Aller au contenu

Dépression et anxiété: des médecins prescrivent du jardinage et la peinture


Messages recommandés

doug1991 Membre 2 954 messages
Forumeur alchimiste‚ 26ans
Posté(e)

Dépression et anxiété: des médecins prescrivent du jardinage et la peinture

De plus en plus de médecins du Royaume-Uni prescrivent à leurs patients atteints de troubles dépressifs ou anxieux de, tout simplement, se livrer à une activité comme le jardinage ou la peinture, a rapporté Global News».

http://www.journaldequebec.com/2018/04/08/depression-et-anxiete-des-medecins-prescrivent-du-jardinage-et-la-peinture

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
January Animatrice 33 867 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

Et je suis bien d'accord avec eux !  Jardiner ça veut dire être à l'extérieur déjà. Ensuite ça veut dire créer, établir une interaction, soigner, etc.. Il y a énormément de positif dans cette activité. 

Pour la peinture et toutes les autres "art-thérapies", je ne peux que recommander à 100 %. Toutes ces activités équivalent à "être acteur" dans son mieux-être, c'est très important :)  

En revanche, "en plus" d'une béquille médicamenteuse si elle s'avère vraiment nécessaire. 

 

 

  • Confus 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quality Membre 2 050 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Pour le jardinage, ils sont dehors et occupés  au lieu d'être cz eux à ruminer. Puis tu peux faire plus de rencontre à l'extérieur  (voir la vie (afin de leur redonner goût a la leur) comme les oiseaux, la nature..., des gens parfois d'où tu jardines... ) Et ce qui est pour la peinture ça sort leur créativité en plus de mettre de la couleurs dans leur esprit qui est torturé et blessé ça ne peut que faire du bien.

Tous ces moyens sont bons pour redonner un sens et goût à la vie.:bo:

Et pour le cerveau c'est très bon d'être dehors(ouvert aux autres et non sur soi) ce qui n'est pas le cas quand on est enfermé cz soi (enfermé dans sa tête, centré sur soi, sa personne )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fuck Them All Membre 3 185 messages
Superspermatozoïde‚
Posté(e)

Chaque année au printemps, les taux de suicide sont considérablement augmentés. On pourrait penser que c'est en hiver pour que l'on se suicide le plus et pourtant au Québec c'est au mois de février qu'il y a le moins de suicides. Il y a sans doute plusieurs causes à cela, d'abord en hiver on sort beaucoup moins et on manque de lumière mais aussi de vitamine D qui est apportée par le soleil, ainsi le retour du printemps ça nous oblige à quelques sorte à sortir d'avantage et à voir du monde, ceci peut être une épreuve pour certaines personnes isolées, et ça peut faire peur. D'autres part, au printemps la nature se transforme énormément, cette transformation/évolution marque véritablement la nouvelle année et certaines personnes ont l'impression de ne pas avancer dans leur vie et ceci peut être vu comme un échec. Je pense que pour éviter la déprime saisonnière il est en effet préférable de se confronter rapidement à la nature. Je sais que je suis assez sensible au changement des saisons, le changement d'heures peut déjà être difficile pour certaines personnes. Me concernant pour éviter de sombrer dans la dépression/déprime, je me remets au sport. J'ai la change de pratiquer deux sports plein-air : La course à pied et la natation. En hiver, je ne pratique aucune activité donc au printemps je me remets à courir en pleine nature (10 km par semaine environ) et donc me confronte à la lumière, et ça me permet de faire le plein de vitamine D. Plus tard avec la chaleur, je vais me remettre à la natation ou je nage chaque été dans un étang.

Le jardinage peut aider, mais ceci est perçu par certaines personnes comme un supplice car effort physique, mal de dos etc.. Je pense que déjà si les gens sortaient dans la nature, ce serait déjà pas mal.

Et pour les médocs, je dirais à éviter au maximum !!!! Les gens tombent très souvent dépendants des anti-dépresseurs, c'est une véritable drogue et qui peut être dangereuse dont on peut souvent se passer. Si ça aide certaines cellules de notre corps à se développer, ça en détruit d'autres utiles au passage... Un exemple tout frais, le témoignage de cette mère de famille qui a perdu son fils car il été dépendant aux médicaments, il a sans douté été traité trop jeune malheureusement et ne pouvait plus s'en passer... L'émission 7 à 8 de TF1 de dimanche passé si vous tente de voir ou revoir ceci.

Ou lire le livre de cette mère : https://www.culture.leclerc/livre-u/savoirs-u/medecine--paramedical-u/sante-publique---hopital-u/maman-ne-me-laisse-pas-m-endormir-9791032903483-pr

 

Evitez toutes ces merdes, il y a d'autres solutions...

Modifié par Fuck Them All
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 1 232 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, Quality a dit :

Pour le jardinage, ils sont dehors et occupés  au lieu d'être cz eux à ruminer. Puis tu peux faire plus de rencontre à l'extérieur  (voir la vie (afin de leur redonner goût a la leur) comme les oiseaux, la nature..., des gens parfois d'où tu jardines... ) Et ce qui est pour la peinture ça sort leur créativité en plus de mettre de la couleurs dans leur esprit qui est torturé et blessé ça ne peut que faire du bien.

Tous ces moyens sont bons pour redonner un sens et goût à la vie.:bo:

Et pour le cerveau c'est très bon d'être dehors(ouvert aux autres et non sur soi) ce qui n'est pas le cas quand on est enfermé cz soi (enfermé dans sa tête, centré sur soi, sa personne )

Enfermé chez soit à faire des gribouillis à acrylique sur les cartons collés de supermarché.

 

Plus sérieusement si par malheur tu dois subir une dépression, une vraie, tu ne seras probablement pas capable ni de bécher ton jardin si par hasard tu as la chance d'en avoir un .. Ni même la force de peindre ne serait ce que des gribouillis sur des cartons collés.

 

 

Arff l'article parle de troubles mentaux .. au secours !

Modifié par Sittelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 33 867 messages
©‚ 101ans
Posté(e)
Il y a 9 heures, Sittelle a dit :

Enfermé chez soit à faire des gribouillis à acrylique sur les cartons collés de supermarché.

Il semblerait que tu ne connaisses pas les cahiers luxueux de Johanna Basford.

Il y a 9 heures, Sittelle a dit :

Plus sérieusement si par malheur tu dois subir une dépression, une vraie,

Une vraie dépression ? Tu hiérarchises la souffrance ? Mmh..

L'article parle de troubles dépressifs.

Il y a 9 heures, Sittelle a dit :

Arff l'article parle de troubles mentaux .. au secours !

Oui et ? Peut être devrais-tu aller faire un tour du côté des adapei, leur principale activité, c'est le jardinage ! Alors "au secours", euh... Et que fait-on dans les UMD (oui j'ai bien dit les Unités pour Malades Difficiles) pour canaliser les énergies (quand il n'y a pas de danger naturellement) ? Et bien on les fait jardiner. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 1 232 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Umd je ne connais pas ..

 

Ce qui me fait bondir c est le raccourcit dépression trouble mentaux ..  et oui je fais une différence entre une dépression légère et une extrême ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 33 867 messages
©‚ 101ans
Posté(e)
il y a 21 minutes, Sittelle a dit :

Ce qui me fait bondir c est le raccourcit dépression trouble mentaux

Je ne l'ai pas lu comme ça. Moi j'ai lu d'un côté "troubles dépressifs" et de l'autre "troubles mentaux".

Quand on arrêtera de coller des étiquettes sur les gens ce genre de malentendus et ce genre de hiérarchisation de la souffrance n'aura plus cours. 

il y a 21 minutes, Sittelle a dit :

oui je fais une différence entre une dépression légère et une extrême ..

Pas moi. Un enfant de quatre ans qui vient de casser son jouet préféré : c'est la fin du monde pour lui.

Ce n'est pas une question de "maladie pire ou moindre" la souffrance, c'est une question de personne. Si je prends ton mal être peut être que je vais me tuer immédiatement, ou peut être que je me sentirais bien mieux dans mes pompes qu'avec mon propre mal être. 

C'est lorsqu'on écoute sur cette base de "pire ou moindre" que les gens se sentent rejetés et incompris, ou victimisés à outrance. On leur fait du mal.

 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 6 288 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Etre "normal" c'est aimer et travailler.

Sigmund Freud.

En fait jardinnage ou n'importe quelle autre activité qui plait à la personne et qui lui permet d'interagir avec le monde plutôt que de rester "enfermé" face à soi-même. Sans compter l'estime de soi, par exemple la fierté d'avoir fait pousser de jolies plantes.

« Mon jardin, c’est mon refuge. J’y vais quand j’ai plein de problèmes dans la tête, après je me sens beaucoup mieux. » « Lorsque je jardine, j’ai l’impression de mettre mes soucis en terre. » « En arrachant les mauvaises herbes, j’ai le sentiment de me débarrasser de mes pensées négatives. » « Jardiner m’apaise, je suis calme, je ne pense à rien. Je dirais même que lorsque je m’occupe de mon petit carré de terre, je fais ma thérapie ! »
« Refuge », « havre de paix », « lieu de ressourcement et de rencontre avec soi »…

Modifié par ping
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 1 232 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

January

Si tu le dis ..

As tu rencontré des personnes ayant accepté  la sismotéraphie  est qui n en on même pas eu qu'un infime mieux être ?

Moi j en ai côtoyer .et on est loin du chagrin d'un enfant ayant brisé un jouet .

Il n y a pas de petits ou de gros chagrin pour un enfant je te l'accorde.

Mais il y a bien des dépréssion légères et d'autre plus gravent qui auront besoin de tout l arsenal thérapeutique possible.

 

 

 

 

Modifié par Sittelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 33 867 messages
©‚ 101ans
Posté(e)
il y a 13 minutes, Sittelle a dit :

Mais il y a bien des dépréssion légères et d'autre plus gravent qui auront besoin de tout l arsenal thérapeutique possible.

Quelle est la base de ton affirmation ? Les causes ? L'exacte qualification de la maladie examens à l'appui etc (ce qu'on ne sait pas faire) ?  Ce que dit la personne qui vit sa souffrance ? 

Qu'est ce qui, toi, te permettrait de qualifier une dépression de légère ou sévère ? 

il y a 13 minutes, Sittelle a dit :

As tu rencontré des personnes ayant accepté  la sismotéraphie 

Oui. Certains en retirent un bénéfice, d'autres non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 6 288 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, January a dit :

Quelle est la base de ton affirmation ? Les causes ? L'exacte qualification de la maladie examens à l'appui etc (ce qu'on ne sait pas faire) ?  Ce que dit la personne qui vit sa souffrance ? 

Qu'est ce qui, toi, te permettrait de qualifier une dépression de légère ou sévère ? 

 

Je pense qu'on pourrait dire qu'une dépression, se solutionnant rarement en "prenant sur soi", devient de plus en plus profonde au fil du temps. Plutôt que depression légère ou sévère il s'agirait alors de depressions traitées à temps ou pas. J'ai remarqué que contrairement à la souffrance physique les personnes attendent souvent que la souffrance psychique depassent le seuil du supportable pour aller consulter. C'est dommage. Un peu comme si on attendait pour aller chez le dentiste que l'os de la machoire soit attaqué et infecté, alors que, pris à temps, ça se soigne très bien.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 1 232 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 12 minutes, January a dit :

Quelle est la base de ton affirmation ? Les causes ? L'exacte qualification de la maladie examens à l'appui etc (ce qu'on ne sait pas faire) ?  Ce que dit la personne qui vit sa souffrance ? 

Qu'est ce qui, toi, te permettrait de qualifier une dépression de légère ou sévère ? 

Oui. Certains en retirent un bénéfice, d'autres non.

Moi je ne me permets pas de poser un diagnostique .je n ai pas de compétences ni de  formation en médecine .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 33 867 messages
©‚ 101ans
Posté(e)
à l’instant, Sittelle a dit :

Moi je ne me permets pas de poser un diagnostique .je n ai pas de compétences ni de  formation en médecine .

Rien à voir avec un diagnostic. 

D'après toi qu'est ce qui fait la gravité de la dépression ? C'est ça la question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 1 232 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, ping a dit :

Je pense qu'on pourrait dire qu'une dépression, se solutionnant rarement en "prenant sur soi", devient de plus en plus profonde au fil du temps. Plutôt que depression légère ou sévère il s'agirait alors de depressions traitées à temps ou pas. J'ai remarqué que contrairement à la souffrance physique les personnes attendent souvent que la souffrance psychique depassent le seuil du supportable pour aller consulter. C'est dommage. Un peu comme si on attendait pour aller chez le dentiste que l'os de la machoire soit attaqué et infecté, alors que, pris à temps, ça se soigne très bien.

Sauf que pour mon cas personnel je n'ai pas été capable de m'en rendre compte ..

J ai payé....des moins d hôpital psy a me gaver de antidépresseurs par perfusion ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 33 867 messages
©‚ 101ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, ping a dit :

Je pense qu'on pourrait dire qu'une dépression, se solutionnant rarement en "prenant sur soi", devient de plus en plus profonde au fil du temps. Plutôt que depression légère ou sévère il s'agirait alors de depressions traitées à temps ou pas. J'ai remarqué que contrairement à la souffrance physique les personnes attendent souvent que la souffrance psychique depassent le seuil du supportable pour aller consulter. C'est dommage. Un peu comme si on attendait pour aller chez le dentiste que l'os de la machoire soit attaqué et infecté, alors que, pris à temps, ça se soigne très bien.

Je suis d'accord, le temps sans soins aggrave les choses et les gens attendent souvent d'être au fond du puits pour réagir. Comme dans beaucoup d'autres domaines, il faudrait tordre le cou aux idées reçues, sur les psys, la médication etc... Egalement sur certaines "valeurs" stupides qui empêchent certains de se montrer "faibles". 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 1 232 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

January est ce que tu pourrais expliquer la notion de mvictimologie ?

Parce qu cela m'avait paru logique dans tes interventions précédentes et maintenant plus du tout ...

Donc je pense avoir mal comprit ce que cela englobe ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 33 867 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

Le centre de victimologie est dédié aux victimes d'événements traumatiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sittelle Membre 1 232 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 41 minutes, January a dit :

Le centre de victimologie est dédié aux victimes d'événements traumatiques.

Ah donc c est bien ce que j avais comprit au départ . 

La tournure des discutes m a fait pensé que je me trompais ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité