Aller au contenu

Bilan du gouvernement minoritaire néo-libéral Louis Michel

Noter ce sujet


erwinvandendaeledele

Messages recommandés

Membre, 64ans Posté(e)
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

Relancer l'emploi, relancer l'économie était le principal objectif du gouvernement Michel. Un gouvernement qui, dès le départ, a mis le communautaire, en vue d'une possible nouvelle réforme de l’État, sur la touche. Un choix accepté par la N-VA. Mais à travers les mesures prises, très rapidement, les syndicats sont montés au créneau.

Charles Michel répond que depuis la mise en place de son gouvernement, plus de 200.000 emplois ont été créés. Le contexte mondial l'a aidé mais lui, insiste sur l'importance des mesures prises par son équipe.

Tax shift

Ce terme anglo-saxon, qui peut se traduire par virage fiscal, a été l'une des mesures fortes du gouvernement. L'objectif était de faire glisser une partie de la fiscalité sur les revenus du travail vers d'autres postes comme les revenus du capital, les revenus immobiliers, vers les produits de consommation etc... Une mesure notamment destinée pour le gouvernement à augmenter le pouvoir d'achat des travailleurs, le salaire net. Chiffres avancés: 2,750 milliards d'euros ont été distribués par ce biais. Et, en janvier prochain, un autre milliard le sera. Pour le gouvernement, cela permettra alors une hausse mensuelle de 100 euros pour un salaire brut de 2800 euros.

 

Mais le tax shift est aussi clairement destiné aux entreprises. Via ce biais, elles bénéficient d'importantes réductions de charges salariales, ce qui apparaît comme un stimulant pour l'économie.

Mais parallèlement, pour le compenser, ce tax shift a entraîné une série d'augmentations comme la hausse des accises sur le diesel, le tabac, l'alcool, l'augmentation du prix de l'électricité avec la TVA qui est repassée de 6 à 21%, le relèvement du précompte mobilier sur les intérêts des obligations et dividendes... Le gouvernement a également décidé d'instaurer une taxe de 0,15% sur les comptes-titres qui atteignent les 500.000 euros.

Réforme de l'impôt des sociétés

Depuis le 1er janvier 2018, le taux d'imposition des sociétés a été revu à la baisse.

De 33%, il est passé à 29. Et, en 2020, il se limitera à 25%.

Réforme des pensions

Dès sa mise en place, le gouvernement Michel a décidé, pour inciter "les Belges à travailler plus longtemps pour financer le système des pensions", qu'en 2025, l'âge de départ à la retraite sera de 66 ans et qu'en 2030, il sera de 67 ans. Parmi les critiques souvent entendues, cet allongement ne se retrouvait dans aucun programme des partis de la majorité.

Suppression d'un saut d'index

C'est l'une des mesures qui a le plus fait bondir les syndicats. L'objectif du gouvernement était de rattraper ou de réduire par cette mesure, le handicap 

salarial de la Belgique dont se plaint depuis des années et des années le monde patronal.

Le Jobs deal

A travers ce choix, le gouvernement avait comme ambition de créer des emplois, chiffre avancé 12.500, en tentant de combler, dans le même temps les métiers en pénurie.  Il y a, toujours selon les chiffres du gouvernement, 134.000 postes vacants en 2018. Et pour y arriver, une série de mesures ont été décidées, des mesures dénoncées par les syndicats.

  • à partir du 1er janvier 2019, le système des crédits-temps de fin de carrière vont être revus. Il ne sera plus possible de prendre un temps partiel à 55 ans. En 2020, il faudra avoir 60 ans.
  • plus possible non plus d'être prépensionné dans des entreprises en difficulté ou en restructuration avant 60 ans à partir de 2020.
  • les allocations de chômage vont aussi être modifiées. Après une perte d'emploi, les allocations seront plus élevées pendant les 6 premiers mois et puis, elles baisseront beaucoup plus rapidement qu'aujourd'hui...

Pour le gouvernement, ces mesures vont rapporter de manière générale 500 millions, avec une baisse des dépenses chômage, une hausse des rentrées ONSS et des rentrées fiscales... Mais la Cour des Comptes, en novembre 2018, a ciblé le 

gouvernement estimant que les montants avancés étaient trop optimistes.

Équilibre budgétaire reporté

La N-VA le voulait pour 2019. Le gouvernement a décidé que l'objectif était reporté en 2020.

Achat des F-35

Le gouvernement a opté, sans réelle surprise, pour les F-35 du groupe américain Lockheed Martin pour remplacer les vieux F-16 à partir de 2023. Un choix qui a suscité les critiques de l'opposition qui aurait préféré que le gouvernement se tourne vers un avion européen.

Sortie du nucléaire en 2025, réforme du Code pénal et 

lancement du Pacte national pour les investissements stratégiques

Ce Pacte est un projet cher à Charles Michel. Projet qu'il voulait déjà concrètement faire avancer pour la fin de la législature...Un partenariat public-privé portant sur 6 axes: la transition numérique, la cybersécurité , l'enseignement du numérique, les soins de santé, l'énergétique et la mobilité. Un plan de 150 milliards qui boosterait la croissance. Les régions ont été impliquées mais du côté du gouvernement flamand, Geert Bourgeois, le ministre-président NVA, se demandait dès le départ comment son gouvernement allait pouvoir le financer, expliquant que la Flandre avait déjà augmenté sensiblement ses dépenses en investissement public. Mais tout cela c'était avant la pandémie de 2020 et donc le coronavirus , donc d'une politique néo-libérale déjà désastreuse au niveau compte de l'état belge , il est maintenant catastrophique avec le coronavirus , une Belgique sans gouvernement et si par miracle il y a un nouveau gouvernement , l'avenir sera fait d'austérité .....

Erwin

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Posté(e)
ouest35 Membre 18 164 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 26 minutes, erwinvandendaeledele a dit :

Relancer l'emploi, relancer l'économie était le principal objectif du gouvernement Michel. Un gouvernement qui, dès le départ, a mis le communautaire, en vue d'une possible nouvelle réforme de l’État, sur la touche. Un choix accepté par la N-VA. Mais à travers les mesures prises, très rapidement, les syndicats sont montés au créneau.

Charles Michel répond que depuis la mise en place de son gouvernement, plus de 200.000 emplois ont été créés. Le contexte mondial l'a aidé mais lui, insiste sur l'importance des mesures prises par son équipe.

Tax shift

Ce terme anglo-saxon, qui peut se traduire par virage fiscal, a été l'une des mesures fortes du gouvernement. L'objectif était de faire glisser une partie de la fiscalité sur les revenus du travail vers d'autres postes comme les revenus du capital, les revenus immobiliers, vers les produits de consommation etc... Une mesure notamment destinée pour le gouvernement à augmenter le pouvoir d'achat des travailleurs, le salaire net. Chiffres avancés: 2,750 milliards d'euros ont été distribués par ce biais. Et, en janvier prochain, un autre milliard le sera. Pour le gouvernement, cela permettra alors une hausse mensuelle de 100 euros pour un salaire brut de 2800 euros.

 

Mais le tax shift est aussi clairement destiné aux entreprises. Via ce biais, elles bénéficient d'importantes réductions de charges salariales, ce qui apparaît comme un stimulant pour l'économie.

Mais parallèlement, pour le compenser, ce tax shift a entraîné une série d'augmentations comme la hausse des accises sur le diesel, le tabac, l'alcool, l'augmentation du prix de l'électricité avec la TVA qui est repassée de 6 à 21%, le relèvement du précompte mobilier sur les intérêts des obligations et dividendes... Le gouvernement a également décidé d'instaurer une taxe de 0,15% sur les comptes-titres qui atteignent les 500.000 euros.

Réforme de l'impôt des sociétés

Depuis le 1er janvier 2018, le taux d'imposition des sociétés a été revu à la baisse.

De 33%, il est passé à 29. Et, en 2020, il se limitera à 25%.

Réforme des pensions

Dès sa mise en place, le gouvernement Michel a décidé, pour inciter "les Belges à travailler plus longtemps pour financer le système des pensions", qu'en 2025, l'âge de départ à la retraite sera de 66 ans et qu'en 2030, il sera de 67 ans. Parmi les critiques souvent entendues, cet allongement ne se retrouvait dans aucun programme des partis de la majorité.

Suppression d'un saut d'index

C'est l'une des mesures qui a le plus fait bondir les syndicats. L'objectif du gouvernement était de rattraper ou de réduire par cette mesure, le handicap 

salarial de la Belgique dont se plaint depuis des années et des années le monde patronal.

Le Jobs deal

A travers ce choix, le gouvernement avait comme ambition de créer des emplois, chiffre avancé 12.500, en tentant de combler, dans le même temps les métiers en pénurie.  Il y a, toujours selon les chiffres du gouvernement, 134.000 postes vacants en 2018. Et pour y arriver, une série de mesures ont été décidées, des mesures dénoncées par les syndicats.

  • à partir du 1er janvier 2019, le système des crédits-temps de fin de carrière vont être revus. Il ne sera plus possible de prendre un temps partiel à 55 ans. En 2020, il faudra avoir 60 ans.
  • plus possible non plus d'être prépensionné dans des entreprises en difficulté ou en restructuration avant 60 ans à partir de 2020.
  • les allocations de chômage vont aussi être modifiées. Après une perte d'emploi, les allocations seront plus élevées pendant les 6 premiers mois et puis, elles baisseront beaucoup plus rapidement qu'aujourd'hui...

Pour le gouvernement, ces mesures vont rapporter de manière générale 500 millions, avec une baisse des dépenses chômage, une hausse des rentrées ONSS et des rentrées fiscales... Mais la Cour des Comptes, en novembre 2018, a ciblé le 

gouvernement estimant que les montants avancés étaient trop optimistes.

Équilibre budgétaire reporté

La N-VA le voulait pour 2019. Le gouvernement a décidé que l'objectif était reporté en 2020.

Achat des F-35

Le gouvernement a opté, sans réelle surprise, pour les F-35 du groupe américain Lockheed Martin pour remplacer les vieux F-16 à partir de 2023. Un choix qui a suscité les critiques de l'opposition qui aurait préféré que le gouvernement se tourne vers un avion européen.

Sortie du nucléaire en 2025, réforme du Code pénal et 

lancement du Pacte national pour les investissements stratégiques

Ce Pacte est un projet cher à Charles Michel. Projet qu'il voulait déjà concrètement faire avancer pour la fin de la législature...Un partenariat public-privé portant sur 6 axes: la transition numérique, la cybersécurité , l'enseignement du numérique, les soins de santé, l'énergétique et la mobilité. Un plan de 150 milliards qui boosterait la croissance. Les régions ont été impliquées mais du côté du gouvernement flamand, Geert Bourgeois, le ministre-président NVA, se demandait dès le départ comment son gouvernement allait pouvoir le financer, expliquant que la Flandre avait déjà augmenté sensiblement ses dépenses en investissement public. Mais tout cela c'était avant la pandémie de 2020 et donc le coronavirus , donc d'une politique néo-libérale déjà désastreuse au niveau compte de l'état belge , il est maintenant catastrophique avec le coronavirus , une Belgique sans gouvernement et si par miracle il y a un nouveau gouvernement , l'avenir sera fait d'austérité .....

Erwin

 

Ici nous sommes en France et notre gouvernement c'est Macron/Castanex ....

J'aime bien les Belges mais le Bilan de ce pays me laisse un peu indifférente ! :rolle:

  • Like 1
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pépé fada , râleur , et clairvoyant ., 75ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 8 687 messages
75ans‚ Pépé fada , râleur , et clairvoyant .,
Posté(e)

:pap:    Oui-oui ! .... Je compatis à ta douleur belge .......

Mais tu comprendras bien que nous n' avons pas la moindre envie d' ajouter vos soucis belges à nos soucis français .

Heureusement que nous , nous avons le grand bonheur d' avoir super Macron pour résoudre nos problèmes .

Si tu veux , nous pouvons te prêter @Peyo pour régler les votre . Tu verras  il a une arme magique et infaillible . Ça s' appelle la CGT ....

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 64ans Posté(e)
erwinvandendaeledele Membre 82 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

Bonjour , la Cgt , chez nous nous avons la Fgtb , Macron et Castanex , nous avions Michel mais il est à l'europe et Castanex nous n'avons pas d'équivalent , vous me donnez une excellente idée , bilan de Macron et sa présidence , je vais développer cela dans un prochain article .

Excellente journée à tous.

N.B: il y a aussi des Belges sur le site , plus que l'on pourrait le croire.

Erwin

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
ouest35 Membre 18 164 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, erwinvandendaeledele a dit :

Bonjour , la Cgt , chez nous nous avons la Fgtb , Macron et Castanex , nous avions Michel mais il est à l'europe et Castanex nous n'avons pas d'équivalent , vous me donnez une excellente idée , bilan de Macron et sa présidence , je vais développer cela dans un prochain article .

Excellente journée à tous.

N.B: il y a aussi des Belges sur le site , plus que l'on pourrait le croire.

Erwin

Chacun doit s'occuper de sa maison ... merci sur ce forum nous avons des "experts" pour la France de grâce laissez la Belgique aux Belges (donc a vous aussi) ... nous avons fort a faire dans  l'hexagone c'est bien suffisant ! Nos "experts" se fritent suffisamment ... la Belgique pour un français  c'est juste le tabac et la  bière ... vaguement que c'est là qu'il y a Bruxelles la chaise longue de l'Europe !

Bonne journée :hi:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 64ans Posté(e)
erwinvandendaeledele Membre 82 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

Juste le tabac et la bière , bravo , au niveau culture c'est assez limité , cela ne m'étonne plus , pour votre gouverne , un économiste n'est pas nombriliste , il s'occupe de l'économie mondiale et européenne , toute la différence , si l'on devait tous être comme cela , qu'elle misère , pour ce qui est de la connaissance de la Belgique , c'est assez limité chez vous , il n'y a pas que la France dans le monde , il y a d'autres pays , bien le bonjour chez vous.

ERWIN

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
ouest35 Membre 18 164 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, erwinvandendaeledele a dit :

Juste le tabac et la bière , bravo , au niveau culture c'est assez limité , cela ne m'étonne plus , pour votre gouverne , un économiste n'est pas nombriliste , il s'occupe de l'économie mondiale et européenne , toute la différence , si l'on devait tous être comme cela , qu'elle misère , pour ce qui est de la connaissance de la Belgique , c'est assez limité chez vous , il n'y a pas que la France dans le monde , il y a d'autres pays , bien le bonjour chez vous.

ERWIN

Yes .... en tout cas pour vous l'humour ne vous a pas été donné dans votre berceau ! (la bière et le tabac ça fait partie des blagues sur les belges) !

Il y a jour dans l'année où vous libérer vos zygomatiques ? Prévenez-nous hein :rolle:

Modifié par ouest35
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×