Prendre un amant pour ou contre?


Nephalion Modérateur 27 874 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)
Maintenant dans le cas du conjoint qui dis : "si tu me trompes.... je ne veux pas le savoir...."

Pas sûr qu'un conjoint qui ne veut pas le savoir, ne se rende compte de rien. Tout dépend de la manière dont la partie est jouée, mais la discrétion ne fonctionne pas dans le temps. Avec le temps qui passe la vigilance baisse.

D'abord vis à vis des détails pratiques, mais également vis à vis de soi-même.

Et le jour où le conjoint aveugle découvre un détail oublié, il a vite fait de voir sauter à ses yeux tout ce qu'il a ignoré jusqu'à là.

Il faut donc, malgré ce que peut dire le conjoint, faire preuve d'une prudence extrême, pour ne laisser aucune trace (une bonne humeur excessive avant chaque rendez-vous par exemple, et une mine terriblement morose le jour où le rendez-vous ne peut avoir lieu...), matérielle comme émotionnelle...

Et c'est cette prudence nécessaire qui me laisse à penser que ça gache une partie du plaisir.

Mais là seuls des amants adultérins pourraient me confirmer ou m'infirmer ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)
Pas sûr qu'un conjoint qui ne veut pas le savoir, ne se rende compte de rien. Tout dépend de la manière dont la partie est jouée, mais la discrétion ne fonctionne pas dans le temps. Avec le temps qui passe la vigilance baisse.

D'abord vis à vis des détails pratiques, mais également vis à vis de soi-même.

Et le jour où le conjoint aveugle découvre un détail oublié, il a vite fait de voir sauter à ses yeux tout ce qu'il a ignoré jusqu'à là.

Il faut donc, malgré ce que peut dire le conjoint, faire preuve d'une prudence extrême, pour ne laisser aucune trace (une bonne humeur excessive avant chaque rendez-vous par exemple, et une mine terriblement morose le jour où le rendez-vous ne peut avoir lieu...), matérielle comme émotionnelle...

Et c'est cette prudence nécessaire qui me laisse à penser que ça gache une partie du plaisir.

Mais là seuls des amants adultérins pourraient me confirmer ou m'infirmer ça.

Va falloir que je fasse un topic sur les signes qui ne trompent pas .... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fram Membre 931 messages
Forumeur accro‚ 43ans
Posté(e)

moi je n'en veux pas d'amant, coucher avec un mec, c'est pas terrible même un qui vous caresse le pouce et qui parle anglais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
pour (et spécialement pour Yop )

9- Plus de culpabilité :

Si votre moitié prend un amant vous pouvez faire la même chose sans avoir de remord ou de sentiment de culpabilité

10- Apprendre de nouvelles choses

Avec un amant ou une maitresse on ose plus, on apprend de nouveaux gestes, de nouvelles choses que l'on met en application dans son propre couple.....

Yop si l'on met son conjoint au courant, voir même en l'impliquant dans la relation avec un ou une autre..... Elaïs appelle cela du libertinage.... mais c'est aussi prendre un amant ou une maitresse simplement il n'y a pas la notion de "tromper" le conjoint puisque le conjoint est au courant.

Maintenant dans le cas du conjoint qui dis : "si tu me trompes.... je ne veux pas le savoir...."

Oui, Lore, la notion de libertinage ne me dérange pas du tout, puisqu'il y a consentement de chacun. :snif: Un accord au préalable !

Dans un couple plus traditionnel, ou la notion de fidélité entre en compte, on ne peut pas dire "si tu me trompes.... je ne veux pas le savoir....".

Si on commence à douter, on n'aura que cette envie. C'est ne pas admetter sa peur que de prétendre l'inverse. C'est fuir la réalité, et une relation illusoire est à mon sens une tragédie.

EDIT : et le discours positiviste sur le fait de tromper peut changer vachement !

Imaginez, vous aimez votre conjoint mais prenez un amant pour toutes les bonnes raisons citées. C'est bien !

Et vous découvrez ensuite, sans concertation, que lui a décidé de faire pareil. Je doute fort que vous y trouveriez les mêmes "bonnes raisons", simplement parce qu'exiger des choses de l'autre sans répondre à ses mêmes exigences en retour, c'est totalitaire et injuste.

La tromperie est dure, injuste, pour celui qui la vit.

C'est comme ça, et être injuste et dur avec l'être aimé, pour moi, ce n'est pas tolérable.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)

perso, je suis trop entière pour avoir un amant : c'est tout ou rien avec moi :snif: et en plus trop franche et trop directe. Donc des relations parralleles, c'est pas fait pour moi. Toutefois, il ne faut jamais dire jamais. Ca fait 10 ans que je vis en couple, 4 que nous sommes passés devant le maire (j'ai pas entendu non plus le passage sur la fidélité :snif: ) et pour le moment pas du tout envie d'aller voir ailleurs. Mais que me réserve la vie dans les années à venir ? Je pense quand même que je préfèrerais partir. Ca c'est mon sentiment perso, parce que les autres, ben ils peuvent bien faire ce qu'ils veulent.... ça ne me regarde en rien. A chacun sa sexualité :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
A vous lire, toi et yop, j'ai l'impression d'avoir fait un plaidoyer pour l'infidélité¿

Je n'ai pas posté avec dans la tête elle a fait un plaidoyer sur l infidélité ! Je relève juste tes idées et les confronte aux miennes, comme pour les idées des autres, point. Maintenant, si tu en ressorts que je crois que ¿ben écoute¿tetre.. Mais peut-être est ce aussi parce que tes propos ont montré cela.

Exemple :

Les couples "fidèles" depuis 20, 30 ans le sont au prix de quelles frustrations ?! Pourquoi considérer qu'un couple a des "problèmes" et "se ment" ou se voile la face, parce que l'un ou l'autre a eu un jour envie de quelqu'un d'autre ?... Quoi de plus naturel en réalité ?

Postuler que les couples fidèles sont frustrés, excuse moi, mais ca me semble etre parti pour cautionner l'adultère. Comme avancer l'idée que c'est naturel.

Bon par contre, dans ton dernier post, tes propos vont plus dans le sens des miens lorsque tu dis :

Prendre un amant dans la durée quand parallèlement il y a une vie de couple officielle, a priori je n'y vois en effet qu'une succession de problèmes. Il me semble difficile d'éciter les mensonges et les malaises.

-----------------

Maintenant il y a dans ce topic, quelques témoignages de gens qui n'ont pas la meme conception du couple que la vôtre (ou la mienne). Seulement s'ils y trouvent leur équilibre et qu'ils sont heureux ainsi, je ne vois pas en quoi ils seraient condamnables, ou en foi de quoi on remettrait en question leur bonheur, ou encore pourquoi ils auraient tort !

Oui., c'est pas plus étonnant que cela que diverses conceptions du couple se rencontrent dans un topic dont le sujet est "prendre un amant pour ou contre"!

Par contre, Si tu nous condamnes de condamner ( :snif: ) alors ...c'est que nous devons le faire, mais je fais appel! :snif:

Je ne condamne personne, je dis ce que je pense ( puis-je ?) de ce sujet et je dis ce qui me fait parvenir à ma conviction sur ce thème, point. Voila en foi de quoi je m'exprime. Merci de me laisser penser ce que je veux également. Libre à vous de me demontrer que je me trompe.

Pourquoi je préfèrerais ne pas le savoir si notre amour n'est pas remis en question ? c'est pourtant simple.

Pas a mes yeux.

Et ton explication me laisse sur ma faim. Et comme il s'agit d'un sujet intéressant, j ai envie d'approfondir, non pas pour condamner ou autre, mais pour comprendre. pour creuser et tester mon propre raisonnement.

Que signifie préférer ignorer une vérité sur la personne avec qui on partage sa vie, surtout quand cette vérité touche aux fondements du couple exactement?

On a cru comprendre que ce n'était pas s'en moquer, ce n'était pas non plus accepter, ce n'était pas se voiler la face de ne pas vouloir savoir. Mais quel suspens!

qu'est ce donc alors cette chose si simple qui finalement ne se définit que par la négative?

Permettez-moi quand même de penser que j'ai raison de penser comme je pense!puisque ça ne concerne que moi et mon couple

Si te contredire, c'est ne pas te permettre de penser que tu as raison, je crois qu'il ne faut pas venir papoter ici, ou en conclure, que tu n'as peut etre pas raison, mais que tu n'as peut être pas complètement tort :snif: (oula!je me l'a fait Théia style)

se taire est-il forcément mentir ? d'autant plus si JE déclare ne pas vouloir savoir ?

Question favorite de ceux qui aiment légitimer une cachotterie. :snif:

Pour moi, ne rien dire, c'est un mensonge par omission. Donc un mensonge.

Bref, l'honnêteté intellectuelle répond a cette question en deux secondes en souriant.

Par contre j ai envie d'ajouter que déclarer a son conjoint, si tu me trompes, ne me le dis pas , c'est gentiment l'inviter a mentir.

Je trouve ça paradoxal d'inviter au mensonge, surtout quand on souhaite des relations basées sur la sincérité.

y'a pas un peu d'abus là ?

Je ne sais pas. J'ai développé le raisonnement qui m amenait à cette affirmation.

je veux bien si tu es d'accord que tu développes ce qui t'amènes a ne pas voir de l autoritarisme de la part du conjoint qui ne divulgue pas un élément qui ferait peut être prendre un autre choix de vie à l'autre?

C'est tout de même un pouvoir ultime.

". Je ne connais pas non plus de cocu heureux. Le fantasme de l'autre rival !! c'est pire que tout.

Quant tu es cocu, le rival n'est pas un fantasme.

Pourtant ils s'aiment ! mais ils s'aiment en souffrant¿

Trop bien , hummm ca donne envie :snif:

Je me répète, ce qui fait mal c'est de le savoir.

Oui, Tout a fait! Fin, c'est sur que si tu ne le sais pas tu ne risques pas d'avoir mal!

Et tu peux continuer longtemps a vivre comme ca avec un compagnon qui baise ta voisine toute la vie, mais comme tu ne le sais pas, pour toi tout va bien, remarque pour eux aussi ;) , t'as pas mal et tu le sais pas, non pas parce qu'il te ment, mais juste que comme il sait que tu veux pas savoir, il fait ça pour te préserver ( trop gentil :snif: ), en fait je le plains, on l oblige a mentir. ;)

Alors quand je lis sur ce forum (pas dans ce topic en particulier) "Si tu l'as trompé(e) dis le lui ! c'est une preuve d'honnêté", je ne suis pas tout à fait d'accord. Encore une fois, il n'y a pas de règle ! Est ce de l'honnêteté ou déculpabilisation ? un besoin d'être pardonné ? ¿ on peut se poser la question.

Tout à fait! On peut se poser la question.

Il n'empêche que la réponse ne répondra qu'a la question "pourquoi tu me l'as dit?"

Elle ne règle en rien le pourquoi avais tu besoin d'autre chose? que te manques-t-il?

En fait, le pourquoi de la mise a jour de l'infidélité est un autre débat.

L'essentiel est surtout que le fait de le dire a le mérite de donner au cocu la réalité telle quelle est, et de lui offrir la possibilité de prendre une décision. Librement.

Ca , pour moi, c'est de l'amour.

Cette vérité, peu importe la raison de sa délivrance, rend l'autre libre de rester ou de partir.

Ne rien dire, c'est décider pour l'autre.

( ce n'est que mon avis ! si quelqu'un veut me montrer que mon raisonnement est faux, il n'y a pas de problème ! au contraire !)

Il se trouve que l'infidélité n'est pas toujours incompatible avec l'amour, un amour vrai, profond et sincère.

L'infidélité étant par essence tromper l'autre, lui cacher une part de soi, une part de ses envies, de ses désirs, de ses fantasmes, une belle part tout de même de ce qui fait que nous sommes nous même, de notre personnalité, de ce que nous sommes capables ou pas, de ce qui fait aussi le pourquoi l'autre nous aime, cela me parait alors difficilement compatible avec les mots vrai, profond et sincère.

J'ai ma propre vision du sujet mais je relativise le discours qui la plupart du temps est associé à cette infidélité

Tu as ta propre vision, je pensais en effet que c'était ta vision que tu nous délivrais ici, mais tu relativises ta propre vision. Tu te brides ? sur un sujet d'expression ? Pourquoi si ce n'est pas trop indiscret?

Il faut dire aussi que j'adhère peu à toute sorte de discours généraliste, surtout quand il concerne des individus. Chaque vie, chaque expérience est particulière.

La réponse a mon pourquoi relativiser sa propre vision des choses pourrait être ici, dans le fait que tu n'aimes pas généraliser. Mais , si tu te relativise toute seule, force est de conclure que ta propre vision est donc au départ généraliste.

Bref. Peu importe en fait .

Pour le reste, ma propre conception du couple est assez proche de la vôtre yop et elaîs.

Non.

Je ne relativise pas ni ne généralise pas mes propos. Ils sont miens. C'est mon opinion sur ce thème. Je l'ai développé au même titre que tous les autres et, de mes propos ne ressort que ma vision du couple vis-à-vis de l'infidélité.

Il manque ma vision du couple vis-à-vis de toutes les autres choses auquel un couple peut être confronté dans la vie.

Donc, ne généralise pas, toi qui n'aime pas cela !

Ma vison a déjà évolué, peut-être changera-t-elle encore, je n'en sais rien. Mais je considère qu'elle n'engage que moi ! enfin¿ lui et moi. Si c'est celle qui me convient, alors j'ai raison. De même, s'il vous convient de penser différemment, vous avez raison ! Puisque le but est de vivre heureux !

Je n'adhère pas a cette philosophie ( ? ) car si on applique ton raisonnement a la pratique concrète et individuelle pour éviter toute généralité, cette logique de pensée amène a cautionner le type de comportements suivants :

« Mon époux et moi adorons faire l'amour avec nos enfants le dimanche matin, cela nous rapprochent. C'est notre conception du couple, cela nous rend heureux, alors nous avons raison ! »

Etre heureux, cela ne se peut se faire au détriment de toute éthique. Sans éthique, on ne peut avoir raison.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)

Oooh le ton a changé ! place à l'ironie :snif: ? Tu vois, jusqu'à présent c'est à ce type de sarcasmes ingénieusement déguisés que je m'efforçais de ne pas répondre sur le forum (et tu sais tb pourquoi), mais là je vais te faire plaisir, je vais répondre, et sur le même ton, puisque je n'ai plus rien à perdre.

C'est étrange, je termine mon post en disant que tu as raison, et ¿ argh ¿ non :coeur: ! c'est plus fort que toi.

Mais¿ au fait, tu t'opposes à ce que je dis ou à moi :o:o ?

Je viens de relire la totalité du topic pour savoir si j'avais rêvé mais non, je ne rêve pas ; nous sommes nombreux à avoir écrit en substance "Je comprends que d'autres y trouvent un équilibre mais moi je ne pourrais pas". Plusieurs forumeurs modèrent leurs propos sur l'infidélité (Nephalion et bien d'autres), d'autres y ont (ou ont eu) recours. Pourquoi ne pas chercher à contredire leur raisonnement à eux :coeur: ? Je me suis déjà posé la question dimanche. Pourtant je ne t'ai pas citée ni ne m'adressais à toi en particulier ! sauf dans mon dernier post où je répondais à Yop! et à toi puisque vous n'aviez cité que moi. Mais bon¿

Je ne pensais pas revenir sur ce topic parce que je trouvais avoir beaucoup trop parlé de moi, mais là je m'y oblige pour une bonne raison : mauvaise compréhension de mes propos ? obstination ? :coeur:

Pour ce qui me concerne, je rappelle que je parlais de l'infidélité en tant qu'aventure extra conjugale. C'est drôle, j'ai beau le répéter tu n'en tiens pas compte. Qui dit aventure dit passade, terminée, or je te site :

"S'il s'agit d'une envie exorbitante de l'amour que l'on porte à l'autre, pour moi, il n y a pas de problème. D'autant plus que cela reste alors anecdotique. Le désir est satisfait, il disparait."

Et plus loin, je n'ai plus trouvé où, tu précises que tu pardonnerais, car aimer c'est aussi pardonner.

(au bout de 20 ans, oui, "quoi de plus naturel" que de désirer quelqu'un d'autre ?)

Dans ce cas de figure, la seule différence ici entre toi et moi, c'est que je préfère ne pas le savoir.

Que tu préfères en être informée est ton choix, et tes arguments tiennent aussi la route, moi je ne considère pas que tu as tort (oui, je sais, tu supportes pas que je ne m'oppose pas :coeur: ), je considère que dans cette situation, chacun fait ce qui lui convient. Que l'on juge cette attitude comme une fuite (cf yop!), je le comprends aussi, ça en a toute la forme et il faut bien justifier son propre point de vue. De mon côté je pense avoir suffisamment expliqué mes raisons ici. Qu'on n'y adhère pas, j'en conviens parfaitement :mur: , mais qu'on ne dénature pas intentionnellement mes propos.

Prendre un amant dans la durée relève d'une toute autre problématique. Oui, il y a plusieurs formes d'infidélités. Tout le monde ici le reconnait (toi y compris) alors pourquoi ne pas en tenir compte quand c'est moi qui le dit :snif: ?

Si mon couple se retrouvait dans cette situation, j'aurais certainement une autre attitude (et "je" ne signifie pas "tout le monde devrait") Mais, je l'ai pourtant re-précisé dans mes posts puisque apparemment je n'avais pas été claire, je ne parlais pas de ça.

Je te prie par avance de m'excuser de quoter dans le désordre, mais je suis un peu perdue, y'en a beaucoup trop :coeur:

On a cru comprendre que ce n'était pas s'en moquer, ce n'était pas non plus accepter, ce n'était pas se voiler la face de ne pas vouloir savoir. Mais quel suspens!

qu'est ce donc alors cette chose si simple qui finalement ne se définit que par la négative?

Eh oui ! ce qui n'est pas immoral n'est pas forcément moral. Ce qui n'est pas faux n'est pas forcément vrai. Ce qui n'est pas blanc, n'est pas forcément noir. J'ose espérer ne pas te l'apprendre. Oh mais... ;) que d'affirmations négatives ! "quelle est donc cette chose si simple qui finalement ne se définit que par la négative" ;) ?!

Et ça fait un moment que tu écris "nous", "on". Qui est ce "on" ? Tu es le porte parole d'un groupe ?

Moi dans mon dernier post, quand je m'adressais à toi et à Yop! je le précisais clairement. Mais ici, je ne sais pas au nom de qui tu parles.

Quant tu es cocu, le rival n'est pas un fantasme.

Non. Si tu ne le/la connais pas il/elle reste un fantasme. Meme si tu l'as déjà rencontrée, tout ce que tu imagines autour de lui/d'elle reste un fantasme.

Par exemple, là tu sais que j'existe, mais je suis un fantasme pour toi (comme tu l'es pour moi :coeur: )

Pourtant ils s'aiment ! mais ils s'aiment en souffrant...

Trop bien, hummm ca donne envie :mur:

Non justement, tu n'as pas compris. Ca ne me donne pas envie. Et c'est pour cela que je préfère ne pas le savoir. Si toi tu préfères savoir pour souffrir puis pardonner, libre à toi ! Moi je ne cherche pas à te convaincre que tu as tort, puisque je ne le pense pas.

Si te contredire, c'est ne pas te permettre de penser que tu as raison, je crois qu'il ne faut pas venir papoter ici, ou en conclure, que tu n'as peut etre pas raison, mais que tu n'as peut être pas complètement tort :p (oula!je me l'a fait Théia style)

Attaque personnelle !! :coeur:

Pour moi, ne rien dire, c'est un mensonge par omission. Donc un mensonge.

Bref, l'honnêteté intellectuelle répond a cette question en deux secondes en souriant.

arrfff oui, j'avais oublié :snif: , c'est blanc ou noir. Tu es intellectuellement honnête, je suis intellectuellement malhonnête.

Par contre j ai envie d'ajouter que déclarer a son conjoint, si tu me trompes, ne me le dis pas , c'est gentiment l'inviter a mentir.

Je trouve ça paradoxal d'inviter au mensonge, surtout quand on souhaite des relations basées sur la sincérité.

bah oui... c'est sûr que si tu considères ça comme un mensonge... :snif:

Et moi j'ai envie de te répondre, en suivant le même "raisonnement" que tu adoptes : est ce qu'en disant qu'une tromperie anecdotique n'est pas un problème pour toi, tu n'invites pas ton conjoint à te tromper pour un p'tit coup vite fait sans lendemain ? :coeur: (t'as vu, c'est con comme remarque hein :o !)

Tu répètes (plusieurs fois... ) ici que tu ne condamnes pas mais cherche à "comprendre et creuser, tester ton propre raisonnement", c'est tout en ton honneur; je trouvais en effet que le vocabulaire employé jusqu'alors allait bien plus dans le sens de la condamnation et de l'erreur pour les autres ; le bon sens, et la Loi :coeur: pour toi. J'ai dû me tromper ! Mais tu vois, je me fous complètement que tu te remettes en question ou pas. D'ailleurs tu devrais logiquement te foutre que ce soit mon cas ou pas. :coeur: Mais non, tu t'en fous pas.

Libre à vous de me demontrer que je me trompe.

Seulement voilà, personne ici ne semble avoir la prétention de penser que tu te trompes puisque c'est ta vie. Tout le monde ici donne son propre avis pour soi-même, et comprend qu'il puisse en etre autrement pour d'autres. Par contre toi, là dans ce post, tu veux absolument que j'aie tort ! :coeur:

Quant aux fameux discours généralistes (arff ça t'a pas plu ça ! :o ), je ne pensais pas à toi précisément (navrée de te décevoir :coeur: ) si ça peut te rassurer. Je pensais aux formules toutes faites généralement associées à l'infidélité et qui doivent s'appliquer à la terre entière, du type : "Celles qui trompent ont surtout un problème avec elles-même, elles utilisent une autre personne comme un remède à leur problème perso" (Chipette), "Rien est plus beau que de se donner corps et âme à un seul être .... " (&va), "la tromperie est totalement déconnectée de l'amour" (toi), "Quand on aime quelqu'un on reste avec et uniquement avec...sinon c'est pas de l'amour..." (Kaauk)

Je m'arrête là mais il y en a bien d'autres. D'ailleurs, Yauthli aussi en a été un peu choquée ! mais elle l'a relevé plus intelligemment que moi. :o

Les gens qui pensent que tout est blanc ou noir, perso je trouve ça très chiant :coeur: . Les gens comme moi, qui pensent souvent¿ gris, bah¿ je sais, c'est très chiant aussi :coeur: Ce qui est sûr, c'est qu'ils peuvent difficilement s'entendre. :snif:

Tu as ta propre vision, je pensais en effet que c'était ta vision que tu nous délivrais ici, mais tu relativises ta propre vision. Tu te brides ? sur un sujet d'expression ? Pourquoi si ce n'est pas trop indiscret?

Oh mais que cherches-tu là ? à m'analyser ? :snif: J'ai déjà révélé ici ma propre conception du couple (en tout cas pour ce qui concerne l'infidélité), qui elle même s'est forgée de par mon expérience et de ma propre morale, mais j'ai clairement écrit, je me cite :

mais je relativise le discours qui la plupart du temps est associé à cette infidélité

C'est donc le discours général que je relativise. D'abord parce que je sais que d'autres ne partagent pas ma vision et qu'ils sont satisfaits de la leur (et de leur vie!), ensuite parce que je pense que l'on ne peut appliquer une immuable formule mathématique à la vie, à l'amour, à la fidélité et à bien d'autres domaines. (mais, je ne suis pas la seule à avoir cette position sur ce topic :coeur: !)

Fin, c'est sur que si tu ne le sais pas tu ne risques pas d'avoir mal!

Et tu peux continuer longtemps a vivre comme ca avec un compagnon qui baise ta voisine toute la vie, mais comme tu ne le sais pas, pour toi tout va bien, remarque pour eux aussi :coeur: , t'as pas mal et tu le sais pas, non pas parce qu'il te ment, mais juste que comme il sait que tu veux pas savoir, il fait ça pour te préserver ( trop gentil ;) ), en fait je le plains, on l oblige a mentir. :coeur:

Bon, je réponds à cette mauvaise foi-provoc là ou pas :snif: ? Ah si ! juste une chose : Même si c'était mon cas, et si moi, mon conjoint et ma voisine en étions satisfaits, en quoi cette situation te dérange tant :coeur: ? As-tu donc besoin que tout le monde vive selon tes propres principes ?

ça c'était trop drôle :coeur: :

Pour le reste, ma propre conception du couple est assez proche de la vôtre yop et elaïs.

Non.

Excellent :coeur: !!! et pas du tout, mais alors pas du tout prévisible :snif:

Quant au reste, je n'y répondrai pas (c'est déjà suffisamment long non :coeur: ? En fait, c'est prise de tête de "se la faire à la Elaïs" :snif: ), pour moi c'est clairement de la provocation bête et méchante, et de la démagogie.

Sur ce, je vais me taper mon voisin devant mon fiston, ils adorent ça tous les deux ;) ! ou bein tiens non pour changer je vais peut-être me taper le chien de mon voisin! trop beau son chien ;) . Tu peux venir si tu veux ! je t'invite. :coeur:

(Edit : les quotes bugs un peu , j'ai fait ce que j'ai pu pour les corriger ;) )

Modifié par Théia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

@ Théia:

:snif:

Tu ne me fais ni plaisir, ni rien d'autre en fait.

Ce qui m'aurait fait plaisir c'est que tu débattes au lieu de prendre mes réponses a tes propos comme des attaques personnelles qui n'en sont pas.

Tu as fantasmé total et a tout pris pour toi occultant désespérément le sujet.

Mais peut être est ce un moyen de détourné pour ne pas répondre sur le fond ?

Pour ma part, je ne peux pas répondre a ton post sans sortir du sujet, car il n'est plus dans le débat, ou alors, on débat sur moi.

Je suis sereine. Je n'ai pas à démontrer ta mauvaise foi . Tu l'a démontré toute seule.

Ton dernier post n'a pas sa place ici, mais a OkChorral.

Sur ce, amuse toi bien avec ton voisin, ton fils et le chien. Je décline ton invitation.

Oooh le ton a changé ! place à l'ironie ? Tu vois, jusqu'à présent c'est à ce type de sarcasmes ingénieusement déguisés que je m'efforçais de ne pas répondre sur le forum (et tu sais tb pourquoi), mais là je vais te faire plaisir, je vais répondre, et sur le même ton, puisque je n'ai plus rien à perdre.

C'est étrange, je termine mon post en disant que tu as raison, et ¿ argh ¿ non ! c'est plus fort que toi.

Mais¿ au fait, tu t'opposes à ce que je dis ou à moi ? Je viens de relire la totalité du topic pour savoir si j'avais rêvé mais non, je ne rêve pas ; nous sommes nombreux à avoir écrit en substance "Je comprends que d'autres y trouvent un équilibre mais moi je ne pourrais pas". Plusieurs forumeurs modèrent leurs propos sur l'infidélité (Nephalion et bien d'autres), d'autres y ont (ou ont eu) recours. Pourquoi ne pas chercher à contredire leur raisonnement à eux ? Je me suis déjà posé la question dimanche. Pourtant je ne t'ai pas citée ni ne m'adressais à toi en particulier ! sauf dans mon dernier post où je répondais à Yop! et à toi puisque vous n'aviez cité que moi. Mais bon¿

Je ne pensais pas revenir sur ce topic parce que je trouvais avoir beaucoup trop parlé de moi, mais là je m'y oblige pour une bonne raison : mauvaise compréhension de mes propos ? obstination ?

Pour ce qui me concerne, je rappelle que je parlais de l'infidélité en tant qu'aventure extra conjugale. C'est drôle, j'ai beau le répéter tu n'en tiens pas compte. Qui dit aventure dit passade, terminée, or je te site :

"S'il s'agit d'une envie exorbitante de l'amour que l'on porte à l'autre, pour moi, il n y a pas de problème. D'autant plus que cela reste alors anecdotique. Le désir est satisfait, il disparait."

Et plus loin, je n'ai plus trouvé où, tu précises que tu pardonnerais, car aimer c'est aussi pardonner.

(au bout de 20 ans, oui, "quoi de plus naturel" que de désirer quelqu'un d'autre ?)

Dans ce cas de figure, la seule différence ici entre toi et moi, c'est que je préfère ne pas le savoir.

Que tu préfères en être informée est ton choix, et tes arguments tiennent aussi la route, moi je ne considère pas que tu as tort (oui, je sais, tu supportes pas que je ne m'oppose pas ), je considère que dans cette situation, chacun fait ce qui lui convient. Que l'on juge cette attitude comme une fuite (cf yop!), je le comprends aussi, ça en a toute la forme et il faut bien justifier son propre point de vue. De mon côté je pense avoir suffisamment expliqué mes raisons ici. Qu'on n'y adhère pas, j'en conviens parfaitement , mais qu'on ne dénature pas intentionnellement mes propos.

Prendre un amant dans la durée relève d'une toute autre problématique. Oui, il y a plusieurs formes d'infidélités. Tout le monde ici le reconnait (toi y compris) alors pourquoi ne pas en tenir compte quand c'est moi qui le dit ?

Si mon couple se retrouvait dans cette situation, j'aurais certainement une autre attitude (et "je" ne signifie pas "tout le monde devrait") Mais, je l'ai pourtant re-précisé dans mes posts puisque apparemment je n'avais pas été claire, je ne parlais pas de ça.

Je te prie par avance de m'excuser de quoter dans le désordre, mais je suis un peu perdue, y'en a beaucoup trop

Citation (Elaïs @ lundi 01 septembre 2008 à 21:52) http://www.forumfr.com/index.php?act=findp...amp;pid=2485206

On a cru comprendre que ce n'était pas s'en moquer, ce n'était pas non plus accepter, ce n'était pas se voiler la face de ne pas vouloir savoir. Mais quel suspens!

qu'est ce donc alors cette chose si simple qui finalement ne se définit que par la négative?

Eh oui ! ce qui n'est pas immoral n'est pas forcément moral. Ce qui n'est pas faux n'est pas forcément vrai. Ce qui n'est pas blanc, n'est pas forcément noir. J'ose espérer ne pas te l'apprendre. Oh mais... que d'affirmations négatives ! "quelle est donc cette chose si simple qui finalement ne se définit que par la négative" ?!

Et ça fait un moment que tu écris "nous", "on". Qui est ce "on" ? Tu es le porte parole d'un groupe ?

Moi dans mon dernier post, quand je m'adressais à toi et à Yop! je le précisais clairement. Mais ici, je ne sais pas au nom de qui tu parles.

Citation

Quant tu es cocu, le rival n'est pas un fantasme.

Non. Si tu ne le/la connais pas il/elle reste un fantasme. Meme si tu l'as déjà rencontrée, tout ce que tu imagines autour de lui/d'elle reste un fantasme.

Par exemple, là tu sais que j'existe, mais je suis un fantasme pour toi (comme tu l'es pour moi )

Citation

Citation

Pourtant ils s'aiment ! mais ils s'aiment en souffrant...

Trop bien, hummm ca donne envie

Non justement, tu n'as pas compris. Ca ne me donne pas envie. Et c'est pour cela que je préfère ne pas le savoir. Si toi tu préfères savoir pour souffrir puis pardonner, libre à toi ! Moi je ne cherche pas à te convaincre que tu as tort, puisque je ne le pense pas.

Citation

Si te contredire, c'est ne pas te permettre de penser que tu as raison, je crois qu'il ne faut pas venir papoter ici, ou en conclure, que tu n'as peut etre pas raison, mais que tu n'as peut être pas complètement tort (oula!je me l'a fait Théia style)

Attaque personnelle !!

Citation

Pour moi, ne rien dire, c'est un mensonge par omission. Donc un mensonge.

Bref, l'honnêteté intellectuelle répond a cette question en deux secondes en souriant.

arrfff oui, j'avais oublié , c'est blanc ou noir. Tu es intellectuellement honnête, je suis intellectuellement malhonnête.

Citation

Par contre j ai envie d'ajouter que déclarer a son conjoint, si tu me trompes, ne me le dis pas , c'est gentiment l'inviter a mentir.

Je trouve ça paradoxal d'inviter au mensonge, surtout quand on souhaite des relations basées sur la sincérité.

bah oui... c'est sûr que si tu considères ça comme un mensonge...

Et moi j'ai envie de te répondre, en suivant le même "raisonnement" que tu adoptes : est ce qu'en disant qu'une tromperie anecdotique n'est pas un problème pour toi, tu n'invites pas ton conjoint à te tromper pour un p'tit coup vite fait sans lendemain ? (t'as vu, c'est con comme remarque hein !)

Tu répètes (plusieurs fois... ) ici que tu ne condamnes pas mais cherche à "comprendre et creuser, tester ton propre raisonnement", c'est tout en ton honneur; je trouvais en effet que le vocabulaire employé jusqu'alors allait bien plus dans le sens de la condamnation et de l'erreur pour les autres ; le bon sens, et la Loi pour toi. J'ai dû me tromper ! Mais tu vois, je me fous complètement que tu te remettes en question ou pas. D'ailleurs tu devrais logiquement te foutre que ce soit mon cas ou pas. Mais non, tu t'en fous pas.

Citation

Libre à vous de me demontrer que je me trompe.

Seulement voilà, personne ici ne semble avoir la prétention de penser que tu te trompes puisque c'est ta vie. Tout le monde ici donne son propre avis pour soi-même, et comprend qu'il puisse en etre autrement. Par contre toi, là dans ce post, tu veux absolument que j'aie tort !

Quant aux fameux discours généralistes (arff ça t'a pas plu ça ! ), je ne pensais pas à toi précisément (navrée de te décevoir ) si ça peut te rassurer. Je pensais aux formules toutes faites généralement associées à l'infidélité et qui doivent s'appliquer à la terre entière, du type : "Celles qui trompent ont surtout un problème avec elles-même, elles utilisent une autre personne comme un remède à leur problème perso" (Chipette), "Rien est plus beau que de se donner corps et âme à un seul être .... " (&va), "la tromperie est totalement déconnectée de l'amour" (toi), "Quand on aime quelqu'un on reste avec et uniquement avec...sinon c'est pas de l'amour..." (Kaauk)

Je m'arrête là mais il y en a bien d'autres. D'ailleurs, Yauthli aussi en a été un peu choquée ! mais elle l'a relevé plus intelligemment que moi.

Les gens qui pensent que tout est blanc ou noir, perso je trouve ça très chiant . Les gens comme moi, qui pensent souvent¿ gris, bah¿ je sais, c'est très chiant aussi Ce qui est sûr, c'est qu'ils peuvent difficilement s'entendre.

Citation

Tu as ta propre vision, je pensais en effet que c'était ta vision que tu nous délivrais ici, mais tu relativises ta propre vision. Tu te brides ? sur un sujet d'expression ? Pourquoi si ce n'est pas trop indiscret?

Oh mais que cherches-tu là ? à m'analyser ? J'ai déjà révélé ici ma propre conception du couple (en tout cas pour ce qui concerne l'infidélité), qui elle même s'est forgée de par mon expérience et de ma propre morale, mais j'ai clairement écrit :

Citation

mais je relativise le discours qui la plupart du temps est associé à cette infidélité

C'est le discours général que je relativise. D'abord parce que je sais que d'autres ne partagent pas ma vision et qu'ils sont satisfaits de la leur (et de leur vie!), ensuite parce que je pense que l'on ne peut appliquer une immuable formule mathématique à la vie, à l'amour, à la fidélité et à bien d'autres domaines. (mais, je ne suis pas la seule à avoir cette position sur ce topic !)

Citation

Fin, c'est sur que si tu ne le sais pas tu ne risques pas d'avoir mal!

Et tu peux continuer longtemps a vivre comme ca avec un compagnon qui baise ta voisine toute la vie, mais comme tu ne le sais pas, pour toi tout va bien, remarque pour eux aussi , t'as pas mal et tu le sais pas, non pas parce qu'il te ment, mais juste que comme il sait que tu veux pas savoir, il fait ça pour te préserver ( trop gentil ), en fait je le plains, on l oblige a mentir.

Bon, je réponds à cette mauvaise foi-provoc là ou pas ? Ah si ! juste une chose : Même si c'était mon cas, et si moi, mon conjoint et ma voisine en étions satisfaits, en quoi cette situation te dérange tant ? As-tu donc besoin que tout le monde vive selon tes propres principes ?

ça c'était trop drôle :

Citation

Citation

Pour le reste, ma propre conception du couple est assez proche de la vôtre yop et elaïs.

Non.

Excellent !!! et pas du tout, mais alors pas du tout prévisible

Quant au reste, je n'y répondrai pas (c'est déjà suffisamment long non ? En fait, c'est prise de tête de "se la faire à la Elaïs" ), pour moi c'est clairement de la provocation bête et méchante, et de la démagogie.

Sur ce, je vais me taper mon voisin devant mon fiston, ils adorent ça tous les deux ! ou bein tiens non pour changer je vais peut-être me taper le chien de mon voisin! trop beau son chien . Tu peux venir si tu veux ! je t'invite.

Modifié par Elaïs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sonndy46 Membre 432 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)

je serais plutôt pour mais pitiéééé l'appelez pas maîtresse!!!!!

enfin j'parle pas pour moi, mais pour celle qui me demanderait mon avis (ce serait déjà bien)

perso je sais pas trop ce que c'est, je l'ai fait deux fois mais ya longtemps, et crois que je peux dire qu'à ces deux époques j'étais pas vraiment en couple. Alors marié, je crois pas non plus. Je peux me l'accorder, ouf! Bon, on verra si ya le feelong. filon, feeling. Bref.

Plutôt pour les amantes, mais sans maitresses. C'est évocateur, ça passe mieux. Les tresses ça me fait penser à des choses trop peu avouables, vaut mieux pas s'aventurer sur ce terrain là je risquerais de dériver hors moeurs, murs, pur,

Tiens mais je crois que je viens de faire passer l'idée que ce serait pas une : si mauvaise idée que ça.

Voyons ce que ça veut engendrer... :snif: bébé :snif: bonne réponse. Suivante :snif:

nan mais si je me marie un jour je ferais plus planer de doute sur mon absence de sexualité, je tiendrais un blog pour ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)
@ Théia:

:snif:

Tu ne me fais ni plaisir, ni rien d'autre en fait.

Ce qui m'aurait fait plaisir c'est que tu débattes au lieu de prendre mes réponses a tes propos comme des attaques personnelles qui n'en sont pas.

Tu as fantasmé total et a tout pris pour toi occultant désespérément le sujet.

Mais peut être est ce un moyen de détourné pour ne pas répondre sur le fond ?

Pour ma part, je ne peux pas répondre a ton post sans sortir du sujet, car il n'est plus dans le débat, ou alors, on débat sur moi.

Je suis sereine. Je n'ai pas à démontrer ta mauvaise foi . Tu l'a démontré toute seule.

Ton dernier post n'a pas sa place ici, mais a OkChorral.

Sur ce, amuse toi bien avec ton voisin, ton fils et le chien. Je décline ton invitation.

Elaïs,

en effet je me suis demandé si je devais répondre ici ou sur okcorail (puisque l'ironie de tes propos m'étaient bien dirigés) mais comme je m'explique une fois de plus sur l'infidélité (ne t'en déplaise, je n'occulte pas désespérément le sujet), j'ai choisi de le faire ici.

Ma mauvaise foi, là n'a d'égale que la tienne. Mais je t'avais prévenu dès le début de mon post, j'allais répondre "sur le meme ton" que toi.

On est moins d'accord sur une chose, je pense que toi aussi tu as "fantasmé total" sur mes propos de ce topic.

bonne nuit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)
Oui, Lore, la notion de libertinage ne me dérange pas du tout, puisqu'il y a consentement de chacun. :snif: Un accord au préalable !

Dans un couple plus traditionnel, ou la notion de fidélité entre en compte, on ne peut pas dire "si tu me trompes.... je ne veux pas le savoir....".

Si on commence à douter, on n'aura que cette envie. C'est ne pas admetter sa peur que de prétendre l'inverse. C'est fuir la réalité, et une relation illusoire est à mon sens une tragédie.

EDIT : et le discours positiviste sur le fait de tromper peut changer vachement !

Imaginez, vous aimez votre conjoint mais prenez un amant pour toutes les bonnes raisons citées. C'est bien !

Et vous découvrez ensuite, sans concertation, que lui a décidé de faire pareil. Je doute fort que vous y trouveriez les mêmes "bonnes raisons", simplement parce qu'exiger des choses de l'autre sans répondre à ses mêmes exigences en retour, c'est totalitaire et injuste.

La tromperie est dure, injuste, pour celui qui la vit.

C'est comme ça, et être injuste et dur avec l'être aimé, pour moi, ce n'est pas tolérable.

En fait si je résume ta pensée et celle d'Elaïs (oui à un moment donné, j'aime résumer :snif: ) on peut avoir un amant ou une maitresse du moment que c'est dans un couple libertin ou que le conjoint est au courant.

En fait ce qui vous gène réellement c'est le fait de mentir à son conjoint au sein du couple.... mais est ce que ne pas tout dire n'est pas déjà une forme de tromperie?

Je donne un exemple bête, j'ai passé une journée pourrie, mon mari rentre me dit : "alors ta journée?"

Bêtement j'ai pas envie de replonger dans ma journée avec tous les petits tracas qui m'ont fait ch :snif: et je vais lui dire : "Tranquille et toi? "

Deux raisons, j'ai envie de l'emm :snif: avec des choses qui ne l'interessent pas.... et j'ai pas envie de revivre une journée merdique je préfère passer à autre chose et essayer de sauver la soirée....

N'est ce pas déjà lui mentir? Où se situe la barrière entre le mensonge, le jardin de chacun, le fait de vouloir protéger son conjoint.

J'entends de ci et de là si il m'aime il ne me trompera pas..... et si vous l'aimiez autant que vous le dites vous le laisseriez s'épanouir si il a ce besoin.

Je ne dis pas que tous les couples fonctionnent de la même façon (et Dieu merci) mais l'équilibre et la fidélité est à trouver dans chaque couple.....

Certains veulent la vérité et tout partager, d'autres donnent l'autorisation tacite, d'autres encore préfèrent ne rien savoir, et les autres n'admettent pas (ou disent ne pas admettre).

Quand on a une famille, des enfants quand on aime son conjoint même si le désir s'est émoussé ou si justement le fait d'apporter du piment (une relation en dehors du couple) permet de retrouver de la complicité au sein même du couple je pense qu'aucun avis extérieur n'est à prendre en compte.

Tout comme chacun de nous est unique, chacun d'entre nous aspire à sa part de bonheur et son idée de couple.

Qu'il le veuille absolu, libertin, qu'il envisage un mariage mormon ou polygame, nul autre que le couple peut dire si c'est bien ou mal.

Modifié par lore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

blablabla :snif:

Ps: :snif: , c'est pas pour toi Lore :snif:

Mais oui en tout cas pour ma part, le mensonge me gene, les couple libertins cela ne m offusque pas du tout en fait, ils sont cohérents jusqu'au bout et j'aime la cohérence :snif:

En fait, je me permets :snif: , de te renvoyer vers la lecture d'un post que Yop! a mis sur le topic " Cocu, mode d'emploi" ( j'adore le titre :snif: ) et vraiment je trouve qu'il a totalement cristallisé ce que je pense , en l'exprimant bien mieux que moi. Mais son post résume ma facon de voir. ;)

( bien que ce soit la sienne qu'il exprime ;) )

Modifié par Elaïs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

Elaïs et Theïa je vous aime bien toutes les deux... mais effectivement y'a OK Corral.......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

ha oui sur la polygamie... en fait j'ai eu la chance d'aller dans des pays ou la polygamie etait autorisée, donc quelque part, dans les moeurs ( contrairement a nous), et bien bizarrement, les femmes vivaient mal cette situation. Alors je n'ai pas parlé avec toutes les femmes en situation polygames du monde, mais tout de meme, j'ai bien compris une certaine unanimité sur la difficulté de vivre ainsi et les souffrances peronnelles que cela leur causait.

maintenant, je ne suis peut être pas tombée sur des heureuses. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
En fait si je résume ta pensée et celle d'Elaïs (oui à un moment donné, j'aime résumer :snif: ) on peut avoir un amant ou une maitresse du moment que c'est dans un couple libertin ou que le conjoint est au courant.

En fait ce qui vous gène réellement c'est le fait de mentir à son conjoint au sein du couple.... mais est ce que ne pas tout dire n'est pas déjà une forme de tromperie?

Certains veulent la vérité et tout partager, d'autres donnent l'autorisation tacite, d'autres encore préfèrent ne rien savoir, et les autres n'admettent pas (ou disent ne pas admettre).

D'autres préfèrent ne rien savoir... tout en sachant très bien, en ressentant. Quand on prétend ne rien vouloir savoir, c'est que l'on se doute de l'infidélité de l'autre, non ?

Peut-on prétendre ne rien savoir et en occulter son ressenti ?

Quand on a une famille, des enfants quand on aime son conjoint même si le désir s'est émoussé ou si justement le fait d'apporter du piment (une relation en dehors du couple) permet de retrouver de la complicité au sein même du couple je pense qu'aucun avis extérieur n'est à prendre en compte.

Oui, je suis d'accord.

Cela dit, prendre un amant est-il une vraie solution ou une échappatoire glissante ?

Tout comme chacun de nous est unique, chacun d'entre nous aspire à sa part de bonheur et son idée de couple.

Qu'il le veuille absolu, libertin, qu'il envisage un mariage mormon ou polygame, nul autre que le couple peut dire si c'est bien ou mal.

Et bien justement, je pense qu'un regard extérieur peut être efficace sur le couple. Les thérapies de couples sont même assez efficaces, en général !!

Des situations de non-dits favorisent souvent des suites de conséquences fâcheuses. "Je trompe ma femme sans le lui dire. Elle ne me demande jamais rien, ne veut pas le savoir mais je crois avoir perçu dans ses yeux qu'elle le sait. Dois-je lui en parler ? Dois-je briser l'omerta ou alors la laisser dans son coin, sans savoir si elle en souffre ou pas, si elle a changé d'avis sur cette "liberté accordée" ?

Et elle, comment peut-elle s'exprimer alors qu'il "n'y a rien" ??

Ce sont des questions sur ces relations là que je me pose... Je ne trouve toujours pas ça facteur de bonheur ou alors, d'entrave à un bonheur peut-être plus grand.

Je n'ai jamais parlé de TOUT partager, mais le sujets des sentiments, sexaulité, désirs et... problèmes ou manque me semble un point essentiel au couple. Un point où l'on ne peut pas vraiment mentir ou sinuer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)
D'autres préfèrent ne rien savoir... tout en sachant très bien, en ressentant. Quand on prétend ne rien vouloir savoir, c'est que l'on se doute de l'infidélité de l'autre, non ?

Peut-on prétendre ne rien savoir et en occulter son ressenti ?

Oui, je suis d'accord.

Cela dit, prendre un amant est-il une vraie solution ou une échappatoire glissante ?

Et bien justement, je pense qu'un regard extérieur peut être efficace sur le couple. Les thérapies de couples sont même assez efficaces, en général !!

Des situations de non-dits favorisent souvent des suites de conséquences fâcheuses. "Je trompe ma femme sans le lui dire. Elle ne me demande jamais rien, ne veut pas le savoir mais je crois avoir perçu dans ses yeux qu'elle le sait. Dois-je lui en parler ? Dois-je briser l'omerta ou alors la laisser dans son coin, sans savoir si elle en souffre ou pas, si elle a changé d'avis sur cette "liberté accordée" ?

Et elle, comment peut-elle s'exprimer alors qu'il "n'y a rien" ??

Ce sont des questions sur ces relations là que je me pose... Je ne trouve toujours pas ça facteur de bonheur ou alors, d'entrave à un bonheur peut-être plus grand.

Je n'ai jamais parlé de TOUT partager, mais le sujets des sentiments, sexaulité, désirs et... problèmes ou manque me semble un point essentiel au couple. Un point où l'on ne peut pas vraiment mentir ou sinuer.

@ Elaïs je sais que ce n'était pas pour moi.... y'a pas de souci

Pour la polygamie oui la situation n'est pas très bien vécue.... mais je pense pas qu'avoir une "régulière" et les "à côtés" soit mieux ressenti. (Surtout au point de vue des maladies sexuellement transmissibles).

Le problème pour Yop est que tu confonds l'amour du couple .... et le sexe....

L'amant ou la maitresse prend rarement la place du conjoint.... oui la personne est attirée par la facilité, par un physique, une écoute, des attentions, non elle n'aimera pas cette personne du moins pas autant que celle ou celui avec lequel elle à choisit de s'installer de créer une famille et de fonder une famille.

On peut être attiré physiquement par une personne, un personnage, son côté attirant (ben oui on a les avantages sans les inconvénients) mais ce n'est pas pour ça qu'on veut vivre avec ou créer quelque chose....

Et oui le conjoint peut même donner son avis sur l'amant ou la maitresse potentiel, il peut être au courant si il le désire....

Quand tu as partagé des années de vie commune avec une personne, eu des hauts et des bas, construit une famille, surmonter les obstacles, tu vas pas tout sacrifier pour un coup de c¿ur qui n'est qu'une passade.

Y'a le rêve et la réalité.... le rêve, la parenthèse c'est l'amant ou la maitresse, un moment de pur plaisir, qui donne une pêche d'enfer, qui fait du bien au moral, au corps.... partout..... tu n'as qu'une facette de ton amant ou de ta maitresse tu n'as pas le quotidien, les taches ménagères, les ennuis d'argent ou autre...rien qui te raccroche au réel, c'est vraiment hors du temps.

Puis tu as le quotidien, rassurant, l'homme qui est le père de tes enfants, celui qui est resté à tes côtés quand ça allait mal, celui qui t'as soutenue, qui a fait de toi ce que tu es à présent qui a construit avec toi ton équilibre et ta vie..... celui qui te comprends et qui t'aime malgrès tout, qui te dis ok tu as un manque.... je te propose une solution, c'est pas la panacée, ni pour toi ni pour moi mais ça je suis capable de le faire et de le supporter si tu t'en tient à nos règles.....

C'est cet homme là avec qui tu resteras, quelles que soient les tentations ou les bons moments .... la balance sera toujours de son côté. En plus il a l'intelligence, de te laisser ta liberté et c'est ce qui t'attache à lui.

Pour celles et ceux qui préfèrent ne rien savoir, ça évite de se poser les questions, de se remettre en cause, c'est plus facile puis dans le doute on peut se rassurer en se disant que non c'est pas vrai.....

Crois tu vraiment que le conjoint ne veut pas voir, ou choisit il de ne pas l'affronter?

Les thérapies de couples (jamais suivie donc le bien fondé et savoir si cela apporte réellement quelque chose... je ne sais pas )

Maintenant il faut admettre que chaque couple à son équilibre, et ses limites qui sont propres à chacun.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Balyara Membre 54 messages
Forumeur en herbe‚ 49ans
Posté(e)

Il n'y a pas de pour ou contre.

Chacun a le droit de faire ce qu'il veut, ça les regarde.

Quant à vouloir encore nier le fait que l'être masculin est rarement fait pour être monogame, c'est contre nature . Je souligne rarement car il arrive que ce soit le cas.

L'homme est génétiquement programmé pour se reproduire.

Après, tout dépend de la façon dont il gère cela. Il peut le faire avec tact et discrétion, ou se conduire comme un ...

Mais c'est comme imposer la chasteté aux prêtres, après on s'étonne qu'ils partent en live ...

Le femme elle, recherche en général autre chose, de plus émotionel, ce qui peut être tout aussi légitime.

N'oublions jamais que ce sont les religions qui ont édicter leur lois en dépit de la nature humaine... et que ... qui sommes nous pour juger ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

ni pour ni contre. pas de jugement la dessus, chacun fait ce qu'il veut.

et c'est jamais sans raison.

par contre je totalement contre le fait que ma copine ai un amant. :snif:

et contre le fait d'avoir moi même une maîtresse aussi.

je dois être un peu trop idéaliste pour ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sonndy46 Membre 432 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)

je trouve pas ça idéaliste d'avoir qu'une compagne! c'est ce qui peut faire le sel du couple, pendant quelques années parfois même.

nan mais perso j'suis dans une démarche de réserve et de "peu" en la matière, c'est pour être surpris puissance dix la prochaine fois que j'aurais à faire à une fille à la menthe (pas obligé qu'elle soit habillée en vert, je prête pas gaffe :snif: )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)

J'ai lu un peu plus haut, que ne pas dire à son conjoint était un "mensonge par omission"!

Quelle horreur et surtout quelle bêtise le "mensonge par omission".

"Le mensonge par omission" ne veut rien dire. C'est encore un artéfact de l'église Catholique Romaine, pour faire culpabiliser le Laïc et faire en sorte de tout savoir. De cette façon en confession, le prêtre était (est?) sur d'avoir des péchés à entendre et de plus cela inhibe pour le laïc toute possibilité d'avoir des secrets pour l'église (d'où sa force et sa puissance)

Très belle entreprise de manipulation et beau bourrage de crâne de ceux qui colportent (j'en suis sur malgré eux en en toute bonne foi) des inepties pareilles.

Le mensonge par omission!! Dans le genre on a aussi la lessive qui fait pousser les cheveux ou le yaourt qui fait bronzer les yeux.

Tout est mensonge par omission!

Tu ne dis pas ce que tu as mangé ce midi? C'est un mensonge par omission.

Tu ne racontes pas ton rêves ou ta conversation avec ta mère? C'est un mensonge par omission.

Tu ne dis pas que tu as fais le plein de la voiture? C'est un mensonge par omission.

Tu ne dis pas que tu t'es lavé les mains en sortant des toilettes? C'est un mensonge par omission.

Tu ne dis pas à ton patron que c'est un con? C'est un mensonge par omission.

Tu ne dis pas à ta belle mère qu'elle te saoule? C'est un mensonge par omission..........etc

Tout, tout, tout est mensonge par omission. Souvent, moi je préfère que les gens me mentent par omission plutôt que de risquer d'écouter la longue litanie ineptes de leur vie sans intérêt.

Ce genre de balivernes qu'est "le mensonge par omission" c'est comme les promesses, cela n'engage que ceux qui y croient!

En tout cas il est bon de garder ces conneries pour les confessionnaux et laisser les curés bouffer la tête de crédules et des naïfs.

C'est tellement plus difficile d'avoir l'esprit ouvert et un poil critique que de gober des bêtises (si énormes soient-elles) déjà prédigérées.

Les religions ont inventés "le prêt à penser"............et ça marche. C'est ce que je trouve de plus magnifique dans cette vaste opération marketing!

Quant on est pas Catho, on a le droit d'être un salaud, alors? Et en plus je risque même pas l'enfer puisque j'y crois pas!! :snif::snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant