La science et l'islam!

yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

On s'éloigne de la Science et l'Islam, là.... :o:o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

Al-Uqlidisi, mathematicien.

Ibn al-Haytham , mahematicien, astronome, optique.

Al-Battani mathematicien, astronome.

Abu Yusuf Yaqub ibn Ishaq al-Sabah Al-Kindi general

Ibn-Al Banna

Thābit ibn Qurra

Abu Raihan Mohammad Ibn Ahmad al-Biruni........................

Des scientifique musulman, qui ont fais avancé la science au nom d'une religion, waouw, ils ont eu un coup sur la tete ou quoi !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
douda2 Membre 1 message
Baby Forumeur‚ 36ans
Posté(e)
le coran c'est comme les predictions de Nostradamus, les phrases sont tellement bizarre qu'apres on leur fait dire ce qu'on veut
Surtout quand le coran dit "obéissez à allah et au prophète", "attaquez les mécréants qui se trouvent près de vous". Qu'est ce que ça peut bien vouloir dire ? :o
il est impossible de dire ou plutot de réfuter le fait qu'il y ait 7 cieux au dela et innobservable pour nous!!!
Donc on aura jamais la preuve que c'est vrai puisque le coran ne définit pas ce qu'il considère comme un ciel. Facile de rester dans les discours vagues pour être sûr de ne pas dire de connerie. Si le coran venait de dieu, le discours aurait été très clair, sans ambiguité (sourate 18 verset 1), et on aurait pu savoir que les 7 cieux sont vrais.

En tout cas, il y a quand même deux erreurs scientifiques:

- les deux mers qui ne se mélangent pas

- Le jour et la nuit qui tournent autour de la Terre

-

dans cette image la ligne qui separe le jour et la nuit donc ils se suivent de façon qu ils tournent autour de la terre

post-32485-1187705185_thumb.jpgpost-32485-1187705185_thumb.jpgpost-32485-1187705185_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Al-Uqlidisi, mathematicien.

Ibn al-Haytham , mahematicien, astronome, optique.

Al-Battani mathematicien, astronome.

Abu Yusuf Yaqub ibn Ishaq al-Sabah Al-Kindi general

Ibn-Al Banna

Thābit ibn Qurra

Abu Raihan Mohammad Ibn Ahmad al-Biruni........................

Des scientifique musulman, qui ont fais avancé la science au nom d'une religion, waouw, ils ont eu un coup sur la tete ou quoi !!

Je n'ai pas vérifié, mais sur quelle base te permets-tu d'affirmer qu'ils étaient musulmans ?

Et s'ils étaient effectivement musulmans, ont-il eu le choix de leur religion ? Il me semble qu'à l'époque on ne choisissait pas trop...

Dernière question, en admettant qu'ils étaient effectivement musulmans, qu'ils ont effectivement choisi leur religion (ce dont je doute fortement), ont ils fait ces travaux au nom d'une religion ?

J'ai quand même fait quelque recherche : Al-Uqlidisi est presque introuvable (sont oeuvre n'a donc pas du être si importante). J'ai juste trouvé quelques sources peu fiables à son sujet :

http://coll-ferry-montlucon.planet-allier.com/Aluqlidisi.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Abu'l-Hasan_al-Uqlidisi

Aucune de ses sources n'indique sa religion. Pire, le premier lien indique qu'il ne reste de lui que deux ouvrages de math, impossible de savoir en quoi il croyait.

Il aurait très bien pu être juifs, hindous (il a été en contact avec de nombreux textes hindous) ou non-croyant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Sois pas de mauvaise foi non plus grenouille verte.

C'est pas parce qu'on appartient à une religion qu'on peut pas faire avancer la science. Faudrait pas être plus obscurentiste encore que les obscurentistes que tu combat :o

Tu oublis que la génétique est né des expérimentation d'un moine (donc il avait le choix, n'est pas moine qui ne veux pas l'être)

Bon, c'est un gros bazar ce topic !

J'ai un peu survolé le tout, je dois dire que je suis assez impressionné par le flegme de wahidao, parce que pour lutter contre les insultes qui volent et les attaque sur sa croyance, je pense qu'il y en a pas beaucoup qui pourrait supporter sans se mettre à gueuler, ou à insulter sois même.

Rien que ça, ça mérite le respect déjà !!

Ensuite, je suis assez impressionné aussi par la patience de grenouille verte, et par ses analyses scientifique des versets du corant ! là je dis bravo ! c'est un sacrée boulot dis-donc ! ^^

Bon, maintenant, je passe de suite à un gros problème qui me turlupine beaucoup !

Autant je veux bien croire que l'église catholique est resté très litéralle, autant les musulmans non. Ils ont toujours été les premier à vanter les relativités des croyances, des systèmes laïques, et à s'intéresser aux croyances des autres qu'ils considéraient comme d'autre point de vu de la même vérité.

C'est pas par hasards qu'ils ont conserver de très nombreux parchemins de toutes les religions ou autre dans leur bibliothèques, (du genre les traités d'archimède etc... si renaissance il y a eu en occident, c'est grâce à l'attention particulière des musulmans pour les autres visions du monde).

Faudrait veiller à pas confondre islam et islamisme. Ce dernier étant justement une interprétation litérale du coran, et lutte très activement contre les musulmans, pour détruire ce que l'islam était depuis des siècles.

Vouloir voir dans le coran autre chose qu'un texte contenant des sagesses, certes extraordinaires, mais décrites de manière symbolique, c'est être plus proches des islamistes que des musulmans.

Tisser des parallèles entre le coran et la science, je trouve ça assez formidable comme occupation. J'ai personnellement vu une interprétation de certains passages de la bible réécrite en version science fiction, et je trouve ça génial.

Maintenant, à part pour l'émerveillement, la poésie du truc, ou pour remettre à jour des interprétations de ce texte, je ne crois pas que cela redonne la moindre crédibilité historique au coran.

Si c'est le but, c'est pas très malin.

Dire que le coran serait plus rescpectable parce que correspondant à la science, c'est rien d'autre que dire que la science serait la référence de la respectabilité. Donc c'est se saborder sois même.

Je crois que la véritable richesse du coran, comme des autres textes sacrés d'ailleurs, et leur véritable raison d'être, c'est d'éclairer nos décisions et nos comportement pour rester dans un droit chemin moral que ces religions on essayé de tracer.

Du genre : tuer c'est mal. L'humilité devant la nature, c'est bien. Ou des trucs comme ça.

Et c'est certainement pas de servir pour décrire le fonctionnement physique ou historique du monde. ça n'a aucun intérêt, et ils n'ont absolument pas été écrit pour ça !!!

Je rappel qu'ils ont été écrit par des prophètes, ou proches des prophètes pour guider les humains dans le droit chemin, pas pour leur décrire comment fonctionne le monde !

Je dirai donc que prendre le coran (ou un autre texte sacrée) ou pire, le faire passer pour une description physique des choses, est un énnnnnorme blasphème ! C'est mentir sur son but sacré ! et détourner des gens du sens dans lequel ils ont été écrit !

Si j'y croyais, je dirais que c'est oeuvrer pour le diable :o

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Sois pas de mauvaise foi non plus grenouille verte.

C'est pas parce qu'on appartient à une religion qu'on peut pas faire avancer la science. Faudrait pas être plus obscurentiste encore que les obscurentistes que tu combat :o

Je ne vois pas le rapport.

Cela ne permet pas de dire qu'untel était musulman et pas hindou.

Je constate quand même que certains personnages historiques sont récupérés et estampillés musulmans quand on n'en sait rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Oui, c'est possible, mais t'as pas simplement demandé si c'était vraiment des musulmans.

T'as ajouté à tes questions : est-ce qu'ils ont vraiment choisi d'être musulman (comme si qui que se soit au moyen age ou à la renaissance avait vraiment le choix de sa religion) etc...

J'ai sentis comme un "léger" doute sur le fait qu'on puisse être religieux et faire avancer quand même la science.

(Maintenant, j'en conviens, ça n'était qu'une interprétation de ma part de ton post :o )

La science et la religion ne sont pas sur le même plan, donc elle ne s'opposent pas sur leur principes.

(sauf depuis quelques années, où la science à perdu ses principes, et se transforme en une religion de plus en plus obscurantiste )

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Autant je veux bien croire que l'église catholique est resté très litéralle, autant les musulmans non. Ils ont toujours été les premier à vanter les relativités des croyances, des systèmes laïques, et à s'intéresser aux croyances des autres qu'ils considéraient comme d'autre point de vu de la même vérité.

C'est pas par hasards qu'ils ont conserver de très nombreux parchemins de toutes les religions ou autre dans leur bibliothèques, (du genre les traités d'archimède etc... si renaissance il y a eu en occident, c'est grâce à l'attention particulière des musulmans pour les autres visions du monde).

Faudrait veiller à pas confondre islam et islamisme. Ce dernier étant justement une interprétation litérale du coran, et lutte très activement contre les musulmans, pour détruire ce que l'islam était depuis des siècles.

Vouloir voir dans le coran autre chose qu'un texte contenant des sagesses, certes extraordinaires, mais décrites de manière symbolique, c'est être plus proches des islamistes que des musulmans.

Puisque vous parlez de science fiction, je crains que vous ne soyez en plein dedans.

De TOUS les monothéismes connus, il n'y a pas plus LITTERALISTE que l'Islam sunnite.

C'en est est même angoissant, hallucinant.

Et cela explique d'ailleurs en grande partie le déclin civilisationnel complet de cet aire du monde à partir du XIIème siècle, c'est à dire le moment où les sunnites interdisent l'Itjihad (qui est justement la possibilité d'interpréter personnellement les versets) sous peine de mort. A partir de là, le monde sunnite devient figé, incapable de progresser en quelques domaines que ce soit, obsédé par un genre d'intemporalité rigoriste où le seul but est d'obtenir la conversion totale et complète du monde entier afin d'aboutir à une société idéale -une société sans changement, où la curiosité naturelle de l'être humain serait bannie-.

D'un point de vue religieux, le sunnisme est resté tel quel depuis maintenant 8 siècles, de façon invariable. Aucune autre religion de la terre n'est à ce point gelée dans le temps, toutes ont sû évoluer à leur manière, sauf précisément celle-là.

La moindre tentative réformiste -même très légère- a toujours été aussitôt sanctionnée de la même manière: la mort, ou dans le meilleur des cas, l'exil.

Il n'y a qu'une seule exception, c'est le lectorat Hanafite (majoritaire dans un pays comme la Turquie, et très présent également chez les kurdes, les syriens et les libanais). Dans ce cas, les hanafites reconnaissent la dualité des mondes humains et divins, de la même manière que leurs cousins shi'ites. Et auquel cas, la Loi humaine est considérée comme aussi légitime que la shariah (loi divine) -Cette réforme a été par exemple nécessaire pour promulguer les lois ottomanes, le Kanun-i-Osmani-.

Le seul Islam qui a sû évoluer, et continuer de produire artistes et intellectuels, c'est le shi'isme, qui est lui basé sur une tradition inverse du précédent, c'est à dire qu'il faut tout interpréter individuellement (l'Itjihad y est obligatoire). Là où ou le sunnisme est prosélyte, autoritaire, collectiviste et expansionniste (basé sur la soumission du croyant), le shi'isme est individualiste, élitiste, et presque libertaire (basé sur l'exaltation du croyant).

---

Enfin, je passerais sur votre vision étrange de l'histoire, alors que la conquête arabe a été d'une extrème violence, réduisant à des tas de cendres et de gravats la plupart des villes et des bibliothèques qui avaient l'infortune de se trouver sur leur chemin (beaucoup plus qu'en Europe). C'est d'ailleurs normal, au tout début de l'hégire, les hordes arabes étaient un ramassis de barbares illettrés et opportunistes. Avec le temps, ils ont cependant pu prendre conscience (mais un peu tard) de l'héritage propre des lieux qu'ils avaient conquis.

Mais il a fallut pour cela l'influence de dogmes très particuliers (comme le mutazilisme, très répandu sous le califat abbaside), qui hélas ont été décrétés hérétiques lorsque les oulémas sunnites se sont accaparés le pouvoir religieux.

60 ans après la mort d'Averroès, ce grand philosophe musulman, ses oeuvres ne sont plus enseignées qu'en Occident, et notamment à Paris. Le monde musulman (sauf shi'ite) a tout bonnement décidé de brûler tous ses ouvrages, de les interdire avec un zèle quasi-hystérique (ainsi que ceux du shi'ite Avicenne, ou du sûfi Ibn-Arabi).

Il est donc plutôt paradoxal de voir quelques siècles plus tard, des musulmans prosélytes venir faire semblant de se réclamer de l'héritage de ces grands maîtres, alors que globalement, ils continuent d'être interdits de cité dans la plupart des madrasas. :o

Si l'Islamisme connait actuellement une si forte infuence, c'est hélas parce qu'il est l'extension naturelle de la pensée sunnite, et en particulier des lectorats hanbalites (intégristes) et malikites (fondamentalistes). Il ne faut pas s'illusionner sur ce point, hélas, et préferer les grands discours à la réalité.

D'ailleurs, la variante shi'ite de l'Islamisme repose presque essentiellement sur des dogmes qui ont été récemment importés par leurs voisins sunnites (en plus d'une autre doctrine proprement shi'ite que l'on nomme l'Ismaëlisme), et qui rompent avec toute la tradition shi'ite antérieure (du moins la tradition duodécimaine), ce qui explique la fronde grandissante de nombreux religieux shi'ites de premier plan (leurs excellences Al-Hakim, Montazeri et Al Sistani, pour ne citer qu'eux) contre les régimes de Téhéran et du Hezbollah.

Cela dit, on peut quand même espérer que dans le monde moderne qui est le notre, certaines forces réformatrices tentent difficilement de secouer cet ensemble (ce qui est un combat constant de nombre d'intellectuels musulmans, dont l'influence demeure encore, hélas, réduite, surtout au niveau des masses musulmanes).

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Le déclin au XII ème siècle ??? Tu considère qu'ils sont figé depuis l'époque des premières croisades ???

Si tu remonte à l'interprétation des textes tels qu'ils l'était au XII ème siècle, tu m'étonne que t'ai l'impression qu'ils vivent au moyen âge.

Ensuite, je suis très loin d'être sûr que l'église catholique en pleine période obscurantiste, ai été vraiment mieux que ça.

Moi je te parlais de la renaissance déjà, c'était ancien pour moi, mais c'est visiblement très tôt pour ta façon de les considérer.

Il me semblait d'ailleur que l'empire otoman était laïque pourtant ? Avant qu'on y foute le bordel en le désagrégeant à la fin de la première guerre mondial, créant l'irak, la syrie etc... il y a environs 70-80 ans.

Il me semblait aussi que l'islamisme avait pour vocation de lutter fortement contre la religion en place, pour revenir à une stricte application littérale du texte. Ce qui me semble d'emblée signifier qu'il n'était pas appliqué littéralement. Sinon, il ne s'agirait pas d'une rupture, encore moins radicale, et encore moins se passant dans le sang... enfin, il me semble ^^

Peut être qu'il n'y a aucune différence entre les extrémistes islamistes et les musulmans, parce que vu ce que tu me décris, je vois pas vraiment de différence...

Maintenant, je peux avoir été abusé.

Je ne voudrai pas colporter des idées fausses ^^

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bran ruz Membre 8 737 messages
Artisan écriveur ‚ 50ans
Posté(e)

Petite anecdote en passant, comme ça...

Il me semble que le Vatican n'a reconnu officiellement qu'en 1992 que la Terre était ronde. (par bulle pontificale, si je ne m'abuse).

La seule sience, à mon humble avis, qui provienne directement de la religion est la théologie...

Cependant il faut considérer qu'être scientifique n'interdit pas d'être croyant.

Voilà, voilà, voilà...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Le déclin au XII ème siècle ??? Tu considère qu'ils sont figé depuis l'époque des premières croisades ???

Si tu remonte à l'interprétation des textes tels qu'ils l'était au XII ème siècle, tu m'étonne que t'ai l'impression qu'ils vivent au moyen âge.

C'est exactement ça: La shariah actuelle est identique à celle qui avait court il y a 8 siècles. Il n'y a pas eu la moindre variation, la moindre évolution, la moindre adaptation car l'Islam sunnite a tendance à se penser comme une religion "parfaite", issue directement de la parole de Dieu (le Coran).

Dans cet ordre idée, ils ne peuvent donc concevoir que l'on altère ou décide de mettre à l'écart le moindre verset, puisque c'est Allah lui-même qui est sensé les avoir dictés.

Les autres monothéismes reposent eux sur des textes d'origine clairement humaine (quoique sensés avoir été inspirés par la présence de Dieu), et par là ils peuvent être discutés et interprétés (En théorie! car dans les faits, cela peut prendre plusieurs siècles... :o ).

Les shi'ites, eux, considérent que dès lors qu'elle est entrée dans le monde des hommes, la parole d'Allah n'a forcément plus le même sens, car elle ne peut totalement s'exprimer en des mots "terrestres", c'est à dire "humains". D'où la nécessité, selon eux, de devoir interpréter contextuellement et temporellement le Coran afin de retrouver son sens mystique, "ésotérique".

Ensuite, je suis très loin d'être sûr que l'église catholique en pleine période obscurantiste, ai été vraiment mieux que ça.

C'est sûr qu'au XIIème siècle, l'église catholique ne devait valoir guère mieux... Et pourtant, elle n'a pas interdit tous ces textes brûlés lors d'autodafés publics au Caire, au Maghreb ou à Damas.

Pas tous... Même si l'averroïsme a très longtemps senti le soufre...

---

La grande révolution que la chrétienté opère sur elle-même, c'est, outre la réintroduction de l'humanisme antique, l'avènement des églises protestantes et surtout réformées (calvinistes), qui introduisirent des notions et des valeurs complètement différentes, et notamment le concept de Tolérance (le mot vient d'eux)...

Deux siècles plus tard, vient ensuite la période des Lumières qui voit la généralisation de ces concepts (la contre-réforme les ayant largement intégrés, sans doute pour ne pas être marginalisée par ses concurrents religieux), mais l'Occident est alors déjà engagé dans un cycle... etc...

Il me semblait d'ailleur que l'empire otoman était laïque pourtant ? Avant qu'on y foute le bordel en le désagrégeant à la fin de la première guerre mondial, créant l'irak, la syrie etc... il y a environs 70-80 ans.

Non, l'Empire ottoman n'a jamais été laïc, étant donné que le Sultan ottoman était censé représenter le "commandeur des croyants" en personne!

Vous confondez avec le régime de la Turquie moderne, qui découle de la révolution kémaliste qui elle était furieusement laïque.

Il me semblait aussi que l'islamisme avait pour vocation de lutter fortement contre la religion en place, pour revenir à une stricte application littérale du texte. Ce qui me semble d'emblée signifier qu'il n'était pas appliqué littéralement. Sinon, il ne s'agirait pas d'une rupture, encore moins radicale, et encore moins se passant dans le sang... enfin, il me semble ^^

Ce n'est pas aussi simple. L'Islamisme, quelque part, constitue plutôt une réaction face à l'effondrement du nationalisme arabe "traditionnel" (qui a engendré des figures aussi diverses que Nasser, Saddam Hussein, ainsi que le FLN algérien). Il ne fait que s'engouffrer dans cette brêche, et prétend donner une solution, une espérance radicale face à la formidable humiliation que prétendent ressentir les masses arabes confrontées à la supériorité technique, scientifique, intellectuelle, économique, culturelle et sociale de leurs voisins (Occident, mais aussi Inde et Extrème-Orient).

Sauf que quelque part, il s'agit d'une fuite en avant.

---

Un des ennemis de cette vague islamiste est effectivement cet hypothétique "Islam des lumières", qui exige quant à lui la réouverture des portes de l'Itjihad, et professe une pensée extrèmement critique rapport à la situation actuelle de l'Islam et des musulmans dans le monde. Mais aussi remarquables que soient les plaidoyers et convictions généreuses d'Arkoun, Bennabi, et autres Soheib Bencheikh, force est de constater qu'ils demeurent encore largement minoritaires, y compris en France (aux l'élections du CFCM, c'est la tendance fondamentaliste [l'UOIF] qui s'est imposée).

Il est cependant de notre devoir, bien entendu, de les soutenir autant que possible.

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
La science et la religion ne sont pas sur le même plan, donc elle ne s'opposent pas sur leur principes.

Il se trouve que statistiquement, ceux qui ont le plus de connaissances, notamment scientifiques, sont moins croyants.

L'Eglise s'est même plainte du manque de croyance des élites scientifiques, leur reprochant de ne pas croire ou de neroire qu'en des doctrines du type panthéisme/déisme.

Ce lien n'indique rien sur les sources, et notamment les raison de ce classement de ce savant.

Il faut savoir que le classement en "savant islamique" ne signifie pas que la personne était croyante.

Sont calssés ainsi les savants qui ont vécu dans la zone d'influence de l'Islam. Cela comporte des savant musulmans, des savants juifs ou même des savants plus ou moins athées (comme par exemple Abu Bakr Muhammad ibn Zakariya al-Razi).

On ne sait donc toujours pas les croyances de cet homme. De plus, j'avais donné un lien indiquant qu'il ne restait de lui que son travail mathématiques, aucune autre source ne semble contredire cet information.

On ne peut donc pas prétendre qu'il croyait en l'Islam.

Au passage, je signale aussi que cette classification ne fait pas l'unanimité (par exemple, on pourra trouver une argumentation contre dans l'exposition "les arts de l'Islam" du musée du Louvre), mais qu'elle est quand même utilisée car très pratique.

A ma connaissance, ce savant était plutôt déiste, mais là encore, on n'en sait rien.

Bref, au final, pas grand chose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Voici un réponse de candide. je ne la fonde que sur ma conviction intime (ce qui est peut-être bien peu).

Je pense que non seulement on ne peux pas concillier la religion et la science, mais qu'on ne dois pas le faire.

ce sont deux choses qui n'ont rien a voir. la confusion vient de l'utilisation du mot croire.

1 / "Croire", en religion, c'est avoir la fois, admettre, sans questionnement, sans autre raison que ce que vous disent vos parents votre culture, votre éducation... en l'existence d'un ou plusieurs dieux, de ses prophètes de ses textes sacrés...

2 / "Croire", en science, c'est accepter un fait, parce qu'il est prouvé par l'expérience dans le cas de sciences "empiriques", par la démonstration (dans le cas de sciences "dures" comme les mathématiques), parce que notre raison nous montre qu'il est vrai. la gravité existe ? bin oui, si je lache ce marteau, je vais le prendre sur le pied.

Je ne dis pas qu'elles sont inconciliables, je dis qu'elles n'ont pas de raison d'être conciliées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

Tiens un savant athée !!!! toléré dans une zone islamique !!! :o , je croyais qu'ils etaient pourchassé, maltraité ?.

Pourquoi Davoust, il a fallu des scientifiques, plutot des explorateurs pour prouvé que la terre est ronde, mais en attendant croire a quoi? si ce n'est qu'a des suppositions !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

De quelle supposition tu parles ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bougnoule lover
Invité Bougnoule lover Invités 0 message
Posté(e)

Euh ... quid du Hezbollah et du Mossad dans tout ça?

J'm'étais promis de me donner quelques vacances par rapport à ce forum et privilégier mon p'tit projet, mais je reviendrais! Je reviendrais! (Y a pas d'raison que je ne sois pas convié à cette orgie)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)
Tiens un savant athée !!!! toléré dans une zone islamique !!! :o , je croyais qu'ils etaient pourchassé, maltraité ?.

Pourquoi Davoust, il a fallu des scientifiques, plutot des explorateurs pour prouvé que la terre est ronde, mais en attendant croire a quoi? si ce n'est qu'a des suppositions !

L'héliocentrisme était déjà connu dans l'Antiquité et par Eratosthène (env. -276 à env. -194), 3 siècles avant notre ère qui en calculera même la circonférence en tombant sur un chiffre proche de 40.000 km.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

s'etait -500, mais ce n'etait pas prouvé, s'etait des suppositions, le cas de navire qui disparé a l'horizon, s'est ptolémé qui donna une hypothese vers -200, mais rien n'est prouvé, s'est a partir d'une certaine logique, il a fallu attendre le 16° avec copernic, puis gallilé et ensuite kepler, mais fut réellement etablie par isaac newton.

Si la mesure angulaire de l'astronome (7°12') semble convenable (Syène est à 24°5'de latitude Nord et Alexandrie à 31°12' de latitude Nord), sa supposition que les deux villes sont sur le même méridien est erronée , ce qui donne une valeur aproximative, il obtient 250 000 stades, ce qui correspond entre 39 700 et 46 600 km, mais ca resté des supposition

Pour ne pas croire que je vois que le coté obscur, je tient a souligner, que son hypothese reste quand meme genial, je tient a le souligner.

La circonference est de 40 075 km

Selon lbn Sînâ l'astronomie était une des quatre disciplines fondamentales (arithmétique pure, géométrie, et musique) des sciences mathématiques. Les nomades du désert accordaient beaucoup d'importance aux étoiles. Le rythme de vie des nomades s'inspirait du retour périodique de ces points brillants.

Au temps de Haroun AI-Raschid et de son fils AI Mamoun (2ème siècle de l'Hégire) les Arabes traduisirent «L'astronomie du grand Hipparque» ainsi que son catalogue d'étoiles. Ce qui explique que la plupart des noms d'étoiles utilisés de nos jours sont d'origine arabe tels que Aldébaran, Algénib, Algol, Alcor, Wéga, Déneb, etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant