Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'Indépendance'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

26 résultats trouvés

  1. Clemof54

    La Lorraine

    Y a t-il un parti Indépendantiste ou Autonomiste en Lorraine ?
  2. Bonjour à tous, Voilà j'ai 18 ans, j'ai eu mon bac l'année dernière et j'ai commencé un DUT à Dijon sauf que je me suis rendue compte que ca ne me correspondait pas, et que je m'étais trompée... Je n'ai pas été assez rapide pour me réorienter et je ne pourrais donc reprendre mes études qu'en Septembre. Mes parents habitent à Montpellier, et ils m'avaient payés un appart à Dijon, c'est eux qui géraient tout, mais comme j'ai arrêtée ma formation, ils m'ont ramenés illico à Montpellier! Le problème c'est que je ne supporte plus ma vie ici, j'étais très bien la-ba, c'est une ville à laquelle je me suis attachée, j'y ai rencontré mon copain, et je me suis fais de réels amis et j'ai pris gout à cette "semi-indépendance". Aujourd'hui mes parents voudraient que je trouve un boulot genre mcDo à Montpellier et que je vive chez eux pour l'instant pour retourner sur Dijon éventuellement en septembre. Mais moi je ressens vraiment le besoin de repartir. Je me dis que je pourrais trouver un boulot pareil la ba. Mais beaucoup de questions se posent, est-ce qu'avec un boulot genre mcDo a temps plein, je pourrais me payer un appart, ou même une coloc ? Est-ce qu'en ayant 18 ans, seulement le bac je peux trouver un travail qui me permette de me payer un loyer et la bouffe ? Les loyers ne sont pas extrêmement cher, mais je ne sais pas si c'est réalisable... Et puis je ne m'y connais rien concernant les charges à payer, les démarches à suivre. Je voudrais avoir des avis, des témoignages et savoir si vous pensez que oui ou non c'est réellement envisageable de partir comme ça et de pouvoir acquérir mon indépendance ou si je vis carrément au pays des bisounours! Merci d'avance de vos réponses !
  3. CamilleMate

    Bourses

    Bonjour, Cette année, je rentre en première année de droit, je n'ai pas les bourses, ce qui, par conséquent, m'oblige à prendre le bus tous les matins et tous les soirs. Le trajet dure une heure. Mes parents pourraient me payer une chambre universitaire si seulement, ma sœur n'était pas, elle aussi, étudiante et surtout à Paris, le loyer étant très élevé. Mes parent sont de la classe moyenne, payer deux loyers serait de trop pour eux. Ainsi je me demandais si je pouvais avoir les bourses si je me mettais indépendante? Est-ce que mes parents perdraient des avantages? Comment faire pour se mettre indépendante? et pour avoir les bourses? Qui voir? Merci de répondre à mes questions... Bonne journée!
  4. Invité

    29 novembre 1830. Insurrection en Pologne

    29 novembre 1830. Insurrection en Pologne Le 29 novembre 1830, les Polonais se soulèvent contre l'occupant russe. La répression féroce menée par le tsar Nicolas 1er va marquer le début d'une longue nuit pour la nation polonaise, jusqu'à l'indépendance de 1918. Fabienne Manière. Nostalgie du passé La Pologne, grand État prospère sous la Renaissance (l'époque de Copernic), avait disparu de la carte le 24 octobre 1795, victime de ses divisions internes et de l'appétit de ses voisins, Prusse, Autriche et Russie. Napoléon 1er l'avait brièvement restaurée sous le nom de Grand-duché de Varsovie à la suite du traité de Tilsit. Mais en 1815, à la chute de l'empereur, le Congrès de Vienne place la plus grande partie du pays sous l'autorité du tsar Alexandre 1er. Les provinces orientales de l'ancienne Pologne, peuplées d'une minorité de Polonais, sont annexées à la Russie proprement dite. Quant à la région de Varsovie, aussi appelée «Pologne du Congrès», elle se voit octroyer par Alexandre 1er un statut de royaume uni à l'empire de Russie. Le tsar en est le souverain. Par la Constitution du 25 novembre 1815, il lui accorde une très large autonomie avec sa propre armée, son gouvernement et son administration. Il témoigne par ailleurs d'un grand respect de la Pologne, de sa culture, de sa langue et de sa religion catholique. Mais les étudiants, les militaires et la bourgeoisie de Varsovie ne se satisfont pas de cette situation et rêvent d'un retour à l'indépendance d'antan. L'accession au trône de Nicolas 1er, plus autoritaire que son prédécesseur, ravive leur opposition et débouche sur la création de sociétés secrètes. Dans ce contexte court le bruit que le tsar va envoyer des contingents polonais en France pour rétablir le roi Charles X, victime de l'insurrection parisienne des «Trois Glorieuses». Espoir avorté L'insurrection, soigneusement préparée, est déclenchée à Varsovie dans la nuit du 29 novembre 1830. Le grand-duc Constantin, qui commande l'armée polonaise, prend la fuite cependant que la diète, autrement dit l'assemblée nationale, proclame l'indépendance du pays. Les insurgés, d'abord victorieux, étalent très vite leurs divisions et leurs incompétences. Face à la menace d'un retour en force des Russes, ils en appellent aux gouvernements occidentaux mais ceux-ci se gardent d'intervenir. Le tsar Nicolas 1er reprend Varsovie le 8 septembre de l'année suivante avec 110.000 hommes de troupe, après plusieurs semaines de combat. Il exerce alors une répression féroce. «L'ordre règne à Varsovie» À Paris, le 16 septembre 1831, le ministre de la Guerre, le général Bastien Sébastiani, est interrogé sur la situation à Varsovie par les députés de la Chambre. Il informe du débat le journal gouvernemental Le Moniteur en ces termes : «Le gouvernement a communiqué tous les renseignements qui lui étaient parvenus sur les événements de la Pologne (...). Au moment où l'on écrivait, la tranquillité régnait à Varsovie (Mouvements divers)». L'opposition se déchaîne contre le maladroit ministre et fait ses choux gras de la formule publiée en légende d'une lithographie dans le journal La Caricature : «L'ordre règne à Varsovie». C'est cette formule qui est restée dans les mémoires bien qu'elle n'ait jamais été prononcée... Le comte Bastien Sébastiani sera honoré dans ses vieux jours du titre de maréchal de France eu égard à ses exploits dans les armées de Napoléon 1er. Mais ses dernières années seront cruellement assombries par la mort cruelle de sa fille, la duchesse de Choiseul-Praslin. 10.000 patriotes polonais sont contraints à l'exil et beaucoup se rendent en France, au nom de la vieille amitié entre les deux pays. Parmi eux figurent le musicien Frédéric Chopin (20 ans) et son ami le poète Adam Mickiewicz (32 ans), qui deviendra professeur de littératures slaves au Collège de France puis bibliothécaire de l'Arsenal. Tous les deux apporteront une contribution majeure au mouvement romantique. . Le ciel s'assombrit en Russie Nicolas 1er met fin à l'autonomie du pays après l'insurrection de 1830. Il transforme le royaume en une simple province russe et entreprend une politique de russification forcée. L'insurrection de Varsovie marque un tournant pour les nombreuses minorités de l'empire russe. Celles-ci ne bénéficient plus de la bienveillance d'antan. Elles doivent affronter désormais la montée du nationalisme grand-russe.
  5. Bonjour tout le monde J'ai 17 ans et souhaite pouvoir travailler durant mon temps libre pour mettre des sous de coté afin de pouvoir me payer un appart lors de mes 18 ans et enfin devenir INDÉPENDANTE et avoir enfin un peu d'intimité avec mon copain J'ai donc décider de postuler au Mcdo, beaucoup de gens disent qu'il est facile d'y entrer... J'ai donc fais une lettre de motivation et j'aimerai avoir des avis. Est-ce que je dois changer quelque chose ? Est-ce que je devrais la racourcir un peu ? Ou au contraire rajouter des choses ? Merci de votre aide ! Lettre de motivation ci jointe. Ps : Je n'ai pas encore mis de date de disponibilité demotivationmcdocopie.pdf
  6. Dominique SOUCHIER a décidé de démissionner d'Europe 1 après que d'OLIVENNES et CHABOT lui interdisent par SMS de recevoir des invités politiques dans le cadre de la période présidentielle...alors que lui-même précise que cela fait 15 ans qu'il le fait... Il décide alors de mettre fin à sa collaboration avec Europe 1 et l'annonce en direct, sans en prévenir sa rédaction...ci-dessous le lien de sa démission en direct : http://www.radios-fr...direct-extrait/ Question : la décision de SOUCHIER est-elle sensée et doit-elle avoir valeur d'exemple dans le cadre des politiques rédactionnelles des médias ?
  7. La Cour des comptes confirme l’indépendance de Greenpeace Vendredi 12 octobre - 08:58 L’audit de la Cour des comptes vient de paraître. Ceux qui pensaient que Greenpeace était financée par Monsanto, Total, Areva, voire la CIA vont être déçus ! Notre indépendance est notre liberté. Nous refusons les subventions d’Etat et les contributions d’entreprises. Nous gardons ainsi une totale liberté de parole et d’action en tout lieu et en toute circonstance. Cette liberté, quasi unique dans le monde associatif, n’a pas de prix. Nous avons aujourd’hui plus de 150 000 adhérents en France et nous leur devons cette liberté. Cette situation nous rend plus forts, lorsque nous sommes dans des rapports de force nous nous sentons portés par tous nos adhérents. Cela nous donne à la fois un grand pouvoir et une grande responsabilité vis-à-vis de toutes ces personnes qui nous confient une mission : nous battre pour un avenir meilleur. Sans indépendance, nous n’aurions pas pu prouver le 5 décembre 2011 qu’il est possible d’entrer comme dans un moulin dans les centrales nucléaires en France… Sans indépendance, nous ne pourrions pas entraver Shell pour l’empêcher d’aller forer en Arctique… Alors il n’est pas étonnant que cette indépendance qui nous permet d’être percutants et dérangeants soit aussi en permanence remise en question. Que les rumeurs les plus folles et les plus absurdes se propagent. Que le doute soit instillé. C’est donc avec sérénité que nous avons accueilli cet audit. Et c’est tout naturellement avec vous que nous voulons en partager les résultats. La conclusion est simple et sans appel. Dixit la Cour des comptes : « Le mouvement Greenpeace revendique le fait d’être financé que par des personnes physiques et refuse toute subvention provenant de personnes publiques ou d’entreprises : la Cour a constaté, lors de son enquête, que cette règle de principe est respectée par Greenpeace France ». Suite de l'article... Source: Green Peace
  8. La question est dans le titre. Vu de France, ou d'ailleurs, même d'ici, qu'en pensez-vous ? Et pourquoi ?
  9. swoog

    Prix de l'indépendance

    Bonjour, Alors voila, je vous expose mon "probleme" : Je voudrais prendre mon indépendance car je ne m'entends plus trop avec mes parents. Le seul problème c'est que je ne connais pas tout ce qu'il faut payer donc j'aurais besoin d'un petit coup de main. Je précise que je suis en alternance en commerce et donc que j'ai un salaire fixe + commission. Les commission etant du (plus) je ne les comptes pas dans mon calcul. Alors voila j'ai calculé ceci : salaire : 573 pension alimentaire : 300 APL : 249 TOTAL : 1122 Loyer : 400 nourriture : 150 assurance voiture + mutuelle = 90 essence = 100 internet + portable : 50 TOTAL : 790 Reste : 332 Est-ce que vous voyez d'autres choses a payer ? Ceci vous parait-il réalisable ? Je vous remercie.
  10. A l'exception du Timor oriental, de l'Eryhtrée et de l'Afghanistan, les 27 pays dont l'indice de développement humain (IDH) est le plus bas des pays d'Afrique subsaharienne. Ces pays sont dans la dernière tranche d'IDH, et ils sont peuplés de noirs. Comment ne pas penser que les noirs sont inférieurs quand on ignore la réalité du néocolonialisme ? Leurs pays sont sous-développés, ils se battent entre eux, et malgré leurs ressources, ils ne décollent pas économiquement. Cette situation est inacceptable. Malheureusement, elle suscite surtout de la culpabilité. Certains se moquent avec la culpabilité de l'homme blanc qu'on accable de tous les maux alors que l'esclavage est fini. Cette rhétorique consiste à utiliser la culpabilité pour empêcher de penser et reporter la faute sur les noirs. Et cette rhétorique masque le fait que l'esclavage a été suivi par le colonialisme, et que le colonialisme a été suivi par le néocolonialisme. Il ne s'agit pas du passé. C'est la continuité historique de l'exploitation de l'Afrique qui a amené cette situation. Louis-Georges Tin explique d'ailleurs l'état d'esprit véhiculé par les discours de Nicolas Sarkozy : L'Europe serait là pour civiliser l'Afrique, mais les noirs seraient fainéants. L'infériorité de développement est transformée en une infériorité de nature des êtres humains vivant dans ces pays pauvres. Quand on met en avant la collusion dans l'exploitation de ces pays avec des élites à peau noire, une version plus subtile de cette idée est mise en avant, à savoir qu'ils ne seraient pas capables d'avoir des leaders qui se soucient de leur intérêt. En réalité, la cause de cette situation n'est pas la nature des gens de couleur noire. Si la richesse en ressources ne profite pas au développement des pays noirs, c'est parce que les entreprises d'exploitation de ces ressources appartiennent à d'autres pays. Le peu de profit qui va au pays par l'impôt ne suffit pas, surtout que les dirigeants prennent une grande partie. Les dirigeants noirs sont des crapules, oui, mais comment sont-ils arrivés là ? D'ancien députés des colonies, formés en France, ou bien venant du FMI comme Ouattara, ce sont des gens compréhensifs des intérêts français ou d'autres pays européens, ou bien des États-Unis ou de la Chine. Quand des dirigeants voudraient nationaliser ces entreprises et vraiment développer leur pays, on les élimine, tout simplement. La liste des méthodes est longue et des nombreux conflits africains viennent de là. Et le silence sur ces agissement est assourdissant. Quand on ne sait pas tout cela, le racisme est logique. Si tous les pays noirs sont pauvres, ce serait forcément que les noirs ont un problème, qu'être noir est un handicap. De là l'idée que la nature humaine des noirs est inférieure.
  11. Blink-182 entre folk et punk sur le titre Boxing Day Lundi 17 Décembre - 23:07 Fort d’une indépendance retrouvée, Blink-182 dévoile le titre Boxing Day, premier extrait de son nouvel EP Dogs Eating Dogs. Lassé des méthodes de travail de son label, qui consistaient souvent à faire enregistrer chacun des membres de son côté avant de réunir les différentes pistes, et craignant ainsi de voir disparaitre totalement la notion de "groupe", Blink-182 a quitté Interscope Records en octobre et depuis, goûte à nouveau à l’indépendance, aux échanges et à la déconne avec avidité. Suite de l'article... Source: Premiere.fr http://youtu.be/Ka36Ie22KqA Je cherche encore le côté punk pour le coup.
  12. asm71

    Bel ami

    Bonjours a tous , je dois faire un sujet d'invention sur duroy dans bel ami !! J'ai choisi de faire une lettre de rupture de duroy a Clotilde de Marelle! J'ai trouvé un plan que je veux suivre , mais j'ai du mal à développer , c'est mon défaut !! Mon plan est : 1) Trahison envers le mari de clothilde 2) Situation sociale 3) Indépendance 4) Conscien de l'honneur Je voudrais un peu d'aide pour remplir ces axes , mercii!
  13. Les media peuvent etre certes un marché lucratif et donc en tant que tel, posséder un media n'indique pas grand chose. Cependant, il est évident que les entreprises qui ont des choses à cacher ont interet à acheter les media pour s'assurer qu'on ne parle pas de certains sujets et avoir des media permet de faire de la publicité. C'est une prolongation du principe de "relations publiques", c'est-à-dire de conserver une image positive aupres du public afin de garder des clients. Alors qu'il est possible de gagner de l'argent avec la télévision, cela n'est pas possible avec les journaux dans la plupart des cas. Les gens sont tellement peu enclins à acheter des journaux que certains sont distribués gratuitement. Seuls des tres grands groupes de media peuvent y trouver un intéret, puisqu'ils peuvent faire des économies d'échelle. Les journaux gratuits Le journal "20 Minutes" est un exemple de journal qui fait partie d'un grand groupe, ici, Schibsted, qui est en activité dans 29 pays. Dans ce cas, on peut se satisfaire de l'explication de l'économie d'échelle. Le journal "Métro" appartient lui aussi a un grand groupe de media Modern Time Group. Le journal "Direct Soir" par contre appartient au groupe Bolloré, qui a des affaires en Afrique. La plupart de ses activités tournent autour de l'exploitation de ressources en Afrique, notamment la fameuse huile de palme et le caoutchouc. La facon dont cela se passe est bien entendu inacceptable, et cela ne doit pas etre ébruité. Lire à ce sujet les ouvrages de l'assocation Survie. Les journaux payants Le journal "La Croix" est détenu par le groupe Bayard Presse qui est en relation étroite avec l'Eglise catholique. L'Eglise a bien entendu des choses à cacher, mais aussi son business est basé sur l'endoctrinement, et donc l'intéret de posséder des media est évident. Le journal "L'Equipe" et "Le Parision" font partie du groupe Amaury qui organise des grands événements sportifs tels que le Tour de France et le Paris-Dakar. Avoir des journaux sportifs est une façon entre autres de faire de la publicité pour ces événements. Le journal "Les Echos" appartient à LVMH, qui est un groupe de produits de luxe. Certains de ces produits contiennent de l'or et des diamants, dont l'exploitation se fait dans des conditions peu recommendables. D'autre part, l'orientation financiere de son contenu attire a priori une clientele assez riche pour acheter les produits de LVMH. Le journal "Le Figaro" appartient au groupe Dassault, dont la plus grande part du chiffre d'affaire se fait dans la production et la vente d'avion de guerre. Or les guerres ne sont possibles qu'avec la manipulation de l'opinion publique pour obtenir son consentement, en trouvant un langage qui fait passer l'agresseur pour le "bon", et minimise les souffrances causées. Le journal "L'Humanité" est détenu en majorité par des personnes du Parti Communiste. Or un parti est une source de revenu, donc l'intéret d'avoir un journal est évident. Le journal "Libération" a été rattrapé par Edouard de Rothschild de 2005 à 2014, une période assez mouventé pour le journal, et qui résulta par le départ de certains journalistes pour former "Rue 89". Cependant, la raison des tensions n'est pas évident, à part le fait que le journal a été en faillite. Cela rejoint le constat qu'un journal n'est plus quelque chose d'économiquement viable. Le journal "Le Monde" a été créé à l'initiative de De Gaulle pour etre un vecteur de propagande pro-francaise et est le centre d'intrigues politiques. Le journal "La Tribune" a été cédé à 80% pour 1 euro, c'est dire à quel point il n'était pas rentable. Conclusion Les journaux continue d'exister seulement parce qu'il y a des intérets sous-jacents ou bien des informations compromettantes à ne pas faire connaitre du grand public. Qu'en pensez vous ? Y a-t-il un intéret en soi à détenir un journal ? Est-ce qu'un journal papier peut encore etre indépendant de nos jours ? Dans quelle mesure la meme chose s'appliquer à la television, qui malgré tout rapporte de l'argent grace aux publicités ? Cette dépendance totale de la télévision aux annonceurs et au gouvernement ne résulte pas finalement en un phénomene similaire ?
  14. Aprés la Crimée, voila la venétie ! Et si c'était le prémice d'une longue et lente désarticulation des pays, des régions Une sorte d'états fédérateurs ou chacun serait entièrement autonomes... http://rt.com/news/v...ndum-italy-154/ En Crimée font leur chemin aux urnes ce dimanche, une autre région plus loin dans le cœur de l'Europe est également de décider de son sort lors d'un référendum: la région italienne de Vénétie, qui est le vote sur l'opportunité de rompre avec Rome. Le mouvement d'indépendance insiste la richesse de la région industrielle du Nord est drainée par la mauvaise gestion de Rome de la crise financière. Suivant les traces de l'Ecosse et la Catalogne, Venise - la capitale de la région italienne de Vénétie - tiendra un référendum afin de former une république indépendante. Environ 3,8 millions de personnes dans la région ont le droit de voter au référendum, qui se déroule au vendredi.
  15. Alors voilà, bonjour à tous, je m'appelle Marwa et j'ai 17 ans et demi. Je me suis lancée dans ce forum en espérant trouver une réponse à mes questions. Je suis franco-algérienne, mon père est né en Algérie pendant qu'elle était encore française, il est de famille algérienne musulmane, sa mère est chaouie et son père sahraoui. Ils sont arrivés en France en 1962, à l'indépendance de l'Algérie. Je ne me posais aucune question sur ce que j'étais vraiment avant, et d'où je venais, pour moi il n'y avait pas de doutes, j'étais d'origine algérienne, fière et puis c'est tout. Mais plus je grandis, et plus ça devient compliqué. Mon grand père était dans l'armée française depuis ses 20 ans, et donc lorsque la guerre commença en 1954, il a combattu pour les français, et à l'indépendance du pays il a été rapatrié en France avec ma famille. J'ai déjà demandé plusieurs fois à ma grand-mère si nous étions des harkis, elle m'a répondu que "non on était des rapatriés que c'était très différents ! Que les harkis sont les algériens qui à l'annonce de la guerre ont trahi leur pays en choisissant de combattre pour les français, alors que mon grand-père était déjà dans l'armée française bien avant la guerre!" Elle ne veut pas vraiment parler de ce sujet avec moi. Mais dans mon entourage, je me fais souvent traiter de harkis par les jeunes, ils me disent que si mon grand père a travaillé pour la France c'est que ça en était un. Alors voilà le pourquoi de ma venue ici, j'aimerai beaucoup qu'une personne qui s'y connait à ce sujet m'éclaire une bonne fois pour toute. J'ai dû mal à accepter le fait que je suis peut-être une harki enfaite..
  16. Salut à tous! Je vais bientôt prendre mon indépendance matériel et financière vis-à-vis de mes parents. Le sujet est clair est à la maison : si je décide de partir de ce cocon pour vivre seul dans un studio/appartement, j'ai bien sûr les moyens de prendre en charge le reste. Mais justement, quel "reste"? Que payez-vous chaque mois/trimestre/année et à combien cela revient-il généralement? En passant par le maximum de possibilité, que ça soit ce qu'il y a d'optionnel (facture téléphonique, activité sportive...), comme ce qu'il y a d'obligatoire (impôt, mutuelle...). Je n'y connais rien, alors n'hésitez pas à expliquer ce qui vous paraît largement acquit ou banal. Voici ma situation au moment où je quitterais le joug parental : Âge : 18/19 ans Célibataire (donc ce qui en découle pour les paiements et tout Situation : employé en 35/40h au smic + prime Sans voiture (et ne souhaite pas en avoir ^^ ) J'ai commencé à faire une première liste, mais sans estimation du coût : Loyer (chaque mois) Charges élect. + eau (combien?) Mutuelle (chaque mois?) Divers assurances (lesquelles?) Caisse d'Assurance Maladie (c'est un mot que j'entends à table, mais c'est quoi? ça sert à quoi?) Abonnement internet/mobile Activité sportive (une fois l'année) Alimentation quotidienne ...? Merci d'avance, n'hésitez pas à me poser des questions si ça n'est pas clair! :) A bientôt Esteban
  17. Bon voila, nous sommes quelques élèves de Terminale, et on a décidé d'entreprendre un voyage dans quelques années. Nous recherchons des gens avec qui parler qui pourrait nous renseigner, nous donner des idées ou même, nous accompagner. On est ouvert à tout, cependant, lorsqu'on en parle autour de nous, la plupart des gens croient que nous ne sommes pas sérieux. On aimerait bien être plus nombreux (une dizaine de personnes environ) pour partir, afin de voyager dans une bonne ambiance. On ne fait pas ce voyage pour devenir des ermites ou des sauvages même si les conditions de voyage sont dures (détail à la fin du message), mais pour vivre des sentiments et des sensations qui sont à nos yeux, des choses très importantes. On ne veut pas non plus partir qu'avec des gros balèzes car cela montrerait la difficulté du voyage et donnerait une impression d' inaccessibilité pour tout le monde. On voudrait un groupe hétérogène. On a aussi décidé de partir à pied et sans argent, pour retrouver des valeurs fondamentales telles que l'entraide et le partage. Nous n'avons pas de destinations précise, ce voyage n'est pas une fin en soi, nous partons pour nous affranchir de tout matérialisme car nous pensons que les gens sont plus importants que l'argent et tout ses dérivés. Il n'y a pas de temps, le voyage peut durer et nous comptons sur la solidarité des gens pour survivre. Nous ne jugeons personne mais nous essayons de faire ce voyage pour prouver que l'homme est bien plus qu'une fonction dans une société. Pour finir, quelque soit votre condition physique, nous ne sommes pas pressés et sommes près à faire beaucoup d'escales s'il le faut. On espère que certains d'entre vous penserons la même chose que nous (pour changer un peu), et que, s'ils ne sont pas d'accords, ils se permettent d'expliquer pourquoi, nous sommes ouverts. Merci.
  18. Le gouvernement écossais réclame des «discussions immédiates» avec Bruxelles pour «protéger sa place dans l'Union européenne» après la sortie du Royaume-Uni L'Écosse a choisi l'Europe. Sur la carte des résultats du référendum britannique sur la sortie de l'Union européenne est réapparue vendredi le long de la rivière Tweed la frontière historique entre les deux royaumes, celui d'Écosse et d'Angleterre. Au nord, une majorité d'électeurs se sont prononcés pour le maintien dans l'UE, alors que ceux du sud choisissaient d'en sortir. Avec 62 % de suffrages en faveur de l'Europe, l'Écosse se sent désormais moins britannique. Moins de deux ans après avoir rejeté l'indépendance par 55 % des voix lors du référendum de septembre 2014, les électeurs écossais se retrouvent tout à coup dans une situation nouvelle au lendemain d'un nouveau scrutin. Le premier ministre britannique David Cameron, qui les avait mis en garde à l'époque contre le risque de voir l'Écosse indépendante se retrouver en dehors de l'Union européenne, vient involontairement de les en faire sortir. Nicola Sturgeon, le premier ministre de l'Écosse et chef du Parti national écossais (SNP), a réagi très tôt vendredi matin pour saluer le «vote fort et sans équivoque des Écossais pour rester dans l'UE». Quand la victoire du Brexit a été confirmée, elle a prévenu qu'un nouveau référendum sur l'indépendance de l'Écosse était «fortement problable». «Le manifeste du SNP établit que le Parlement écossais doit pouvoir organiser un autre référendum en cas de changement significatif des circonstances qui prévalaient en 2014», a-t-elle rappelé. «L'Écosse est à présent face à cette perspective… Et il est donc évident que la possibilité d'un second référendum doit être sur la table, et se trouve sur la table». Elle a aussi qualifié de «démocratiquement inacceptable», que l'Écosse soit retirée de l'Union européenne contre sa volonté. «Quoi qu'il advienne de tout cela», a cependant ajouté Nicola Sturgeon, «l'Angleterre, le pays de Galles et l'Irlande du Nord resteront toujours les plus proches voisins de l'Écosse et nos meilleurs amis, rien ne changera ça». Nicola Sturgeon a redit samedi vouloir des «discussions immédiates» avec Bruxelles pour «protéger sa place dans l'Union européenne». L'exécutif écossais va également se pencher dès à présent sur un cadre législatif permettant l'éventuelle tenue d'un deuxième référendum sur l'indépendance de cette région semi-autonome du Royaume-Uni, a-t-elle ajouté. Elle fera une déclaration devant le Parlement Écossais mardi prochain. Le Parlement Écossais était majoritairement en faveur du maintien dans l'Union européenne, puisque les trois principaux partis ont fait campagne pour le Remain. Mais tous ne sont pas favorables à un nouveau référendum sur l'indépendance. «Je ne pense pas qu'un deuxième référendum nous aide à atteindre la stabilité, ni ne favorise les intérêts du peuple écossais», a déclaré Ruth Davidson, chef des conservateurs écossais. Les Travaillistes s'y sont aussi opposés. «Plusieurs questions fondamentales qui sont restées en suspens en 2014 le sont toujours», a dit Kezia Dugdale, chef du groupe Travailliste, «dont la question monétaire, qui n'est pas la moins importante. Ce dont nous n'avons pas besoin aujourd'hui, c'est plus de troubles et plus de chaos dans l'économie». «Une adhésion de l'Ecosse indépendante à l'Union Européenne s'accompagnerait obligatoirement d'un passage à l'Euro et de l'adoption des règles budgétaires européennes», estime Merryn Somerset-Webb, rédactrice en chef du magazine financier Money Week et éditorialiste au Financial Times, «et je doute que le SNP arrive à convaincre une majorité d'électeurs sur ces deux thèmes en ce moment». suite de l`article
  19. 18 novembre 1803. Haïti chasse les Français Le 18 novembre 1803, à Saint-Domingue, les débris de l'armée française capitulent devant les anciens esclaves. La colonie française devient le premier État noir indépendant sous le nom de Haïti. C'est le résultat d'une guerre odieuse voulue par le Premier Consul de la République française, Napoléon Bonaparte. Fabienne Manière Triomphe de Toussaint Louverture Dix ans plus tôt, les députés de la Convention avaient voté l'abolition de l'esclavage et mis fin à la révolte des Noirs exploités dans les plantations de Saint-Domingue. Le chef des révoltés, Toussaint Louverture, se rallie à la Convention, obtient le grade de général et libère l'île des Anglais. Mais Toussaint Louverture ne veut pas en rester là. Le 8 juillet 1801, il occupe la partie orientale de l'île et se nomme Gouverneur général à vie de l'île réunifiée. Il mène une politique indépendante et signe des contrats de commerce avec les États-Unis et la Grande-Bretagne. Sans trop s'embarrasser de grands principes, il laisse aussi les planteurs blancs rétablir une forme de travail forcé. L'île renoue avec la prospérité d'antan. C'est plus que n'en peut supporter le Premier Consul qui, dès 1799, caressait le désir de reconstituer un empire colonial aux Amériques «conformément aux lois et règlements antérieurs à 1789». Avec les encouragements des planteurs et de sa femme, Joséphine, native de la Martinique, il commence le 20 mai 1802 par légaliser l'esclavage puis, profitant du répit offert par la paix signée à Lunéville avec l'Autriche, décide de rétablir à Haïti la souveraineté française. Bonaparte contre Louverture Le 14 décembre 1801, une flotte de 36 navires appareille de Brest, sous le commandement de l'amiral Louis Thomas Villaret de Joyeuse. En février 1802, elle débarque une première armée de 23.000 hommes au Cap-Français, sous le commandement du général Charles Leclerc, mari de Pauline Bonaparte et beau-frère du Premier Consul. Par ailleurs, une expédition de onze navires quitte Brest et arrive à Pointe-à-Pitre le 2 mai 1802. Elle amène en Guadeloupe 3500 hommes sous le commandement du général Antoine Richepance. L'île, petite, est rapidement soumise et les insurgés sont impitoyablement massacrés par les héritiers de la Révolution. Dans le même temps, l'esclavage est rétabli sur l'île conformément au décret pris par Bonaparte le 20 mai 1802 : les hommes de couleur perdent leur citoyenneté et les travailleurs des plantations leur droit à un salaire. Trahisons en série À Saint-Domingue, l'arrivée du corps expéditionnaire français suscite un soulèvement général des anciens esclaves. Le général Henri Christophe, adjoint de Toussaint Louverture, met le feu à Cap-Français, qui avait la réputation d'être la «perle des Antilles». Le 7 juin 1802, Leclerc invite Toussaint Louverture à conférer avec lui à la plantation Georges. A peine le chef noir s'y présente-t-il qu'il est arrêté par traîtrise (il ne semble pas que des généraux français eussent utilisé ce procédé à l'encontre de leurs ennemis européens mais un Bonaparte ou un Leclerc ne voyaient pas d'inconvénient à y recourir contre un «nègre»). François Toussaint Louverture et sa famille quittent les chaleurs tropicales (sur un navire dénommé le Héros !). A l'instant de monter sur le navire, le prisonnier prononce ces mots célèbres : «En me renversant, on n'a abattu à Saint-Domingue que le tronc de l'arbre de la liberté, mais il repoussera car ses racines sont profondes et nombreuses». Par un raffinement de cruauté, ledit héros est enfermé sans jugement dans l'un des endroits les plus froids qui existent en France ! C'est le fort de Joux, dans le Jura. Il y meurt le 7 avril 1803 (ses cendres seront restituées à Haïti le 25 mars 1983). Charles Leclerc réussit là-dessus à rallier à sa cause l'un des adjoints de Toussaint Louverture, Jacques Dessalines. Celui-ci traque sans pitié avec le dessein d'éliminer ses rivaux noirs puis de se retourner contre les Français et de rester seul maître de l'île. Le 2 novembre 1802, le beau-frère du Premier Consul meurt lui-même victime de la fièvre jaune... comme la grande majorité de ses soldats. Un nouveau renfort de 10.000 hommes est expédié à Haïti sous le commandement du vicomte Donatien de Rochambeau (fils du commandant du corps expéditionnaire français dans la guerre d'Indépendance des États-Unis). Rochambeau n'obtient pas de meilleur résultat en dépit de son extrême cruauté. Ainsi dresse-t-il des chiens de combat pour poursuivre et déchiqueter les malheureux Noirs. Ses troupes épuisées sont défaites le 18 novembre 1803 en un lieu dit Vertières et il doit se rendre le jour même au successeur de Toussaint Louverture, le général Jacques Dessalines, qui a parfaitement atteint son objectif. L'hécatombe Les garnisons françaises de l'île capitulent les unes après les autres et l'ancienne colonie proclame son indépendance le 1er janvier 1804. Elle reprend le nom de Haïti que donnaient à l'île ses premiers habitants amérindiens. Au total, c'est près de 70.000 hommes que le Premier Consul aura détourné de la métropole dans le seul but de rétablir le système esclavagiste à Saint-Domingue. 55.000 d'entre eux auront laissé leur vie sous les tropiques, victimes des anciens esclaves ou des fièvres. La tentative de reconquête de Haïti débouche sur un fiasco humain et moral au moins aussi important que celui de l'expédition d'Égypte. Néanmoins, la réputation du Premier Consul sur le continent européen n'aura pas à en souffrir (et les Français eux-mêmes se dépêcheront d'oublier cet épisode peu glorieux de la Première République). Définitivement dégoûté des aventures coloniales, le Premier Consul renonce au mirage colonial. Il n'attend pas le retour de son corps expéditionnaire d'Haïti pour vendre aux États-Unis les possessions françaises de Louisiane.
  20. Bonjour, Le pH, ou potentiel hydrogène, mesure l'acidité ou la basicité d'une solution. Ainsi, sur une échelle de 0 à 14, sont dites acides les substances inférieures à 7 et alcalines ou basiques celles supérieures à 7. 7 étant le pH neutre. Mais tout ça, vous le saviez ! Cette échelle, en somme, c'est comme en politique : on a une gauche, une droite et un centre neutre. Les partis existants se positionnent par conséquent d'un côté ou de l'autre du centre, à moins qu'ils ne soient du centre. Les partis, mais les idées aussi ! Et, de même que certains végétaux ne peuvent proliférer que sur sol acide, d'autres sur sol calcaire, on aura des individus ne pouvant pas demeurer plus de cinq minutes avec des gens au pH "droite", et vice-versa. C'est pour ça qu'en France, il y a des repas de gauche et des repas de droite : ça évite que tous les convives en viennent à rouler sous la table en se griffant la figure, comme au réveillon. Car on ne badine pas avec le pH ! Ayez le heurt de ne pas tourner sept fois votre langue dans votre bouche avant de lâcher un mot, et les remarques désobligeantes fusent, qui peuvent être très dures : "Facho !" ; "gôchiste !" ; "nazi" ! ; "stalinien !" ; "Nan mais t'es de quel côté, là ?", etc. etc. Bah oui, parce qu'une goutte de vinaigre sur de la craie, ça fait pschhhhh... et puis la bruyère ça pousse pas sur les falaises du pays de Caux. Rappelez-vous la cérémonie d'hommage aux victimes des attentats de novembre, quand le Front de Gauche et le Front national ont été placés côte à côte par notre président François Hollande, physicien à ses heures, sans même un Bayrou au milieu pour faire tampon. Bayrou qui, du reste, sait bien en son fort intérieur qu'on ne peut être 100 % neutre tout le temps... C'est marrant quand même ! Puis non seulement c'est comme ça dans la société toute entière, mais dans les entreprises également, et jusque dans les associations (on a d'ailleurs vu des associations se dissoudre...). Eh oui, la politique de l'entreprise ! C'est le boss qui fixe le pH, au personnel de s'adapter. Pourtant, il existerait des individus qui, irrémédiablement libres et humains, échappent à ces lois physiques. Imaginez un peu les difficultés qu'ils doivent rencontrer dans leur existence ! Mais comment font-ils pour évoluer dans ce monde binaire ? Par moment, un type comme ça doit se sentir bien seul dans son entreprise où, même si son boulot est irréprochable, ses collègues finissent toujours par lui tourner le dos. Cela peut débuter par une mise à l'écart : tous sont invités au pot du directeur, sauf lui. Après, évidemment, ils vont gonfler le melon devant lui, commencer à glisser des petits mots assassins en sa présence, joindre leurs petits coups bas aux affronts du fixeur de pH en chef, et tout cela avec un beau cynisme, sans oublier l'indifférence qui fait mal. Seuls dans l'entreprise et seuls dans la société, s'ils sont parfois d'accord avec les pH de gauche, ils ne le sont pas toujours, tous comme ils ne sont pas toujours d'accord avec les pH de droite même s'il leur arrive de les approuver. Ce qui, au bout du compte, fait d'eux des rejetés des deux pH. :gurp: C'est ce qui les condamne à une terrible solitude dans cette société où même les psychiatres honnêtes ne pourront rien pour eux vu que l'indépendance n'est pas une maladie.
  21. clou

    Mon appartement

    Bonjour à tous ! Je suis étudiante en première année et vivant encore chez mon père j'ai plus de 80 kilomètres de routes à faire tous les jours pour aller en cours. Mes parents sont séparer depuis bientôt 3 ans et divorcer depuis cette année, j'ai décidé il y a 2 ans de ne plus être à l'internat et donc de prendre le bus tous les jours pour qu'il ne soit pas seul et l'an dernier j'ai pris la décision de rester avec lui car il vivait mal la séparation. Mais j'ai envie de prendre mon indépendance en prenant un appartement l'année prochaine. Je me demande si c'est une bonne idée vis à vis de mon père car c'est peut être trop tôt mais je me dis que j'ai l'age de prendre un appartement et que j'en ai très envie. En plus, j'ai de plus en plus de mal à supporter mon père pour plusieurs raisons qui seraient trop longues à expliquer. En gros, il ne veut pas sortir sans moi, il est toujours derrière mon dos, il a des manis qui m’énervent de plus en plus et il se laisse vivre comme "un vieux". J'aurais besoin d'avis sur la situation et de conseils pour m'aider à prendre une décision si oui ou non je prends un appartement près de mon université. Merci à ceux qui m'aideront.
  22. Bon, j'ai pensé à une idée qui à mon avis pourrait se mettre en place finalement assez facilement. Mais j'aimerai avoir vos avis là dessus. Pour ceux qui savent un peu ce que c'est que la création monétaire par le crédit. Le problème : Vu qu'actuellement, la monnaie bancaire (scripturale) vaux grosso modo 10 fois moins que la monnaie nationale (l'euro). ( Dit autrement, quand vous pensez être payé 2 000€ par mois, sur votre compte, vous n'êtes en réalité payé que 200 € réel par mois. ) Supprimer totalement la prérogative des banques privées à créer de la monnaie par le crédit effacerait 90% de la monnaie en circulation. Ce qui provoquerai un crac considérable, et pas mal de ruines privées. C'est donc de l'ordre de l'impensable, politiquement parlant. Aucun pouvoir politique ne pourrait se désintéresser à ce point de la ruine de sa population, et du désordre (euphémisme) qui en résulterai. Ré-asservir les banques aux états, pour ne leur laisser que leur seul pouvoir légitime de prêter de l'argent (et non de créer de la fausse monnaie), est de ce fait irréalisable par les politiques. Car dis plus simplement, les banques détiennent aujourd'hui à 90% de nos couilles dans leur mains. Voilà pour la description / le rappel du problème. Dis en terme plus technique, nous risquons une récession monétaire considérable. Alors j'ai pensé à une "solution" : Même si elle consiste à enrichir considérablement les banques. Je me posais la question de la réalisation d'un compromis, permettant d'éviter ces "désastres" supposé. (En vérité, je ne suis même pas sûr que la récession monétaire soit un désastre. Mais en supposant que ça en soit un qu'il faudrait éviter... ) Que se passerait t'il, selon vous, si on supprimait le ratios des banques. (si on le ramenait à 1) mais qu'en parallèle, on faisait tourner la planche à billet pour doter précisément ces banques du montant exact de leur fausse monnaie ? Dis autrement, si on supprimait le ratio, en les dotants de la somme réelle en monnaie européenne sur leur compte. Ce qui ferai qu'automatiquement vos 200€ réel, affiché 2 000€ sur votre compte en fausse monnaie bancaire, s'afficherai toujours comme aujourd'hui 2 000 €, mais serait 2 000€ réel cette fois. On supprimerai ainsi la possibilité aux banques de créer de la monnaie, et on rendrait aux banques centrale (pardon à la banque centrale) la seule prérogative de réguler cette monnaie. On évite ainsi toute faillite locale, on ne change absolument rien à nos organisations internes. En quelque sorte, on rachète le droit de création monétaire en "légalisant" la fausse monnaie bancaire, de fait utilisée par tout le monde comme étant la "vraie" en pratique. Mais, plus de création monétaire bancaire = plus de problème de régulation à effectuer = plus aucune bulle financière possible = plus aucune crise financières = plus d'inflation. On rétablit du même coup la seule raison d'être des intérêts versé aux banques lors des emprunts, le fait qu'elle risquerai réellement quelque chose à prêter de l'argent. Pour sûr, les banques n'apprécieraient pas de se retrouver ainsi forcé de travailler et d'être utile à la société, plutôt que de n'être que des parasites sans aucune valeur. Mais il me semble qu'en évitant le problème de la récessions monétaire, on supprime la seule corde qu'elles détiennent pour imposer leur volonté aux états. J'aimerai votre avis sur les conséquences qu'aurait ce genre de mesure ?
  23. Référendum sur l'indépendance de l'Écosse: le oui donné gagnant pour la première fois Les partisans de l'indépendance de l’Écosse sont pour la première fois en tête dans un sondage publié dimanche 7 septembre, à onze jours du référendum. Selon ce sondage YouGov pour le Sunday Times, le camp du oui, favorable à l'indépendance, remporte 51% d'opinions favorables alors que le camp des opposants n'en compte que 49%. Bien que l'écart de deux points s'inscrive dans la marge d'erreur reconnue par le sondage, les résultats accroissent d'une manière spectaculaire le suspense avant le référendum du 18 septembre, donnant des chances sérieuses au Parti national du Premier ministre écossais Alex Salmond... http://www.huffingtonpost.fr/2014/09/07/independance-ecosse-oui-gagnant_n_5779114.html?utm_hp_ref=fr-politique
×