on vous dit qu'un gamin de 3 ans, on peut déjà le ranger dans une case délinquant, c'est plutôt bien non ? Pourquoi attendre plus longtemps ?? :smile2:

opinion :

JE SUIS "POUR" LA DELINQUANCE LE CRIME, LA REVOLTE, DES LE PLUS JEUNE éGE !

B.S.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Khris Membre 1 627 messages
Ninouss's lover‚ 30ans
Posté(e)
je crains de n'avoir toujours pas compris ton propos.

lorsque parle de délinquance, on s'interresse à celle qui dérange le commun de nos vies; on parle de larçins en quelque sorte (du moins c'est que J'ai compris du sujet ici).

tu conviendras alors que sur ce thème précis il est logique de "déborder" sur la question des banlieues car c'est le milieu LE PLUS fréquent où cela se produit. (je rappelle que ce n'est qu'une estimation personnelle jusqu'à preuve du contraire.

Alors là tu vois, c'est moi qui ne te suis plus!

Sois les mots on un sens, et on peut débattre, soit on met ce qu'on veut derrière et alors on peut tout dire. Ici le débat posé est clair: la détection précoce de la délinquance. Cette phrase, choisit par le gouvernement lui-même ne veut en fait strictement rien dire. On est "délinquant" à partir du moment où l'on a commis un délit. L'ensemble des délits sont répertoriés dans les divers Code de notre droit. On ne peut pas décider comme l'on veut de ce que veut dire être délinquant.

Ainsi, je le répète, la délinquance est extrêmement variable et ce terme renvoie à une quantité énorme de choses différentes.

De plus, tu véhicules un cliché assez fort qui serai que la délinquance serait plus forte en banlieue qu'ailleurs. Je le répète: tout dépend du type de délit. Le vol par exemple sera bien plus fort dans un site touristique par exemple qu'en banlieue. De même que pour les braquages. De même les agressions physiques pourront être plus fort en centre ville qu'en banlieue dans beaucoup de cas. Ce serait trop long et même impossible de tout détailler.

Un seul exemple: dans le même sillage que ton préjugés sur les banlieues et leur prétendu délit plus élevé qu'ailleurs, prenons l'exemple des femmes victimes de violence conjugale. Si on en reste au clichés, je suis sur que beaucoup s'attendent à ce qu'il soit plus élevé en banlieue qu'ailleurs. Sauf que, si nous ne possédons pas de chiffres par territoires précis, on sait que Le profil de l'agresseur n'est pas toujours celui que l'on s'imagine. "Il s'agit en majorité d'hommes bénéficiant par leur fonction professionnelle d'un certain pouvoir. On remarque une proportion très importante de cadres (67%), de professionnels de la santé (25%) et de membres de la police ou de l'armée" (source: sosfemmes.com) Je crois qu'on vois bien que les bourreaux n'habitent pas tous en banlieue sensible, celle-ci ne se caractérisant pas par un fort taux d'habitants cadres. Mais le discours politique va privilégier l'ennemie désigné, le musulman dans beaucoup de cas par exemple, afin de cacher son abscence totale d'implication sur la question de manière générale.

Tout cela pour dire que la prétendu détection des délinquants précoce, qui est un mythe totale, n'a absolument aucun rapport avec le thème de la banlieue. Il s'agit d'une question pédagogique et sociétale. Mais comme pour toutes ces questions, l'empreinte de l'idéologie est tellement forte, et les clichés tellement présent (banlieue=violence) qu'il est quasi-systématique que cela dévie. Une fois de plus, ce débat en apporte la preuve.

sauf le respect que je te dois, tu ne peux à titre de socio-psychologue affirmer (ni inffirmer) qu'il n'existe aucune prédisposition au vol.

le vol (pour conserver cet exemple) n'est pas qu'une "invention" sociétale humaine, il faudrait plutot le voir comme l'interpretation d'un acte considéré par le prisme de la morale comme "mal".

donc il est possible que certains gens soient plus enclins que d'autres à commettre cet acte.

mais de là à savoir comment précisément le détecter si c'était le cas...

c'est la vraie question de ce débat je pense. (et elle est plutot l'affaire de spécialistes)

Alors là je dois dire que je n'es rien compris à ce que tu me dis! :smile2: Que veut dire: il faudrait plutot le voir comme l'interpretation d'un acte considéré par le prisme de la morale comme "mal".

Le vol n'a en lui rien de naturel, ni de contre nature. Il n'y a vol que si il y'a société, que si la personne prend une pomme qui appartient légalement à l'autre (d'où Proudhon et son fameux: "La propriété, c'est le vol") Il n'y a aucun déterminisme au vol, il n'y a qu'un mélange de causes sociales, psychologique et historiques, et ce vol n'existe que parce que les hommes l'ont définit comme tel. Si tu prend une pomme sur un arbre tu ne voles pas, chez le marchant si. Pourtant dans les deux cas tu as fait le même geste, mais les règles sociales ont été baffoués dans un des cas. ce n'est en aucun cas une règle naturelle. (que je sache, la physique et la biologie n'ont pas changés leurs loi pour que tu ne le fasses pas!!)

Donc je ne sais pas bien de quoi tu parles. La seule cause transcendante de la morale, ce serait Dieu. Mais il n'y a pas de rapport entre un interdit d'une part, et un déterminisme qui a causé le passage à l'acte d'autre part. Il n'y a pas de déterminisme dans le vol. Seulement un environnement incitant plus ou moins au passage à l'acte.

Modifié par Khris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)
je comprends pas vos points de vue si catégoriques...

vous considerez donc qu'une loi social n'obeit strictement qu'à des paramêtres environnementaux c'est ca ?

à des paramètres sociaux, oui.

theia relis cette partie de mon post:

sauf le respect que je te dois, tu ne peux à titre de socio-psychologue affirmer (ni inffirmer) qu'il n'existe aucune prédisposition au vol.

le vol (pour conserver cet exemple) n'est pas qu'une "invention" sociétale humaine, il faudrait plutot le voir comme l'interpretation d'un acte considéré par le prisme de la morale comme "mal".

donc il est possible que certains gens soient plus enclins que d'autres à commettre cet acte.

mais de là à savoir comment précisément le détecter si c'était le cas...

c'est la vraie question de ce débat je pense. (et elle est plutot l'affaire de spécialistes)

tu as raison de m'indiquer ce post parce que je ne l'avais pas lu ;)

Je ne comprends pas ton raisonnement. Si le vol est considéré comme "mal" aujourd'hui, c'est bien notre morale qui en a décidé ainsi non ?

La notion de "bien" ou du "mal" n'est pas innée, ni génétique. C'est une notion qui s'acquiert, qui se construit et qui fait partie intégrante du développement de l'enfant.

Nous naissons tous avec une seule et unique notion : celle du plaisir.

C'est avec notre expérience du monde et des autres que viennent s'ajouter, s'imposer, les notions de déplaisir, de contrainte, de frustration, de bien, de mal, etc...

Il n'y a rien de génétique dans tout cela !

tu pousses mon raisonnement plus loin en parlant de la recherche de prédisposition à la pauvreté.

et je te reponds pourquoi pas? si tu lies la pauvreté à la l'intelligence (qui elle permet de "trouver" des richesses) alors oui il est POISSIBLE de trouver une cause génétique là aussi.

de toute facons l'importance est de savoir COMMENT le detecter avec certitude ET que faire si c'est le cas.

Tu fais un lien naturel entre "richesse matérielle" et "intelligence" ? tu me fais peur là :smile2:

je crois que personne ne veut poser des etiquettes sur personnes, on veut juste mettre en exergue notre esprit critique et se poser la question.

après si quelqu'un me repond: "femzi tu te poses trop de questions!"

alors le débat est clos.

hey ne te fâche pas. j'ai bien compris que tu ne voulais poser d'étiquette sur personne. On échange juste des points de vue :mur:

Modifié par Théia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

non non je me fache pas t'inquietes pas. ^_^

j'adore les débats courtois.

bref!

pour vous repondre au mieux tous les deux (theia et chris) je me permet de vous citer:

La notion de "bien" ou du "mal" n'est pas innée, ni génétique. C'est une notion qui s'acquiert, qui se construit et qui fait partie intégrante du développement de l'enfant.

Nous naissons tous avec une seule et unique notion : celle du plaisir.

C'est avec notre expérience du monde et des autres que viennent s'ajouter, s'imposer, les notions de déplaisir, de contrainte, de frustration, de bien, de mal, etc...

nous y voila donc! question philosophique:

naissons nous bons ou mechants, ni l'un ni l'autre, ou les deux???

et pour moi c'est l'interet de ce débat.

de ce que je comprends, vous dites qu'il n'y a pas à se poser la question c'est ca?

a mon avis... les deux. et toujours à mon avis, certains naissent plus génétiquement mechants/bons que d'autres. mais ca reste justement à démontrer ou à contredire par des experts.

la génétique n'est selon moi pas opposable à la morale.

la derniere vient se "poser" sur la première pour la définir.

Tu fais un lien naturel entre "pauvreté" et "intelligence" ? tu me fais peur là

hélas oui, mais entendons nous bien;

on est pauvre parce qu'on est pas assez intelligent pour etre riche.

mais c'est pas parce qu'on est riche qu'on est intelligent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

On fait toujours les enfants de la même manière, ce qui a changé en 70 ans c'est la société, c'est la société qui influence les comportements des jeunes individus, et la société, ce sont les politiques, les parents, les voisins, les adultes, les médias qui la font.

La responsabilité pénale à 12 ans pour les enfants ? Et la responsabilité de chacun, quand est-ce qu'on va se pencher dessus ?

Ffliquer les gosses dès 3 ans, les foutre en taule à 12, quelle belle civilisation ca nous fait ;) .

Remarque les délinquants en col blanc,ne peut on les détecter aussi jeunes,car ceux la sont vraiment dangereux, ou bien on devrait financer des recherches sur la détection de la co****rie avant la naissance, ce qui permettrait d'avorter les futurs hommes politiques...

ca débarasserait :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Khris Membre 1 627 messages
Ninouss's lover‚ 30ans
Posté(e)

nous y voila donc! question philosophique:

naissons nous bons ou mechants, ni l'un ni l'autre, ou les deux???

et pour moi c'est l'interet de ce débat.

de ce que je comprends, vous dites qu'il n'y a pas à se poser la question c'est ca?

a mon avis... les deux. et toujours à mon avis, certains naissent plus génétiquement mechants/bons que d'autres. mais ca reste justement à démontrer ou à contredire par des experts.

la génétique n'est selon moi pas opposable à la morale.

la derniere vient se "poser" sur la première pour la définir.

Dire que l'on nait génétiquement méchant ou bon n'a aucun sens en génétique. Une fois de plus, ce ne sont que des actes qui peuvent être jugés et être interprétés comme bon ou mauvais. La composition génétique d'un individu ne prévoit pas sa conduite, encore moins les lois humaines!

Soit logique: imaginons un homme prédisposé génétiquement à tuer... Selon toi, qu'est-ce qui est définit génétiquement? Le choix de sa victime? L'heure à laquelle il va la tuer? La forme de sa main pour pendre un couteau? Soit sérieux. La génétique ne détermine pas la vie d'un homme. Je te propose de lire pour comprendre les livres du grand généticien Axel Kahn par exemple sur le sujet.

hélas oui, mais entendons nous bien;

on est pauvre parce qu'on est pas assez intelligent pour etre riche.

mais c'est pas parce qu'on est riche qu'on est intelligent.

Peux-tu me dire en quoi l'intelligence définit-elle la capacité à être riche?

Modifié par Khris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

on devierait alors peut etre du sujet non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)
nous y voila donc! question philosophique:

naissons nous bons ou mechants, ni l'un ni l'autre, ou les deux???

ni l'un, ni l'autre.

a mon avis... les deux. et toujours à mon avis, certains naissent plus génétiquement mechants/bons que d'autres. mais ca reste justement à démontrer ou à contredire par des experts.

déjà fait.

pour faire court : à la naissance, le nourrisson (donc toi, moi, tout le monde) n'a pas conscience qu'il existe indépendamment de son environnement. Lui et ce qui l'entoure forment un tout. C'est par l'expérience, qu'il acquiert la notion de "soi" et de "l'autre". Puis (et je saute les étapes), toujours de par son expérience des autres (et de son éducation) viendront s'ajouter les notions de "bien" et de "mal", par réaction aux interractions sociales. Personne ne nait "bon" ou "méchant" ! c'est un peu comme si tu disait qu'on pouvait naître "patient" ou "impatient", "généreux" ou "égoïste", etc...

Et puis reconnait que la notion même de "bonté" ou de "méchanceté" est toute relative. Elle peut même changer d'un individu à l'autre. Tu en connais une définition universelle ?

hélas oui, mais entendons nous bien;

on est pauvre parce qu'on est pas assez intelligent pour etre riche.

mais c'est pas parce qu'on est riche qu'on est intelligent.

t'es riche femzi ? :smile2:

Bon alors puisqu'on est dans les questions : qu'est-ce qu'être riche ? (sinon, il y a aussi "qu'est ce que l'intelligence ?" mais je crois que la question à déjà été abordée ^^)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Black Survitual Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

nous y voila donc! question philosophique:

naissons nous bons ou mechants, ni l'un ni l'autre, ou les deux???

et pour moi c'est l'interet de ce débat.

de ce que je comprends, vous dites qu'il n'y a pas à se poser la question c'est ca?

a mon avis... les deux. et toujours à mon avis, certains naissent plus génétiquement mechants/bons que d'autres. mais ca reste justement à démontrer ou à contredire par des experts.

la génétique n'est selon moi pas opposable à la morale.

la derniere vient se "poser" sur la première pour la définir.

Dire que l'on nait génétiquement méchant ou bon n'a aucun sens en génétique. Une fois de plus, ce ne sont que des actes qui peuvent être jugés et être interprétés comme bon ou mauvais. La composition génétique d'un individu ne prévoit pas sa conduite, encore moins les lois humaines!

Soit logique: imaginons un homme prédisposé génétiquement à tuer... Selon toi, qu'est-ce qui est définit génétiquement? Le choix de sa victime? L'heure à laquelle il va la tuer? La forme de sa main pour pendre un couteau? Soit sérieux. La génétique ne détermine pas la vie d'un homme. Je te propose de lire pour comprendre les livres du grand généticien Axel Kahn par exemple sur le sujet.

hélas oui, mais entendons nous bien;

on est pauvre parce qu'on est pas assez intelligent pour etre riche.

mais c'est pas parce qu'on est riche qu'on est intelligent.

Peux-tu me dire en quoi l'intelligence définit-elle la capacité à être riche?

Je dirais même plus : allez les gars, en japonais hirashaï !

B.S.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

bon puisque je suis vivement incité à expliquer pourquoi je lie l'intelligence à la richesse, je me lance!

pour moi etre riche c'est avoir, posseder. et etre capable de trouver un moyen d'avoir et de posseder est UNE preuve d'intelligence.

(desolé je ne peux pas faire plus simple).

thiéa si tu me dis qu'il a deja été demontrer avec pleine certitude que l'on nait "neutre" et que les gênes ne dictent en aucune manière le comportement. alors je veux bien te croire et reconnaitre que la proposition des politiques sur cette question est infondée.

mais bon ca m'etonne de croire que ces hommes politiques feraient cela...juste pour distraire notre attention de la vrai délinquance. (en tout cas je semble etre tombé dans le panneau)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant