Aller au contenu

A Toulouse, un dispositif de « mixité sociale » dans les collèges jugé satisfaisant.

Noter ce sujet


goods

Messages recommandés

Animateur ., Posté(e)
goods Animateur 32 573 messages
.,
Posté(e)

A Toulouse, un dispositif de « mixité sociale » dans les collèges jugé satisfaisant.

Initiée en 2017, cette expérimentation mise en place par le conseil départemental vise à scolariser dans des collèges du centre-ville des élèves issus des quartiers populaires, principalement du Mirail.

image.png.f8f0daaa50aba4588213d93e7d101a75.png

« A la fin des cours, certains élèves me disent “merci madame”. Je n’avais jamais entendu ça auparavant ! » Aurélie Rodes, professeure d’histoire-géographie du collège Michelet, en plein cœur de Toulouse, voit le dispositif de « mixité sociale », mis en place depuis quatre ans dans la ville, comme « une expérience plus que positive ». « Les gamins s’adaptent vite, sont motivés et obtiennent des résultats », ajoute-t-elle.

Dans ses classes de 6e et 5e, elle accueille, depuis la rentrée 2017, cinq enfants qui habitent loin de là, au bout de la ligne du métro, au Mirail – un grand ensemble issu des années 1970. Dans onze autres collèges de la ville dits « favorisés », cette mixité a également été instaurée, contre les règles habituelles de la carte scolaire et pour « favoriser l’ascension sociale et la lutte contre les déterminismes », souligne le président du conseil départemental, Georges Méric.

Depuis quatre ans, 1 140 élèves des secteurs de La Reynerie et de Bellefontaine ont ainsi été scolarisés dans ces collèges d’accueil de l’agglomération toulousaine. Un programme d’une ampleur unique en France, de par son budget (56 millions d’euros), le nombre d’élèves concernés et le processus suivi.

Fin 2015, la collectivité a décidé de détruire deux collèges situés dans le quartier du Mirail et d’en réhabiliter trois autres. « Il a fallu convaincre tout le monde, à l’issue de plus de 130 réunions, dont 80 au Mirail. Mais aujourd’hui, 95 % des familles adhèrent au projet ».

Source et suite de l'article.

  • Like 2
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre 51ans Posté(e)
jimetpam Membre 1 737 messages
Forumeur inspiré‚ 51ans‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, goods a dit :

A Toulouse, un dispositif de « mixité sociale » dans les collèges jugé satisfaisant.

Initiée en 2017, cette expérimentation mise en place par le conseil départemental vise à scolariser dans des collèges du centre-ville des élèves issus des quartiers populaires, principalement du Mirail.

image.png.f8f0daaa50aba4588213d93e7d101a75.png

« A la fin des cours, certains élèves me disent “merci madame”. Je n’avais jamais entendu ça auparavant ! » Aurélie Rodes, professeure d’histoire-géographie du collège Michelet, en plein cœur de Toulouse, voit le dispositif de « mixité sociale », mis en place depuis quatre ans dans la ville, comme « une expérience plus que positive ». « Les gamins s’adaptent vite, sont motivés et obtiennent des résultats », ajoute-t-elle.

Dans ses classes de 6e et 5e, elle accueille, depuis la rentrée 2017, cinq enfants qui habitent loin de là, au bout de la ligne du métro, au Mirail – un grand ensemble issu des années 1970. Dans onze autres collèges de la ville dits « favorisés », cette mixité a également été instaurée, contre les règles habituelles de la carte scolaire et pour « favoriser l’ascension sociale et la lutte contre les déterminismes », souligne le président du conseil départemental, Georges Méric.

Depuis quatre ans, 1 140 élèves des secteurs de La Reynerie et de Bellefontaine ont ainsi été scolarisés dans ces collèges d’accueil de l’agglomération toulousaine. Un programme d’une ampleur unique en France, de par son budget (56 millions d’euros), le nombre d’élèves concernés et le processus suivi.

Fin 2015, la collectivité a décidé de détruire deux collèges situés dans le quartier du Mirail et d’en réhabiliter trois autres. « Il a fallu convaincre tout le monde, à l’issue de plus de 130 réunions, dont 80 au Mirail. Mais aujourd’hui, 95 % des familles adhèrent au projet ».

Source et suite de l'article.

Jugé satisfaisant par qui ? Dis-toi bien que les expérience négatives ne seront pas mises en avant. Surtout à l'approche des élections.

Et si si c'est l'arbre qui cache la forêt...

 

  • Like 1
  • Triste 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 35ans Posté(e)
.iO Membre 1 002 messages
Forumeur survitaminé‚ 35ans‚
Posté(e)
il y a 10 minutes, jimetpam a dit :

Jugé satisfaisant par qui ? Dis-toi bien que les expérience négatives ne seront pas mises en avant. Surtout à l'approche des élections.

Et si si c'est l'arbre qui cache la forêt...

 

Je me demande aussi comment ça marcherait. Les élèves réintégrés dans ces classes devraient y être placés en minorité pour que cela marche j'imagine, sinon je ne vois pas vraiment l'intérêt, mais ça prendrait combien de temps avant que quelqu'un le fasse remarquer et rétablisse ce qu'il jugerait être un nombre satisfaisant et plus égalitaire ? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 51ans Posté(e)
jimetpam Membre 1 737 messages
Forumeur inspiré‚ 51ans‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, .iO a dit :

Je me demande aussi comment ça marcherait. Les élèves réintégrés dans ces classes devraient y être placés en minorité pour que cela marche j'imagine, sinon je ne vois pas vraiment l'intérêt, mais ça prendrait combien de temps avant que quelqu'un le fasse remarquer et rétablisse ce qu'il jugerait être un nombre satisfaisant et plus égalitaire ? 

SI les élèves réintégrés étaient majoritaires ça renforcerait la thèse du Grand Remplacement ! :smile2:

ET quand on est élève on n'a pas envie d'aller loin dans un collège alors qu'on en a un tout près.

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre Un oiseau la tête en bas !, Posté(e)
Sittelle Membre 7 227 messages
Un oiseau la tête en bas !,
Posté(e)
il y a 20 minutes, jimetpam a dit :

SI les élèves réintégrés étaient majoritaires ça renforcerait la thèse du Grand Remplacement ! :smile2:

ET quand on est élève on n'a pas envie d'aller loin dans un collège alors qu'on en a un tout près.

Briseur d'égalité .. oui laissons les miséreux dans la gadoue ..

  • Merci 1
  • Triste 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 35ans Posté(e)
.iO Membre 1 002 messages
Forumeur survitaminé‚ 35ans‚
Posté(e)
il y a 40 minutes, jimetpam a dit :

SI les élèves réintégrés étaient majoritaires ça renforcerait la thèse du Grand Remplacement ! :smile2:

ET quand on est élève on n'a pas envie d'aller loin dans un collège alors qu'on en a un tout près.

Je m'étais deux heures pour aller dans le mien (T_T). Mais c'est vrai qu'il était beaucoup plus class que ceux qui étaient plus près (.^^.)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre Pépé fada , râleur , et clairvoyant ., 75ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 8 662 messages
75ans‚ Pépé fada , râleur , et clairvoyant .,
Posté(e)
il y a 34 minutes, Sittelle a dit :

Briseur d'égalité .. oui laissons les miséreux dans la gadoue ..

:pap:   Si les dits miséreux tirent la classe vers le bas , laissons les entre "miséreux" en leur donnant les meilleurs enseignants possible .

Nous avons besoin que les meilleurs soient le meilleur possible pour le bien du pays . 

  • Haha 1
  • Colère 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 25ans Posté(e)
Jim69 Membre 4 171 messages
Forumeur inspiré‚ 25ans‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, goods a dit :

Dans ses classes de 6e et 5e, elle accueille, depuis la rentrée 2017, cinq enfants qui habitent loin de là, au bout de la ligne du métro, au Mirail

Puais enfin ça va c’est 5 gamins, c’est pas non plus une invasion, et puis ils ont probablement bien été choisis (des élèves qui veulent travailler pour progresser).

Encore heureux que ça se passe bien, et c’est une bonne chose pour ces 5 élèves.

il y a une heure, Sittelle a dit :

Briseur d'égalité .. oui laissons les miséreux dans la gadoue ..

Tu nous la fais a capella ou on sort les violons ? 🙂

Modifié par Jim69
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre Pépé fada , râleur , et clairvoyant ., 75ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 8 662 messages
75ans‚ Pépé fada , râleur , et clairvoyant .,
Posté(e)

:pap:   Je vois qu' il y a des dames offusquées .... Les pooooovres .... Je compatis 

Et pourtant je réitère ... Les nuls avec les nuls pour que les bons puissent travailler ....

Ça fait mal au cul ... Hein ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre Un oiseau la tête en bas !, Posté(e)
Sittelle Membre 7 227 messages
Un oiseau la tête en bas !,
Posté(e)
il y a 24 minutes, Jim69 a dit :

Puais enfin ça va c’est 5 gamins, c’est pas non plus une invasion, et puis ils ont probablement bien été choisis (des élèves qui veulent travailler pour progresser).

Encore heureux que ça se passe bien, et c’est une bonne chose pour ces 5 élèves.

Tu nous la fais a capella ou on sort les violons ? 🙂

A capella .. zéro souci  .. c'est mon fond de commerce .. atta je me chauffe la voix ..

 

Modifié par Sittelle
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 30ans Posté(e)
Totof44 Membre 2 260 messages
Forumeur alchimiste ‚ 30ans‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, jimetpam a dit :

Jugé satisfaisant par qui ?

95% des familles, il suffit de lire l'article.

Il y a 4 heures, .iO a dit :

Je m'étais mettais deux heures pour aller dans le mien

Et tu as loupé une ou deux séances de grammaire ;p

Il y a 4 heures, Maurice Clampin a dit :

Si les dits miséreux tirent la classe vers le bas , laissons les entre "miséreux" en leur donnant les meilleurs enseignants possible .

Nous avons besoin que les meilleurs soient le meilleur possible pour le bien du pays . 

Reste à donner une définition à "meilleurs". Les plus arrogants et vaniteux ? Et au nom de quoi les riches devraient être les meilleurs et les miséreux "ceuxquinesontrien" ?

Il y a 3 heures, Maurice Clampin a dit :

Et pourtant je réitère ... Les nuls avec les nuls pour que les bons puissent travailler ....

Il y a tant d'élèves qui sont "nuls" comme tu dis une année et brillants peu après ou avant... Souvent pour la simple et bonne raison que de coller une étiquette de "nul", c'est le meilleur moyen pour qu'un élève le soit... ou le devienne. Le pays a surtout besoin de bienveillance et du plus grand nombre possible de citoyens éduqués. En revanche, les 10% qui possèdent tout, eux, se retrouveraient parfaitement dans tes idées.

 

Modifié par Totof44
  • Like 2
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre Pépé fada , râleur , et clairvoyant ., 75ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 8 662 messages
75ans‚ Pépé fada , râleur , et clairvoyant .,
Posté(e)
il y a 12 minutes, Totof44 a dit :

Il y a tant d'élèves qui sont "nuls" comme tu dis une année et brillants peu après ou avant... Souvent pour la simple et bonne raison que de coller une étiquette de "nul", c'est le meilleur moyen pour qu'un élève le soit... ou le devienne. Le pays a surtout besoin de bienveillance et du plus grand nombre possible de citoyens éduqués. En revanche, les 10% qui possèdent tout, eux, se retrouveraient parfaitement dans tes idées.

:pap:   Ça y est , je vais sangloter ......

C' est ça ! .... T' as raison ! Tirons bien tout le monde vers le bas .

Les chiens ne faisant pas des chats , c' est vrai que les meilleurs sont le plus souvent issu des meilleurs .

Des Bernard Tapie et quelques autres ils ne sont pas légion .... 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 30ans Posté(e)
Totof44 Membre 2 260 messages
Forumeur alchimiste ‚ 30ans‚
Posté(e)
il y a 5 minutes, Maurice Clampin a dit :

c' est vrai que les meilleurs sont le plus souvent issu des meilleurs .

C'est la pensée macroniste toute crachée ça. C'est d'abord parce que l'école reproduit les inégalités plus qu'elle ne les combat que les élites viennent de l'élite. Tu inverses cause et conséquence.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre Pépé fada , râleur , et clairvoyant ., 75ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 8 662 messages
75ans‚ Pépé fada , râleur , et clairvoyant .,
Posté(e)
il y a 4 minutes, Totof44 a dit :

C'est la pensée macroniste toute crachée ça. C'est d'abord parce que l'école reproduit les inégalités plus qu'elle ne les combat que les élites viennent de l'élite. Tu inverses cause et conséquence.

:pap:   C' est vrai que Macron à très souvent raison . C' est domage qu' il soit maladroit et inexpérimenté dans l' application de ses idées .

L' expérience qu' il vient d' acquérir sur ce quinquénat lui sera très utile pour le prochain qu' il va sans le moindre doute faire .

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 25ans Posté(e)
Jim69 Membre 4 171 messages
Forumeur inspiré‚ 25ans‚
Posté(e)
il y a une heure, Totof44 a dit :

Il y a tant d'élèves qui sont "nuls" comme tu dis une année et brillants peu après ou avant...

Ah bon ? T’as une source sur ce truc là ou est-ce un ressenti ? Parce que moi mon ressenti (et mon vécu scolaire) c’est plutôt que quand ça part en couilles pour un élève, c’est de pire en pire d’année en année. Et sachant a peine lire en 3 eme ils sont dirigés vers un cap (de préférence où il ne faut pas de neurones - par exemple cuisine c’est mort sauf pour devenir « cuisinier » chez mc Do).

Et qu’on ne vienne pas dire que c’est l’éducation le problème… le môme n’en fout pas une et quand le prof le note dans le carnet les parents viennent demander des comptes au prof de pourquoi il ostracise leur petit génie.

Sans oublier l’option Samuel Paty quand le prof fait chier, et qui coupe court à tous les problèmes.

Modifié par Jim69
  • Like 1
  • Colère 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 30ans Posté(e)
Totof44 Membre 2 260 messages
Forumeur alchimiste ‚ 30ans‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Jim69 a dit :

Ah bon ? T’as une source sur ce truc là ou est-ce un ressenti ? Parque moi mon ressenti (et mon vécu scolaire) c’est plutôt que quand ça part en couilles pour un élève, c’est de pire en pire d’année en année. Et sachant a peine lire en 3 eme ils sont dirigés vers un cap (de préférence où il ne faut pas de neurones - par exemple cuisine c’est mort sauf pour devenir « cuisinier » chez mc Do).

Et qu’on ne vienne pas dire que c’est l’éducation le problème… le môme n’en fout pas une et qui le prof le note dans le carnet les parents viennent demander des comptes au prof de pourquoi il ostracise leur petit génie.

Commençons par cesser d'estimer qu'un gamin a le même sens des responsabilités qu'un adulte. Evidemment que l'apprentissage, en plus d'être contraignant, place dans une situation d'inconfort qui amène à ce que tant de familles redoutent chaque soir le moment où il faudra demander au gamin de faire ses devoirs. Combien de génies étaient des cancres ? Je l'ignore, mais j'ai quelques noms : Einstein, Prévert, Truffeau, Cocteau, Flaubert, Churchill... Et combien d'anonymes ?

Quoi d'étonnant à ce que les années aggravent le problème ? Pas besoin d'avoir étudié la didactique bien longtemps pour comprendre que ce n'est pas un hasard si on enseigne les additions avant les multiplications ; les 4 opérations avant les équations ; les identités remarquables avant les équations du second degré à produit nul. Un élève qui sait à peine combien font 6X9 ne saura pas résoudre 4x²-4x=-16.

J'avais récemment visionné ce reportage dans lequel on voit qu'en changeant de méthode, les enseignants ont réussi à restaurer de la discipline et de l'envie d'apprendre à leurs élèves.

Si tu veux un vécu personnel, rien qu'en Histoire, je pouvais avoir une moyenne de 16 avec certains profs et 6 avec d'autres.

Tu ne veux pas qu'on remette ne question l'éducation nationale ? Mais l'enseignement, comme tout travail avec l'humain, est un métier de remise en question permanente ! Un prof qui se contente de cinq élèves sur 25 qui ont compris pour passer à autre chose est un piètre enseignant.

Et oui, quand on colle une étiquette à un gamin, on l'enferme dans un rôle. Une collègue disait <<le "tu" tue >>. Juger personnellement l'enfant à coups de "t'es nul", "t'es con", "t'es méchant", c'est ainsi qu'on lui détruit ses chances de s'en sortir. Mais ce n'est qu'une formule. Prenons des exemples concrets.

Mariam, jeune fille de 17 ans en formation passe ses journées à répondre avec insolence à ses formateurs, adopte une posture provocatrice, cherche à attirer l'attention, parle grossièrement, semble plus intéressée par les garçons que par les contenus de formation. En difficulté, la directrice la reçoit. Sans le reste du groupe, voilà son attitude, sa posture, son ton, sa voix, son vocabulaire totalement changés. Et puis, versant dans la psychologie, la directrice lui lance, sur un ton mi-affirmatif mi-interrogatif "on t'a souvent dit que tu étais méchante quand tu étais petite". Et cette jeune fille, si exubérante, si provocante, qui ne lançait pratiquement que des regards de défi l'autorité, fond en larmes. A cet instant, toute la souffrance accumulée des années durant par ce rôle peu flatteur dans lequel elle était enfermée s'extériorisait.

Un autre exemple, celui de Michael. Un gamin de 10 ans qui pourrissait à lui tout seul l'ambiance d'un accueil de loisirs, répondant pratiquement toujours instinctivement à tout par la violence, envers les autres enfants comme envers les adultes. Lesquels sont dépassés par leurs compétences par ce cas. Un jour, alors que le directeur de la structure déjeunait seul après le groupe, voilà qu'un animateur débarque, à bouts de nerfs, tenant le dénommé Michel par le col. Gueulant un coup, il confie l'enfant au directeur. "Tu veux du gâteau au chocolat ?" Michael ne répond pas, mais son regard change. "J'en suis au dessert, tu ne veux pas un bout de gâteau au chocolat ?". Michael, cet enfant violent, perturbateur et insolant répond par la négative dans une tournure polie. Il passera l'après-midi avec le directeur et regagnera le groupe le soir. Aucune promesse ne sera attendue de lui. Les jours suivants, son comportement s'améliore. Déstabilisé par la considération qui lui était faite, Michael, ce jour là n'était plus l'odieux emmerdeur, mais un enfant comme un autre.

A l'inverse, as-tu déjà entendu parler de la méthode Coué ? Les élites ne sont généralement pas des gens qui ont grandi dans le dénigrement.

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 30ans Posté(e)
Totof44 Membre 2 260 messages
Forumeur alchimiste ‚ 30ans‚
Posté(e)
il y a 49 minutes, Jim69 a dit :

Sans oublier l’option Samuel Paty quand le prof fait chier, et qui coupe court à tous les problèmes.

Oui, les pressions subie par le corps enseignant de la part de certaines familles est un grave problème. Mais il serait indélicat de se servir de l'assassinat d'un homme qui n'avait fait qu'énoncer les valeurs de notre République pour justifier d'en rayer une : l'égalité.

Outre l'horreur inqualifiable, la peur ressentie par les enseignants de certains quartiers est aussi un problème aux conséquence qu'on ne mesure peut-être pas. Quel républicain convaincu ira enseigner au péril de sa vie ?

Toutefois, tu dévies. On parlait d'élèves en difficultés scolaires, pas de familles radicalisées par une idéologie réactionnaire. Alors oui, pour certains, si l'élève ramène une sale note, c'est parce que le prof le discrimine. Mais pour d'autres, il s'agit simplement d'essayer de cibler le problème et de trouver une solution avec l'enseignant. Ce n'est pas en refusant une remise en question (qui ne doit pas forcément conclure à un raté de l'enseignant, d'ailleurs) qu'on va favoriser la relation de confiance entre les familles et l'institution.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 25ans Posté(e)
Jim69 Membre 4 171 messages
Forumeur inspiré‚ 25ans‚
Posté(e)
il y a 32 minutes, Totof44 a dit :

A l'inverse, as-tu déjà entendu parler de la méthode Coué ? Les élites ne sont généralement pas des gens qui ont grandi dans le dénigrement.

Non mais faut arrêter fumette d’herbes fines hein ?

Sur l’anecdote prof d’histoire 16 avec l’un 9 avec l’autre ? Ne sais-tu pas que les profs sont des humains et ont leur chouchous à qui ils gonflent les notes ? Ça été mon cas avec une prof d’histoire aussi d’ailleurs.

Quand au classique seul l’élite friquée fait étudier ses enfants. C’est de la merde en barre. Mes parents étaient fauchés comme les blés de fin d’automne. On vivait 5 dans un F3 sans salle de bain (on se lavait dans l'évier de la cuisine). Ben tu sais quoi je suis ingénieur en info. Le plus drôle j’ai des potes ingés aussi qui viennent de milieux très modestes.

Ces conneries de « c’est pas de leur faute » y’en a marre de les lire. Ceux de mon école qui n’ont pas de travail ou qui font un travail très mal payé c’était tous des branleurs qui ne foutaient rien sauf du racket à la sortie des classes.

Ton angélisme a deux balles est touchant car tu as l’air d’y croire mais au fond ça fait surtout peu niais.

Modifié par Jim69
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 25ans Posté(e)
Jim69 Membre 4 171 messages
Forumeur inspiré‚ 25ans‚
Posté(e)

Ils sont tellement humain les profs, que non seulement ils ont leurs chouchous mais aussi leurs bêtes noires. Ça c’était une prof de bio… J’avais toujours que 10 et au bac j’avais eu 19. Elle pouvait pas me saquer, je sais même pas pourquoi. Mais je me foutais de ses 10. Ce n’était pas ma matière principale loin de là. Enfin j’avais la forte impression qu’elle me saquait même si je ne disais rien. Disons que la note au bac m’a un peu confirmé l’idée que j’avais 😀

Modifié par Jim69
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 30ans Posté(e)
Totof44 Membre 2 260 messages
Forumeur alchimiste ‚ 30ans‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Jim69 a dit :

Non mais faut arrêter fumette d’herbes fines hein ?

Sur l’anecdote prif d’histoire 16 avec l’un 9 avec l’autre ? Ne sais-tu pas que les profs sont des humains et ont leur chouchous à qui ils gonflent les notes ? Ça été mon cas avec prof d’histoire aussi d’ailleurs.

 Quand au classique seul l’élite friquée fait étudier ses enfants. C’est de la mère en barre. Mes parents était fauchés comme les blés de fin d’automne. On vivait 5 dans un F3 sans sale de bain (on se lavait dans l'évier de la cuisine). Ben tu sais quoi je suis ingénieur en info. Le plus drôle j’ai des poutres ingés aussi qui viennent de milieux très modestes.

 Ces conneries de « c’est pas de leur faute » y’en a marre de les lire. Ceux de mon école qui n’ont pas de travail ou qui font un travail très mal payé c’était tous des branleurs qui ne foutaient rien sauf du racket à la sortie des classes.

Ton angélisme a deux balles est touchant car tu as l’air d’y croire mais au fond ça fait surtout peu niais.

C'est marrant parce que ton exemple contredit totalement l'affirmation purement idéologique et infondée de @Maurice Clampin . C'est lui et non moi qui affirme qu'il y aurait une sorte de gène de la réussite.

Ai-je dit que ce n'était pas de leur faute ? Je dis qu'on ne peut pas demander à un gamin d'avoir le sens des responsabilités d'un adulte. Et que travailler pour avoir une bonne note, ça ne motive pas tous les gamins de CE2 autant que ça motive un adulte en reconversion qui prépare un concours. J'invite simplement à se poser quelques questions sur ces échecs, plutôt que de tirer une conclusion hâtive et d'une paresse intellectuelle affligeante. Et je tente de donner des exemples. Mon professeur de français de seconde (qui me considérait comme un nul notoire qui aurait dû préférer une filière pro à l'issue de la 3ème) tomberait à la renverse s'il savait ce que je suis devenu. Seulement, il n'a jamais envisagé l'hypothèse selon laquelle sa méthode pouvait être imparfaite. De la même manière, j'ai vu Mariam comme un élément perturbateur sans me dire que c'était aussi une jeune fille en souffrance.

ça ne signifie en rien qu'aucun effort n'est attendu des élèves. Bien au contraire. Mais dans le reportage que j'ai posté, arrête toi un instant sur le regard de cet élève qui dit "j'ai compris".

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×