Aller au contenu
  • billets
    187
  • commentaires
    1 386
  • vues
    773 633

36 nuances d’aigri

konvicted

750 vues

36 nuances d’aigri

Ce grison renfrogné de cinquante ans

N’a pas toujours été loup solitaire,

Ni eu le caractère aussi austère,

Mais est devenu dur du palpitant.

Ce n’est pas la bonté qui le menace

De l’étouffer en mâchant son mépris

Quand il débat avec son mistigri

De ces femmes qu’il appelle connasses,

Passé par trent’-six nuances d’aigri.

Ce taciturne âgé de quarante ans

Accepte sans relent contestataire

D’avoir son chat pour seul colocataire,

À priori le seul y consentant.

Quand la voix de la raison est loquace,

On saisit que pour se mettre à l’abri

De se faire avoir et des cheveux gris,

Renoncer, c’est le remède efficace

Contre la loi des nuances d’aigri.

Ce jeune actif abordant les trente ans,

Pour la deuxième fois célibataire,

Se languit de retourner à la terre,

La première ayant duré vingt-huit ans.

Son amour a tourné les talons, lasse

Qu’il ait peur, obsédé par son nombril,

Qu’elle le laisse seul, amer et gris

À penser que son destin dégueulasse

Lui en fait voir des nuances d’aigri.

Cet étudiant impatient de vingt ans

Désespérant de visiter Cythère

Se complaît dans l’attente velléitaire

Quitte à calancher sans voir le printemps,

Mais craint à mesure que le temps passe

De finir, comme si c’était écrit,

Misogyne, le cheveu rare et gris,

Ayant traversé dans sa carapace

Toutes sortes de nuances d’aigri.


  • Like 1
   Alerter


13 Commentaires


Commentaires recommandés

Le titre ne fait pas tant référence à 50 nuances de Grey qu'à la sagesse populaire, rien n'est ni tout noir ni tout blanc, tout est nuance de gris. Et 36 tout bêtement parce que c'est un nombre qui incarne la multitude.

(Ravi de te revoir par ici, ça faisait longtemps. ;))

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Bon texte ! Mais vrai qu'on ne sait d'où vient le 36, tu aurais pu l'intituler 50, 40, 30, 20 nuances d'aigri. :)

Allez, v'là l'antithèse :

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Merci. Je ne suis quand même pas le seul à dire : "y a pas 36 solutions", si ?

Effectivement. C'est plutôt sympa comme chanson.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Non, mais comme il n'y a pas le mot "solution" dans ton texte, on n'y pense pas : à ce compte-là, ça pourrait aussi être "voir 36 chandelles". :D

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Que veux-tu, tu es trahi par l'actualité. Non seulement on pense à 5O nuances de Grey (on se demande pourquoi cette daube est devenue un best-seller, puis un film, mais ce n'est pas le sujet), mais en plus tu entames ton poème avec le chiffre cinquante, alors si ce n'est pas draguer une nana pour attirer l'attention de sa copine blasée, qu'est-ce que c'est ?

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

C'est ton inconscient qui a parlé, konvicted, il faut accepter ce qu'il t'offre et ne pas te poser trop de questions... :zen:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité