Aller au contenu

BrainsPlowman

Banni
  • Contenus

    190
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de BrainsPlowman

  • Rang
    Forumeur inspiré
  • Date de naissance 07/14/1911

Informations Personnelles

  • Pays

Visiteurs récents du profil

1285 visualisations du profil
  1. BrainsPlowman

    La citation du jour

    "L’expression sonne comme une insulte. Ou comme un compliment, c’est selon. Ça sent le soufre, la pédanterie bon marché, le mépris revendiqué. L’anarchisme de droite n’est pas une école de pensée. C’est une famille recomposée introuvable voire impossible. L’anarchiste de droite est d’autant plus difficile à reconnaître qu’il ne se définit pas comme tel. Anarchiste ? Il se moque de tout, à commencer par lui-même. Tâte plus du salon feutré que le pavé. De droite ? Rien ne l’agace autant que les snobs et les bourgeois. Le confort n’est pas sa quête. L’anarchiste de droite n’occupe pas une position facile. Les uns lui reprochent d’être plus de droite qu’anarchiste ; les autres d’être plus anarchiste que de droite. Dans le fond, lui-même ne sait pas trop où il se situe. On appartient à l’anarchisme de droite essentiellement par tempérament. Ses hommes libres ont peu de goût pour le suivisme, ont coutume de théoriser par eux-mêmes, quitte à s’attirer quelques inimitiés...Alliant la verve, le style, ces esprits ne se célèbrent pas dans un anticonformisme de façade ; ils ne cessent d’analyser, de contextualiser et de dialectiser des phénomènes grotesques, qui à force de nous noyer, ont fini par apparaître souhaitables au plus grand nombre. Armés d’un subtil cocktail de cynisme, de perfidie et d’élégance, ils dégomment les démagogies. Chacun, dans son art, a su s’affranchir des carcans et des conservatismes pour transcender sa vérité. L’anar de droite déteste tout ce qui finit en « isme », à part peut-être l’individualisme.Il n’aime pas les étiquettes, mais est surtout mécontent de celles qu’on lui applique, facho, réac, cynique, nihiliste.. Le fait est que sa liberté de pensée a tendance à l’ostraciser, quitte à être classé, il finit souvent du coté de l’extrême droite, ce qui le ferait hurler, ou marrer ; c’est selon...Il a ses marottes ; Le matérialisme vautré de notre époque, la technocratie, le snobisme, l’attention au collectif, l’affirmation d’une égalité, l’exaltation de notre sempiternelle perfectibilité. Ils aiment à tirer sur tout ce qui bouge, tout ce qui se costume en « avant-garde », esthétique, intellectuelle, politique. Le moderne quoi. S’il est une notion qui lui est étrangère c’est celle de société, un de ces noms qui vous obligerait à croire au collectif. Compassion et empathie sont moqués. L’humanité figurerait plus volontiers dans son vocabulaire. Même si elle apparaît souvent pauvre, sinistre et sordide. Le capitalisme n’est pas dénoncé en lui-même, mais il est coutume d’afficher telle volonté de bouffer du bourgeois, de casser du ploutocrate. Au fond, ils reprochent à la bourgeoisie de ne pas se comporter en aristocrates. Au fond, ce n’est ni le social, ni l’économique qui rapprochent une certaine droite intellectuelle de l’anarchisme, mais la morale, une conception exigeante de l’homme, de sa dignité, de son honneur." ---> Parfois bourrus, souvent misanthropes voire solitaires, ces personnages intriguent, amusent, enervent aussi de temps en temps mais ne laissent jamais indifférents. Ils détestent les idées toutes faites, la moraline et l’esprit de groupe. En un mot, ils sont irrécupérables, dans tous les sens du terme. Ils méritaient donc bien un article.
  2. DES HOMMES IRRÉGULIERS. Ce livre aurait pu s'intituler " comment de vilains petits canards sont devenus des hommes". Au travers de rencontres avec 13 anciens légionnaires aux destins hors du commun , Étienne de Montety raconte l'expérience de la rupture totale et du rebond.
  3. C 'est un réel plaisir que d'étiqueter et bien plus encore de se faire étiqueter , de surcroît sur un forum. Les mêmes ici qui passent leur temps à coller des étiquettes viennent ici faire part de leur indignation. Amusant.
  4. Mais non , mais non , tu es beau. Pour cela , il suffit de le demander à ta mère.
  5. Non un réel bonheur de voir ce à quoi j'ai échappé grâce à ma force de caractère , ma gueule d'ange , et mes talents de "laboureur".
  6. Comme le troupeau , on suit. Plus sérieusement , ces gens-là sont sans intérêt et sans aucune personnalité.Elles vont encore jouer les victimes en allant signaler nos écarts de langages.
  7. je n'ai jamais été confronté à cela . Je suis un cas social qui méprise les classes sociales dans leur totalité.
  8. Les hypocrites sont bien plus nombreux que les "gens bons".
  9. On est champions du monde ! On a gagné , c'était trop bien ! Bon , je vais avoir du boulot ce matin à nettoyer les chiottes de ma commune et ramasser papiers , verre cassé , etc qui jonchent le sol.. J'ai enfilé ma tenue de prolo de merde ce matin mais hier j'étais en "bleu..."
  10. BrainsPlowman

    La citation du jour

    Englué dans ces logiques libérales , l'individu n'a plus aucun moyen de recouvrer son autonomie si d'aventure , un jour , il a choisi de l'aliéner aux impératifs sociaux dominants. Soumis et assujetti par les liens du mariage , de la paternité ou de la maternité , du crédit et de l'endettement , du travail salarié et de l'idéologie grégaire , il lui restera à s'enfoncer doucement mais sûrement dans les marécages où il a un jour posé le pied. Chaque ponction mensuelle effectuée sur son compte témoignera , entre les remboursements et les pensions alimentaires , les impôts et les assurances , qu'il n'est plus qu'un sujet , un citoyen , à peine un individu.
  11. Un plan pauvreté signé LREM ? Je crains le pire.
×