Aller au contenu

peut on s'empêcher de vouloir modeler quelqu'un a notre image?

Messages recommandés

cry baby Membre 37555 messages
obsédé chronique‚ 101ans
Posté(e)
il y a une heure, sirielle a dit :

Je suis d'accord, en gardant quand même à l'esprit qu'un blâme, une suggestion ou un conseil, s'ils sont abusifs, peuvent éventuellement représenter aussi par eux-mêmes une "fausse route".

oui tout a fait 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Persil-Fleur Membre 1912 messages
Forumeur alchimiste‚ 100ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, sirielle a dit :

Je suis d'accord, en gardant quand même à l'esprit qu'un blâme, une suggestion ou un conseil, s'ils sont abusifs, peuvent éventuellement représenter aussi par eux-mêmes une "fausse route".

Un auteur donnait la recette du bonheur pour vivre en couple.

Il appelait sa recette la méthode des trois C.

Pas de Critique, pas de Comparaison, que des Caresses.

Ca semble plein de bon sens... même si on ne le respecte jamais :smile2:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Colybris
Invité Colybris Invités 0 message
Posté(e)
il y a 26 minutes, Persil-Fleur a dit :

Un auteur donnait la recette du bonheur pour vivre en couple.

Il appelait sa recette la méthode des trois C.

Pas de Critique, pas de Comparaison, que des Caresses.

Ca semble plein de bon sens... même si on ne le respecte jamais :smile2:

C'était pas plutôt ça la recette des 3 C :  du cul , du cul, du cul ..... :hum:

Ok ok ... :witch:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cry baby Membre 37555 messages
obsédé chronique‚ 101ans
Posté(e)
il y a 42 minutes, Persil-Fleur a dit :

Un auteur donnait la recette du bonheur pour vivre en couple.

Il appelait sa recette la méthode des trois C.

Pas de Critique, pas de Comparaison, que des Caresses.

Ca semble plein de bon sens... même si on ne le respecte jamais :smile2:

Excellent. Mais comme tu le dis.guère appliqué 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Persil-Fleur Membre 1912 messages
Forumeur alchimiste‚ 100ans
Posté(e)
Il y a 7 heures, Colybris a dit :

C'était pas plutôt ça la recette des 3 C :  du cul , du cul, du cul ..... :hum:

Ok ok ... :witch:

Ou bien sa variante plus soft... des câlins, des câlins, toujours des câlins... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Persil-Fleur Membre 1912 messages
Forumeur alchimiste‚ 100ans
Posté(e)
Il y a 7 heures, cry baby a dit :

Excellent. Mais comme tu le dis.guère appliqué 

Carpe Diem.

Les règles du bonheur sont parfois incroyablement simples. Au lieu d'en profiter et d'apprécier ces instants à leur juste valeur, on s'obstine néanmoins, par fierté mal placée, ou emportement excessif, à tout gâcher et à choisir les chemins les plus compliqués :)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 15373 messages
Chien Fou forumeur‚ 21ans
Posté(e)
Il y a 9 heures, Colybris a dit :

C'était pas plutôt ça la recette des 3 C :  du cul , du cul, du cul ..... :hum:

Ok ok ... :witch:

Bonjour Colybris, amicalement

Enfin quelqu'un qui connait vraiment le sens de l'amour.

On prend un :coeur: on lui fait faire un demi tour: ça fait un cul 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sirielle Membre 3483 messages
Forumeur alchimiste‚ 31ans
Posté(e)
Il y a 9 heures, Persil-Fleur a dit :

Un auteur donnait la recette du bonheur pour vivre en couple.

Il appelait sa recette la méthode des trois C.

Pas de Critique, pas de Comparaison, que des Caresses.

Ca semble plein de bon sens... même si on ne le respecte jamais :smile2:

Mieux vaut être assez solide et compétitif pour pouvoir supporter suffisamment les critiques ou les comparaisons, du moins celles qui sont constructives. C'est ce qui permet parfois de se dépasser et de se connaitre, voire de pouvoir contrer les critiques superflues avec cohérence. Et éventuellement de se rapprocher sans brûler les étapes.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cry baby Membre 37555 messages
obsédé chronique‚ 101ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Persil-Fleur a dit :

Carpe Diem.

Les règles du bonheur sont parfois incroyablement simples. Au lieu d'en profiter et d'apprécier ces instants à leur juste valeur, on s'obstine néanmoins, par fierté mal placée, ou emportement excessif, à tout gâcher et à choisir les chemins les plus compliqués :)

L être humain est masochiste. Il aime avoir mal et il est attiré par l inaccessible 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 15373 messages
Chien Fou forumeur‚ 21ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, cry baby a dit :

L être humain est masochiste. Il aime avoir mal et il est attiré par l inaccessible 

Bonjour Cry Baby, poigne de mains

L'inaccessible c'est le défi, par excellence, et qu'importe de souffrir pour y parvenir du moment qu'il est atteint, faut passer à un défi encore plus grand encore, c'est au final le dépassement de soi. Le reste n'est qu'emmerdements.

Je sais pas pour toi, mais pour moi, ce qui a fait ma vie, c'est que j'ai voulu défis sur défis, sinon je me faisais mais vraiment caguer.

Arriver à un but et tout laisser tomber pour en prendre un autre d'une toute autre nature.  Aujourd'hui que je peux plus rien relever je me sent mort.

L'argent je le méprise, la gloire m'indiffère, le pouvoir m’insupporte, l'amour comme repos agréable, mais le défis, l'inaccessible, alors là avant tout. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cry baby Membre 37555 messages
obsédé chronique‚ 101ans
Posté(e)
il y a une heure, Promethee_Hades a dit :

Bonjour Cry Baby, poigne de mains

L'inaccessible c'est le défi, par excellence, et qu'importe de souffrir pour y parvenir du moment qu'il est atteint, faut passer à un défi encore plus grand encore, c'est au final le dépassement de soi. Le reste n'est qu'emmerdements.

Je sais pas pour toi, mais pour moi, ce qui a fait ma vie, c'est que j'ai voulu défis sur défis, sinon je me faisais mais vraiment caguer.

Arriver à un but et tout laisser tomber pour en prendre un autre d'une toute autre nature.  Aujourd'hui que je peux plus rien relever je me sent mort.

L'argent je le méprise, la gloire m'indiffère, le pouvoir m’insupporte, l'amour comme repos agréable, mais le défis, l'inaccessible, alors là avant tout. 

bonjour et ,poignée de mains promethee-hades!

bah si,sinonça me paraissait fade! quelquefois (sans vouloir me vanter ) des filles dans les bals de pompiers en campagne me"tomber" dans les bras,je les gardais pas longtemps,alors que quand une fille me semblait venu"d'un autre monde",inaccessible,ça me galvanisait! j'avais envie de la conquérir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Persil-Fleur Membre 1912 messages
Forumeur alchimiste‚ 100ans
Posté(e)
Il y a 23 heures, sirielle a dit :

Mieux vaut être assez solide et compétitif pour pouvoir supporter suffisamment les critiques ou les comparaisons, du moins celles qui sont constructives. C'est ce qui permet parfois de se dépasser et de se connaitre, voire de pouvoir contrer les critiques superflues avec cohérence. Et éventuellement de se rapprocher sans brûler les étapes.

Nous sommes les rois de la critique et de la polémique en France. Ce qui fait tomber la majorité des couples, ce sont les critiques incessantes et les disputes. Une étude britannique vient de fournir des chiffres hallucinants. Les couples se disputent en moyenne 312 fois par an et n'ont que 53 jours d'accalmie.

Pas étonnant qu'il y ait autant de divorces et de séparations. Un tel niveau de dispute ce n'est pas supportable. Il y a davantage de moments de désaccord que de moments d'accord.

Un couple, c'est un ensemble de compromis et de concessions mutuelles. Il faut centrer ses critiques sur 1 ou 2 points essentiels qui sont majeurs pour vous, et accepter tout le reste. Sinon ça ne marche pas.

Je crois au coup de foudre qu'on provoque par la puissance de son désir manifesté auprès de l'autre. L'autre doit sentir votre amour sans bornes, et non un faible élan empli d'hésitations et de critiques.

Se rapprocher "sans brûler d'étapes", ça veut dire qu'on n'est pas amoureux. Et qu'on espère le devenir un jour tout en ayant déjà un tas de préjugés, de limites, de barrières, de tabous qu'on ne veut pas dépasser. Autant chercher une autre âme plus compatible avec la vôtre.

L'amour c'est au contraire plonger dans l'autre sans limite. Accepter en bloc toute sa personne et tout son univers. Ne rien critiquer d'autre que 1 ou 2 points vraiment incontournables. S'il y a 20 points qui vous dérangent, changez d'univers !

 

Modifié par Persil-Fleur
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
naninanou Membre 21 messages
Forumeur balbutiant‚ 59ans
Posté(e)
Le 02/01/2019 à 12:51, Auger a dit :

De toutes façons, je crois qu'on ne change jamais personne.

On change quand on décide soi-même qu'il est profitable de changer ; au mieux, les autres peuvent nous en donner l'idée ou l'occasion, mais nous faire changer, c'est techniquement impossible.

C'est très vrai...

A noter que toutes ces petites choses qui sont "nous" et qui séduisent au départ,étrangement deviennent de vilains défauts....étrangement...

 

Alors j'ai envie de dire, c'est une histoire d'association.

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cry baby Membre 37555 messages
obsédé chronique‚ 101ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, naninanou a dit :

C'est très vrai...

A noter que toutes ces petites choses qui sont "nous" et qui séduisent au départ,étrangement deviennent de vilains défauts....étrangement...

 

Alors j'ai envie de dire, c'est une histoire d'association.

 

association de malfaiteurs :D

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sirielle Membre 3483 messages
Forumeur alchimiste‚ 31ans
Posté(e)
Il y a 9 heures, Persil-Fleur a dit :

Nous sommes les rois de la critique et de la polémique en France. Ce qui fait tomber la majorité des couples, ce sont les critiques incessantes et les disputes. Une étude britannique vient de fournir des chiffres hallucinants. Les couples se disputent en moyenne 312 fois par an et n'ont que 53 jours d'accalmie.

Pas étonnant qu'il y ait autant de divorces et de séparations. Un tel niveau de dispute ce n'est pas supportable. Il y a davantage de moments de désaccord que de moments d'accord.

Un couple, c'est un ensemble de compromis et de concessions mutuelles. Il faut centrer ses critiques sur 1 ou 2 points essentiels qui sont majeurs pour vous, et accepter tout le reste. Sinon ça ne marche pas.

Je crois au coup de foudre qu'on provoque par la puissance de son désir manifesté auprès de l'autre. L'autre doit sentir votre amour sans bornes, et non un faible élan empli d'hésitations et de critiques.

Se rapprocher "sans brûler d'étapes", ça veut dire qu'on n'est pas amoureux. Et qu'on espère le devenir un jour tout en ayant déjà un tas de préjugés, de limites, de barrières, de tabous qu'on ne veut pas dépasser. Autant chercher une autre âme plus compatible avec la vôtre.

L'amour c'est au contraire plonger dans l'autre sans limite. Accepter en bloc toute sa personne et tout son univers. Ne rien critiquer d'autre que 1 ou 2 points vraiment incontournables. S'il y a 20 points qui vous dérangent, changez d'univers !

 

Il peut y avoir un juste milieu entre "un amour sans borne", "plonger dans l'autre sans limite" et "un faible élan empli d'hésitations et de critiques". D'ailleurs une critique peut aussi être positive, ainsi qu'une comparaison. Je pense qu'avoir trop peur des critiques et comparaisons, c'est considérer qu'elles ne peuvent pas nous être assez favorables. Critique c'est d'ailleurs aussi un métier, et un film sans critique par exemple, est un film qui n'a pas beaucoup éveillé l'intérêt.

Je suis réellement amoureuse de celui avec qui je suis en couple, et ensemble on discute parfois de nos choix en donnant respectivement notre avis sans forcément "se disputer", et c'est aussi ce qui contribue à bien nous accorder. Mais pour ma part je crois que choisir de "tout accepter" de l'autre, quoi que ce soit, peut être une erreur en couple, il vaut mieux d'après moi être assez sincère sans pour autant être désobligeant. En tout cas moi je n'accepte pas tout et n'importe quoi de la part d'un homme, même si j'en suis réellement amoureuse, je ne suis pas dépendante à ce point là de quelqu'un, ni lèche-botte. Parfois il suffit simplement de parler un peu pour se mettre d'accord. Et je peux aussi critiquer quelqu'un ou être critiquée/comparée positivement heureusement. Je ne suis pas pour autant particulièrement une "grande gueule", loin de là, et je n'apprécie pas beaucoup non plus ceux qui le sont trop. Pour moi aussi "les câlins" sont ce qui font le couple tel que je le conçois à la base, je n'ai aucun problème à ce sujet, ça ne m'empêche pas de dire parfois quelques mots, même s'ils ne sont pas toujours dans "le sens du poil". 

Modifié par sirielle
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cry baby Membre 37555 messages
obsédé chronique‚ 101ans
Posté(e)
il y a 8 minutes, sirielle a dit :

Il y a un juste milieu entre "un amour sans borne", "plonger dans l'autre sans limite" et "un faible élan empli d'hésitations et de critiques". D'ailleurs une critique peut aussi être positive, ainsi qu'une comparaison. Je pense qu'avoir trop peur des critiques et comparaisons, c'est considérer qu'elles ne peuvent pas nous être assez favorables. Critique c'est d'ailleurs aussi un métier, et un film sans critique par exemple, est un film qui n'a pas beaucoup éveillé l'intérêt.

Je suis réellement amoureuse de celui avec qui je suis en couple, et ensemble on discute parfois de nos choix en donnant respectivement notre avis sans forcément "se disputer", et c'est aussi ce qui contribue à bien nous accorder. Mais pour ma part je crois que choisir de "tout accepter" de l'autre, quoi que ce soit, peut être une erreur en couple, il vaut mieux d'après moi être assez sincère sans pour autant être désobligeant. En tout cas moi je n'accepte pas tout et n'importe quoi de la part d'un homme, même si j'en suis réellement amoureuse, je ne suis pas dépendante à ce point là de quelqu'un, ni lèche-botte. Parfois il suffit simplement de parler un peu pour se mettre d'accord. Et je peux aussi critiquer quelqu'un ou être critiquée/comparée positivement heureusement. Je ne suis pas pour autant une "grande gueule" personnellement, loin de là, et je n'apprécie pas beaucoup non plus ceux qui le sont trop. Pour moi aussi "les câlins" sont ce qui font le couple tel que je le conçois à la base, je n'ai aucun problème à ce sujet, ça ne m'empêche pas de dire parfois quelques mots, même s'ils ne sont pas toujours dans "le sens du poil". 

il faut juste etre en accord avec soi même et ensuite tout coule de source

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Persil-Fleur Membre 1912 messages
Forumeur alchimiste‚ 100ans
Posté(e)
il y a 21 minutes, sirielle a dit :

Il peut y avoir un juste milieu entre "un amour sans borne", "plonger dans l'autre sans limite" et "un faible élan empli d'hésitations et de critiques". D'ailleurs une critique peut aussi être positive, ainsi qu'une comparaison. Je pense qu'avoir trop peur des critiques et comparaisons, c'est considérer qu'elles ne peuvent pas nous être assez favorables. Critique c'est d'ailleurs aussi un métier, et un film sans critique par exemple, est un film qui n'a pas beaucoup éveillé l'intérêt.

Je suis réellement amoureuse de celui avec qui je suis en couple, et ensemble on discute parfois de nos choix en donnant respectivement notre avis sans forcément "se disputer", et c'est aussi ce qui contribue à bien nous accorder. Mais pour ma part je crois que choisir de "tout accepter" de l'autre, quoi que ce soit, peut être une erreur en couple, il vaut mieux d'après moi être assez sincère sans pour autant être désobligeant. En tout cas moi je n'accepte pas tout et n'importe quoi de la part d'un homme, même si j'en suis réellement amoureuse, je ne suis pas dépendante à ce point là de quelqu'un, ni lèche-botte. Parfois il suffit simplement de parler un peu pour se mettre d'accord. Et je peux aussi critiquer quelqu'un ou être critiquée/comparée positivement heureusement. Je ne suis pas pour autant particulièrement une "grande gueule", loin de là, et je n'apprécie pas beaucoup non plus ceux qui le sont trop. Pour moi aussi "les câlins" sont ce qui font le couple tel que je le conçois à la base, je n'ai aucun problème à ce sujet, ça ne m'empêche pas de dire parfois quelques mots, même s'ils ne sont pas toujours dans "le sens du poil". 

Tu as certainement raison puisque cela réussit à ton couple. :fleur:

Il faut s'adapter à la personne qu'on a en face de soi. Et vous avez su trouver un équilibre des tensions qui vous convient à tous les deux.

La limite de la critique positive c'est la dispute. Tant que vos critiques respectives ne débouchent pas sur une dispute ça peut aider à évoluer. Et ce sera bénéfique. Si ça en arrive à la dispute, c'est que l'un ou l'autre a été trop loin dans sa critique et dans la remise en cause de l'autre.

Plonger dans l'univers de l'autre, ce n'est pas être lèche-botte ou dépendant, c'est accepter que l'autre n'est pas un être parfait. Il a ses défauts, ses outrances qu'on ne pourra pas changer. On ne les apprécie pas forcément, mais on doit faire un bilan intérieur pour savoir si c'est vraiment un problème majeur.

Il est grande gueule, mais il a le coeur sur la main. Il faudra décider. On n'arrivera jamais à en faire un lord qui tient sa tasse de thé au bout des doigts. Si on passe sa vie à critiquer tous ses écarts, on arrive comme l'indiquent malheureusement les statistiques à 312 disputes par an pour un couple moyen.

Il vaut mieux quitter la grande gueule pour chercher le lord, qu'essayer de mettre la grande gueule dans le moule d'Oxford.

Mais, c'est une décision délicate à prendre. Il faut peser le pour et le contre. Préfère t-on une grande gueule câline ou un lord hautain ? Quelles sont nos chances de trouver un lord câlin ? Lâcher la proie pour l'ombre ou s'adapter à des défauts somme toute relatifs ? Ou bien les juge t-on rédhibitoires ?

Personne d'autre que soi ne peut répondre à ces questions.

Si on a décidé de rester, alors il faut abandonner les critiques inutiles et blessantes pour l'autre.

Il faut s'attacher à discuter des problèmes majeurs. Et faire sa propre introspection. Est-ce que tel ou tel défaut est réellement si gênant ? On pourra interférer sur quelques défauts de l'autre mais pas trop.

On doit globalement accepter les défauts de l'autre, ou changer de personne s'ils ne nous conviennent pas. Mais, on ne changera pas l'autre de fond en comble. Si ses défauts nous agacent trop ce n'est pas nécessairement de sa faute mais de la nôtre. Nous ne sommes pas avec la bonne personne.

C'était le sens de ma remarque. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sirielle Membre 3483 messages
Forumeur alchimiste‚ 31ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, Persil-Fleur a dit :

Tu as certainement raison puisque cela réussit à ton couple. :fleur:

Il faut s'adapter à la personne qu'on a en face de soi. Et vous avez su trouver un équilibre des tensions qui vous convient à tous les deux.

La limite de la critique positive c'est la dispute. Tant que vos critiques respectives ne débouchent pas sur une dispute ça peut aider à évoluer. Et ce sera bénéfique. Si ça en arrive à la dispute, c'est que l'un ou l'autre a été trop loin dans sa critique et dans la remise en cause de l'autre.

Plonger dans l'univers de l'autre, ce n'est pas être lèche-botte ou dépendant, c'est accepter que l'autre n'est pas un être parfait. Il a ses défauts, ses outrances qu'on ne pourra pas changer. On ne les apprécie pas forcément, mais on doit faire un bilan intérieur pour savoir si c'est vraiment un problème majeur.

Il est grande gueule, mais il a le coeur sur la main. Il faudra décider. On n'arrivera jamais à en faire un lord qui tient sa tasse de thé au bout des doigts. Si on passe sa vie à critiquer tous ses écarts, on arrive comme l'indiquent malheureusement les statistiques à 312 disputes par an pour un couple moyen.

Il vaut mieux quitter la grande gueule pour chercher le lord, qu'essayer de mettre la grande gueule dans le moule d'Oxford.

Mais, c'est une décision délicate à prendre. Il faut peser le pour et le contre. Préfère t-on une grande gueule câline ou un lord hautain ? Quelles sont nos chances de trouver un lord câlin ? Lâcher la proie pour l'ombre ou s'adapter à des défauts somme toute relatifs ? Ou bien les juge t-on rédhibitoires ?

Personne d'autre que soi ne peut répondre à ces questions.

Si on a décidé de rester, alors il faut abandonner les critiques inutiles et blessantes pour l'autre.

Il faut s'attacher à discuter des problèmes majeurs. Et faire sa propre introspection. Est-ce que tel ou tel défaut est réellement si gênant ? On pourra interférer sur quelques défauts de l'autre mais pas trop.

On doit globalement accepter les défauts de l'autre, ou changer de personne s'ils ne nous conviennent pas. Mais, on ne changera pas l'autre de fond en comble. Si ses défauts nous agacent trop ce n'est pas nécessairement de sa faute mais de la nôtre. Nous ne sommes pas avec la bonne personne.

C'était le sens de ma remarque. ;)

Dans ce cas, vous êtes d'accord pour penser que "pas de critique, pas de comparaison, que des caresses" est un peu simpliste comme principe relationnel de couple, question de modération simplement.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Colybris
Invité Colybris Invités 0 message
Posté(e)

Parfois une bonne mise au point peu être salutaire, je ne parle pas bien sûr de disputes quotidiennes,  mais à trop ronger son frein, on peu accumuler de la rancœur ou pire, tomber finalement dans l'indifférence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cry baby Membre 37555 messages
obsédé chronique‚ 101ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Colybris a dit :

Parfois une bonne mise au point peu être salutaire, je ne parle pas bien sûr de disputes quotidiennes,  mais à trop ronger son frein, on peu accumuler de la rancœur ou pire, tomber finalement dans l'indifférence.

dialoguer a toujours été bénfique je penses et ça aide a comprendre les désirs et les refus de l'autre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité