L'athéisme va-t-il devenir... une religion?

breizhatao Membre 640 messages
Forumeur forcené‚ 39ans
Posté(e)

Je ne pense pas que cela veut dire que tout y est faux... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

En l'occurence leur définition du satanisme est nulle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
breizhatao Membre 640 messages
Forumeur forcené‚ 39ans
Posté(e)
En l'occurence leur définition du satanisme est nulle.

Je n'ai pas copié la définition du satanisme rothen...J'ai simplement cité la définition du mot religion :snif: :

Le terme religion (latin : religare qui signifie relier ) désigne un ensemble de rites, croyances, règles éthiques ou pratiques, voire de dogmes, adoptés par une société, un groupe ou un individu.

La religion est le plus souvent en rapport avec une notion de divinité ou de réalité transcendante, cependant il existe aussi des religions athéistes. Le terme religion naturelle, cependant, désigne une doctrine qui s'appuie sur les seules inspirations de la raison et du c¿ur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kathyBoise Membre 176 messages
Forumeur inspiré‚ 34ans
Posté(e)
En l'occurence leur définition du satanisme est nulle.

On en revient à dire qu'il faudrait trouver d'autre source plus fiable! :snif:

Surtout si les gens se fient à ses définitions... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Pour le satanisme j'en ai suffisement parlé ici.

Pour la religion je ne l'ai pas contesté moi ta définition :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
breizhatao Membre 640 messages
Forumeur forcené‚ 39ans
Posté(e)
En l'occurence leur définition du satanisme est nulle.

On en revient à dire qu'il faudrait trouver d'autre source plus fiable! :snif:

Surtout si les gens se fient à ses définitions... :snif:

Je pense que ces sources restent assez fiable dans l'ensemble, certainement plus fiable que certaines autres... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 140 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

L'athéisme n'est pas une religion, car ce n'est pas cette "croyance" qui va imposer à son adepte de suivre des lois ou des rites, ou de prouver quoi que ce soit ... l'athée ne base tout simplement pas sa vie sur une croyance quelconque, et par définition, sa "religion" ou philosophie de vie ne découle pas d'une quelconque croyance, à l'inverse d'une personne croyante.

Son comportement social, ses idéologies ne dépendront pas directement de cette absence de croyance : tous les athées n'ont pas les mêmes valeurs morales (tous n'en ont pas), les mêmes idéaux, ... rien ne les réunit dans un même schéma de pensée, SAUF l'unique point commun de ne pas croire dans toutes les religions.

L'athéisme n'est d'ailleurs par véritablement une croyance, ou une idéologie, ou un précepte : c'est en effet en quelquesorte un état de fait.

A la question, peut-on prouver l'existence de Dieu (d'un Dieu) :

  • les croyants répondent oui. Enfin, pas tous le ou les même dieux : seraient-ils tous, tour à tour, incroyants dans toutes les autres religions ?? :snif:

  • les agnostiques pensent qu'ils est impossible de le savoir donc pensent que cela reste tout à fait possible, même si ce n'est pas sûr ... mais ils entrent dans le thème de la croyance en un Dieu, orientent tout de même leur façon de pensée autour de cette question.

  • Les athées ? Ils ne se posent même pas cette question, tant l'explication de l'univers, de l'existence ... ne peut se résumer à des préceptes aussi simplistes, diversifiés, remodelés par l'histoire, ... que sont les religions ou leurs Dieux.

Le point de vue de l'athée, c'est ne simplement pas rentrer dans ce schéma de devoir croire en un quelquechose ou nier ce quelquechose. Ils ne voient tous simplement pas du tout les choses sous cet angle.

Pourquoi un athée devrait-il se déterminer autour d'un fantasme qu'il ne partage pas ?

Et surtout, pourquoi devrait-on taxer de "croyance" une personne qui ne partage simplement pas les croyances d'autres individus ?

Par exemple, si un petit groupe d'individus, au sein d'une société, croient dur comme fer au père noël, selon leur schéma de pensée, toute personne ne suivant pas cette croyance, a une "autre croyance".

Mais du point de vue de la société, on va certes considérer ce groupe d'individus comme des croyants (ils croient au père noel).

Mais comment la société perçoit elle ceux qui ne font pas parti de ce groupe ? Comme des croyants ?

Des gens qui se déterminent comme "ne croyant pas au père noël" ? Certes non.

C'est selon moi la même logique qui s'applique entre l'athée, et les croyants : l'athée n'a rien demandé à personne, il n'est pas convaincu des croyances des autres, donc il n'imagine même pas se déterminer par rapport à ces croyances.

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
L'athéisme n'est pas une religion, car ce n'est pas cette "croyance" qui va imposer à son adepte de suivre des lois ou des rites, ou de prouver quoi que ce soit ... l'athée ne base tout simplement pas sa vie sur une croyance quelconque, et par définition, sa "religion" ou philosophie de vie ne découle pas d'une quelconque croyance, à l'inverse d'une personne croyante.

Une croyance ne veut pas forcément dire des rites et une religion. C'est le simple fait de préférer tel énoncé à un autre (pour la seconde fois). L'athéisme est donc une croyance comme une autre.

L'athéisme n'est d'ailleurs par véritablement une croyance, ou une idéologie, ou un précepte : c'est en effet en quelquesorte un état de fait

Faux : ça le serait si c'était prouvable objectivement et ce n'est pas le cas. Ca reste subjectif DONC ça reste une croyance. Un peu plus agréable que les autres mais c'est tout.

A la question, peut-on prouver l'existence de Dieu (d'un Dieu), les croyants répondent oui

Les DEISTES. Chaque être humain croit en quelque chose, fondamentalement. Et seuls les déistes malhonnêtes répondent oui.

Les agnostiques pensent qu'ils est impossible de le savoir donc pensent que cela reste très probable même si ce n'est pas sûr

Non, ils disent qu'ils ne savent pas, point.

Le point de vue de l'athée, c'est ne simplement pas rentrer dans ce schéma de devoir croire en un quelquechose ou nier ce quelquechose. Ils ne voient tous simplement pas du tout les choses sous cet angle.

Oui mais ça reste purement subjectif, donc ça reste une croyance comme une autre.

C'est selon moi la même logique qui s'applique entre l'athée, et les croyants : l'athée n'a rien demandé à personne, il n'est pas convaincu des croyances des autres, donc il n'imagine même pas se détermine par rapport à ces croyances.

Ce qui ne l'empêche pas de croire, mais d'une autre manière, et à autre chose. Il faut revoir le vieux clivage croyant/athée, il ne résiste pas à une rapide analyse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 140 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Mais peut-on qualifier une absence de croyance comme une croyance ?

Bref, en quoi croient les athées, quelle est leur croyance ?

Si tu prends des chrétiens dans la rue, ils ont un point commun : ils croient en Jésus Christ.

Si tu prends des athées, quelle est leur croyance commune ? Qu'est-ce qui fait leur doctrine commune ?

Ont-ils le même avis sur l'existence, le sens de celle-ci, son but ? Qu'ont en commun les athées, à part ne pas croire en un Dieu ? Rien.

Si des gens croient que les hommes ont été crées par des extra-terrestres, on peut difficilement les qualifier comme croyants ou religieux (sur la question de Dieu, ils sont athées), mais ils n'ont pas du tout les mêmes valeurs ou aspirations que n'importe quel athée pris dans la rue.

L'athéisme étant une absence de croyance en une divinité quelconque, ce n'est en aucun cas une pensée ou une idéologie précise. C'est plutôt un simple avis sur une question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TitoVaudoo Membre+ 5 355 messages
Posté(e)

De toute façon si l'athéisme n'est pas militant c'est un agnosticisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
Mais peut-on qualifier une absence de croyance comme une croyance ?

L'athéisme n'est justement pas une absence de croyance.

Bref, en quoi croient les athées, quelle est leur croyance ?

A-Theos = pas de dieu en grec. l'athée croit tout simplement que Dieu n'existe pas.

Si tu prends des chrétiens dans la rue, ils ont un point commun : ils croient en Jésus Christ.

Si tu prends des athées, quelle est leur croyance commune ? Qu'est-ce qui fait leur doctrine commune ?

C'est simple : le chrétien croit en Dieu, l'athée non.

Chez les chrétiens tu as des catholiques, des protestants, des orthodoxes, des coptes, des cathares, etc... chez les catholiques tu as des jésuites, des jansénistes, etc... chez les protestants des baptistes, des évangélistes etc... et tous n'ont pas la même vision du christianisme. L'athéisme c'est pareil. Tous les athées sont reliés par cette croyance en l'absence de Dieu mais tu as des mecs comme l'Athéologue que je qualifierais d'athées "scientistes" (la science peut tout expliquer, etc... les lois physiques se suffisent à elle memes), tu as aussi des athées comme moi qui voient l'athéisme comme une partie d'une vision plus large de l'existence, en ce qui me concerne le nihilisme appolinien, etc...

Ont-ils le même avis sur l'existence, le sens de celle-ci, son but ? Qu'ont en commun les athées, à part ne pas croire en un Dieu ? Rien.

Tout comme les déistes si tu réfléchis. Qu'il ya t'il en commun entre un protestant évangéliste, un juif orthodoxe et un musulman soufi ?

La croyance en Dieu.

L'athéisme étant une absence de croyance en une divinité quelconque, ce n'est en aucun cas une pensée ou une idéologie précise. C'est plutôt un simple avis sur une question.

Tout comme de croire en Dieu. Ensuite on y ajoute sa propre idéologie qui différencie les religions. Pour les athées c'est pareil. Je n'ai rien à voir avec un athée comme l'Athéologue mais je suis athée quand même. Dire "je crois en Dieu" ou "je ne crois pas en Dieu" ça ne suffit pas pour définir la pensée globale. Dans les deux cas c'est un avis sur une question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 140 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
Tout comme de croire en Dieu. Ensuite on y ajoute sa propre idéologie qui différencie les religions. Pour les athées c'est pareil. Je n'ai rien à voir avec un athée comme l'Athéologue mais je suis athée quand même. Dire "je crois en Dieu" ou "je ne crois pas en Dieu" ça ne suffit pas pour définir la pensée globale. Dans les deux cas c'est un avis sur une question.

Complètement.

C'est pour cela que le fait d'être "croyant en Dieu, ou un truc du genre" n'est pas une religion en soit.

Cette croyance en un Dieu s'accompagne généralement d'une croyance complémentaire qui consiste à définir ce Dieu, ces dieux, par rapports aux autres.

Dire, d'un point de vue religieux, "je suis croyant", ça ne définit pas grand chose.

C'est pour cela, j'avais pris le débat sous cette angle : lorsque je parle de croyance, je parle de "croyance mystique" ou de "croyance religieuse", pas simplement le fait d'avoir un avis sur une question.

Car en effet, dans l'absolu, être athée, c'est une croyance ... comme l'amour est une croyance, ou comme croire qu'il pleut en est une.

Mais l'athéisme n'est pas un courant de pensée, une "croyance mystique" ou une "croyance religieuse" cernable, définissable, on ne peut pas en faire une idéologie que l'on comparerait avec le christianisme, l'islamisme, le boudhisme ... qui elles rassemblent des gens autour de croyances précises.

Bref, définir l'athéisme d'un point de vue religieux va à l'encontre même de la notion d'athéisme. Car l'athée ne prend pas cette donnée en compte pour se déterminer comme individu, contrairement à un croyant. De plus, en ne croyant pas en une quelconque divinité, il ne croit pas par défaut dans les religions basées sur l'existence d'une divinité, même sans connaître ces religions, où la divinité qu'elles décrivent.

Bref, l'athéisme n'est certainement pas une religion.

Et si l'on peut la définir comme la croyance qu'il n'existe pas de dieux, il ne s'agit pas d'une croyance comme on l'entend dans le cas des religions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Mais je dissocie la croyance de la religion.

je suis quelqu'un de très mystique et croyant, car je suis à fond dans mon truc, MAIS je ne suis pas religieux du tout.

En fait on est d'accord, c'est cool.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'athéologue Membre 1 404 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)
Et le satanisme..? vous connaissez..? :

"Le satanisme est le culte voué a Satan.Cette religion vénère Satan comme une force de la nature et non comme un dieu.La majorité de ses pratiquants est athée.Le satanisme enseigne à ces disciples d'etre leur propre maitre.Il prone les plaisirs de la vie et délaisse la spiritualité. Pour eux,Dieu est une création des hommes.

La religion appelée satanisme et les cultes sataniques sont très souvent confondus.A l'instar des sectes sataniques,le satanisme est une religion,completement dépourvue de sacrifices quelconques,et composée de diverses doctrines respectueuses de la nature et de l'etre."

De par son nom, l'athée ne peut être sataniste. Un adorateur de Satan qui se prétend athée raconte des fadaises.

Le satanisme n'existe que sous couvert de Dieu. Pas de dieu, pas de Satanisme car Satan s'oppose à Dieu. Ce n'est qu'une divinité qui a mal tourné. Il a été créé en même temps que Dieu

Nota : On parle de religion monothéiste en parlant des trois grandes religions il y a de quoi rigoler non?

Modifié par l'athéologue

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
breizhatao Membre 640 messages
Forumeur forcené‚ 39ans
Posté(e)
De par son nom, l'athée ne peut être sataniste. Un adorateur de Satan qui se prétend athée raconte des fadaises.

Un satanique ne peut adorer satan car la religion satanique enseigne a ses disciples a etre leur propre maitre.

Le satanisme n'existe que sous couvert de Dieu. Pas de dieu, pas de Satanisme car Satan s'oppose à Dieu. Ce n'est qu'une divinité qui a mal tourné.

Cette version est celle des religieux monothéistes .Pour les satanistes, Satan est une force de la nature.

Il a été créé en même temps que Dieu

Comme les satanistes, tu penses que Dieu est une creation de l'homme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Comme je l'ai déjà affirmé maintes et maintes fois, je suis agnostique.

Tout ce qui est métaphysique est inconnaissable.

La science n'a pas encore prouvé l'existence ou la non-existence de Dieu.

Je m'abstiens donc de spéculer sur le sujet.

Et je défend à quiconque de me ranger dans la catégorie des athées.

Je ne fais aucunement partie de cette "caste".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 140 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
La science n'a pas encore prouvé l'existence ou la non-existence de Dieu.

La science n'a jamais eu pour but de prouver la non-existence de Dieu.

D'ailleurs, la science se base sur des phénomènes existants pour les expliquer de manière raisonné, et n'a pas à faire des hyptohèses fantaisistes pour essayer des les prouver par la suite.

Bref, la science est athée par défaut, puisque ce qu'elle ne peut pas expliquer, elle s'attèle à l'expliquer. Elle ne le rangera pas par défaut dans une case "Dieu" sans aller plus loin.

En tous les cas, être athée ou agnostique, c'est certes un positionnement que chacun peut prendre, mais la frontière est parfois mince (surtout que tout le monde n'a pas forcément les mêmes définitions des deux termes), et que le comportement de l'un et l'autre dans notre quotidien reviennent au même.

Je me suis longtemps prétendu agnostique, avant de me rendre compte que, si je ne peux pas expliquer ou appréhender le sens de la vie, celui-ci ne se retrouve pas dans l'ensemble des religions ou divinité qui existent ou ont existé sur cette terre. Et je n'ai en fait jamais cru qu'il existait un être supérieur, une divinité, consciente, qui ait un but pour l'homme, et qui raisonne sur le schéma de pensée de celui-ci.

Bref, je suis agnostique en quelquesorte car je sais que rien n'est prouvable ...

... mais je suis athée au final, car en poussant plus loin le raisonnement, si rien n'est prouvable, je ne vois pas en quoi la notion de Dieu, de divinité telle qu'on l'homme l'entend aurait une quelconque valeur, car complétement improuvable.

Ainsi, plus que de remettre en cause les religions ou les croyances en des divinités, ce que fait l'agnostique, c'est l'idée même de la notion de divinité, de créateur que je remets en cause.

Je ne connais pas le pourquoi du comment de la vie, de notre existence, mais je suis persuadé que l'explication ne consiste pas en un vieux bonhomme barbu en jupette, ou à un quelconque humanoïde qui aurait l'humain comme source d'intérêt quasi-unique.

Et c'est parce que ce type d'explication me parait totalement farfelue que je suis essentiellement athée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Par ailleurs en ce qui concerne le satanisme, on peut dire que pour le sataniste, Satan est en toute chose, d'où le rapprochement avec l'animisme, mais ça c'est valable uniquement dans le satanisme laveyien qui selon moi n'a aucun intéret. Dans ce que je considère comme le vrai satanisme, on remplace simplement Dieu par Satan, ce n'est donc pas un système athée mais bien un système issu du christianisme et influencé par des visions ouvertes et presque "new age" de la religion où deux figures abstraites s'affrontent, la préférence du sataniste allant, dans une sorte d'inversion des valeurs, pour Satan plutôt que pour Dieu.

Mais bon...

Je salue la position de Valtesse sur ce sujet qui me semble être la plus raisonnable. En ce qui me concerne je n'y souscrit pas, mais je pense que de nous tous c'est elle, et ceux qui sont également agnostiques, qui ont l'attitude la plus raisonnable.

Je ne connais pas le pourquoi du comment de la vie, de notre existence, mais je suis persuadé que l'explication ne consiste pas en un vieux bonhomme barbu en jupette, ou à un quelconque humanoïde qui aurait l'humain comme source d'intérêt quasi-unique.

Ce sont des conceptions du Divin totalement obsolètes, ça. Le concept de Dieu ne se limite pas à un gus dans les nuages.

Je me suis longtemps prétendu agnostique, avant de me rendre compte que, si je ne peux pas expliquer ou appréhender le sens de la vie

Si je suis athée, c'est parce que je crois que la vie n'a pas de sens en soi. Je ne crois pas au linéaire, et je reste convaincu qu'un monde avec un Dieu aurait forcément un but final. Or c'est incompatible avec ma façon de penser. Donc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
La science n'a pas encore prouvé l'existence ou la non-existence de Dieu.

La science n'a jamais eu pour but de prouver la non-existence de Dieu.

D'ailleurs, la science se base sur des phénomènes existants pour les expliquer de manière raisonné, et n'a pas à faire des hyptohèses fantaisistes pour essayer des les prouver par la suite.

Bref, la science est athée par défaut, puisque ce qu'elle ne peut pas expliquer, elle s'attèle à l'expliquer. Elle ne le rangera pas par défaut dans une case "Dieu" sans aller plus loin.

En tous les cas, être athée ou agnostique, c'est certes un positionnement que chacun peut prendre, mais la frontière est parfois mince (surtout que tout le monde n'a pas forcément les mêmes définitions des deux termes), et que le comportement de l'un et l'autre dans notre quotidien reviennent au même.

Je me suis longtemps prétendu agnostique, avant de me rendre compte que, si je ne peux pas expliquer ou appréhender le sens de la vie, celui-ci ne se retrouve pas dans l'ensemble des religions ou divinité qui existent ou ont existé sur cette terre. Et je n'ai en fait jamais cru qu'il existait un être supérieur, une divinité, consciente, qui ait un but pour l'homme, et qui raisonne sur le schéma de pensée de celui-ci.

Bref, je suis agnostique en quelquesorte car je sais que rien n'est prouvable ...

... mais je suis athée au final, car en poussant plus loin le raisonnement, si rien n'est prouvable, je ne vois pas en quoi la notion de Dieu, de divinité telle qu'on l'homme l'entend aurait une quelconque valeur, car complétement improuvable.

Ainsi, plus que de remettre en cause les religions ou les croyances en des divinités, ce que fait l'agnostique, c'est l'idée même de la notion de divinité, de créateur que je remets en cause.

Je ne connais pas le pourquoi du comment de la vie, de notre existence, mais je suis persuadé que l'explication ne consiste pas en un vieux bonhomme barbu en jupette, ou à un quelconque humanoïde qui aurait l'humain comme source d'intérêt quasi-unique.

Et c'est parce que ce type d'explication me parait totalement farfelue que je suis essentiellement athée.

La science a pour vocation de prouver, démontrer, démentir, rétablir.

Lorsque des phénomènes paranormaux et inexpliquables surviennent, par exemple, dans une demeure, on fait appel à la science pour tenter d'expliquer ces derniers, de mettre un nom à ce

qui, au premier abord, semble surnaturel.

Nombre de scientifiques ou philosophes préférent, par sagesse, se déclarer agnostiques que athées.

Je refuse d'être associée aux athées : cela signifirait que je réfute l'existence de Dieu, ce qui n'est pas le cas.

Je décline le fait d'être considérée comme faisant partie des croyants : je ne le suis pas.

Je n'ai jamais pu me positionner sur quelquechose qui relève de l' inconnu.

Je reste dubitative, par sagesse, par prudence et par choix.

Tout comme nous spéculons sur la théorie du Big Bang, nous méditons sur Dieu.

J'attend, en digne cartésienne, que l'on me démontre l'existence ou non d'une quelconque entité.

Je me positionnerai en fonction de cette démonstration, si démonstration il y a un jour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
La Science, depuis plusieurs siècles, perce de plus en plus les secrets du "Comment". En quoi a-t-elle expliqué le "Pourquoi" ?

L'une des questions que se posent souvent les chercheurs, notamment en recherche fondamentale est "pourquoi".

Certes, la science n'a pas répondu a tout, mais elle a quand même trouver un grand nombre de réponses.

Regarde ce site de vulgarisation scientifique, (c'est un site gouvernemental), il parle d enombreux "pourquoi ?"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant