Aller au contenu

Devenir sans parvenir


brooder

Messages recommandés

Membre, Doctor feel good, 56ans Posté(e)
brooder Membre 4 810 messages
56ans‚ Doctor feel good,
Posté(e)

"Devenir sans parvenir" est pour moi le Graal de tout enseignements qu'il soit philosophique, humain ou scientifique.

Notre connaissance de l'univers que l'on conçoit infini ou fini, nous montre que notre devenir reste "virtuel".

Notre conception de l'avenir que l'on croit être conçu par le divin ou par notre humanité, nous laisse avec tout nos doutes.

Enfin notre destin personnel nous incline aux songes plutôt qu'à la gloire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
  • Réponses 56
  • Créé
  • Dernière réponse
Membre, Posté(e)
le merle Membre 16 607 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

bonjour

dèja exister , avec la complexité que cela représente  , est extraordinaire .

nous ne pouvons qu'imaginer ou croire , lorsque la science découvre et confirme ou pas la réalité physique des choses et de notre propre réalité mais , d'autres choses semble " exister " hors de notre sensibilité et de nos perceptions et les capacité de notre intelligence .

certaines de ces " choses " sont inaccessible à nos conceptions car hors de la sphère de notre imagination et bon sens ?

bonne journée  

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Doctor feel good, 56ans Posté(e)
brooder Membre 4 810 messages
56ans‚ Doctor feel good,
Posté(e)
il y a 20 minutes, le merle a dit :

bonjour

dèja exister , avec la complexité que cela représente  , est extraordinaire .

nous ne pouvons qu'imaginer ou croire , lorsque la science découvre et confirme ou pas la réalité physique des choses et de notre propre réalité mais , d'autres choses semble " exister " hors de notre sensibilité et de nos perceptions et les capacité de notre intelligence .

certaines de ces " choses " sont inaccessible à nos conceptions car hors de la sphère de notre imagination et bon sens ?

bonne journée  

Les peuples premiers disent côtoyer toutes sortes d'esprits et par là semblent en accord avec leur environnement malgré son hostilité.

Nous autres, nous avons la volonté de plier les choses à notre volonté malgré, et nous le savons, la futilité de la chose.

Alors toujours vouloir découvrir une nouveauté pour la gloire de la chose, semble être un signe que c'est plutôt les choses qui nous possèdent. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 37 864 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

De toutes façons, comme disait Coluche avec humour et bon sens : celui qui est parti de zéro pour arriver à pas grand chose, ne doit de merci à personne.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 16 607 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 12 minutes, brooder a dit :

Les peuples premiers disent côtoyer toutes sortes d'esprits et par là semblent en accord avec leur environnement malgré son hostilité.

Nous autres, nous avons la volonté de plier les choses à notre volonté malgré, et nous le savons, la futilité de la chose.

Alors toujours vouloir découvrir une nouveauté pour la gloire de la chose, semble être un signe que c'est plutôt les choses qui nous possèdent. 

nous somme une particularité de la Nature parmi les Mammifères .

ou nous mènera notre curiosité et nos conceptions de la vie et notre soif de savoir et de comprendre ?

je pense que tout cela est une pente qui nous entraîne toujours plus loin , vers l'inconnus dont-on ne perçois nul horizon ? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Talon 1, 76ans Posté(e)
Talon 1 Membre 18 585 messages
76ans‚ Talon 1,
Posté(e)

L'homme et la novation

 

Pendant sa longue évolution, l'homme s'est adapté aux pressions sans cesse exercées sur lui par l'environnement, en créant les systèmes capables d'assurer sa sécurité, sa survie et sa reproduction.

Pendant cette évolution, trois périodes successives sont à considérer :

    • période protoculturelle: lente évolution adaptative qui a duré des millions d'années et correspond à la lente évolution adaptative des hominidés, ancêtres des hominiens du genre Homo. Cette période est marquée par l'acquisition de la marche bipède est s'est terminée, il y a trois millions d'années, à l'émergence des hominiens qui ont fabriqué les premiers outils en pierre.

    • Période de fondation du cerveau humain : qui correspond à une phase du développement à la fois biologique et culturel, caractérisé par la croissance du cerveau, au plan biologique, et par le progrès simultané des outils, au plan culturel.

    • Période moderne : marquée par l'expansion territoriale, elle débute par la formation de sociétés agraires. Le volume du cerveau atteint les 1 400 cm3. Lors du volume endocrinien de 800 cm3, homo habilis obtient des outils dont le tranchant est à peine de 50 cm par kG de pierre.

      Lors du volume de 1 000 cm3, le tranchant atteint 2m/kG.

      Quand le volume endocrinien atteint 1 400 cm3, le tranchant atteint 4m/kG et les éclats de pierre sont aussi source d'outils.

      Puis ce rapport atteint plusieurs dizaines de mètres par kG au magdalénien, il y a 17 000 ans.

      Enfin, le rapport atteint 100m/kG au mésolithique, il y a 8 000 ans avant notre ère.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Doctor feel good, 56ans Posté(e)
brooder Membre 4 810 messages
56ans‚ Doctor feel good,
Posté(e)
il y a 3 minutes, le merle a dit :

nous somme une particularité de la Nature parmi les Mammifères .

ou nous mènera notre curiosité et nos conceptions de la vie et notre soif de savoir et de comprendre ?

je pense que tout cela est une pente qui nous entraîne toujours plus loin , vers l'inconnus dont-on ne perçois nul horizon ? 

 

il y a 2 minutes, Talon 1 a dit :

L'homme et la novation

 

Pendant sa longue évolution, l'homme s'est adapté aux pressions sans cesse exercées sur lui par l'environnement, en créant les systèmes capables d'assurer sa sécurité, sa survie et sa reproduction.

Pendant cette évolution, trois périodes successives sont à considérer :

    • période protoculturelle: lente évolution adaptative qui a duré des millions d'années et correspond à la lente évolution adaptative des hominidés, ancêtres des hominiens du genre Homo. Cette période est marquée par l'acquisition de la marche bipède est s'est terminée, il y a trois millions d'années, à l'émergence des hominiens qui ont fabriqué les premiers outils en pierre.

    • Période de fondation du cerveau humain : qui correspond à une phase du développement à la fois biologique et culturel, caractérisé par la croissance du cerveau, au plan biologique, et par le progrès simultané des outils, au plan culturel.

    • Période moderne : marquée par l'expansion territoriale, elle débute par la formation de sociétés agraires. Le volume du cerveau atteint les 1 400 cm3. Lors du volume endocrinien de 800 cm3, homo habilis obtient des outils dont le tranchant est à peine de 50 cm par kG de pierre.

      Lors du volume de 1 000 cm3, le tranchant atteint 2m/kG.

      Quand le volume endocrinien atteint 1 400 cm3, le tranchant atteint 4m/kG et les éclats de pierre sont aussi source d'outils.

      Puis ce rapport atteint plusieurs dizaines de mètres par kG au magdalénien, il y a 17 000 ans.

      Enfin, le rapport atteint 100m/kG au mésolithique, il y a 8 000 ans avant notre ère.

 

L'homme a t-il atteint ses limites ou ouvre t-il une nouvelle voie dans l'évolution ?

... Mais surtout est t-il près à sacrifier ses liens avec l'environnement "naturel" ?

Notre société divisée en classes où il y a dominés/dominateurs permet une évolution proprement humaine ... alors malheur aux perdants.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 16 607 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 1 minute, brooder a dit :

 

L'homme a t-il atteint ses limites ou ouvre t-il une nouvelle voie dans l'évolution ?

... Mais surtout est t-il près à sacrifier ses liens avec l'environnement "naturel" ?

Notre société divisée en classes où il y a dominés/dominateurs permet une évolution proprement humaine ... alors malheur aux perdants.

non , l'homme n'atteindra jamais ses limites car il semble qu'il ni en à pas ?

mais une profonde transformation de la société  et un changement de civilisation vers une autre direction ?

de gros risques à l'horizon et beaucoup d'inconnu ?

avec l'aventure de l'espace qui ne fait que commencer , il créera son  propre environnement qui le transformera à son tour .

il semble que l'espèce humaine n'est pas faite pour rester dans son berceau ...la planète terre et un jour , un gros groupe partira sans retour vers d'autres lieux de sa galaxie .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Doctor feel good, 56ans Posté(e)
brooder Membre 4 810 messages
56ans‚ Doctor feel good,
Posté(e)
il y a 2 minutes, le merle a dit :

non , l'homme n'atteindra jamais ses limites car il semble qu'il ni en à pas ?

mais une profonde transformation de la société  et un changement de civilisation vers une autre direction ?

de gros risques à l'horizon et beaucoup d'inconnu ?

avec l'aventure de l'espace qui ne fait que commencer , il créera son  propre environnement qui le transformera à son tour .

il semble que l'espèce humaine n'est pas faite pour rester dans son berceau ...la planète terre et un jour , un gros groupe partira sans retour vers d'autres lieux de sa galaxie .

Je pense que la terre est notre seule vaisseau viable pour filer dans l'univers. Ce n'est pas en outrageant que le devenir de l'homme fera de lui un être meilleur ou satisfera sa soif de nouveauté.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Talon 1, 76ans Posté(e)
Talon 1 Membre 18 585 messages
76ans‚ Talon 1,
Posté(e)
il y a 19 minutes, brooder a dit :

.. Mais surtout est t-il près à sacrifier ses liens avec l'environnement "naturel" ?

L'homme s'est longtemps considéré comme étranger à la nature; il luttait contre ses lois. C'est bien le savoir qui lui ouvre les yeux et lui montre qu'il n'est qu'un élément de cette nature. C'est parce qu'il l' a beaucoup abîmée, qu'il a appris et qu'il a compris. Paradoxal.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 16 607 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, brooder a dit :

Je pense que la terre est notre seule vaisseau viable pour filer dans l'univers. Ce n'est pas en outrageant que le devenir de l'homme fera de lui un être meilleur ou satisfera sa soif de nouveauté.

quand nous parlons de l'homme ou de la femme , nous oublions qu'ils ne sont pas une généralité et qu'ils pensent de différentes façons .

en réalité , un groupe seul entraîne tous les autres dans divers directions .certains les suivent et d'autres pas .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Doctor feel good, 56ans Posté(e)
brooder Membre 4 810 messages
56ans‚ Doctor feel good,
Posté(e)
il y a 2 minutes, Talon 1 a dit :

L'homme s'est longtemps considéré comme étranger à la nature; il luttait contre ses lois. C'est bien le savoir qui lui ouvre les yeux et lui montre qu'il n'est qu'un élément de cette nature. C'est parce qu'il l' a beaucoup abîmée, qu'il a appris et qu'il a compris. Paradoxal.

Toutes les espèces vivantes sont aux prises avec leur environnement, de l'arbre qui collabore avec les champignons, aux loups qui malgré leur volonté forment horde, en passant par les fourmis qui elles aussi cultivent les champignons.

Peut être que les humains ont ouvert leurs yeux sur l'ensemble des relations naturelles.

il y a 3 minutes, le merle a dit :

quand nous parlons de l'homme ou de la femme , nous oublions qu'ils ne sont pas une généralité et qu'ils pensent de différentes façons .

en réalité , un groupe seul entraîne tous les autres dans divers directions .certains les suivent et d'autres pas .

Tous les humains vénèrent la force et c'est sur cela que les civilisations sont construites.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 16 607 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a une heure, brooder a dit :

Toutes les espèces vivantes sont aux prises avec leur environnement, de l'arbre qui collabore avec les champignons, aux loups qui malgré leur volonté forment horde, en passant par les fourmis qui elles aussi cultivent les champignons.

Peut être que les humains ont ouvert leurs yeux sur l'ensemble des relations naturelles.

Tous les humains vénèrent la force et c'est sur cela que les civilisations sont construites.

disons que la force permet d'obtenir ce qui ne devrais pas appartenir , dans des conditions naturels  , à d'autres .

la force perdra peut-être son aura lorsqu'elle sera remplacée par l'intelligence plus développé mais peut-être plus insidieuse et beaucoup plus dangereuse ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité riad**
Invités, Posté(e)
Invité riad**
Invité riad** Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 2 heures, le merle a dit :

nous somme une particularité de la Nature parmi les Mammifères .

Bonjour le merle,

Je me sens pas très différent des autres mammifères.

En fait nous croyons que utiliser un smartphone est une spécificité humaine mais c'est faux :

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 40ans Posté(e)
InstantEternité Membre 1 134 messages
Baby Forumeur‚ 40ans‚
Posté(e)
Il y a 6 heures, brooder a dit :

"Devenir sans parvenir" est pour moi le Graal de tout enseignements qu'il soit philosophique, humain ou scientifique.

Notre connaissance de l'univers que l'on conçoit infini ou fini, nous montre que notre devenir reste "virtuel".

Notre conception de l'avenir que l'on croit être conçu par le divin ou par notre humanité, nous laisse avec tout nos doutes.

Enfin notre destin personnel nous incline aux songes plutôt qu'à la gloire.

Intéressant.

"Deviens ce que tu es" sans jamais y parvenir : C'est exactement dans la lignée de la philosophie du surhomme. Car le surhomme Nietzschéen n'a pas de but précis même pas celui de "devenir" un surhomme il faut "être" le surhomme sans que cela soit un but de notre existence. Le surhomme n'arrête pas de se surpasser il devient constamment ce qu'il est (sans jamais y parvenir)... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 153ans Posté(e)
hell-spawn Membre 13 426 messages
Maitre des forums‚ 153ans‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, brooder a dit :

L'homme a t-il atteint ses limites ou ouvre t-il une nouvelle voie dans l'évolution ?

Je crois qu'il ne doit pas y avoir, dans le passé ou le présent, de civilisations bien plus avancées que la notre car je pense que plus le niveau de conscience augmente, moins l'envie de se reproduire est grande.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 16 607 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, riad** a dit :

Bonjour le merle,

Je me sens pas très différent des autres mammifères.

En fait nous croyons que utiliser un smartphone est une spécificité humaine mais c'est faux :

 

 

bonjour

on dit que le singe imite l'homme ( la femme aussi , je veut dire qu'il peut imiter la femme ) et bien , la planète terre deviendra la planète des singes comme dans le film?

il ni à qu'un pas pour que les singes sachent piloter une voiture , un avion et un ordinateur ? :D

bonne soirée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Voyageur, 67ans Posté(e)
Plouj Membre 78 177 messages
67ans‚ Voyageur,
Posté(e)
Il y a 5 heures, brooder a dit :

Les peuples premiers disent côtoyer toutes sortes d'esprits et par là semblent en accord avec leur environnement malgré son hostilité.

Et disaient, combien de ces peuples n'existent plus..à cause de cela aussi. Raison de vivre qui ne correspondait aux explorateurs !

Il y a 5 heures, brooder a dit :

L'homme a t-il atteint ses limites

Comment définir ce genre de limites ?

Déjà, que cette terre que nous démolissons tous les jours, nous permette d'aller plus loin !

Il y a 4 heures, brooder a dit :

Tous les humains vénèrent la force

Tu citais les fourmis, elles sont bien plus fortes que l'humain ! Elles se battent entre elles et vivent en société !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouveau, 28ans Posté(e)
Drackdragoon Nouveau 4 messages
Baby Forumeur‚ 28ans‚
Posté(e)
Il y a 8 heures, brooder a dit :

L'homme a t-il atteint ses limites ou ouvre t-il une nouvelle voie dans l'évolution ?

... Mais surtout est t-il près à sacrifier ses liens avec l'environnement "naturel" ?

Notre société divisée en classes où il y a dominés/dominateurs permet une évolution proprement humaine ... alors malheur aux perdants.

L'homme est en évolution constante, les limites sont repoussées à chaque instant, est-ce que l'intelligence humaine finira t'elle un jour par arrêter d'évoluer? Je ne pense pas, tout du moins si l'intelligence désigne la capacité à s'adapter a une situation en résolvant les problèmes qui lui font face et à utiliser les ressources qu'il possède pour améliorer sa qualité de vie. 

Je ne pense pas que l'homme est près à sacrifier ses lien avec l'environnement naturel... Instinctivement l'homme ressens le besoin de la nature, brisé les liens avec cette nature, c'est brisé une part de l'homme. Après, pourrait on supprimer toute nature et ce ressourcer dans un espace virtuel rempli de cette nature? C'est une autre question...

Il y a 3 heures, InstantEternité a dit :

"Deviens ce que tu es" sans jamais y parvenir : C'est exactement dans la lignée de la philosophie du surhomme. Car le surhomme Nietzschéen n'a pas de but précis même pas celui de "devenir" un surhomme il faut "être" le surhomme sans que cela soit un but de notre existence. Le surhomme n'arrête pas de se surpasser il devient constamment ce qu'il est (sans jamais y parvenir)... 

Dans la grande majorité des domaines explorés par l'homme, une évolution est toujours présente... L'homme veut toujours allez plus loin, allez plus vites, découvrir plus, vivre plus longtemps, on tend constament vers l'infini.

Il y a 3 heures, hell-spawn a dit :

Je crois qu'il ne doit pas y avoir, dans le passé ou le présent, de civilisations bien plus avancées que la notre car je pense que plus le niveau de conscience augmente, moins l'envie de se reproduire est grande.

C'est plus complexe que cela, notre envie de nous reproduire dépend de beaucoup de choses,

- Le bien être social: si on est heureux, qu'on a suffisamment de ressources (actuellement on parle de ressources financières) on aura tendance à vouloir ce reproduire.

- Le degré d'instruction: la réflexion sur les enjeux de la société (monde fini avec ressources finie), sur l'importance de l'éducation et la longueur de cette éducation (avec les ressources financières qui l'accompagne), réduit  (dans la pluspart des cas) le nombre d'enfants qu'un couple souhaite avoir mais ne sera pas réduit à 0...

Les modèles prédictifs montre qu'a partir d'un certain point (entre 9 et 11 milliards d'habitant) la population mondiale tendra vers une diminution... Mais cette diminution ne tendra pas vers la fin d'une reproduction. Ce n'est pas parce que notre conscience évolue qu'elle tendra vers une fin de reproduction, mais plutôt par une diminution d'enfant par couple... N'oublions pas que malgré tous nous restons des animaux et que notre existence est vouée à une volonté de transmission de notre matériel génétique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 153ans Posté(e)
hell-spawn Membre 13 426 messages
Maitre des forums‚ 153ans‚
Posté(e)
il y a 14 minutes, Drackdragoon a dit :

C'est plus complexe que cela, notre envie de nous reproduire dépend de beaucoup de choses,

- Le bien être social: si on est heureux, qu'on a suffisamment de ressources (actuellement on parle de ressources financières) on aura tendance à vouloir ce reproduire.

- Le degré d'instruction: la réflexion sur les enjeux de la société (monde fini avec ressources finie), sur l'importance de l'éducation et la longueur de cette éducation (avec les ressources financières qui l'accompagne), réduit  (dans la pluspart des cas) le nombre d'enfants qu'un couple souhaite avoir mais ne sera pas réduit à 0...

Les modèles prédictifs montre qu'a partir d'un certain point (entre 9 et 11 milliards d'habitant) la population mondiale tendra vers une diminution... Mais cette diminution ne tendra pas vers la fin d'une reproduction. Ce n'est pas parce que notre conscience évolue qu'elle tendra vers une fin de reproduction, mais plutôt par une diminution d'enfant par couple... N'oublions pas que malgré tous nous restons des animaux et que notre existence est vouée à une volonté de transmission de notre matériel génétique.

Je situe mon raisonnement sur le terrain spirituel.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×