Aller au contenu

Le respect des animaux en Belgique

Messages recommandés

Francis-Charles Membre 3 418 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Le bien-être animal en Belgique

En Wallonie, le Gouvernement a approuvé en deuxième lecture une batterie de mesures très novatrices : la reconnaissance du caractère sensible des animaux et de leurs besoins, l’interdiction de l’élevage de poules pondeuses en cages, de la détention de cétacés, de l’utilisation de poneys de kermesse…

Avec ce nouveau cadre législatif, la Wallonie est bien partie pour devenir championne européenne du bien-être animal. Mais il reste du pain sur la planche !

En Région bruxelloise, le Gouvernement a approuvé une interdiction des expériences sur les chiens, les chats et les primates. Cette décision répond à l’un des objectifs principaux pour cette législature. En plus de cela, les tests de sécurité et de formation (16 % du total des tests effectués) seront interdits dès le 1er janvier 2025, sauf en cas "d’absolue nécessité" et "d’absence d’alternative". C’est également à cette échéance que le Gouvernement bruxellois a annoncé vouloir réduire de 20 % le nombre d’expérimentations animales pour la recherche appliquée (11 % des tests).

Enfin, du côté de la Flandre, vous vous souvenez certainement de toutes les actions menées ces dernières années par GAIA contre l’élevage d’animaux à fourrure ? Pour donner du poids à cette demande d’interdiction, GAIA s'est associé à Jean-Claude Van Damme et Pamela Anderson. Ce combat est couronné de succès : vendredi, le Gouvernement flamand a approuvé une interdiction de l’élevage de visons ! Le 1er décembre 2023 au plus tard, tous les élevages en Flandre devront avoir mis la clé sous la porte.

Mais ce n’est pas tout : la Flandre a également décidé d’interdire la pratique du gavage pour la production de foie gras le 1er décembre 2023 au plus tard. 

Vous ne trouvez pas ça formidable ?

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Mak Marceau Membre 3 130 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Je suis pour que les animaux aient des droits et qu'ils soient protéger mais pour ce qui est de la nourriture, ils en ont moins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 19 698 messages
Greuh‚ 37ans
Posté(e)

Tant que ça ne vire pas au fanatisme anti produits animaux ça reste raisonnable, mais je suis moyennement optimiste, l'expérimentation animale reste quand même indispensable pour certains domaines comme la recherche médicale (sur le cancer par exemple)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Garalacass Membre 990 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Super! Mais  il est où le rapport avec la philo?

:D

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 6 305 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Bravo les Belges!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 10 289 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)

Quand je pense à toutes ces pommes de terre belges, condamnées à être écorchées vives et plongées dans de l'huile bouillante, rien que pour faire plaisir aux touristes ... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 418 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, The_Dalek a dit :

Tant que ça ne vire pas au fanatisme anti produits animaux ça reste raisonnable, mais je suis moyennement optimiste, l'expérimentation animale reste quand même indispensable pour certains domaines comme la recherche médicale (sur le cancer par exemple)

On est spéciste ou on ne l'est pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 10 289 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
il y a une heure, Francis-Charles a dit :

On est spéciste ou on ne l'est pas...

Que signifie le spécisme? Dire ou penser que les espèces vivantes ne sont pas égales devant la loi?

Si c'est ça, c'est seulement un fait : la réalité est spéciste, et elle le sera toujours!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 10 289 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)

A-t-on jamais vu une fourmi porter plainte contre l'humain qui a détruit sa fourmilière à l'aide d'un biocide?

Peut-on par exemple envoyer en prison un chat qui tue une souris? Ou un taureau qui tue un passant humain?

Tout ça est absurde. Il y a de façon intrinsèque des différences entre les espèces que la loi doit prendre en compte sous peine de devenir un grand n'importe quoi.

Qu'on dénonce certains mauvais traitements inutiles à la rigueur, mais jamais toutes les espèces n'auront les mêmes droits devant la justice.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 19 698 messages
Greuh‚ 37ans
Posté(e)
Il y a 6 heures, Francis-Charles a dit :

On est spéciste ou on ne l'est pas...

Précises ta pensée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 6 305 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)
Il y a 13 heures, Quasi-Modo a dit :

Que signifie le spécisme? Dire ou penser que les espèces vivantes ne sont pas égales devant la loi?

Si c'est ça, c'est seulement un fait : la réalité est spéciste, et elle le sera toujours!

Non c'est pas ça du tout. Le spécisme est une croyance. Repandue certes, mais une croyance.

"Le concept de spécisme a été forgé à partir du début des années 1970 par analogie avec les notions de racisme et de sexisme, dans le but de dénoncer une idéologie dominante, de la même manière que la notion de patriarcat a été reprise par le féminisme radical pour définir ce qui était jugé comme une idéologie omniprésente, invisible et à l'origine de diverses injustices. "

Modifié par ping

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 418 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 15 heures, Quasi-Modo a dit :

Que signifie le spécisme? Dire ou penser que les espèces vivantes ne sont pas égales devant la loi?

Si c'est ça, c'est seulement un fait : la réalité est spéciste, et elle le sera toujours!

Le spécisme est la considération que des membres d'une certaine espèce ont des droits moraux plus étendus ou supérieurs à ceux accordés à d'autres espèces, notamment la considération morale supérieure que les humains accordent à leur propre espèce, dans un contexte lié à l'éthique et à la philosophie des droits des animaux.

L'Homme est un animal "supérieur" (surtout en conneries diverses)..., mais il n'a pas  - sauf exceptions - de respect pour les autres animaux.

Les coutumes ancestrales restent de mise, mais heureusement, cela a tendance à bouger peu à peu dans le bon sens.
Un homme qui massacre un animal sera rarement condamné, j'en connais d'ailleurs un dans mon entourage qui est un vrai sadique animalier. Sa passion : le massacre des animaux, la chasse sur terre et en mer, et chez lui il gave des oies.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 10 289 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)

Je pense qu'il y a quand même une difficulté de taille si nous partions du principe que nous avions un droit égal à la vie : si on autorise les chats à tuer les souris sans les mettre en prison (par exemple) pourquoi l'humain n'aurait pas droit à tuer les souris lui aussi sachant qu'il est aussi un animal? Quel statut accorder aux nuisibles pour notre espèce (fourmis, mouches, mites, etc...) et comment défendrait-on l'interdiction de les tuer?

En outre, faut-il interdire les expérimentations animales qui permettent de sauver des vies humaines ?

De plus je pense que fondamentalement cette idée que l'humain est supérieur aux autres espèces est surtout gênante parce qu'elle suscite des discriminations. Mais une bête ne peut pas et ne pourra jamais porter plainte, ni même prendre conscience de sa situation de bête pour revendiquer des droits politiques ou porter une plainte. C'est tout de même une différence de taille avec le sexisme et le racisme!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 418 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 15 heures, Quasi-Modo a dit :

1 Peut-on par exemple envoyer en prison un chat qui tue une souris? Ou un taureau qui tue un passant humain?

2 Tout ça est absurde. Il y a de façon intrinsèque des différences entre les espèces que la loi doit prendre en compte sous peine de devenir un grand n'importe quoi.

3 Qu'on dénonce certains mauvais traitements inutiles à la rigueur, mais jamais toutes les espèces n'auront les mêmes droits devant la justice.

1 Le chat n'est pas un animal supérieur, et il agit par instinct.
Combien d'êtres humains sont blessés ou tués par un taureau chaque année, sauf parfois à Pamplune où des imbéciles courent après des taureaux lors des fêtes de San Fermín en juillet. Ou alors lorsqu'un taureau écorne un autre imbécile lors d'une corrida.

2 On parle de supprimer bientôt légalement le mot "race", et même si les différentes espèces continueront bien sûr d'exister, ce n'est pas une raison pour un être humain qui se croit intelligent de massacrer des espèces soi-disant inférieures.

3 Des millions d'animaux sont massacrés chaque jour de par le monde, notamment dans les abattoirs, et qui proteste en dehors des associations de défense des animaux ?

 

Il y a 10 heures, The_Dalek a dit :

Précises ta pensée

J'ai défini ce qu'était le spécisme ci-dessus (réponse à Quasi-Modo)...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 418 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, ping a dit :

Le spécisme est une croyance. Repandue certes, mais une croyance.

Le spécisme une croyance ? Quel est l'idiot congénital qui a pondu ça ? Il existe et il existera toujours des différences entre crustacés, mollusques, poissons, oiseaux, insectes, batraciens, reptiles, mammifères etc. Mais à l'heure actuelle, les mots spécistes et non-spécistes sont souvent utilisés par les défenseurs du monde animal pour pointer du doigt et condamner la maltraitance des animaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 6 305 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)
il y a 12 minutes, Francis-Charles a dit :

Le spécisme une croyance ? Quel est l'idiot congénital qui a pondu ça ? Il existe et il existera toujours des différences entre crustacés, mollusques, poissons, oiseaux, insectes, batraciens, reptiles, mammifères etc. Mais à l'heure actuelle, les mots spécistes et non-spécistes sont souvent utilisés par les défenseurs du monde animal pour pointer du doigt et condamner la maltraitance des animaux.

Des differences oui, c'est evident, mais difference ne veut pas dire que l'une est superieure à l'autre. Ex: Un homme est different d'une femme, ce qui ne veut pas dire qu'il est superieur et ayant des droit superieur à elle ? Si? Le spécisme est cette croyance en une superiorité et des droits naturels de l'homme sur toutes les autres espèces vivantes.

« Les mots « race » et « espèce » sont des termes aussi vagues l'un que l'autre que l'on utilise pour classifier les êtres vivants principalement sur la base de leur apparence. On peut faire une analogie entre les deux. La discrimination sur la base de la race, bien que tolérée presque universellement il y a deux siècles, est maintenant largement condamnée. De la même façon, il se pourrait qu'un jour les esprits éclairés abhorreront le spécisme comme ils détestent aujourd’hui le racisme. L'illogisme dans ces deux formes de préjugés est du même type. Si nous acceptons comme moralement inacceptable de faire souffrir délibérément des êtres humains innocents, alors il est logique de trouver inacceptable de faire souffrir délibérément des êtres innocents d'autres espèces. "

Modifié par ping

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 418 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 15 minutes, Quasi-Modo a dit :

1 Je pense qu'il y a quand même une difficulté de taille si nous partions du principe que nous avions un droit égal à la vie : si on autorise les chats à tuer les souris sans les mettre en prison (par exemple) pourquoi l'humain n'aurait pas droit à tuer les souris lui aussi sachant qu'il est aussi un animal? Quel statut accorder aux nuisibles pour notre espèce (fourmis, mouches, mites, etc...) et comment défendrait-on l'interdiction de les tuer?

2 En outre, faut-il interdire les expérimentations animales qui permettent de sauver des vies humaines ?

3 De plus je pense que fondamentalement cette idée que l'humain est supérieur aux autres espèces est surtout gênante parce qu'elle suscite des discriminations. Mais une bête ne peut pas et ne pourra jamais porter plainte, ni même prendre conscience de sa situation de bête pour revendiquer des droits politiques ou porter une plainte. C'est tout de même une différence de taille avec le sexisme et le racisme!

1 Personnellement, je ne tue ni les mouches ni les araignées, je les capture dans un verre et les remets dehors. Pourquoi ? Parce qu'elles ne m'attaquent pas. En revanche, j'ai été forcé d'éliminer récemment une colonie de puces parce qu'elles me mordaient les jambes. Là, il s'agit de légitime défense. Si quelqu'un vous agresse méchamment dans la rue, vous avez aussi le droit de vous défendre, et même si vous tuez la personne en question, vous aurez droit à des circonstances atténuantes s'il y a eu des témoins objectifs de la scène.

Si on devait mettre en prison les chats qui tuent des souris à l'occasion, ils seraient quasi tous en prison... Mais on ne peut comparer un chat avec un être humain qui - en principe - est capable de raisonner et de faire des choix éthiques, moraux, philosophiques.

2 Oui, pour moi, il faudrait. D'ailleurs, on a prouvé que les tests des médicaments sur animaux sont loin d'être à 100 % fiables. Ensuite, qu'on interdise d'abord les guerres entre humains, ça sauvera aussi des vies...

3 L'Homme de Neandertal pouvait-il revendiquer des droits politiques et porter plainte ? Non ? Ah bon, dans ce cas ce n'était qu'un pur animal... :-(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 10 289 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
il y a 17 minutes, Francis-Charles a dit :

1 Personnellement, je ne tue ni les mouches ni les araignées, je les capture dans un verre et les remets dehors. Pourquoi ? Parce qu'elles ne m'attaquent pas. En revanche, j'ai été forcé d'éliminer récemment une colonie de puces parce qu'elles me mordaient les jambes. Là, il s'agit de légitime défense. Si quelqu'un vous agresse méchamment dans la rue, vous avez aussi le droit de vous défendre, et même si vous tuez la personne en question, vous aurez droit à des circonstances atténuantes s'il y a eu des témoins objectifs de la scène.

 Si on devait mettre en prison les chats qui tuent des souris à l'occasion, ils seraient quasi tous en prison... Mais on ne peut comparer un chat avec un être humain qui - en principe - est capable de raisonner et de faire des choix éthiques, moraux, philosophiques.

Mais en quoi les puces (ou les fourmis, ou les mites, etc..) agiraient-elles moins par instinct en vous attaquant que le chat qui attaque et tue la souris?

Je suis d'accord que mettre les chats en prison au motif qu'ils aient tué une souris serait ridicule, mais précisément, cela montre que l'humain a des devoirs que les autres espèces n'ont pas. Et donc que moralement nous ne sommes pas à égalité avec les autres espèces (puisque nous aurions le devoir de ne pas les tuer alors que les animaux se tuent entre eux quotidiennement).

il y a 22 minutes, Francis-Charles a dit :

 2 Oui, pour moi, il faudrait. D'ailleurs, on a prouvé que les tests des médicaments sur animaux sont loin d'être à 100 % fiables. Ensuite, qu'on interdise d'abord les guerres entre humains, ça sauvera aussi des vies...

Sans doute qu'il y a toujours une part d'incertitude, mais il n'y a pas que les tests de médicament qui se déroulent sur les animaux je pense, la recherche est parfois plus subtile!

il y a 23 minutes, Francis-Charles a dit :

3 L'Homme de Neandertal pouvait-il revendiquer des droits politiques et porter plainte ? Non ? Ah bon, dans ce cas ce n'était qu'un pur animal... :-(

Non mais cela montre que l'humain possède un droit naturel que les animaux ne possèdent pas : celui de porter plainte, ou de s'associer, ou de lutter politiquement. Ce qui implique d'autres enjeux moraux que les animaux eux-mêmes.

Pour le moins cela montre qu'il y aurait tout de même une forme de supériorité de l'humain sur l'animal, puisque comme vous le dites en réponse au 1, l'homme est capable de raisonner, de faire des choix éthiques, moraux et philosophiques, par opposition au chat.

Donc il est impossible d'attendre moralement le même comportement de la part d'un humain et d'une bête! D'où une certaine forme de supériorité morale humaine (si nous avons plus de devoirs que les bêtes, je ne vois pas comment appeler ça autrement).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 418 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 20 minutes, ping a dit :

1 Des differences oui, c'est evident, mais difference ne veut pas dire que l'une est superieure à l'autre. Ex: Un homme est different d'une femme, ce qui ne veut pas dire qu'il est superieur et ayant des droit superieur à elle ? Si?

2 Le spécisme est cette croyance en une superiorité et des droits naturels de l'homme sur toutes les autres espèces vivantes.

3 « Les mots « race » et « espèce » sont des termes aussi vagues l'un que l'autre que l'on utilise pour classifier les êtres vivants principalement sur la base de leur apparence. On peut faire une analogie entre les deux. La discrimination sur la base de la race, bien que tolérée presque universellement il y a deux siècles, est maintenant largement condamnée. De la même façon, il se pourrait qu'un jour les esprits éclairés abhorreront le spécisme comme ils détestent aujourd’hui le racisme. L'illogisme dans ces deux formes de préjugés est du même type. Si nous acceptons comme moralement inacceptable de faire souffrir délibérément des êtres humains innocents, alors il est logique de trouver inacceptable de faire souffrir délibérément des êtres innocents d'autres espèces. "

1 L'homme n'est pas supérieur à la femme ? Légalement oui ou plus ou moins - du moins chez nous - mais dans le monde de tous les jours, c'est très différent. Vous avez vu des joueuses de foot lors de la Coupe du Monde ? Vous voyez des coureuses cyclistes dans le peloton au Tour de France ? Vous connaissez beaucoup de femmes qui travaillent dans les métiers du bâtiment, qui sont plombières ou bûcheronnes ? L'homme reste donc supérieur à la femme niveau force physique.

Ensuite, même chez nous, en Europe, les salaires des femmes restent inférieurs d'environ 16% par rapport à ceux des hommes et on ne compte qu'une femme pour trois hommes dans les conseils d’administration des entreprises européennes. Certains pays régressent même dans l'égalité des droits. On cite par exemple la Pologne, la Slovaquie et Malte. Et au Canada, les salaires des femmes sont inférieurs de 26% à ceux des hommes !

2 Si le spécisme était une simple croyance, quelle différence réelle entre un singe et une fourmi ?

3 Entièrement d'accord.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 3 418 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 7 minutes, Quasi-Modo a dit :

1 Mais en quoi les puces (ou les fourmis, ou les mites, etc..) agiraient-elles moins par instinct en vous attaquant que le chat qui attaque et tue la souris?

2 Je suis d'accord que mettre les chats en prison au motif qu'ils aient tué une souris serait ridicule, mais précisément, cela montre que l'humain a des devoirs que les autres espèces n'ont pas. Et donc que moralement nous ne sommes pas à égalité avec les autres espèces (puisque nous aurions le devoir de ne pas les tuer alors que les animaux se tuent entre eux quotidiennement).

1 Les puces, les mites, les insectes agissent aussi par instinct, comme tous les animaux. Mais l'être humain agit lui aussi parfois (ou même régulièrement) par instinct, notamment lors de relations sexuelles.

2 L'être humain a en effet des devoirs que les autres espèces n'ont pas. Mais justement, bien souvent, il passe outre de ses devoirs et de ses responsabilités.

il y a 14 minutes, Quasi-Modo a dit :

1 Non mais cela montre que l'humain possède un droit naturel que les animaux ne possèdent pas : celui de porter plainte, ou de s'associer, ou de lutter politiquement. Ce qui implique d'autres enjeux moraux que les animaux eux-mêmes.

2 Pour le moins cela montre qu'il y aurait tout de même une forme de supériorité de l'humain sur l'animal, puisque comme vous le dites en réponse au 1, l'homme est capable de raisonner, de faire des choix éthiques, moraux et philosophiques, par opposition au chat.

3 Donc il est impossible d'attendre moralement le même comportement de la part d'un humain et d'une bête! D'où une certaine forme de supériorité morale humaine (si nous avons plus de devoirs que les bêtes, je ne vois pas comment appeler ça autrement).

1 Des millions d'êtres humains à l'heure actuelle ne peuvent porter plainte contre une infamie, une injustice, une atteinte à leur intégrité et n'ont aucun droit politique. Ceux-là sont donc réduits à subir les choses, comme les animaux.

2 Certes, l'Homme dispose de privilèges dont les (autres) animaux sont dépourvus. Mais quand on parle de non-spécisme, cela signifie également que l'on devrait respecter les autres espèces et ne pas les considérer comme de simples objets.

3 Si l'être humain est capable d'afficher une supériorité morale par rapport aux autres espèces, ce qui est exact, qu'il essaie de le prouver en maintes circonstances.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité