Aller au contenu

Le marché du disque en baisse de 23,2 %


Messages recommandés

Membre+ 33ans Posté(e)
doug Membre+ 7 890 messages
Statut : de la liberté‚ 33ans
Posté(e)

Source: Le Figaro

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

cdr.JPG

Mais avec 17,7 millions d'euros de chiffre d'affaires, la musique dématérialisée est loin de compenser la chute libre des ventes physiques.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Suite de l'article...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 41ans Posté(e)
_plop_ Membre 2 325 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)

Bien fait. Ils ont qu'à nous pondre autre chose que de la merde et arreter de se foutre de notre gueule. J'ai trouvé que 2 CD à acheter depuis le début de l'année, et heureusement que je savais quoi chercher, c'était même pas en rayon ou en stock, juste sur commande.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 34ans Posté(e)
scanda Membre 634 messages
Forumeur forcené‚ 34ans
Posté(e)
Bien fait. Ils ont qu'à nous pondre autre chose que de la merde et arreter de se foutre de notre gueule. J'ai trouvé que 2 CD à acheter depuis le début de l'année, et heureusement que je savais quoi chercher, c'était même pas en rayon ou en stock, juste sur commande.

:snif:

il y a aussi le phénomène du téléchargement c'est bien pour cela que je n'achète plus de CD depuis longtemps :snif: ... c'est vrai que le rapport qualité/prix laisse souvent à désirer...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 60ans Posté(e)
yves-1902 Membre 5 859 messages
Forumeur alchimiste‚ 60ans
Posté(e)

c'est surtout le phénomène pognon trop facile.

Faire un disque est à la portée de tout le monde, même sans être musicien ni d'avoir d'instrument, et encore cette musique là elle ne cherche pas à faire du fric mais à se faire entendre dans les boîtes.

Il y a surtout l'appétit des éditeurs qui ont voulu vendre pour le même prix, voire plus cher, la fabrication d'albums qui leur reviennent 3 ou 4 fois moins cher que le vinyl.

La comédie des maisons de disques ne doit pas nous amadouer, le piratage doit continuer jusqu'à ce qu'ils aient décidé de vendre les albums à moins de 10 euros dès leur sortie.

Par rapport au vinyl ils peuvent se mettre dans la poche autant de pognon pour la moitié du prix.

Donc si ils devenaient raisonnables et vendaient leurs disques entre 5 et 10 euros je pense que les ventes repartiraient comme avant parce que l'envie de posséder "l'album" existe toujours bel et bien, d'autan que la qualité du son et du support y est toujours meilleure que sur du cd vierge ou les supports mp3.

Il n'y a se rappeler l'arrivée de la cassette audio il y a trente ans, on pensait que le fait de pouvoir enregistrer aurait tué le marché du disque, au contraire.

enfin, quoiqu'il en soit, le marché du vinyl se porte pas trop mal, et pourtant quand on connait le processus de fabrication...

première phase fabrication du vinyl :

2ème :

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 43ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 14 040 messages
Explorateur de Nuages‚ 43ans
Posté(e)

Complètement d'accord avec Yves., les maisons de disques (en tout cas les grosses) sont des victimes bien illusoires.

Car en fait, le problème n'est pas que le piratage ne permet plus aux artistes et aux distributeurs de vivre ou de faire des bénéfices, mais bien qu'ils ne peuvent plus se sucrer autant qu'avant.

De plus, c'est aussi la transformation de la musique en un bien de consommation qui est en question : les gens sont tellement habitués à avoir de la merde qui ressemble comme deux gouttes d'eaux à l'autre, tout cela est devenu tellement industriel, qu'on se demande bien pourquoi dépenser pour cela. Surtout, en effet, au prix que cela coûte.

La musique est dans certains cast devenu un bien de consommation éphémère, sans goût, et s'offrir ou offrir un album n'a plus parfois le même sens.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 35ans Posté(e)
Gaap Membre 1 222 messages
Porn Elemental‚ 35ans
Posté(e)

Cd = 20 cts

artiste = recup sur un cd 2 ¿ et encore !

le Cd est vendu 20 ¿ !

:snif: :snif: :o :o ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre+ 39ans Posté(e)
Maïwenn Membre+ 16 546 messages
Vache Normande‚ 39ans
Posté(e)

le téléchargement en cause me fait bien rire. Comme l'a dit yves avant yavait la cassette audio, et qui n'a jamais enregistrer les titres à la radio au lieu d'acheter le disque? je suis désolée mais c'est quasiment comme du téléchargement pour moi.

Après 20 euros un CD ça fait quand même cher, alors je trouve normal de se renseigner avant en téléchargeant quelques titres (au lieu d'acheter sur un seul qui passe en boucle à la radio, dépenser 20¿ et s'appercevoir après que le CD est une vraie daube).

Et puis c'est bien arrangeant pour les pseudo artistes, Calogéro qui à mal vendu son dernier album, mais ça automatiquement sur le dos du téléchargement, et si c'était tout simplement l'amlbum qui était nul...

Il y à des artistes qui ne se plaignent pas du téléchargement, et bizarrment ceux là vendent des albums :snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Je trouve ça bien, que les majors crèvent la gueule ouverte, de toute façon dans le milieu metal on a un gros système de production/distribution indépendant, très bien organisé, et qui souffre assez peu du téléchargement (au moins le tiers de ce que j'écoute n'existe que sur K7 ou vinyl, de toute façon). En ce qui me concerne j'achète assez peu de CD, quelques démos tapes et je me concentre sur le vinyl. J'écoute pas mal de vieux groupes des années 80 et je préfère le support vinyl étant donné que le transfert sur CD se fait en général avec une bonne perte de qualité.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×