Aller au contenu

Plus de 1 600 artistes appellent à défendre la copie privée avant un débat à l’Assemblée nationale.

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre Posté(e)
goods Membre 25 733 messages
.‚
Posté(e)

Plus de 1 600 artistes appellent à défendre la copie privée avant un débat à l’Assemblée nationale.

Zazie, Jean-Jacques Goldman, Gims, ou encore Dany Boon, ont tous signé une tribune dans le « Journal du dimanche », appelant à ne pas opposer écologie et culture.

b53129c_747534489-808299.jpg

Plus de 1 600 artistes de tous horizons, dont de nombreuses célébrités, ont pris la plume dimanche 30 mai pour défendre la rémunération sur la copie privée, en discussion au Parlement dans le cadre de l’examen du texte de loi sur l’empreinte environnementale du numérique.

Dans une tribune au Journal du dimanche, 1 661 artistes, auteurs, cinéastes, illustrateurs ont lancé un appel pour « refuser l’amendement » qui doit être débattu le 10 juin, parce qu’il « fragiliserait encore un peu plus le monde culturel, déjà très affecté par la crise sanitaire ».

L’appel est signé par de nombreux artistes de renom, parmi lesquels Abd Al Malik, Jean-Louis Aubert, Nathalie Baye, Benabar, Sandrine Bonnaire, Dany Boon, Alain Chamfort, Matthieu Chedid, Julien Clerc, Guillaume Gallienne, Gims, Jean-Jacques Goldman, Jean-Michel Jarre, Michel Jonasz, Angélique Kidjo, Rithy Panh, Pomme, Nicola Sirkis, Soprano, Vianney…

Suite de l'article.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 150ans Posté(e)
Black Dog Membre 3 408 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)
Citation

L’amendement, déjà dénoncé par la ministre de la culture, Roselyne Bachelot, stipule que « les équipements numériques reconditionnés ne seront pas assujettis au paiement de la rémunération pour copie privée lorsque ces équipements ont déjà donné lieu à une telle rémunération ».

 

En fait ils veulent que soient taxés, une seconde fois, les appareils reconditionnés. Et ils appellent ça défendre la culture. Ben voyons.

Edit : par contre le fait de payer de multiple fois le droit d'auteur pour une personne qui aurait, par exemple, acheté un album au format vinyle dans les années 70, puis ce même album au format K7, CD et enfin MP3 ça ne leur à jamais posé le moindre problème.

Modifié par Black Dog
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
LulzLamo Membre 3 309 messages
#GauloisRéfractaire‚
Posté(e)
il y a 12 minutes, Black Dog a dit :

 

En fait ils veulent que soient taxés, une seconde fois, les appareils reconditionnés. Et ils appellent ça défendre la culture. Ben voyons.

Edit : par contre le fait de payer de multiple fois le droit d'auteur pour une personne qui aurait, par exemple, acheté un album au format vinyle dans les années 70, puis ce même album au format K7, CD et enfin MP3 ça ne leur à jamais posé le moindre problème.

Exactement, mais le plus drole ils parlent de la crise sanitaire qui les a lourdement affecté, ah oui et les autres alors, surtout ceux qui achètent du reconditionné, c'est sur pour eux c'est pas un souci, mais j'ai une solution comme par exemple arrêter de foutre l'argent par la fenêtre comme Hadopi 

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 51ans Posté(e)
Ed. Membre 162 messages
Forumeur inspiré‚ 51ans
Posté(e)
Il y a 5 heures, goods a dit :

Plus de 1 600 artistes appellent à défendre la copie privée

J'ai été choqué en voyant le titre du sujet avant de me rendre compte qu'il s'agissait d'un contre sens. ;)

Bien-sûr que les artistes ne défendent pas le droit à la copie privée mais plutôt la taxe qui y est rattachée.

Mais qui, de nos jours, stocke encore des mp3 sur son téléphone ? Les mémoires se remplissent bien assez vite avec les photos et vidéos que l'on prend à longueur de journée. Aujourd'hui, même si l'impact environnemental est discutable, on écoute la musique en streaming, on ne la stocke plus. Ainsi, les artistes sont rémunérés deux fois, une première fois parce qu'ils nous rackettent afin que nous puissions enregistrer nos photos et vidéos familiales et une seconde fois en taxant les diffuseurs.

Cette taxe, à l'instar de la redevance audiovisuelle, fait le bonheur des auteurs et producteurs d'œuvres « culturelles » qui n'intéressent personne. Bon nombre de pseudo artistes qui ne servent à rien peuvent ainsi vivre de leur « art » aux frais des consommateurs.

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×