Intelligence Artificielle

Tintagel Membre 499 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Salut,

Pensez-vous qu'un jour les machines seront capables d'une véritable intelligence ?

Avec conscience de soi, sentiments, etc.

(Il est assez difficile de définir l'intelligence, mais ici je veux dire "penser comme les humains").

Et si oui, l'intelligence humaine pourrait-elle être dépassée par celle des machines ?

Moi, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas possible, et je vais essayer d'expliquer mon point de vue :

Notre intelligence, (pour moi) c'est seulement des réactions électrochimiques entre nos neurones. Nous ne sommes que des interactions entre des atomes après tout.

Il est possible de simuler le fonctionnement d'un neurone sur ordinateur (d'ailleurs on utilise des simulations de cellule dans la recherche).

Si un jour nous atteignons la puissance de calcul nécessaire, et la connaissance suffisante du fonctionnement de nos cerveaux, il devrait être possible de simuler un cerveau entier, et donc de créer une véritable intelligence.

Cela pose le paradoxe de la chambre chinoise : il est possible de reproduire, mais infiniment plus lentement, le fonctionnement d'un ordinateur à l'aide d'un système d'échanges de bouts de papiers entre des personnes dans une pièce. Il est assez difficile de s'imaginer que cette pièce aurait une "intelligence". Pourtant, que ce soit des électrons dans des circuits électriques ou des bouts de papiers échangés, dans les deux cas nous sommes face à un "ordinateur" (au sens abstrait), une machine de Turing pour les connaisseurs.

De plus, si un jour l'homme arrive à créer une intelligence artificielle qui le dépasse en tout point, cette intelligence devrait donc être capable à son tour de créer une intelligence encore supérieure, et ainsi de suite. Bref, une telle intelligence artificielle est la dernière invention que l'homme aura besoin de faire.

C'est ce qu'on appelle la singularité technologique ; une sorte d'asymptote verticale dans l'évolution des techniques (par analogie avec les "singularités" en mathématique et physique).

Qu'en pensez-vous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

kennyprod Membre 28 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

entirement d'accord. l'homme saura créer une vrai IA autonome (si le temp ne lui manque pas) par contre avant que celle ci devienne plus evolué que la plus haute technologie qu'est l'etre humain il faudra savoir utiliser notre cerveau a 100% sinon je ne vois pas comment on pourrait le fair !!

entre parenthese je ne suis pas POUR a 100% je pense qu'il faut arreter de defier la nature qui est surement plus evolué que nous dans le sens de l'equilibre et de l'harmonie de vie.

nous sommes un cancer et les grand scientifique d'en haut trouverons le remède ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Rems06
Invité Rems06 Invités 0 message
Posté(e)

Je trouve la question posée par ce topic très intéressante.

Un grand classique du cinéma aborde cette question : c'est le film Blade Runner de Ridley Scott avec une scène culte jouée par Rutger Hauer, lorsqu'il est en train de mourir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)

Ou encore une scene culte du Film de Kubrick and Spieldberg (I.A.), le plus gros nave de l'histoire d'hollywood (en tout cas pour moi!), avec le mome qui miaule pendant la derniere demi-heure du film: "j'veux revoir ma maman"...

Si c'est pour avoir des androides aussi prise de tete, je prefere encore faire mon repassage moi-meme (ou demander a ma femme de le faire)!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Salut,

Pensez-vous qu'un jour les machines seront capables d'une véritable intelligence ?

Avec conscience de soi, sentiments, etc.

(Il est assez difficile de définir l'intelligence, mais ici je veux dire "penser comme les humains").

Et si oui, l'intelligence humaine pourrait-elle être dépassée par celle des machines ?

Moi, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas possible, et je vais essayer d'expliquer mon point de vue :

Notre intelligence, (pour moi) c'est seulement des réactions électrochimiques entre nos neurones. Nous ne sommes que des interactions entre des atomes après tout.

Il est possible de simuler le fonctionnement d'un neurone sur ordinateur (d'ailleurs on utilise des simulations de cellule dans la recherche).

Si un jour nous atteignons la puissance de calcul nécessaire, et la connaissance suffisante du fonctionnement de nos cerveaux, il devrait être possible de simuler un cerveau entier, et donc de créer une véritable intelligence.

Cela pose le paradoxe de la chambre chinoise : il est possible de reproduire, mais infiniment plus lentement, le fonctionnement d'un ordinateur à l'aide d'un système d'échanges de bouts de papiers entre des personnes dans une pièce. Il est assez difficile de s'imaginer que cette pièce aurait une "intelligence". Pourtant, que ce soit des électrons dans des circuits électriques ou des bouts de papiers échangés, dans les deux cas nous sommes face à un "ordinateur"

Je suis assez d'accord. Rien n'interdit de penser qu'on ne pourra pas créer des intelligences artificielles.

Cependant, restons prudent, rien ne garantit non plus que nous dépensios assez de ressources pour y arriver.

De plus, si un jour l'homme arrive à créer une intelligence artificielle qui le dépasse en tout point, cette intelligence devrait donc être capable à son tour de créer une intelligence encore supérieure, et ainsi de suite. Bref, une telle intelligence artificielle est la dernière invention que l'homme aura besoin de faire.

C'est ce qu'on appelle la singularité technologique ; une sorte d'asymptote verticale dans l'évolution des techniques (par analogie avec les "singularités" en mathématique et physique).

Qu'en pensez-vous ?

Je ne pense pas qu'il puisse y avoir d'assymptote verticale (horizontale à la limite, mais pas verticale). En effet, on ne peut pas indéfiniment faire mieux, et mieux on fait, plus il est dur de faire encore mieux.

De plus, les intelligences artificielles risque de souffrir d'un gros défaut : leur incapacité à se reproduire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fedayin Féal Membre 893 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Salut,

Pensez-vous qu'un jour les machines seront capables d'une véritable intelligence ?

Avec conscience de soi, sentiments, etc.

(Il est assez difficile de définir l'intelligence, mais ici je veux dire "penser comme les humains").

Et si oui, l'intelligence humaine pourrait-elle être dépassée par celle des machines ?

Moi, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas possible, et je vais essayer d'expliquer mon point de vue :

Notre intelligence, (pour moi) c'est seulement des réactions électrochimiques entre nos neurones. Nous ne sommes que des interactions entre des atomes après tout.

Il est possible de simuler le fonctionnement d'un neurone sur ordinateur (d'ailleurs on utilise des simulations de cellule dans la recherche).

Si un jour nous atteignons la puissance de calcul nécessaire, et la connaissance suffisante du fonctionnement de nos cerveaux, il devrait être possible de simuler un cerveau entier, et donc de créer une véritable intelligence.

Cela pose le paradoxe de la chambre chinoise : il est possible de reproduire, mais infiniment plus lentement, le fonctionnement d'un ordinateur à l'aide d'un système d'échanges de bouts de papiers entre des personnes dans une pièce. Il est assez difficile de s'imaginer que cette pièce aurait une "intelligence". Pourtant, que ce soit des électrons dans des circuits électriques ou des bouts de papiers échangés, dans les deux cas nous sommes face à un "ordinateur" (au sens abstrait), une machine de Turing pour les connaisseurs.

De plus, si un jour l'homme arrive à créer une intelligence artificielle qui le dépasse en tout point, cette intelligence devrait donc être capable à son tour de créer une intelligence encore supérieure, et ainsi de suite. Bref, une telle intelligence artificielle est la dernière invention que l'homme aura besoin de faire.

C'est ce qu'on appelle la singularité technologique ; une sorte d'asymptote verticale dans l'évolution des techniques (par analogie avec les "singularités" en mathématique et physique).

Qu'en pensez-vous ?

Un mot :Matrice. Dans ce film ce monde qui est le notre est une mystification, une vaste supercherie fabriquée par les toutes puissantes machines a l'intelligence artificielle qui nous contrôlent mais dont nous Ignorons jusqu a l'existence.

Poussée à l'extrême ont pourrait dire que c'est déjà arrivé! Que nous sommes déjà dedans et que personne s'en est encore éveillée.

Mais partant du précepte que ce n'est pas fait, il m'apparaît plus ou moins évident que les machines nous dépassent déjà sur certains poings exemple : leur vitesse de calcul en certains domaines! J'écrit présentement avec la voix pars un logiciel qui se nomme Dragon NaturallySpeaking. Je contrôle aussi tout mon ordinateur par la voix! Avec ce même logiciel.

Il est bien évident qu'il y a de moins en moins de limites a ce que peuvent faire les ordinateurs à l'exemple de l'êtres humains allant du néolithique à nos jours! Sous une simple basse de 0 et de 1 à l'exemple de l'êtres humains : vrai ou faux, bon ou mauvais, juste et injuste, Les sens tels que la Faculté par laquelle les êtres animés reçoivent les impressions du monde extérieur: vue, ouïe, toucher, goût, odorat, sont de plus en plus bien reproduits ainsi que la Faculté de comprendre les choses et d'en juger: certains pourraient dire que ce n'est que du calcul! Mais on pourrait aussi dire sa des êtres humains! Alors la question est somme nous des machines? Biologique, chimique non matérielle au sens communément accepté? Mais tout de même matériel! Qui nous dit qu'il n'y a pas des êtres qui ont déjà fait avec nous, ce que nous sommes en train de faire avec les machines? qui nous dit que notre code génétique n'est pas notre programme informatique?

Fedayin Féal. See you next time!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ame errante Membre 11 839 messages
La main qui mord‚ 36ans
Posté(e)

C'est vrai que lorsque l'on voit ce que peut bien donner l'IA, notement dans les jeux vidéo, il y a de quoi réfléchir.

Car les dévellopeurs sont bien ceux qui font le plus avancer cette technologie, la machine commence maintenant à nous observer et à agir en conséquence, à parrer nos stratégies.

Car jusqu'à présent, les ordis ne se contentaient que de suivre tel ou tel sénar, selon un script déjà tracé. Maintenant ils s'adaptent, analysent le comportement de jeu et cherchent les failles... en gros ils créent eux même un schéma de jeu..

Modifié par Ame errante

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
_plop_ Membre 2 325 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

En IA, il existe plusieurs domaine complétement differents. Je citerais les plus importants à mes yeux :

- Les système d'apprentissage (réseaux de neurons, apprentissage par renforcement, etc...) : système qui peuvent, à partir d'évenements et d'effets apprendre à y réagir de la meilleure façon.

- Les systèmes à base de connaissance ou système expert : système qui réponde à un événement en répondant à un ensemble de règles établies.

- L'analyse syntaxique et sémantique des langues naturelles

- Les meta-connaissance, c'est à dire la connaissance qu'un système à de lui-même et de ses connaissances.

- La logique

- L'intelligence artificielle distribuée qui s'applique aux systèmes multi-agent.

En partant du principe que le corps humain est une société de cellule, dont chacune a des mécanismes, une fonction, et un moyen de communication avec d'autres cellules, il est possible d'imaginer toutes les modéliser un jour pour monter un système multi-agent. Chaque cellule évolue avec le temps et fait, en conséquence, évoluer l'ensemble de sa société, c'est là qu'entrent en scéne les système d'apprentissage, qui feront évoluer le système expert qui régit le comportement de la cellule.

Actuellement, pour des raisons matérielles évidentes, ça n'est même pas la peine d'y penser.

On modularise donc la conception qu'on se fait de l'intelligence en tentant de faire fonctionner chaque module de façon cohérente avec les autres. Ainsi, pour rendre un robot intelligent, on y mettra, par pur antropomorphisme, plein de gadgets pour simuler les aptitudes physique de l'homme, puis plein de capteurs et un module d'analyse pour qu'il ait "conscience" de son environnement. Ensuite on y ajoutera un système expert pour qu'il sache répondre aux modifications de base de son environnement (reflexes), un système d'apprentissage, pour qu'il fasse évoluer son système expert en fonction des resultats de ses experiences et s'adapte donc aux contraintes de son environnement. Un module de raisonnement de base (qui lui permette, par exemple, de savoir que s'il sait obtenir l'état B à partir de l'état A et l'état C à partir de l'état B alors il sait obtenir l'état C à partir de l'état A) associé à un module de méta-connaissance, pour connaitre ses capacités et ses limites. Et enfin, un module de langues naturelles pour pouvoir communiquer avec l'exterieur, c'est à dire nous parce que les autres on s'en fout.

Voila un parfait petit robot qui serait presque opérationnel ... si nos connaissance de l'intelligence humaine étaient aussi avancées que nos connaissances en informatique ^^

Pour la seconde partie de la question, si nous arrivons à créer des machines intelligentes, je pense que l'intelligence des hommes peut être dépassée par celle des machines, comme elle pourrait l'être par celle des lamantins ou des moineaux. Une intelligence, par essence, évolue, ou regresse. Je ne vois pas pourquoi il y aurait des limites à ça.

Enfin, pour la question cachée de l'éthique, peut être sera-t-il temps de se la poser quand on saura le faire. Quel interête de savoir s'il est bien de faire quelque chose qu'on ne peut, de toute façon, pas faire ? Savoir si on doit autoriser les autres à le découvrir ? Qui te dit qu'empecher cette science d'avancer parce qu'on ne veut pas la voir appliquer ne vas pas empecher la découverte d'autres technologies qui peuvent sauver ou faire évoluer l'humanité ? La question de l'éthique et la science est beaucoup trop vaste pour être débattu dans un sujet qui ne lui est pas déstiné.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ame errante Membre 11 839 messages
La main qui mord‚ 36ans
Posté(e)

Qu'on ne peut pas faire, ça reste à voir.

Car je pense que dans le futur, on atteindra un niveau de technologie que l'on n'ose même pas imaginer à l'heure actuelle.

Y'a qu'à voir ce qu'on a fait en un siècle, c'est tout bonnement impressionnant...

Concernant la 1ère partie de ton texte, penses-tu que la nanotechnologie sera capable de reproduire un pseudo cerveau...

Avec des composants ayant chacun sa fonction, et communiquant entre eux...?

Modifié par Ame errante

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 139 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Je pense plus ou moins comme _plop_.

Comme souvent en informatique, ce ne sont pas les moyens techniques, l'outil qui posent le plus de problèmes (enfin ils en posent quand même ;) ), mais ce que l'on veut en faire.

Bref, concevoir une "intelligence", à savoir un protocole basé sur différents systèmes, modules, technologies diverses, ... selon des axiomes définis reste dans le domaine du possible.

Mais c'est la définition de ces axiomes qui pose problème.

On pourrait tout à fait créer une intelligence qui ne soit qu'une copie du modèle que l'on se fait de l'intelligence humaine : un modèle formaté, loin d'être abouti et certainement faux.

S'il s'agit de se baser sur des pseudos comportements psychologiques, comme cela a l'air souvent d'être le cas, oui le résultat peut ne pas être fameux.

Bref, les lacunes ne sont pas techniques (là c'est une question de temps, d'évolution technique), mais sont plutôt du côté des sciences humaines, etc ...

Et de même, la base de l'intelligence et de la conscience, de l' "existence" tourne également autour du concept de libre-arbitre. Une véritable intelligence, pour progresser et sortir d'un champ de réactions déterminé et clos, se doit d'intégrer une part de hasard, d'irraisonné, voire de déraisonnable. Et en cela, c'est accepter de se lancer vers un résultat totalement inattendu et aléatoire (avec tout ce que cela peut entraîner).

Mais bon, outre ces thèmes ressassés de SF, la vraie question selon-moi serait ... "pourquoi ?"

Et on rentre dans un débat philosophique : quel serait l'intérêt pour une société de créer des êtres conscients, alors qu'elle néglige 3/4 d'être humains, déjà existants ?

Bref, le Robot en tant qu'outil, accessoire, ... on pourrait appeler ça le progrès, je ne suis pas contre, même avec une dose d'IA car ça peut en effet nous rendre de grands services.

Mais le Robot en tant qu'extension de notre "humanité", ou comme recherche d'un idéal que l'humain sait ne pouvoir atteindre ... effectivement, on tombe dans l'éthique et la philosophie, et je suis de suite énormément plus réservé.

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fedayin Féal Membre 893 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Que se que l'intelligence ? et

Que se que l'artificielle ?

Nous avons nommer artificielle

artificiel,elle

(adjectif)

Ce qui se fait par art, qui n'est pas naturel.

Mais cette notion du naturelle est bonne jute pour nous!

C'est une subjectivité de notre conscience, l'être humais fait parti de cette nature. Mais cela ne signifie pas qu'il ne soit pas artificielle, cette définition du naturelle na de sens que dans la subjectivité de l'être humain. Qui peu confirmer que l'univers lui même n'est pas issu de l'artificielle, c'est a dire qu'il ne s'est pas fait par l'art d'un autre intelligence a l'exemple de ce que nous faisons avec les ordinateurs qui peu confirmer que nous ne somme pas des ordinateurs bio chimique?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TheReveller Membre 140 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

On dit que le côté gauche du cerveau est utilisé pour la logique, les mathématiques, la raison tandis que le côté droit du cerveau est utilisé pour l'imagination, la créativité, les émotions. Pour reproduire un cerveau autonome comme le nôtre, les deux côtés sont indispensables. Les scientifiques et les chercheurs sont a priori des personnes qui ont le côté gauche très développé et je ne doute pas qu'on puisse reproduire le côté gauche de notre cerveau.

Par contre, pour ce qui est du côté droit... Pour que ce soit possible, il faudrait d'abord prouver que tout ce qui se passe au niveau de l'être humain est matériel et calculable.

Vous croyez vraiment que l'on puisse reproduire à l'aide de matériel ce qui se passe en nous lorsque nous avons une pensée, lorsque nous imaginons, lorsque nous hésitons ? Justement, le doute, l'hésitation... Vous croyez que lorsque nous hésitons c'est simplement parce que notre cerveau est en train de faire une série d'analyses très complexes et que c'est pour cela que c'est long avant de prendre une décision ? Une machine n'hésite pas, c'est seulement le temps qu'elle prend pour faire ses calculs.

Et pour ce qui est des émotions ? Vous pensez que lors de notre conception, il y a un mélange de l'évolution du programme de base de votre mère qui se mélange à celui de votre père pour créer un nouveau programme de base qui va se développer en fonction des stimulis vécus au cours de la vie ?

Les sentiments, l'amour ? L'esprit artistique, ce qui fait qu'on trouve quelque chose beau ? La motivation, le désir, le besoin ? Tout cela pourrait être reproduit à l'aide d'une formule et d'un assemblage de pièces ? Donc, ça revient à dire que tout n'est que matériel ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Et de même, la base de l'intelligence et de la conscience, de l' "existence" tourne également autour du concept de libre-arbitre. Une véritable intelligence, pour progresser et sortir d'un champ de réactions déterminé et clos, se doit d'intégrer une part de hasard, d'irraisonné, voire de déraisonnable. Et en cela, c'est accepter de se lancer vers un résultat totalement inattendu et aléatoire (avec tout ce que cela peut entraîner).

En gros, tu veux simuler du libre arbitre par du hasard ?

Mais une décision prise sous l'effet du hasard est-elle vraiment libre ?

On en revient aux débats sur les limites de la liberté humaine :

On dit que le côté gauche du cerveau est utilisé pour la logique, les mathématiques, la raison tandis que le côté droit du cerveau est utilisé pour l'imagination, la créativité, les émotions.

Et bien "on" s'est fourvoyé ;) .

Qu'on ne peut pas faire, ça reste à voir.

Car je pense que dans le futur, on atteindra un niveau de technologie que l'on n'ose même pas imaginer à l'heure actuelle.

Y'a qu'à voir ce qu'on a fait en un siècle, c'est tout bonnement impressionnant...

Il ne faut pas oublier que la technologie dont on dispose à notre quotidien ne vient pas que du progrès scientifique, mais aussi de nos ressources en matières premières et en énergie fossile.

L'humanité aura bientôt épuisé ces ressources non renouvelables. Par conséquent, je doute que dans le futur il y ait un bond en avant (ou alors dans un avenir très lointain).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 139 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
En gros, tu veux simuler du libre arbitre par du hasard ?

Mais une décision prise sous l'effet du hasard est-elle vraiment libre ?

Mmh, pas vraiment.

Le hasard me parait indispensable pour sortir du "prévu".

J'évoquais plutôt le libre-arbitre comme possibilité justement pour ces intelligences artificielles à briser leur limites et faire parfois n'importe quoi.

Mais en effet, pour ce faire, et je rejoins mon propos, encore faudrait-il déterminer comment naît le libre-arbitre, y'a t'il une place au hasard, ou s'agit-il d'une suite de "réactions chimiques" ? (mais la succession de ces réactions ne tient elle pas du hasard ?).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
_plop_ Membre 2 325 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Et s'il suffisait tout simplement de modéliser un ensemble de cellule et de les laisser s'épanouir librement. Peut être finiraient-elles par se rassembler en société, hors tout les êtres vivants que nous connaissons ne sont ni plus ni moins, d'un point de vue physique, que des sociétés de cellules.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
En gros, tu veux simuler du libre arbitre par du hasard ?

Mais une décision prise sous l'effet du hasard est-elle vraiment libre ?

Mmh, pas vraiment.

Le hasard me parait indispensable pour sortir du "prévu".

Cela reste quand même assez artificiel comme méthode non ?
J'évoquais plutôt le libre-arbitre comme possibilité justement pour ces intelligences artificielles à briser leur limites et faire parfois n'importe quoi.

Mais en effet, pour ce faire, et je rejoins mon propos, encore faudrait-il déterminer comment naît le libre-arbitre, y'a t'il une place au hasard, ou s'agit-il d'une suite de "réactions chimiques" ? (mais la succession de ces réactions ne tient elle pas du hasard ?).

Cela suppose que le libre arbitre existe réellement, et qu'il pourrait être simulé par une machine.

Toutefois, nous n'avons aucune preuve scientifique de l'existence d'un libre arbitre. Au contraire, au vus de nos connaissances actuelles, l'existence de ce dernier semble peu probable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 139 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
Cela reste quand même assez artificiel comme méthode non ?

Oui, puisqu'il s'agit d'intelligence .. artificielle.

Toutefois, nous n'avons aucune preuve scientifique de l'existence d'un libre arbitre. Au contraire, au vus de nos connaissances actuelles, l'existence de ce dernier semble peu probable.

Comment peut on prouver scientifiquement une notion ? Le libre-arbitre est difficilement définissable de manière scientifique, non ?

Il est surtout relatif ...

S'il s'agit de savoir si un individu est capable de prendre une décision (quelque soit le cheminement biochimique ou psychologique qui l'y amène, que ce cheminement soit déterministe ou non) en dehors de toute contrainte d'individu ou d'environnement, alors la notion de libre-arbitre me semble avoir un certain sens et une réalité philosophique. Tel qu'il est, l'individu suit sa décision (même si celle-ci n'est pas fortuite).

Après savoir si un individu est scientifiquement libre de lui même, c'est poussé un peu plus loin la définition du libre arbitre, et ça n'est de toute façon pas mon propos. Connaître la chimie interne, le fonctionnement interne du système "individu", cela peut être intéressant, mais pour moi la notion de libre-arbitre prend son sens dans les interactions entre ces systèmes individus, et non pas dans leur fonctionnement interne. Du moment qu'un individu prend une décision sans interactions remarquables d'autres individus, il possède son libre-arbitre.

Mais bon, j'ai une définition sans doute très subjective.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dimi5617 Membre 630 messages
Forumeur forcené‚ 30ans
Posté(e)

Y'a un programme en Amérique du Nord (Canada et USA d'après France 5) qui utilise des groupement, croisement de fichier contre la criminalité (en locurence les violences sexuelles) et qui est testé en France pour les mêmes raisons. D'après certains collaborateurs du logiciel anti-criminalité outre-atlantique, il serait intervenu maintes fois dans des affaires de violences. Le problème s'est qu'il est centralisé que sur les grands criminels (morts ou existant encore maintenant).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

ça n'est pas qu'une définition très subjective pheldwyn.

C'est aussi la seule définition pratiquement utilisable.

Nous ne pouvont pas plus dire si les humains possèdent un libre arbitre.

Donc la question, c'est de savoir plutôt comment se comporter vis à vis des machines intelligentes.

Pour ma part, je crois que pour préserver notre humanité, il nous faut agir avec affection et irrationalité vis à vis de ces machines. Donc comme on le fait vis à vis d'autres être "vivant".

Il y a en effet un gros risque à nous comporter de manière "inhumaine" avec des machines ayant des comportements non différentiable de comportement humain. C'est quelque part aussi nous apprendre à nous comporter de manière inhumaine avec des humains.

Je pense donc que pour défendre l'humanité, plus que pour se préserver d'éventuelles représailles des machines, nous devons considérer les intelligences artificielle avec respect !

C'est aussi, par la même, une manière de nous apprendre à nous comporter avec respect vis à vis des autres humains.

Sinon, pour ce qui est des premières questions, je pense que bien sûr on arrivera à construire des intelligence artificielle semblable aux humains.

Le problème qui va se poser, c'est qu'on va aussi créer des intelligences non-semblables aux intelligences humaines.

Et que ça n'est jamais arrivé dans l'histoire de l'humanité. (ou disons, plus exactement, d'intelligence qui pourraient nous concurrencer dans certains domaines)

Après, savoir si elle nous sont supérieur ou non est un non sens.

N'en déplaise aux adeptes des tests de QI, l'intelligence n'est pas un objet défini selon une seule dimension, mais s'approche plus d'un objet possédant une infinité de dimensions. Donc on ne peut pas comparer deux intelligences selon une même échelle.

Deux intelligences différente possèdent des qualités et défauts différents. Et même une infinité de qualités et de défaut différents.

De plus, je crois que la confrontation à la différence, malgré la peur qu'elle provoque continuellement, nous a toujours bien plus apporté que nuis.

Je crois donc que la confrontation entre les intelligences humaines et artificielle ne pourra que nous apporter mutuellement.

Après, c'est à nous a nous montrer assez intelligent pour apprendre aux intelligences artificielles que les différences nous enrichissent.

Là je nous sens plutôt mal partit. Mais si elles ne pensent pas comme nous, peut être auront elle des comportements moins racistes. (on peut espérer)

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant