Aller au contenu

Le prêtre volait sa paroisse pour financer ses orgies sous GHB.

Noter ce sujet


goods

Messages recommandés

Animateur, Posté(e)
goods Animateur 32 666 messages
Posté(e)

Le prêtre volait sa paroisse pour financer ses orgies sous GHB.

Un prêtre italien, installé en Toscane, a reconnu avoir fourni des drogues pour les besoins de parties fines, d’après une enquête du « Times ».

image.png.1af80c85176bbe72207f2194db9404a6.png

L'affaire fait mauvais genre à Prato, une ville toscane non loin de Florence. D’après une enquête du Times, un prêtre de l’Église catholique a été arrêté et assigné à résidence pour un délit financier. Et pas n’importe lequel : Francesco Spagnesi est accusé d’avoir volé 100 000 euros dans les caisses de sa paroisse pour se procurer des drogues utilisées lors d’orgies. Le prêtre de 40 ans a reconnu avoir fourni du GHB, dite « la drogue du viol », lors de parties fines, mais nie avoir pioché dans les caisses de sa paroisse.

Pour l’heure, les autorités italiennes interrogent 200 personnes ayant participé à ces fameuses soirées. Le suspect vivait en colocation avec un autre homme, son complice. Ce dernier a été dénoncé par une source anonyme, qui a révélé à la police qu’il avait importé un litre de GHB des Pays-Bas. Cette drogue de synthèse est courante dans certaines soirées « chem-sex », où des gays s’adonnent à des activités sexuelles, ledit produit ayant des effets secondaires euphorisants.

Suite de l'article.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 56ans Posté(e)
italove Membre 6 625 messages
Mentor‚ 56ans‚
Posté(e)
il y a 1 minute, goods a dit :

Le prêtre volait sa paroisse pour financer ses orgies sous GHB.

Un prêtre italien, installé en Toscane, a reconnu avoir fourni des drogues pour les besoins de parties fines, d’après une enquête du « Times ».

image.png.1af80c85176bbe72207f2194db9404a6.png

L'affaire fait mauvais genre à Prato, une ville toscane non loin de Florence. D’après une enquête du Times, un prêtre de l’Église catholique a été arrêté et assigné à résidence pour un délit financier. Et pas n’importe lequel : Francesco Spagnesi est accusé d’avoir volé 100 000 euros dans les caisses de sa paroisse pour se procurer des drogues utilisées lors d’orgies. Le prêtre de 40 ans a reconnu avoir fourni du GHB, dite « la drogue du viol », lors de parties fines, mais nie avoir pioché dans les caisses de sa paroisse.

Pour l’heure, les autorités italiennes interrogent 200 personnes ayant participé à ces fameuses soirées. Le suspect vivait en colocation avec un autre homme, son complice. Ce dernier a été dénoncé par une source anonyme, qui a révélé à la police qu’il avait importé un litre de GHB des Pays-Bas. Cette drogue de synthèse est courante dans certaines soirées « chem-sex », où des gays s’adonnent à des activités sexuelles, ledit produit ayant des effets secondaires euphorisants.

Suite de l'article.

Bravo à la police, cet énergumène va payer ses vols.

Chaque représentant de l'église catholique qui ne respectent pas les lois et les règles doivent être jugés.

 

  • Like 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Debout les morts..., 72ans Posté(e)
Anatole1949 Membre 28 191 messages
72ans‚ Debout les morts...,
Posté(e)
il y a 18 minutes, goods a dit :

Le prêtre volait sa paroisse pour financer ses orgies sous GHB.

Un prêtre italien, installé en Toscane, a reconnu avoir fourni des drogues pour les besoins de parties fines, d’après une enquête du « Times ».

image.png.1af80c85176bbe72207f2194db9404a6.png

L'affaire fait mauvais genre à Prato, une ville toscane non loin de Florence. D’après une enquête du Times, un prêtre de l’Église catholique a été arrêté et assigné à résidence pour un délit financier. Et pas n’importe lequel : Francesco Spagnesi est accusé d’avoir volé 100 000 euros dans les caisses de sa paroisse pour se procurer des drogues utilisées lors d’orgies. Le prêtre de 40 ans a reconnu avoir fourni du GHB, dite « la drogue du viol », lors de parties fines, mais nie avoir pioché dans les caisses de sa paroisse.

Pour l’heure, les autorités italiennes interrogent 200 personnes ayant participé à ces fameuses soirées. Le suspect vivait en colocation avec un autre homme, son complice. Ce dernier a été dénoncé par une source anonyme, qui a révélé à la police qu’il avait importé un litre de GHB des Pays-Bas. Cette drogue de synthèse est courante dans certaines soirées « chem-sex », où des gays s’adonnent à des activités sexuelles, ledit produit ayant des effets secondaires euphorisants.

Suite de l'article.

Vol et drogue, très mauvais "cocktail", pour le reste curé ou pas, il fait ce qu'il veut de son corps.

Le Q dans les monastères, couvents, collèges,  etc, ce n'est pas nouveau.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Garlaban Membre 5 227 messages
Forumeur vétéran‚
Posté(e)
il y a une heure, goods a dit :

Le prêtre volait sa paroisse pour financer ses orgies sous GHB.

Un prêtre italien, installé en Toscane, a reconnu avoir fourni des drogues pour les besoins de parties fines, d’après une enquête du « Times ».

image.png.1af80c85176bbe72207f2194db9404a6.png

L'affaire fait mauvais genre à Prato, une ville toscane non loin de Florence. D’après une enquête du Times, un prêtre de l’Église catholique a été arrêté et assigné à résidence pour un délit financier. Et pas n’importe lequel : Francesco Spagnesi est accusé d’avoir volé 100 000 euros dans les caisses de sa paroisse pour se procurer des drogues utilisées lors d’orgies. Le prêtre de 40 ans a reconnu avoir fourni du GHB, dite « la drogue du viol », lors de parties fines, mais nie avoir pioché dans les caisses de sa paroisse.

Pour l’heure, les autorités italiennes interrogent 200 personnes ayant participé à ces fameuses soirées. Le suspect vivait en colocation avec un autre homme, son complice. Ce dernier a été dénoncé par une source anonyme, qui a révélé à la police qu’il avait importé un litre de GHB des Pays-Bas. Cette drogue de synthèse est courante dans certaines soirées « chem-sex », où des gays s’adonnent à des activités sexuelles, ledit produit ayant des effets secondaires euphorisants.

Suite de l'article.

Heureusement qu'il y a encore des curés déjantés pour  montrer comment s'éclater sex/drugs and rock n roll pendant que les athées ne pensent plus qu'à brûler des livres impies.

Modifié par Garlaban
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 74ans Posté(e)
G2LLOQ Membre 2 175 messages
Maitre des forums‚ 74ans‚
Posté(e)

Pas très  "oecumenique "  tout ça ,  ! des orgies , a poil je présume , dans les parkings  ? il est vrai que les habits ... ça sert d'auto  ;

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×