Aller au contenu

Le respect des animaux en Belgique

Messages recommandés

Francis-Charles Membre 3 367 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

La Belgique est probablement le seul pays à l’heure actuelle à avoir adopté une loi de stérilisation obligatoire de tous les chats, et ce dans l’intérêt même des félins, actuellement en surnombre dans les refuges ou errants. Car laisser faire la nature peut engendrer plus de 20.000 naissances en l’espace de 4 ans et revient souvent à leur donner la mort.

Plus de 10.000 euthanasies ont ainsi lieu chaque année en Belgique, faute d’adoptants. Et ne perdons pas de vue qu’un chat errant est souvent issu d’un chat domestique non-stérilisé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Francis-Charles Membre 3 367 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

L’année dernière, la Wallonie et la Flandre ont adopté un décret mettant fin à l’abattage sans étourdissement de moutons et de bovins. Mais une situation de statu quo règne encore en Région de Bruxelles-Capitale.

Le Gouvernement et les députés de la Région peinent en effet à trancher sur la question, malgré l’urgente nécessité de mettre fin à la vive souffrance de l’égorgement en pleine conscience de moutons et de bovins lors de l’abattage rituel.

Pourtant, toutes les associations vétérinaires belges et européennes jugent inadmissible l’abattage d’animaux sans étourdissement en raison de la souffrance évitable, scientifiquement démontrée, que cela engendre. En outre, 77 % des Bruxellois en âge de voter soutiennent l’adoption d’une loi interdisant également cette pratique en Région bruxelloise. 

La célébration de la fête musulmane du sacrifice du mardi 21 août sera une occasion pour les belges ( et d'autres nationalités ) de faire entendre leur voix concernant ces milliers d’animaux égorgés en pleine conscience que la législation régionale autorise encore.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 367 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Comme signalé dernièrement, la ‘fête’ du sacrifice de ce mardi 21 août a été une occasion de plus de faire entendre la voix des défenseurs de la cause animale, et d'une autre façon celle des milliers d’animaux égorgés en pleine conscience que la législation régionale autorise encore.

Pour marquer le coup, une action spéciale a été menée devant la Maison de la Région bruxelloise, afin de demander une interdiction légale de l’abattage d’animaux sans étourdissement en Région de Bruxelles-Capitale avant la fin de la législature actuelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 367 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

image.thumb.png.8fae4f1eb95bfbf8da68fed07ffb4863.png

Le chiot que vous voyez s’appelle Nina. Elle est née dans une cage insalubre en Europe de l’Est. Elle était destinée à trouver un foyer chaleureux en Belgique. Malheureusement, Nina n’est jamais arrivée, car elle est morte au milieu de ses excréments. Et les coupables ? Ils courent toujours...

L’éleveur de Nina était uniquement intéressé par le profit et a « oublié » de la vacciner. Nina a contracté une maladie infectieuse mortelle. Totalement à bout de forces, elle est décédée quelques temps après sa naissance.

En Belgique, plusieurs dizaines d’élevages canins et de magasins d’animaux élèvent et vendent des chiots malades. Ils ne se préoccupent PAS DU TOUT du bien-être de leurs chiens ! Sans scrupules, ils falsifient les passeports et mentent sur la vaccination de leurs animaux afin de réduire les coûts. Car plus ils gagnent de l’argent, mieux c’est ! Ces chiots sont ainsi considérés comme de la marchandise, et non comme des êtres vivants doués de sentiments et de besoins.

Info : gaia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 367 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Pour ceux et celles qui s'intéressent à la psychologie et l'intelligence des animaux, reportage exceptionnel, à voir absolument...

https://www.rtlplay.be/pas-si-betes-p_11657/pas-si-betes-c_12170207

Présenté par Thomas Van Hamme et Dr Cath, " Pas si bêtes " nous invite à vivre une série d'expériences ludiques sur les comportements et l'intelligence des chiens et des chats mais aussi d'une série d'autres animaux, du loup jusqu'au poulpe. Avec eux nous testerons le comportement des chiens et des chats, nous volerons en ULM avec des oies, nous chuchoterons aux oreilles des chevaux, nous suivrons le travail des chiens pisteurs. Un reportage édifiant sur l'intelligence et les capacités extraordinaires de ceux que l'on ne devrait plus appeler les " bêtes ".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 367 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Une journée « historique » pour les animaux !

C’était dans tous les journaux et même au JT : mercredi soir, le Parlement wallon a approuvé à la quasi-unanimité (67 voix pour 2 abstentions du PTB) le décret sur le Code wallon du Bien-être des animaux. 

C’est une très bonne nouvelle, car pour la première fois en Belgique, un texte de loi reconnaît formellement les animaux comme des êtres sensibles, dotés de conscience et qui ne sont pas des objets

Si ce code est si important, c’est parce qu’il contient une série de mesures concrètes qui devraient servir d’exemple aux deux autres Régions. Désormais, la maltraitance animale sera sévèrement punie en Wallonie. En cas d’infractions, des peines maximales de 10 à 15 ans de prison et des amendes pouvant aller jusqu’à 10 millions d’euros sont prévues par la loi. Ce code marque aussi l’arrêt définitif d’une série d’exploitations malsaines de l’animal par l’homme : dès l’entrée en vigueur de la nouvelle législation, les manèges à poneys, les delphinariums, l’expérimentation sur des animaux des produits d’entretien seront totalement interdits en Wallonie. 

Enfin, parmi les plus belles avancées, ce code interdit définitivement l’élevage de poules pondeuses en cage. Aucune nouvelle exploitation de ce type ne pourra voir le jour en Wallonie. Celles qui sont encore actives devront fermer, au plus tard, en 2028.

Malheureusement, ces bonnes nouvelles s’accompagnent de quelques bémols. En effet, le gouvernement wallon n’a pas réussi à s’entendre pour abandonner la castration à vif des porcelets et le gavage forcé pour la production de foie gras. Alors qu’il existe des alternatives à portée de main sans souffrance respectueuses des animaux. 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 367 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Vous le savez peut-être, la législation européenne impose l’étourdissement d’animaux avant l’abattage, mais prévoit une exception pour les abattages entrant dans le cadre d’un rite religieux.

L’égorgement en pleine conscience est déjà interdit en Lettonie, au Danemark, en Suède. Et la Wallonie et la Flandre ont également adopté une interdiction légale en 2017 en veillant à ne pas porter atteinte à la liberté de culte.

À Bruxelles, 77% des citoyens en âge de voter sont favorables à l’abattage avec étourdissement. Mais si la Flandre et la Wallonie ont déjà adopté une loi en ce sens (à la quasi unanimité et sans voix contre), à Bruxelles il n’y a toujours pas d'interdiction légale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 6 305 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)
il y a 19 minutes, Francis-Charles a dit :

Vous le savez peut-être, la législation européenne impose l’étourdissement d’animaux avant l’abattage, mais prévoit une exception pour les abattages entrant dans le cadre d’un rite religieux.

L’égorgement en pleine conscience est déjà interdit en Lettonie, au Danemark, en Suède. Et la Wallonie et la Flandre ont également adopté une interdiction légale en 2017 en veillant à ne pas porter atteinte à la liberté de culte.

À Bruxelles, 77% des citoyens en âge de voter sont favorables à l’abattage avec étourdissement. Mais si la Flandre et la Wallonie ont déjà adopté une loi en ce sens (à la quasi unanimité et sans voix contre), à Bruxelles il n’y a toujours pas d'interdiction légale.

https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/vous-mangez-peut-etre-halal-et-casher-sans-le-savoir_2039208.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 367 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Cela fait un peu plus de 48 ans que le premier fast-food s’est implanté en Belgique.
C’était le 2 juillet 1971, en périphérie d’Anvers. Depuis, le burger est devenu le plat le plus consommé dans le pays. Les enseignes se sont multipliées : on en recense 14 en Belgique en ce moment, et 8 doivent encore ouvrir en 2018 !

GAIA a réussi à convaincre McDonald’s Belgique de ne plus utiliser que des œufs de poules élevées au sol.
En 2015, Pizza Hut a suivi le même exemple, puis Sodexo, Quick et Burger King.

Seulement, voilà : les historiques Quick et McDonald’s ont de la concurrence. Au début de cette année, une nouvelle franchise s’est installée en Belgique : Five Guys. Bâtie sur une stratégie différente, elle nourrit de grandes ambitions pour la Belgique et les Pays-Bas, où elle projette d’ouvrir une quarantaine de restaurants. Et on a découvert que l’enseigne collaborait avec des fournisseurs qui utilisent des œufs de poules élevées en cages dans leurs produits. Notamment dans les sauces.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 367 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

370 millions d'animaux vivent un cauchemar quotidien !

Saviez-vous que les cinq premières semaines de leur grossesse, la plupart des truies sont enfermées dans des cages où elles ne peuvent pas se déplacer, encore moins se retourner sur elles-mêmes ? Après avoir mis bas, c'est encore pire. Les truies se retrouvent dans des cages dans lesquelles il leur est impossible de prendre soin normalement de leurs porcelets et, surtout, de déféquer et d’uriner à l’écart de leur zone de repos ?

Chaque année en Europe, près de 370 millions d’animaux sont élevés derrière les barreaux.

En Belgique, cette réalité concerne 39% des 3,7 millions de poules et 99% des truies. Mais cette mesure touche aussi les lapins, les cailles, les canards et les oies. 

Les cages sont cruelles, cause de grandes souffrances pour les animaux. En effet, la science nous montre que les animaux sont des êtres sensibles, capables d’éprouver souffrances et joies. En plus d’être privés de toute liberté de mouvement, les animaux enfermés souffrent mentalement : ils ne peuvent exprimer leurs comportements naturels et développent « des comportements anormaux relevant du trouble obsessionnel compulsif ».

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 49 501 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

 

Citation

, de l’utilisation de poneys de kermesse…

Du coup ils vont être abattus ?

Citation

Avec ce nouveau cadre législatif, la Wallonie est bien partie pour devenir championne européenne du bien-être animal. Mais il reste du pain sur la planche !

C’est sûr avec 300 millions d’animaux abattus tous les ans en Belgique, il reste encore du pain sur la planche . Mais bon plus d’elevage de vison ou d’oie à foie gras , voila de quoi faire des belges les champions du monde , surtout avec des élevages industriels au top en Europe.

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 49 501 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

 

Le 25/10/2018 à 14:10, Francis-Charles a dit :



En Belgique, cette réalité concerne 39% des 3,7 millions de poules et 99% des truies. Mais cette mesure touche aussi les lapins, les cailles, les canards et les oies. 

Les oies du Gers ne sont pas en cage . 

Sinon on a la même en France 

http://www.lefigaro.fr/conso/2018/02/19/20010-20180219ARTFIG00079-en-2022-tous-les-oeufs-devront-etre-issus-d-elevage-de-plein-air.php

Les œufs en batterie vont disparaître des rayons. C'était une promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron en février 2017. «Je prends notamment l'engagement qu'il soit interdit d'ici 2022 de vendre des œufs pondus par des poules élevées en batterie», affirmait-il devant le WWF, association qui milite pour le bien-être animal. Un an plus tard, le gouvernement garde le cap. Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, a confirmé que d'ici la fin du quinquennat, on ne pourrait plus acheter d'œufs issus d'élevages en batterie. «En 2022, les œufs dit «coquilles» - en boîtes ou en vrac - seront issus d'élevage de plein air et plus d'élevage en cage. C'est un engagement de campagne, il sera tenu», a-t-il assuré ce dimanche dans les médias. 

====•======

Ceci dit restera encore les œufs pour les  produits transformés. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 367 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Les grands principes :

Une avancée essentielle : la reconnaissance de la sensibilité des animaux.

L'article premier du code stipule que l'animal est un être sensible. Sa souffrance constitue donc un aspect décisionnel des dispositions prévues.

 Au niveau de la détention des animaux.

Un permis est désormais nécessaire pour détenir un animal. Chaque citoyen en disposera automatiquement et sans formalité ; toute personne est ainsi supposée pouvoir détenir un animal sauf si une décision administrative ou judiciaire le lui interdit via le retrait de ce permis.

L'abandon, la négligence et la maltraitance sont interdits et réprimés.

Toute personne détenant un animal doit lui procurer les soins appropriés.

Il est interdit d'entraver la liberté de mouvement d'un animal ou de le maintenir perpétuellement attaché.

L'identification et l'enregistrement des chiens et des chats sont obligatoires sous certaines conditions. Avec la contribution générée lors de l'enregistrement, un fonds de protection contre les abandons et la maltraitance animale sera créé en vue d'en faire bénéficier les refuges pour la construction et la rénovation de leurs infrastructures.

La détention de certains animaux, comme les cétacés, est interdite en Wallonie.

Les combats d'animaux, les exercices de tir sur animaux et les hippodromes de kermesse sont interdits.

Plus aucun animal, autre qu'un animal domestique, ne pourra être détenu et utilisé dans les cirques.

L'installation ou la mise en service de cages pour l'élevage de poules pondeuses est désormais interdite ; plus aucun nouvel élevage ne sera autorisé.

 

A suivre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 367 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

image.png.2c68ea379012300d7012b11d2d19e611.png

Un singe est enfermé seul depuis 17 ans dans un garage à Tournai

Fin 2016, une passante anonyme est de passage dans une cité tournaisienne. Son attention est attirée par un garage, partiellement vitré, et donnant directement sur la rue. Elle s’approche, et découvre avec surprise qu’un singe est enfermé à l’intérieur. L’animal, un macaque de Barbarie, est seul dans cette pièce jonchée de déchets.

Il gratte les murs, comme pour tenter de s’échapper, et s’arrache de grosses touffes de poils. Choquée par ce qu’elle voit, la dame décide de déposer plainte auprès d’Animaux en Péril. C’est le début d’une longue histoire dont le singe reste encore aujourd’hui la victime.

En Belgique, la détention de singes, ainsi que d’autres espèces d’animaux sauvages, par des particuliers est interdite par la loi depuis 2009. Cependant, les personnes qui possédaient déjà un animal sauvage avant l’entrée en application de cette loi ont l’autorisation de le garder, à condition que les conditions de détention soient conformes aux besoins de l’animal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
samira123 Membre 1 279 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 27 minutes, Francis-Charles a dit :

image.png.2c68ea379012300d7012b11d2d19e611.png

Un singe est enfermé seul depuis 17 ans dans un garage à Tournai

Fin 2016, une passante anonyme est de passage dans une cité tournaisienne. Son attention est attirée par un garage, partiellement vitré, et donnant directement sur la rue. Elle s’approche, et découvre avec surprise qu’un singe est enfermé à l’intérieur. L’animal, un macaque de Barbarie, est seul dans cette pièce jonchée de déchets.

Il gratte les murs, comme pour tenter de s’échapper, et s’arrache de grosses touffes de poils. Choquée par ce qu’elle voit, la dame décide de déposer plainte auprès d’Animaux en Péril. C’est le début d’une longue histoire dont le singe reste encore aujourd’hui la victime.

En Belgique, la détention de singes, ainsi que d’autres espèces d’animaux sauvages, par des particuliers est interdite par la loi depuis 2009. Cependant, les personnes qui possédaient déjà un animal sauvage avant l’entrée en application de cette loi ont l’autorisation de le garder, à condition que les conditions de détention soient conformes aux besoins de l’animal.

L'association cite une spécialiste pour qui "les conditions de détention actuelles du macaque de Barbarie ne sont pas adéquates. Il est confiné dans un petit enclos, et est extrêmement limité dans ses possibilités, comme se déplacer, grimper, courir et sauter". 

https://www.rtl.be/info/regions/hainaut/depuis-17-ans-benoit-possede-un-singe-qui-vit-enferme-dans-son-garage-a-tournai--1073416.aspx

En espérant que les associations arriveront à lui trouver un autre endroit. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité