Aller au contenu

Idéalisation, sublimation, substitution


Messages recommandés

.Lowy Membre 172 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

L’idéalisation : un mécanisme de défense qui remplace ce qui fait souffrir par une croyance déformée, facile à contrôler

La sublimation: transformation de tendances ou d'instincts inférieurs en sentiments supérieurs et élevés.

La substitution: Le  renversement de valeurs qui se fait sans fracas mais contamine et se sécrète dans toute la société. .

Les maux de notre société?

Modifié par .Lowy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
riad** Membre 9973 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

Peux-tu me donner des exemples d' instincts inférieurs et de sentiments supérieurs?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 11325 messages
Talon 1‚ 74ans
Posté(e)
Il y a 9 heures, riad** a dit :

Peux-tu me donner des exemples d' instincts inférieurs et de sentiments supérieurs?

Lowy méprise la nature humaine. Les instincts sont primordiaux. Tout le reste est produit par l'éducation et l'environnement.

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 9168 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
Il y a 9 heures, riad** a dit :

Peux-tu me donner des exemples d' instincts inférieurs et de sentiments supérieurs?

instincts inférieurs c'est plus bas, sentiments supérieurs c'est plus haut, riad** c'est pourtant simple à comprendre ! :D

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fraction Membre 1859 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)
Il y a 13 heures, .Lowy a dit :

L’idéalisation : un mécanisme de défense qui remplace ce qui fait souffrir par une croyance déformée, facile à contrôler

La sublimation: transformation de tendances ou d'instincts inférieurs en sentiments supérieurs et élevés.

La substitution: Le  renversement de valeurs qui se fait sans fracas mais contamine et se sécrète dans toute la société. .

Les maux de notre société?

Bonjour,

Difficile de répondre à trois définitions sans être un peu décousu.

_ Pour « l’idéalisation » : Oui, l’interprétation est aussi faite de subjectivité, c’est-à-dire d’un mode opératoire balistique qui consiste à se défendre contre les agressions de notre condition, ainsi qu’à disqualifier et neutraliser notre adversité.

Mais tout dépend de votre niveau d’objectivité, et de votre vœu d’abnégation et d’humilité face à la vérité. Tout dépend de votre gestion intime de la contradiction et de votre art du doute méthodique. Il n’y a pas de systématicité : en vingt ans, j’ai fréquenté des forums où l’attaque ad hominem était la règle et où l’argumentation était l’exception. Ensuite, je suis tombé sur forumfr, et j’ai dû revoir ma perception, face à des gens majoritairement objectifs, de bonne volonté, et loyaux.

_ Pour la « sublimation » : Je ne vois pas ce qui vous dérange. On a la culture de sa nature : les appétits naturels (gustatifs, sexuels, émotionnels, …) se subliment par la culture (gastronomie, érotisme, art,…). Il n’y a pas d’un côté les appétits telluriques et de l’autre les appétits célestes, il y a seulement une façon plus ou moins digne et responsable de les cultiver. Tous les appétits sont d’origine animale et ont vocation à être sublimés par la culture et l’excellence. Ensuiite, la culture rétroagit sur la nature et son évolution.

_ Pour la « substitution », je vous rejoins partiellement : ayant vécu à Sarcelles les 25 premières années de ma vie, j’ai parfois eu l’impression d’être confronté à une anti-culture, où les premiers de la classe sont des bouffons, où la boxe thaï est une religion, où la culture de la vanne est un titre de noblesse, où l’amour est honteux,… Mais a posteriori, je crois que cette anti-culture n’est en vérité qu’un culte de la puissance déviant, inhérent à la jeunesse. A l’âge adulte, le culte de la puissance mue en culte de l’ordre et du pragmatisme, c’est peut-être aussi le design de la maturation de la testostérone : à 20 ans la guerre nous grandit, à 40 ans c’est plutôt la discussion qui nous grandit.

 

En ce sens, le mal de la société qui m’interpelle le plus est intemporel, c’est la prime à l’agressivité, et la déchéance des faibles, qui finalement, ne déroge pas tant que ça à un certain ordre naturel. C’est là que là culture doit imposer son exception : éduquer, soigner, fliquer, aider.

Cordialement, Fraction.

Modifié par Fraction

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
.Lowy Membre 172 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, Talon 1 a dit :

Lowy méprise la nature humaine. Les instincts sont primordiaux. Tout le reste est produit par l'éducation et l'environnement.

 

Votre  constat est bien radical ; ''le mépris de la nature humaine'' : un sujet vaste ; pourquoi, comment et dans quel objectif...

(Question: le mépris de l'humain, serait- il aussi celui de l'étiquetage aveugle?)

Les instincts sont le lot primaire de l'humain, l'environnement et l'éducation nous conditionnent évidemment ; oui et non ; vu comme ça: tous les humains ayant une même éducation dans un même environnement seraient similaires; ce qui est faux.

Et le topic donne non pas ''mes'' définitions mais celles qui sont usuelles:

-un mécanisme de défense pour la facilité de contrôle dans le mensonge donc le façonnement d'une forme de fausse perfection l'exemple d'un média qui véhicule les mensonges politiques, son existence tient aux mensonges ou encore faire croire des choses tant que cela arrange pour s'en défendre plus tard ...

-les tendances et instincts primaires qui s'expriment par une autre façon ; à l'exemple de l'expression d'un artiste qui exprime ses peurs ou sa libido dans l'écriture ou la peinture... 

-Le changement du sens des valeurs qui se fait de façon insidieuse, comme le vol  qui peut être présenté comme un mécanisme financier ; la corruption comme un investissement, la manipulation comme du marketing...

 

Modifié par .Lowy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 11325 messages
Talon 1‚ 74ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, .Lowy a dit :

tous les humains ayant une même éducation dans un même environnement seraient similaires;

Même deux jumeaux n'ont pas la même vision, la même observation du monde. Ils sont placés physiquement à deux endroits différents.

"Nous oublions trop souvent que nous sommes uniques." Montaigne

Il y a 2 heures, .Lowy a dit :

-les tendances et instincts primaires qui s'expriment par une autre façon ; à l'exemple de l'expression d'un artiste qui exprime ses peurs ou sa libido dans l'écriture ou la peinture... 

-Le changement du sens des valeurs qui se fait de façon insidieuse, comme le vol  qui peut être présenté comme un mécanisme financier ; la corruption comme un investissement, la manipulation comme du marketing...

Tout ça relève de la culture, de l'acquis.

Nous avons tous une génétique différente (heureusement, c'est bon pour la conservation de l'espèce), notre connaissance grandit avec le temps, et notre réaction est diverse, soumise au caractère. Le caractère est transmis par les gènes. Ainsi, un colérique saura se maintenir calme, par sa culture. Néanmoins, il fera plus tard un ulcère à l'estomac. La personnalité contraint le caractère. Qui régit comme il peut.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5385 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 16/05/2020 à 00:04, .Lowy a dit :

L’idéalisation : un mécanisme de défense indolore qui remplace ce qui fait souffrir soit la douleur par une croyance indolore qui déforme celle de la douleur la rendant indolore, et donc facilement sans douleur à contrôler

La sublimation: transformation de tendances ou d'instincts inférieurs avec douleur en sentiments supérieurs et élevés sans douleur.

La substitution: Le  renversement de valeurs avec douleur qui se fait sans fracas avec douleur donc avec fracas sans douleur mais contamine d'indolore et se sécrète dans toute la société qu'elle soit avec ou sans douleur.

Les maux de notre société?

Les maux de notre société ; la douleur, mais on a apparemment des systèmes psychologiques pour y palier comme l'idéalisation, la sublimation, la substitution qui ne sont que les revers d'une même médaille.

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
.Lowy Membre 172 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Il y a 9 heures, Boutetractyxreqs a dit :

Les maux de notre société ; la douleur, mais on a apparemment des systèmes psychologiques pour y palier comme l'idéalisation, la sublimation, la substitution qui ne sont que les revers d'une même médaille.

A mon sens, ils ne représentent pas le revers d'une même médaille: idéaliser, sublimer et substituer altèrent notre vision des choses, des maux : oui .

Remplacer ce qui fait souffrir par la facilité d'une croyance tronquée , une illusion de contrôle;

changer le sens des valeurs est un mensonge ; transformer ses souffrances en une forme d'expression artistique ou autre n'est pas donné à tout le monde ; l'échec de la manoeuvre peut faire sombrer.

Modifié par .Lowy
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×