Aller au contenu

ABERNART

Banni
  • Contenus

    88
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de ABERNART

  • Rang
    Forumeur en herbe

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. J'adore Michael, très bon choix :) et plus personnel cette fois ^^
  2. ABERNART

    Faut-il souffrir....

    Je pense que les gens qui se posent cette question sont apathique.
  3. ABERNART

    Faut-il souffrir....

    Faut-il souffrir, déjà la question est bizarre. Pourquoi FAUT-il souffrir ? Je ne vois pas l'intérêt. On est tous dans la même galère, et on doit vivre quand même parce qu'on sait bien qu'un jour on pourra plus.
  4. https://www.youtube.com/watch?v=zfwYmaklyFk&feature=share
  5. Sur un Free-to-Play tu dépenses + d'argent que sur un MMO payant en réalité ^^
  6. Le free to Play ça va être + compliqué ils ressemblent à rien les jeux ftp
  7. Tu pourrais jouer à World of Warcraft mais je trouve que Final Fantasy XIV ressemble beaucoup + à Noob
  8. Sur des rochers perdus que ceint la mer épaisse Sur la vague et le sol, comme un souffle rapide J'aborde ici du gouffre avec mon équipage Et je vais chez un peuple étranger de langage. Ma nef dort sur la grève, en dehors de l'enceinte, Oui ! mais en pleine mer elle demeure arrêtée. Dans une île orageuse, et des gens durs, funestes D'autres preux ont couru sur leurs galères creuses. Sur une bonne nef, par vingt rames servie, Moi, je vais retrouver mon rapide navire Tu rejoindras ta nef, muni, le cœur dispo. Une foule d'oiseaux vole aux rais du soleil. Tu me dis d'affronter cette mer piperesse, Ni stérile ni vain ne sera ton trajet J'équiperai ta nef, je t'accompagnerai Ores pour ton logis abandonne ces grèves Moelle du genre humain, moi parmi la Marine J'élirai des nochers qui viendront sans délais Je prendrais la carène aux meilleurs avirons Et, sitôt en état, au loin nous voguerons. La nef, de bons rameurs, pour t'en aller en quête. Mais comme passager, je pars, je le proclame, Car je n'ai pas de nef, pas une seule rame Qui sait si, ballotté sur un mince bateau S'il revenait jamais d'un exil lamentable... Donc reste auprès de nous : sur la mer infertile Arrivés à la nef, au bord de la mer tiède L'onde pourpre mugit autour des bastingages. La nef, coupant le flot, poursuivait son chemin Tu n'as passé les flots que pour savoir la terre On entend le vent frissonner dans les palmiers.
  9. En fait le pape François c'est le pote de SoeurTherese.
  10. Ce qui m'a un peu choqué c'est que je ne ressente rien cette fois vis-à-vis de cette info.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité