Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'psychiatrie'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

18 résultats trouvés

  1. Bonsoir, Ci-dessous, un montage audio sur la schizophrénie. Luc
  2. PARANORMAL. Tout est revenu à la normale à la Cressonnière, dans les Ardennes. Les objets ont cessé de s’y déplacer et les couverts de se planter dans les murs. Les mauvais esprits continueraient cependant d’y rôder. ..............(.................)............. Denise, qui trépigne, finit par oser : « C’est de la magie noire ici, Madame. C’est le gamin qui était visé. » « C’est bien pire qu’au Moyen âge, se laisse piéger Rosa qui repart de plus belle, parce que personne ne nous croit plus. Je suis venue au monde dans la malédiction, prétend-elle, mais je ne l’ai compris que tard ». Après les événements de 1987, précise-t-elle. « Après que les fourchettes font bzz quand elles se piquaient. » La mamie de Frédéric se rappelle « d’un tas de trucs qui voltigeaient. Des casseroles, des louches… Il fallait voir le travail, tout filait comme ça ! » À l’en croire, « ce n’était pas à la vue de tout le monde ». Et puis d’un coup, plus rien. « Sauf qu’ils étaient autour de moi. » Rosa explique être sous la domination de démons. « Ils sont là, autour de moi, invisibles. Ils me ruinent », se plaint-elle. « Je suis dans une noirceur terrible ! Ils viennent dans mon lit, ils me font souffrir ! Au point que j’en ai du mal à marcher. » ......................(..........)...................... a vieille femme s’en est ouverte au procureur de la République, auprès duquel elle a porté plainte, il y a quelques années. « Il m’a dit que ce n’était pas pénal », se souvient-elle. « Évidemment, puisque c’est criminel ! Il y a toute une équipe, une secte diabolique, qui cherche à me faire mourir. » Si elle tient bon, c’est grâce à Jean Paul II. « Je suis sous sa protection, je ne crains presque rien », se vante-t-elle. Et de montrer l’ongle de son pouce droit, « qu’il m’a miraculeusement réparé, après qu’il s’est fendu en deux. » Bien que venus de toutes parts, les médiums n’ont pas eu la même efficacité il y a vingt-sept ans. « Ils ont tenté de nous protéger avec des sorts, mais les membres de la secte détruisent tout quand ça s’estompe avec le temps… C’est Satan, conclut Rosa, s es démons habitent ici. Je ne connaîtrai jamais le bonheur, je suis au bout de la vie. » la vidéo : http://www.dailymotion.com/video/x1qhnnp_la-cressoniere-de-viel-saint-remy-n-est-plus-hantee_news en entier sur : http://www.lunion.presse.fr/accueil/video-elles-pensent-vivre-avec-des-demons-ia0b0n335951
  3. L'enfance violée à l'hôpital Mercredi 01 Juin - 07:53 Un rapport accablant de l'Inspection des affaires sociales Hasard du calendrier. Le jour où l'Assemblée nationale adopte définitivement un texte de loi largement décrié par les syndicats de psychiatres, l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) rend public un rapport de deux cents pages, qui accablent les hôpitaux psychiatriques. Avec, en point d'orgue, la situation des mineurs. Vulnérables parmi les vulnérables, ils comptent parmi les premières victimes d'agressions sexuelles. En 2009, l'Observatoire national des violences en milieu hospitalier a ainsi recensé vingt-trois agressions sexuelles et quatre viols, dont la moitié concerne des mineurs et des jeunes adultes. A ce traumatisme, s'ajoute une autre souffrance : le déni. Le rapport cite ainsi le cas d'un enfant de 12 ans violé en 2008 par un autre jeune patient. Après la plainte déposée par sa famille, l'équipe médicale aurait décidé de mettre fin à l'hospitalisation de la victime pour « manque de confiance » de la part des parents. Suite de l'article... Source: 20minutes.fr
  4. markich

    La psychiatrie

    Avant, j'allais pas bien, j'étais fou, ma vie était un carnage . J'avais des comportements bizarres, et un discours incohérent . Maintenant, je suis suivi médicalement, et heureusement . J'étais malade dans ma tête et désormais je suis suivi par une psychiatre très compétente qui connaît son métier . J'ai un médicament à fort dose, et maintenant je me sens mieux . La psychiatrie est une belle science , même moi pendant de longues années, je voulais devenir médecin . Les psychiatres sont des personnes très courageuses qui doivent voir des choses phénoménales . Merci l'hôpital, merci les psychiatres, merci les médicaments
  5. Invité

    L'Allemagne a t elle une âme ?

    Quand on invente le nazisme et la psychiatrie, on peut se demander si l'Allemagne a une âme. Est ce que ce pays a une âme ??? Que fais ce pays de bien ? A part être une puissance économique ??? J'ai un ami qui m'a dit que Freiburg était écolo, c'est déjà bien ! Et quoi d'autre ????
  6. Massacre à la tronçonneuse en Hongrie Mardi 16 mars - 17:30 © Keystone DRAME | Un père de famille sous traitement psychiatrique a tué son épouse et leurs deux fillettes de 5 et 8 ans à coups de hache avant de se donner la mort à la tronçonneuse, lundi dans l'ouest du pays. AFP Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  7. COURCY (Marne). Hier matin, un automobiliste a percuté à plus de 130 km/h une voiture qui doublait devant lui sur l'A 26, près de Courcy. Il n'a rien vu car il parlait avec Dieu au moment de l'accident, a-t-il expliqué. Il est parti en psychiatrie… SI les voies du Seigneur sont impénétrables, la personnalité de cet automobiliste flamand l'est tout autant. Responsable d'un accident survenu hier matin sur l'A 26, près de Reims, il est resté sourd aux demandes d'explication des gendarmes, se contentant de répondre qu'il « conversait avec Dieu » lorsqu'il a percuté à plus de 130 km/h une voiture qui doublait devant lui. L'accident s'est produit à 7 h 55, deux kilomètres avant le péage de Courcy. Agé de 59 ans, l'homme domicilié à Ostende circulait vers Reims à bord d'une Toyota Yaris. Difficile d'estimer sa vitesse mais elle devait bien atteindre 140-150 km/h, si ce n'est plus. Devant lui, le conducteur d'une Renault Mégane avait eu le temps de déboîter pour doubler un Espace. Le Belge qui roulait sur la voie de gauche lui est arrivé dessus sans freiner. .......(.....)....... LIRE EN ENTIER SUR : http://www.lunion.presse.fr/article/marne/il-parle-avec-dieu-et-percute-une-voiture-a-plus-de-130-kmh http://www.youtube.com/watch?v=3j6pd5NtvcA
  8. Bonjour, J'ai été arrété à la baule le 5 juillet 2012 vers 21h par la police de la baule et placé à heinlex dans le service du docteur esposito pendant 2 mois. Je n'avais rien fait de répréhensible, c'est halucinant. Depuis je dois prendre du risperdale a dose maximale. Je n'apréci pas le traitement. Je trouve cela incroyable que l'on oblige les gens à prendre des traitement qu'ils ne veulent pas.
  9. Bonjour Je vous ecrit pour vous raconter mon histoire. La france est devenue un pays de non droit en 2012,2013,2014 pour moi. J'ai été arréter par la police du commissaire carpentier à mon domicile à la baule le 05 juillet 2012 vers 21h30. Alors que j'allais me couchez j'ai vu debarquer des policiers avec ma mère, il m'ont contrait à allé à l'hopitale psychiatrique Heinlex de la ville voisine saint-nazaire. La bas j'y ait recu de grande dose de neuroletique qui m'ont donné des varices et fait prendre 40kg. Je dormais tous le temps sous l'effet de ces drogues. Cela fait depuis plus d'un ans et demi que le psychiatre esposito eric m'oblige de prendre des neuroleptiques à haute dose. Je trouve cela révoltant que dans un pays 'des droit de l'Homme" on puise enfermer les gens comme cela et leurs imposer des reuroleptique à haute dose avec tous les effets secondaires que cela provoque sur la sante.
  10. otwinsen

    CMP égal mal soigné ?

    bonjour, un ami m'a fait part d'un fait troublant .... concernant les soin en CMP (centre médico-psychologique) . Il a l'impression qu'on veut en quelque sorte l'exclure du système d'aide médical et pourtant le CMP ou il va pour consulter un psy est une structure d'état et il est suivi depuis au moins 10 ans ... est-ce l'effet de la crise ?? si vous avez des connaissances ou si vous mêmes êtes dans le même cas pouvez vous m'apporter votre témoignage svp ? merci d'avance
  11. Salut. Parfois, nous sommes étonnés des réactions de certaines connaissances. Elles semblent normales et ne présentent aucun signe de pathologie psychiatrique. Et on apprend qu'elles ont pété un plomb, se sont suicidées ou plus simplement, elles ne vous adressent plus la parole sans que vous compreniez pourquoi. De même, je voudrais avoir l'avis des internautes. Une personne qui se considère saine, mais est instable croirait être stable... Alors, comment s'assurer que nous sommes stables ?
  12. OU LA PSYCHIATRIE, ATTENTION DANGER !!!... (si personne n'est convaincue de cela je ne peux rien pour personne; nous sommes des scientifiques) Bonjour, la psychiatrie d'aujourd'hui ainsi que la psychanalyse ne valent plus grand chose à moins que vous ne tombiez sur quelqu'un d'exceptionnel (Sur Nice il n'y en a aucun). Prenez patience s'il vous plaît car il y a beaucoup d'informations à lire très importantes (informations sures et vérifiées par une grande majorité de personnes notamment par des scientifiques cartésiens). Les psychiatres ont fait 10 années d'études pour ne pratiquement rien savoir. Ils prescrivent des médicaments "au petit bonheur la chance" comme si ils faisaient des essais sur des souris de laboratoire (les patients leur servent de cobayes). Un jour, une personne a du aller se faire hospitaliser à l'hôpital St Roch de Nice pour se faire perfuser du chlorure de sodium dont elle manquait. Evidemment, elle a été interrogée par des internes en psychiatrie (2 femmes). La seconde lui a demandé si elle entendait des voix (ce qui est du à un syndrome psychotique dans le jargon psychiatrique). Elle en a été fort vexée parce que tout simplement ce n'était pas le cas (cela aurait pu blesser un esprit faible: peu de psychologie de la part des psychiatres); c'était totalement "hors sujet". D'autre part, cette personne étant de forte constitution (plus de 80 kgs, très sportive, très musclée) la psychiatre lui a dit de ne boire qu'un litre d'eau par jour: c'est de la folie furieuse parce qu'à l'heure où je vous écris il fait très chaud, c'est l'été et avec 1litre/jour aucune personne de ce type ne pourrait subsister: aujourd'hui, le 10/06/2012 il fait 31 degrés à l'ombre et 50 degrés au soleil. Le chef de service généraliste lui a dit qu'elle était atteinte de potomanie (une névrose), influencé par ces 2 psychiatres. Cela s'est révélé inexacte; cette personne n'est pas atteinte de potomanie. Ce n'est pas le seul exemple d'erreur; il y en a plein car "on ne nous dit pas tout et peu de personnes osent se mouiller". La plus part des psychiatres ne savent pratiquement rien. Ils ont tout simplement fait l'apprentissage d'une pharmacologie à leur porté qu'ils manipulent comme je l'ai déjà écrit "au petit bonheur la chance", dés qu'il reçoivent une molécule nouvelle ils l'a prescrivent (surtout quand cela vient des USA parce c'est sensé être mieux dans ce pays): Si ils se trompent soit ils font décompenser leur patient, c'est à dire qu'ils le mettent au plus mal, soit leur patients ont des troubles psychologiques anormaux. Le plus généralement les psychiatres et les psychanalystes ont plus de problèmes psychologiques que leurs patients. Je cite le cas suivant: une jeune fille est allée chez un psychiatre/ psychothérapeute pour se faire soigner. Il en a résulté qu'ils ont fait l'amour si l'on peut s'exprimer ainsi au bout d'un certain temps. C'est hors de la déontologie médicale. En fait ce psychiatre parmi tant d'autres était très malade psychiquement. D'autre part il a été démontré que le cerveau est en expansion comme l'univers; cela signifie que jamais nous connaîtrons sont fonctionnement exacte. Aux Etats-Unis un américain à pratiqué de la télépathie (Nous l'avons constaté lors d'une émission télévisée très sérieuse et scientifique). Cet homme qui a ce don extrêmement rare a pu détecter à distance la fabrication de sous-marins russes depuis les USA jusqu'en Russie. L'expérience a été renouvelée plusieurs fois. Aussi cet homme a été récompensé par l'armée américaine avec une médaille (tout a été vérifié scientifiquement dans les détails). Ce don du cerveau défi toute loi de la psyché; elle vient de prouver l'incompétence de la psychiatrie et des connaissances "préhistoriques" du cerveau, de la psychologie et de la pharmacopsychologie. Tout cela pour vous faire comprendre qu'il faut être très méfiant et "marcher sur des oeufs" si vous avez besoin de ce type de personnel de santé ("le terrain est miné"); les psychiatres, les psychologues et les psychanalystes compétents sont extrêmement rares. Je ne cite pas de nom car il se peut que ce soit interdit sur ce forum. Si vous voulez que je vous cite des noms et vous apporte plus d'informations vous pouvez m'écrire à Me contacter Je vais citer un autre exemple parmi tant d'autres: Depuis de très nombreuses années une personne continue de subir les affres des psys. Elle prend depuis son adolescence des psychotropes prescrits par des psychiatres. Elle est passée de l'un à l'autre psychiatre, sur Nice. A chaque fois cela été l'horreur. Ils ont essayé toutes sortes de médicaments sur elle, ils l'ont manipulé. Maintenant, cette personne doit utiliser une quantité incroyable de bonbons par jour pour pouvoir parler (au risque d'être diabétique). C'est la seule solution qui existe à l'heure actuelle sur le plan "pharmaceutique"). Le sucre attaque ses dents. Sans bonbon cette personne ne pourrait pas du tout parler. Les 2 raisons de ce mal sont celles-ci: 1-Tous ses psychothérapeutes, psychiatres, psychologues et psychanalystes qu'elle a consulté étaient ou sont incompétents. 2- De part cette incompétence cette personne doit continuer de prendre des psychotropes. Ceux-ci lui ont coupé toute possibilité de saliver à force d'en prendre et évidemment d'avoir et d'être très mal soignée. Elle prend du poids: les psychiatres s'en foutent (il nuisent à leur image, créent de nouveaux complexes auparavant inexistants) et sont en train de la tuer lentement doucement mais surement à l'âge de 46 ans, et pourtant elle n'a plus aucun problème psychique. Pourquoi cette personne doit elle continuer : tout simplement car sont corps est tellement habitué aux médicaments qu'elle ne peut arrêter le traitement. Le résultat est que la majorité des psys détruisent les personnes très souvent, ralentissent leur espérance de vie et particulièrement à Nice... Si vous voulez en savoir plus n'hésitez pas à m'écrire à Me contacter Je connais encore d'autres nombreux cas particulièrement sur Nice et je peux développer encore largement la question pour décrire la gente psy sur la côte d'azur (exemple: la personne concernée dans ce texte est tombée sur un psychiatre/psychothérapeute qui faisait... de la "magie blanche" chez lui, qui faisait de la numérologie et dont l'objectif était ou est encore (?) de trouver la coupe du Christ qu'il a partagé avec ses apôtres (Le Saint Graal) afin de s'abroger des pouvoirs... ou je ne sais quelle puissance symbolique (il est fou malgré les apparences). Le pire de tout cela c'est que lorsqu'un psychiatre a obtenu sont diplôme il peut ouvrir un cabinet et avoir "pignon sur rue" sans être véritablement contrôlé; c'est extrêmement grave pour la société. J'espère que vous avez compris, sinon communiquons à Me contacter En réalité un malade psychiatrique et donc une grande partie des psychiatres y compris leurs patients ont souvent une apparence normale ce qui leur permet d'être crédibles auprès de leurs patients. Mais si on analyse bien les choses on comprend bien, au bout d'un certain temps que leur statut est abusif. Ils se figurent avoir fait des prouesses en vous ayant prescrit des médicaments alors que je connais en réalité des amis qui ont fait un travail sur eux si important qu'ils se sont guéris eux mêmes. Malheureusement, même guéris ils s'empoisonnent avec ces "saloperies qui les tuent à petit feu" parce que leur corps s'est habitué à ces molécules depuis tellement de temps que si ils arrêtaient ils décompenseraient. Le terme "décompensation" peux se décrire ainsi: partant de la décompensation organique, c'est plus facile. Le corps composé d'organes nombreux et vitaux forme un "système" (un système est un ensemble de parties en intéraction dynamique). Dés lors qu'un seul organe (ou un élément du système) est détruit une partie du système n'existe plus. Par conséquent la personne décède soit immédiatement, dans des souffrances abominables ou nécessitent des soins chirurgicaux importants. Dans le cas de la psychiatrique le mot "décompensation" signifie tout simplement que si l'on change une molécule par une autre molécule différente la personne devient complètement folle, souffre abominablement sans décéder alors qu'elle était guérie, tout simplement parce que lorsque le psychiatre change "au petit bonheur la chance" de molécule le système cérébrale ne s'y adapte pas (sans compter les effets secondaires sur l'organisme). En fait voilà ou réside un des plus graves dangers des psychiatres, c'est qu'ils ne font pas du tout attention aux conséquences de leurs actes: ce sont des inconscients (l'inconscience relève soit de la folie soit de l'incompétence, soit du je m'foutisme mais surtout de l'intérêt financier). Là, réside un des dangers de la psychiatrie. En fait, si il fallait vous décrire tous les cas de figure, tous les dangers de la psychiatrie d'aujourd'hui ou contemporaine on pourrait en écrire un livre ici, véritablement scientifique, cartésien et parfaitement réaliste. Il est par conséquent nécessaire que je m'arrête ici et de conclure que la médecine la plus fiable est la médecine organique alors que la psychiatrie est d'une incertitude, d'un non sens, d'un caractère aléatoire extrême, voir infini (?) et que bon nombres de psychiatres, de psychanalystes, de psychologues sont peu sympathiques (c'est le moins qu'on puisse dire) même si ils le paraissent par leur attitude accueillante (mais il y en a un à Nice qui est particulièrement prétentieux, qui expose tous ses diplômes dans la salle d'attente de sont cabinet et qui cherche surtout à gagner beaucoup d'argent plus excessivement que ses confrères niçois en faisant une réelle stratégie de marketing dont internet; en fait il ne vaut pas plus que les autres). Vous pouvez m'envoyer des e-mails à Me contacter.
  13. Bonjour et merci à ceux et celles qui prendront le temps de s'intéresser à mon histoire. Je viens à vous au travers de ce forum car je me trouve actuellement dans une impasse défiant les lois de la frustration. Je vous explique ce qu'il se passe. Ma petite sœur est hospitalisée depuis plusieurs années en psychiatrie où elle alterne les séjours entre secteur fermé/ouvert selon son comportement. Elle a bientôt 22 ans et a été récemment diagnostiqué "personnalité borderline". Etant moi-même dans le secteur sanitaire, j'en connais les grandes lignes et ai déjà été amené à côtoyer des personnes souffrant de cette pathologie. En faisant l'impasse sur l'inutilité de la structure où elle se trouve actuellement car celle-ci s'illustre pour moi comme une usine de contention chimique plutôt que thérapeutique, je vais directement m'orienter sur le problème majeur qui m'a conduit ici. Dans le secteur ouvert, les patients déambulent de manière totalement libre sous la "surveillance" de l'équipe soignante. Néanmoins, pendant les transmissions, les patients demeurent libres...sans surveillance aucune ! Dès lors, ma sœur a, de manière consentante, perdu sa virginité dans un service de psychiatrie car elle a "profité" de l'absence des soignants. Pas que je veuille refréner sa sexualité, mais étant fragile psychologiquement, elle se rend pas compte des dangers associés (abus, MST, grossesse...). Et dernièrement, ce qui devait arriver arriva, elle est naïvement (il lui a dit qu'il voulait qu'elle lui prête son portable pour envoyer un message à une fille) entrée dans une chambre avec un mec qui l'a forcé à lui faire une fellation. D'une, le gars en question est apparemment un récidiviste qui a fait de la prison et qui, à mon avis, n'a rien à faire dans une structure aussi ouverte, et de deux, l'équipe soignante ne nous a jamais parlé de cet incident alors qu'elle en a fait part à un interne et une infirmière de nuit. Il faut que je l'apprenne de sa bouche et ça me met dans une rage folle ! Le comble de la frustration étant qu'au cours de mes recherches, j'ai réalisé que l'affectation en psychiatrie était une affaire de commune et pas de préférence. Notre influence en tant que proches avait déjà pris une claque lors qu'elle avait été placé sous instance judiciaire (SPDRE) mais là c'est le summum : à moins qu'on ne change de commune, elle est condamnée à rester dans la structure où elle se trouve actuellement. Je suis sensée réagir comment ? La laisser là-bas sachant qu'elle régresse plus qu'elle ne progresse ? Qu'elle s'y fait violer alors qu'elle est sensée y être en sécurité ? J'ai envie de cracher ma façon de penser à quelqu'un mais je ne sais pas à qui je dois m'adresser. Auriez-vous des conseils ou des suggestions à me proposer ?
  14. Ouverture de la première UHSA en 2010 Mardi 03 novembre - 12:31 [/Justifier] [Justifier] La première Unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) devrait ouvrir ses portes le 14 mars 2010 au centre hospitalier Le Vinatier de Bron. Il s'agit de la première structure permettant l'hospitalisation de détenus en psychiatrie. Ce département de 60 lits devrait être opérationnel en trois phases (printemps, été et automne), et constitue la première étape d'un programme de 17 UHSA de 705 lits prévus d'ici à 2011 dans les plus grandes villes de France. Le bâtiment construit pour 19,5 millions d'euros concernera les détenus des bassins lyonnais, bourguignons et franc-comtois (bassins représentant 6000 détenus). La nouveauté de ce type de structure explique l'ouverture progressive: il faut former les personnels et adapter la prise en charge de ce type de public. Les règles ne sont pas les mêmes que dans un établissement carcéral classique. Le recrutement des soignants (au total 3 praticiens psychiatres, 1 interne et un mi-temps de médecin somaticien, 52 infirmiers, 30 aide-soignants, 12 assistants de service hospitalier) pose problème, des modalités pratiques (temps de travail, prime spéciale, etc.) étant encore en discussion avec le CHST et les syndicats. Les personnes détenues pour un motif psychiatrique doivent en effet, depuis la loi 2002-1138 du 9 septembre 2002, l'être dans une unité hospitalière spécialement aménagée, mais aucune structure existante ne faisait l'affaire. Les UHSA auront un personnel soignant, mais seront sécurisées par un personnel pénitentiaire. Ce projet mêlant hôpital et prison a été fortement décrié. Dans certaines situations, les détenus ne peuvent être maintenus en prison étant donné le besoin en soins psychiatriques, mais ils ne peuvent pas non plus être gérés en centre hospitalier pour cause de violence ou de tentatives d'évasion. Cependant le personnel pénitentiaire juge que c'est plutôt un manque de moyens pour les centres de détention qu'un réel besoin d'une structure mixte, et le personnel soignant juge que c'est plutôt un manque de lits et de moyens pour prendre en charge les patients violents, qu'ils soient détenus ou non. On reproche à ce projet une faille éthique entretenant la confusion entre pathologies mentales et criminalité et l'instrumentalisation d'une psychiatrie "répressive". suite sur brevesfr
  15. Que pensez-vous du fait que les gens en psyhiatrie soit déshabiller nue, attacher, pendant des heures sur une civière du seule fait qu'il crient ou a titre preventif? est-ce que vous trouvez sa abusif? humiliant? dégradant? indigne? Dire qu'un chien dans une clinique vétérinaire a plus de droit qu'un humain en psychiatrie ds une hopital non?
×