Aller au contenu

Vénus : mort d'une planète | ARTE

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 17ans Posté(e)
Petit ours Membre 3 836 messages
Forumeur alchimiste‚ 17ans
Posté(e)

Planète inhospitalière voisine de la Terre, Vénus a-t-elle déjà abrité la vie ? Sans réponse à ce jour, la question mobilise les chercheurs depuis les débuts de l’ère spatiale. Comparable à la Terre en matière de taille, de masse, de composition et de proximité avec le Soleil, Vénus est souvent considérée comme sa "sœur jumelle".

Mais les ressemblances s’arrêtent là.

Tournant comme Uranus dans le sens opposé à celui des autres planètes du système solaire, Vénus compte plus de 160 volcans actifs – certains de plus de 100 kilomètres de diamètre – et offre à perte de vue des étendues rocheuses vallonnées. Dépourvue de champ magnétique protecteur, elle présente un environnement plus qu’inhospitalier.

À sa surface, l’air est composé à 95 % de dioxyde de carbone, la pression est 92 fois supérieure à celle enregistrée sur Terre et la température dépasse les 460 °C. Son atmosphère est quant à elle envahie par d’épais nuages d’acide sulfurique. Mais en a-t-il toujours été ainsi ? Comme la Terre, Vénus a-t-elle aussi un jour été recouverte d’océans chauds ?

A-t-elle réuni les conditions nécessaires à l’émergence de la vie ? Bases flottantes Sur tous les continents et à toutes les époques, Vénus a nourri l’imaginaire des sociétés humaines. Il n'est donc pas surprenant que, depuis les débuts de l’ère spatiale, notre mystérieuse voisine suscite l’intérêt des scientifiques. Les Américains d’abord, avec le programme Mariner 2 dans les années 1960, puis les Russes, durant la décennie suivante avec les missions Venera, ont commencé à récolter des informations à l’aide de sondes, suivis par les Européens et les Japonais. M

ais celles-ci sont jusqu’à maintenant loin d’avoir permis de percer tous ses secrets. Aujourd’hui, les chercheurs préparent des programmes d’exploration novateurs, comme ces bases flottantes qui pourraient stationner dans son atmosphère toxique et à partir desquelles des sondes de nouvelle génération pourraient traquer les indices d'une époque où Vénus aurait abrité la vie. Étayé d’éclairages de spécialistes (planétologue, géologue, astrophysicien, ingénieur…) membres, notamment, du Goddard Institute for Space Studies et de plusieurs autres laboratoires de la Nasa, un documentaire nourri d’archives et de séquences animées futuristes.

 

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre Posté(e)
le merle Membre 15 814 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonjour 

nous ne somme qu'au tout début de l'ère spatial , la suite est pour les génération à venir avec d'autres moyens bien plus performant .

notre système solaire est bien petit , si la planète Mars avait été plus grosse et garder son atmosphère , notre planète aurait une soeur vivante avec des plantes et des animaux et peut -êtres des êtres plus évolués ?

bonne journée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×