Aller au contenu

Héritage épigénétique et transmission ricochet


Messages recommandés

Invité .Lowy
Invité .Lowy Invités 0 message
Posté(e)

Nos souvenirs sont créés de toutes pièces. Nous les élaborons à partir d’histoires que nous avons choisi de croire. Des histoires qui racontent notre parcours, notre personnalité, et qui forment un récit intérieur composé de scènes, de résumés et d’anecdotes colorées par des touches de vérité et de suppositions. Nous avons tendance à considérer notre existence au prisme de ces souvenirs essentiellement artificiels. Ils nous permettent de comprendre les sources de notre endurance et de notre faiblesse.

Mais un autre concept s’avère souvent séduisant, selon lequel il serait possible de recevoir des souvenirs en héritage via la biologie. L’expérience de l’endurance ou du traumatisme d’un ou d'une ancêtre pourrait ainsi nous revenir, nous transmettre des traces d’un lointain passé qui ne nous appartiendrait pas mais qui serait néanmoins ancré en nous avant même l’instant de notre naissance. Des informations qui prépareraient sa descendance à la peur, à vivre les mêmes périls ou à y survivre.

http://www.slate.fr/story/164069/heritage-epigenetique-memoire-peau-traumatismes-ancetres-genes-transmission-souvenirs

 

Comment un drame gardé caché par une génération peut-il porter son ombre sur les suivantes ? Parce que les événements qui n’ont pas reçu de traduction verbale explicite ont toujours été symbolisés sous une forme sensori-affectivo-motrice, et que ces formes partielles de symbolisation constituent autant de messages énigmatiques pour ceux qui leur sont proches, et notamment leurs enfants. 

https://www.cairn.info/revue-la-revue-internationale-de-l-education-familiale-2007-2-page-13.htm

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Morfou Membre 34666 messages
Forumeur alchimiste‚ 69ans
Posté(e)
il y a 1 minute, .Lowy a dit :

Nos souvenirs sont créés de toutes pièces. Nous les élaborons à partir d’histoires que nous avons choisi de croire. Des histoires qui racontent notre parcours, notre personnalité, et qui forment un récit intérieur composé de scènes, de résumés et d’anecdotes colorées par des touches de vérité et de suppositions. Nous avons tendance à considérer notre existence au prisme de ces souvenirs essentiellement artificiels. Ils nous permettent de comprendre les sources de notre endurance et de notre faiblesse.

Mais un autre concept s’avère souvent séduisant, selon lequel il serait possible de recevoir des souvenirs en héritage via la biologie. L’expérience de l’endurance ou du traumatisme d’un ou d'une ancêtre pourrait ainsi nous revenir, nous transmettre des traces d’un lointain passé qui ne nous appartiendrait pas mais qui serait néanmoins ancré en nous avant même l’instant de notre naissance. Des informations qui prépareraient sa descendance à la peur, à vivre les mêmes périls ou à y survivre.

http://www.slate.fr/story/164069/heritage-epigenetique-memoire-peau-traumatismes-ancetres-genes-transmission-souvenirs

 

Comment un drame gardé caché par une génération peut-il porter son ombre sur les suivantes ? Parce que les événements qui n’ont pas reçu de traduction verbale explicite ont toujours été symbolisés sous une forme sensori-affectivo-motrice, et que ces formes partielles de symbolisation constituent autant de messages énigmatiques pour ceux qui leur sont proches, et notamment leurs enfants. 

https://www.cairn.info/revue-la-revue-internationale-de-l-education-familiale-2007-2-page-13.htm

 

Nous serions des poissons rouges?:miam:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
riad** Membre 12081 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
il y a une heure, .Lowy a dit :

 Parce que les événements qui n’ont pas reçu de traduction verbale explicite ont toujours été symbolisés sous une forme sensori-affectivo-motrice,

Je suis d'accord avec l'essentiel de ton message, mais je pense qu'évoquer un souvenir traumatisant ne fait que le consolider dans la mémoire il faut éviter de s'en souvenir et d'en parler.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
riad** Membre 12081 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
il y a une heure, Morfou a dit :

Nous serions des poissons rouges?:miam:

Les poissons rouges ont une bonne mémoire.

Non, nous n'oublions pas, c'est juste que les souvenirs sont disséqués dans le cerveau et chaque morceau est mémorisé séparément, et quand on essaie de recoller les morceaux, on aboutit à une version plus au moins proche des faits, souvent le cerveau rempli les trous par des trucs imaginaires sans qu'on puisse se rendre compte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 48819 messages
©‚ 103ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, riad** a dit :

Je suis d'accord avec l'essentiel de ton message, mais je pense qu'évoquer un souvenir traumatisant ne fait que le consolider dans la mémoire il faut éviter de s'en souvenir et d'en parler.

Surtout pas. Le secret est de plus en plus toxique s'il n'est pas verbalisé. Dans certains cas malheureusement il finit par tuer le porteur, mais parfois aussi ses proches.

Inviter les gens à se taire, j'appelle ça une tentative de meurtre. Et malheureusement j'ai connu des gens qui en sont morts.

En fait on sait tout ça depuis les années 90 (Tisseron), mais il aura fallu de nombreuses recherches pour que la science finisse par le prendre au sérieux. Aujourd'hui c'est toujours quelque chose qui oscille à la limite de la "croyance", et pourtant, ceux qui ont subi ce vécu transgénérationnel savent bien que rien n'est fantasme. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 12409 messages
Talon 1‚ 74ans
Posté(e)
Il y a 7 heures, riad** a dit :

Les poissons rouges ont une bonne mémoire.

Pourtant, ils tournent sans cesse dans leur bocal, espérant toujours une fuite qui n'existe pas.

 

Il y a 8 heures, .Lowy a dit :

des souvenirs en héritage via la biologie.

L'épigénétique permet l'adaptation des cellules à l'environnement. Si un drame caché est pressenti par le descendant, c'est par le comportement équivoque de ceux qui savent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
riad** Membre 12081 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
Il y a 6 heures, January a dit :

Surtout pas. Le secret est de plus en plus toxique s'il n'est pas verbalisé. Dans certains cas malheureusement il finit par tuer le porteur, mais parfois aussi ses proches.

Inviter les gens à se taire, j'appelle ça une tentative de meurtre. Et malheureusement j'ai connu des gens qui en sont morts.

En fait on sait tout ça depuis les années 90 (Tisseron), mais il aura fallu de nombreuses recherches pour que la science finisse par le prendre au sérieux. Aujourd'hui c'est toujours quelque chose qui oscille à la limite de la "croyance", et pourtant, ceux qui ont subi ce vécu transgénérationnel savent bien que rien n'est fantasme.

Je te crois pas sur parole il me faut un lien vers un sujet sérieux, et j'entends par sérieux, qui n'a aucune relation de près ou de loin avec la psychanalyse.

D'après mes infos, les scientifiques se cassent les dents pour inventer la pilule de l'oubli et en donne le propranolol à ceux qui ont subi un choc post-traumatique accompagné d'une thérapie adéquate, parce que ce bêta-bloquant aide à faire taire les émotions négatives.

https://www.topsante.com/medecine/psycho/anxiete/le-propranolol-contre-le-syndrome-du-stress-post-traumatique-623827

J'ai pas lu l'article, je sais pas s'il est de qualité, mais il y 'en a d'autres sur futura-sciences que j'arrive pas à les retrouver, je te propose ça :

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-pourrait-on-effacer-cerveau-mauvais-souvenirs-51752/

Après je sais aussi que la psychologie c'est très complexe, il faut peut-être traiter, cas par cas, en tout cas, en ce qui me concerne la meilleure moyenne de me tuer c'est de me rappeler mes traumatismes psychiques.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
riad** Membre 12081 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Talon 1 a dit :

Pourtant, ils tournent sans cesse dans leur bocal, espérant toujours une fuite qui n'existe pas.

Ce n'est pas une preuve, c'est juste une interprétation anthropomorphe d'un comportement animal.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité .Lowy
Invité .Lowy Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 2 heures, Talon 1 a dit :

L'épigénétique permet l'adaptation des cellules à l'environnement. Si un drame caché est pressenti par le descendant, c'est par le comportement équivoque de ceux qui savent.

Non, on peut ne jamais avoir rencontré le parent concerné.

L'épigénétique intervient à différents niveaux sur la régulation des gènes.

''Ensemble des processus biologiques qui modifient l'ADN au cours de la vie. Là où la séquence des gènes ne change qu'au gré de mutations rares et aléatoires, les modifications épigénétiques sont régulièrement provoquées par les expériences que nous vivons et changent la façon dont s'exprime l'information contenue dans les gènes. ''

https://www.science-et-vie.com/archives/adn-il-transmet-aussi-nos-souvenirs-28690

Comme quoi, on pourrait hériter des expériences et des traumatismes de nos ancêtres.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Morfou Membre 34666 messages
Forumeur alchimiste‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, .Lowy a dit :

Non, on peut ne jamais avoir rencontré le parent concerné.

L'épigénétique intervient à différents niveaux sur la régulation des gènes.

''Ensemble des processus biologiques qui modifient l'ADN au cours de la vie. Là où la séquence des gènes ne change qu'au gré de mutations rares et aléatoires, les modifications épigénétiques sont régulièrement provoquées par les expériences que nous vivons et changent la façon dont s'exprime l'information contenue dans les gènes. ''

https://www.science-et-vie.com/archives/adn-il-transmet-aussi-nos-souvenirs-28690

Comme quoi, on pourrait hériter des expériences et des traumatismes de nos ancêtres.

 

Pour les animaux je suis entièrement d'accord...une mère qui n'a pas connu sa propre mère est capable de savoir exactement ce qu'elle a à faire pour sa propre progéniture...c'est ce que j'appelle "l'instinct animal"...sinon, longtemps que ces animaux auraient disparu! (ce qui n'empêche pas les "bugs")

L'humain nait nu, dans tous les sens du terme, nu de peau et nu de souvenir...tout seul, il est incapable de survivre et le pire, une fois adulte, il est tout autant incapable de se débrouiller!

L'humain doit tout apprendre, l'animal est génétiquement "conditionné" pour survivre!

Avis non scientifique, bien évidemment! simplement l'expérience animaux/humains!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 14832 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 14 heures, .Lowy a dit :

Nos souvenirs sont créés de toutes pièces. Nous les élaborons à partir d’histoires que nous avons choisi de croire. Des histoires qui racontent notre parcours, notre personnalité, et qui forment un récit intérieur composé de scènes, de résumés et d’anecdotes colorées par des touches de vérité et de suppositions. Nous avons tendance à considérer notre existence au prisme de ces souvenirs essentiellement artificiels. Ils nous permettent de comprendre les sources de notre endurance et de notre faiblesse....

 

Je ne partage pas cet avis. 

Dans l'ensemble des traces cérébrales des multiples évènements passés, oui notre cerveau ne conservent que certains détails. Il suffit de voir la difficulté que l'on a pour garder intacte la mémoire du déroulement de notre journée d'hier. Sur le long terme le cerveau ne gardera que ce qui luisemble important.

Mais nos souvenirs ne sont pas une "reconstruction avec création de toutes pièces". La preuve deux personnes qui ont vécu le m^me événement peuvent très bien en rapporter un souvenir identique dans la description.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité .Lowy
Invité .Lowy Invités 0 message
Posté(e)
Le 02/05/2020 à 14:32, Répy a dit :

Je ne partage pas cet avis. 

Dans l'ensemble des traces cérébrales des multiples évènements passés, oui notre cerveau ne conservent que certains détails. Il suffit de voir la difficulté que l'on a pour garder intacte la mémoire du déroulement de notre journée d'hier. Sur le long terme le cerveau ne gardera que ce qui luisemble important.

Mais nos souvenirs ne sont pas une "reconstruction avec création de toutes pièces". La preuve deux personnes qui ont vécu le m^me événement peuvent très bien en rapporter un souvenir identique dans la description.

Ce n'est pas un avis mais des études qui se font dans ce domaine. les liens à consulter ont été insérés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jécoute Membre 2532 messages
Forumeur alchimiste‚ 60ans
Posté(e)
Le 02/05/2020 à 15:32, Répy a dit :

Mais nos souvenirs ne sont pas une "reconstruction avec création de toutes pièces". La preuve deux personnes qui ont vécu le m^me événement peuvent très bien en rapporter un souvenir identique dans la description.

Et pourtant, il me semble que des études ont été" faites et que le souvenir "des témoins" ne concorde que très rarement :hu:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stvi Membre 18799 messages
Forumeur alchimiste‚ 109ans
Posté(e)
il y a 37 minutes, .Lowy a dit :

Ce n'est pas un avis mais des études qui se font dans ce domaine. les liens à consulter ont été insérés.

des études qui concluent à une fin de non recevoir

Pour l’heure, toutefois, la recherche ne peut offrir aucune réponse catégorique et définitive quant à l’héritage épigénétique. C’est ce que résume Jamie Hackett: «Il est trop tôt pour se prononcer, voilà la vérité»

c'est tentant de penser que les traumatismes sont transmissibles , mais si on pousse le raisonnement un peu plus loin , nous n'aurions que des traumatismes récoltés au fil des générations dans nos souvenirs , et plus de place pour les nôtres ... 

on a assez  de  traumatismes sans encore aller s'encombrer avec ceux des autres , mais cependant il faut croire à une mémoire génétique qui gère les degrés de nos peurs nos joies  , nos angoisses  et qui fait que chacun ait sa personnalité 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité .Lowy
Invité .Lowy Invités 0 message
Posté(e)
il y a 13 minutes, stvi a dit :

des études qui concluent à une fin de non recevoir

Pour l’heure, toutefois, la recherche ne peut offrir aucune réponse catégorique et définitive quant à l’héritage épigénétique. C’est ce que résume Jamie Hackett: «Il est trop tôt pour se prononcer, voilà la vérité»

c'est tentant de penser que les traumatismes sont transmissibles , mais si on pousse le raisonnement un peu plus loin , nous n'aurions que des traumatismes récoltés au fil des générations dans nos souvenirs , et plus de place pour les nôtres ... 

on a assez  de  traumatismes sans encore aller s'encombrer avec ceux des autres , mais cependant il faut croire à une mémoire génétique qui gère les degrés de nos peurs nos joies  , nos angoisses  et qui fait que chacun ait sa personnalité 

 

 

Ça reste des études en cours ; les articles n'affirment rien.

tentant que les traumatismes soient transmissibles?: je ne pense pas que quiconque veuille croire à cette malédiction  ou justifier un traumatisme par le fait que cela soit celui d'un autre- le solutionner sera encore plus difficile  mais ces études (en cours) le supputent c'est donc ''malheureusement '', une probabilité que l'on traine les maux de nos ancêtres.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×