• billets
    187
  • commentaires
    1 386
  • vues
    770 404

Léa

konvicted

75 vues

J'aimerais introduire ce poème que j'aurais dû écrire il y a six ans par une citation de circonstance :

« C'est à ce moment-là de ma vie que je me suis dit : quel bel appareil que la mémoire ! Quel mystère aussi ! Je veux dire, la mémoire en tant que... Marie, tu vois bien que papa est occupé ! Commence toute seule, j'arrive dans dix minutes. Pardon, où en étais-je ? Ah oui, je disais, une pepperoni et une quatre fromages, s'il vous plaît. »

Pascal Zeimer, Enregistrements des mémoires d'un historien amnésique

Léa,

Ce n'est pas faute de vocabulaire,

Je l'ai vérifié dans le dictionnaire,

J'ai pas plus original en trois lettres.

Z'êtes pas nombreux sur cette planète,

J'imagine, à sortir la bicyclette

Pour aller au lycée à deux cents mètres.

Je comprends, moi non plus je n'aime guère

Le sentiment d'avoir les pieds sur terre,

C'est pourquoi quand la gravité me guette

Je m'apesantis* sur un coup de tête.

J'imagine mes doigts se gemeller

Avec les tiens dans un avenir hâtif,

Dans des gestes langoureux s'emmêler

En boucle dans les boucles de tes tifs

Et, maladroits, avoir des démêlés

Avec les agrafes de tes soutifs.

Léa,

J'ai beau avoir épluché tous les vocables

Et y en a un nombre considérable,

J'ai pas plus envoûtant en deux syllabes.

Tu es tellement plus qu'originale,

L'humanité ne m'est point cardinale

Sauf toi qui déroutes mon astrolabe.

*Du verbe apesantir qui, n'existant pas, est à ne pas confondre avec appesantir qui est son antonyme. Voir

Premier pas sur la Lune et Entre R et L.


   Alerter


35 Commentaires




Commentaires recommandés

Je le savais! Il y avait toujours eu une femme là-dessous ! Il y en a chez tout poète ! Chez Tequila aussi !

WE ARE THE CHAMPIONSSSS!

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Tu ne me demandes pas comment elle s'appelle ? :|

Je ne sais pas ce que tu entends par "là-dessous", mais si tu veux dire qu'elle est sous la poussière de quelques années à végéter dans un recoin de ma mémoire, effectivement, elle y est.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

J'ai pas de vanne mais je peux proposer des rimes sans queue ni tête :

Un pov' joueur de cornemuse laid

Las m'a suggéré de me museler,

Je suis pas contre, mais ma muse l'est,

Me disant : voilà des rim', use-les.

(Ça ferait un bon rap. cool.gif)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Heureusement pour toi, dans ma grande magnanimité (bonjour le pléonasme franco-latin), je n'écris que des poèmes en français pour ne pas te larguer.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant