Aller au contenu

vertgandazert

Membre
  • Contenus

    281
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de vertgandazert

  • Rang
    Forumeur activiste
  • Date de naissance 03/16/1949

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Nantes et environs
  • Intérêts
    les humains en général, moi en particulier, sans oublier les animaux, les plantes, les minéraux, les étoiles.

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Je ne connais rien de ces affaires, comme d'ailleurs la plupart de ceux qui se déchainent ici ou ailleurs. Il est probable que la bien pensance de gauche si française, lui fasse payer à bon compte, son opposition au "mariage pour tous". Le déchainement ici par exemple de la "bonne sœur communiste du finistère bécassine jacqueline" tend à le démontrer. Quelle tristesse de voir une telle pauvreté d'esprit
  2. Bonjour papy 33, Vous savez bien que la science est mise à toutes les sauces, depuis que le "matérialisme scientifique" a pris le pouvoir intellectuel. Bof c'est normal, les Peppone ont remplacé les don Camillo démisionnaires, tout çà c'est vieux, mais les vieux vont reverdir, n'est ce pas? Enfin moi je passais par là, pour laisser un message à une vieille connaissance orangiste, je lui laisse: "Pour le cinquantième anniversaire de la Société des agrégés, en 1964, Georges Pompidou, Premier ministre, et Alain Peyrefitte, ministre de l'Information, avaient fait le déplacement. Le chef du gouvernement, agrégé de lettres, prononça même un discours remarqué. Un demi-siècle plus tard, pour le centenaire qui donne lieu à un colloque au palais du Luxembourg, Najat Vallaud-Belkacem brille par son absence. En deux jours, elle ne trouve pas une seconde pour rendre hommage à l'agrégation, spécialité française qui fêtera ses 250 ans en mai prochain. Cette absence apparaît de manière choquante alors que viennent d'être publiés les actes de ce colloque au Sénat[1]. La seule personnalité politique qui y intervient est Patrick Bloche, le président de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation à l'Assemblée nationale. Ce n'est pas faire injure à ce député socialiste que de considérer sa présence comme moins prestigieuse que celle de Georges Pompidou. On aurait pu, à tout le moins, espérer que la ministre de l'Éducation nationale fasse un effort. Où était-elle passée ces 10 et 11 octobre 2014 alors qu'elle venait d'arriver rue de Grenelle depuis quelques semaines seulement ? Mystère. Une institution féministe, élitiste et novatrice Elle qui a défendu pendant plus de deux ans les droits des femmes aurait pu y apprendre que l'agrégation a permis des avancées spectaculaires en ce domaine. Un concours féminin est, en effet, institué dès 1884, dans la foulée de la création de l'enseignement secondaire de jeunes filles par Camille Sée en 1881. Puis une femme est reçue première à l'agrégation « masculine » de mathématiques en 1920. Peut-être est-ce tout simplement le caractère élitiste de ce concours qui a rebuté la ministre. La sélection y est en effet impitoyable, puisque le taux de réussite se situe autour de 15 % alors que certains candidats obtiennent le capes avec une moyenne inférieure à 10 sur 20 ! À moins que la défense des disciplines et de la transmission des savoirs chère à la plupart des agrégés ne lui soit apparue comme trop conservatrice. À cette époque, pourtant, elle n'était pas encore fâchée contre l'Académie française, qui compte 16 agrégés parmi les immortels. [1] L'agrégation, une tradition d'avenir, Editions Kimié, 2016 Et vous le "grand intello" des forums, combien de temps avez vous trainé à la fac de socio? Pour décrocher par copinage militant vos petits parchemins? Il se reconnaitra ce petit Trissotin
  3. Oui l'évolution? Aujourd’hui il serait intéressant de redéfinir cette notion, comme celle du progrès d'ailleurs. En général les croyances, religieuses ou athées, favorisent les certitudes. Ce n'est pas la meilleure façon d'évoluer...
  4. Je vous comprends, mais justement l'athéisme ne se contente pas de ne pas croire en dieu, il se définit athée, pour aussi lutter contre, en particulier contre les religions. C'est bien pourquoi les pouvoirs politiques surtout les marxistes, ont récupéré l'athéisme, plus ils l'ont mis en avant, pour justifier leur lutte des classes.
  5. chut Morfou, ce sont des croyants, ils vont vous tomber dessus pour vous expliquer que ce sont les réactionnaires comme vous qui les ont empêché d'installer leur paradis sur terre, les lendemains qui chantent etc... Prenez de la hauteur, bonne journée
  6. bonjour "bécassine" Je comprends votre désarroi, mais vous devriez assumer, il n'y a pas de honte à être "coco" marxiste athée. bon courage, vous en aurez besoin.
  7. Certains ici semblent vouloir confondre à dessin, l'athéisme et l'agnosticisme. L'athéisme est un posture bien plus militante, c'est quand même bien celle du matérialisme scientifique marxiste, apparemment ses bigots n'aiment pas qu'on leur rappelle. Drôles de "cocos"...
  8. :cool: hum!hum! peut-être avez vous des problèmes de vue? Voici qq chiffres à vérifier: "Démocides du XXe siècle Ces démocides ont causé la mort de plus de 260 millions de personnes. État Période Nombre de victimes Cambodge 1975-1979 2 035 000 Chine 1928-1949 10 075 000 République populaire de Chine Chine 1949-1987 77 277 000 Colonialisme 1900-Indépendance 50 000 000 State.svg Congo 1885-1908 3 480 0005 l'Allemagne Allemagne 1933-1945 20 946 000 dont Génocide juif 1938-1945 5 500 000 Japon 1936-1945 5 964 000 Pakistan 1958-1987 1 503 000 Pologne 1945-1948 1 585 000 Mexique 1900-1920 1 417 000 Corée du Nord 1948 à aujourd'hui 1 563 000 Turquie 1909-1918 1 883 000 dont Génocide arménien 1915-1923 1 200 000 Yougoslavie (Tito) 1944-1980 1 072 000 l'URSS Union soviétique 1917-1991 61 911 000 dont Holodomor 1932-1933 La comptabilité macabre, est indécente....
  9. Le besoin de croire semble plus ou moins corrélé au degré de conscience. Mais ce besoin s'exprime de bien des façons, selon le libre arbitre et les conditionnements de chacun. Il y a autant de raisons de croire objectivement en l'existence d'une transcendance immatérielle, que de ne pas y croire. Mais de toutes façons la foi n'est pas objective, elle est le fruit de notre vécu, de notre culture, de nos rencontres. Après par exemple, les religions ne me donnent aucune envie de croire en leurs dieux, mais les arguments mesquins des athées matérialistes à l'esprit étriqué, me donneraient envie de croire en autre réalité, que celle de leur horizon borné. L'orgueil infantile éloigne de la croyance en Dieu, comme le dogmatisme religieux. "dieu" ne semble pas pressé de se faire connaitre, alors si on le laissait tranquille? Tout simplement... La question ce n'est pas de savoir pourquoi ne croient pas? Mais plutôt pourquoi ont ils besoin de le faire savoir? C'est parce que leur foi les rend prosélytes, ce sont donc bien des croyants, c'est normal ce sont des hommes.
  10. bonjour morfou, Vous avez raison, ce que vous dites est historiquement fondé et donc facilement vérifiable, mais vous savez bien que les deux ou trois petits terroristes intellectuels, qui prétendent imposer leurs vues ici,ne vous écouteront pas. Ces gens là doutent tellement de leurs croyances qu'ils ont besoin de boucs émissaires, pour se rassurer. Remarquez il faut les comprendre, après les exploits de leurs belles idéologies matérialistes progressistes et tout et tout , il doivent être déçus. A force de prendre des vessies pour des lanternes, cela n'améliore pas leur vue qui se rétrécit à vue d'oeil, ne perdes pas votre temps, avec ses bigots matérialistes ringards.
  11. bonjour lumineux, Ce n'est pas forcément fini? C'est un peu de ma faute, depuis notre éviction générale d'orange et même un peu avant, je viens de moins en moins, alors qu'il aurait fallu venir plus, pour accompagner notre déménagement... Comment vous portez vous? A bientôt
  12. Bonjour Morfou, Vous savez bien que l'idéologie ( religieuse ou matérialiste obscurcit l'esprit), c'est à mon avis le problème essentiel de l'espèce humaine. Nous avons plus de conscience, plus de libre arbitre, mais bien souvent cela nous rend plus inquiet que sage. Alors après pour se rassurer nous croyons en n'importe quoi et nous cherchons des boucs émissaires pour valider nos croyances. Malgré cela je m'efforce toujours de croire en l'homme, c'est la seule solution, qu'est ce qui peut nous rendre plus heureux, donc meilleur, pour nous et les autres? Je cherche, encore...
  13. Bon, chacun pourra juger de la hauteur d'esprit et de l'ouverture de ces braves gens, bon courage. Ce n'est pas surprenant
×