Aller au contenu

Pervers narcissique ou simple connard ?


Messages recommandés

brooder Membre 1 252 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)

Est-ce le faîte de se sentir plus vieux, beau ou fort qui fait que beaucoup d'hommes aiment se regarder soi-même à travers les autres ?

En tout cas beaucoup y trouvent, semble t-il, un véritable bonheur.

Les femmes, en plus, aiment trouver ce type d'homme pour je ne sais quel jeu trouble de trouver un mâle qui leurs donnent l'exemple de la vulgarité masculine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
querida13 Membre 22 994 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Des coqs de village? Des hommes à femmes? Des avantageux à biscottos qui n'aiment qu'eux mêmes? (intermède musical:confidence pour confidences de Schulteis)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brooder Membre 1 252 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, querida13 a dit :

Des coqs de village? Des hommes à femmes? Des avantageux à biscottos qui n'aiment qu'eux mêmes? (intermède musical:confidence pour confidences de Schulteis)

Peut être tout ça mais j'ai l'impression qu'ils dominent la planète ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 22 994 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Disons que leur image survitaminée occupe fortement l'espace médiatique et artistique . Un peu comme celle de la grande fille mince et en forme(s).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brooder Membre 1 252 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)

Je n'en fais pas toute une histoire ... tant qu'ils me chient pas dans les bottes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 5 384 messages
Talon 1‚ 72ans
Posté(e)
il y a une heure, brooder a dit :

Est-ce le faîte de se sentir plus vieux, beau ou fort qui fait que beaucoup d'hommes aiment se regarder soi-même à travers les autres ?

Dès que les hommes vivent en société, ils se comparent. Comment savoir si je suis grand si je ne peux pas me comparer ? Ce phénomène se produit dès la petite enfance, quand on arrive à exprimer le "je", qu'on admet être un individu. Mais tous ne deviennent pas des gens de scène, qui n'éprouvent le bonheur que dans l'admiration des autres.

D'autre part, le regard des autres a évité beaucoup de méfaits. "C'est un grand malheur que de ne jamais être jugé par autrui." Socrate

Donc, votre proposition devrait être l'inverse : c'est par le regard des autres que l'on se sent vieux, beau, fort.

"Les hommes sont de mauvais juges d'eux-mêmes car leur jugement passe toujours par le filtre de leur amour-propre." Montesquieu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brooder Membre 1 252 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, Talon 1 a dit :

Dès que les hommes vivent en société, ils se comparent. Comment savoir si je suis grand si je ne peux pas me comparer ? Ce phénomène se produit dès la petite enfance, quand on arrive à exprimer le "je", qu'on admet être un individu. Mais tous ne deviennent pas des gens de scène, qui n'éprouvent le bonheur que dans l'admiration des autres.

D'autre part, le regard des autres a évité beaucoup de méfaits. "C'est un grand malheur que de ne jamais être jugé par autrui." Socrate

Donc, votre proposition devrait être l'inverse : c'est par le regard des autres que l'on se sent vieux, beau, fort.

"Les hommes sont de mauvais juges d'eux-mêmes car leur jugement passe toujours par le filtre de leur amour-propre." Montesquieu

Le regard d'autrui "bien viellant" est effectivement réconfortant.

Pour preuve, vous rappelez des formules de grands hommes qui ont traversés les siècles.

Maintenant, dans la "vraie" vie, il n'y a que des rapports de force ou l'on ne voie que la paille du voisin et pas notre poutre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 5 384 messages
Talon 1‚ 72ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, brooder a dit :

Maintenant, dans la "vraie" vie, il n'y a que des rapports de force ou l'on ne voie que la paille du voisin et pas notre poutre.

Je ne connais pas de fausse vie. 

"Les hommes vivant en groupe, avaient des relations plus soutenues. Ils se comparaient et s'appréciaient toujours plus. Ils organisaient des réunions, telles que danses et chants, et voulaient y paraître à leur avantage. La concurrence s'est établie pour obtenir la considération de la communauté. A partir de là, tout tort volontaire devint un outrage parce qu'avec le mal qui résultait de l'injure, l'offensé y voyait le mépris de sa personne souvent plus insupportable que le mal lui-même. Les vengeances devinrent terribles, et les hommes sanguinaires et cruels." JJ Rousseau

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brooder Membre 1 252 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)
il y a 13 minutes, Talon 1 a dit :

Je ne connais pas de fausse vie. 

"Les hommes vivant en groupe, avaient des relations plus soutenues. Ils se comparaient et s'appréciaient toujours plus. Ils organisaient des réunions, telles que danses et chants, et voulaient y paraître à leur avantage. La concurrence s'est établie pour obtenir la considération de la communauté. A partir de là, tout tort volontaire devint un outrage parce qu'avec le mal qui résultait de l'injure, l'offensé y voyait le mépris de sa personne souvent plus insupportable que le mal lui-même. Les vengeances devinrent terribles, et les hommes sanguinaires et cruels." JJ Rousseau

Que le "mal" dont souffre les hommes les conduisent à la démence collective, il n'y en a plus de doute.

Et ce "mal" dont l'on nous dit qu'il est "invisible" et à l'oeuvre sans aucun répit ni mesure dans toute nos démarches, nous le cultivons de nous-même à travers nos différentes fréquentations d'autrui.

Simple méconnaissance, inconscience, adhésion ... ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 5 384 messages
Talon 1‚ 72ans
Posté(e)
il y a 57 minutes, brooder a dit :

Que le "mal" dont souffre les hommes les conduisent à la démence collective, il n'y en a plus de doute.

Et ce "mal" dont l'on nous dit qu'il est "invisible" et à l'oeuvre sans aucun répit ni mesure dans toute nos démarches, nous le cultivons de nous-même à travers nos différentes fréquentations d'autrui.

Simple méconnaissance, inconscience, adhésion ... ???

C'est pour ça que les Stoïciens disaient qu'il n'existe qu'un seul bien : l'honnêteté. Avec d'autres prétendus biens, tels que le savoir, la richesse, la santé, le pouvoir, la beauté, etc... on peut faire le bien ou le mal. Pas avec l'honnêteté.

Nous ne choisissons rien, pas plus nos relations amicales. Nous croyons choisir, mais nous ne faisons qu'obéir à un besoin. Et nous agissons beaucoup comme des moutons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brooder Membre 1 252 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Talon 1 a dit :

C'est pour ça que les Stoïciens disaient qu'il n'existe qu'un seul bien : l'honnêteté. Avec d'autres prétendus biens, tels que le savoir, la richesse, la santé, le pouvoir, la beauté, etc... on peut faire le bien ou le mal. Pas avec l'honnêteté.

Nous ne choisissons rien, pas plus nos relations amicales. Nous croyons choisir, mais nous ne faisons qu'obéir à un besoin. Et nous agissons beaucoup comme des moutons.

... comme nous ne choisissons pas d'être mouton ou loup.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité