Que pensez vous du suicide?

miss rosy Membre 157 messages
Forumeur inspiré‚ 55ans
Posté(e)

Pour moi, ce n'est ni de la lacheté, ni du courage. C'est un acte qui marque le refus de continuer à vivre. Le dénie de sa situation, le refus de continuer à se sentir mal, une anticipation de ce qui nous pend au nez. Je crois qu'il faut respecter le choix des personnes qui se suicident, c'est leur bon vouloir qui s'exprime( à moins d'une pathologie particulière) Parfois, le ras-le-bol général n'est plus supportable. Que ceux qui restent jugent cet acte comme lache, normal, ça leur permet de moins se poser de questions sur ce qu'ils auraient du essayer de faire. Ca déculpabilise un peu. Chacun est encore libre de faire ce qu'il veut de sa vie et j'espère que ça durera.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

nanouchka47 Membre 6 379 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Dans l'actualité d'aujourd'hui, il y a 1 suicide tous les 30 secondes dans le Monde:

Révélation de l'organisation mondiale de la Santé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bestMuse Membre 3 056 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

dans un moment de faiblesse un acte de courage...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

ça dépend des situations.

De toute manière, c'est un acte emminament respectable ! Chacun à le droit de vie et de mort sur sa propre vie.

C'est souvent un acte masochiste ou sacrificiel (la même chose pour moi) poussé à l'extrême.

Je ne dirais pas que c'est lâche, ça peut paraitre malsain, mais une chose est sûre, c'est toujours un échec de notre société que ça symbolise.

La plupart des suicides sont la preuve répété que notre monde est mal fait !

Personnellement, je me suiciderai plus tard, mais seulement quand j'aurai l'impression d'avoir accomplis ma vie. Quand je serai comblé et accomplit.

Un suicide heureux en quelque sorte, pour mettre un point final à mon histoire, quand je la jugerai parfaite.

Plus que ce genre de suicide là, c'est plutôt le suicide déprimé qui me dérange.

Plus qu'un acte lâche, c'est surtout un gâchis extraordinaire de mourir quand on peut encore vivre. Mais notre vie nous appartient et on est parfaitement libre de vouloir la gâcher si on en a envie.

Tout ça me fait penser à une phrase de gotique qui m'a pas mal touché.

La mort est la récompense ultime de ceux qui ont enduré la vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caroleen Membre 929 messages
Forumeur accro‚ 28ans
Posté(e)

Déjà je vous rassure c'est pas moi qui veut me suicider.

Dans ma classe, il y a une fille avec qui je traine durant les cours. Et je l'ai vu pleurer à coté de moi ce matin je lui ai donc demander ce qu'elle avait.

Elle m'a écris sur un bout de papier et m'a dis implicitement qu'elle pensait au suicide. Elle me dit que personne ne fait gaffe à elle que tout le monde la considère comme une moins que rien pour redire poliment ses termes et elle disait que ce monde serait mieux sans sa présence.

Bien sur je me suis empressée de lui sortir des arguments mais têtue comme elle est elle m'a répondu que je réussirai pas à la faire changer d'avis.

Ca me fait vraiment trés mal au coeur, elle ne se rend pas compte de ce qu'elle dit et dés que j'essaie de lui parler elle se bloque et part. Je ne sais pas quoi faire et j'ai peur qu'elle fasse une connerie, surtout qu'elle m'a dis qu'elle a déjà essayer à 5 reprises. Je sais qu'elle souffre de beaucoup de problèmes de santé et que ces parents ne l'aident pas ils s'en foutent d'elle même moi je le vois. Je ne sais pas quoi faire elle dit qu'elle ne se confie à personne. Elle s'enferme...

D'habitude j'arrive à aider les gens mais là elle ne veut même pas m'écouté dés que je commence elle s'en va.

Je raconte cela ici car cela m'aide d'en parler et cela me fait vraiment beaucoup de peine j'ai même verser quelques larmes car je tiens beaucoup à elle mais elle croit que c'est juste un peu de compassion...

Je bloque et je culpabilise car j'ai l'impression de ne servir à rien et d'etre trop incapable pour l'aider ;) .

Modifié par Caroleen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité peterwaradin
Invité peterwaradin Invités 0 message
Posté(e)

Salut! ;)

Puisqu'elle ne semble pas t'écouter,tu n'as qu'à prévenir ton prof principal qui pourra faire pression sur ses parents afin qu'ils fassent quelque chose.Je ne comprends pas comme on peut être aussi indifférent face aux souffrance de son propre enfant.C'est peut-être de là que viendrait le problème de ton amie.Elle souffre de carence affective.N'a-t-elle pas des frères et/ou des soeurs à qui tu puisses faire part de ses intentions suicidaires?Peut-être qu'ils sauront comment l'appaiser.Quoi q'uil en soit,tu n'as pas à culpabiliser car tu as fait tout ce qui était en ton pouvoir pour lui venir en aide.Personne ne pourrait te reprocher de n'avoir rien fait!

Au demeurant,peut-être qu'elle fait tout ça uniquement dans le but d'attirer l'attention.C'est quelqu'un qui ordinairement doit être très réservée pour ne pas dire introvertie et elle en a tout simplement marre de son isolement.

Il est peu probable qu'elle passe à l'acte(malgré ses tentatives précédentes,du reste,invérifiables).Elle a tout simplement besoin qu'on l'aime! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ichliebetomkaulitz Membre 166 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

ma soeur (jumelle) et moi avons essayer de se suicider,mais je vais te dire quelque chose...

quand on dit a quelqu'un que l'on va se suicider c'est soit que l'on est trés proche lui comme un frère jumeau ou jumelle(comme moi en gros xD)et que l'on se sent asser a l'aise.

j'ai aussi une "copine" qui voulais le faire elle nous l'as dit elle ne l'as pas fait et pourtant elle était super convaincante!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité peterwaradin
Invité peterwaradin Invités 0 message
Posté(e)
ma soeur (jumelle) et moi avons essayer de se suicider,mais je vais te dire quelque chose...

quand on dit a quelqu'un que l'on va se suicider c'est soit que l'on est trés proche lui comme un frère jumeau ou jumelle(comme moi en gros xD)et que l'on se sent asser a l'aise.

j'ai aussi une "copine" qui voulais le faire elle nous l'as dit elle ne l'as pas fait et pourtant elle était super convaincante!!

C'eest exactement ça.En fait la plupart du temps,mais pas toujours hélàs,les menaces ne sont pas mises à exécution.Parfois même,la personne qui les formules n'a même pas l'intention de passer à l'acte.C'est simplement un appel au secours,et/ou un cri de désespoir!

Il faut savoir être à leur écoute même si de prime abord ils peuvent vous paraître indifférents,voire rétifs à ce que vous leur disez!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ame errante Membre 11 839 messages
La main qui mord‚ 36ans
Posté(e)

En général ceux qui vont passer à l'acte sont ceux qui n'en parlent pas.

Les autres sont ceux qui ne veulent pas passer par là, mais ayant besoin d'attention.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité peterwaradin
Invité peterwaradin Invités 0 message
Posté(e)
En général ceux qui vont passer à l'acte sont ceux qui n'en parlent pas.

Les autres sont ceux qui ne veulent pas passer par là, mais ayant besoin d'attention.

Tu as parfaitement résumé le fond de ma pensée! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lily.jolie.rose.blanche Membre 217 messages
Forumeur activiste‚ 35ans
Posté(e)

Je pense qu'il faut que tu ailles voir l'infirmière de ton lycée !!! et oui c'est elle qui devrait la convoquer pour en parler et convoquer les parents au nécessaire après.

On ne peut pas juger si elle le fera ou pas.

Ma mère (et voici l'un des drames de ma vie) le répétait tout le temps. Puis, un jour elle est passée à l'acte. Mon frère l'a vu absorber tout un tas de médoc et puis il a crié au secours. Mon père accourt et puis elle tente de se sauver. Elle était histérique. Mon frère m'appelle. Je sors de ma chambre et remarque un truc étrange ma mère est bien hystérique, crie et pleure son désespoir. Elle est dans le jardin, refuse de rentrer se mettre au chaud et s'assoir sur le canapé. Je connais bien les médocs et monte dans sa chambre pour voir les boites ingérés. Merde, du paracétamol, beaucoup trop et puis des antidépresseurs, des antidouleurs et des anti inflammatoires. Le mélange et les quantités risquent à tout moment de la faire plonger dans le coma. Je décide d'appeler les pompiers. IL faut faire très vite. J'explique ce qui se passe, donne mon adresse, je comptabilise avec le pompier au tél tout ce qu'elle a injéré. Les pompiers sont en chemins, ma mère crie qu'elle me déteste et me pardonnera jamais de les avoir appeler. Ma mère est à l'étage avec moi et mon père. Les pompiers sonnent, j'accours au portail (mon bb pleure sans sa chambre, pas le temps de men occuper ! c'est très dur) Mon mari me rappelle sur mon portable, il sera là dans 5 minutes pour soccuper du petit.

Trois pompiers est à l'étage avec ma mère elle se calme et commence à partir. Je suis dans la salle à manger avec les boites des médocs on recomptabilise. Le samu est en route. Un des pompiers interpelle celui avec qui j'étais. Elle est dans les pommes. Je remonte à l'étage avec les pompiers, un pompier lui fou des claque à réveiller un mort, elle réagit plus. Je lui crie dessus et un pompier décide de me faire redescendre, je parle directement avec le médecin du samu qui toujours en route pendant que les pompiers la mettent dans leur camion. J'explique tous les antécédents de ma mère, elle est atteinte d'une maladie (sarcoidose). Le samu arrive et lui font direct une perfusion avec un anti poison pour le paracétamol. elle ira ensuite en réa pendant 3 jours puis un service pour le fois. elle n'a rien oufffff. Mais voilà la trouille !

Elle a pleuré dans mes bras et s'est excusé mais comment oublier. Si je n'avais pas téléphoné au pompier, elle nous aurait quitté. Mon père semblait dépasser par les évenements. Et je sais pas pourqoi mais ce jour là, j'avais pris les reines de son sauvetage et javais ordonné à mon père de lui parler et de ne pas la lacher. Merci papa de ta collaboration. Et merci de m'avoir encourager à suivre bien avant ca des cours de secourismes ...

ENfin tout ca pour dire, que le suicide s'est lache et que ca fait soufrir un entourage.

N'hésite pas à aller voir l'infirmière ! c'est très important.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Slumpy
Invité Slumpy Invités 0 message
Posté(e)

envisage un projet avec elle, un voyage, une sortie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité peterwaradin
Invité peterwaradin Invités 0 message
Posté(e)
Je pense qu'il faut que tu ailles voir l'infirmière de ton lycée !!! et oui c'est elle qui devrait la convoquer pour en parler et convoquer les parents au nécessaire après.

On ne peut pas juger si elle le fera ou pas.

Ma mère (et voici l'un des drames de ma vie) le répétait tout le temps. Puis, un jour elle est passée à l'acte. Mon frère l'a vu absorber tout un tas de médoc et puis il a crié au secours. Mon père accourt et puis elle tente de se sauver. Elle était histérique. Mon frère m'appelle. Je sors de ma chambre et remarque un truc étrange ma mère est bien hystérique, crie et pleure son désespoir. Elle est dans le jardin, refuse de rentrer se mettre au chaud et s'assoir sur le canapé. Je connais bien les médocs et monte dans sa chambre pour voir les boites ingérés. Merde, du paracétamol, beaucoup trop et puis des antidépresseurs, des antidouleurs et des anti inflammatoires. Le mélange et les quantités risquent à tout moment de la faire plonger dans le coma. Je décide d'appeler les pompiers. IL faut faire très vite. J'explique ce qui se passe, donne mon adresse, je comptabilise avec le pompier au tél tout ce qu'elle a injéré. Les pompiers sont en chemins, ma mère crie qu'elle me déteste et me pardonnera jamais de les avoir appeler. Ma mère est à l'étage avec moi et mon père. Les pompiers sonnent, j'accours au portail (mon bb pleure sans sa chambre, pas le temps de men occuper ! c'est très dur) Mon mari me rappelle sur mon portable, il sera là dans 5 minutes pour soccuper du petit.

Trois pompiers est à l'étage avec ma mère elle se calme et commence à partir. Je suis dans la salle à manger avec les boites des médocs on recomptabilise. Le samu est en route. Un des pompiers interpelle celui avec qui j'étais. Elle est dans les pommes. Je remonte à l'étage avec les pompiers, un pompier lui fou des claque à réveiller un mort, elle réagit plus. Je lui crie dessus et un pompier décide de me faire redescendre, je parle directement avec le médecin du samu qui toujours en route pendant que les pompiers la mettent dans leur camion. J'explique tous les antécédents de ma mère, elle est atteinte d'une maladie (sarcoidose). Le samu arrive et lui font direct une perfusion avec un anti poison pour le paracétamol. elle ira ensuite en réa pendant 3 jours puis un service pour le fois. elle n'a rien oufffff. Mais voilà la trouille !

Elle a pleuré dans mes bras et s'est excusé mais comment oublier. Si je n'avais pas téléphoné au pompier, elle nous aurait quitté. Mon père semblait dépasser par les évenements. Et je sais pas pourqoi mais ce jour là, j'avais pris les reines de son sauvetage et javais ordonné à mon père de lui parler et de ne pas la lacher. Merci papa de ta collaboration. Et merci de m'avoir encourager à suivre bien avant ca des cours de secourismes ...

ENfin tout ca pour dire, que le suicide s'est lache et que ca fait soufrir un entourage.

N'hésite pas à aller voir l'infirmière ! c'est très important.

En fait,les psys ont remarqué que plus un individu parle de se suicider,moins il y a de chances qu'il passe à l'acte!C'est souvent ceux qui sont le plus discret qui franchissent le pas!De toute évidence,l'amie de Caroleen,illustre le premier cas.Ses menaces sont un appel au secours.Au demeurant,le meilleur moyen de savoir si elle est réellemnt déterminée à mettre fin à ses jours,c'est de constater si oui ou non elle porte des traces(souvent au niveau du poignet)de ses tentatives passées.Dans la négative,on pourrait en conclure que l'intéressée n'avait jamais eu l'intention de le faire!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lily.jolie.rose.blanche Membre 217 messages
Forumeur activiste‚ 35ans
Posté(e)

Malheureusement, je ne suis pas d'accord avec toi péterwaradin.

J'ai taffé avec des psys, et sur le passage à l'acte, je dirais qu'il y a autant d'individu qui en parle et autant qui sont discret sur ce sujet.

Il ne faut pas prendre de risque et en parler soit à une assistante sociale ou une infirmière de l'école. Elles sont là pour ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité peterwaradin
Invité peterwaradin Invités 0 message
Posté(e)
Malheureusement, je ne suis pas d'accord avec toi péterwaradin.

J'ai taffé avec des psys, et sur le passage à l'acte, je dirais qu'il y a autant d'individu qui en parle et autant qui sont discret sur ce sujet.

Il ne faut pas prendre de risque et en parler soit à une assistante sociale ou une infirmière de l'école. Elles sont là pour ça.

Mais ce que tu ne comprens pas c'est que même si elle a vraiment l'intention de se suicider(ce que je ne crois pas un seul instant,pour les raisons évoquées plus haut),personne ne pourra l'en empêcher,et encore moins une infirmière qui n'est sans doute pas compétente pour faire face à ce genre de situation.Je t'assure,que là où les proches ne peuvent rien,personne ne pourra faire grand chose,à moins de la mettre sous surveillance.Et encore!Il y a es exemples dans l'Histoire (Goering) d'individu qui ont finalement réussi à se suicider,malgré une forte surveillance!Quand on veut,on peut!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olddirtydogg Membre 20 messages
Forumeur balbutiant‚ 36ans
Posté(e)

suicide=faiblesse

la vie faut l affronter

si on commence a vouloir se tirer une balle ou avaler des cachetons a chaque fois que ca va mal, il n y aurait plus grand monde sur terre.

si on ne veux plus vivre pour soit, on peut toujours vivre pour les autres, au lieu de gacher une vie. c est tellement egoiste le suicide

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Neige mystérieuse Membre 12 messages
Forumeur balbutiant‚ 35ans
Posté(e)

Qui n'a jamais pensé au suicide de toute façon ?

Je crois que c'est une étape importante et qui permet certaines prises de consciences.

Un bon ami (à l'époque) m'a dit un soir de grandes eaux (pour mes yeux) : "L'envie de crever vient d'une prise de conscience mal digérée"

Ca m'a vacciné à vie.

J'ai une autre façon de penser aussi dans "ces moments là" : "Plutot que de mourrir physiquement pour des choses/gens qui n'en valent pas la peine (tous des cons !), je vais mourrir, sauf pour moi !"

C'est simplement dire "une nouvelle vie".

Pour exemple, il y a longtemps je faisais beaucoup de Karate et je ne rêvais que d'en faire ma vie.

Un sombre soir, plutôt que de me tuer, je me suis dit que j'allais agir comme si j'étais mort, à savoir disparaitre et aller vivre ailleurs.

Vivre en esprit vagabond mais tout en gardant son corps ;)

Je pensais aux grandes campagnes et me voyais déjà avec mon sabre à la ceinture :o

Rêves d'enfant ! :D

Cependant, se dire que l'on peut echapper aux cause de cette baisse de moral peut permettre de tenir le coup et se rendre compte qu'on existe vraiment, et, qu'au fond, on choisit seul la direction de son existence :o

Tout le monde me suit ? *rougie*

Bon courage miss, et tout le monde ! :o

NM.

Modifié par Neige mystérieuse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Karl* Membre 298 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)

av-41537.jpg

;):o:o:o :D :D :D :D

Je veux le même

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caroleen Membre 929 messages
Forumeur accro‚ 28ans
Posté(e)

Je vous tiendrais au courant ;).

Merci à tous

Modifié par Caroleen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Neige mystérieuse Membre 12 messages
Forumeur balbutiant‚ 35ans
Posté(e)
En général ceux qui vont passer à l'acte sont ceux qui n'en parlent pas.

Les autres sont ceux qui ne veulent pas passer par là, mais ayant besoin d'attention.

Tout à fait d'accord...

A mon avis, TOI, tu devrais commencer par une chose : Prendre du Recul.

Pleurer pour elle et compagnie est tout à fait légitime mais j'ai l'impression que toutes les deux vous vous "prenez un peu la tête".

Je m'explique :

C'est une façon pas forcément très conventionnelle mais détache toi un peu de la situation (mentalement prend du recul, là tu me sembles avoir royalement le nez dans le guidon) et tente de faire comprendre à la fille que ce qu'elle dit est... ridicule.

Il est possible qu'elle te dise qu'elle te hais, que tu es comme tous les autres et blablabla...

C'est normal, son ego est blesssé. Il faut juste lui dire que, par exemple, vous êtes en cours et que tu as besoin d'écouter et elle aussi.

Démontre lui par a+b que ce n'est que son ego qui parle et que sa situation n'est pas à plaindre (même si tu et nous pensons qu'elle l'est)...

Joue sur le domaine de l'ego, j'insiste, car c'est bien que de ça qu'il s'agit. Pique son Ego d'une autre manière : "bah, tu n'as même pas le courage de vivre malgré ça ?"

"Tu ne trouves pas ridicule ? Pense qu'il est bien possible que ça soit toi qui ne veuille pas voir les autres plutot que l'inverse."

"As tu tant besoin des autres pour vivre ?"

"Tu dis cela et me rejette alors que ça me touche ? C'est à deux personnes en même temps que tu fais du mal..."

Bref le genre de choses qui lui feront (j'espère) prendre conscience qu'elle a un impact dans le monde.

Et peut etre que ca vient d'elle, le problème.

Et non ça n'est pas enfoncer la personne... plus tu la soutient plus elle va continuer dans cette optique.

Lorsque quelqu'un vous dit "je suis trop con"

vous répondez "mais non, arrete enfin"

et lui "mais si, lache moi je te dis que..."

Et ca continue sans fin.

Essayez donc (ça doit être déjà fait) "je suis trop con"

"Ca c'est vrai ! Ca me fait plaisir que tu l'admettes enfin."

Personne interloquée, vexée pour un moment, mais au moins.

Il ne faut pas accepter de se faire avoir dans ce genre de "jeu". C'est en n'y rentrant pas et en déstabilisant l'autre que l'on peut arriver à quelque chose de CONSTRUCTIF avec lui.

Bon courage.

NM.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant