Aller au contenu

La Permaculture


Messages recommandés

Lowy Membre 481 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

''La permaculture, c’est une démarche, une philosophie. Le but est de prendre soin de la nature, des Hommes et de partager équitablement. » Autrement dit : concevoir des cultures, des lieux de vie autosuffisants et respectueux de l’environnement et des êtres vivants. Comment ? En s’inspirant du fonctionnement des écosystèmes et des savoir-faire traditionnels. Une éthique, et beaucoup de bon sens.''

https://reporterre.net/Ca-y-est-J-ai-compris-ce-qu-est-la-permaculture

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Mak Marceau Membre 3 045 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Bonne nouvelle que certain tente de faire ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 18 393 messages
Pantin contestataire‚ 73ans
Posté(e)

ça ressemble un peu à une secte, tout ce système là :o° 

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 8 504 messages
scientifique‚
Posté(e)
il y a une heure, PINOCCHIO a dit :

ça ressemble un peu à une secte, tout ce système là :o° 

Non pas forcément. Je pratique un peu la permaculture dans mon potager mais je ne suis pas barbu, chevelu, je n'ai pas de pantalon de velours ni de sabots de bois. et je n'ai pas peur d'ajouter parfois un fongicide en cas de besoin ni un poignée d'engrais minéral à l'automne ! 

L'idée de la permaculture bien tempérée consiste en 4 règles simples :

- Veiller à ce que le sol ne soit jamais ou rarement à nu mais recouvert soit par des cultures complémentaires soit par des végétaux en paillage.

- déranger le moins possible le sol par le labour qui inverse les couches d'organismes vivants en apportant de l'oxygène aux anaérobies et qui enfouit les bactérie aérobies, tout le contraire de la situation naturelle ! Cependant je laboure la parcelle à pommes de terres pour que celles-ci grossissent dans un sol très meuble.

- mélanger les diverses plantes pour que l'odeur de l'une chasse les insectes de l'autre en respectant certaines intolérances. Carotte et poireau dégagent des odeurs hostiles au parasite de l'autre...

- ne pas tasser le sol par piétinement. Le sol est aéré par les lombrics et éventuellement par des "coups de fourche" en guise de "labour pour faire rentrer un peu l'ait et assouplir le sol .

Avec ces quatre règles on fait travailler notre cerveau qui anticipe et le biotope qui ne demande que ça.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 18 393 messages
Pantin contestataire‚ 73ans
Posté(e)
il y a 33 minutes, Répy a dit :

Non pas forcément. Je pratique un peu la permaculture dans mon potager mais je ne suis pas barbu, chevelu, je n'ai pas de pantalon de velours ni de sabots de bois. et je n'ai pas peur d'ajouter parfois un fongicide en cas de besoin ni un poignée d'engrais minéral à l'automne ! 

L'idée de la permaculture bien tempérée consiste en 4 règles simples :

- Veiller à ce que le sol ne soit jamais ou rarement à nu mais recouvert soit par des cultures complémentaires soit par des végétaux en paillage.

- déranger le moins possible le sol par le labour qui inverse les couches d'organismes vivants en apportant de l'oxygène aux anaérobies et qui enfouit les bactérie aérobies, tout le contraire de la situation naturelle ! Cependant je laboure la parcelle à pommes de terres pour que celles-ci grossissent dans un sol très meuble.

- mélanger les diverses plantes pour que l'odeur de l'une chasse les insectes de l'autre en respectant certaines intolérances. Carotte et poireau dégagent des odeurs hostiles au parasite de l'autre...

- ne pas tasser le sol par piétinement. Le sol est aéré par les lombrics et éventuellement par des "coups de fourche" en guise de "labour pour faire rentrer un peu l'ait et assouplir le sol .

Avec ces quatre règles on fait travailler notre cerveau qui anticipe et le biotope qui ne demande que ça.

Voilà une bonne explication qui me fait connaitre ce genre de culture, je vois que tu es un spécialiste convaincu, je laisse donc la secte de côté :D 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gattaca Membre 638 messages
Forumeur forcené‚ 58ans
Posté(e)

De ce que j'en avais vu dans le film-reportage " Demain " , aucune mécanisation n'est possible. Et comme écrit dans le lien de Reporterre, la rentabilité n'en est pas le but. Deux éléments qui auront du mal à s'imposer face à l'intensif productiviste. C'est un voeu pieu d'imaginer que 7 milliards et plus d'individus seront nourris de cette façon. La permaculture restera une méthode marginale, malgré ses atouts.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
apis 32 Membre 4 772 messages
68tarde même pas repentie‚ 64ans
Posté(e)

Pour moi, la permaculture, que je découvre pas à pas, c'est tout un art de vivre. Le jardin y occupe une place importante,  mais dans un ensemble : Comment se nourrir, aménager son espace de façon esthétique et favorable à la biodiversité.

C'est aussi une organisation systémique qui tend à satisfaire la paresseuse que je suis: Chaque action que j'accomplis sert plusieurs éléments du système, et quand je peux, je fais même faire le travail par les éléments du système eux même. Quand je nettoie ma piscine, j'enrichis de nouvelles zones de culture.

Quand j'aurai mon poulailler à roulettes, les poules me donneront des oeufs, nettoieront et fertiliseront d'autres espaces...

Je mène plutôt une vie de sauvage solitaire, alors la secte, ce n'est pas pour moi non plus : Je lis, échange, observe, expérimente et fais mon petit bonhomme de chemin à ma façon !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lowy Membre 481 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Il y a 21 heures, apis 32 a dit :

Pour moi, la permaculture, que je découvre pas à pas, c'est tout un art de vivre. Le jardin y occupe une place importante,  mais dans un ensemble : Comment se nourrir, aménager son espace de façon esthétique et favorable à la biodiversité.

C'est aussi une organisation systémique qui tend à satisfaire la paresseuse que je suis: Chaque action que j'accomplis sert plusieurs éléments du système, et quand je peux, je fais même faire le travail par les éléments du système eux même. Quand je nettoie ma piscine, j'enrichis de nouvelles zones de culture.

Quand j'aurai mon poulailler à roulettes, les poules me donneront des oeufs, nettoieront et fertiliseront d'autres espaces...

Je mène plutôt une vie de sauvage solitaire, alors la secte, ce n'est pas pour moi non plus : Je lis, échange, observe, expérimente et fais mon petit bonhomme de chemin à ma façon !

C'est le principe, je crois: la patience de l'observation, la découverte de ce qui sert à quoi tout en se documentant sur les besoins possibles pour toutes les espèces.

Il y a 21 heures, Gattaca a dit :

 C'est un voeu pieu d'imaginer que 7 milliards et plus d'individus seront nourris de cette façon. La permaculture restera une méthode marginale, malgré ses atouts.

Amen.

(et peut être que ça sera possible en changeant de méthodes et en boostant les écosystèmes ...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité