Aller au contenu

Le nihilisme : le prix de la mort de Dieu

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 16 017 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Si vous mettez des rats en cage, et que vous ne leur adressez aucun stimulus tout en leur mettant de la cocaïne à disposition, ils deviennent sans aucun conteste dépendants de ce produit. Mais si vous prenez d'autres rats, que vous les socialisez entre eux en leur permettant de cohabiter, que vous leur mettez un environnement stimulant et agréable, tout en leur mettant de la cocaïne à disposition, très peu deviennent accrocs.

Le fait de trouver un sens à la vie a des vertus analgésiques : si vous êtes en train de faire une compétition de canoë kayak, et que vous vous blessez, vous aurez la force avec votre objectif de la victoire en tête, de passer à autre chose et vous concentrer sur votre objectif. Vous serez moins anxieux, vous serez moins prompts à développer des addictions, vous ressentirez moins la douleur et aurez davantage le goût de l'effort.

C'est à la période adolescente, alors que beaucoup se demandent "pourquoi ?" et s'interrogent sur leur identité et leur place dans ce monde, que beaucoup de jeunes, ressentant confusément le nihilisme, le fait qu'ils soient toujours seuls, le fait que oui, dans leur vie ils vont souffrir et qu'ils devront trouver leur place sans jamais avoir personne pour leur donner toutes les réponses, inspire inconsciemment des pulsions de mort dans les soirées d'ivresse, la consommation de drogues telles que le cannabis ou les champignons hallucinogènes. Certains adultes ne dépassent jamais ce stade non plus, pris qu'ils sont pieds et poings liés dans le nihilisme, à une époque qui ne cherche même plus à donner du sens à la vie humaine, mais où la doxa se complaît quasi-religieusement dans l'idée d'absurdité radicale.

Nietzsche aurait-il vu juste avec le concept de dernier homme, ultime espèce humaine uniquement préoccupée par la sécurité et le bien être, mais incapable de défendre la moindre valeur ? Est-ce là l'horizon de notre époque ? Voilà donc ce que l'Homme a perdu avec la mort de Dieu.

Fondamentalement, l'alcoolisme et les soirées festives sont des phénomènes sociaux pour ces raisons là, et non exclusivement des phénomènes biologiques ou psychologiques.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 55
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

  • 17

  • 11

  • 6

  • 5

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

Si vous mettez des rats en cage, et que vous ne leur adressez aucun stimulus tout en leur mettant de la cocaïne à disposition, ils deviennent sans aucun conteste dépendants de ce produit. Mais si vous

Bullshit

Images postées

MembreR 20ans Posté(e)
arrial MembreR 1 871 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)

Âneries grotesques.

L'Homme n'a besoin d'aucun déité, d'aucune religion pour se comporter sainement.

Il semblerait bien en regardant les actualités que ce serait même plutôt le contraire : les religions sont manifestement le plus souvent mortifères.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 75ans Posté(e)
Talon 1 Membre 17 462 messages
Talon 1‚ 75ans
Posté(e)
il y a 30 minutes, Quasi-Modo a dit :

Le fait de trouver un sens à la vie

Le sens de la vie est une gageure. C'est le désir qui nous guide.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 16 017 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)
il y a 36 minutes, Quasi-Modo a dit :

à une époque qui ne cherche même plus à donner du sens à la vie humaine, mais où la doxa se complaît quasi-religieusement dans l'idée d'absurdité radicale.

Merci de me donner raison.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 48ans Posté(e)
CAL26 Membre 5 002 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
il y a 47 minutes, Quasi-Modo a dit :

Si vous mettez des rats en cage, et que vous ne leur adressez aucun stimulus tout en leur mettant de la cocaïne à disposition, ils deviennent sans aucun conteste dépendants de ce produit. Mais si vous prenez d'autres rats, que vous les socialisez entre eux en leur permettant de cohabiter, que vous leur mettez un environnement stimulant et agréable, tout en leur mettant de la cocaïne à disposition, très peu deviennent accrocs.

Le fait de trouver un sens à la vie a des vertus analgésiques : si vous êtes en train de faire une compétition de canoë kayak, et que vous vous blessez, vous aurez la force avec votre objectif de la victoire en tête, de passer à autre chose et vous concentrer sur votre objectif. Vous serez moins anxieux, vous serez moins prompts à développer des addictions, vous ressentirez moins la douleur et aurez davantage le goût de l'effort.

C'est à la période adolescente, alors que beaucoup se demandent "pourquoi ?" et s'interrogent sur leur identité et leur place dans ce monde, que beaucoup de jeunes, ressentant confusément le nihilisme, le fait qu'ils soient toujours seuls, le fait que oui, dans leur vie ils vont souffrir et qu'ils devront trouver leur place sans jamais avoir personne pour leur donner toutes les réponses, inspire inconsciemment des pulsions de mort dans les soirées d'ivresse, la consommation de drogues telles que le cannabis ou les champignons hallucinogènes. Certains adultes ne dépassent jamais ce stade non plus, pris qu'ils sont pieds et poings liés dans le nihilisme, à une époque qui ne cherche même plus à donner du sens à la vie humaine, mais où la doxa se complaît quasi-religieusement dans l'idée d'absurdité radicale.

Nietzsche aurait-il vu juste avec le concept de dernier homme, ultime espèce humaine uniquement préoccupée par la sécurité et le bien être, mais incapable de défendre la moindre valeur ? Est-ce là l'horizon de notre époque ? Voilà donc ce que l'Homme a perdu avec la mort de Dieu.

Fondamentalement, l'alcoolisme et les soirées festives sont des phénomènes sociaux pour ces raisons là, et non exclusivement des phénomènes biologiques ou psychologiques.

En France l'alcoolisme était beaucoup plus présent et au moins à hauteur de la consommation actuelle de drogues quand les français étaient plus croyants et pratiquants que maintenant.

Certes on peut donner un sens à la vie avec la religion mais elle ne fait en rien diminuer les violences, l'égoïsme et tous les vices. 

Il y a tant de possibilités de donner un sens à la vie (voir sur le forum un sujet sur la compassion notamment ) tout en s'affranchissant de la croyance  en Dieu, véritable tutelle infantilisante.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 55ans Posté(e)
Mein Schicksal Membre 315 messages
Forumeur survitaminé‚ 55ans
Posté(e)

Pour le moment , je préfère écouter du Jacques Brel  , Le curé du coin me raconte des conneries  , il me dit que Satan domine les humains  .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 55ans Posté(e)
landbourg Membre 1 567 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)

Le nihilisme donne de l'importance à la valeur. Il  nous oblige à nous donner une éthique qui ne vient pas de l'extérieur mais de l'intérieur. C nous qui créons la réalité. 

Le nihilisme demande du courage .

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 55ans Posté(e)
landbourg Membre 1 567 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)

Apollinien dyonisiaque à boire sans modération. 

Et dans un numéro d'équilibriste apprendre à vivre pour le pire en visant le meilleur. 

Et surtout aime la danse et en particulier ta propre façon de bouger , désirer, aimer.

Modifié par landbourg
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 55ans Posté(e)
landbourg Membre 1 567 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)

Le nihilisme n'est pas un désespoir au contraire il invite à vivre sans freins inutiles.

Si tout est absurde, alors j' inscrirais le beau sur cet absurde et ma vie sera cet œuvre d'art. L'art d'être un être humain qui se tiens debout par c propres forces. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 55ans Posté(e)
landbourg Membre 1 567 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)

Et si je suis un nihiliste c parce-que je suis avant tout chrétien. Un chrétien pour qui le doute est le chemin.

Bon ben voilà. Bises. 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 16 017 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)
Il y a 17 heures, Demsky a dit :

nietzsche-nihilisme.jpg

Tu as manqué le tournant de Heidegger qui a analysé la société technique pour en faire l'émanation de la métaphysique de Nietzsche.

Il y a 22 heures, CAL26 a dit :

En France l'alcoolisme était beaucoup plus présent et au moins à hauteur de la consommation actuelle de drogues quand les français étaient plus croyants et pratiquants que maintenant.

Certes on peut donner un sens à la vie avec la religion mais elle ne fait en rien diminuer les violences, l'égoïsme et tous les vices. 

Il y a tant de possibilités de donner un sens à la vie (voir sur le forum un sujet sur la compassion notamment ) tout en s'affranchissant de la croyance  en Dieu, véritable tutelle infantilisante.

Rien n'empêche d'être actif dans la recherche de sens, y compris en tant que croyant. C'est la vision zététique qui veut voir dans les croyants de pauvres hères subjugués par leur gourou.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 40ans Posté(e)
Noah le seul et unik Membre 610 messages
Forumeur forcené‚ 40ans
Posté(e)

Je suis différent, aux indifférents, la mort de Dieu, pour les croyants tels que Nietzche, c'est la mort dans l'âme, affûtée comme un couteau, une prison dorée, que même les plus opportunistes, ne peuvent violer, sans la concession de l'auteur, c'est un refuge, lorsque ni la vie, ni la mort, sont au rendez-vous, comme un fou se débattant, dans une camisole trop étroite pour lui, car la came isole, comme si l'on était forcé de regarder son visage, dans un miroir devenu étranger, le visage, visage démis de son identité, anonyme parmi les anonymes, habitués au silence, des âmes perdues au milieu de nulle part, contrasté par un silence, assourdissant, pour témoigner d'une expérience interdite, celle-là même qui nous a rendu sourds jadis, car à deux, l'on est toujours plus fort, le temps affaiblit par les couleurs du temps, celui-là même, ne faisant que passer, abasourdi, comme dans mauvais rêve que l'on ferait vivre, plutôt mille fois qu'une, comme pour mieux l'apprivoiser, les autres, que sont-ils devenus, le nihilisme comme armure, comme pour défier le temps qui passe, comme pour défier le temps, celui-là même, ayant un jour de pleine lune baissé les armes, l'on ignore quand, l'on ignore où, désormais, la genèse du profit, ayant fait vœu de silence, comme pour mettre en lumière, son plus beau chef d'œuvre, les couleurs se mêlant, diluées par le temps, patient, et impatient de révéler le dénouement de l'histoire, pour tous les soliloques amoureux de la vie, écoutant béat, comme des crétins satisfaits, comme des schizophrènes fracturés par les vicitudes de l'existence, résignés, et bien résolus à se taire, à jamais, le nihilisme, pour témoigner du fait de son existence, comme pour se réhabiliter, le repli stratégique, oublié au profit du passé, comme pour s'excuser du temps qui passe inlassablement, comme une excuse aux morts, mais encore comme une insulte aux vivants, c'est vrai, un soupçon de vie, chez les hommes qui dorment encore, c'est comme la flûte enchantée, enchanteresse, perdue entre deux flots de paroles hypnotiques et vénéneuses, comme un poison mortel, des troubadours, perdus au cœur de l'histoire sans fin, n'ayant plus rien dans le buffet, si ce n'est ce livre, pour tout le monde, et pour personne, personne qui répond, toujours cette même question, marchant sur un fil, funambule suicidaire, et jugé coupable, d'un meurtre qu'il n'a jamais commis ... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 16 017 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)
Il y a 23 heures, Katana Dex Aïe a dit :

 

Dans le même genre, je trouve que ça parle un peu de nihilisme aussi (avec les paroles) :

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 16 017 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)
Le 28/08/2021 à 12:36, CAL26 a dit :

En France l'alcoolisme était beaucoup plus présent et au moins à hauteur de la consommation actuelle de drogues quand les français étaient plus croyants et pratiquants que maintenant.

Certes on peut donner un sens à la vie avec la religion mais elle ne fait en rien diminuer les violences, l'égoïsme et tous les vices. 

Il y a tant de possibilités de donner un sens à la vie (voir sur le forum un sujet sur la compassion notamment ) tout en s'affranchissant de la croyance  en Dieu, véritable tutelle infantilisante.

Il n'y a pas que l'alcool. Mais ce n'est pas un hasard si les addictions sont omniprésentes aujourd'hui et concernent presque tout le monde. C'est un effet insoupçonné de la conjoncture civilisationnelle selon moi. L'alcoolisme, la cigarette, le cannabis, la cocaïne parfois, mais aussi la télévision, internet, les forums, les amis, etc. A tout le moins est-ce là un paramètre qui ne doit pas être négligé.

Il n'y a certainement pas que cela toutefois. Il y a aussi le marketing des alcoolistes, qui se tourne de plus en plus vers la jeunesse, et vers les jeunes femmes en particulier avec les alcools aromatisés, fruités, etc. les femmes préférant souvent ce type d'alcool.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×