Aller au contenu

Conférence d'Annapolis : avancées Israël-Palestine

Messages recommandés

Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

16 Nivôse, An 216.

Réponse à ton post de 1H03.

Il faut être clair camarade Je me propose de décortiquer ton post, à défaut de langouste je me contenterai d'athéologue, avec ou sans mayonnaise, je n'ai pas encore décidé.

Effectivement tu es un spécialiste du tri sélectif « orienté ». Alors reprenons:

« Me cache-je? Où ? Sous mon clavier peut-être » J'ai beau ne pas être d'accord avec toi je n'insulte pas ton intelligence. Je ne suis pas coutumier de ces fautes tactiques, alors laisse tomber ce petit jeu.

C'est bien d'être de gauche. Mais tu n'en as pas le monopole. Et cette appartenance auto proclamée n'est en rien synonyme de vertu.

Moi je ne suis pas de gauche, pas de celle caviardée en tout cas parce que le caviar elle ne le partage pas. Pas de la gauche des cultureux non plus ce ramassis de frapadingues et de jobards qui n'ont de la réalité qu'une vision fantasmagorique. Je ne suis pas pour la gauche « bordel » non plus car je regarde à qui cela profite et à qui cela nuit et que je connais trop bien certains groupuscules qui ne cherchent qu'à enclencher le processus provocation répression.

Il n'y a pas que les ex soixante huitards qui ont lu Le viol des foules par la propagande politique de Serge Tchakhotine. Même si pour les jeunes d'aujourd'hui ce n'est plus un ouvrage de référence.

« C'st le nouveau crédo du CRIJF de faire passé les gauchiste pour des racistes! » Je n'en sais rien. Le CRIF c'est bien une organisation qui a son siège en France ? Moi je parle de l'état d'Israël état membre de l'ONU. Il eu fallu que l'ONU n'admette pas en son sein des pays qui ne reconnaissaient pas un état membre. Cela aurait été plus bénéfique que les triplettes les quartettes et pourquoi pas aussi les quartets et le pipelettes, pour faire avancer la cause de la paix.

Tu vois moi aussi je peux faire de l'humour dévalué.

Quant au gauchisme je le laisse à ce qu'il est. Tu peux reprendre mes posts pour constater que je ne suis pas de ceux qui en font un usage abusif et erroné. N'appartenant à aucune obédience hormis la mienne ; je ne me sens pas tenu de justifier les discours d'autrui tant sur la forme que le fond. Et je suis suffisamment assuré, autant qu'on puisse l'être, de mes choix pour ne pas éprouver un quelconque besoin d'auto justification à but thérapeutique. Le moulin à prières, non merci !

« Pour une roquette du Hamas, cinq ou six avions de chasse, des chars d'assaults, des bulldozers et des morts par dizaine. »

Je pense que tu aurais sérieusement besoin de potasser la question avant de porter un jugement sur les systèmes d'armes et leurs doctrines d'emploi à tout le moins pour ce qui est des armées Israéliennes. Alors je te fais un petit topo rapide :

La première caractéristique d'Israël c'est qu'il y a encore peu de temps ce pays était totalement encerclé par des pays qui ne reconnaissaient pas son existence.

La seconde c'est que la taille même de cet état fait qu'il ne dispose d'aucune profondeur stratégique.

Ces deux points ont conditionné ses choix militaires.

La défense d'Israël repose sur une armée de conscription. Pour mobiliser ces hommes en cas d'attaque il faut que les quelques forces d'active disponibles tiennent le temps que les réserves arrivent.

C'est tout le sens de l'histoire, de la 7 éme brigade blindée et du sacrifice de la 188 éme brigade « Barak » face aux forces syriennes le 6 octobre 1973, pendant le Yom Kippour.

Il apparaît que la mémoire aussi est sujette à un tri sélectif.

Où as-tu vu ou lu que l'affrontement armé quelque soit les latitudes ou l'époque ou il se produit doit être identique de part et d'autre. Dans ce cas il suffirait d'avoir X roquettes, X bombes pour être assuré de vaincre.

La guerre n'est en rien un match de boxe ou les deux adversaires doivent faire le même poids. L'histoire est là pour nous l'enseigner.

« Ne fait pas à autrui ce que tu ne veux qu'on te fit... Les Sionistes israelien le font tous les jours »

Qu'est-ce qui te gênes là dedans ? Qu'Israël se défende avec ses moyens ou que cette défense soit le fait d'individus que tu qualifies de sionistes ?

Dans le premier cas tu nies simplement le droit à l'existence d'un état. Et que tu le veuille ou non, à ton corps défendant ou non c'est la porte ouverte à tout agité du bocal qui aurait envie de redessiner les frontières à son avantage et cela quelque soit l'endroit de la planète.

A moins que ce ne soit parce que tu les considère comme « sionistes » auquel cas c'est nier l'existence d'un groupe humain pour ce qu'il est.

Ca ne te rappelle rien ?

Ca veut dire quoi ?

Je peux, à bon droit te poser ces deux questions puisqu'il semble qu'il y a belle lurette que tu as fait ton dernier tour de youpala !

« le gouvernement israelien donne des crédits pour la construction de nouvelles colonies. »Bien, parfait partons de ta logique et calquons la sur une autre situation historique. Aurait-il fallu au motif que le nazisme était l'horreur incarnée éradiqué le peuple allemand de la surface du globe ?

« Musulman ou juif, ça n'existe que dans la tête des gens. Tout cela sont des humains, bordel de merde... »Hélas, il semblerait bien que non. Je veux bien te donner acte de ton humanisme en la matière, mais un libertaire doit pouvoir, comme le libre penseur que je suis, porter sur la réalité un regard objectif. Et cette réalité te contredit. Sincèrement désolé !

Les attentats commis ici chez nous n'ont jamais été le fait de ces sionistes que tu exècres. C'est un fait.

Tu fais ailleurs référence à ce que l'on nomme le droit au retour. Poser cette revendication masque en fait une volonté réelle de ne pas aboutir. Tout le monde s'accorde à reconnaître que lorsque un peuple dispose d'un état, il ne peut dans le même temps exiger le retour sur d'autres terres que les siennes. La démographie étant ce qu'elle est, soutenir cette revendication est une façon insidieuse de militer à terme pour l'éradication d'Israël en tant qu'état.

Bien, ça suffit pur le moment. Je reste disponible pour une seconde couche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Frenchkiss34 Membre 33 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

De toute façon le combat palestinien ne serra jamais compris, c'est David contre Goliath ( :snif: ).

Une bonne anecdote pour m'éxpliquer...

C'est Alexandre le Grand qui s'adresse à un pirate, il lui dit :

"pirate !, à quoi penses-tu d'infester la mer?"

Le pirate lui repond :

"et toi grand roi, à quoi penses-tu d'infester la terre? ,parce que je n'ai qu'un frêle navire, on m'appelle corsaire, et parce que tu as une grande flotte, on te nomme conquérant."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 40ans
Posté(e)

L'Etat d'Israël a toujours, et ce depuis sa création, adopté un programme de développement d'armement à caractère offensif. Il a développé par le passé d'importantes capacités offensives en matière de guerre chimique et biologique, dans le cadre d'un programme de développement d'armes de destruction massive, ADM, présenté comme force de dissuasion. Actuellement, et comme pour son programme nucléaire, Israël entretient un flou stratégique quant à ses capacités dans ce domaine. Cependant, le centre de gravité de toutes ses activités situé au coeur même d'Israël, en zone urbaine densément peuplée, à Ness Ziona au sud de Tel Aviv , a connu une extension significative qui ne peut traduire qu'un développement des activités et non l'inverse. Israël a aussi en ce qui concerne les ACB la possibilité, dans un laps de temps très court, de les fabriquer, et les installations adéquates pour le faire.

Israël : Armes Chimiques et Biologiques

En plus de ces capacités nucléaires (on estime qu'Israel possède environ 200 têtes nucléaires, et les moyens de délivrer ces ADM par air avec des avions fournis par les Etats-Unis et des sous marins fournis par l'Allemagne), l'Etat d'Israël a développé des capacités offensives en matière d'armes chimiques et bactériologiques. Israël a le savoir et le savoir faire essentiels nécessaire à la production de telles armes, et aussi la capacité d'en fabriquer y compris en urgence, en cas de besoin en un temps relativement court. Il fabrique aussi des agents chimiques de petites dimensions utilisés notamment dans des assassinats conçus et fabriqués dans le cadre d'un programme spécifique appelé « « dirty tricks » (sales tours). Les informations reprises ici sont contenues dans un rapport suédois mentionné en bas de l'article.

Israël n'a pas signé les conventions relatives aux armes biologiques et toxiques de 1972, et n'a jamais expliqué les raisons de son refus. En fait Israël n'a jamais fait de déclaration sur son programme d'armes biologiques, tout comme pour son programme nucléaire. S'il a signé La convention sur les armes chimiques de 1993, il ne l'a pas ratifiée.

L'utilisation par Israël d'armes non conventionnelles remonte à la fondation de l'Etat d'Israël. Il existe des accusations solides portant sur l'utilisation par Israël d'agents biologiques pour empêcher la réoccupation des villages arabes pendant 1948. Des bactéries provoquant la dysentrie, et la typhoïde sont mentionnées comme agents choisis. Des épidémies de choléra en novembre 1947 en Egypte et sur la frontière entre la Syrie et la Palestine en février 1948 ont également été portées sur le compte de la guerre biologique menée par Israël. (Source : Hamilton TJ, New York Times, 24 juillet 1948).

Une unité de guerre biologique « Hemed Beit » a été constituée au sein du département scientifique de l'armée israélienne dés 1948. Cette unité de guerre biologique a déménagé de ses locaux situé à Jaffa pour s'installer aux alentours de Ness Ziona après la guerre de 1948. Une réorganisation a permis alors de transformer cette unité scientifique militaire en un institut de recherche financé par l'armée. En 1952, le regroupement de l'unité de guerre biologique et d'autres autres unités de recherche du ministère de la défense a abouti à la création de l'Institut d'Israël pour la Recherche Biologique (IIBR : Israël Institute for Biological Research).

Le gouvernement israélien a bénéficié dans les années 50 du soutien financier des américains en matière de recherche liée à la guerre biologique, notamment par exemple à travers des bourses fournies par le ministère de l'agriculture américain, l'institut national de la santé américain, l'armée américaine, à l'Université Hébraïque de Jérusalem, celle-ci entretenant des liens avec l'établissement militaire de Ness Ziona dont un programme portait sur l'identification rapide de toxines.

Les capacités de guerre chimique et biologique ont été considérées comme un moyen relativement rapide de développer des capacités d'armement non conventionnel alors que le programme nucléaire israélien n'avait pas encore été pleinement développé. Il est dit qu'en 1955 Ben Gourion a lancé un projet pour accélérer le développement des capacités d'armement non conventionnel de type ACB plus rapidement accessibles que le nucléaire. Des scientifiques israéliens se seraient rendus sur un site de test français d'armement chimique et biologique situé dans le Sahara algérien aux environ des années 60. Une autre référence sur les tests menés par les israéliens d'armes chimiques a pu être trouvée dans un rapport de 1990 de l'agence de renseignement de la défense américaine. Selon ce rapport, Israël maintient dans le désert du Néguev une installation pour tester des armes chimiques.

Il y a aussi d'autres informations et d'autres faits qui montrent qu'Israël a actuellement des programmes de production d'armes chimiques. L'une d'elles consiste en une déclaration faite devant la Commission de la défense du Sénat américain, où il est dit que le programme d'armes chimiques israélien est opérationnel. Selon la transcription de cette déclaration, Israël aurait un programme d'armes chimiques alors qu'il existe des incertitudes concernant le programme d'armes biologiques.

La revue the Economical Foreign Report a publié en 1984 un article qui argumente sur les conseils fournis par Israël à la Chine en matière d'armes conventionnelles et d'armes chimiques, et affirme qu'Israël a des stocks d'agents inervants, de gaz moutarde, et plusieurs types d'agents pour contrôler les émeutes. (In anonymous, « China and Israel » Economist Foreign Report 12 july 1984, pp5-6.)

En 1992, un Boeing 707, un avion cargo de la compagnie israélienne El Al s'est écrasé sur une zone résidentielle dans Amsterdam, tuant 43 personnes. 6 ans plus tard, les conséquences de cette tragédie ont fourni un aperçu rare du programme de recherche israélien sur les armes chimiques quand il a été finalement admis officiellement que l'avion transportait un précurseur chimique du gaz innervant sarin. Il a été révélé que l'avion faisait route vers Israël en provenance des Etats Unis. Apparemment, le produit chimique en question : 190 litres de dimethyl methylphosphate avait été vendu par une société américaine à l'IIBR et une licence d'exportation avait été délivrée par le ministère du commerce américain. Selon la licence, le produit devait être utilisé pour tester les filtres des protections individuelles et collectives. En 1998, selon une source militaire israélienne, les équipes des avions de combat F-16, ont été entraînées, à charger en quelques minutes des armes chimiques et biologiques sur leurs avions, pour être fin prêts s'ils recevaient l'ordre d'attaquer. (Mahanaimi U, « Israeli jets équipped for chimical warfare » Sunday Times London 4 octobre 1998.) Cette référence est selon le rapport suédois l'une des rares qui affirme qu'Israël pourrait avoir stocker des armes chimiques et bactériologiques dans ses installations militaires jusque dans les années 90.

Un incident qui pointe vers l'existence d'un programme israélien d'armes chimiques c'est ce qui est arrivé à l'ex directeur de l'IIBR, Marcus Klingberg, qui a brusquement « disparu » en 1983 alors qu'il participait à une conférence scientifique en Suisse. Pendant plusieurs années on n'a pas su où il était jusqu'à ce qu'on apprenne dix ans plus tard qu'il avait été arrêté pour espionnage. Aucun autre détail n'a été donné par les autorités israéliennes si ce n'est qu'il a été accusé d'espionner pour le compte de l'ex Union Soviétique, en passant des informations sur les armes biologiques. La dissimulation de l'arrestation de Klingberg peut avoir été une couverture pour cacher un programme d'armes biologiques qu'il dirigeait à l'époque et sur lequel il avait des informations de valeurs et sensibles qui, si elles avaient été révélées, auraient discrédité Israël.

Les chercheurs israéliens publient souvent des articles à la fois sur des organismes en lien avec les armes biologiques et des substances chimiques en lien avec des armes chimiques. Ces publications sont présentées comme étant de nature purement défensives et de protection. Mais, cependant, il est possible de conclure d'après ces publications scientifiques qu'Israël possède aujourd'hui un savoir général avancé en matière d'agents concernant les armes biologiques et chimiques. Le rapport suédois avance également que selon son analyse des connaissances israélienne en la matière, l'IIBR est l'institut principal concernant la guerre biologique et chimique.

L'IIBR a été crée en 1952. Tout le personnel est employé par le bureau du premier ministre, mais depuis 1992 la coordination de l'IIBR et son financement sont assurés par le Bureau des moyens spéciaux du ministère de la défense. Actuellement, la politique définie pour l'IIBR c'est celle d'une agence, ayant un mandat scientifique spécifique, ayant en premier lieu la responsabilité nationale concernant les menaces de guerres biologiques et chimiques contre Israël. (Voir site NTI Country Overview Israel www.nti.org/e_research/profiles/Israel/biological/3649.html)

A en juger par les publications dans les journaux scientifiques et des comptes rendus de rencontres scientifiques, l'institut mène une recherche très avancée à l'avant garde de tout ce qui concerne la biologie moléculaire et la chimie médicale.

Situé à Ness Ziona, au sud de Tel Aviv, et considérant la nature double du savoir et des technologies impliquées dans les activités de l'institut, tout ceci soulève obligatoirement des soupçons pour des observateurs extérieurs, y compris les populations israéliennes résidant à proximité. L'institut, et ses activités, sont entourés d'un halo de secret, donnant lieu à des rumeurs. En 1998, la municipalité de Ness Ziona, suite à un article paru dans la presse israélienne concernant les activités liées aux armes biologiques et chimiques à l'intérieur de l'institut, a déposé une pétition ayant pour but de stopper l'expansion de l'IIBR.

Israël est une nation possédant un secteur très développé en matière de recherche comportant nombres de projets high tech et c'est un des buts de l'état d'encourager ces projets et les sociétés qui les développent. De manière à mettre en valeur les projets de recherche et de transfert de technologies des sociétés sont crées au sein de la plupart des universités israéliennes, et Israël a aussi crée un programme très ambitieux « le programme d'incubateurs technologiques » pour transformer les efforts faits en matière de recherche high tech et leurs applications possibles, en sociétés commerciales viables. Les industries chimiques biotechniques, et pharmaceutiques sont très développées dans beaucoup de secteurs et le gouvernement aide activement à la promotion pour accroître ce développement. Les industries chimiques, biotechniques et pharmaceutiques israéliennes ont, comme dans d'autres pays, le potentiel d'être utilisées pour la production d'armes chimiques et biologiques.

Selon ce rapport, Israël ne produirait pas actuellement sur une grande échelle des armes biologiques, mais en a les capacités de même pour les armes chimiques. Le savoir, acquis dans les années 50 et 60 et actualisé lui en donne les moyens, même si aucune preuve ne peut être avancée, le flou en matière d'armement chimique et biologique faisant partie de la dissuasion israélienne.

Mais la création de Ness Ziona et tout le secret autour de ce lieu indique clairement que ses activités sont dissimulées aux regards du public. Les scientifiques israéliens se montrent très réservés lors de conférences internationales sur le sujet, et selon le rapport suédois, le gros de la recherche biologique à Ness Ziona concernerait la protection biologique.

De même, ce rapport stipule qu'Israël bien qu'ayant eu un programme de production d'armes chimiques inclus celle de gaz inervants, n'aurait pas de programme actif de productions d'agent « traditionnels » chimiques, mais réaffirme ensuite, se contredisant, que ces stocks et programmes pourraient néanmoins rester actifs aujourd'hui tout dépend de la qualité de ces stocks, agents et armes produites au cours des programmes passés. Un programme avancé d'armes chimiques peut avoir produit des agents inervants binaires qui peuvent être conservés très longtemps. Si ces stocks existent ils ne sont certainement pas déployés dans les installations militaires, comme les aérodromes, mais plutôt stockés dans une zone centrale prêts à être transportés sur des lieux désignés et chargés.

Remarques

A aucun moment, inclus dans une partie dite de « discussion », ce rapport suédois ne remet en question le fait qu'Israël possède de telles armes chimiques et biologiques mais au contraire le justifie systématiquement par la nécessité qu'aurait Israël d'avoir des armes de dissuasion inclus les armes chimiques et biologiques et nucléaire, arguant de la dangerosité de l'environnement extérieur entourant l'état sioniste. Néanmoins, malgré son parti pris militariste, il révèle certaines informations qui prêtent à réflexion, compte tenu des accusations récentes portées contre l'armée israélienne accusée d'avoir utilisé des bombes au phosphore notamment au Liban et certaines bombes contenant des produits hautement toxiques provoquant nausées, maux de tête, et aussi des plaies inguérissables dans la bande de Gaza. A plusieurs reprises, lors de manifestations de pacifistes palestiniens israéliens et internationaux contre le mur notamment à Bili'in en Cisjordanie occupée, les manifestants se sont plaint d'avoir été gazés par des substances nouvelles particulièrement agressives. Enfin, selon une étude du géographe israélien Amiram Oren réalisée en 2005, 50% de toute la totalité du territoire d'Israël à l'intérieur de la ligne verte est occupé par des installations militaires et sécuritaires. Ceci comprend, entre autres, des bases militaires, des rampes de lancement des usines d'armes et de munitions. Une part importante d'entre elles se trouvent dans des zones civiles. Au mois de février dernier, les habitants de Kiryat Bialik, au nord de Haïfa, ont exprimé leur mécontentement vis-à-vis d'une usine de fabrication d'armes en activité dans leur ville après qu'une explosion ait blessé 12 personnes. En mai de cette année, dans un cas de poursuite judiciaire par des propriétaires demandant au ministère de la défense de verser des dédommagements pour des terres bloquées par ordre militaire, l'avocat de la défense a révélé que les » zones militaires fermées » constituaient 25% de la superficie d'Israël.

Il semble donc, et cela compte tenu des constatations de terrain, qu'au moins les armes chimiques toxiques israéliennes sont non seulement produites et stockées mais bien utilisées.

Sources des informations contenues dans cet article : un rapport de Swedish Defense Research Agency ( Agence Suédoise de Recherche en Matière de Defense) dont les auteurs sont Magnus Normark, Anders Lindblad Anders Norqvist, Bjöm Sandström Louise Waldenström publié en décembre 2005 sous l'intitulé Israel et WMD : Incentives et Capabilities ( Israël et Armes de Destruction Massive : Motivations et Capacités) et qui porte sur la période 1948 -2005

Dernière minute 6/08/06

Selon les medias israéliens ynet et haaretz, 7 palestiniens ont été hospitalisés apres que l'un d'eux ait ouvert une enveloppe destinée au premier ministre palestien du parti Hamas Ismail Haniyeh dans son bureau de Hamallah. Quand un aide de Haniyeh a ouvert l'enveloppe, une odeur étrange s'est répandue et il s'est évanoui. Plusieurs autres personnes ont été incommodées. Toutes ont été transportées à l'hôpital local, et selon le directeur Hosni Atari, l'une d'elle est dans un état sérieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frenchkiss34 Membre 33 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Les juifs ne peuvent pas après ce qu'ils ont subit pendant la seconde guerre mondiale (chambre à gaz) utiliser des moyens similaires pour massacrer un peuple

Faut pas exagérer ils sont humains...

Non je ne crois pas en l'existence d'arme bactériologique. (peut être suis- je naïf) . Cependant les armes nucléaires existent ! Et l'Iran a donc le droit d'avoir sa bombe ... et oui le prétexte de la bombe avancé par Israël c'est qu'elle est menacée par tous ses voisins. Et bien l'Iran qui est le seul pays totalement Chiite de la région est lui aussi menacé dans cet océan de Sunnite, de plus Israël a ouvertement déclarée qu'elle soutiendrait n'importe quelle intervention américaine en Iran. Donc Israël est hostile à l'Iran. Deux raisons, qui donnent raison à l'Iran.

(Contrairement à beaucoup de mes CONcitoyen je ne pense pas que diaboliser l'Iran sois la bonne solution, au contraire il faut discuter...)

Source ?

elles y sont regarde bien ...

Modifié par Frenchkiss34

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Source ?

Pour l'instant, la seule source que je vois, c'est un pseudo site pacifiste ( :snif: ), mais qui semble une couverture grossière pour des militants antisémites de base, étant donné que la MOITIE de leurs articles ne concernent qu'Israël et qu'au passage, on retrouve des copies de ceux publiés par Al Manar (le site du Hezbollah) pendant lesquels on a droit à de longs plaidoyers en faveur de leur vénéré leader, le très pacifique et très humaniste sheikh Hassan Nasrallah (la nouvelle réincarnation de Gandhi, sans doute?).

Je le prouve:

http://www.planetenonviolence.org/Liban-Co...1-08_a1444.html

Bref, comme d'habitude, on remonte un peu dans les sources de Sousène, et paf! Manque de bol, on tombe sur le HEZBOLLAH, encore et toujours lui. :o:o:o

C'est curieux, cette odeur caractéristique qui plane derrière vos articles dès qu'on en remonte la piste, toujours la même, et d'ailleurs pas toujours très agréable à respirer.

http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=3906

http://www.radio-canada.ca/actualite/zonel...sraelarmes.html

J'attend le 30 janvier, le rapport de Eliahou Winograd et de sa commission ( en esperant que son jugement sera neutre ).

Ces articles n'ont rien à voir avec celui dont vous nous avez publié l'intégralité, petit fripon!! :snif:

Vos tentatives de manipulations sont parfois tellement pathétiques.... ;)

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 40ans
Posté(e)

Bien Stein toujours la meme paranoia, un article sur le hezbollah, mais bon le rapport ne te choc pas ( pas réaliser par le hezbollah ), tiens des articles sur le hezbollah mais avec des sites francais ( merde eux aussi sont pro Hezbollah :snif:

http://clubobs.nouvelobs.com/article/2007/...102.FAP9232.xml

http://www.monde-diplomatique.fr/2007/11/DOT_POUILLARD/15369

http://www.lefigaro.fr/international/20060..._du_monde_.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hassan_Nasrallah

http://www.csis-scrs.gc.ca/fr/publications...ives/200005.asp ( voir paragraphe 5 ).

Tiens je sait que tu adore cherché le petit detail que pense tu de cette article ?!!!

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=52 ( ils sont plutot pro hamas !!! http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1139 )

John Mearsheimer et Stephen Walt:

En brisant le tabou sur l'alliance israélo-américaine, les deux intellectuels ont pris le risque de voir briser leur carrière et leur réputation par les groupes de pression qu'ils dénoncent. Ils déplorent l'impossibilité de débattre des relations israélo-américaines, un aspect pourtant central des relations extérieures de la première puissance mondiale, sans se voir systématiquement affublé d'une casquette d'antisémite ou de juif renégat. "Nous ne développons pas une position extrémiste. Notre livre ne met pas en question le droit d'Israël à exister et ne dépeint pas les groupes pro-israéliens comme faisant partie d'une espèce de conspiration contrôlant la politique étrangère des Etats-Unis. Au contraire, il décrit ces groupes et ces individus -- des juifs et des non-juifs -- comme un groupe d'intérêt dont les activités ne sont pas très différentes du lobby des armes, du lobby agricole ou d'autres lobbies ethniques", se défendent-ils.

Essaye encore une autres pirouette Stein, a la longue j'en est l'habitude, si tu veut je peut trouvé d'autres site, pour te faire plaisir !!! hein ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 696 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

ce livre a été critiqué dans un courrier international, j'ai lu un article qui démontait plusieurs axes de ce bouquin.

Notamment le fait que avant la guerre en Irak c'est Israel qui était le premier au courant alors qu'en faite c'est le roi Abdallah d'Arabie Saoudite qui l'était.

Il se trouvait même à Washinghton. Il y avit plusieurs exemples comme ceci mais ca se trouve ca vient du lobby sioniste :snif: international qui détient tous les médias

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 40ans
Posté(e)

:snif: s'est marrant comme certain propos, certain texte, certain reportage peuvent succité autant de betises !!!! on ne parle pas d'un probleme mondial ou tous tourne autour d'un lobby, on parle d'un conflit ou tous les coup sont permis et certain joue ( comme toi ), a discrédité le probleme en y trouvant une conspiration !!! di ce genre de technique ( infantile !!!! ) t'amuse c'est ton probleme, mais la on parle pas du sort du monde mais d'un conflit qui commence a pété les couilles a beaucoup de gens, donc soit tu trouve des arguments ( en evitant de paranoier ( comme notre ami stein )), soit tu me lache !!!!

Il est vrai que ce torche merde est ecrit sur un site de con " La republique des lettres " , avec Noël Blandin , qui est éditeur-directeur des éditions Sillages / Noël Blandin fondées à Paris en 1986 (80 titres au catalogue) et éditeur-directeur de publication du journal La République des Lettres fondé à Paris en 1994 (édition papier de 1994 à 1998 et édition en ligne depuis 1996).

Donc ou vais je trouvé des articles interressant, alors le monde diplomatique, que des facho !!! , amnesty international ( des bon a rien !!! )un autres site pro hezbollah, donc va falloir que j'aille au figaro ou bien le monde ? c'est ca ? .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 40ans
Posté(e)

La tension autour des enseignants critiques à l'égard de Tel-Aviv a augmenté l'an dernier, lorsque deux prestigieux universitaires spécialistes des relations internationales ont publié un essai soulignant que les « groupes de pression juifs » aux Etats-Unis dominaient la politique extérieure américaine au Proche-Orient et que la guerre en Irak n'aurait pas pu avoir lieu sans le climat qu'ils ont créé (18). La réaction fut très dure.

Quelques mois plus tard, l'universitaire britannique Tony Judt, directeur du Remarque Institute (université de New York), spécialisé dans l'étude de l'Europe contemporaine, a également été victime d'une campagne lui prêtant des idées antisémites : il avait soutenu que la seule solution au conflit du Proche-Orient était l'existence d'un Etat israélo-palestinien intégrant les deux nations (19). Ayant eu des positions pro-israéliennes dans sa jeunesse, Judt est aujourd'hui considéré comme un traître. En octobre 2006, l'Anti-Defamation League exerça des pressions sur le consulat polonais à New York afin de faire annuler une conférence qu'il devait donner dans ce pays. L'annulation déclencha une rude polémique. Pourtant, Judt a réitéré que l'avenir d'Israël était compromis si ce pays continuait sa politique d'occupation répressive en Palestine, dans... un grand quotidien israélien (20).

J'ai trouvé l'article :

Courrier international - 11 avr. 2006

Revue de presse

éTATS-UNIS - L'impossible débat sur le lobby israélien

La publication d'un essai sur l'influence des groupes de pression pro-israéliens dans la diplomatie américaine a soulevé une vague d'indignation outre-Atlantique. Si certains journaux condamnent ce travail comme antisémite, d'autres s'indignent que ce sujet ne puisse être discuté sereinement.

DR

En publiant Le Lobby israélien et la politique étrangère des Etats-Unis, John Mearsheimer et Stephen Walt ne s'attendaient peut-être pas à provoquer une telle explosion de réactions, la plupart hostiles à ces deux éminents professeurs américains, respectivement de l'université de Chicago et de celle de Harvard. Leur essai vise à démontrer que la diplomatie américaine souffre de son soutien indéfectible mais contre-productif à l'Etat hébreu. Ainsi, la guerre contre le terrorisme et celle d'Irak sont perçues à travers le prisme de l'influence des pro-Israéliens dans la politique américaine au Proche-Orient. Mearsheimer et Walt épinglent surtout l'America Israel Public Affairs Committee (AIPAC), comme LE lobby pro-israélien.

Dès le début, l'essai de quatre-vingts pages a suscité la controverse. Prévu pour être publié par la revue Atlantic Monthly, il a finalement été refusé. Il fut alors publié sur le site de la faculté de droit John F. Kennedy de Harvard, puis repris en version abrégée dans la London Review of Books. Dans le quotidien israélien de gauche Ha'Aretz, un éditorialiste désapprouve la publication de l'article de Mearsheimer et Walt sur le site de Harvard, dont il dénonce la politique éditoriale, et raille le souci "d'équilibre des points de vue" avancé par l'université américaine.

"L'essai en lui-même, en grande partie une critique centriste et très moyennement 'réaliste' de l'influence d'Israël, contient beaucoup de choses vraies et peu de choses originales. Mais ce qui est original n'est pas vrai et ce qui est vrai n'est pas original", note pour sa part Christopher Hitchens dans les colonnes de Slate. D'après lui, John Mearsheimer et Stephen Walt "surestiment le pouvoir juif" représenté par "le lobby israélien". Hitchens contredit certaines thèses avancées dans l'ouvrage selon lesquelles les Etats-Unis sont entrés en guerre en Irak pour satisfaire Ariel Sharon ou qu'Israël est à la racine de l'émergence d'Al-Qaida.

Dans The New Republic, Martin Peretz désapprouve aussi fortement le propos de Mearsheimer et Walt. "Il est clair qu'il y a un lobby pro-israélien ou plus précisément plusieurs lobbies pro-israéliens (certains opposés aux autres) et qu'il exerce une influence. Mais cela n'a rien à voir avec le Lobby avec un grand L dont parlent les deux auteurs", observe le rédacteur en chef du magazine américain de centre gauche.

Pour David Gergen, de l'US News & World Report, Mearsheimer et Walt ont lancé une "attaque injuste" à l'encontre des millions de Juifs américains "dont la loyauté est remise en question et qui ont soutenu Israël emplis d'espoir tout en travaillant généreusement et sans relâche en faveur de l'intérêt des Etats-unis, sur son territoire comme à l'étranger". David Gergen n'en reste pas moins ouvert à un débat critique sur les relations israélo-américaines et la politique étrangère de Washington au Proche-Orient, "mais de façon claire et avec suffisamment d'ouverture d'esprit".

Eliot A. Cohen est sans doute l'un des plus sévères, dans un éditorial du Washington Post. "Si, par antisémitisme, on entend des croyances hostiles irrationnelles et obsessionnelles sur les Juifs ; si on les accuse de manque de loyauté, de subversion et de trahison, d'avoir des pouvoirs occultes et de participer à des tractations secrètes pour manipuler les institutions et les autorités gouvernementales ; si quelqu'un liste systématiquement tout ce qu'il y a d'injuste, de laid et de faux chez les Juifs pris individuellement ou collectivement et en même temps exclut systématiquement toute information à leur décharge, alors oui, cet article est antisémite", juge ce professeur juif américain.

De son côté, Mary-Kay Wilmers défend les deux auteurs du Lobby israélien et la politique étrangère américaine, qu'elle a publié dans la London Review of Books. Par ce geste, celle que ses admirateurs appellent "la mère de famille de l'intelligentsia libérale de Londres" se voit accusée de promouvoir l'antisémitisme, rapporte le Guardian. Mais Mary-Kay Wilmers réfute les accusations selon lesquelles Mearsheimer et Walt n'ont fait que regrouper une liste hétéroclite de gens et d'organisations faisant du lobbying sur différents aspects de la question israélienne dans un même 'Lobby israélien'." Elle reconnaît néanmoins qu'il aurait "mieux valu mettre un petit l dans le mot lobby afin de ne pas être compris de travers".

Dans The Independent, le chroniqueur Rupert Cornwell estime que "la sympathie des Etats-Unis à l'égard d'Israël et l'efficacité du lobby juif ont rendu deux mauvais services au pays". D'une part, "l'impossibilité d'ouvrir un débat intérieur sérieux sur la relation israélo-américaine", d'autre part, "la fusion du conflit israélo-palestinien avec la guerre américaine contre le terrorisme".

Tout en restant critique envers la thèse défendue par Mearsheimer et Walt, le webzine progressiste Common Dreams News Center dénonce ces "attaques qui interdisent de lancer ouvertement un débat légitime et qui auront pour seule conséquence de réduire tout échange de point de vue sur cette question aux cercles des racistes et des antisémites". En d'autres termes, conclut la publication en ligne, "l'expérience négative de Mearsheimer et Walt va probablement dissuader d'autres personnes de se pencher sur l'alliance israélo-américaine. Mais la discussion sur ce sujet ne devrait pas être hors jeu. Toute tentative d'empêcher le débat dessert la liberté d'expression et les Etats-Unis eux-mêmes."

Philippe Randrianarimanana

http://www.courrierinternational.c [...] il&bloc=14

Le monde : http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/achet...objet_id=938671

Pour Stephen Walt et John Mearsheimer, les deux auteurs d'une étude diffusée par Harvard, les Etats-Unis ont un problème de terrorisme « en bonne partie parce qu'ils sont alliés à Israël ». Dans un essai intitulé Le lobby israélien et la politique étrangère des Etats-Unis, les professeurs Stephen Walt, directeur des études à la Kennedy School de l'université Harvard, et John Mearsheimer, professeur de sciences politiques à l'université de Chicago, estiment que les Etats-Unis confondent trop souvent leur intérêt national avec celui de l'Etat juif au risque de « compromettre leur sécurité ».

Pour arlé de la neutralité de certain " Journaliste ", quand on detient pas mal de pouvoir !!!!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Adler

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 696 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

et l'alliance arabie saoudite-USA on en parle jamais ? ce lobby ne fait rien non plus ?

Chez les aveugles, les borgnes sont rois

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 40ans
Posté(e)

Pourquoi croire qu'on ne veut casser que de l'israelien !!!!!! :snif:

Je vais te dire plus que ca !!!! le seul moment ou j'ai apprecié Kadafi ( je dis bien le seul moment ), c'est quand durant une coference des pays islamique ( d'ailleur le mot islamique me fais bien marrer ) il a traité pas mal de dirigeant de moviette, a ce moment la, j'ai applaudi !!!!!

Je vais aller plus loin , le but de l'arabie saoudite et aussi de foutre la merde dans cette region, car elle etait ok pour une intervention en irak ( elle a meme aidé les USA ), d'ailleur mickael moor a fais un documentaire ( si je me souvient bien ), sur les lien entre bush et la famille ben laden, un pays qui detient des milliards ( je vois les villa a antibes, la propriété au bord de mer du coté de cannes ( construite illegalement ) les bateaux a golf juan ) avec une population qui creve de faim !!!! :snif: et certain disent que les salafiste ont du pouvoir !!!!, le pouvoir c'est l'oseille, de bon musulman ;) , ca me fais rire , les premiers a fréquenté les prostitués a cannes !!!!, le hik dans l'histoire c'est que pas assez intelligent pour s'organisé comme certain groupe sioniste qui a pour but de soutenir un etat ( israel, on parle d'un gouvernement et non d'une population ), pourquoi israel aurait autant d'aide financiere et militaire si ce n'est pas le cas !!, ils viennent d'ou les appaches, F16, char ?!!!!!!

Mais bon les reportages sur les abus de richesse des princes, ca pas qui manque !!!, les reportages sur pays islamique ( aspect que nagatif ), c'est pas ca qui manque !!!, mais il faut dire que des qu'on tape sur certain sionniste !!!, t'est direct catalogué antisemite !!! , ce ne n'est pas vrai ?.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Citation

Des juifs:

" Il est digne d'une Commune au sein de laquelle a brillé la philosophie, même sous le despotisme, de prendre en main la cause de ces victimes de l'ignorance."

Condorcet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
Citation

Des juifs:

" Il est digne d'une Commune au sein de laquelle a brillé la philosophie, même sous le despotisme, de prendre en main la cause de ces victimes de l'ignorance."

Condorcet.

Quel merveilleux, brillant, éclairé homme que ce Condorcet!

Avisé que tu es, J-Luc, de l'avoir cité! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frenchkiss34 Membre 33 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Nous somme peu à penser trop, et trop à penser peu...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×