L'éducation nationale : un grand corps malade


Pulstars Membre 74 messages
Forumeur en herbe‚ 39ans
Posté(e)

En France, le système est pourri par des élites qui se croient supérieurs, les enseignants. Des "intellectuels", selon un certain vocable, et dont la plupart ne connaissent pas la réalité des autres classes sociales comme les commerçants ou les artisans ou les ouvriers par exemple.

Un monde purement dominé par "l'éducation actuelle" est infâme, car ça conduit à l'idéologie politique, que certains dénominent sous le terme de "gauchisme". Bref, la France est en train de fabriquer des intellectuels autosuffisants et des élèves à demi-illettrés et victimes du système.

Surtout, ce que je veux dénoncer, c'est le fonctionnement d'un système qui a pour pratique l'humiliation des élèves plutôt que de chercher à les aider concrètement. Qui ne connaît pas l'exemple d'élèves qui ont été raillés publiquement par leurs camarades en classe parce qu'ils ne savaient pas très bien lire à haute voix ou parce qu'ils avaient des troubles de socialisation ou parce qu'ils étaient des surdoués perturbés trop "différents" de la masse moyenne ?

En Finlande, l'éducation est un succès parce que les élèves sont encouragés, soutenus et aidés. Ils deviennent autonomes et efficaces dans leur vie parce qu'ils ont pris confiance en eux-mêmes. Et ça, en France, PERSONNE ne le comprend ! Le système français marche sur l'humiliation et la tentative de faire fondre les gens différents dans une masse égalitariste où tout le monde doivent produire un même résultat à cause d'un programme scolaire imposé et arbitraire où tout le monde constatera des lacunes béantes comme l'absence de valorisation des sciences, de l'esprit critique et de l'astronomie !!! Mais voila, en France, on ne fabrique plus de scientifiques, les universités se vident. On fabrique des moutons portés à croire à n'importe quoi, on remplit les jeunes cerveaux avec des idées parasites: tenez pour exemple: la Starac qui commence se soir. L'école n'a jamais appris à penser par soi-même, bien au contraire. L'école enseigne les bases élémentaires comme la lecture et l'écriture, mais il faut avouer que c'est un échec. De nos jours, les jeunes ingénieurs ont une écriture aussi troublée que celle d'un gamin de CP. Il y a 20 ou 30 ans, ce n'était pas le cas... Même nos aînés nés dans les années 30 écrivent bien le français, comparé au niveau scolaire des gosses d'aujourd'hui.

L'autre jour dans un centre commercial, j'ai entendu la conversation entre deux enseignantes, leur mentalité m'écoeure et je n'ai que du mépris pour ça. Les enseignants rejettent les fautes sur leurs élèves, ces enseignants devraient plutôt se remettre en question et changer de méthodes.

Bon, je cesse de parler de cette secte d'incompétents, parlons de choses plus dignes. L'école devrait s'inspirer des méthodes de Georges Charpak, à travers le principe de "la main à la pâte" où les élèves apprennent à RAISONNER PAR EUX-MéMES et POUR EUX-MéMES.

Dans 20 ans, on va droit vers la catastrophe. Nous aurons laissé un échec comme héritage intellectuel et culturel. Si les jeunes de maintenant n'ont pas un niveau satisfaisant, ce sera le déclin de l'éducation. Un jour, les instits seront remplacés par des intérimaires inadaptés à la fonction d'enseignant digne de ce nom, et sans formation adéquate... Vous verrez, les générations futures vont payer cher nos négligences de maintenant. Ce sera très grave sur l'économie de notre pays dans 20 ans ! Pourquoi en sommes-nous arrivés là ? Pourquoi ?

On ne peut rien faire de concret dans cette société française bornée où les ministres ne sont pas d'accord avec les profs qui ne sont pas d'accord avec les parents d'élèves, personne n'est d'accord entre eux !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Mel&Yo Membre+ 21 245 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

"Les histoires d'amour c'est comme les voyages en train ....."

ah merde je me gourre de Topic ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La Haine Membre+ 18 949 messages
N'a pas la haine, la distribue - Avocat du diable‚ 29ans
Posté(e)
L'autre jour dans un centre commercial, j'ai entendu la conversation entre deux enseignantes, leur mentalité m'écoeure et je n'ai que du mépris pour ça. Les enseignants rejettent les fautes sur leurs élèves, ces enseignants devraient plutôt se remettre en question et changer de méthodes.

Jeter la faute sur les enseignants, c'est trop facile. Même si pour certains c'est le cas...

L'éducation des enfants par leur PARENTS (et non par l'école) est primordiale : les enseignants n'ont pas non plus à subir et à prendre la cause d'enfants mal éduqués donc difficilement éduquable niveau scolaire.

Ce qu'il manque dans notre beau pays, c'est la motivation ! De moins en moins de parents et d'enseignants trouvent les motivations nécessaires à leurs enfants pour qu'ils puissent suivre un beau parcours. Les parents doivent suivre avec leurs enfants leurs devoirs jusqu'à un certain âge.

Puis en dix années, l'école a changé : j'ai appris les différentes parties du corps humains en cinquième, l'anglais en sixième... mon frère les apprend depuis le C.E.2 :D Les jeunes doivent connaître le métier qu'ils aimeraient faire de plus en plus tôt alors qu'ils n'y connaissent encore rien ! Début collège, on commence à nous sortir tout un tas de sigle qui ne veulent rien dire et dont, à onze ou douze ans, on se fout complètement. Et même les quelques élèves étant déterminés à suivre un certain parcours pour aboutir au métier qu'il souhaite se voit aterrir dans un chemin pleins d'obstacles : il faut toujours apprendre une multitudes d'inutilités (si ce n'est pour la culture générale ;) ) pour aboutir à son but.

"Surtout, ce que je veux dénoncer, c'est le fonctionnement d'un système qui a pour pratique l'humiliation des élèves plutôt que de chercher à les aider concrètement. Qui ne connaît pas l'exemple d'élèves qui ont été raillés publiquement par leurs camarades en classe parce qu'ils ne savaient pas très bien lire à haute voix ou parce qu'ils avaient des troubles de socialisation ou parce qu'ils étaient des surdoués perturbés trop "différents" de la masse moyenne ?"

Exact. Ce phénomène de vexation accentué par les fameux "cassé" ( :o ) sont de plus en plus fréquents. Mais comment faire comprendre à des enfants que se moquer de quelqu'un peut être lourd de conséquences ? Puis je vois aussi de plus en plus de personnes qui disent : "On me l'a fait donc je le fait" ou encore "Tu crois qu'il ne me l'aurai pas fait lui ?"

Sans oublier les adultes qui rétorquent aux ados entre quatorze et dix-sept ans (voir plus) le fait qu'ils soient à l'"âge bête" (pour rester poli :o ). Classés bêtes d'office, cela n'aide pas vraiment ce genre de préjugé :o

Bref, tant de choses à changer...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

La lettre de Guy Môquet donnait l'occasion de développer un esprit critique, mais les enseignants n'en ont pas voulu. Quand les enseignants cesseront de faire de la politique en classe, nous trouverons le chemin de la raison ! L'éducation nationale nivelle par le bas, est peu exigeante pour un travail rigoureux et sérieux...C'est ce que je constate avec mon fils au CP. On lui demande d'apprendre une moitié de poésie alors qu'il la connaît déjà par coeur en entier !? On lui demande de lire un texte alors qu'il le connait déjà parce que lu en classe. J'ai opté de le lui faire écrire, il fait bien plus attention à la lecture et à l'orthographe. La maîtresse a vu ce travail d'écriture, pas un encouragement ! Pire, elle ne vérifie pas le travail demandé. Les enfants buttent sur quelques règles élémentaires mais ont cependant de réelles et interessantes capacités intelectuelles. On s'en tient aux règles élémentaires ... et c''est un échec dans l'apprentissage ! Les enseignants, grands contestataires, désobéissants eux-mêmes à leur ministère de tutelle, ou même ce qui est plus grave, à la nation, ont en quelque sorte transmis ce comportement à leurs élèves. Ils ne sont plus respectés, ils l'ont bien cherché ! mais c'est très regrettable !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
konvicted Membre+ 26 420 messages
I. C. Wiener‚ 26ans
Posté(e)
En France, le système est pourri par des élites qui se croient supérieurs, les enseignants. Des "intellectuels", selon un certain vocable, et dont la plupart ne connaissent pas la réalité des autres classes sociales comme les commerçants ou les artisans ou les ouvriers par exemple.

Eh ben on dirait que tu leur en veux aux profs ;)

Un monde purement dominé par "l'éducation actuelle" est infâme, car ça conduit à l'idéologie politique, que certains dénominent sous le terme de "gauchisme". Bref, la France est en train de fabriquer des intellectuels autosuffisants et des élèves à demi-illettrés et victimes du système.

Surtout, ce que je veux dénoncer, c'est le fonctionnement d'un système qui a pour pratique l'humiliation des élèves plutôt que de chercher à les aider concrètement. Qui ne connaît pas l'exemple d'élèves qui ont été raillés publiquement par leurs camarades en classe parce qu'ils ne savaient pas très bien lire à haute voix ou parce qu'ils avaient des troubles de socialisation ou parce qu'ils étaient des surdoués perturbés trop "différents" de la masse moyenne ?

C'est pas la faute des profs si les élèves se font railler par leurs camarade.

Je pense qu'au niveau de l'humiliation, on a vachement progressé, depuis deux ou trois ans, c'est interdit d'envoyer des élèves au coin, et les punitions débiles genre le prof de maths qui donne à copier la conjugaison française sont également proscrites.

En Finlande, l'éducation est un succès parce que les élèves sont encouragés, soutenus et aidés. Ils deviennent autonomes et efficaces dans leur vie parce qu'ils ont pris confiance en eux-mêmes. Et ça, en France, PERSONNE ne le comprend ! Le système français marche sur l'humiliation et la tentative de faire fondre les gens différents dans une masse égalitariste où tout le monde doivent produire un même résultat à cause d'un programme scolaire imposé et arbitraire où tout le monde constatera des lacunes béantes comme l'absence de valorisation des sciences, de l'esprit critique et de l'astronomie !!! Mais voila, en France, on ne fabrique plus de scientifiques, les universités se vident. On fabrique des moutons portés à croire à n'importe quoi, on remplit les jeunes cerveaux avec des idées parasites: tenez pour exemple: la Starac qui commence se soir. L'école n'a jamais appris à penser par soi-même, bien au contraire. L'école enseigne les bases élémentaires comme la lecture et l'écriture, mais il faut avouer que c'est un échec. De nos jours, les jeunes ingénieurs ont une écriture aussi troublée que celle d'un gamin de CP. Il y a 20 ou 30 ans, ce n'était pas le cas... Même nos aînés nés dans les années 30 écrivent bien le français, comparé au niveau scolaire des gosses d'aujourd'hui.

Ouais mais là ça dépend des profs, y'en a vraiment qui sont vraiment à l'écoute de leurs élèves, qui sont prêts à les aider.

Tu vas pas faire un programme pour chaque élève, c'est impossible. On parle de quel "niveau" d'études là?

Parce que les sciences sont bien valorisées dès la cinquième, l'astronomie je sais plus quand au collège et en seconde. L'esprit critique, tu vas pas le demander à un gamin de 10 ans non plus.

Je veux pas dire mais quand je vois l'orthographe de certains forumeurs, qu'ont plus de 30-40 ans, je me dis que a posé problème depuis un moment.

L'autre jour dans un centre commercial, j'ai entendu la conversation entre deux enseignantes, leur mentalité m'écoeure et je n'ai que du mépris pour ça. Les enseignants rejettent les fautes sur leurs élèves, ces enseignants devraient plutôt se remettre en question et changer de méthodes.

Tu peux être un bon prof et avoir des élèves en difficulté sans rien pouvoir faire pour les aider, après c'est sur qu'il a pas à dire que c'est de la faute du gosse, cela dit, certains ne br**lent rien à l'école, forcément ils réussissent pas, et tu peux pas les aider parce qu'ils veulent pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 219 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)
En France, le système est pourri par des élites qui se croient supérieurs, les enseignants. Des "intellectuels", selon un certain vocable, et dont la plupart ne connaissent pas la réalité des autres classes sociales comme les commerçants ou les artisans ou les ouvriers par exemple.

Un monde purement dominé par "l'éducation actuelle" est infâme, car ça conduit à l'idéologie politique, que certains dénominent sous le terme de "gauchisme". Bref, la France est en train de fabriquer des intellectuels autosuffisants et des élèves à demi-illettrés et victimes du système.

Surtout, ce que je veux dénoncer, c'est le fonctionnement d'un système qui a pour pratique l'humiliation des élèves plutôt que de chercher à les aider concrètement. Qui ne connaît pas l'exemple d'élèves qui ont été raillés publiquement par leurs camarades en classe parce qu'ils ne savaient pas très bien lire à haute voix ou parce qu'ils avaient des troubles de socialisation ou parce qu'ils étaient des surdoués perturbés trop "différents" de la masse moyenne ?

En Finlande, l'éducation est un succès parce que les élèves sont encouragés, soutenus et aidés. Ils deviennent autonomes et efficaces dans leur vie parce qu'ils ont pris confiance en eux-mêmes. Et ça, en France, PERSONNE ne le comprend ! Le système français marche sur l'humiliation et la tentative de faire fondre les gens différents dans une masse égalitariste où tout le monde doivent produire un même résultat à cause d'un programme scolaire imposé et arbitraire où tout le monde constatera des lacunes béantes comme l'absence de valorisation des sciences, de l'esprit critique et de l'astronomie !!! Mais voila, en France, on ne fabrique plus de scientifiques, les universités se vident. On fabrique des moutons portés à croire à n'importe quoi, on remplit les jeunes cerveaux avec des idées parasites: tenez pour exemple: la Starac qui commence se soir. L'école n'a jamais appris à penser par soi-même, bien au contraire. L'école enseigne les bases élémentaires comme la lecture et l'écriture, mais il faut avouer que c'est un échec. De nos jours, les jeunes ingénieurs ont une écriture aussi troublée que celle d'un gamin de CP. Il y a 20 ou 30 ans, ce n'était pas le cas... Même nos aînés nés dans les années 30 écrivent bien le français, comparé au niveau scolaire des gosses d'aujourd'hui.

L'autre jour dans un centre commercial, j'ai entendu la conversation entre deux enseignantes, leur mentalité m'écoeure et je n'ai que du mépris pour ça. Les enseignants rejettent les fautes sur leurs élèves, ces enseignants devraient plutôt se remettre en question et changer de méthodes.

Bon, je cesse de parler de cette secte d'incompétents, parlons de choses plus dignes. L'école devrait s'inspirer des méthodes de Georges Charpak, à travers le principe de "la main à la pâte" où les élèves apprennent à RAISONNER PAR EUX-MéMES et POUR EUX-MéMES.

Dans 20 ans, on va droit vers la catastrophe. Nous aurons laissé un échec comme héritage intellectuel et culturel. Si les jeunes de maintenant n'ont pas un niveau satisfaisant, ce sera le déclin de l'éducation. Un jour, les instits seront remplacés par des intérimaires inadaptés à la fonction d'enseignant digne de ce nom, et sans formation adéquate... Vous verrez, les générations futures vont payer cher nos négligences de maintenant. Ce sera très grave sur l'économie de notre pays dans 20 ans ! Pourquoi en sommes-nous arrivés là ? Pourquoi ?

On ne peut rien faire de concret dans cette société française bornée où les ministres ne sont pas d'accord avec les profs qui ne sont pas d'accord avec les parents d'élèves, personne n'est d'accord entre eux !

tu généralises trop ,il y a des enseignants qui font bien leur travail ,d'ailleur comme dans toutes les professions;

tu te demandes pourquoi on en ai arrivé là et bien ce n'est pas compliqué ,le nombre d'élèves par classe est trop élevé ; la population a augmenté et avant il y avait moins d'élèves par classe, et la preuve en est car les élèves en difficultés sont mis dans des classes de SEGPA ( Section d'Enseignement Général et Professionnel Adapté ) au collège et le nombre d'élèves par classe est là divisé par deux ;au lieu de trente il y en a quinze donc déjà ça veut bien dire que cette démarche fonctionne puisque l'on la met en pratique mais trop tard;il devrait y avoir une règle immuable disant qu'une personne ne peut raisonnablement instruire et aider chaque élève s'il y a plus de vingt élèves par classe ;

mais c'est un choix budgetaire on préfère mettre l'argent ailleur ( dans des chars,des transports de porte-avions obsolètes,des millions d'euros dans les fleurs de l'élysée,dans le pinard de euh l'élysée,le champagne euh de :o ,dans le renouvellement de la garde robe des flics,dans le renouvellement des ordinateurs et écrans plats "trop petits" bref la liste est longue et je suis sur qu'il y a plein d'autres choses complétement inutile mais c'est comme dans le budget d'un foyer ,on fait des choix et le plus mauvais choix en matière d'éducation est le manque de classes ouvertes aux élèves .

mais si tu te sens plus compétent que les enseignants à gerer un groupe délèves trop nombreux ,n'hésites pas passe le concours et tu peux aussi aller en Finlande voir combien ils sont par classe que ce soit élèves et enseignants .

et moi j'ai entendu deux députés l'autre jour au supermarché et bien ça voler pas haut donc j'en conclus que les députés sont tous sans ailes :o;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Oui je pense aussi que c'est trop généralisé et je ne t'ai pas vu parlé du nombre d eleve qui ne cesse d'augmenter, quid du nombre d'enseignant?

Il y a comme dans tous corps de métiers, des bons et des moins bons éléments.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Je crois que cela vient aussi de l'autorité que l'on a enlevé aux instituteurs. Il y avait des punitions, ils étaient soutenus par les parents et tout allait bien, il y avait un bon niveau. Les valeurs ont changées au détriment de l'éducation entre autre et on s'en plaint aujourd'hui. Ceux qui s'en plaignent ont la mémoire courte ou alors qu'ils s'adressent à leurs parents ou à leurs grands-parents. Il me semble que les soixantuitars y sont aussi pour quelque chose, quand ils ont voulu tout chambouler au nom de je ne sais quoi, peut-être ce qu'ils appelaient la liberté sous toutes ses formes. Nous en avons aujourd'hui le résultat mais il n'y a pas que ça mais aussi le boum de la consommation sous toutes ses formes par une évolution des nouvelles techniques etc. Il ne tient qu'au responsables politiques actuels avec les enseignants de changer les choses en dehors de tous partis politiques et cela de façon urgente, cela devient une cause à défendre, la langue française.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
benvolio Membre 4 845 messages
Disciple d'honneur de Manatthan‚ 33ans
Posté(e)
;):o
Modifié par benvolio

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité beetlejuice21
Invité beetlejuice21 Invités 0 message
Posté(e)

tu es trop général et en tant que futur enseignante (j'espère........) je suis choquée de lire ce genre de choses!

des profs, il y en a des mauvais et des très bons!

et arrêtons de jeter la caillasse à la tête du corp enseignant! les parents sont autant responsables de leurs jolies têtes blondes............ ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

rassure toi pulstar, sarko dégraisse le mamouth, 11200 emplois non renouvelés à l'éducation nationale. Le nombre de dépressions va augmenter donc du boulot pour les médecins. Peut être un peu plus de travail pour les vacataires.

je te soupçonne de faire le procès de la gauche à travers l'éducation nationale, mais peut être aussi que je me trompe. ;) concrètement que propose tu pour améliorer la situation sans que l'éducation nationale ne se mette en grève. Peut-être que tu pourrais encourager les gens à mettre leurs enfants dans les écoles privées, le problème c'est que tout le monde ne peut pas se le payer et que ce qui le peuvent ont déjà commencer depuis longtemps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
En Finlande, l'éducation est un succès parce que les élèves sont encouragés, soutenus et aidés. Ils deviennent autonomes et efficaces dans leur vie parce qu'ils ont pris confiance en eux-mêmes. Et ça, en France, PERSONNE ne le comprend ! Le système français marche sur l'humiliation et la tentative de faire fondre les gens différents dans une masse égalitariste où tout le monde doivent produire un même résultat à cause d'un programme scolaire imposé et arbitraire où tout le monde constatera des lacunes béantes comme l'absence de valorisation des sciences, de l'esprit critique et de l'astronomie !!!

Les scandinaves et les finlandais en particulier, pour les dictées, ne raisonnent pas en "nombres de fautes" mais en "nombre de mots justes" !

C'est une toute autre vision de l'éducation où l'émulation prend le pas sur notre système "concurrentiel". Chez nous, les meilleurs sont récompensés, les plus faibles blâmés donc encouragés dans leur complexe de médiocrité.

Ce n'est pas juste un problème général de méthode. J'ai vu beaucoup d'enseignants traiter certains élèves de "Nul", "Tu n'y arriveras pas !", "C'est pas comme ça qu'on fait !!", et autres réjouissances...

C'est donc assez ancré dans les mentalités éducatives.

Mais il y a de très bons enseignants aussi.

C'est donc qu'il y a plusieurs manières de faire au sein du même "moule".

Quelques gros points faibles de notre système :

-le manque de relais entre la réalité de l'enseignement (qui n'est pas la même partout en France !) et la plupart des décisions d'en haut

-le manque de soutien et de réflexion de l'éducation nationale en ce qui concerne des initiatives locales qui ont fait leurs preuves et mériteraient au moins d'être prises en compte.

-Manque de mesures efficaces : certains collèges croulent sous les élèves alors que d'autres sont désertés. Il manque d'enseignants alors que certains sont au mieux vacataires et galèrent.

-Programmes, horaires parfois fantaisistes.

-Une généralisation trop longue. Et à défaut de pousser à la polyvalence, elle disperse et démotive beaucoup d'élèves.

-...

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
la tite chouette Membre 90 messages
Forumeur en herbe‚ 27ans
Posté(e)

C'est vraiment facile d'accuser à tord et à travers les professeurs... mais il faut savoir une chose, c'est que ces même professeurs sont au service d'un Etat, donc de dirigeants ! Si on fait un peu plus attention on voit que les professeurs ne sont actuellement pas d'accord avec l'éducation nationale... Les professeurs font,comme dans chaque boulot leur travail, et être professeur c'est faire preuve de beaucoup d'invesstissement, alors ne remettons pas tout en cause ! Aujourd'hui le problème essentiel se trouve dans les méthodes de travail (et non pas dans la qualité des professeurs, ou alors il ne faut pas généraliser) !!

Travailler peut-être moins, mais plus efficacement c'est ce que nous attendons aujourd'ui de la France au niveau éducatif...

Je n'ai qu'une chose à dire: au lieu de crier trop fort que la faute viens des autres, commencez donc par chercher des solutions et ensuite proposer les si vous avez le crant de les assumer par la suite, comme les quelques personnes qui désepèrent en France a essayer de sauver notre pays !

Sur ce ... ciao ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 219 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)
C'est vraiment facile d'accuser à tord et à travers les professeurs... mais il faut savoir une chose, c'est que ces même professeurs sont au service d'un Etat, donc de dirigeants ! Si on fait un peu plus attention on voit que les professeurs ne sont actuellement pas d'accord avec l'éducation nationale... Les professeurs font,comme dans chaque boulot leur travail, et être professeur c'est faire preuve de beaucoup d'invesstissement, alors ne remettons pas tout en cause ! Aujourd'hui le problème essentiel se trouve dans les méthodes de travail (et non pas dans la qualité des professeurs, ou alors il ne faut pas généraliser) !!

Travailler peut-être moins, mais plus efficacement c'est ce que nous attendons aujourd'ui de la France au niveau éducatif...

Je n'ai qu'une chose à dire: au lieu de crier trop fort que la faute viens des autres, commencez donc par chercher des solutions et ensuite proposer les si vous avez le crant de les assumer par la suite, comme les quelques personnes qui désepèrent en France a essayer de sauver notre pays !

Sur ce ... ciao ! :o

;)

mais tu sais pour certains le mot dirigeant ne veut pas dire grand chose !

dirigeant veut dire dirige ,ordonne ,qui exerce et qui détient un pouvoir ,avoir la résponsabilité du fonctionnement :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant