Aller au contenu

l'amour est-il un équilibre des forces ?


Messages recommandés

Invité Jane Doe
Invité Jane Doe Invités 0 message
Posté(e)

Je m'interroge. Chaque individu a sa personnalité, ses forces, ses faiblesses, ses défenses, ses attaques pour protéger son individualité, sa liberté. Lorsque deux individus se lient d'amour, tous ses éléments s'affrontent. Pour qu'un couple dure, faut-il trouver un équilibre juste au risque d'affrontements permanents, chacun luttant pour garder sa liberté d'être ou faut-il que l'un des deux abdique pour permettre que le couple fonctionne ? 

ou autre chose ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Passiflore Membre 3741 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, Jane Doe a dit :

Chaque individu a sa personnalité, ses forces, ses faiblesses, ses défenses, ses attaques pour protéger son individualité, sa liberté. Lorsque deux individus se lient d'amour, tous ses éléments s'affrontent.

 

Pas forcément si l'on a trouvé son alter ego, s'il y a symbiose entre les deux du couple, si la complicité amoureuse est telle que chacun, avec sa personnalité propre, trouve en l'autre le terreau adéquat pour un épanouissement commun et ce, bien que les deux personnalités ne soient pas nécessairement similaires.

 

Il y a 2 heures, Jane Doe a dit :

Pour qu'un couple dure, faut-il trouver un équilibre juste au risque d'affrontements permanents, chacun luttant pour garder sa liberté d'être ou faut-il que l'un des deux abdique pour permettre que le couple fonctionne ? 

 

Il faut trouver un équilibre juste qui ne sera pas forcément source de conflits constants, si chacun y met du sien.

 

Pour que le couple fonctionne et tienne sur la durée, il ne faut surtout pas que l'un des deux abdique, pour reprendre votre terme ; il ne faut surtout pas faire taire sa personnalité, juste arrondir certains angles si l'on est conscient de ses défauts.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7867 messages
Chat rogneur‚ 31ans
Posté(e)

Affrontements et abdications, voilà un vocable qui me semble étrange pour parler d'amour. :D J'ai horreur des rapports de dominations. Bien trop flemmard pour diriger, bien trop orgueilleux pour me soumettre. Et je crois que fort heureusement il est possible de faire sans forcément passer par les armes. Après, je crois être très conciliant. Parce que, quand j'aime, j'aime une globalité et de fait je suis enclin à accepter une chose pour le bénéfice d'une autre, parce que rien n'est dû, tout n'est qu'échanges ou marchandages. Et tant que je trouve mon compte, je n'ai pas même besoin de souffrir la compromission. En plus de ça, c'est dans la sélection que je suis exigeant, mais une fois que cette étape franchie, il n'y a généralement plus rien d'insurmontable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 12364 messages
Talon 1‚ 74ans
Posté(e)

Pour s'imposer : la grève. Avec des coups de Martinez.

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maddy Membre 2565 messages
Forumeur alchimiste‚ 100ans
Posté(e)
Il y a 13 heures, Jane Doe a dit :

Je m'interroge. Chaque individu a sa personnalité, ses forces, ses faiblesses, ses défenses, ses attaques pour protéger son individualité, sa liberté. Lorsque deux individus se lient d'amour, tous ses éléments s'affrontent. Pour qu'un couple dure, faut-il trouver un équilibre juste au risque d'affrontements permanents, chacun luttant pour garder sa liberté d'être ou faut-il que l'un des deux abdique pour permettre que le couple fonctionne ? 

ou autre chose ....

on dirait que tu parles d'une guerre ou d'une lutte :smile2: mais non, ça se fait naturellement on trouve toujours un compromis pour se faire plaisir et respecter les envies de l'autre

ça doit être à l'écoute de l'autre c'est tout 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Virtuose_en_carnage Membre 2032 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

Le probleme, c'est que l'equilibre est precaire et que le reel vient toujours saper les fondations de cet equilibre. Ce qui aboutit toujours a un effondrement du couple tot ou tard, car a la longue, il est fatiguant de toujours se battre contre des moulins a vent pour faire resister le couple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 9602 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
Il y a 15 heures, Jane Doe a dit :

Je m'interroge. Chaque individu a sa personnalité, ses forces, ses faiblesses, ses défenses, ses attaques pour protéger son individualité, sa liberté. Lorsque deux individus se lient d'amour, tous ses éléments s'affrontent.

Bonjour Jane Doe,

A l’époque du paternalisme ambiant, ce sont les familles qui organisaient les mariages.

Autrefois, les mariages avaient très souvent pour objectif d’associer des territoires ou des biens entre eux, et comme c’était le chef de famille avec la complicité de son épouse, qui organisait ce procédé d’alliance, les familles exigeaient en contrepartie une dot, qui peut s’assimiler à un prix du marché de la mariée

Pour la noblesse, le noble, avait conscience que sa personne représentait le symbole de son territoire et de sa puissance, et il était demandé à l’institution catholique d’être le témoin et la caution de cette union.

Ce qui n’empêchait aucunement, hier comme aujourd’hui, que des conflits d’intérêts surgissent au sein des parentés d’une même famille. Et l’on partait en guerre combattre son cousin ou son père pour cela.

De nos jours, l’érosion lente du paternalisme a vu s’interférer le point de vue féminin, prônant l’amour comme arbitre ultime de l’union. Cette croyance exclusive au mariage d’amour. (Ce qui ne signifie pas que ce dernier ne puisse pas exister) a paradoxalement favorisé et multiplié les divorces et les séparations...

Était-ce mieux hier que maintenant, je vous laisse le soin d’y répondre vous-même ?

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Textex Membre 11 messages
Forumeur balbutiant‚ 48ans
Posté(e)

on peut aimer passionnément quelqu'un et être profondément malheureux, même sans clash, si ses besoins fondamentaux ne sont pas compris et satisfait par l'autre. bien sûr, on peut faire le choix de puiser dans cet amour la source de son propre bonheur. ceux qui y arrivent réussiront peut-être à être heureux. les autres souffriront. aujourd'hui, j'essaie encore la première solution mais sans certitude de succès. et bien entendu, il faut aussi avoir conscience de ses besoins ce qui n'est pas toujours évident.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 16 heures, Jane Doe a dit :

Je m'interroge. Chaque individu a sa personnalité, ses forces, ses faiblesses, ses défenses, ses attaques pour protéger son individualité, sa liberté. Lorsque deux individus se lient d'amour, tous ses éléments s'affrontent. Pour qu'un couple dure, faut-il trouver un équilibre juste au risque d'affrontements permanents, chacun luttant pour garder sa liberté d'être ou faut-il que l'un des deux abdique pour permettre que le couple fonctionne ? 

ou autre chose ....

Déjà en discuter, ne pas par exemple prendre une décision seule de faire un compromis juste parce que tu auras l'impression que l'autre n'acceptera pas telle attitude suite à plusieurs disputes alors qu'en en parlant, en étant à l'écoute, en essayant de comprendre,  le problème peut être tout autre et vous pouvez trouvez d'autres solutions. C'est ensemble que vous pouvez voir comment faire en sorte de trouver un terrain d'entente et si vraiment quelque chose est insupportable pour l'un ou l'autre, voir si le compromis est supportable et là, cela dépend aussi  de l'amour que vous avez l'un pour l'autre mais  ce qui est sûr, c'est que chacun doit y mettre du sien, il n'y a pas que d'un côté que des compromis doivent se faire. 

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 8803 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)

On dit qu'en amour il y en a toujours un qui aime plus que l'autre ( on dit aussi : un qui aime et l'autre qui se laisse aimer ), je crois que malheureusement c'est vrai ( que chacun s'interroge la dessus en son âme et conscience ).

Par conséquent on peut dire qu'il y en a toujours un qui succombe a l'autre.

En cela c'est bien une petite guerre de conquête dont le résultat dépendra de la bienveillance du vainqueur.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×