Aller au contenu

Messages recommandés

fidel castor Membre 1711 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)
il y a 17 minutes, Maroudiji a dit :

Tu veux dire que la morale du Christ résume la morale du peuple, plutôt. Car la morale d'une personne ne peut pas être la même que celle d'un peuple, constitué de morales différentes. De toute manière la morale du Christ était de très loin supérieure à celle du peuple en général. C'est ce qui a fait sa force et sa réputation. 

 

T'es pas aidé. Tu critiques la religion chrétienne et tu es juste chrétien. 

la tu comprends pas ce que je dis ... Jésus est pas dans les gentils sont meilleurs que les autres mais dans vivons tous ensemble comme des frères ... égaux libre et fraternel ...rien a voir

le fils prodigue (Luc 15)par exemple assure pas un cailloux ... et il est accueilli a bras ouvert par son pere a son retour

quand a critiquer la religion chrétienne je sais balayer devant ma porte et la bible dit c'est a cause de vous que le nom de Dieu est sali (vous les chrétiens)

romain 2 23 et 24Toi qui te fais une gloire de la loi, tu déshonores Dieu par la transgression de la loi! 24Car le nom de Dieu est à cause de vous blasphémé parmi les païens, comme cela est écrit.

Modifié par fidel castor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Maroudiji Membre 4702 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)
à l’instant, fidel castor a dit :

la tu comprends pas ce que je dis ...

Pour une fois je suis tout à fait d'accord avec ce jugement. 

Pas de problème. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
InstantEternité Membre 780 messages
Forumeur accro‚ 38ans
Posté(e)
Il y a 15 heures, Maroudiji a dit :

Tu ne peux pas le savoir car la dimension politique de la philosophie de Nietzsche t'échappe. Tu trouves même que de telles considérations sont niaiseuses alors qu'elles font le lit de sa pensée. L'une ne va pas sans l'autre. 

Une vie libre reste ouverte aux grandes âmes. En vérité, celui qui possède peu est d’autant moins possédé : bénie soit la petite pauvreté.

Là où finit l’État, là seulement commence l’homme qui n’est pas superflu : là commence le chant de la nécessité, la mélodie unique, la nulle autre pareille.

Là où finit l’État, — regardez donc, mes frères ! Ne voyez-vous pas l’arc-en-ciel et le pont du Surhumain ?

Ainsi parlait Zarathoustra.

:D:D:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Akhel Membre 15 messages
Forumeur balbutiant‚ 32ans
Posté(e)

Bonjour,

Votre proposition est intéressante, mais je dirais qu'elle part sur une confusion: 

  • La démocratie repose sur la chrétienté : que la démocratie survienne suite à l'ère chrétienne n'indique pas forcément ceci, il y a un trait saillant qu'est l'idée commune d'une égalité entre les hommes, mais la démocratie (moderne) est un nivellement absolu par lequel tous les citoyens se valent, or la chrétienté ne dira pas ceci, car elle admet une hiérarchie (comme il en est souvent pour toute les traditions dites primordiales). Je dirai sans doute que la chrétienté est plus proche de l'esprit démocratique que l'hindouisme, mais elle y est difficilement assimilable. C'est d'ailleurs une déduction légèrement mal placée car la démocratie est une pratique de gouvernement (un régime, avec des variantes) et non une idéologie. L'idéologie qui sous-tend les démocraties modernes sont dans l'ordre du matérialisme, de l'économisme et d'une philosophie sociale positiviste. 
  • La chrétienté repose sur la dichotomie le bien-mal (manichéisme), sur une hiérarchie de valeurs commune et partagée, elle adhère irrévocablement à cette hiérarchie de valeurs et rejette tout ce qui ne s'y conforme pas; il n'est nullement mon but de dire que la chrétienté est "dépassée", "mauvaise" ou "décadente", il s'agit de dire ce qui est. Ce en quoi Nietzsche rejette le christianisme est plus profond : il y a là la remise en cause d'un héritage platonicien, duquel il veut sortir vers un héritage héraclitéen. Il est à ce titre remarquable que la figure christique n'est jamais attaquée chez Nietzsche, que seul la doxa est attaquée. Nietzsche irait même jusqu'à admettre que la chrétienté était une passage nécessaire à l'Europe tumultueuse pour se pacifier, mais que la persévérance d'une notion de l'être ontologique est à contre-pied de son approche vitaliste. 
  • Nietzsche adresse une élite, non pas au sens bourgeois mais aristocratique, une catégorie de personnes ayant une abondance du cœur, de l'esprit et du corps. Il ne noue pas avec les communs. Il renoue avec une tradition greco-romaine que le christianisme a -selon lui- aliéné. 

Je comprends votre point de vue, je crois toutefois qu'il correspond à la recherche de points de convergence entre deux façons de vivre très différentes. C'est intéressant, mais c'est probablement peu probant. Par ailleurs ce n'est pas pour avancer mon point de vue, j'ai essayé de faire la comparaison à la lumière de ma compréhension des deux sphères, mon opinion est différent. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fidel castor Membre 1711 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)
il y a 41 minutes, Akhel a dit :

Bonjour,

Votre proposition est intéressante, mais je dirais qu'elle part sur une confusion: 

  • La démocratie repose sur la chrétienté : que la démocratie survienne suite à l'ère chrétienne n'indique pas forcément ceci, il y a un trait saillant qu'est l'idée commune d'une égalité entre les hommes, mais la démocratie (moderne) est un nivellement absolu par lequel tous les citoyens se valent, or la chrétienté ne dira pas ceci, car elle admet une hiérarchie (comme il en est souvent pour toute les traditions dites primordiales). Je dirai sans doute que la chrétienté est plus proche de l'esprit démocratique que l'hindouisme, mais elle y est difficilement assimilable. C'est d'ailleurs une déduction légèrement mal placée car la démocratie est une pratique de gouvernement (un régime, avec des variantes) et non une idéologie. L'idéologie qui sous-tend les démocraties modernes sont dans l'ordre du matérialisme, de l'économisme et d'une philosophie sociale positiviste. 

le christianisme est absolument pas démocratique ... les deux seuls système biblique sont la théocratie et la monarchie ... et Jésus est apolitique (rendez a césar ce qui est a césar et a Dieu ce qui est a Dieu)

  • La chrétienté repose sur la dichotomie le bien-mal (manichéisme), sur une hiérarchie de valeurs commune et partagée, elle adhère irrévocablement à cette hiérarchie de valeurs et rejette tout ce qui ne s'y conforme pas; il n'est nullement mon but de dire que la chrétienté est "dépassée", "mauvaise" ou "décadente", il s'agit de dire ce qui est. Ce en quoi Nietzsche rejette le christianisme est plus profond : il y a là la remise en cause d'un héritage platonicien, duquel il veut sortir vers un héritage héraclitéen. Il est à ce titre remarquable que la figure christique n'est jamais attaquée chez Nietzsche, que seul la doxa est attaquée. Nietzsche irait même jusqu'à admettre que la chrétienté était une passage nécessaire à l'Europe tumultueuse pour se pacifier, mais que la persévérance d'une notion de l'être ontologique est à contre-pied de son approche vitaliste. 

il y a pas de manichéisme chrétien ... on doit aimer c'est tout ...même notre ennemi et l'amour est au delà du bien et du mal ...la miséricorde triomphe du jugement dit la bible

  • Nietzsche adresse une élite, non pas au sens bourgeois mais aristocratique, une catégorie de personnes ayant une abondance du cœur, de l'esprit et du corps. Il ne noue pas avec les communs. Il renoue avec une tradition greco-romaine que le christianisme a -selon lui- aliéné. 

la morale bien mal ou meilleur nul est de la méritocratie ...un jugement de valeur ... le christianisme est le contraire ...on valorise le faible pour plusieurs raisons de ayant rien le faible compte plus sur Dieu que sur lui même a le faible doit être plus soutenu car dévalorisé par justement les moraux ...

Je comprends votre point de vue, je crois toutefois qu'il correspond à la recherche de points de convergence entre deux façons de vivre très différentes. C'est intéressant, mais c'est probablement peu probant. Par ailleurs ce n'est pas pour avancer mon point de vue, j'ai essayé de faire la comparaison à la lumière de ma compréhension des deux sphères, mon opinion est différent. 

 

Modifié par fidel castor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité