Pour ou contre le blocage des Facs?

Le blocage des Facs   81 membres ont voté

  1. 1. Pour vous est-il justifie?

    • Oui
      28
    • Non
      53
  2. 2. Le blocage des facs:

    • C'est legal
      16
    • C'est illegal
      46
    • Je ne sais pas.
      19
  3. 3. Faut-il que la police intervienne pour liberer les facs?

    • Oui
      33
    • Non
      40
    • Sans opinion
      8

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Cacahuete_grillée Membre 2 313 messages
Gourmande inspirée‚ 32ans
Posté(e)
Quant à l'intervention des forces de l'ordre pour "libérer" les universités, je trouverai cela très choquant. En revanche pourquoi pas l'intervention de personnel "neutre" pour vérifier le bon déroulement des AG et des votes de blocus ou autres actions.

Il me semble que c'est le role de la police de faire respecter le droit, non? ;)

Or le blocage des facs n'est pas legal.

Oui, enfin taper sur la gueule des étudiants pendant un mouvement social... Bof. Mais dans l'absolu, t'as raison.

Mais même les étudiants de Nanterre opposés au blocage ont trouvé l'intervention des CRS disproportionnellement violente par rapport à l'attitude des bloqueurs.

Par contre je trouve que les policiers pourrait participer au contrôle du comptage des suffrages, au respect du droit de vote à bulletin secret... Ca permettrait d'éviter les violences et ça éviterait de mobiliser 200 CRS, plus les infirmiers après pour soigner les blessés, etc...

Quant à l'illégalité des moyens d'action, c'est un peu compliqué. Car si tu n'utilises que les moyens légaux, tu n'es jamais entendu. Et je pense qu'il y aura de moins en moins de moyens légaux... Mais ca doit n'être qu'une impression pessimiste.

Entierement d'accord !

Et pour repondre à certains qui sortent des enormités aussi gros qu'eux et qui deversent une haine sur les etudiants, les etudiants grevistes ne sont pas tous et pas forcement des communistes ou des gauchistes, c'est pas parce que dans le JT de PPDA quand il interwiew un etudiant et que sous son nom y'a ecrit en gros et en gras "etudiant communiste" ou "etudiant du syndicat machin de gauche" ou que l'on voit un groupe etudiant opposé à la grevé sous la tutelle du syndicat UNI (de droite) que TOUS les etudiants sont gaucho ou communistes ou des faineants prés à faire la gréve et le bordel à tout moment, faut aussi arreter le moutonnage à la TF1, faut remuer la semoule que certains ont dans la boite craniennne !

J'etais etudiante pendant le conflit contre le CPE, on savait pourquoi on faisait gréve Davoust, encore une fois c'est pas parce que tu as vu sur TF1 un etudiant qui savait pas pourquoi il faisait gréve que c'est le cas pour TOUS les etudiants, là aussi faut y aller molo sur le moutonnage...

Maintenant pour le conflit d'aujourd'hui, les etudiants se sont laisser embobiner par les syndicats etudiants ou non qui sont contents de pouvoirs annoncer de gros chiffres et du même coup de pouvoir manipuler les etudiants.

Je sais pas si aujourd'hui les etudiants savent que la loi est deja passée (elle a ete votée cet ete !) mais leur combat (si s'en ai vraiment un) est perdu d'avance, ce mouvement est mort né, et y'en a peut être aussi marre que tous les 2 ans y'a de nouveaux blocages et de nouvelles gréves etudiantes qui font passé les universitaires pour des moutonneux faineants qui glandent en profitant des avantages de la vie etudiante, enfin on peut appeller ça des avantages ? je ne crois pas !

Arretez de casser du sucre sur le dos des etudiants, je vois personne casser du sucre sur le dos de ceux qui font en ce moment chier pour garder leur avantage qui date des années 1900 et pour certains encore plus loin (les danseurs etoiles ont gardés les privileges accordés sous Louis XIV !), a part dire qu'ils essayent d'assurer leur avenir, non ils veulent surtout rester dans le passé !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Imara Membre 1 526 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

l'AG pour la mise en grève de ma fac est demain... (entendu à la radio) mais je n'ai rien vu affiché.

au fait Stein, entre les tracs pour les soirées staps, la soirée du BDE de bio, et les tracs avec le logo de la CGT, faut pas s'étonner d'en voir pleins les poubelles...

au moins ils ne sont pas par terre hein ;)

(désolé, j'ai la flemme d'écrire correctement, c'est du langage oral que je pratique là, trop fatiguée :o )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Quand je vous dis que la télévision est au service du gouvernement!

Oui, c'en est même honteux tellement c'est énorme.

---

Il y a une quarantaine de Facs qui sont mobilisée, et bien évidemment, c'est dans la seule où il se produit quelques anicroches -plutôt anecdotiques- que convergent l'ensemble des journalistes de nos rédactions.

En temps à l'antenne, l'histoire de Rennes 2 prends plus de temps que tout le reste.

Tous les autres sujets sont coupés ou écartés au montage.

Il FAUT convaincre le téléspectateur, l'hypnotiser afin de lui faire comprendre que les bloqueurs ne sont que de jeunes anarchistes/fumistes. Il FAUT lui en donner à tout prix une image terriblement négative... ;)

Bien sûr qu'il y a des consignes qui tombent d'en haut, jusqu'à aboutir dans l'escarcelle de TF1, France2, France3 ou France-Info...

Nos médias n'ont jamais été aussi sous étroit contrôle, et ce depuis plusieurs décennies.

---

Propagande!

Je m'étais fait exactement la même reflexion ,j'ai bien remarqué que Pécresse nous bassine en paroles rassurantes qui n'engagent qu'elle car dans le fond elle sait qu'elle ouvre la boîte de Pandhorre et qu'il sera impossible , par la suite ,de la refermer .

On prend des gens de 20 ans et plus pour des incapables , des étudiants qui ne seraient que des veaux , pas fichus de faire fonctionner un seul de leur neuronne pour réfléchir.

Ils suivraient Juillard comme des moutons suivraient le berger à les entendre: aveuglément.

Remarque à chaque fois c'est pareil , on entend les mêmes refrains , exactement les mêmes : pour le CPE c'était déjà la même chanson, pas un mot n'a changé . Rappelons nous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Starke Membre 81 messages
Forumeur en herbe‚ 36ans
Posté(e)
Encore une fois, si vous avez une autre solution, proposez-là!

Manifestations monstres et durables, rassemblement dans des lieux symboliques, regroupement des différents intéressés (étudiants, prof, parents), le tout avec les autorisations nécessaires.

Le problème de cette solution c'est qu'elle impose d'avoir une MAJORITé d'opposants. C'est sûr que lorsque l'on est une MINORITé l'on ne peut pas rassembler de manière monstrueuse et durable.

Finalement, Stein, s'il n'y a pas d'autres solutions c'est peut-être parce qu'il n'y a pas à en avoir.

EDIT: Stein, le fait que les médias soient corrompu par le média (postulat donc) ne change rien à la réalité de ces dégradations et ses conséquences. Rappelez-vous également les dégâts considérables faits à Paris I lors des blocages anti-CPE.

Modifié par Starke

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

ben oui , il aurait fallu que Villepin s'en aperçoive de ces dégâts .

Y'a une différence entre lui et Sarko , c'est que Sarko met les CRS trés tôt dans l'espoir d'éteindre le mouvement , il fait aussi diffuser des tracts pour la réforme qui n'ont rien à envier aux tracts syndicaux.

Vilipender les syndicats et faire la même chose qu'eux , c'est franchement rigolo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Le problème de cette solution c'est qu'elle impose d'avoir une MAJORITé d'opposants. C'est sûr que lorsque l'on est une MINORITé l'on ne peut pas rassembler de manière monstrueuse et durable.

Non, le problème, c'est surtout l'accès à l'INFORMATION.

La plupart des étudiants ne savent pas très bien à quelle sauce ils vont se faire manger, et autant le dire, si on les laissait totalement libres, il m'est avis qu'ils s'en foutraient royalement. Cette nouvelle génération est déjà suffisament nombriliste comme cela pour qu'on ne l'encourage pas une nouvelle fois de plus dans cette voie...

C'est d'ailleurs une des techniques les plus rodées afin de détruire un débat: l'individualiser, atomiser la société ainsi que tous les liens qui se tissent entre ses membres. Que chacun ne voit que son intérêt individuel à courte vue, c'est justement ce que désire tous les tyrans de la Terre.

---

Tous ces débats, même dans les blocages, ne contribuent au contraire qu'à faire dialoguer (même violemment) des gens qui autrefois s'ignoraient (même si c'est un combat d'arrière-garde, la loi ayant été votée par la petite porte). Mine de rien, ce sont des citoyens que l'on forme, c'est un genre d'éducation politique alors que sinon, c'est l'apathie, le j'men-foutisme généralisé qui bien souvent l'emporte.

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ZipZip Membre 85 messages
Forumeur en herbe‚ 30ans
Posté(e)
l'AG pour la mise en grève de ma fac est demain... (entendu à la radio) mais je n'ai rien vu affiché.

Ben pourtant c'est placardé sur toutes les portes de la fac, et sur les panneaux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
C'est faux, ou du moins, ça dépend des facs ou des structures concernées. Dans tous les cas, c'est le ministère qui in fine nomme le président d'université, mais il est vrai que certains campus disposent d'une relative tolérance en la matière, c'est à dire qu'ils utilisent un droit tacite (mais pas toujours légal) de proposer la nomination au ministère. Sauf qu'en théorie, ce dernier peut tout à fait refuser et imposer le candidat de son choix.

Lors des CPU que j'ai pu suivre, je peux vous assurer que plus de la moitié des participants avaient été nommés-là sans concertation aucune. Et comme il s'agit de postes à responsabilité "politique", un bon nombre ne sont-là qu'à cause de leur alignement idéologique.

---

Vous semblez bien naïf, j'ai l'impression! ;)

Mais qu'est ce que vous racontez ? Vous parlez de désinformation mais là je vous conseille de vous référer aux textes de loi avant d'avancer des contre vérités de pareil acabit.

Dans l'ancien système, le Président d'Université était ELU (et non nommé, vous semblez confondre ces 2 notions parfaitement distinctes et pourtant élémentaires) par les membres des 3 conseils de l'Université réunis en assemblée, c'est à dire les membres du Conseil d'Administration, du Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire et du Conseil Scientifique. Dois-je préciser que ces membres sont eux mêmes ELUS pour l'immense majorité d'entre eux ? Les élections que vous voyez dans l'enceinte de l'Université ne sont pas là pour faire joli. Ainsi les représentants étudiants sont élus par les étudiants, les enseignants par leurs pairs et les représentants des personnels administratifs idem. Il y a, par ailleurs, des personnalités extérieures DESIGNEES PAR LE PRESIDENT (et non par le Ministre).

La loi du 10 août a un peu modifié les choses. Elle dispose ainsi dans l'article L712-2 du code de l'éducation: "Le président de l'université est élu à la majorité absolue des membres élus du conseil d'administration parmi les enseignants-chercheurs, chercheurs, professeurs ou maîtres de conférences, associés ou invités, ou tous autres personnels assimilés, sans condition de nationalité. Son mandat, d'une durée de quatre ans, expire à l'échéance du mandat des représentants élus des personnels du conseil d'administration. Il est renouvelable une fois."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
d'accord avec toi cheuwing.

mais tu reconnais que "certaines" fillières pourraient disparaitre?

si oui comment faire comprendre aux etudiants que désormais leurs études obéissent aux dures lois de la sélection économique?

(pauvre C. Darwin il en pleurerait surement de rire dans sa tombe)

Le Darwinisme économique n'a strictement rien à voir avec Darwin. Il s'agit d'une déformation de la théorie de Darwin, qui rentre en flagrante contradiction aec la théorie d el'évolution présentée par Darwin.

Au passage, quand on sait quels monstres ont utilisés ces théories déformées, je me demade coment on peut encore les citer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
Stein vous parlez de désinformation mais là vous introduisez en de beaux éléments.

Vous dites que les présidents qui ont parlés du bienfait de la réforme sont des laquais de l'UMP mis en place par le gouvernemt, à croire que vous n'avez pas fait parti de l'université .

IL est élu par les professeurs, les étudiants et l'administration à part égal et non installé par le gouvernement .

De plus il y a eu des concertations pendant l'été dont bruno julliard à fait parti et dont il a accepté et accepte toujours la loi LRU mais pousse les étudiant à faire grève . Mais pourquoi? pour etre sur d'etre encore président ?

Vous dites juste ca va etre destructeur, qu'en se fait entuber et les arguments dans tout ca ? idem pour le LMD en quoi ?

Pour Imara je suis pour cette loi sachant qu'à Strasbourg elle permettra d'avoir un université à plus grosse échelle des 2009 et assurer une meilleure cohésion entre les différents UFR . Car omi qui suis en histoire je ne dépendais pas de la même université que l'UFR de géographie ce qui entrainait un beau bordel pour les cours .

Ensuite quand je parle de mobilité, certaines matières se réuniront dans des pôles dans des universités au dépend de structures trop petite pour etre efficace en recherche . C'est pourquoi il faut mettre en place un système où des baccheliers n'auront pas peur d'aller à l'autre bout de la France.

Je suis parfaitement d'accord. A mon avis, stein ou les bloqueurs n'ont aucunement lu la loi et se contentent d'imprécations sur des situations imaginaires. Et bien entendu, les partisans de la loi sont des "laquais". Ca nous rappelle les glorieux jours de la Révolution culturelle en Chine où tout ceux ne plaisant pas à Mao était des valets de l'impérialisme et autres pourris de droite. Niveau propagande, rien de mieux que les bonnes vieilles insultes typiques des régimes totalitaires. :o

Cette loi ne mérite pas tant d'indignité. Elle n'est qu'un compromis bien inoffensif (approuvé par les syndicats étudiants à l'été ;) ) et manque d'ailleurs quelque peu d'ambition. En refusant d'instaurer une sélection à l'entrée alors qu'émanent des consignes du Ministère ordonnant aux correcteurs du bac de surnoter (je me rappelle qu'en juillet stein s'était offusqué à juste titre de la farce d'une bachelière ayant réussi avec 21 de moyenne) et donc à dévaloriser le bac, on ne fait que laisser perdurer le problème des Universités. Celui qui fait que dans certaines filières, il y a 50% d'échec en 1ere année. Beaucoup de professeurs de fac sont conscients qu'on leur demande juste de "gérer la médiocrité".

L'autonomie des facs, à l'origine, avait justement pour but de permettre aux facs de redresser la barre et de n'être plus les parents pauvres de l'enseignement supérieur, à côté des grandes écoles qui, elles, font ce qu'elles veulent. Dans le système français, il y a un quota dérisoire de places dans les grandes écoles (les effectifs du MIT et ceux de Polytechnique ne sont pas comparables) et un magma infâme dans les amphis de fac, tirant du coup le niveau vers le bas. La conséquence effrayante est que les diplômes se dévaluent les uns après les autres, même jusqu'en master 2. On voit des copies de master recherche écrites dans un français chancelant et d'une pauvreté abyssale sur le fond. On se demande comment on a pu permettre à de tels étudiants de passer les filtres. Du coup, le chomage des bac+4 ou bac+5 n'est plus inexplicable.

Mais la loi commet une autre erreur. Celle de confier le pouvoir aux présidents d'université. Ces derniers sont des professeurs qui, dans l'immense majorité des cas, sont incapables d'administrer quoi que ce soit. Certains sont de bons chercheurs mais ils ne connaissent absolument RIEN à l'administration. Leurs connaissances juridiques sont souvent des plus sommaires et même quand ce sont des profs de droit public ils ont plus l'habitude de la pure théorie que de sa mise en pratique. L'idéal serait d'opérer une distinction.

- Le recrutement des profs et les questions pédagogiques et scientifiques en général devraient relever, comme dans l'ancien système, des commissions de spécialistes et des conseils d'UFR (le conseil d'administration validant pour la forme). Là encore, la loi confère de trop grands pouvoirs au président en faisant quasiment disparaitre les commissions de spécialistes.

- La gestion matérielle et administrative devrait, en revanche, relever d'un corps d'administrateurs, sur le modèle des directeurs d'hôpitaux. Des gens ayant une formation juridique, capables de régler les questions de droit de la fonction publique, droit des marchés publics ou finances publiques. Pour parler clair, quelqu'un qui sait, par exemple, monter un budget ou rédiger une convention. C'est un peu le rôle joué par les secrétaires généraux mais lesquels n'ont pas les mains libres puisqu'ils sont subordonnés au président.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Je m'étais fait exactement la même reflexion ,j'ai bien remarqué que Pécresse nous bassine en paroles rassurantes qui n'engagent qu'elle car dans le fond elle sait qu'elle ouvre la boîte de Pandhorre et qu'il sera impossible , par la suite ,de la refermer .

On prend des gens de 20 ans et plus pour des incapables , des étudiants qui ne seraient que des veaux , pas fichus de faire fonctionner un seul de leur neuronne pour réfléchir.

Ils suivraient Juillard comme des moutons suivraient le berger à les entendre: aveuglément.

Remarque à chaque fois c'est pareil , on entend les mêmes refrains , exactement les mêmes : pour le CPE c'était déjà la même chanson, pas un mot n'a changé . Rappelons nous.

Quand on voit stein qui nous explique benoitement que les présidents d'université sont nommés par le ministre, on se demande en effet quelle est la connaissance réelle de cette loi par les gens qui la contestent. Cette loi, comme je l'ai déjà dit, est, comme souvent depuis 3 décennies, mal ficelée, baclée, oeuvre d'un compromis qui l'a rendue insipide et donc pratiquement inutile. Certains points sont criticables. En ce cas, il fallait se réveiller cet été. Ah mais non, en août il vaut mieux aller à la plage (et les mêmes fustigent ensuite l'individualisme :o ). Mais là, on a un mouvement délirant qui, 3 mois après le vote, conteste tout en bloc sans être capable d'aligner des arguments sérieux et des propositions techniques. Comme toujours, la revendication c'est : "STATU QUO ANTE" ! Les progressistes autoproclamés sont les plus virulents conservateurs qu'ait connue la France depuis la réaction nobiliaire et seigneuriale du XVIIIe siècle. Leur credo ? On continue comme ça car c'est acquis. Bientôt ils nous diront : "La loi doit s'effacer devant la coutume". Ils sont pour moi de réels dinosaures sclérosés.

Et pour une fois, je confesse que la responsabilité n'émane pas de l'UNEF et de ce pauvre Julliard qui ne maitrisent rien du tout. Les syndicats étudiants, qui avaient été associés durant l'été à l'élaboration du projet, sont dépassés, d'une part par l'extrême gauche, d'autre part par quelques branleurs qui désormais considèrent qu'une fois l'an les étudiants doivent ressentir, durant quelques semaines, l'émoi de guerrilleros de carnaval. On sent bien que les syndicats d'étudiants sont gênés par cette "grève" et s'efforcent de ménager la chèvre et le chou pour ne pas perdre leurs derniers électeurs (moyenne de 10% de participation lors des élections étudiantes). Je n'aimerais pas être à leur place !

Et je reviens sur la position des présidents d'université approuvant, très majoritairement la réforme. Contrairement à ce que dit stein, ils ne sont aucunement des "laquais de l'UMP". S'il ne s'était agi que des présidents de Paris II Assas et de Lyon III, on aurait pu penser qu'ils réagissaient par solidarité partisane afin de soutenir un gouvernement de droite. Mais là il s'agit de présidents d'universités diverses, élus dans certains cas par davantage d'enseignants de gauche que de droite (en imaginant même que l'attachement à des convictions politiques oblige à un comportement godillot, chose uniquement vraie dans les extrêmes). Va-t-on taxer la quasi intégralité des collèges électoraux des facs parisiennes d'être UMP ? C'est évidemment grotesque !

Enfin, la "propagande gouvernementale" qui (dans la grande tradition du "complot" :o ) dicterait leur ligne éditoriale à l'intégralité des chaines TV, de TF1 à Canal+ et à tous les journaux de la presse écrite, Figaro et Point navigant de conserve avec Nouvel Obs et Libération, est la dernière farce en date pour nous expliquer que le gouvernement est tyrannique.

Quand on voit que ce pauvre gouvernement n'est même pas fichu d'élaborer la nouvelle carte judiciaire sans devoir se justifier chaque heure, on n'a pas la même définition de régime autoritaire maniant la propagande. Comparer Martinon à Goebbels ou faire croire que le moindre reporter de France 2 est la réincarnation d'Eisenstein est non seulement grotesque mais lassant. A force de se penser en preux chevalier blanc dénonçant et combattant la tyrannie d'un gouvernement (issu d'une majorité élue), on travestit le sens des mots et, partant, on les affaiblit. A force de crier au loup, si dans 50ans la France, d'extravagance, voyait réellement l'instauration d'un gouvernement d'une autorité de fer, personne ne s'en endrait compte. Le ronronnement continu des contestataires n'amène qu'à leur décrédibilisation absolue. "Tout ce qui est excessif devient insignifiant" comme disait ce bon corrompu de Talleyrand. ;)

Modifié par Simplicius

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nanouchka47 Membre 6 379 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

@Chameaulo. Bonjour.

http://www.spcm.org/Journal/spip.php?breve3226

Avec tout le respect que je te dois, je ne pense pas que Bruno Julliard fasse partie des cons d'étudiants que tu te permets d'insulter !Ces cons d'étudiants ont leur propre opinion ils ne baissent pas les bras :Lutter contre la-loi Business-pécheresse-Oh! pardon la loi Pecresse c'est légitime:c' est une Loi de parti-pris ;Loi- ou les plus nantis sont persuades qu'a la fin de leur cursus ils seront pris automatiquement par les entreprises: Soyons franc-jeu et appelons un chat ,un chat.

C'est en tous les cas, grâce a ces étudiants que le C P E a été aboli.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 550 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

oui mais est ce que la lo LRU vaut le coup d'etre aboli sachant que Julliard président de l'UNEF n'est pas pour son abolition

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)
grâce a ces étudiants que le C P E a été aboli.

Est ce une bonne chose ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Je viens de lire que le Président de l'Université Lyon II avait également requis la force publique pour dégager les bloqueurs. Je doute qu'il puise être traité de "laquais de l'UMP" vu ses publications.

http://www.conflits.org/personne.html?id=208&type=auteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Starke Membre 81 messages
Forumeur en herbe‚ 36ans
Posté(e)

Il est de la responsabilité des Présidents d'Université que puissent être assuré les cours, donc ça ne m'étonne pas. Cela dit, à la fac où j'étais y a deux ans c'est le Président d'Université qui avait organisé le blocage. On voit donc que certains n'ont pas tout compris à leur rôle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Si ce fonctionnaire avait été intellectuellement honnête, il aurait démissionné ! Un agent public organisant sciemment un délit mérite la révocation !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caez Administrateur 14 021 messages
Clyde Barrow‚ 34ans
Posté(e)

Personnellement je trouve que le blocage n'est pas normal et que ceux qui veulent travailler doivent pouvoir le faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Starke Membre 81 messages
Forumeur en herbe‚ 36ans
Posté(e)
Si ce fonctionnaire avait été intellectuellement honnête, il aurait démissionné ! Un agent public organisant sciemment un délit mérite la révocation !

Ouais, mais vu qu'il venait juste d'être élu...et que son soutien aux prémices de blocage n'y était pas étranger.

M'enfin, il a perdu toute crédibilité à ce moment là...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
J'hallucine.

Et t'es modo ?

Donc je peux, systématiquement, qualifier les patrons de ;) , les grévistes de :o , les modos en général (sans préciser qui bien sûr, ou sans préciser de ce forum par exemple) de :o ... ?!!!

Ils vont être beau les débats.

De suite les extrêmes, faut savoir lire un tant soit peu :o Tu joues la vierge effarouché pour un merde, con ou bordel? Je ne pense pas que dans la vraie vie tu te formalises pour si peu, non? :D

Au passage, oui je suis modo, et toi tu es qui pour te permettre de me juger? :D

Si ce genre de messages prolifère, je pense qu'il faudra trouver un autre intitulé à la section débat. Du genre "OK Corral"...

Je n'aime pas le milieu étudiant, et pas plus le milieu étudiant engagé... Mais de là à régler ces comptes de cette façon, pas question.

On peut aussi renommer la section en "Le débat selon Toti". Si mon message ne te plaît pas, rien ne t'oblige à le lire. Maintenant, il est évident que je suis fortement engagé sur ce sujet, étant donné que j'ai pâti de ce "mouvement" étudiant. Au risque de te choquer, nous sommes dans la section débat et le sujet Pour ou contre le blocage des facs? Tu y vois un hors-sujet quelconque? Tu es qui pour juger mes propos?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant