Aller au contenu

Des millions de données stockées sur des brins d'ADN


Messages recommandés

Niou Membre 9573 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Citation

1521128884-z4x.jpg.244529cd36ad29208544a749b56e2fd2.jpg

Par sa longévité et son faible encombrement, l'ADN est l'avenir du stockage. Une startup de Boston vient de le prouver en stockant toute la version anglophone de Wikipédia sur des brins d'ADN, soit 16 Go de données contenues dans près de six millions d'articles. L'informatique a déjà connu plusieurs évolutions dans les technologies de stockage. Les premiers ordinateurs utilisaient des cartes perforées, puis le passage à un support magnétique (disques durs et cassettes) a été une véritable révolution. Ceux-ci ont été ensuite accompagnés par le support optique comme le CD, et enfin les semi-conducteurs, sous la forme de disques durs SSD, cartes mémoires et clés USB.

« L'ADN est aussi beaucoup plus compact, avec la capacité d'enregistrer dans un même volume plusieurs millions de fois la quantité de données par rapport aux supports actuels. Un stockage de la taille d'un morceau de sucre pourrait contenir un exaoctet, soit un milliard de Go. »

https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/sauvegarde-millions-donnees-numeriques-stockees-brins-adn-76700/

C'est incroyable, les nouvelles technologies sont fascinantes ! :fleur:

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Niou Membre 9573 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bientôt on va stocker nos ordinateurs dans nos cerveaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
shyiro Membre 10141 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, Niou a dit :

Par sa longévité et son faible encombrement, l'ADN est l'avenir du stockage.

longevité ? :hum:   l'adn doit regulierement etre reconstitué/recopié pour ne pas se desagrader ... et ces reconstitutions/recopies generent regulierement des degradations (vieillissement) ainsi que des mutations (erreurs de copies ou mutation instantanée) ...  

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Niou Membre 9573 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 1 minute, shyiro a dit :

longevité ? :hum:   l'adn doit regulierement etre reconstitué/recopié pour ne pas se desagrader ... et ces reconstitutions/recopies generent regulierement des degradations (vieillissement) ainsi que des mutations (erreurs de copies ou mutation instantanée) ...  

Pourquoi n'en parlent-ils pas dans l'article ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
shyiro Membre 10141 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 46 minutes, Niou a dit :

Pourquoi n'en parlent-ils pas dans l'article ?

Tu sais bien qu'une cellule incluant son adn se degrade tres vite une fois l'etre vivant décédé.

Et meme quand l'etre vivant n'est pas décédé, les cellules incluant son adn doit reguleirmeent se regenerer/se recopier avec de possibles erreurs de copies ou mutations.

Alors je ne vois pas comment on peut pretendre que le stockage d'information dans un brin d'adn aurait une longevité ... Et qu'est-ce qu'ils veulent dire par gravure/stockage d'information dans un brin d'adn ? est-ce vraiment un brin d'adn d'une cellule biogique ? vivante ? morte ? ou sur un materiau imitant l'helice d'adn ? 

Modifié par shyiro
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 11183 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, Niou a dit :

Bientôt on va stocker nos ordinateurs dans nos cerveaux.

non !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Condorcet Membre 2715 messages
Forumeur alchimiste‚ 61ans
Posté(e)

Ça fait longtemps que l'on étudie le stockage de l'information sous forme chimique. L'ADN est un exemple. Mais ça ne veut pas forcément dire que la bonne solution serait précisément de l'ADN. Par exemple un avion vole de façon assez différente de celle d'un oiseau. Parfois la nature offre un modèle pour construire des artefacts dont la performance est stupéfiante, les algorithmes génétiques par exemple. Cependant il y a une telle débauche de moyens mis autour de l'ADN pour d'autres raisons, pourquoi pas ?

Ceci étant dit, l'état actuel de nos connaissances concernant les datas rappelle que l'on s'intéresse à deux choses : la quantité que l'on peut stocker d'une part, mais aussi et surtout la vitesse de lecture écriture. Un 3ème point un peu plus subtil concerne l'indexation ainsi que son corollaire l'accès direct (sans devoir défiler toutes l'information jusqu'à trouver celle intéressante). C'est un peu comme si tu avais un dictionnaire mais que pour trouver un mot tu devais le lire en entier jusqu'à tomber dessus.

Dans ce domaine, la stockage chimique ne dispose ni de la vitesse de lecture écriture, ni de l'indexation associée à l'accès direct. Bref, sans doute un avenir, mais pour le moment ce n'est pas opérationnel et l'on compte en décennies pour déboucher. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité