La science vue par la foi

Pulstars Membre 74 messages
Forumeur en herbe‚ 39ans
Posté(e)

Certains auteurs éclairés par la foi écrivent ces mots :

La science actuelle qui utilise le mental réduit à lui même est incapable de répondre à toutes les questions alors que même à l'intérieur de ses propres limites, ses lacunes sont immenses. L'étude des phénomènes -qui ne se répètent jamais de façon identiques, réservant bien des surprises- lui donne déjà bien du fil à retordre ! Une certaine modestie l'incite à penser qu'elle s'en tiendra toujours à des vues fragmentaires, son ignorance s'amplifiant au fur et à mesure des recherches, et quand bien même, par un coup de baguette magique, les faits n'auraient plus de secret , elle saurait le comment d'une partie du tout et le pourquoi de rien.

Je réponds ceci:

La science actuelle ne répond pas à toutes les questions, c'est exact, mais ce qui fait la science c'est la compréhension du ¿comment ça marche¿. C'est-à-dire que la science ne s'occupe que de l'étude des mécanismes qui gouvernent la nature : la matière, les mouvements, l'énergie, les forces ; bref, tout ce que les sens perçoivent. La science est, certes, incapable de répondre aux questions qui concernent le ¿pourquoi¿ des choses, parce que les cinq sens ne peuvent percevoir autre chose que ce que la science analyse. Hors du champ sensoriel, on ne peut rien dire sur l'existant ou l'inexistant, c'est la suspension du jugement, on ne peut rien affirmer, et on entre dans ce que l'on nomme des ¿réalités extérieures¿ qui appartiennent à la spéculation métaphysique. Le ¿pourquoi¿ revêt une nature métaphysique, et les réponses de la métaphysique se trouvent dans l'appréciation libre, artistique ou esthétique de chacun sans que l'on puisse utiliser la raison comme moyen d'exploration. Le philosophe Wittgenstein résume la métaphysique ainsi : sur ce qu'on ne peut dire, il faut le taire. En métaphysique, l'imaginaire et l'émotionnel prennent le pas sur la raison.

Le principe de la méthode scientifique se résume par l'étude rationnelle et empirique des faits, en réalisant des observations, des expérimentations selon une démarche objective.

Toute recherche extérieure au champ du mental est métaphysique. On quitte alors le domaine scientifique pour se tourner vers la philosophie ou la spiritualité. La science occupe un domaine clairement défini, et la spiritualité se dévoue à son domaine propre à elle-même. Bref, la science et la foi sont fondamentalement distinctes.

Oui, les lacunes de la connaissance restent immenses. La science nous livre des paradigmes temporaires : les théories scientifiques. La connaissance scientifique est relative, elle ne constitue pas une vérité absolue, et c'est ce qui la rend humble, par rapport à certains courants de pensée qui prétendent détenir des vérités absolues et définitives qui renferment l'Homme et son mental. La science n'est qu'un moyen pour acquérir des connaissances, c'est le meilleur moyen d'extrapolation que l'on connaisse à ce jour pour comprendre comment est l'univers. La science ne répond donc pas à des questions lacunaires qui portent sur les causes premières ou des concepts métaphysiques.

En ce qui concerne les phénomènes, il est faux de considérer qu'ils ne se reproduisent jamais à l'identique, sinon aucune expérience scientifique ne serait possible dans le moindre laboratoire. De nombreuses découvertes scientifiques, à travers le monde, témoignent de l'efficacité de la recherche expérimentale. La chimie moderne est née des travaux de Lavoisier au XVIIIe siècle, l'astronomie moderne s'est développée à partir des travaux de Copernic, de Galilée et de Newton. Pourquoi alors affirmer que les phénomènes ne sont pas reproductibles ? Ce serait renier l'histoire des sciences et méconnaître la science sur sa définition.

Des phénomènes comme la météorologie sont très difficiles à prédire, mais il ne faut pas confondre la non-reproductibilité avec l'imprévisibilité. Il existe des connaissances qui proviennent d'études scientifiques sur les phénomènes gouvernés par le hasard : la théorie des probabilité et la théorie du chaos. Par exemple la science connaît, à travers la physique, les propriétés des gaz au moyen de connaissances empiriques parfaitement démontrées et prouvées qui sont la thermodynamique et la dynamique des fluides.

De plus, de nombreuses sciences permettent de prédire des hypothèses vérifiables, c'est le cas de la mécanique céleste, de la mécanique quantique, de la théorie de la relativité d'Einstein. Mais le déterminisme est limité et ne s'applique plus dans des théories liées au hasard, comme la théorie du chaos ou le principe d'incertitude de Heisenberg.

L'ignorance de la science est bien loin de s'amplifier, c'est le contraire qui se réalise : on en apprend de plus en plus chaque jour en sciences, et les publications scientifiques en témoignent. S'il y a une ignorance à plaindre, c'est celle professée par l'obscurantisme lié au spirituel qui maintient des dogmes complètement dépassés par l'évolution de la société. Et s'il y a un manque de modestie à plaindre, c'est bien celui de la religion qui prétend, elle, détenir les vérités ultimes et absolues, lesquelles sont impossibles à prouver par ceux qui les proclament. Bref, les religions sont mal placées pour donner des leçons à la science.

Soyons clairs sur une chose : la science ne s'occupe pas du spirituel car ce n'est pas son domaine, et le spirituel n'a pas à s'inoculer dans la science. La foi est une affaire personnelle et la science n'a qu'elle-même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

whatsername Membre 175 messages
Forumeur inspiré‚ 25ans
Posté(e)

Ta réflexion est juste je trouve... ;) Et je suis tout à fait d'accord avec toi...

Je pense que la spiritualité n'a rien de vrai, et il ne faut absolument pas s'en fier pour démontrer quoi que ce soit car c'est tout simplement un frein au progrès, contrairement à la science...

post-52192-1194167914_thumb.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mourmène Membre 711 messages
Forumeur forcené‚ 46ans
Posté(e)

pourquoi d'aprés vous certaines personnes veulent separer la science de la religion

la foi s'est personnel , on n' a pas besoin de preuve ou de la science on croit ou ne croit pas point

disent ils!

en réalité, les preuves scientifiques sont les seuls outils reconnus par la juridiction ces derniers ne souhaitent voir les religieux dans les tribunaux donc ils essayent de leur faire croire que la foi et loin de la science

autrement dit si on croit pas on peut critiquer un livre religieux comme bon nous semble puisque jamais des religieux pourront prouver au tribunal que ces livres sont vérités

mais si par hasard des religieux arrivent à prouver la véracité de ces livres par des preuves scientifiques methodes d'expertises reconnues par le tribunal les negateurs de ces livres religieux tel que le coran l'evangile et la thora seront pour la première fois comdamnable par la justice!

le tribunal ne pourra pas refuter la vérité puisque les preuves sont formelles emanant de ces propes laboratoires d'expertises et se prononcera donc en faveur de ces livres religieux et comdamnera les opposants qui étaient plus ou moins

libres de diffuser leur mensonges auparavant!

Modifié par mourmène

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ornithorynque vaniteux
Invité Ornithorynque vaniteux Invités 0 message
Posté(e)

Que la religion tripatouille ses trucs dans son coin et qu'elle ne pollue pas la science.

La science doit se préoccuper de la vérité, pas d'infirmer toutes les bêtises que peut déblatérer la religion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)

Il n'y a pas de vérité absolue.

Je suis scientifique et cela ne m'empêche pas d'être croyant. Je sais que la religion n'est pas une science, et qu'elle n'a pas besoin d'une démonstration. Toute vérité n'est pas démontrable. La religion est une vérité en soi.

La science repose sur un raisonnement qui inclut en son sein la démonstration couplée à la rigueur. Les outils utilisés par ces deux domaines sont tout à fait différents, et c'est pour cela qu'il convient de ne pas mélanger les deux domaines.

Ce n'est pas tant la religion qui est en conflit avec la science, mais plutôt ce que les hommes en font.

De nombreux grands esprits qui ont développé les sciences étaient de fervents croyants. Il suffit de prendre Pascal, Einstein, Newton, Descartes, mais encore les anciens pour en être certain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)

Pour moi, tant que la religion n'entrave pas les progrès de la science, il n'y a pas de problème.

La religion n'est pas basée sur la raison mais sur la foi. Un croyant ne demande pas des preuves scientifiques, il a la foi, c'est tout, et ça n'a pas à être remis en cause, c'est une liberté que chacun devrait avoir que de pouvoir croire en ce qu'il veut, même sans preuve.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ornithorynque vaniteux
Invité Ornithorynque vaniteux Invités 0 message
Posté(e)
Il n'y a pas de vérité absolue.

Je suis scientifique et cela ne m'empêche pas d'être croyant.

Pascalien ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Pour moi, tant que la religion n'entrave pas les progrès de la science, il n'y a pas de problème.

La religion n'est pas basée sur la raison mais sur la foi. Un croyant ne demande pas des preuves scientifiques, il a la foi, c'est tout

On peut avoir une foi aveugle sur n'importe quoi dont la science pas que sur la religion, la croyance aveugle n'est pas la même que la croyance éclairée. Pour le croyant éclairé sa foi est basé sur la raison car avoir foi ou croire c'est tenir pour vrai, pour tenir pour vrai il faut des preuves, dire que la religion est basée sur la foi c'est dire que la foi est basée sur la raison puisqu'il faut des preuve pour tenir pour vrai et devenir croyant.

La seule chose pour laquelle une religion peut entraver le progrès de la science c'est qu'elle a recours à une certaine éthique qui elle est relative aux individus et aux groupes d'individus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité shari
Invité shari Invités 0 message
Posté(e)

Je vais rééditer un message que j'ai deja posté , car il répond quelque peu à ce sujet de mon point de vue (le 2nde partie du post)

"La science ce n'est pas démontrer , c'est observer le monde , et parfois le comprendre , jamais l'expliquer ou le rationaliser. Les plus grands scientifiques sont des observateurs , les plus grands medecins sont des observateurs , pas des pseudos intellectuels bornés dans l'idée d'une vérité scientifique unique. Il n'y a pas de vérité , dans aucune science , la mécanique de Newton en est un bon exemple , puisqu'elle n'est pas stable , elle dépend du point de vue , du référenciel , du terrain (terme rapporté de la medecine chinoise) , elle est relative à chaque chose , à chaque personne ...

Einstein qui combat l'athéisme alors qu'il est lui même non croyant , l'humilité de Mendel et la peur de ce que ses découvertes engendreront plus tard , le regard sans cesse changeant de Galilée , voilà l'esprit scientifique fondamental , le regard sur le monde corrélé à la plasticité de l'esprit. Rester figé dans une vérité est contraire à la science , contraire même à la physiologie nerveuse (adaptative , souple) , d'ailleurs les propos de l'ami Encéphale sont un comble étant donné son pseudo.

Mais aujourd'hui , comme la foi l'a été autrefois , la science est utilisé comme un dogme , définissant un mode de vie uniforme (la nutrition , le choix du mobilier le moins usant pour la biomécanique humaine , la chirurgie esthétique , etc etc ... ) , servant aux puissances qui en tirent les avantages , la vérité scientifique (une ineptie totale) étant le fait d'arme principal. Avant la quête de l'immortalité était une appropriation religieuse (le paradis etc ...) , aliénante au possible. Aujourd'hui les puissances marchandes , financières , politique , ont pris le relais , avec une utilisation grossière de la science. Exemple criant de la medecine occidentale qui a créé des dépendances , qui a réussit à insérer ce désir profond d'immortalité chez les gens , alors qu'elle n'est pour absolument rien dans l'augmentation de l'espérance de vie (lire Yvan Ilich , nemésis médical). Le terme de guérison a également évolué dans ce sens , aujourd'hui guérir c'est être à nouveau apte à être un objet social , un rouage du fonctionnement de la société (dans la psychiatrie mais aussi dans le médecine somatique en générale) , avant guérir était un équilibre retrouvé entre corps et esprit , une vérité relative donc , qui se vérifie au niveau de l'espérance de vie (voir l'ile d'Okinawa et la philosophie du tao , qu'évidement la recherche occidentale s'est évertuée à attribuer au régime à base de poisson cru (régime qui par ailleurs serait responsable de beaucoup de maladies infectieuses au Etats Unis ).Bref

Pour moi la science , comme la foi , sont des principes humains , repris , utilisés et pervertis dans leurs fondements par des puissances les utilisant comme des dogmes , servant une vérité unique avantageuse. Je le vois tout les jours de manière croissante malheuresement. "

Modifié par shari

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)
On peut avoir une foi aveugle sur n'importe quoi dont la science pas que sur la religion, la croyance aveugle n'est pas la même que la croyance éclairée. Pour le croyant éclairé sa foi est basé sur la raison car avoir foi ou croire c'est tenir pour vrai, pour tenir pour vrai il faut des preuves, dire que la religion est basée sur la foi c'est dire que la foi est basée sur la raison puisqu'il faut des preuve pour tenir pour vrai et devenir croyant.

La seule chose pour laquelle une religion peut entraver le progrès de la science c'est qu'elle a recours à une certaine éthique qui elle est relative aux individus et aux groupes d'individus.

La parole sacrée révélée demeure une tradition dans certaines familles ou communautés. L'être humain accord du crédit à un être divin, et c'est l'acceptation d'une tradition. Il n'y a pas de croyance qui soit séparée d'une confiance, ici c'est l'acceptation d'une tradition.

Un croyant l'est par héritage, tandis qu'un homme de foi l'est par conviction. C'est pour cette raison qu'il convient de différencier le croyant de l'homme de foi.

Dans la croyance, il y a plein d'intermédiaires sociaux et culturels, c'est une croyance par habitude.

La foi quant à elle est en partie douloureuse car elle constitue un événement qui met en question notre conception. Pour cette raison, les hommes de foi sont plus rares que les croyants.

La principale différence entre la croyance et la foi tient aussi aux rapports du religieux au divin. Autant la croyance désigne généralement un rapport collectif à ce divin, autant la foi désigne un véritable face à face individuel entre l'homme et le divin. C'est pourquoi Blaise Pascal décrira ainsi sa nuit de conversion du 26 novembre 1654 : "Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob, non des philosophes et des savants."

Interprétation :

- la vraie foi n'est pas savante ni même livresque. Le coeur a ses raisons que les raisons ne connaissent pas. La vraie foi n'est pas commandée, ni par la société, ni par le savoir.

- plus proche de la mystique que de la religion.

Modifié par Gallium

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 222 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)
Pascalien ?

Non non, pascalin :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
"Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob, non des philosophes et des savants."

Leur dieu est omnipotent donc il peut se faire dieu des philosophes et des savants.

Un croyant l'est par héritage, tandis qu'un homme de foi l'est par conviction. C'est pour cette raison qu'il convient de différencier le croyant de l'homme de foi.

Un croyant et une personne de foi c'est la même chose et les deux peuvent l'être par héritage, par conviction, par une conviction héritée...

croire

1.Tenir pour véritable.

foi

6.Croyance, confiance.

conviction

1.Effet qu'une preuve évidente produit dans l'esprit, certitude que l'on a de la vérité d'un fait, d'un principe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)
Un croyant et une personne de foi c'est la même chose et les deux peuvent l'être par héritage, par conviction, par une conviction héritée...

croire

1.Tenir pour véritable.

foi

6.Croyance, confiance.

conviction

1.Effet qu’une preuve évidente produit dans l’esprit, certitude que l’on a de la vérité d’un fait, d’un principe.

Si nos dictionnaires font du mot " f o i" le synonyme du mot "croyance", il existe

pourtant entre ces deux termes une différence très nette que nous voudrions vous signaler,

parce que nous croyons qu'à l'heure actuelle cette distinction est de la plus haute

importance et nous intéresse au premier chef.

La croyance est une opinion pure et simple qu'on peut avoir héritée de ses pères,

d'une tradition, ou qu'on a acquise par l'éducation reçue.

Ainsi, il y a des croyances juives, musulmanes, hindoues, des croyances

chrétiennes : catholiques, orthodoxes ou protestantes.

Alors que la f o i est avant tout un acte du coeur qui engage la vie tout entière, la

croyance est plutôt un acte de l'esprit, sans grande influence sur la vie pratique. C'est au

fond, une adhésion intellectuelle à une doctrine ou à un ensemble de principes qu'on ne

cherche même pas à analyser et encore moins à définir et qui laisse l'homme dans son état

naturel.

La foi, au contraire, est une conviction ferme, constante et entière. Elle ne se

transmet pas avec le sang. Nous ne l'héritons pas de nos parents, de nos amis ou de nos

frères. Elle ne sort pas de notre coeur charnel mais est produite, dans les âmes, par la

puissance de Dieu, par l'illumination du Saint-Esprit, à l'ouïe de la parole de Dieu. Elle a

pour objet la révélation de Dieu et se manifeste par une confiance totale au témoignage de

Dieu et par une obéissance implicite à ses commandements.

Comme quoi se fier au simple dictionnaire ne suffit parfois pas à engager une réflexion complète.

Modifié par Gallium

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
C'est au fond, une adhésion intellectuelle à une doctrine ou à un ensemble de principes qu'on ne

cherche même pas à analyser et encore moins à définir et qui laisse l'homme dans son état

naturel.

Qu'elle est la nature du croyant si ce n'est sa foi puisqu'elle est une conviction ferme héritée de nos pères.

Elle a pour objet la révélation de Dieu et se manifeste par une confiance totale au témoignage de

Dieu et par une obéissance implicite à ses commandements.

Je peux avoir foi en la science et remettre en question l'existence de dieu.

Mais à ce que je comprend selon ce texte c'est qu'il faut d'abord être croyant et que la croyance soit exarcerbée par une intense conviction pour devenir une personne de foi et donc que la foi est un degré plus élévé que la croyance.

Comme quoi se fier au simple dictionnaire ne suffit parfois pas à engager une réflexion complète.

Il permet d'avoir une reflexion moins sujette à perdition. Comme quoi il ne suffit pas que de l'expérience de la vie pour se faire une reflexion complète il faut un dictionnaire surtout pour avoir plus conscience des raisons de son coeur que ses raisons ne connaissent pas et la connaissance c'est la vérité point commun entre la croyance et la foi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)

Rassurez-vous, le coup du dico n'est pas un reproche. C'est simplement une réalité. En philosophie, il faut souvent aller plus loin que les mots.

Quelle est la différence entre un Musulman et un témoin de Jéhovah ? Un Mormon ou un Raëlien ? Un Protestant et un Evangélique ? Il semblerait qu'il n'y en ai aucune au niveau de la foi. Tous ces adeptes ont la foi.

Leur différence est la croyance, le livre qui est considéré comme "Le Livre Révélé" et qu'ils ont choisi comme "Vérité Suprême"... et ne sachant vivre avec une foi sans motif, sans support, ils l'ont placée dans un livre, dans un concept et dans ceux qu'ils considèrent être les "savants" du livre. Ils font TOUS ça – réduire la Vérité, Dieu, la Vie à un livre qu'ils brandissent comme étant le seul fiable.

Il me semblait aussi avoir lu quelque chose d'intéressant ici : http://ananie.over-blog.com/article-differ...e-37581885.html

Modifié par Gallium

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Leur différence est la croyance

La différence est sur ce quoi repose leur croyance et dans ce cas c'est un livre et non la croyance.

Dire que l'on a la foi ce n'est que donner du prestige à la croyance et ce qui rend prestigieux la croyance c'est apparemment une vérité imposée comme la seule fiable ce qui fait que ces adeptes sont tous croyants et le prestige de cette croyance soit la foi est elle différente car ce prestige se fait par un livre différent pour chaque croyant comme étant le seul fiable. :coeur: :blush:

Modifié par Sodak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)

Je ne suis pas entièrement d'accord. L'homme de foi se distingue du croyant par le fait qu'il n'adhère pas par simple tradition. Imaginons une famille chrétienne depuis plusieurs génération. Les générations pourront être croyantes par l'acceptation traditionnelle qui est en réalité une confiance.

C'est cela qu'il faut différencier de celui qui adhère à la religion par conviction. Autrement dit qui ne dispose pas de l'héritage culturel, mais s'interroge, se remet en question, et trouve réponse dans le dogme. L'homme de foi se différencie ainsi du croyant.

Ce n'est pas une distinction à faire sur le plan linguistique, mais sur le plan religieux, émotionnel.

Concernant la croyance qui repose sur un livre ... qui contient les principaux traits de la croyance ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Bref, les religions sont mal placées pour donner des leçons à la science.

La science "contemporaine" est mal placée pour donner des leçons à la religion puisque chacun son domaine.

Ce n'est pas une distinction à faire sur le plan linguistique, mais sur le plan religieux, émotionnel.

Il est bien là le problème c'est que c'est une question de linguistique avant tout car la foi, la croyance aveugles ou non on les retrouve partout même en science pas seulement en religion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
12ansdage Membre 1 221 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)
pourquoi d'aprés vous certaines personnes veulent separer la science de la religion

la foi s'est personnel , on n' a pas besoin de preuve ou de la science on croit ou ne croit pas point

disent ils!

en réalité, les preuves scientifiques sont les seuls outils reconnus par la juridiction ces derniers ne souhaitent voir les religieux dans les tribunaux donc ils essayent de leur faire croire que la foi et loin de la science

autrement dit si on croit pas on peut critiquer un livre religieux comme bon nous semble puisque jamais des religieux pourront prouver au tribunal que ces livres sont vérités

mais si par hasard des religieux arrivent à prouver la véracité de ces livres par des preuves scientifiques methodes d'expertises reconnues par le tribunal les negateurs de ces livres religieux tel que le coran l'evangile et la thora seront pour la première fois comdamnable par la justice!

le tribunal ne pourra pas refuter la vérité puisque les preuves sont formelles emanant de ces propes laboratoires d'expertises et se prononcera donc en faveur de ces livres religieux et comdamnera les opposants qui étaient plus ou moins

libres de diffuser leur mensonges auparavant!

Oui, mais cela n'arrivera jamais car la bible, la torah, le coran, etc, ne sont qu'un tissus de conneries...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gallium
Invité Gallium Invités 0 message
Posté(e)
Oui, mais cela n'arrivera jamais car la bible, la torah, le coran, etc, ne sont qu'un tissus de conneries...

C'est ton opinion, et cela n'engage que toi. Mais il est inutile d'engager un débat théologique sur la question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant