Que pensez vous du suicide?

marielle Membre 1 921 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
pict_63961.jpg

Les suicides font plus de victimes que la route


13 Janvier 2005-01h00

Selon des chiffres de l'Institut national de statistiques (INS) datant de 2001, 6,3% des Belges souffrent de dépression, dont 7,5% des femmes et 5,0% des hommes.

Le commissaire européen en charge de la Santé, Markos Kyprianou, entend élever la santé mentale au rang des priorités de l'UE, le nombre d'Européens se suicidant chaque année étant plus élevé que les victimes de la route. «Les maladies mentales sont tout aussi mortelles que les maladies physiques, comme le cancer», a commenté mercredi le Chypriote à l'occasion de la tenue à Helsinki d'une conférence ministérielle de l'OMS sur la santé mentale. «En Europe, on compte chaque année davantage de suicidés que de victimes d'accidents de voiture ou d'homicides. Pourtant la santé mentale bénéficie d'étonnamment peu d'attention», a-t-il ajouté.

Quelque 58.000 Européens décèdent chaque année des suites d'un suicide ou d'automutilations, soit plus que les 50.700 décès annuels sur les routes cumulés aux 5.350 victimes annuelles d'homicides. La plupart de ces suicides sont liés à une maladie mentale, et en particulier la dépression, selon la Commission européenne. 15% des personnes souffrant de dépression se suicident, et 56% tentent de le faire. Selon des chiffres de l'Institut national de statistiques (INS) datant de 2001, 6,3% des Belges souffrent de dépression, dont 7,5% des femmes et 5,0% des hommes. La tranche d'âge la plus touchée est celle des 65-74 ans. La dépression est particulièrement prévalente à Bruxelles où elle touche 8% de la population.


Source: La Libre Belgique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

jun_jou Membre 176 messages
Forumeur inspiré‚ 37ans
Posté(e)

et oui, et pourtant personne n en parle, pourquoi est ce que cel apparit comme un sujet tabou ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kendo Membre 710 messages
Forumeur forcené‚ 33ans
Posté(e)

Tout ce qui touche à la mort bloquent la plus part des personnes dites "normales", c'est bien dommage.

C'est con à dire mais la mort est à la base un acte naturel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jack Bauer Membre 1 312 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Ca me rappel une periode de ma vie ou tout aller mal, j'étais prêt à faire n'importe quoi comme connerie ;)

Tout ce qui touche à la mort bloquent la plus part des personnes dites "normales", c'est bien dommage.

La normalité n'existe pas, c'est une allégation faite par l'homme ;)

Modifié par Jack Bauer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kendo Membre 710 messages
Forumeur forcené‚ 33ans
Posté(e)

d'où mes guillemets -_-

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jason Membre 25 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Y a des gens qui en parlent :

aff-lyon-b.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bouttemy Membre 17 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)

oui ben vous savez ce qui pense a sa sont souvent concerné (sauf de rare occase) donc forcément on en parle pas jusqua ce quon voye sa sur les info tv ou journal mais je sui comme vous je pense con devrai fair attention a cela

car c triste de voir des personne triste se suicider ;)

abeille3505@hotmail.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PLISKIN Membre 1 046 messages
Forumeur alchimiste‚ 28ans
Posté(e)
Ca me rappel une periode de ma vie ou tout aller mal, j'étais prêt à faire n'importe quoi comme connerie

moi ca quant j'avais 12-13 ans "l'age ingrat"

mais bon , ce qui ne te tue pas ne peut te rende plus fort

en tout cas moi je suis psycologiquement plus fort depuis

et ca me fait rire les gens qui me disent "si t'as besoin d'en parler..."

pcq j'ai plus besoin de parler des mes prob , avans j'avais besoin des psyco mais mtn ca va , je suis devenu plus fort et plus froid (je prefaire dire on m'as fait devenir froid)

les gens profitent de votre gentillesse et vous marche sur les pieds

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bouttemy Membre 17 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)

c vrai il y en a qui profite de votre gentillesse quant vous etes mal et que vous ne tener plus a rien donc vous faite et donner tous ce que dise les autre car vou vou fouter de ce qui pe arriver je pense que g bien résumer la situation non ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maria Ivanova Membre 120 messages
Forumeur inspiré‚ 110ans
Posté(e)

en parlant de tabou, le plus tabou des suicide c'est le suicide des vieux, c'est celui qui est en plus forte progression et dont on parle le moins

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gat Membre 108 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

peut etre, mais je crios que le lus fort taux de suicide est au japon, les etudiants la plupart u tps, car le niveau est rès haut la bas, "l'etude" est la chose la plus importante..donc certaines personnes qui n'y arrive aps demoralisent..

Et le plus grand taux de suicide de femme est en chine....

J'ai jamais eu envie de me suicider... je ne vois pas a quoi ca sert, se suicider c'est etre lache qque part, masia ussi courageux. Ca depend la vie qu'on mene... Mais faut savoir profiter de la viememe dans les cas les plus difficiles je pense ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rafterman Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Quelque 58.000 Européens décèdent chaque année des suites d'un suicide ou d'automutilations, soit plus que les 50.700 décès annuels sur les routes cumulés aux 5.350 victimes annuelles d'homicides. La plupart de ces suicides sont liés à une maladie mentale [...]

Un jour ou l'autre faut bien finir par mourir de quelque chose. A choisir entre "accident de la route" et "suicide après dépression" vous choisissez quoi ?

L'an prochain une statistique va sortir qui dira qu'on meurt trop de maladies dégéneratives, alors on entendra un peu partout :

Ah mon dieu c'est tabou les maladies dégénératives.

La vérité c'est qu'on aura réduit une autre cause de mortalité alors celle-ci passera devant.

Et puis plutôt que de soigner "les maladies mentales comme la dépression" si on évitait de couler systématiquement dans les 3 ans les petites entreprises qui se créent a force de taxes en laissant les entrepreneurs endettés jusqu'au cou sur le carreau, il y aurait moins de personnes en dépression.

Pour agir sur les résultats, il semble plus opportun de soigner les causes plutot que les conséquences.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caez Administrateur 13 978 messages
Clyde Barrow‚ 34ans
Posté(e)
Un jour ou l'autre faut bien finir par mourir de quelque chose. A choisir entre "accident de la route" et "suicide après dépression" vous choisissez quoi ?

L'an prochain une statistique va sortir qui dira qu'on meurt trop de maladies dégéneratives, alors on entendra un peu partout :

Ah mon dieu c'est tabou les maladies dégénératives.

La vérité c'est qu'on aura réduit une autre cause de mortalité alors celle-ci passera devant.

Et puis plutôt que de soigner "les maladies mentales comme la dépression" si on évitait de couler systématiquement dans les 3 ans les petites entreprises qui se créent a force de taxes en laissant les entrepreneurs endettés jusqu'au cou sur le carreau, il y aurait moins de personnes en dépression.

Pour agir sur les résultats, il semble plus opportun de soigner les causes plutot que les conséquences.

Tout depend les causes Rafterman

Ton exemple va bien pour le cas d'un chef d'entreprise qui est endetté jusqu'au coup,

Mais tu ne penses pas aux personnes se suicidant apres avoir perdu une personne chere ou apres avoir été plaquée par une petite amie.

Ces personnes pensent que leur vie est finie et qu'ils ne seront plus jamais heureux, alors qu'il se trompent la plupart du temps.

J'ai eu le droit aux 2, une tentative de suicide et un suicide a cause d'histoires amoureuse,

Le premier a finit par s'en remettre et coule aujourd'hui une vie heureuse avec sa femme, le 2eme ne s'en remettra jamais alors qu'il aurait pu faire pleins de choses de sa vie, a 19ans tu ne connais encore rien.. et pourtant il n'est plus la.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bisounana Membre 3 messages
Baby Forumeur‚ 43ans
Posté(e)

Il est évident que dès que ce genre de souffrance se profile , les personnes envionnantes préfère se mettre des oeillères!!!c'est tellement plus facile d'ignoree l'autre!!!

Je suis sur le fil du rasoir aussi , mais en connaissant "la nature humaine" , je préfère la jouer "tout va bien" : c'est con : je suis persuadée d'avoir une Bonne Etoile!

ça me permet de m'accrocher. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RoiLyon4 Membre 142 messages
Forumeur inspiré‚ 35ans
Posté(e)

J'ai une très mauvaise opinion du suicide. Je le considère comme un acte lâche et purement égoïste. Maintenant, il est vrai que je ne suis pas le mieux placé pour en parler parce que tout va bien dans ma vie et je n'ai connu aucune dépression.

Mais je pense qu'un suicide est très mal accepté dans la famille qui va le vivre très mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Galaadriel Membre 177 messages
Forumeur inspiré‚ 38ans
Posté(e)
si on évitait de couler systématiquement dans les 3 ans les petites entreprises qui se créent a force de taxes en laissant les entrepreneurs endettés jusqu'au cou sur le carreau, il y aurait moins de personnes en dépression.

Pour agir sur les résultats, il semble plus opportun de soigner les causes plutot que les conséquences.

Roh trop bien dit ca !! Clair que faudrait ptet se demerder pour que les gens tombe moins en depression que de vouloir les faire moins se suicider...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quilly Membre 716 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Je n'attaque personne ... ni Roy ni autre... et je m'excuse de plomber l'ambiance.

Votre sujet me touche parce que je connais un suicidaire, je vis avec ou presque depuis un an... Vous supposez sur les sentiments des proches, sur ceux du suicidaire... Je vous donne juste MA version rien de plus ou de moins... pas de réponses miracles.

Pour celui qui découvre la tentative :

Je sais ce que ca fait de flipper lorsque le telephone sonne dans le vide pour la 10e fois, de se coucher en ne sachant pas si on sera encore "deux" demain...parce que votre furtur mari est dépressif. Je sais ce que ca fait de lire une lettre, quelques jours plus tard , de prevenir les pompiers, de prevenir les amis, de ne pouvoir rien faire qu'attendre parce qu'on est à 800km... et de voir prendre un tgv en urgence en pleine crise de larmes et de devoir gerer la police, les proches, les pompiers, un psy, tout ça par tel... et de gerer le suicidaire ensuite.

Pour la famille :

La 1ere chose c'est la peur : On sait que l'autre est dépréssif, parce qu'on l'aime, qu'on l'ecoute, lui parle, on sent ses doutes et ses peurs, ses douleurs... On essaye de comprendre et de soulager...mais quand la dépréssion est aussi lourd ca ne sert à rien. L'autre s'enfonce petit à petit, s'eloigne, refuse de voir un psy, decroche plus au tel..., refuse de voir ses amis, et les envoie chier qd il les croise...ou pis encore : joue au " tout va bien".

La seconde c'est la culpabilité : la personne que l'on aime le plus au monde va si mal qu'elle prefere mourir que de rester en ce monde....et que l'on se dechaine ou pas ne change rien.

La troisieme c'est la colere : Pourquoi il me fait ça à moi ( à nous ou à eux) ?

Apres.... l'amour bien evidement.... on aime donc on pardonne, mais....le doute : Puis-je imposer ça à nos futurs gosses ? un pere suicidaire ???? Puis-je construire avec quelqu'un qui n'attend plus rien ? ou Suis-je une bonne mere ( si il s'agit de son fils ou fille..) un bon ami ? ...

Apres.... apres y'a le suicidaire...et là... là c'est complexe...

Pour mon "mari" il s'agit d'une dépression chronique liée à son enfance, son adolescence, ses convictions, sa situation financiere et professionelle...

L'impression d'être pas à sa place, inutile, un boulet, une charge, que le monde est fait de connards pour des connards avides de frics...

Une perte de tout espoir...

Mon truc à moi c'est la douceur... Je dois être folle, mais je l'ai laissé plonger par respect pour ses croyances et son intigrité. Je ne me juge superieure pour lui imposer une norme. Je prefere avoir sa confiance et ses mots...à force de tolerance j'ai gagné beaucoup de sa confiance, je sais qu'il ne se suicidera pas dans l'ombre, c'est deja un pas... Je travaille maintenant pour une psychoterapie...meme pas pour qu'il change d'avis mais evacue son enfance de merde.

Evidement que c'est tabous le suicide...

On prefere tous un monde où on est heureux, mais le suicidaire lui HURLE que NON la ca va PAS. Forcement , ca derange beaucoup de monde de devoir concevoir que nos valeurs, nos croyances,nos convictions, ne sont pas celles de tous et que certains ne trouvent pas leurs places... On prefere les savoir fous que malheureux alors on les " soigne", on leur interdit un choix...

Je pense moi aussi que ce n'est pas " eux" qu'ilfaut soigner,mais les causes : parents maltraitants, violences scolaires, chomages, faillites et j'en passe...

Je sais, venant d'une "bientot" infirmiere ca peut choquer..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Galaadriel Membre 177 messages
Forumeur inspiré‚ 38ans
Posté(e)

Quilly, tu ne plombes pas l'ambiance, après tout le sujet le veut certainement aussi. Ton témoignage est saisissant, autant dans sa présentation que dans sa profondeur... En particulier ton dernier paragraph qui conclue parfaitement la situation...

Pour ma part j'ai vecu toute ma vie avec une magnaco-depressive à tendance suicidaire... jusqu'a sa mort, j'avais 16 ans à l'époque. Je sais ce dont tu parles... Mais je n'aime pas parler de cette partie de ma vie...

Dans mon cas j'ai vu la depression prendre une tournure destructrice, je pense que ca doit dependre de la durée et du contexte de "crise"... devenant elle meme la seule raison d'exister du depressif, une maniere de (sur)vivre. Une sorte de soupape d'alerte psychosomatique, que le corp reclame... meme quand tout vas bien, c'est bizarre a expliquer, je suis pas therapeute.

J'ai pas non plus de methodes miracles ni de conseils, je cherche juste à prevenir des dangers... alors je finirai en la citant :

"Je peux pas donner ce que je n'ai pas, si je ne m'aime pas, comment veux tu que je puisse t'aimer toi"

Venant d'une infirmiere en psychiatrie... ca peut choquer aussi...

Modifié par Galaadriel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quilly Membre 716 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Ce qui me gene , c'est les gens qui en parlent sans savoir.. parque souvent ils se trompent. Mais je prefere encore ça à ceux qui jugent sans connaitre, parce que toujours ils font mal.

La question que souleve le suicide est celle fondamentale du libre-arbitre, de la base même de toute liberté :

"L'homme est-il maitre ou non de sa vie et donc de son droit de mort ? "

Le suicidaire décide que "oui" ... beaucoup de nos sociétés que "non."

Le suicidaire décide que "oui "pour un tas de raisons qui lui sont propres.

Il ne faut pas oublier que même si elles peuvent VOUS sembler stupides, elles le conduisent LUI au désespoir le plus total, à une souffrance si intolerable qu'il prefere renoncer à la vie même si elle peut PARFOIS le rendre heureux. La notion de bonheur et de douleur est subjective... si quelqu'un pleure même si vous, vous, ne comprenez pas pourquoi il a quand même MAL. Parfois, avec un peu de volonté et de temps il se consolera, parfois il ne pourra pas et vivra avec une boule de souffrance à vie implantée en lui...

Je crois que si quelqu'un n'a pas eté dépréssif, ou suicidaire, ou victime de crise d'angoisse,...

Il ne sait pas vraiment ce qu'est vivre avec une boule de soufrance sur des années et des années...(ca vous ronge comme un Cancer, ca vous detruit et vous coupe du monde, et ca fait meme mal PHYSIQUEMENT), il ne peut donc pas juger si on peut vivre avec .......ou pas.

Les societés décident que " non" souvent pour les raisons que j'ai cité dans mon post précédent ...

Souvent parce que pour vivre nous avons besoin aussi d'oublier que nous pouvons mourir dans la seconde ( on serait tenté de tout trouver futile sinon, d'etre paralysé par la peur, ...) c'est ce qui fait que l'on a si mal lors d'un déces : on a oublié que l'autre devait mourir tot ou tard.

Le suicidaire lui commet " l'erreur" de s'en souvenir et de décider de quand il va mourir... Forcement, ca nous balance en plein visage nos angoisse d'être mortel qui se veut immortel ( une des seules choses qui nous differencient des " animaux" d'ailleurs ;) ) parce que là on nous montre un Humain qui refuse ce desir inconscient ( ou pas ) d'immortalité ...

Je ne tiens pas à faire l'apologie du suicide,moi aussi je hurle de douleur quand mon "mari" se jette dans un fleuve... mais finallement je hurle par egoisme : juste parce que je ne veux pas vivre sans lui.

Mais je tiens à vous faire demander pourquoi on prive de liberté quelqu'un qui veut mourir... et à supposer que cela sauve vraiment la vie des faux suicidaires, de ceux qui veulent " juste" dire " au secour" ... que faire pour ceux qui en sont à la 10e tentatives ou de ceux qui se mutilent à la place ou se suicident de façon acceptable par nos sociétés ( alcool, drogues, conduite dangereuses, sports à risque;...) ?

Est-ce respecter la vie que de l'imposer à quelqu'un qui la refuse ?

Est-ce respecter l'humanité que de priver quelqu'un de droit de vie ou de mort sur SA vie ?

Pour les croyants, est-ce respecter Dieu que de prendre sa place en choisissant qui doit vivre ?

Je ne cherche pas à vous choquer, juste à vous faire vous interroger sur votre perception du suicide...

Qu'est-ce qui vous fait peur ou vous degoutte ? Est-ce une chose valable pour tous où juste pour vous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
la_vie_la_mort Membre 33 messages
Forumeur balbutiant‚ 27ans
Posté(e)

Le suicide?? Mouais.....Le truc c'est que nous(les jeunes) on n'en parle pas de peur d'etre "exclu" enfin c'est pour moi enfet que je parle. J'ai souvent des idées comme ca et perso j'en parle rarement ou alors je dit juste que j'ai eu..Bref Meme mes parents ne le savent pas..Enfin personne ne le sait j'essaie dans parlé sur des forums mais c'est pire!!

Perso j'ai riencontre les suicidaire(je sens que je vais vou choquer) je les admires pour avoir le courage de faire ce quils veulent faire..Ils ont eu le courage de le faire alors que moi...... Bref je ne crache pas du tout (au contraire) sur le suicide!!

Et personnes en parlent car pour eux c'est un tabou et que pour eux se suicier est = a etre égoiste(jai tjrs pas comprit pourquoi..)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant