Aller au contenu

Libre, le nouveau programme court de Arte

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 152ans Posté(e)
SmillingJack Membre 145 messages
Forumeur inspiré‚ 152ans
Posté(e)

Le 8 février est sortit un nouveau programme sur la chaine YouTube " Programmes Courts - ARTE". Cette nouvelle émission animée ce veux pro-féministe, présenté par Ovidie et Sophie-Marie Larrouy. Cette émission est une adaptation de la bande-dessinée « Libres ! Manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels » de Ovidie et  Diglee  des Editions Delcourt, collection Tapas.

Dans cette websérie, les deux protagonistes en les personne de Ovidie et Sophie-Marie Larrouy tentes de déconstruire les idées reçues et les diktats sexuels.

Ce programme a était très mal reçu par le public de Youtube et je vous propose de voir le pourquoi ensemble.

Première vidéo: Sirop de corps d'homme | Libres ! | Episode 1 | ARTE

Nous commençons donc la vidéo par une petite intro avec un jeune homme harcelant une jeune femme, avec des histoires de sperme qui serait bon pour la santé. 

Et donc, elles commence a démonter "ce cliché" qui serait soutenu par une grande partie de la population.

Elles continuent donc sur cette lancé en ce demandant pourquoi les hommes ne s'en servent pas comme produits de beauté. Afin de proposer que les hommes s'auto-suce ou ce suce entre eux, chose évidement impossible pour elles car cela ne conviendrais pas a l'image de la masculinité. 

Avant de nous informé que le sperme a "le gout de lait périmer dans lequel ont aurait laissé infusé des asperges" donc aucune personne ne peux aimer cela et ensuite nous apprend que tous les hommes sont obsédé par leurs semences.

Et ensuite nous apprend que les spams/pubs c'est de la merde, surtout celles sur l'augmentation du volume de sperme car cela n'augmente ni le plaisir, ni la fertilité. Cela ne confortant juste les hommes dans leurs virilité. 

Nous avons donc ensuite un couplet sur les sites pornographiques qui contient des vidéos mettant en scène des éjaculations et des pratiques comme le bukkaké.

Ces pratiques étant dans le but d'avilir et de dominé la femme.  Alors que les femmes lors d'une éjaculation féminine, non.

Elle émet ensuite l'idée que les hommes consomme les règles des femmes.

Avant de conclure qui il n'y a que les hommes qui donne des injonctions sexuel.

Débrif:

Donc je pense que tout le monde aura compris le problème mais passons en revu tout cela.

"Nous commençons donc la vidéo par une petite intro avec un jeune homme harcelant une jeune femme, avec des histoires de sperme qui serait bon pour la santé." Notons ici que le problème n'est pas le harcèlement mais le sujet. Donc messieurs si vous ne parlez pas de sperme vous pouvez harceler vos femmes/petite amie ex... pas de soucis.  

Le "cliché" du sperme qui serait bon pour la santé: En réalité je n'ais pas d'information si oui ou non cela est soutenu et accepté par la majorité de la population comme elles le sous-entendent. Je pourrais donc vous parlez seulement de mon expérience personnelle. Cette "information" je la connaissais de mon oncle bourré qui en plaisantant proposé que on ce mette tous a consommer du sperme. Je n'ais jamais entendu parler de cela de façon sérieuse. Si des gens peuvent m'éclairer dessus.

Proposer que les hommes s'auto-suce ou ce suce entre eux, chose évidement impossible pour elles car cela ne conviendrais pas a l'image de la masculinité: Euh, je ne sais pas que répondre a cela... homophobie/20 peut être. 

Avant de nous informé que le sperme a "le gout de lait périmer dans lequel ont aurait laissé infusé des asperges" donc aucune personne ne peux aimer cela: Donc toutes les femmes ont les même gouts et les même préférence que elles?

Tous les hommes sont obsédé par leurs semences. : Il faudra que j'en parle a mon psy car personnellement, je ne suis pas obsédé par ma semence et donc c'est pas normal.

 "surtout celles sur l'augmentation du volume de sperme car cela n'augmente ni le plaisir, ni la fertilité." : Pour la fertilité sincèrement je ne peux pas dire. Mais pour le plaisir c'est une autre histoire si une personne a un "fétich" sur le sperme, en avoir plus cela n'augment-il pas l'excitation et donc le plaisir?

"les sites pornographiques qui contient des vidéos mettant en scène des éjaculations et des pratiques comme le bukkaké." : Nous savons tous que les films pornographique sont une bonne représentation de la réalité et non une exagération des fantasmes.

"Ces pratiques étant dans le but d'avilir et de dominé la femme." Ok, mais alors dans l'homosexualité ou le sperme et sa glorification est très présente surtout dans les vidéo pornographique, il y a rarement de femmes (voir jamais) donc le but...?

 "Elle émet ensuite l'idée que les hommes consomme les règles des femmes." J'suis sure que mon oncle y a déjà penser, mais je lui sortirais je suis sur que cela le fera marrer.

"Avant de conclure qui il n'y a que les hommes qui donne des injonctions sexuel." Donc les femmes dominatrice n'existe pas? Il ne peut pas avoir d'égalité sexuel dans un couple? Ect... ect...

Pour conclure nous avons une vidéo qui veut démonté "un cliché", une idée reçu en utilisant comme argumentaires des "clichées", des idées reçu et des avis personnelle faisant office de généralité. 

Mais que me dites vous, que c'est le premier épisode donc c'est certes maladroits mais elles ont le droit a une autre chance?

Et je suis bien d'accord avec vous, il ne faut jamais s'arrêté sur un premier aperçu. Alors voyons ensemble le deuxième épisode.

Le mur du con | Libres ! | Episode 2 | ARTE

 

La scène d'introduction nous présentes deux femmes ce demandant pourquoi les hommes envoient des "dick-pics" a comprendre photo de leurs pénis. Avant que l'une des deux décrète sur le ton de la plaisanterie que c'est pour leurs couper la parole.

La protagoniste nous informe qu'elle reçois souvent ce genre de photo ainsi que ses connaissances. Et qu'une étude américaine a "établis" que une femme sur deux en avait déjà reçu et que près de la moitié des hommes en avait déjà envoyé. Ne vous demander qui a mené cette étude, dans quels conditions, sur quel panel, comment il a était sélectionné. On ne le saura pas c'est une étude Américaine point.

Elle nous fait aussi un couplet que la forme du pénis est une des premières chose que ont dessine et que la verge masculine est sur représenté comparait a la vulve féminine. On utilise même l'expression "forme phallique" et pas "forme vulvaire". Nous aurons bien sure aucune explications. Bien, que nous pouvons en apporté. Comme chez les petites filles leurs appareil génital n'est pas encore développé et donc ne peuvent pas vraiment savoir a quoi ressemble vraiment une vulve, comparait aux garçon qui ont déjà un prémisse de la forme d'un pénis. Que c'est bien plus complexe de représenté une vulve que un pénis. Et pour finir que contrairement a forme phallique qui renvois a une forme longitudinal et cylindrique, qui est un peut prêt la formes que prend la majorité des pénis, la vulve a une forme complexe et qui peut ce différencié fortement.

Ensuite elle nous apprend que le mot "con" peut désigné une insulte mais aussi le sexe féminin. En obstruant bien-sure que ce mot a prêt de trois mille ans, qu'il est polysémie (qu'il a plusieurs sens) nous pouvons aussi observé que en français le sens de ce mot peut varier selon les régions . Que nous ne connaissons pas vraiment sont origine, mais que nous savons que c'est un mélange de plusieurs langue, les expert penche pour du proto-indo-européensoit de kust- (« intestin, rein, vessie »), soit de skerǝ- (« couper »), soit de (s)keu- (« cacher ») qui nous donne aussi cul, via le latin culus. Et dont les origines possibles de l'étymon germanique kunton donnant cunt sont : gwneH2/guneH2 (femme, cf. gynécologie, queen) soit gen/gon (créer, devenir, cf. génétique, gamète) ou bien geu- (creux, cavité) .             

Que avant de désigner le sexe féminin, il désignait les deux appareil génital ce détachant de la notion de « sexe fort ou faible ». Quand il a commençait a être employé pour désigner le sexe féminin c'était loin d'être un mot vulgaire, bien au contraire.

Ce n'est que au débuts du xxe siècle le mot a prit une connotation particulièrement vulgaire étant repris par un mouvement misogyne au grand malheur des plumes de ce temps.
Cette partie aurais pu desservir leurs idées. Mais ne nous prenons pas la tête et acceptons l'idée qui nous ais implicitement vendu. Con c'est aujourd'hui utilisé comme une insulte mais cela peut désigner aussi l'appareil génital de la femme donc c'est une insulte faite aux femme. C'est beaucoup plus simple. 

Elle nous dis ensuite que le terme correcte pour désigné la partie extérieure de l'appareil génital féminin, vulve, n'est que rarement utilisé. J'ai rien a dire, c'est exacte nous utilisons souvent des sobriqués pour désigné les appareil génitaux. Chatte, moule, abricot, bite, braquemart, petit soldat ect...

Elle nous parle ensuite d'une théorie de Freud "L'envie du pénis" qu'elle survole complétement. Même si expliqué plus en profondeur cela aurait pu desservir leurs idées bien plus efficacement.

Ensuite, il y aurait beaucoup de chose a dire mais comme j'en ais un peu marre. Je vais me contenter de: Oui, je suis d'accord, il y a manque d'enseignement des parties génitaux mais pas seulement chez la femme, chez l'homme aussi. Tout comme elle dit "ce n'est qu'un troue" on a "ce n'est qu'un tuyau" pour les garçons. 

Ensuite elle nous informes que les vulves peuvent prendre d'innombrable formes diverses.

Puis vient le petit moment du paraitre qui peut conduire a la chirurgie esthétique. 

Et on revient sur le fil rouge, les dick-pics et conclu que c'est dans le seul but ou en tout cas en majorité pour offensé et insulté. Même si quand ont ce réfère a l'étude qu'elle a avancé au début de la vidéo (oui, je l'ai retrouvé, j'en parlerais juste après) cela ne concernerait que 5% des hommes envoyant des dicks-pics et le but d'assoir une forme de pouvoir concernerai 7% donc dans les deux cas elle considère que c'est la raison de tout les hommes envoyant une dick-pic. 

L'étude 

L'étude "présenté" dans cette épisode est une étude publiée par le Journal of Sex Research menée par Flora Oswald, Alex Lopes, Kaylee Skoda, Cassandra L. Hesse et Cory L. Pedersen. Cette étude concerner les motivations et variables de la personnalité dans l’exhibitionnisme photographique chez l'hommes et non le pourcentage d'hommes qui envoient des dicks-pics. Et ne peut nous informé dessus étant donné que il y a eu 1 087 hommes participants. Ce qui est le minimum pour une étude de marcher national, mais bien loin d'être suffisant pour connaitre le pourcentage d'hommes envoyant des dicks-pics a l'échelle mondial. Cependant un constat antérieur avait donné chez les "milléniales" un taux de 27% qui aurait déjà envoyer des dicks-pic. 

Conclusion 

Bien que les intentions sont surement honorable, les sujets intéressant, une bonne animation ainsi que un bon acting, elles nous desservent des idées avec comme argumentaire des informations sans nuances, survolé et tronqué en billet de confirmation. Et ne ce référera a leurs "sources" seulement si cela les arranges, si ce n'est pas le cas. Elle donnerons leurs avis personnel comme vérité absolu. 

Et malheureusement les épisodes suivant suivront le même schéma.      

 

Modifié par SmillingJack
2eme correction
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 46ans Posté(e)
MarcThor Membre 1 286 messages
Forumeur alchimiste‚ 46ans
Posté(e)

Bonjour @SmillingJack.

Ton impression sur le détournement de certains sujets, qu'il pourrait être intéressant d' aborder par ailleurs, de manière tronquée pour coller à une idéologie(le néoféminisme) est tout à fait juste. Il semble en outre qu' Arte (chaine que j'aime regarder par ailleurs) se fasse régulièrement le soutien de la propagande néoféministe et soit peu regardante sur les arguments étayant les thèses soutenues dans certaines vidéos qu'elle propose...

@Jane Doe. en avait proposé une lecture avec un avis "très orienté"...

Je recopie ma réponse à sa question:

 

Le 30/01/2021 à 15:30, Jane Doe. a dit :

En quoi c'est un discours féministe ? 

En quoi est-ce un discours féministe ? Cette vidéo est pourtant bien dans la continuité de la propagande néoféministe. Cette personne dit intervenir dans des établissements scolaires- qui la finance ?( et qui finance cette vidéo ?). Je connais beaucoup d’enseignants ; certains ont vu leur classe, de collège ou lycée, devoir suivre une séance avec vidéos ou « sketchs », financée par le secrétariat à l’égalité (en fait à l’inégalité en faveur des femmes ...)- le même qui refuse catégoriquement de donner de l’argent à des asso pour financer des centres d’accueil pour hommes battus ou violés (32 pour cent et 28 pour cent respectivement des cas …là , il n’y a pas utilité à dépenser semble-t-il…) pour soi-disant lutter contre le sexisme ( ou alors le seul sexisme contre lequel on veut lutter)…le message est toujours le même ( un peu comme dans cette vidéo) : les hommes , les garçons ( oui « les »), tous assimilés à un comportement , qu’il faut rééduquer, sur fond de misandrie et de moquerie envers « les hommes » ( tous les hommes et uniquement les hommes). En plus de la généralisation outrancière concernant les hommes (comme dans cette vidéo), rien n’est abordé concernant certaines dérives plus féminines…dans cette vidéo, on parle de sexe, on aurait pu aborder le fait d’utiliser le sexe comme moyen de pression pour obtenir quelque chose de l’autre dans un couple par exemple ( « si tu ne fais pas ceci, tu n’auras pas »…), ou dans ces séances scolaires, on pourrait aborder les conséquences naturelles des relations sexuelles : les enfants, le fait qu’un enfant n’appartient à personne, qu’on ne devrait pas cacher une  paternité ( de nombreuses femmes le font), qu’on ne devrait pas imposer faussement à un mari la paternité de l’enfant d’un amant( 4 pour cent environ des naissances !), que la mère ne devrait pas avoir  plus de droit que le père ( contrairement aux réalités actuelles en justice familiale, certaines en abusant sur fond d’EVG, d’aliénation mentale etc)...n’y aurait-il pas, là, sans tomber dans la même grossière généralisation- « les femmes » (toutes !)- comme dans cette vidéo ou ces séances dans les lycées et collèges, d’aborder aussi ces autres comportements infâmes, éduquer en espérant au moins les voir diminuer ? Le Secrétariat à l’Egalité les financerait-il ?!

En résumé, bien dans le féminisme actuel, le néoféminisme- ultrasubventionné par l’argent public, pour sa propagande : misandre, outrancier dans sa généralisation, sa victimisation, abordant les travers masculins actuels- d’une minorité pour les attribuer à la majorité, et n’abordant jamais les travers féminins actuels.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Jane Doe. Invités 0 message
Posté(e)
il y a 7 minutes, MarcThor a dit :

 

@Jane Doe. en avait proposé une lecture avec un avis "très orienté"...

 

 

 

Sur un topic je ne suis pas néoféministe, sur un autre oui..... Il faudrait vous décider, j'en suis une ou je n'en suis pas une.... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 46ans Posté(e)
MarcThor Membre 1 286 messages
Forumeur alchimiste‚ 46ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, Jane Doe. a dit :

 

Sur un topic je ne suis pas néoféministe, sur un autre oui..... Il faudrait vous décider, j'en suis une ou je n'en suis pas une.... 

J'avoue ne pas comprendre ta question...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Mórrígan Membre 12 672 messages
Cóínnéóídh mé do bhás‚
Posté(e)

38000 likes vs 296 dislikes et 34000 likes vs 229 dislikes respectivement pour ces deux courtes vidéos, qui vous chagrinent, @SmillingJack, ce n'est pas réellement ce que j'appellerais un mauvais accueil sur Youtube. 

Vous semblez avoir regardé ces vidéos au moyen d'un prisme déformant, de ces petits bidules à 5 francs distribués dans les tirettes, habilement installés en bout des caisses des supermarchés, à travers lesquels il faut bien l'avouer, on n'y voyait pas grand chose. 

La première vidéo (Sirop de corps d'homme) ne parle pas de harcèlement et pour cause puisqu'il s'agit de deux lycéens dans les couloirs d'un établissement, qui discutent. Le jeune homme demande à la jeune fille (peut-être bien sa petite copine) si elle a réfléchi et il énumère les bienfaits que conférerait le sperme sur la peau alors qu'il les lit via son téléphone portable. 

En effet, c'est l'une des pseudos vérités assénées par des sites mainstream sur lesquels tout un chacun peut tomber alors qu'il s'inquiète par ce qu'il a une rougeur sur le front ou une rhinite

"Le sperme, bon pour la peau : un allié anti-vieillissement

La spermidine, une substance contenue dans le sperme (mais aussi dans certains végétaux), posséderait des vertus efficaces dans la lutte contre le vieillissement des cellules. Cet effet vieillissement a été attesté lors de différentes études scientifiques sur des individus ayant consommé du sperme. Cette molécule, la spermidine, permettrait en outre de lutter contre la maladie d'Alzheimer et de stimuler la croissance des cheveux. En effet, le sperme aurait également des bienfaits sur les cheveux et sur l'éclat de la peau, de par ses propriétés nutritives et son apport en eau. Enfin, ingérer du sperme pourrait également permettre de diminuer les risques de cancer, notamment celui du sein."

https://www.passeportsante.net/sexualite-g159/Fiche.aspx?doc=sperme-bienfaits-sante

Il y a un passage également sur ses apports nutritifs, très instructif. Et puis Top Santé, Doctissimo, Fourchette et bikini etc... L''Express tend à se désolidariser de ces bêtises, sans doute professées en premier lieu par des hommes. Il est à constater en effet que bien des hommes sont obsédés par leur semence, d'ailleurs l'ingestion de celle-ci par leur partenaire reste dans le top des fantasmes masculins avec le triolisme, le fantasme éjaculatoire étant largement exploité au travers la pornographie.

Si vous parvenez à distinguer la réalité des plateaux de la réalité de la chambre à coucher, c'est parfait, cependant, des jeunes hommes (et des jeunes femmes) continuent à faire leur éducation sexuelle via Pornhub et cie -et alors qu'il n'y a plus de discussions avec les parents et de cours d'éducation sexuelle à l'école- ils reproduisent ce qu'ils voient à travers ces vidéos et entretiennent des fantasmes en rapport.  

La quantité de sperme n'a pas grand intérêt pour les femmes (c'est vrai que c'est visqueux et odorant), tout comme nous nous fichons éperdument de la longueur de vos sexes (c'est une lubie masculine cela encore). Vous connaissez beaucoup de femmes fétichistes du sperme ? Il serait incongru de justifier par un particularisme, ne croyez-vous pas ? 

Vous aurez noté l'emploi de "comme si" et "censé nous avilir" Ovidie, qui anime la série, elle s'avère plutôt sceptique quant cet avilissement. Nous pouvons d'ailleurs entendre le personnage féminin qui se fait doucher, conclure : "Perso je ne vois pas en quoi je me fais dominer en me faisant asperger d'un fond de kombucha mais bon si ça leur fait plaiz'".

Je serais moins coulante pour ma part. Aucun intérêt encore à l'éjaculation faciale, même pour l'élasticité de la peau. J'adhère totalement à la vision de Frédéric Joignot qui décrit le bukkake, entre autres, à travers son livre-enquête "Gang Bang", comme relevant du bagne sexuel, d'une pornographie violente et de destruction. 

C'est une attitude étrange que de vouloir chercher à tout prix des pendants féminins de la domination et de la violence, c'est une espèce de réflexe pavlovien qui se retrouve surtout chez les tenants de l'anti-féminisme, du masculinisme. Une sorte de rancoeur ou de rivalité complètement contre-productive. La masculinité est aujourd'hui seulement interrogée (cela reste bienveillant) et alors que la féminité l'est depuis des siècles. Les injonctions faites aux hommes tiennent plus à contenir leur sensibilité et leurs émotions (ce n'est sûrement pas à la demande des femmes, du fait des femmes). Il serait grand temps de les libérer également d'une société patriarcale qui les oblige. 

 

Quant au second épisode "Le mur du con", brièvement, il semble s'appuyer sur l'étude américaine mentionnée ici :

"Une étude nord-américaine détaille les motivations derrière ce nouveau type d’agression visuelle envoyée à des destinataires non-consentants.

«Quand je reçois un dickpic (photo de pénis) je ressens du dégoût et de la surprise,explique Clémentine, et dans un cas j’ai eu un tel rejet que j’ai balancé mon téléphone au travers de la pièce.»

Le plus étonnant, comme l’a constaté une étude scientifique nord-américaine, c’est que beaucoup d’hommes sont persuadés que cela excite, malgré elles, leurs destinataires non consentantes. Si on laisse de côté les échanges consensuels d’images lors de jeux érotiques, la première chose à retenir est que l’envoi non désiré de ce type de photo est interdit par la loi en France".

https://sante.lefigaro.fr/article/dickpics-pourquoi-tant-d-hommes-envoient-ils-des-photos-de-leur-penis/

Le sexting n'est pas si nouveau que cela et il faudrait mener une étude en France afin d'en mesurer l'étendue et les raisons. Au début des années 2000, il arrivait déjà de recevoir des dickpics de façon spontanée sur des tchats pas vraiment destinés au sexe, ni même aux rencontres amoureuses. Des femmes en reçoivent aussi sur Instagram (sur les sites de rencontres aussi apparemment). 

Il est conseillé de ne pas répondre, de bloquer et de signaler. L'envoi d'une photo de radis, en retour, fait souvent de l'effet (testé et éprouvé). À chacun(e) (parce que je suis sûre que des hommes en reçoivent aussi) sa sensibilité et sa façon de répondre. À savoir que le sexting peut être considéré comme un acte d'exhibitionnisme -surtout lorsqu'il s'agit d'envoyer ce genre de photo à un(e) inconnu(e) qui ne l'a pas sollicitée- et est puni d'un an d'emprisonnement et 15000€ d'amende. 

Dans cette étude, un pourcentage d'hommes envoie des photos de leur sexe effectivement afin de faire taire et d'offenser, voire de punir. C'est l'une des raisons relevées par l'étude. Mais pas la seule, c'est dommage de ne retenir que celle-ci.

Pour certains de ces hommes c'est aussi une façon de nouer contact (et ne pas perdre de temps). En général, c'est accompagné d'un message court. Parmi ceux-ci, quelques uns attendent une photo anatomique en retour. Ces hommes sont souvent seuls dans leur délire. Beaucoup de femmes le vivent comme une agression visuelle. 

Il y a aussi des exhibitionnistes qui se fichent pas mal d'une réponse, l'essentiel étant de délivrer leur photo et qu'elle soit vue surtout. 

Il y a sur internet un effet de submersion. Intuitivement, je ne pense pas que beaucoup d'hommes soient coutumiers des dicks pics. Par contre, les échanges sont rapides et en nombre (plus que dans la vie quotidienne) et un amateur de son anatomie, fier, a tendance à disséminer ses photos auprès de plusieurs femmes. 

Pour finir, oui il y a une culture autour du phallus, qui est toujours représenté dressé d'ailleurs et alors que vous l'avez au repos la plupart du temps (et heureusement pour vous autres, ce serait handicapant sinon). La vulve se dessine tout aussi simplement. Pourtant, dans n'importe quels toilettes de bord de route par exemple, lorsqu'ils sont griffonnés, c'est un phallus que vous verrez représenté. 

J'aime bien Diglee, je ne suis pas toujours convaincue par Ovidie, je regarderai la suite des épisodes. Ces deux-là sont plutôt bien faits, avec une touche d'humour. 

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 152ans Posté(e)
SmillingJack Membre 145 messages
Forumeur inspiré‚ 152ans
Posté(e)
Le 22/02/2021 à 17:16, Mórrígan a dit :

38000 likes vs 296 dislikes et 34000 likes vs 229 dislikes respectivement pour ces deux courtes vidéos, qui vous chagrinent, @SmillingJack, ce n'est pas réellement ce que j'appellerais un mauvais accueil sur Youtube. 

 

Je ne me suis pas basé aux nombres de like ou de dislike. 

Mais je me suis référais aux commentaires qui sont pour moi bien plus révélateur (quand ils ne sont pas censuré, mais pour l'instant je n'en ais pas vue). 

J'ai donc lu tous les commentaires et comptabilisé (heureusement c'est Arte et pas JDG). Pour les commentaires approuvant le premier épisode, je n'ai pas vraiment fait de sélection, j'ai seulement compter un commentaire par personne. C'est a dire que quand une personne donné un avis positifs dans plusieurs commentaires je l'ais compté comme un seul. Et pour les commentaires "négatifs" dénonçant des méthodes frauduleuse, j'ai sélectionné seulement ceux avec un minimum d'argumentations, je n'ais pas comptabilisé non plus ceux contenant des injures ou préjuger et compter aussi un commentaire par personne. 

Nous arrivons donc a 20 commentaires approuvant cette vidéo et 46 commentaires dénonçant des pratiques de penser frauduleuses.  

Mais j'accorde que comme les likes et dislikes cela reste subjectifs. 

Modifié par SmillingJack
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Mórrígan Membre 12 672 messages
Cóínnéóídh mé do bhás‚
Posté(e)
Il y a 11 heures, SmillingJack a dit :

Je ne me suis pas basé aux nombres de like ou de dislike. 

Mais je me suis référais aux commentaires qui sont pour moi bien plus révélateur (quand ils ne sont pas censuré, mais pour l'instant je n'en ais pas vue). 

J'ai donc lu tous les commentaires et comptabilisé (heureusement c'est Arte et pas JDG). Pour les commentaires approuvant le premier épisode, je n'ai pas vraiment fait de sélection, j'ai seulement compter un commentaire par personne. C'est a dire que quand une personne donné un avis positifs dans plusieurs commentaires je l'ais compté comme un seul. Et pour les commentaires "négatifs" dénonçant des méthodes frauduleuse, j'ai sélectionné seulement ceux avec un minimum d'argumentations, je n'ais pas comptabilisé non plus ceux contenant des injures ou préjuger et compter aussi un commentaire par personne. 

Nous arrivons donc a 20 commentaires approuvant cette vidéo et 46 commentaires dénonçant des pratiques de penser frauduleuses.  

Mais j'accorde que comme les likes et dislikes cela reste subjectifs. 

Ce qui vous turlupine, c’est que cette série puisse être appréciée, en réalité. 
Ce qui s’entend aussi au travers votre premier message. Vous êtes complètement à côté. 
Le sujet aurait pu être interessant, ce n’est pas grave. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 152ans Posté(e)
SmillingJack Membre 145 messages
Forumeur inspiré‚ 152ans
Posté(e)
Le 26/02/2021 à 09:13, Mórrígan a dit :

Ce qui vous turlupine, c’est que cette série puisse être appréciée, en réalité. 
Ce qui s’entend aussi au travers votre premier message. Vous êtes complètement à côté. 
Le sujet aurait pu être interessant, ce n’est pas grave. 

Absolument pas, comme expliqué ce qui me tracasse est qu'elles sont professionnelles  mais ne font aucune preuve de déontologie.

Détournant les informations pour servir leurs idées qu'elles imposent. Veulent démolir des clichés et préjuger en usant de clichés et préjuger. Qu'elle veulent faire passer le message que faire ce qu’on veut, comme on veut en matière de sexualité en disant que t'el ou t'el pratique est avilissante pour la femme passant l'idée qu'il ne faut pas les pratiqués, qu'elle prône l'agressivité et le dédains envers les partenaires masculin quand ceux ci leurs demandent quelque chose ou ce confit. Faisant passer les idées du féministe pour non, plus des idées libertaire mais de dominance sur les hommes, confortant les gens dans leurs opinions négatifs du féminisme.     

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 152ans Posté(e)
SmillingJack Membre 145 messages
Forumeur inspiré‚ 152ans
Posté(e)

 

Le 22/02/2021 à 17:16, Mórrígan a dit :

En effet, c'est l'une des pseudos vérités assénées par des sites mainstream sur lesquels tout un chacun peut tomber alors qu'il s'inquiète par ce qu'il a une rougeur sur le front ou une rhinite

Si il y a eu des articles alors cela est accepter et approuver par la majorité de la population ? 

Le 22/02/2021 à 17:16, Mórrígan a dit :

La quantité de sperme n'a pas grand intérêt pour les femmes (c'est vrai que c'est visqueux et odorant), tout comme nous nous fichons éperdument de la longueur de vos sexes (c'est une lubie masculine cela encore). Vous connaissez beaucoup de femmes fétichistes du sperme ? Il serait incongru de justifier par un particularisme, ne croyez-vous pas ? 

 Si quelques chose n'a pas de grand intérêt par les femmes, très bien, mais comme cela n'intéresse pas les femmes cela veux t'il dire que par obligation cela ne doit pas intéressé les hommes?

Eh bien non, les femmes accorde aussi de l'importance a la longueur du sexe chez leurs partenaires même si celle çi est relatifs, pour la majorité elles ne s'en fiche pas éperdument. ( https://www.zavamed.com/fr/la-taille-du-sexe-a-t-elle-une-importance.html ) et vue que fut un temps, je servais de chaperon pour beaucoup de mes connaissances féminine du a diverse raison (Physique: Crâne rasé, expression de visage renvoyant au sérieux, "sourire de psychopathe", habit type militaire. Formation militaire comprenant des formations a plusieurs art-martiaux de self-défenses et de combat rapproché, formation aux gestes et soins d’urgence niv.2. Formation a l'encadrement et a la gestion de situations de tensions et dangereuses et mon désintéressement de la "pratique du sexe" ) . Je suis devenu bien vite le type qu'il fallait avoir dans les soirée pour jouer le rôle d'ange gardiens, a t-elle point que tout mes week-end était pris. Et je peux affirmé que quand elle avait une discutions au tour des relations charnel, le sujet des organes génitaux de leurs partenaires et de leurs comparaison sur la forme et la taille cela revenait très souvent.

Sans en faire un fétiche je connais quelques personnes de la gentes féminine qui apprécie cela, oui.

Justifié quoi que certaine femmes aiment cette pratique et/ou cette substance? Et bien, si. Ce n'est pas car cela ne fait pas partit de la majorité que quelques chose n'existe pas.

Le 22/02/2021 à 17:16, Mórrígan a dit :

Vous aurez noté l'emploi de "comme si" et "censé nous avilir" Ovidie, qui anime la série, elle s'avère plutôt sceptique quant cet avilissement. Nous pouvons d'ailleurs entendre le personnage féminin qui se fait doucher, conclure : "Perso je ne vois pas en quoi je me fais dominer en me faisant asperger d'un fond de kombucha mais bon si ça leur fait plaiz'".

Ce qui prouve qu'elles ont une formation professionnel ce sont tous les sous-entendus. A c'est "comme si" elle n'apporte aucune autre explications. Quand ont veut expliqué quelques en mettant des "mais" ou encore quand ont questionne on met deux idées "ou alors". Ce qu'elle ne fait pas, faisant les explications formuler sous les "comme si"  deviennent les seules explications. Et ont a un autre  dans la phrase que tu nous a mis "Perso je ne vois pas en quoi je me fais dominer en me faisant asperger d'un fond de kombucha mais bon si ça leur fait plaiz'". Le sujet et le questionnement de cette phrase est "je ne vois pas en quoi je me fais dominer " ont a donc un très jolie sous entendu: "Perso je ne vois pas en quoi je me fais dominer en me faisant asperger d'un fond de kombucha mais bon si ça leurs fait plaiz de penser qu'il me domine ainsi ". Et a la fin de cette partie nous avons encore un jolis sous-entendu " Cette survalorisation du sperme opposé a la prétendu intériorisation du plaisir féminin est questionnante. Avons nous l'impression d'avilir notre partenaire avec de cyprine? Non?" 

Ici si nous mettons en évidence les sous-entendus  qu'elles nous font passer c'est "Le sperm est survalorisé. Nous les femmes nous ne voulons pas avilir nos partenaires avec de la cyprine contrairement aux homme qui ont cette volonté avec leurs sperme" .

Il y aurait beaucoup d'autre chose a dire mais je ne poserais quelques questions.

En quoi ai-je une déformation de la réalité en acceptant pas tout ce que on me jette entre les dents comme arguments sans vérification et sans poser de questions?

En quoi ai-je une déformation de la réalité quand j'estime que des fais établis vaut mieux qu'un avis personnel?

En quoi ai-je une déformation de la réalité quand je constate que les informations donné sont tronqué et utilisé en billet de confirmation?

Ont pourrais résumer ces trois question en une seule : " Es ce déformé la réalité quand ont vérifie les sources et que ont fait preuve d'esprit critique ? ".  

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×