• billets
    12
  • commentaires
    49
  • vues
    4 019

Catastrophes naturelles.

Shimoani

313 vues

Hier soir, alors que l'orage est assez violent dehors, je me pose sur mon lit pour observer la tempête se déchaîner. Le vent est violent et la pluie est dense, ça forme comme un rideau blanc. J'appelle ma maman pour qu'elle puisse constater ce qui provoque mon étonnement. Le tonnerre gronde de plus belle et les éclairs nous flashent régulièrement. Cela dure 5 grosses minutes puis la pluie se calme un peu, tout comme le vent. Avec maman, nous sommes toujours à notre poste d'observation quand soudain l'eau jaillit de la bouche d'égout et se met à se déverser chez nous. Ni une ni deux, nous voilà dehors, sacs de sable, pelles et bottes en caoutchouc nous accompagnent. L'hémorragie est stoppée à la source. Ca s'est calmé et l'eau ne jaillit plus, ouf !

Nous rentrons, pas très rassurées quant aux heures à venir.

Cette nuit, nous avons été inondé.

Vers 6h, j'entends que la centrale de l'alarme de ma maison se met à biper. Ce n'est pas la première fois qu'elle nous fait ça, nous devons changer les piles. En même temps, l'un de mes 3 chiens gémit dans le garage. Il attendra bien encore un peu avant de sortir, zut !

J'entends mon père se lever, tant mieux je ne devrais pas aller couper moi-même le bip de l'alarme. Puis il s'écrie : "MERDE ! On est inondé !"

Je me lève aussitôt et regarde dans la cage d'escalier en direction de mon salon. L'eau a commencé à rentrer, quelle misère ! Je m'habille de vieux vêtements abîmés et descend. Trop tard, on ne sait plus rien faire pour arrêter la progression de l'eau dans la maison. Dehors c'est encore pire. Pour que l'eau rentre, il faut déjà que le niveau à l'extérieur soit d'au moins 10 cm. Mon chien gémissait parce qu'il avait les pattes dans l'eau. Mes pauvres bébés étaient tétanisés lorsqu'on les a transporté, dans nos bras puisque la rue était inondée également, jusqu'au commerce de mon papa afin qu'ils soient à l'abris (ce commerce est à 300m et surélevé, quelle aubaine !).

Sauvons ce qui peut être sauvé.

Nous mettons ce qui n'a pas encore pris l'eau en hauteur. C'est-à-dire pas grand chose en fin de compte. Nous n'avons plus d'électricité, nos appareils ménagers (frigo, machine à laver, aspirateur, congélateur, frigo du garage) ayant pris l'eau. Nos smartphones nous servent de lampes de poche dans les pièces où la lumière du jour est trop faible. Quelle misère.

Plusieurs villages voisins dans le même état

Avec mon frère, nous sommes allés faire un tour rapide dans le village afin de constater les dégâts ailleurs. De nombreuses rues de mon village sont sous eau et pas qu'un peu. De nombreuses maisons sont dans le même état que la mienne, de nombreuses personnes sont aussi dégoûtées et désespérées que nous.

Un rapide tour sur les réseaux sociaux me permet de me rendre compte que c'est pareil dans les villages alentours et même parfois pire. L'orage n'aura pas épargné grand monde.

Après le bain de boue, le nettoyage

L'eau commence à descendre doucement. Le temps est redevenu calme. Je n'ose imaginer la quantité de nettoyage qui nous attendra quand on aura évacué toute l'eau.

Quand on vit de tels moments, on ne peut que compatir pour ceux qui vivent cela de manière plus régulière et surtout les pays qui connaissent des inondations sans précédents, faisant plusieurs morts ou blessés.

On ne peut pas contrôler la nature.


   Alerter


8 Commentaires


Commentaires recommandés

Invité Karbomine

Posté(e) · Signaler

Oh, je suis désolée pour vous ! Où êtes-vous ? Chez vous toujours ?

J'espère que l'assurance va jouer son rôle correctement. Courage.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Oui oui chez nous. Maintenant c'est grand nettoyage de la boue...

C'est loin d'être gai, quelle misère !

Normalement elle devrait couvrir tous les dégâts sans problèmes :) Ouf !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Le gros coup de stress ! vous devez avoir pas mal de boulot. J'espère que vous n'avez pas eu trop de dégats.

Oui, nous ne sommes pas grand chose face à la nature.

C'est ce que je me suis dit quand j'étais sous la grêle (de la taille de balles de ping pong) avec les filles, au parc à côté de chez moi. Les rues devenaient des torrents.

Il y a eu pas mal de dégats ici aussi (de l'eau chez moi aussi alors que je suis au 3ème étage ^^).

Bon courage à toi et ta famille.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Les dégâts sont quand même assez importants. Le mobilier a gonflé, les electro ont pris l'eau, les peintures dans le bas des murs sont foutues...

Ya de la boue partout. On nettoie, ya que ça à faire. A plat ventre pour nettoyer sous les meubles...

C'est pas gai mais je me dis qu'il y a pire.

Oui, la nature est bien plus puissante que tous les hommes réunis.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Merci ! Il nous en faut.

Je viens de rejoindre mon lit après une deuxième journée de nettoyage. On a presque fini de nettoyer la boue dans la maison.

Restera les 2 garages et dehors mais c'est déjà moins important.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Pas de blessés et pour les objets, aucune idée. Des dégâts matériels, ça oui. Et pas mal ...

Mais j'avais déjà une piscine crying8vr.gif Qui s'est transformée en piscine de boue d'ailleurs.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant