Aller au contenu
  • billets
    111
  • commentaires
    750
  • vues
    438 265

La vie c'est joli !

Jedino

188 vues

D'aucuns diraient que ma situation est compliquée. Pourtant, j'arrive à relativiser : vont-ils vraiment laisser faire jusqu'au bout ? Je sais pourtant qu'il se disait que oui, je n'y ai jamais trop cru. Je suis bien trop raisonnable pour ça, mon esprit rationnel s'y refusait. Et je les vois tous, là, devant moi, à me fixer du regard. Il faudrait peut-être que je trouve en moi la force d'éprouver une quelconque haine à leur égard, mais rien n'y fait. Je terminerai donc cette histoire définitivement niais.

L'ambiance se réchauffe, quelques clameurs se font entendre. Il est vrai que ce n'est pas un spectacle si fréquent que cela, il faut en profiter. Rien ne me laissait présager trois jours plus tôt que j'allais finir ainsi. Je vivais paisiblement, comme tout le monde, dans ma petite maison, à mener mes petites affaires et à vivre mes petites défaites et victoires du quotidien. Il aura fallu que débarque des inconnus pour que la routine s'émancipe et me quitte. Je ne comprendrai jamais ce besoin de voyage que d'autres peuvent ressentir. Sûrement là l'effet de l'instant présent qui me donne un côté morose. Pas de quoi s'inquiéter cependant, cela passera bien assez vite.

Je sens des picotements, j'ai connu plus agréable. La ferveur du public ne décroît pas, cela fait chaud au cœur de l'entendre. Pour être tout à fait honnête, je ne me souviens plus très bien des raisons qui ont justifié que je sois malmené si durement. Il me semble que c'est une affaire de superstition ou d'argent, quelque chose dans ce délire-là. Ce qui est sûr, en revanche, c'est que je n'ai rien avalé depuis tout ce temps et que j'ai l'estomac léger. Mes yeux tournent un peu, je dois l'admettre.

L'envie de crier me vient, je crois que je l'ai fait. L'effet sans doute de la frustration si longuement accumulée, il faut m'en excuser. Sur ma gauche, un groupe ricane de l'odeur de cochon brûlé qui se ressent dans l'air. Je ne comprends pas trop pourquoi ils disent une telle chose, je ne sens rien. Après, on m'a toujours dit que je n'avais pas l'odorat fin. Je suis par contre réputé pour ma sueur abondante, et je sens de la gêne à être à ce point trempé en ce moment. Tout de même, je ne suis pas seul et au centre des attentions.

J'oublie où je suis, me voilà évanoui. J'espère qu'ils resteront polis avec moi, je ne me sens pas très appétissant. Après, en effet, je reste biaisé sur le sujet et ne suis pas nécessairement le plus gourmet. Restons patient, je finirai bien par apprendre. Ne dit-on pas que tout vient à point à qui sait attendre ?



4 Commentaires


Commentaires recommandés

Ah bah voilà... tu n'es pas vieux, tu es juste une bonne barback a barbeuk... petit cochon va :D

Je sens d'ici un fumet délicieux à faire craquer un vegan 

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Nananan ... J'ai toujours l'image de ce cochon grillé étendu lors d'une fête de village. Avec sa peau rose, j'ai vu un homme à la place.

Je n'ai pas assisté à la grillade de l'animal. Merci de m'en avoir donné un aperçu :dry:

:p

Modifié par zera
  • Haha 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Le ‎21‎/‎02‎/‎2019 à 17:39, pila a dit :

Une amie de 80 ans a un fils qui forme d'une certaine forme d'autisme. Quand il a eu 18-20 ans, elle s'est dit : "Je ferai de mon fils une personne la plus normale possible".

Il a passé son permis VL, il travaille à la Poste. Il a un appartement.

j'ai 54 ans mon fils autiste ne disait pas un mot a ces cinq ans j'ai dis une phrase a mon fils je t'aime grand comme la lune

et maintenant il vit en Belgique et a chaque coup de tèlèphonne  il me dit maman je t'aime grand comme la lune et de lui méme

il rajoute la plus belle des mamans c'est ma maman car c'est la plus belle ,tu est dans mon cœur je t'aime.

et je peux vous dire que le mercredi soir j'ai toujours une larme aux yeux car ca me touche énormément  il est très heureux

en Belgique il me le dis souvent sont père voulez le remettre en France mais j'ai refuser en France ont les assommes de

médicaments quand Belgique la première chose on diminue le traitement , les plaisir de mon fils maintenant sont les

animaux ,la piscine, les promenades avec les copains, les repas et surtout le cadeaux qu'il prépare pour la féte des mères

alors je peux vous dire oui mon fils me manque plus que tout au monde mais je le sais heureux et cela me suffit

maintenant je demande a tout parents d'enfants autiste de me répondre  je suis la pour des questions liez a vos difficulté

sachez que mon fils a maintenant 25 ans et qu'il est très heureux , éloignement pour moi et mon fils  moi dans la manche

et lui en Belgique  mais je vais le voir dés que je le peux .

            à ce qui vont lire ce message ,merci pour ce qui me répondrons

                                                   Claudette              cordialement

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité