Aller au contenu

Peut-on profiter pour dénigrer au nom de la liberté d'expression ?

Noter ce sujet


Messages recommandés

Invités Posté(e)
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Peut-on provoquer à notre guise sans filtre, sans gêne, bafouer, caricaturer, insulter à l'extrême et ensuite se cacher et se victimiser derrière la liberté d'expression quand ça nous tombe sur la gueule sans aucun état d'âme ? 

Moi je dit que la liberté d'expression doit être respectée au moins par altruisme envers l'humain. 

Il est trop facile de provoquer, de cracher et ensuite se défendre d'être dans la liberté d'expression.

Mila n'aurait-elle pu pas éviter et laisser couler plutôt que de se lancer dans des insultes et de la provocation à outrance de manière complément égoïste et totalement prémédité ? 

La liberté d'expression ne doit pas être utiliser comme argument pour salir les autres. 

Bien-sur que je ne cautionne pas les menaces de morts et le comportement des gars qui l'ont menacé. 

Mais je me dit qu'il y a une cause à effet et qu'elle devrait plutôt la jouer profil bas plutôt que constamment faire tout tourner autour d'elle. 

Je n'ai ni de compassion pour les commanditaires de cette micro-fatwa mais pour être honnête avec vous Mila elle ne me fait ni chaud ni froid.

Je ne suis pas Musulman mais je dit que :

Si on n'aime pas une religion mais au moins on respecte l'humain autant que cette liberté d'expression qu'on ne doit pas en abuser plutôt que de profiter et de provoquer et ensuite comme seul argument "Cette liberté d'expression" qui a toujours bon dos.

Qu'on ai au moins un peu de conscience qui nous rappel à l'ordre et un peu d'état d'âme. 

Je ne cautionne pas cette micro-fatwa mais je ne suis pas Mila non plus. 

Je le dit qu'il faut être un minimum sensible à l'autre et la liberté d'expression elle peut attendre. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invités Posté(e)
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 4 minutes, Mite_Railleuse a dit :

Qu'est-ce que ça vient faire en "sexualité" ?

Il m'est impossible de poster dans une autre rubrique. 

Je crois que depuis hier mes topics sont modérés d'après le modérateur. 

Toutes les autres sont grisés clairs

Modifié par Sarkozix
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MembreR 20ans Posté(e)
arrial MembreR 1 287 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)

Dénigrer c'est un droit [comme le blasphème, Marie-Anselme] …

 

image.png.9514a44527ff66f4acc4344a409024de.png

 

… diffamer est un délit, Marie-Marie ‼

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 9 minutes, arrial a dit :

Dénigrer c'est un droit [comme le blasphème, Marie-Anselme] …

 

image.png.9514a44527ff66f4acc4344a409024de.png

 

… diffamer est un délit, Marie-Marie ‼

Dénigrer mais avec une certaine limite non ? Celle du respect des autres 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MembreR 20ans Posté(e)
arrial MembreR 1 287 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
il y a 14 minutes, Sarkozix a dit :

Dénigrer mais avec une certaine limite non ? Celle du respect des autres 

Le respect s'paie ‼ avec un pot de vin ou un café …

image.png.6b93792d6c4711aa76d8ca3681b9ab32.png

< ou il se mérite, et la question est alors sans objet >

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 4 minutes, arrial a dit :

Le respect s'paie ‼ avec un pot de vin ou un café …

image.png.6b93792d6c4711aa76d8ca3681b9ab32.png

< ou il se mérite, et la question est alors sans objet >

Il est cher ton café 😕

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 43ans Posté(e)
Maxence22 Membre 8 693 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)

Tu as le droit de critiquer. Tu n'as pas le droit de dénigrer. Dénigrer c'est diffamer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 43ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 13 925 messages
Explorateur de Nuages‚ 43ans
Posté(e)
Il y a 9 heures, Sarkozix a dit :

Peut-on provoquer à notre guise sans filtre, sans gêne, bafouer, caricaturer, insulter à l'extrême et ensuite se cacher et se victimiser derrière la liberté d'expression quand ça nous tombe sur la gueule sans aucun état d'âme ? 

La liberté d'expression est encadrée. 

Insulter quelqu'un ou le diffamer, ça peut tout à fait être poursuivi en justice. 

Mais menacer de mort quelqu'un pour cela est totalement, radicalement disproportionné. Le harceler pendants des mois, tout autant. Ça n'est absolument pas justifiable, c'est tout simplement infecte.

 

Il y a 9 heures, Sarkozix a dit :

Mila n'aurait-elle pu pas éviter et laisser couler plutôt que de se lancer dans des insultes et de la provocation à outrance de manière complément égoïste et totalement prémédité ? 

A priori, je crois qu'il n'y avait rien de prémédité. 

Si j'ai tout suivi, un gars s'est mêlé à une conversation (le problème des réseaux sociaux et la limite ténue entre le discours en semi-privé dans l'idée mais ouvertement public dans les faits). 

Le gars s'est mis ensuite à les insulter, et c'est là qu'elle a tenu des propos, non pas insultant vis à vis de l'individu en lui même, mais vis à vis de l'Islam et de leur prétendu Dieu. 

Et ça, ce qui s'appelle un blasphème en fait, c'est tout à fait autorisé par la loi en France, et encore heureux ! 

Respecter quelqu'un, ce n'est respecter à fortiori ce à quoi il croit ! 

Tu as tout à fait le droit de penser qu'une religion (l'Islam en l'occurrence, mais on peut le penser de toute les religions hein) c'est de la merde, et de le dire. 

Bien évidemment, tout dépend du contexte, de la forme, etc... On à le droit d'etre courtois et pas inutilement agressif. Mais c'est tout à fait légal, et c'est heureux. 

Je ne suis pas fan des propos de Mila dans leur aspects un peu trop simplistes, mais elle avait ctout à fait le droit de les tenir. 

Sinon, à t'écouter, on ne pourrait jamais débattre de rien : si tu trouve que quelqu'un pense de la merde, tu vas faire semblant d'apprécier ce qu'il pense et faire comme si tu pensais comme lui, juste pour ne pas le froisser ? 

On a même le droit de railler les propos de quelqu'un. Ou de caricaturer ses propos ou ses actions. En respectant certaines limites, évidemment (diffamation, etc...). 

Mais donc, on a le droit d'offenser quelqu'un, tout simplement parce qu'on ne vas pas dans son sens, qu'on ne pense pas comme lui. 

Par contre, là on se place sur les idées, les paroles ou les actions de quelqu'un, et c'est cela qu'on a le droit de fustiger. Ce qui n'est pas la même chose que de discriminer les personnes parce qu'elles ont ces idées ou ces propos. 

En clair, insulter, calomnier ou discriminer quelqu'un du fait de ses idées ou actions, c'est interdit par la justice. 

Dire que l'Islam, qui est une pensée, une philosophie, etc... c'est de la merde, aucun problème (ou même leur soi-disant Dieu ou prophète, etc...). 

Apparté : je me marre intérieurement, parce qu'hier sur un autre topic je me faisais quasiment traité d'islamistes 🤣Tellement drôle 😂

Par contre dire que les musulmans sont de la merde, c'est énoncer une insulte sur les personnes (en faisant une généralité qui plus est). Appeler à s'en prendre à des gens parce qu'ils sont musulmans, appeler à la haine ou au meurtre, c'est bien évidemment clairement interdit ! Et tenir des propos génériques sur les musulmans, les stigmatiser à tout bout de champ : c'est du racisme, de la calomnie envers tout un groupe d'individu. 

 

 

Il y a 9 heures, Sarkozix a dit :

La liberté d'expression ne doit pas être utiliser comme argument pour salir les autres. 

C'est pourtant fait tous les jours. 

Tu vas me faire croire que tu n'as jamais dit du mal de personne ? Que tu ne t'es jamais plains pour déconner sur le comportement de quiconque ? 

 

Il y a 9 heures, Sarkozix a dit :

Bien-sur que je ne cautionne pas les menaces de morts et le comportement des gars qui l'ont menacé. 

J'espère bien. Surtout que c'est totalement incohérent ! 

Déjà je crois que tous n'étaient pas musulmans... Ensuite, les gars, ce qui compte dans votre foi, c'est que vous, vous soyez croyants, que vous, vous ne blasphèmiez pas. Foutez la paix à ceux qui n'ont rien à foutre de vos croyances. 

 

Il y a 9 heures, Sarkozix a dit :

Mais je me dit qu'il y a une cause à effet et qu'elle devrait plutôt la jouer profil bas plutôt que constamment faire tout tourner autour d'elle. 

Euh... En l'occurrence elle vit un calvaire là ! 

C'est totalement infect, encore une fois. 

 

Il y a 9 heures, Sarkozix a dit :

Je n'ai ni de compassion pour les commanditaires de cette micro-fatwa

Encore heureux... 

Il y a 9 heures, Sarkozix a dit :

mais pour être honnête avec vous Mila elle ne me fait ni chaud ni froid.

Bah m'en fous, au fond d'elle, enfin de la personne. Mais je compatis avec ce qu'elle subit qui est envore une fois totalement démesuré et... J'ai déjà dit infect ? 

 

Il y a 9 heures, Sarkozix a dit :

Si on n'aime pas une religion mais au moins on respecte l'humain

L'humain, oui.

Ses croyances et ses prétendus Dieu ? On a tout à fait le droit de ne pas les respecter. 

 

Il y a 9 heures, Sarkozix a dit :

Je le dit qu'il faut être un minimum sensible à l'autre et la liberté d'expression elle peut attendre. 

Oui, encore une fois on peut avoir de la mesure et rester courtois (mais c'est du savoir vivre, pas de la justice) . Mais là, pour Mila, apparemment ce n'était déjà pas le cas, ce qui à mené a ses propos. Qui dans le fond sont tout à fait permis. 

Bref. 

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 149ans Posté(e)
Annalevine Membre 2 746 messages
Forumeur alchimiste‚ 149ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Pheldwyn a dit :

La liberté d'expression est encadrée. 

Le gars s'est mis ensuite à les insulter, et c'est là qu'elle a tenu des propos, non pas insultant vis à vis de l'individu en lui même, mais vis à vis de l'Islam et de leur prétendu Dieu. 

Et ça, ce qui s'appelle un blasphème en fait, c'est tout à fait autorisé par la loi en France, et encore heureux ! 

Respecter quelqu'un, ce n'est respecter à fortiori ce à quoi il croit ! 

Tu as tout à fait le droit de penser qu'une religion (l'Islam en l'occurrence, mais on peut le penser de toute les religions hein) c'est de la merde, et de le dire.

Sinon, à t'écouter, on ne pourrait jamais débattre de rien : si tu trouve que quelqu'un pense de la merde, tu vas faire semblant d'apprécier ce qu'il pense et faire comme si tu pensais comme lui, juste pour ne pas le froisser ? 

On a même le droit de railler les propos de quelqu'un. Ou de caricaturer ses propos ou ses actions. En respectant certaines limites, évidemment (diffamation, etc...). 

Mais donc, on a le droit d'offenser quelqu'un, tout simplement parce qu'on ne vas pas dans son sens, qu'on ne pense pas comme lui. 

Par contre, là on se place sur les idées, les paroles ou les actions de quelqu'un, et c'est cela qu'on a le droit de fustiger. Ce qui n'est pas la même chose que de discriminer les personnes parce qu'elles ont ces idées ou ces propos. 

En clair, insulter, calomnier ou discriminer quelqu'un du fait de ses idées ou actions, c'est interdit par la justice. 

Dire que l'Islam, qui est une pensée, une philosophie, etc... c'est de la merde, aucun problème (ou même leur soi-disant Dieu ou prophète, etc...). Par contre dire que les musulmans sont de la merde, c'est énoncer une insulte sur les personnes (en faisant une généralité qui plus est). Appeler à s'en prendre à des gens parce qu'ils sont musulmans, appeler à la haine ou au meurtre, c'est bien évidemment clairement interdit ! Et tenir des propos génériques sur les musulmans, les stigmatiser à tout bout de champ : c'est du racisme, de la calomnie envers tout un groupe d'individu. 

 

 

 

Ensuite, les gars, ce qui compte dans votre foi, c'est que vous, vous soyez croyants, que vous, vous ne blasphèmiez pas. Foutez la paix à ceux qui n'ont rien à foutre de vos croyances. 

L'humain, 

Ses croyances et ses prétendus Dieu ? On a tout à fait le droit de ne pas les respecter. 

 

 

Il ressort de votre cours d’éducation civique qu’il est permis d’offenser quelqu’un dans le cadre de la loi française. Dans ce cadre français il est permis de dénigrer les religions. Il est permis de dire, le judaïsme c’est de la merde, la Thorah aussi et l’Eternel itou. Idem pour l’islam, le Coran et Allah, idem pour le christianisme, l’Evangile et Dieu. Ok.

Il me semble que par symétrie un monothéiste  doit aussi avoir le droit de blasphémer contre  les valeurs de la République et la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Mais je ne suis pas sûr que la loi française permette ce type de blasphème, en tout cas tenir des blasphèmes contre la structure religieuse des athées français ( pose de valeurs universelles, les Idées,  appuyées sur des textes sacrés, les Déclarations, et structuration des rapports humains par la Loi, tout comme les religions monothéistes ) est difficilement tenable en France.

En fait en vous répondant je n’avais pas l’intention de frayer ce chemin idéologique mais je vais pourtant continuer de le suivre. Quelle différence entre le monothéisme et l’athéisme ? L’athéisme pose lui aussi des valeurs suprêmes, que j’appelle les Idées. Liberté, égalité, fraternité. L’athée revient à ses racines platoniciennes. En face des Idées, il y a Dieu. Ce face à face est vieux comme le monde. Les Grecs il y a longtemps opposèrent l’Etre à Dieu. Heidegger a repris cette opposition en opposant à son tour l’Etre au Dieu des juifs. Cette opposition résume la lutte entre le monothéisme et l’Etre des Grecs. Entre Dieu et l’Idee.

Bon, ce n’était pas mon propos. Je voulais parler du droit à offenser quelqu’un pour ses croyances.

Vous écrivez que les monothéistes doivent « foutre la paix à ceux qui n’en ont rien à foutre de leurs croyances » ( votre style est intéressant). Soit. Mais pourquoi n’y a t il pas symétrie ? Pourquoi les athées viennent sur le terrain des monothéistes pour les « emmerder » ? Vous estimez donc que les monothéistes ne doivent pas emmerder les athées et doivent les laisser tranquilles mais vous estimez qu’en tant qu’athée vous avez le droit d’emmerder les monothéistes.

D’une manière générale vous pensez que vous avez le droit de détruire l’objet de la pensée de l’autre si cet objet ( mental, spirituel) n’a rien à faire dans le champ de la culture dominante française. Après tout vous êtes souverain dans votre royaume et au nom de cette souveraineté vous avez en effet le droit de détruire tout objet mental ou spirituel malvenu en votre royaume.

Neanmoins est ce que ce droit doit être constamment utilisé et, quand il est utilisé ne doit il pas l’être que dans des situations de défense ? Autrement dit, si je retiens par exemple le droit au blasphème, ce droit doit il être utilisé comme une arme défensive ou comme une arme offensive ? Vous considérez, vous, que c’est une arme offensive, non pas défensive, et que, donc, vous avez le droit d’offenser. 
 

Ce droit à l’offense ( et non à la seule défense) pose tout de même le problème de la communauté. Si vous avez le droit d’offenser, n’est il pas légitime ou au moins humain que l’offensé se replie sur sa communauté ? Vous pouvez exiger que l’offensé accepte que vous preniez sa représentation du monde pour de la merde mais pouvez vous exiger de lui que, cherchant à vivre au quotidien dans un milieu qui ne l’offense pas sans arrêt , il cherche à vivre en communauté ? 

Modifié par Annalevine
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 43ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 13 925 messages
Explorateur de Nuages‚ 43ans
Posté(e)
Il y a 7 heures, Annalevine a dit :

Il ressort de votre cours d’éducation civique

Houlà, bien loin de moi l'idée de donner un quelqu'un cours ... juste mon avis.

 

Il y a 7 heures, Annalevine a dit :

qu’il est permis d’offenser quelqu’un dans le cadre de la loi française.

Dans le sens où si l'on ne vas pas dans le sens de quelqu'un, cela l'offenserait.
Ou si l'on aborde des sujets ou utilise des expressions qui l'offense ou le choque : on n'a pas à se retreindre dans sa parole au ressenti ou au respect des idées des autres.

Sinon cela reviendrait à interdire le désaccord. C'est inepte.

Je n'entends bien évidemment pas offenser dans le sens d'insulter.
Justement, que certains se sentent insulté par le blasphème d'autres, c'est un ressenti : mais ce n'est pas une insulte envers les personnes en elle-même, c'est une insulte envers une idée ou une doctrine.

 

Il y a 7 heures, Annalevine a dit :

Dans ce cadre français il est permis de dénigrer les religions. Il est permis de dire, le judaïsme c’est de la merde, la Thorah aussi et l’Eternel itou. Idem pour l’islam, le Coran et Allah, idem pour le christianisme, l’Evangile et Dieu. Ok.

Oui. Après, on n'est pas obligé d'être aussi cru ou agressif. On peut tout simplement dire tout le mal que l'on pense de ces préceptes.

 

Il y a 7 heures, Annalevine a dit :

Il me semble que par symétrie un monothéiste  doit aussi avoir le droit de blasphémer contre  les valeurs de la République et la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Le blasphème est une invention des religions : c'est en gros l'interdiction de remettre en cause la parole religieuse. 

Evidemment, transposer cela à un système politique, ce serait du totalitarisme : il est bien évidemment normal en démocratie de pouvoir interroger ou remettre en cause le système. Bref, "blasphémer" contre les valeurs de la République n'a pas de sens a fortiori.

Alors si, j'en vois un, lorsque l'on s'intéresse aux symboles : il est depuis quelques années interdit de porter atteinte aux symboles de la République (drapeau, hymne, etc ...). Et là je te rejoins totalement : cela ne devrait pas être le cas.

Interdire ces "blasphèmes" républicains peut être considéré comme une interdiction symboliquement assez choquante. 

 

Il y a 7 heures, Annalevine a dit :

Mais je ne suis pas sûr que la loi française permette ce type de blasphème, en tout cas tenir des blasphèmes contre la structure religieuse des athées français ( pose de valeurs universelles, les Idées,  appuyées sur des textes sacrés, les Déclarations, et structuration des rapports humains par la Loi, tout comme les religions monothéistes ) est difficilement tenable en France.

Euh, j'ai l'impression que tu opères là un amalgame : les lois ou valeurs humanistes de la République, etc ... ne sont absolument pas l' "église des athées".
La République est le fait et la propriété de tous les citoyens, qu'ils soient athées ou croyants ! Les déclarations, structurations des rapports humains par la loi, etc ... sont la structure des républicains, des démocrates, qui peuvent être tout à fait croyants par ailleurs.
Et il existe des athées qui ne sont absolument pas républicains ou démocrates. 
Bref, cela est totalement indépendant.

Je pense qu'il est erroné dans tous les cas de vouloir à tout prix créer une symétrie entre croyants et athées : c'est une démarche de mise en équivalence que l'on peut retrouver souvent chez les croyants (peut-être histoire d'amener les athées sur leur terrain idéologique ?), mais cela n'a pas de réalité.

Les athées n'ont pas de valeurs commune et ne partagent pas de croyances en particuliers. Ils se retrouvent juste dans le fait de ne pas accréditer l'idée d'un Dieu, mais c'est tout. Ca ne les fonde pas ou ne les décrit pas par ailleurs.

 

Et pour revenir au sujet, un croyant peut tout à fait s'exprimer sur l'athéisme, dire qu'il ne comprend pas cette posture, que cette remise en cause de l'existence évidente d'un créateur est selon lui idiote.

 

Il y a 7 heures, Annalevine a dit :

En fait en vous répondant je n’avais pas l’intention de frayer ce chemin idéologique mais je vais pourtant continuer de le suivre. Quelle différence entre le monothéisme et l’athéisme ? L’athéisme pose lui aussi des valeurs suprêmes, que j’appelle les Idées. Liberté, égalité, fraternité.

Un certain athéisme : tout les athées ne s'inscrivent pas dans un telle démarche philosophique.
Et encore une fois, on peut être croyant, et croire aux Idées, à la Liberté, l'Egalité ou la Fraternité.

Surtout, je reviens sur cette symétrie qui n'a pas lieu d'être entre athée et croyant.
Un croyant va pouvoir fonder son raisonnement, sa philosophie sur cette croyance, puisqu'elle est centrale dans sa conception du monde. Car évidemment, si le monde est l'oeuvre d'un Créateur, qu'elle a du sens et que ce Créateur attend quelque chose, il est cohérent s'attache à cela dans sa vie.

Chez l'athée, cela n'est pas vrai : l'absence d'un Créateur pour l'athée ne définit pas ce qu'il pense de la vie, son raisonnement ou sa philosophie vis-à-vis du monde. Alors, certes, parce qu'il est athée, il va aller chercher ailleurs que le croyant, mais son athéisme n'a pas vocation à l'amener quelque part en particulier, tout est ouvert. Et l'on a donc des athées qui ont des préceptes et des philosophies totalement différentes les uns avec les autres.

Non pas que je vois les croyants comme un tout uniforme qui penserait la même chose, évidemment, mais tous partagent cette place de Dieu au sein de leur vie. Les athées n'ont rien à partager de cette sorte.

 

Il y a 7 heures, Annalevine a dit :

Vous écrivez que les monothéistes doivent « foutre la paix à ceux qui n’en ont rien à foutre de leurs croyances » ( votre style est intéressant).

En soit, lorsque je dis "foutre la paix", je ne veux pas dire que les croyants n'auraient pas le droit d'évoquer, de débattre de leurs croyances avec des athées. Au contraire, ça, ça ne me choque pas (sans tomber dans le prosélytisme évidemment).

Je parlais de "foutre la paix" en pensant au blasphème, dont l'on parlait. Bref, un croyant peux parler à un athée, mais il ne peut pas lui reprocher de blasphémer : cela n'a pas de sens, un athée ne blasphème pas, puisqu'il n'est de fait pas croyant.
Bref, c'est cette imposition de son mode de pensée aux autres que je critiquais.

 

Il y a 7 heures, Annalevine a dit :

Soit. Mais pourquoi n’y a t il pas symétrie ? Pourquoi les athées viennent sur le terrain des monothéistes pour les « emmerder » ? Vous estimez donc que les monothéistes ne doivent pas emmerder les athées et doivent les laisser tranquilles mais vous estimez qu’en tant qu’athée vous avez le droit d’emmerder les monothéistes.

Je pense t'avoir répondu.

En l'occurrence, je ne dis pas non plus qu'il faut défiler pour s'opposer aux croyants, hein.
Simplement, lorsque le religion est en question, les athées ont tout à fait le droit de donner leur avis (tout autant que les croyants).

 

Il y a 7 heures, Annalevine a dit :

D’une manière générale vous pensez que vous avez le droit de détruire l’objet de la pensée de l’autre si cet objet ( mental, spirituel) n’a rien à faire dans le champ de la culture dominante française.

Je ne pense absolument pas cela.
Tu m'auras mal compris si c'est le cas.

Je pense que chacun a le droit de "détruire" l'objet de la pensée de l'autre.

Heureusement, sinon l'homme n'aurait jamais avancé avec toutes ses croyances (et je ne parle pas que de religion là).
 

Il y a 7 heures, Annalevine a dit :

Neanmoins est ce que ce droit doit être constamment utilisé et, quand il est utilisé ne doit il pas l’être que dans des situations de défense ? Autrement dit, si je retiens par exemple le droit au blasphème, ce droit doit il être utilisé comme une arme défensive ou comme une arme offensive ? Vous considérez, vous, que c’est une arme offensive, non pas défensive, et que, donc, vous avez le droit d’offenser. 

Je ne réfléchis même pas en ces termes.
Un blasphème peut être énoncé le plus paisiblement du monde en discutant avec des croyants.

D'ailleurs, dire je ne crois pas en Dieu, je suis athée, n'est-ce pas là, d'un point de vue religieux, le premier des blasphèmes ?

Et pourtant, j'ose espérer qu'on puisse toujours le dire et l'affirmer.

 

Il y a 7 heures, Annalevine a dit :

Ce droit à l’offense ( et non à la seule défense) pose tout de même le problème de la communauté. Si vous avez le droit d’offenser, n’est il pas légitime ou au moins humain que l’offensé se replie sur sa communauté ?

Je crois justement l'inverse, que le droit de tout remettre en cause doit justement mener à la remise en cause, non pas des communautés, mais des communautarismes (des replis communautaires).

Bref, s'ouvrir l'esprit à d'autres idées.

 

Il y a 7 heures, Annalevine a dit :

Vous pouvez exiger que l’offensé accepte que vous preniez sa représentation du monde pour de la merde mais pouvez vous exiger de lui que, cherchant à vivre au quotidien dans un milieu qui ne l’offense pas sans arrêt , il cherche à vivre en communauté ? 

Absolument pas.

En l'occurrence, c'est pour cela que je m'inscris contre l'islamophobie.

Que l'on égratigne au quotidien une idéologie, ça ne me dérange pas (bien évidemment, il y a une mesure, il faut que le débat puisse avoir lieu, mais l'on reste dans le champ des idées). Bref, que l'on tape sur l'Islam (et encore plus sur les Islamismes) ça ne me dérange pas. A partir du moment où l'on peut taper également sur le judaïsme ou le catholicisme, ou sur l'athéisme si c'est ce qui te chante.

Par contre, que l'on insulte ou discrimine quotidiennement les individus, sous le prétexte de ce qu'ils croient ou pensent , que l'on les empêchent de penser cela ou que l'on en vient à les discriminer ou les calomnier, à amalgamer leurs croyances avec l'actes d'autres individus, etc .... je le combat évidemment.
Et oui, je comprend le repli communautaire assez naturel qui en découle ... et que je regrette car au final il participe aussi à la stigmatisation des individus sur la base d'une croyance, et qu'il ne s'agit plus de débat sur le terrains des idées, mais d'opposition directe des individus.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 74ans Posté(e)
Daniel de Lyon Membre 20 messages
Forumeur balbutiant‚ 74ans
Posté(e)

Le droit de blasphème existe en France et heureusement encore. Entre écrire que l'islam est une religion et se voir menacer de mort par des connards parce que l'on a insulté le "prophète", il y a une marge.

A mon avis c'est la marche à ne pas franchir. Mila peut se faire insulter (c'est malheureusement le jeu ou ça ne vole pas très haut) pour ses propos mais en aucun cas, elle ne doit se sentir en danger. Je pense que tous ceux qui la menacent ainsi doivent être jugés et condamnés à de très lourdes amendes.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 110ans Posté(e)
stvi Membre 20 181 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)
il y a 45 minutes, Pheldwyn a dit :

Par contre, que l'on insulte ou discrimine quotidiennement les individus, sous le prétexte de ce qu'ils croient ou pensent , que l'on les empêchent de penser cela ou que l'on en vient à les discriminer ou les calomnier, à amalgamer leurs croyances avec l'actes d'autres individus, etc .... je le combat évidemment.
Et oui, je comprend le repli communautaire assez naturel qui en découle ... et que je regrette car au final il participe aussi à la stigmatisation des individus sur la base d'une croyance, et qu'il ne s'agit plus de débat sur le terrains des idées, mais d'opposition directe des individus.

je n'ai pas envie de vivre avec des femmes grillagées , avec des gens qui haïssent tant leurs voisins qu'ils sont près à en faire de la viande hachée , qui parlent de moi comme d'un être impur et qui seraient même prêts à me jeter du haut  d'un immeuble  si  j'étais gay ou me condamner à mort si j'étais athée ... 

je n'ai pas envie de vivre avec des gens qui pensent presque majoritairement qu'une loi démocratiquement votée , n'est pas applicable au profit d'une loi d'un livre sacré qui traite du sujet .. 

lorsqu'on vit dans un état laïc , on est obligé de respecter les non croyants  ... si la loi d'une religion devient plus importante que les lois de la nation on va la vivre ailleurs , dans une théocratie ....

Modifié par stvi
  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 43ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 13 925 messages
Explorateur de Nuages‚ 43ans
Posté(e)
il y a une heure, stvi a dit :

je n'ai pas envie de vivre avec des femmes grillagées ,

Bah ce n'est pas ton avis qui décide de qui sont tes concitoyens : c'est la loi.
Et tu n'as pas davantage le droit qu'un autre citoyen de décider ce que doit être la loi.

En l'occurrence, le voile intégral est interdit en France : donc, où est-le problème ?

 

il y a une heure, stvi a dit :

avec des gens qui haïssent tant leurs voisins qu'ils sont près à en faire de la viande hachée

Oui, moi non plus je n'aime pas forcément les gens d'extrême-droite
 

il y a une heure, stvi a dit :

qui parlent de moi comme d'un être impur et qui seraient même prêts à me jeter du haut  d'un immeuble  si  j'étais gay ou me condamner à mort si j'étais athée ... 

Bah ces individus là sont condamnables pour ces actes : c'était tout l'objet de mon propos.

 

il y a une heure, stvi a dit :

je n'ai pas envie de vivre avec des gens qui pensent presque majoritairement qu'une loi démocratiquement votée , n'est pas applicable au profit d'une loi d'un livre sacré qui traite du sujet .. 

Bah c'est l'enjeu des religions : de fait, tout croyant pense que le Tout-Puissant est au dessus des lois humaines. 
Cela ne veut pas dire qu'il faille s'opposer à ces lois.

Tu pense que les catholiques pensent que leur Dieu devrait se plier aux lois de la république ? :smile2:

 

il y a une heure, stvi a dit :

lorsqu'on vit dans un état laïc , on est obligé de respecter les non croyants  ...

En République et en démocratie, on est obligé de respecter tout le monde.

 

il y a une heure, stvi a dit :

si la loi d'une religion devient plus importante que les lois de la nation on va la vivre ailleurs , dans une théocratie ....

Mais encore une fois, toutes les loi religieuses sont plus importantes que la nation, pour un croyant. Ce n'est pas l'Etat Français qui va lui ouvrir les portes du paradis.

Mais, encore une fois, placer la religion au dessus des sociétés humaines, ça ne veut pas dire ne pas se conformer aux lois de cette société.

La quasi-totalité des croyants le font. 

Et s'il y a des débordements, il est normal de recadrer, mais on ne peut pas jeter ainsi l'opprobre sur l'ensemble des croyants, du moins pas sans tomber dans une généralisation discriminante ou raciste.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×