Aller au contenu

Messages recommandés

Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)

Extrait de « L’homme habite en poète » de Martin Heidegger :

« Aussi longtemps que dure cette venue des bonnes grâces, aussi longtemps est-ce avec bonheur que l’homme se mesure avec la Divinité. Quand une pareille mesure a lieu, l’homme est poète à partir de l’être même de la poésie ».

Beaucoup ici écrivent aussi des poèmes, je voudrais alors vous demander ce que vous en comprenez de cette expression : « Être poète c’est mesurer » ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Don Juan Membre 1555 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, Groenland a dit :

Extrait de « L’homme habite en poète » de Martin Heidegger :

« Aussi longtemps que dure cette venue des bonnes grâces, aussi longtemps est-ce avec bonheur que l’homme se mesure avec la Divinité. Quand une pareille mesure a lieu, l’homme est poète à partir de l’être même de la poésie ».

Beaucoup ici écrivent aussi des poèmes, je voudrais alors vous demander ce que vous en comprenez de cette expression : « Être poète c’est mesurer » ?

Les mesures sont pour les géomètres ou les arpenteurs.

Si le poète doit être comparé à un métreur ce ne serait probablement pas pour une mesure avec la divinité mais pour éventuellement mesurer une dimension divine en l'homme, est-cela qu'il faut entendre dans ces mots que tu cites ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, Don Juan a dit :

Les mesures sont pour les géomètres ou les arpenteurs.

Si le poète doit être comparé à un métreur ce ne serait probablement pas pour une mesure avec la divinité mais pour éventuellement mesurer une dimension divine en l'homme, est-cela qu'il faut entendre dans ces mots que tu cites ?

Je suis moi-même à la recherche de réponses... Mais si cela peut aider la formule alternative c'est :

"Être poète c’est «  » mesurer"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Juan Membre 1555 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Groenland a dit :

Je suis moi-même à la recherche de réponses... Mais si cela peut aider la formule alternative c'est :

"Être poète c’est «  » mesurer"

Comme je suis un peu allergique au terme, je conserve pour ma part l'idée d'une fonction d'interprète pour le poète.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Don Juan a dit :

Comme je suis un peu allergique au terme, je conserve pour ma part l'idée d'une fonction d'interprète pour le poète.

Ton idée de "mesurer une dimension divine de l'homme" est intéressante. Mais je pense qu'il ne faut pas mettre l'accent sur le côté "divin" mais tout simplement que "l'homme mesure son être" dans la poésie (ou poétiquement).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BadKarma Membre 11165 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 57ans
Posté(e)

Exactement, la poésie à l' image des sciences est une question de mesure, et comme le disait fort justement l' une de ces lumières du XXeme siècle, ''viens réviser tes mathématiques en mesurant ma trique''...

  • Waouh 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Géo Membre 645 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

L'addition de Jacques Prévert

LE CLIENT

Garçon, l'addition !

LE GARCON

Voilà (Il sort un crayon et note). Vous avez...deux oeufs durs, un veau, un petit pois, une asperge, un fromage avec beurre, une amande, un café filtre, un téléphone.

LE CLIENT

Et puis des cigarettes !

LE GARCON (Il commence à compter)

C'est ça même...des cigarettes... ...Alors ça fait...

LE CLIENT

N'insistez pas, mon ami, c'est inutile, vous ne réussirez jamais.

LE GARCON

!!!

LE CLIENT

On ne vous a donc pas appris à l'école que c'est mathé-ma-ti-que-ment impossible d'additionner des choses d'espèce différente !

LE GARCON

!!!

LE CLIENT (élevant la voix)

Enfin, tout de même, de qui se moque-t-on ?... Il faut réellement être insensé pour oser essayer de tenter d'additionner

" un veau avec des cigarettes, des cigarettes avec un café-filtre, un café-filtre avec une amande verte et des œufs durs avec des petits pois, des petits pois avec un téléphone... Pourquoi pas un petit pois avec un grand officier de la Légion d ́honneur, pendant que vous y êtes ! (Il se lève). Non, mon ami, croyez-moi, n'insistez pas, ne vous fatiguez pas, ça ne donnerait rien, vous entendez, rien, absolument rien... pas même le pourboire ! (Et il sort en emportant le rond de serviette à titre gracieux)

 

:p:hi:

  • Like 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)
il y a une heure, Géo a dit :

L'addition de Jacques Prévert

 

LE CLIENT

 

Garçon, l'addition !

 

LE GARCON

 

Voilà (Il sort un crayon et note). Vous avez...deux oeufs durs, un veau, un petit pois, une asperge, un fromage avec beurre, une amande, un café filtre, un téléphone.

 

LE CLIENT

 

Et puis des cigarettes !

 

LE GARCON (Il commence à compter)

 

C'est ça même...des cigarettes... ...Alors ça fait...

 

LE CLIENT

 

N'insistez pas, mon ami, c'est inutile, vous ne réussirez jamais.

 

LE GARCON

 

!!!

 

LE CLIENT

 

On ne vous a donc pas appris à l'école que c'est mathé-ma-ti-que-ment impossible d'additionner des choses d'espèce différente !

 

LE GARCON

 

!!!

 

LE CLIENT (élevant la voix)

 

Enfin, tout de même, de qui se moque-t-on ?... Il faut réellement être insensé pour oser essayer de tenter d'additionner

 

" un veau avec des cigarettes, des cigarettes avec un café-filtre, un café-filtre avec une amande verte et des œufs durs avec des petits pois, des petits pois avec un téléphone... Pourquoi pas un petit pois avec un grand officier de la Légion d ́honneur, pendant que vous y êtes ! (Il se lève). Non, mon ami, croyez-moi, n'insistez pas, ne vous fatiguez pas, ça ne donnerait rien, vous entendez, rien, absolument rien... pas même le pourboire ! (Et il sort en emportant le rond de serviette à titre gracieux)

 

:p:hi:

 

Eh bien ....! Ça c'est gracieusement poétique ! Mais je n'arrive toujours pas à faire le lien entre ce texte et le "mesurer"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, BadKarma a dit :

Exactement, la poésie à l' image des sciences est une question de mesure, et comme le disait fort justement l' une de ces lumières du XXeme siècle, ''viens réviser tes mathématiques en mesurant ma trique''...

Vous regardez des films de van damme... vous écoutez du doc gyneco... vous mangez sûrement aussi au mcdo.... mais quoi d'autres... ??! :fool:

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)

Le fait de dire que ce sont les géomètres et et les arpenteurs qui mesurent et non les poètes m'a fait réfléchir sur la question d'au fond pourquoi les géomètres et les arpenteurs mesurent ? Dans quel but ? Et sans surprise je retrouve ici l'idée d'habiter ou d'habitation. L'homme mesure son environnement et la nature dans le but de pouvoir "l'habiter". Que cela soit mesurer un terrain ou mesurer la température de l'air ou encore sa distance par rapport aux astres, il y a toujours une certaine notion d'habiter.

Ce "habiter" peut en effet être de manière physique ou de manière mentale. Mais dans le cas de la poésie, à mon avis ce n'est ni de manière physique ni même de manière mentale que le poète cherche à habiter : Mais dans le poème le poète non seulement fait de "l'espace", qu'il soit réel, fantasmé ou même virtuel(!), des "lieux" de son habitation mais en même temps et de manière réflexive il fait de son propre corps l'habitât de son être. En outre, le poète "nous" permet par le pouvoir du symbole qu'il représente, c'est-à-dire le fait qu'il représente à lui seul l'universel humain, la possibilité de pouvoir habiter nous aussi "des lieux" mais également notre propre être. Le poète est un bâtisseur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Juan Membre 1555 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Groenland a dit :

Le fait de dire que ce sont les géomètres et et les arpenteurs qui mesurent et non les poètes m'a fait réfléchir sur la question d'au fond pourquoi les géomètres et les arpenteurs mesurent ? Dans quel but ? Et sans surprise je retrouve ici l'idée d'habiter ou d'habitation. L'homme mesure son environnement et la nature dans le but de pouvoir "l'habiter". Que cela soit mesurer un terrain ou mesurer la température de l'air ou encore sa distance par rapport aux astres, il y a toujours une certaine notion d'habiter.

Ce "habiter" peut en effet être de manière physique ou de manière mentale. Mais dans le cas de la poésie, à mon avis ce n'est ni de manière physique ni même de manière mentale que le poète cherche à habiter : Mais dans le poème le poète non seulement fait de "l'espace", qu'il soit réel, fantasmé ou même virtuel(!), des "lieux" de son habitation mais en même temps et de manière réflexive il fait de son propre corps l'habitât de son être. En outre, le poète "nous" permet par le pouvoir du symbole qu'il représente, c'est-à-dire le fait qu'il représente à lui seul l'universel humain, la possibilité de pouvoir habiter nous aussi "des lieux" mais également notre propre être. Le poète est un bâtisseur.

Justement non !

Le poète ne cherche pas à habiter, c'est bien précisément ce qui fait sa distinction et sa légitimité en tant qu'interprète.  Prêter au poète des qualités de marchand est à mon sens une belle erreur. Le poète est celui qui à l'inverse des non poètes se rend disponible pour être habité, il fait visiter les lieux qui seront peut-être habités par d'autres que lui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Niti Membre 3445 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
Il y a 13 heures, Groenland a dit :

Extrait de « L’homme habite en poète » de Martin Heidegger :

« Aussi longtemps que dure cette venue des bonnes grâces, aussi longtemps est-ce avec bonheur que l’homme se mesure avec la Divinité. Quand une pareille mesure a lieu, l’homme est poète à partir de l’être même de la poésie ».

Beaucoup ici écrivent aussi des poèmes, je voudrais alors vous demander ce que vous en comprenez de cette expression : « Être poète c’est mesurer » ?

Le poète cherche la rime et ne mesure qu qu'approximativement le sentiment qu il exprime et par la magie de ses vers la musique céleste murmure à nos oreilles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)
il y a 17 minutes, Don Juan a dit :

Justement non !

Le poète ne cherche pas à habiter, c'est bien précisément ce qui fait sa distinction et sa légitimité en tant qu'interprète.  Prêter au poète des qualités de marchand est à mon sens une belle erreur. Le poète est celui qui à l'inverse des non poètes se rend disponible pour être habité, il fait visiter les lieux qui seront peut-être habités par d'autres que lui.

N'est-il pas poète, dans l'instant, celui qui embrasse pour la première fois sa bien aimée... ? Nul besoin d'écrire des alexandrins pour être poète. :hi:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, Niti a dit :

Le poète cherche la rime et ne mesure qu qu'approximativement le sentiment qu il exprime et par la magie de ses vers la musique céleste murmure à nos oreilles

Vous avez, à mon avis, l'âme d'un vrai poète ! Mais je cherche toujours à comprendre dans quel sens "Être poète c'est mesurer" ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Niti Membre 3445 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, Groenland a dit :

Vous avez, à mon avis, l'âme d'un vrai poète ! Mais je cherche toujours à comprendre dans quel sens "Être poète c'est mesurer" ?

c est le ressenti qui sert à  mesurer notre fièvre c est une ouverture vers un état de conscience Supérieur 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 10617 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

"Les peintres ne doivent méditer que les brosses à la main" (Balzac)

Appliquons donc la devise à la poésie et prenons un exemple :

 

 "Et l'on s'en fout d'attraper la vérole

Et l'on s'en fout, pourvu qu'on tire un coup !

 Avec du poil

 Sur les roses !"

Où se "cache" la poésie dans ce quatrain  qui ne rime même pas ?

 Est-ce dans "la vérole" ?

Est-ce dans "tire un coup" ?

 Pas du tout !

Dans "le poil "

Dans "les roses" ?

Pas mieux !

 C'est dans le paradoxe poil-rose !

La rose n'a pas de poil

Et le poil ne sent pas la rose !

Sans compter que "la rose" pourrait bien être une allusion à ?

La Marie-Rose !

Déprofundis.... Morpionibus !

La, lala, lala, lalalala, lalala lèèèère....

(La poésie, chez moi, c'est inné !)

 

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Niti a dit :

c est le ressenti qui sert à  mesurer notre fièvre c est une ouverture vers un état de conscience Supérieur 

Intéressant. Cela confirme bien ce que j'ai dit : vous avez l'âme d'un poète...

En effet, vous "mesurez", en tant qu'âme poétique, la fièvre dû à l'accès à cet état de conscience supérieur qui est généré par la poésie en vous... Maintenant pouvez-vous dire ce que vous "bâtissez" et dans quel sens vous "habitez" suite à cette "mesure" que vous faites ?

il y a 10 minutes, Blaquière a dit :

"Les peintres ne doivent méditer que les brosses à la main" (Balzac)

Ou encore "n'est pas breton qui veut !" (c'est un peu dans l'idée...) :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Niti Membre 3445 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Groenland a dit :

Intéressant. Cela confirme bien ce que j'ai dit : vous avez l'âme d'un poète...

En effet, vous "mesurez", en tant qu'âme poétique, la fièvre dû à l'accès à cet état de conscience supérieur qui est généré par la poésie en vous... Maintenant pouvez-vous dire ce que vous "bâtissez" et dans quel sens vous "habitez" suite à cette "mesure" que vous faites ?

Les poètes sont des damnés il ne vivent que pour débiter des vers qui ne sont pas de soie mais un purulence qui s écoule de tous leur pores des gueux égarés sur une plage de tessons de verre pied nus et l âme tendue vers un absolu que seul l abime peut aspirer 

  • Waouh 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 10617 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a une heure, Blaquière a dit :

"Les peintres ne doivent méditer que les brosses à la main" (Balzac)

Appliquons donc la devise à la poésie et prenons un exemple :

 

 

il y a une heure, Groenland a dit :

Ou encore "n'est pas breton qui veut !" (c'est un peu dans l'idée...) :p

Étrange cruauté d'être ainsi incompris !

Le breton est breton : une gloire sans prix !

Il est inimitable et il ne change pas !

Quand la brosse du peintre est pour lui la Pampa :

Elle est sa liberté : il ne sait où il va

Oui  l'artiste est divin, mais n'est pas Jéhovah !

Modifié par Blaquière
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 10617 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Si le breton est pieux, s'il est dur comme un roc

Les soies de mon pinceau dessinent l'équivoque...

Peindrai-je un breton ?

Sa femme et son téton ?

Ma peinture aussitôt prendra un goût amer !

Le téton reste nu, le breton prend la mer...

Le breton étant roc il ne flottera pas !

Le téton reste à terre et pleure son trépas !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×