Lettre aux usagers d'un gréviste

Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
Questions :

Pourquoi les JT (de TF1 et France 2) ne parlent que des effets de la grève et jamais (enfin au mieux 10 fois moins) des causes ? Pourquoi à la veille de la grève, TF1 passe 10 sujets sur les effets de la grève sur les usagers de transports et aucun sur les motifs de la grève et la position des syndicats ?

Est-ce que ce serait pour cela que les gens voient de plus en plus la gêne que la grève créé et de moins en moins les raisons de la faire ?

;)

Un lien sur le traitement de la grève par les JT de TF1 et France2

Ben ça fait équilibre avec ce qui n'est pas dit sur le revirement soudain de deux syndicats qui ont préféré annulé leur signature lors d'un accord de peur de passer pour des traitres et perdre des abonnés à leur cher syndicat. Ou bien encore sur l'avancée que demande la SNCF avec une retraite plus importante que ceux qu'ils ont actuellement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
Pauvre pomme, ma compagne habite en Suisse, je peux la voir une fois par mois grand maximum, je n'ai pas le permis, elle bosse toute l'année, je ne peux y aller qu'en train, je ne suis pas assez riche pour prendre l'avion (en plus du fait que je suis phobique), on fait comment ? Tu m'emmènes ? Un peu de solidarité, que diable !

1 - Trouve une copine plus près de chez toi.

2 - Paie toi un vélo et demande une prescription à un médecin du Tour de France.

3 - Passe le permis.

4 - Prends RDV avec Hannibal Smith et fait toi assommer avant de monter en avion.

J'ai bon ?

Non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)

Ben oui mais si tu ne veux pas faire un effort non plus hein ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Ah ben ouais désolé, je vais faire ça, après tout les grévistes se battent aussi pour mon futur. C'est pas grave dans le fond, si je peux pas voir ma copine pendant 4 mois parce que j'ai pas eu de train pour la voir. Faut que je relativise, faut faire quelques sacrifices et penser que c'est pour mon bien et mon avenir.

Quand je pense qu'un pauvre con a osé me sortir un truc pareil.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)
C'est pas grave dans le fond, si je peux pas voir ma copine pendant 4 mois parce que j'ai pas eu de train pour la voir.

Non en effet. Il y a des gens qui font ça régulièrement pour des motifs professionnels et ça se passe très bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
C'est pas grave dans le fond, si je peux pas voir ma copine pendant 4 mois parce que j'ai pas eu de train pour la voir.

Non en effet. Il y a des gens qui font ça régulièrement pour des motifs professionnels et ça se passe très bien.

Il me semblait pourtant avoir clairement exprimé mon avis quant à ce que je pensais de ce que font les autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anges38 Membre 3 942 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bonsoir, juste une petite anecdote en ces tristes jours de gréve. Mardi 20, je me trouve sur mon lieu de travail, les grévistes passent devant le magasin où je bosse, un monsieur se précipite pour faire un achat urgent et rejoindre le défilé des grévistes, il exige d'être servi avant ceux qui attendent, il s'impatientait et rallait, alors je lui est répondu que je comprenais tout à fait ses motivations que je le soutenais à 100% et que moi aussi je faisais gréve c'est pourquoi en ce jour je ne servais pas les grévistes, j'ai rarement vu quelqu'un avoir les yeux aussi ronds et la bouche aussi grande ouverte!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La Haine Membre+ 18 949 messages
N'a pas la haine, la distribue - Avocat du diable‚ 29ans
Posté(e)
Bonsoir, juste une petite anecdote en ces tristes jours de gréve. Mardi 20, je me trouve sur mon lieu de travail, les grévistes passent devant le magasin où je bosse, un monsieur se précipite pour faire un achat urgent et rejoindre le défilé des grévistes, il exige d'être servi avant ceux qui attendent, il s'impatientait et rallait, alors je lui est répondu que je comprenais tout à fait ses motivations que je le soutenais à 100% et que moi aussi je faisais gréve c'est pourquoi en ce jour je ne servais pas les grévistes, j'ai rarement vu quelqu'un avoir les yeux aussi ronds et la bouche aussi grande ouverte!

Heureusement que les conducteurs grévistes ne laissent pas les gens entrer dans le train pour leur dire qu'il ne démarrera pas ;) (bel exemple...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anges38 Membre 3 942 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

d'accord, mais pendant les gréves les gens ne montent pas dans les trains, parcequ'il n'y a pas de train et que les conducteurs font gréves!! Ma remarque à ce monsieur, n'a fait pleurer personne autour de moi, l'humour et le sourire sont plus agréables que les invectives!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sans nom Membre 229 messages
Forumeur activiste‚ 38ans
Posté(e)
Bonsoir, juste une petite anecdote en ces tristes jours de gréve. Mardi 20, je me trouve sur mon lieu de travail, les grévistes passent devant le magasin où je bosse, un monsieur se précipite pour faire un achat urgent et rejoindre le défilé des grévistes, il exige d'être servi avant ceux qui attendent, il s'impatientait et rallait...

Bel exemple d'un gros bouffon croyant que tout lui est dû et rale pour rien, un gréviste de la SNCF quoi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
Bonsoir, juste une petite anecdote en ces tristes jours de gréve. Mardi 20, je me trouve sur mon lieu de travail, les grévistes passent devant le magasin où je bosse, un monsieur se précipite pour faire un achat urgent et rejoindre le défilé des grévistes, il exige d'être servi avant ceux qui attendent, il s'impatientait et rallait, alors je lui est répondu que je comprenais tout à fait ses motivations que je le soutenais à 100% et que moi aussi je faisais gréve c'est pourquoi en ce jour je ne servais pas les grévistes, j'ai rarement vu quelqu'un avoir les yeux aussi ronds et la bouche aussi grande ouverte!

J'avoue que j'aurai aimé être dans ton magasin quand tu as fait ça ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lobo tommy VIP 3 800 messages
mot de tete‚ 56ans
Posté(e)

SNCF : des retraites doublées

Grâce à la solidarité

A la SNCF, la retraite se prend à 55 ans, voire même 50 ans pour les agents de

Conduite. Pendant longtemps, la pénibilité du travail justifiait ce traitement

Particulier. Mais, désormais, le pilotage est souvent automatisé et le temps de

Travail est, pour certains, bien inférieur aux 35 heures.

A contre-courant des réformes, les retraites des cheminots ont même connu un

Bon coup de pouce. En 15 ans, elles ont été revalorisées de 20% de plus que

L'inflation, soit bien mieux que dans le privé.

Or, la SNCF ne peut pas se payer un tel régime : les cotisations vieillesse des

Employés et de l'employeur couvrent seulement 37 % des prestations versées.

C'est alors la solidarité nationale qui est mise à contribution. Non seulement

Près de 400 millions d'euros sont puisés chaque année dans les caisses des

Autres régimes de retraite mais, en plus, l'Etat ¿ donc le contribuable ¿ verse la

Bagatelle de 2,6 milliards d'euros. Autrement dit, 1% de l'impôt payé par les

Français sert uniquement à préserver les retraites privilégiées de la SNCF.

Septembre2006

2

SOMMAIRE

INTRODUCTION

RéGIME HORS DU COMMUN 1/ Un système peu contributif 2/ Des pensions toujours meilleures FINANCEMENT TA LA DéRIVE 1/ Un déficit lourd 2/ Une caisse largement subventionnée CONCLUSION

TABLEAU COMPARATIF PRIVE S N CF

3

INTRODUCTION Parmi les nombreux avantages accordés parles monopoles publics à leurs employés,la retraite des cheminots est devenue légendaire:départ dès

50 ans pour les agents de conduite, et pension à taux plein pour seulement

30 ans de carrière.

Ce sont les rudiments soigneusement préservés d'une règlementation sociale datant du XIXe siècle,lorsque l'espérance de vie était beaucoup moins grande et les conditions de travail réellement pénibles. Mais ce que les Français ignorent,c'est que,bien qu'ils soient plus gâtés,les cheminots n'ont pas consenti le moindre effort lors des réformes de1993 et 2003.L'inverse s 'est même produit:au cours de la dernière décennie,alors que dans le privé,les contributions vieillesse ont augmenté,que la durée de travail s'est allongée,d'ultimes avantages leur ont été concédés sans qu'ils aient eu à débourser le moindre euro.En quinze ans, les retraites de la SNCF

ont été revalorisées de 20% de plus que l'inflation, sur laquelle les retraites

du privé sont à peine calées. Ce que les Français ne savent pas non plus,c'est que la SNCF,par ses cotisations salariales et patronales ,ne couvre que 37 % des dépenses de son

régime de retraite et que le reste est mis à la charge de la collectivité, via de généreuses subventions de l'Etat. Chaque année,1% des recettes de l'Etat ¿ donc de nos impôts ¿ sert uniquement à préserver les retraites des cheminots. Et le plus inquiétant est à venir:les engagements retraite de la SNCF

n'ont jamais été provisionnés dans les comptes de l'entreprise. D'après le ministère des Finances,ils s'élèvent à 103 milliards d'euros,plus de 12 fois les recettes annuelles de trafic.Or,au 1erjanvier2007,les normes comptables internationales (IFRS) exigent qu'ils soient,au moins en partie,comptabilisés. Incapable d'avancer,ne serait-ce que le dixième de cette somme,laSNCF cherche désespérément un «repreneur».Le scénario d'EDF-GDF etde la RATP risque fort de se répéter:les engagements retraite seront transférés aux caisses de retraite des salariés du privé: CNAV, AGIRC-ARRCO qui, pourtant,sont déjà confrontées à leurs propres problèmes de trésorerie. Dans ce contexte,chacunes est en droit d'être informé sur les dérives de ce régime spécial prohibitif et d'en demander la suppression.

4

UN RéGIME HORS DU COMMUN Comme la plupart des régimes spéciaux,le régime de retraite de la SNCF est très avantageux pour ses affiliés.L'effort contributif est bien moins important que celui des salariés du privé et les prestations sont meilleures. Les cheminots cotisent moins que les salariés du privé

Le taux de cotisation salariale,7,85%,est réduit et ne porte que sur une assiette restreinte.Seul le traitement de base,c'est-à-dire le traitement hors primes,est soumis à cotisation.Dans le privé,au contraire,c'est l'ensemble des revenus qui est sujet au prélèvement. Si l'on tient compte de cette spécificité¿c'est-à-dire,pour une assiette égale de prélèvement¿il en ressort que le taux de cotisation des cheminots est

inférieur de 35 % à celui des salariés du privé1.

Taux de cotisation retraite agents SNCF / salariés du privé

Cotisants Agents SNCF Salariés du privé

Régime

spécial

(géré par l'entreprise)

général

(CNAV, AGIRC-ARRCO)

Taux et assiettes

de cotisation

7,85 % du salaire hors prime

Partie du salaire au-dessous de

2 516 euros :

10,35 % du salaire brut

Partie du salaire au-dessus de

2 516 euros :

8 % (non cadre)

8,5 % (cadre) du salaire brut

Taux de cotisation sur

le salaire hors prime

7,85 % du salaire hors prime

Partie du salaire au-dessous de

2 516 euros :

environ

12 % du salaire hors prime

Partie du salaire au-dessus de

2 516 euros :

environ

10 % du salaire hors prime

Commission des Finances de l'Assemblée nationale

1 Pour la partie du salaire inférieure à 2 516 euros ; pour le reste, la différence est de 21,5 %

5

En contre partie,la cotisation employeur de la SNCF est supérieure à celle qui est due par une entreprise privée.A laSNCF,elles'élèveà33,12% de la rémunération hors primes.Dans le privé,elle estde 15,46 % (CNAV ¿ ARCCO)ou de 15,60 % (CNAV ¿ AGIRC ¿ ARRCO)de l'ensemble des revenus,selon que le salarié est employé ou cadre. Conséquence:à la SNCF,la part salariale représente à peine 20 % des cotisations versées,alorsquedansleprivéellereprésenteplusde40%.

Les cheminots cotisent-ils vraiment pour la retraite ?

Pour certains experts, actuaires ou économistes, comme Pascal Gobry2, les employés des

entreprises publiques, et notamment les employés de la SNCF, ne cotisent pas pour leur

retraite. Autrement dit, les cotisations qui seraient dues par les employés relèvent d'une

simple fiction comptable.

Deux arguments, au moins, peuvent être invoqués à l'appui de cette thèse :

- Les prélèvements au titre de la retraite ne sont pas effectifs. La SNCF est en situation de

monopole et le régime spécial de retraite auquel sont affiliés les employés est propre à

l'entreprise. Autrement dit, la SNCF verse directement à la caisse de retraite une partie du

coût des prestations, sans qu'aucun prélèvement ne soit réalisé sur les revenus des

employés. Les taux de cotisation qui figurent sur les fiches de paie ne sont donc qu'un jeu

d'écriture. S'il est noté 7,85 %, il pourrait très bien être écrit 30 % ou 0 %, cela n'y

changerait rien.

- Malgré l'augmentation continue des charges retraite et l'amélioration des prestations

versées par le régime spécial, les employés de la SNCF n'ont consenti aucun effort

contributif supplémentaire, leurs revenus nets n'ont jamais subi de nouveaux

prélèvements malgré la dégradation financière du régime. C'est l'Etat et les autres

régimes de retraite ¿ via les mécanismes de compensation démographique ¿ qui assurent

l'équilibre du régime de la SNCF.

De ce point de vue, l'effort contributif des employés de la SNCF au titre de la retraite

peut être considéré comme nul.

2 Pascal Gobry, syndicaliste, membre de l'Institut des actuaires et ancien administrateur de

l'INSEE, est l'auteur de « La grande duperie, la vérité sur vos retraites », Plon, 2003.

Cotisations vieillesse SNCF Cotisations vieillesse entreprise privée

Cotisations patronales

SNCF : 33,12 % des revenus

hors primes ;

Privé : 15,46 % des revenus

Cotisations salariales

SNCF : 7,85 % des revenus

hors primes ;

Privé : 10,35 % des revenus

80,4 %

19,6 %

59,9 %

40,1 %

6

Les cheminots partent plus tôt à la retraite

Les cheminots peuvent prendre leur retraite à 55 ans, voire même

dès 50 ans pour ceux qui ont occupé un poste de conduite durant au

moins 15 ans ou qui ont terminé leur carrière sur un grade de conduite.

Ils sont environ 10 % à remplir ces conditions. En partant aussitôt à la retraite,beaucoup d'agents risquent de ne pas avoir cotisé assez longtemps,c'est-à-dire 150 trimestres (37,5 annuités),pour percevoir une pension à taux plein.Pour éviter ce désagrément,ils bénéficient de bonifications.

- les«bonifications de traction»sont accordées aux conducteurs:tous les ans,ils obtiennent un trimestre supplémentaire sans avoir à cotiser (1an tous les 4 ans).Cette mesure leur permet d'obtenir une retraite maximale au bout de 30ans d'activité seulement. - une majoration de 10 % de la pension pour les agents parents de trois enfants.Au-delà du 3e enfant,la majoration s'accroîtde5%.

Dans ces conditions,les employés de la SNCF liquident leur droit à

pension, en moyenne, à 55 ans et 1 mois et à 50 ans et 2 mois pour les

conducteurs de train.

ége moyen de liquidation des pensions en 2004

Conducteurs de train Autres agents

50 ans et 2 mois 55 ans et 1 mois

Commission des Finances de l'Assemblée nationale et du Sénat

55 ans et 1 mois, c'est 6 années et 8 mois plus tôt que les salariés du privé.

Comparaison de l'âge moyen de liquidation des pensions

SNCF (conducteurs et autres agents) Salariés du privé

54 ans et 7 mois 61 ans et 9 mois

Par ailleurs,75,9 % des employés de la SNCF sont en retraite à 55 ans alors que l'intégralité de cette classe d'âge est en activité chez les salariés du privé.

7

Comparaison par tranches d'âge

Conducteurs SNCF Ensemble du

personnel SNCF

Salariés du privé

Moins de 55 ans 100 % 14,0 % -

55 ans - 75,9 % -

Moins de 60 ans - 99,6 % 0,4 %

60 ans et plus - 0,4 % 99,6 %

SNCF

La spécificité des départs précoces à la retraite tient à deux facteurs:

-

Un régime ancien et jamais réformé:la loi du 21 juillet 1909 a harmonisé les différents régimes des employés des compagnies de chemin de fer et a fixé l'âge d'ouverture des droits à pension à 50 et 55 ans.Depuis,cette disposition n'a jamais été modifiée bien que l'espérance de vie ait considérablement augmenté. Aujourd'hui,un cheminot qui part à la retraite à 50 ans au bout de 30 ans d'activité (pour une pension à taux plein)percevra,selon l'espérance de vie moyenne,une rente durant plus de 30 ans. Il aura donc exercé une activité professionnelle pendant seulement un peu plus d'un tiers de son existence. - Des métiers supposés pénibles: Certains postes, comme celui de conducteur, sont considérés comme pénibles malgré les progrès techniques considérables qui ont été réalisés depuis un siècle et l'aménagement des horaires.Cette pénibilité justifierait les départs à 50ans. Au début du XXe,les locomotives à vapeur exigeaient un travail très physique au conducteur de train;aujourd'hui lepilotage est de plus en plus automatisé et les conducteurs bénéficient de journées de repos après les longs trajets.C'est le cas,par exemple,des conducteurs de TGV dont

la semaine n'excède pas, de ce fait, 25 heures de travail.

Sur le réseau régional, l'activité n'est pas beaucoup plus contraignante, les agents de conduite travaillent seulement 182 jours par an, soit un

jour sur deux, pour une moyenne de 5 heures 59 de pilotage par jour.

Là non plus,malgré ces évolutions,la pénibilité de la tâche n'aj amais été reconsidérée. Un paramètre qui pourrait,aujourd'hui,justifier le départ à la retraite anticipé des employés de la SNCF serait une espérance de vie inférieure à la

8

moyenne nationale.Or,ce n'est pas le cas.D'après la Cour des comptes 3,l'âge moyen au décès des retraités est de 81,8 ans à la SNCF,alors que dans le régime de retraite des salariés du privé,il est inférieur de 1,6an,soit 80,2ans. Comparaison de l'âge moyen au décès, en 2004

Retraités SNCF Anciens salariés du privé

81,8 ans 80,2 ans

Cour des Comptes et CNAV

3 Cour des comptes, rapport annuel au Parlement sur la Sécurité sociale, septembre 2006.

9

Les cheminots bénéficient de prestations retraite très avantageuses

Peu contributif,le régime de retraite de la SNCF sert,pourtant,des pensions meilleures que dans les régimes du privé.Les bases de calcul des pensions sont restées les mêmes que celles applicables aux fonctionnaires avant la réformede2003. Le montant de la pension«P»est égal au produit de la rémunération de base «R»par le nombre d'annuités liquidables«N »,etparuncoefficientde2%. P = R x N x 2 %

«R»,la rémunération de base,est calculée en référence à la moyenne des

traitements perçus au cours des six derniers mois d'activité, alors que,dans la privé,c'est la moyenne des revenus des 25 meilleures années qui est retenue,ce qui est bien moins intéressant. «N », le nombre d'annuités liquidables, intègrent les bonifications de tractions pour les agents de conduite. Et le coefficientde2% assure au moins un taux de remplacement de 75 %

pour les agents qui ont effectué une carrière complète.

Par ailleurs,d'autres particularités,moins connues,marquent une différence sensible avec le secteur privé: - Aucune décote n'est appliquée en cas de carrière incomplète, la pension est donc versée à l'intéressé au prorata des années cotisées. Une disposition d'autant plus intéressante que le cheminot retraité peut exercer une activité professionnelle sans condition de ressources.Dans le privé au contraire,bien que la carrière soit plus longue,un coefficient de décote est appliqué par trimestres manquants (-2,5%). - La réversion n'est pas soumise à condition de ressources. En cas de décès du retraité de la SNCF,le conjoint survivant perçoit alors 50% de la pension quelle que soit sa situation.Seule condition:avoir été marié pendant au moins deux ans au cours de l'activité. Dans le régime de droit commun,en cas de décès de la personne retraitée, le conjoint peut percevoir une réversion mais son droit, s'agissant de la retraite de base(CNAV),est soumis à une condition de plafond.La réversion est fixée à 54% du montant de la pension dans la mesureoùsesrevenuspropresn'excèdentpas16702,32eurosparan.

10

Les retraites des cheminots sont sans cesse améliorées

A contre-courantdesréformesde1993etde2003quionttouchélesautres régimes de retraite,d'ultimes avantages ont permis aux employés de la

SNCF d'améliorer sensiblement leur régime durant la dernière décennie :

- les indemnités de résidence, au cours des années 1990, ont été progressivement intégrées dans le traitement servant de référence au calcul de la pension,soit une augmentation moyenne de la pension de

660 euros par an.

- la revalorisation des pensions est indexée sur les augmentations

salariales des actifs etsurlaprogressiondel'indemnitéderésidence4 et non pas ur l'indice des prix à la consommation comme c'est le cas pour les retraités du privé et désormais pour les fonctionnaires.

4 L'indemnité de résidence augmente plus fortement que le traitement de base

11

Revalorisation des pensions du régime SNCF en comparaison de l'indice des

prix à la consommation des ménages hors tabac

Année Pensions SNCF Indice des prix

1990 100.0 100.0

1991 103.5 103.2

1992 107.9 105.6

1993 109.8 107.5

1994 111.7 109.0

1995 113.4 110.8

1996 116.2 112.9

1997 117.3 114.2

1998 118.7 114.9

1999 119.9 115.4

2000 121.1 117.3

2001 123.6 119.2

2002 126 121.2

2003 128 123.5

2004 130.3 125.6

SNCF

Depuis 1990, le montant des pensions SNCF a été revalorisé de 20% de plus que

l'inflation, sur laquelle les retraites des salariés du privé sont à peine calées. En

quinze ans, le fossé n'a donc cessé de se creuser entre retraités de droit commun et

ressortissants du régime de la SNCF.

Une retraite doublée par rapport à celle du privé

Le Guide du retraité des agents de la SNCF, pour illustrer le mode de calcul de la pension

SNCF, présente un cas type.

Daniel s'apprête à prendre sa retraite. Il comptabilise 32 ans et 6 mois en terme

d'annuités liquidables (soit 32,5 annuités) et sa rémunération de base s'élève à

4 997,22 euros par trimestre.

Le montant trimestriel brut de sa pension sera égal à :

4 997,22 é 32,5 é 2 % = 3 248,19 euros,

soit 1 082,73 par mois.

Si Daniel était employé d'une entreprise privée, il aurait été affilié, selon son statut, à la

Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV) et à la retraite complémentaire des

salariés (ARRCO).

Le simulateur Marel de la Sécurité sociale permet de réaliser une estimation de ce que

serait le montant de sa retraite : 550 euros par mois.

Autrement dit, si Daniel était salarié d'une compagnie privée, le montant de sa pension de

retraite serait divisé par deux.

12

N FINANCEMENT A LA D ERIVE

Si la SNCF accorde des retraites très généreuses à ses salariés,le plus préoccupant estqu'elle est incapable d'en assurer le financement.Les charges de la caisse de retraite s'élevaient à plus de 4,5milliards d'euros e n2004 et le financement propre de l'entreprise,c'est-à-dire les cotisations sociales,ne couvraientque37,4% de ces dépenses.Le déficit de la caisse s'élève donc à plus de 2,8milliards d'euros. Déficit de la caisse de retraite de la SNCF, en millions d'euros

Charges 4 566,1

Prestations « vieillesse » 4 515,7

Charges de gestion 22,2

Divers (charges financières, dotations aux provisions, etc.) 28,2

Produits 1 737,2

Cotisations sociales 1 709,0

Divers (reprises sur provision, produits financiers, etc.) 28,2

Déficit - 2 828,9

CCSS

Les retraites de la SNCF sont alors financées grâce à d'importantes

subventions versées, chaque année, par l'Etat et par les autres régimes de

retraite qui,pourtant,servent à leurs affiliés des prestations souvent moins avantageuses.En2004,lasubventiond'équilibredel'Etatcouvrait53,4% des dépensesetlestransfertsdesautresrégimes8,7%.

13

Compte SNCF ¿ vieillesse pour 2004

Charges 100 % 4 566,1

Prestations « vieillesse » 98,9 % 4 515,7

Charges de gestion 0,5 % 22,2

Divers (charges financières, dotations aux provisions, etc.) 0,6 % 28,2

Produits 100 % 4 566,1

Cotisations sociales 37,4 % 1 709,0

Transferts financiers d'autres régimes de retraite 8,7 % 397,3

Subvention de l'Etat 53,4 % 2 437,3

Divers (charges financières, dotations aux provisions, etc.) 0,5 % 22,5

Résultat net - 0

CCSS

14

caisse de retraite de la SNCF gère un rapport démographique très

faible : 0,56, soit presque 1 actif pour 2 retraités.

Rapport démographique de la caisse de retraite SNCF en 2005

(1) - Nombre de salariés (2) - Nombre de bénéficiaires

de la retraite

Rapport (1)/(2)

168 876 302 180 0,56

Ainsi,bien qu'elle serve des prestations avantageuses, cette caisse est

doublement bénéficiaire : au titre de la compensation généralisée mais également au titre de la sur compensation.

15

Contributions reçues par la Caisse de retraite de la SNCF

au titre de la « compensation vieillesse » en 2004

Compensation « généralisée » Surcompensation Total

11,9 385,4 397,3

Dans le cadre des compensations vieillesse,pas moins de sept régimes sont contributeurs et versent donc à la caisse de retraite de la SNCF une indemnité. Les régimes contributeurs sont nombreux mais les bénéficiaires aussi(13).Il est alors difficile de déterminer qui verse à qui,dans la mesure où une contribution donnée n'est pas affectée à un régime en particulier. Cependant,en s'intéressant à la part que chaque régime verse globalement au titre de la compensation,on peut estimer,au prorata,le détail des versements à la caisse de retraite de la SNCF: Montant des contributions versées à la caisse de retraite de la SNCF

par les régimes contributeurs en 2004, en millions d'euros

Régimes contributeurs Part de la contribution

par rapport

au montant global

des transferts financiers

Estimation

de la subvention

versée au régime

de la SNCF

CNARCL

(caisse de retraite des fonctionnaires

territoriaux et hospitaliers)

54,3 %

215,7

Etat

(en tant que payeur des pensions des

fonctionnaires civils et militaires en

retraite)

41,8 %

166,1

EDF-GDF 1,9 % 7,5

CNAV

(Régime général des salariés du privé)

1,8 % 7,2

Autres

(CNAVPL : caisse de retraite des

professions libérales, CNBF :

caisse de retraite des avocats, RATP.)

0,2 %

0,8

Total 100 % 397,3

Le régime de retraite des fonctionnaires territoriaux et hospitaliers mais également celui des fonctionnaires d'Etat sont de loin les plus gros

16

contributeurs.Mais,on peut s'interroger sur la réalité de l'effort consenti par ces deux régimes. En effet,les fonctionnaires d'Etat n'ont pas de caisse de retraite.L'Etat paie donc directement,sur son budget de l'année,les pensions de ses retraités.Or, il en va de même pour sa contribution dans le cadre de la compensation.In fine, la participation du régime de retraite de l'Etat à la compensation

s'apparente donc à une subvention déguisée à la charge du contribuable.

Evolution de la subvention de l'Etat

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006

(prévision)

2 134,8 2 223,4 2 259,2 2 376,2 2 437,3 2 544,8 2 641,2

- + 4,15 % + 1,61 % + 5,18 % + 2,57 % + 4,41 % + 3,79 %

CCSS

2,6milliardsd'euros,c'est1% des recettes fiscales de l'Etat. 1% du montant des impôts est donc affecté uniquement à la caisse de retraite de la SNCF,pour la préserver de la faillite.

17

CONCLUSION Complexe et confus dans son mode de financement,le régime spécial de retraite de la SNCF recoupe une réalité pourtantsimple:des avantages

toujours meilleurs sont accordés aux cheminots et la charge en incombe,

par répercutions, aux contribuables, aux consommateurs, et aux salariés ou

retraités du privé. Autrement dit,à ceux qui n'ont cessé de consentir des efforts depuis dix ans pour sauvegarder le système de retraite et à qui l'on s'apprête à demander,demain,encore plus. Socialement et économiquement la situation n'est pas tenable.L'Etat

surendetté, ne peut plus financer la caisse déficitaire de la SNCF et le

régime de retraite des salariés du privé, lui-même déficitaire et confronté à

un choc démographique sans précédent, ne peut, non plus, prendre en

charge tous les régimes spéciaux. Après le transfert des retraites d'EDG-GDF etdelaRATP au régime général,comment amortir les engagements de la SNCF? Aujourd'hui,il n'y a plus d'alternatives,la seule solution consiste alorsà mettre un terme à ce régime spécial ruineux.

Pierre-Edouard DU CRAY

_______________________________________

Comparaison du régime de retraite

des salariés du privé et des employés de la SNCF

SALARIE DU PRIVE EMPLOYE SNCF

Durée de cotisation 40 ans jusqu'en 2008

puis 42 ans

37,5 ans

Age moyen de liquidation des

droits

61 ans et 9 mois 54 ans et 7 mois

50 ans et 2 mois

pour les conducteurs

Taux de cotisation employé 10,35 % à 10,55 % du salaire 7,85 % de la rémunération hors prime

Taux de cotisation employeur 15,46 % du salaire

pour les employés

15,60 % du salaire

pour les cadres

33,12 % de la rémunération hors prime

Base de calcul 25 meilleures années civiles

en 2008

6 derniers mois

Revalorisation Evolution des prix Evolution des salaires dans l'entreprise

Décote par année manquante 10 % en 2005

6% en 2015

Sans

Cumul emploi-retraite Restrictif Libre

Réversion Sous conditions de ressources Aucune condition de ressources

SAUVEGARDE RETRAITES

Créée en janvier 1999 par un ingénieur agronome à la retraite, l'Association

Sauvegarde Retraites est un groupe de pression qui mène son combat pour

que soit instaurée une véritable équité entre tous les régimes de retraite,

notamment entre ceux des secteurs privé et public.

L'association regroupe aujourd'hui plus de 55 000 membres qui, par leurs

dons, financent ses actions. Afin de préserver sa totale indépendance, elle

s'interdit de demander la moindre subvention.

Ses moyens d'action sont divers : pétitions, sensibilisation de la presse et des

élus, publications, etc¿

Contact : Marie-Laure DUFRECHE, Déléguée Générale

Tél. : 01 43 29 14 41

Fax. : 01 43 29 14 64

Site Internet : www.sauvegarde-retraites.org

Les opinions exprimées dans les publications de Sauvegarde Retraites

sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement les points de vue

de l'Association.

A VOTRE DISPOSITION, FRAIS DE PORT COMPRIS

Nos Publications

- « Retraites : Le désastre annoncé » de Jean Jacques Walter¿¿¿¿¿¿............ 10 ¿

- « Retraites : Non aux fausses réformes » de Jacques Bourdu¿¿¿¿¿¿¿¿.. 10 ¿

- « Le nouveau livre noir des retraites » de Denis Even¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿. 12 ¿

- « Sauver les retraites ? La pauvre loi du 21 août 2003 » de Jacques

Bichot¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿.¿¿¿¿¿. 10 ¿

Nos Etudes moyennant 3 timbres à l'unité (tarif lettre en vigueur)

- Etudes et analyses N°3 : « 7 idées fausses concernant les retraites »

- Etudes et analyses N°4 : « L'incroyable injustice de notre système de retraite».

- Etudes et analyses N°5 : « Les retraites jackpot des fonctionnaires d'Outre-mer »

- Etudes et analyses N°6 : « Retraite : le hold-up de la Banque de France »

- Etudes et analyses N°7 : « Retraites RATP : Le privé va encore payer ! »

- Etudes et analyses N°8 : « Un plan pour sauver nos retraites »

- Etudes et analyses N°9 : « Retraite des Banques : Le pouvoir d'achat en chute libre »

- Etudes et analyses N°10 : « Pension de réversion : Le grand écart public-privé »

- Etudes et analyses N°11 : « Retraites : La grande inégalité »

Plus de commentaire apres ca

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)
Il me semblait pourtant avoir clairement exprimé mon avis quant à ce que je pensais de ce que font les autres.

Autant pour moi, j'avais mois que tu te fichais de ce que faisait les autres, ça devient tout de suite beaucoup plus limpide à la relecture en effet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
toti Membre 2 920 messages
Sceptique assez convaincu‚ 36ans
Posté(e)
les cheminots se ne sont pas des preneurs d'otages ,bien au contraire, il sont de tous les combats et les defendeurs de la liberté(39/45)

En conduisant les trains pour Auschwitz et le Struthof ? Je propose qu'on évite de dire d'aussi grosses conneries pour éviter le point Godwin.

Je ne pense pas... ;)

Pauvre pomme, ma compagne habite en Suisse, je peux la voir une fois par mois grand maximum, je n'ai pas le permis, elle bosse toute l'année, je ne peux y aller qu'en train, je ne suis pas assez riche pour prendre l'avion (en plus du fait que je suis phobique), on fait comment ? Tu m'emmènes ? Un peu de solidarité, que diable !

Si je comprends bien les cheminots sont des égoïstes car ils ne pensent pas à toi... :o

Questions :

Pourquoi les JT (de TF1 et France 2) ne parlent que des effets de la grève et jamais (enfin au mieux 10 fois moins) des causes ? Pourquoi à la veille de la grève, TF1 passe 10 sujets sur les effets de la grève sur les usagers de transports et aucun sur les motifs de la grève et la position des syndicats ?

Est-ce que ce serait pour cela que les gens voient de plus en plus la gêne que la grève créé et de moins en moins les raisons de la faire ?

:o

Un lien sur le traitement de la grève par les JT de TF1 et France2

Ben ça fait équilibre avec ce qui n'est pas dit sur le revirement soudain de deux syndicats qui ont préféré annulé leur signature lors d'un accord de peur de passer pour des traitres et perdre des abonnés à leur cher syndicat. Ou bien encore sur l'avancée que demande la SNCF avec une retraite plus importante que ceux qu'ils ont actuellement...

Quel équilibre intéressant... en effet. Tu en es vraiment satisfait ? Tu penses vraiment qu'il y a un équilibre profitable à la démocratie ? QUe les JT de TF1 ont fait ces choix de rédaction à des fins d'équité ? :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mistral gagnant Membre 3 967 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
'seth rotten'[/b] date='jeudi 22 novembre 2007 à 16:58' post='1276156']
les cheminots se ne sont pas des preneurs d'otages ,bien au contraire, il sont de tous les combats et les defendeurs de la liberté(39/45)

En conduisant les trains pour Auschwitz et le Struthof ? Je propose qu'on évite de dire d'aussi grosses conneries pour éviter le point Godwin.

Mon chere camarade suisse , le terme otage a etait prononcé par les opposants a cette grêve a l'encontre des cheminots et autres!!

j'ai dit que les cheminots francais ont tjrs etaient de tout les combats et notament les combats pour la liberté !!donc dans ma ptite tête de bon francais moyen, j'ai fait le lien

--->otage--> cheminot-->resistance--->grêve---guerre!!

Par contre je reconnais ,que je n'ai pas fait le lien suisse ;)

A chacun c'est lien que veux tu..camarade!!

Ensuite quand tu me parle ,de qui a mis les gens dans les fameux trains , il me semble que tu fais de la surenchere..enfin bref

de plus pour ton information propre..je te file un ptit lien sur la resistance des cheminots pendant leurs resistances qui me semble,tu remets en doute , mais vite fait car je suis hors sujet, hors topic!!

encore un petit mot , vu que la grêve et en "train"d'etre negocié et que donc tu pourra allez faire un bisou a ta copine, grace a la s.n.c.f , tu lui en fera un pour moi, tu lui dira de la part de mistral gagnant! :o

Les employés de la SNCF figurent parmi les corporations les plus représentées dans la Résistance et il existe peu d'organisations clandestines où des cheminots ne soient pas présents..

la suite

D'ailleurs il me semble que les medias ont traités les cheminots et autres grêves, avec un certains manque de respects dans leurs approches.

il me semble que la grêve est un droit en france!

Modifié par mistral gagnant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

mais commencé qu'en 41 ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
toti Membre 2 920 messages
Sceptique assez convaincu‚ 36ans
Posté(e)

@Cheuwing.

Dis clairement les choses : une fois que l'URSS a été attaquée ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
encore un petit mot , vu que la grêve et en "train"d'etre negocié et que donc tu pourra allez faire un bisou a ta copine, grace a la s.n.c.f , tu lui en fera un pour moi, tu lui dira de la part de mistral gagnant! :o

Mais c'est que du bonheur, Chantons tous en coeur et louons les cheminots qui reprennent le travail!! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)

Woa, du merdier causé par cette grève on en est arrivé aux héros cheminots de la seconde guerre . Mais où tout cela s'arrêtera t'il ?

Allez, gageons que dans le lot des gens "pas-pris-en-otage" (© Achille qui a décidé de faire dans le politiquement correct pour ne plus choquer ceux qui n'ont pas été emmerdé par les grèves et qui soutiennent) il y avait des pompiers, des médecins, des anciens combattants, des poilus et même peut-être le dernier grognard de Napoléon, tout aussi honorables que les cheminots qui, rappellons le, n'ont pris personne en otage ©.

Modifié par Achille Talon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

eh oui précissement le 22 juin 41 quand satline devint officiellement l'ennemi de hitler, car la CGT comme tous les communistes ne suivaient pas leurs principaux moraux mais les ordres de Staline.

Désolé par le HS mais il mérite par rapport au post de mistral gagnant qui reagit aux provocs de seth rotten, donc on arrete de remonter au passé et on parle de maintenant

Modifié par cheuwing

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant