Aller au contenu

Rapport Villani sur l'Intelligence Artificielle...


Tequila Moor

Messages recommandés

Sérial Banneur, `, 49ans Posté(e)
Tequila Moor Sérial Banneur 13 211 messages
49ans‚ `,
Posté(e)
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 81 746 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

Première réunion de travail du comité sur l'impact pour les travailleurs, comment aider les chauffeurs de taxi à se reconvertir ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 152ans Posté(e)
Crabe_fantome Membre 37 644 messages
Maitre des forums‚ 152ans‚
Posté(e)
il y a 26 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Première réunion de travail du comité sur l'impact pour les travailleurs, comment aider les chauffeurs de taxi à se reconvertir ?

D'après le rapport, tout ce qui est lié au transport (avec la santé, l'environnement et la défense). ça implique de repenser aussi le train (qui devrait être le plus facile à transformer) et les poids lourds, je crois que c'est Tesla qui teste déjà ses transporteurs sans chauffeur. Un transport en commun qui peut tourner 24/24 en total sécurité pour moins cher, si mon gamin voulait faire chauffeur routier je vais plutôt lui proposer de faire allumeur de réverbères ou sabotier. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Jedi pas oui, jedi pas no, 29ans Posté(e)
Jedino Membre 47 925 messages
29ans‚ Jedi pas oui, jedi pas no,
Posté(e)
Il y a 7 heures, Crabe_fantome a dit :

D'après le rapport, tout ce qui est lié au transport (avec la santé, l'environnement et la défense). ça implique de repenser aussi le train (qui devrait être le plus facile à transformer) et les poids lourds, je crois que c'est Tesla qui teste déjà ses transporteurs sans chauffeur. Un transport en commun qui peut tourner 24/24 en total sécurité pour moins cher, si mon gamin voulait faire chauffeur routier je vais plutôt lui proposer de faire allumeur de réverbères ou sabotier. 

L'avion est un moyen de transport quasiment autonome (et qui pourrait l'être, c'est davantage une façon de ne pas inquiéter les personnes à bord qu'une impossibilité technique), le train est très en retard sur la question.

Mais en effet, routier est un métier qui risque d'être menacé rapidement sur les grands axes autoroutiers. Le reste n'est pas encore géré, la complexité est trop grande pour l'instant, les humains étant indisciplinés et parfois impulsifs.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Administrateur, Clyde Barrow, 39ans Posté(e)
Caez Administrateur 20 454 messages
39ans‚ Clyde Barrow,
Posté(e)
Le 29/03/2018 à 06:57, Jedino a dit :

L'avion est un moyen de transport quasiment autonome (et qui pourrait l'être, c'est davantage une façon de ne pas inquiéter les personnes à bord qu'une impossibilité technique), le train est très en retard sur la question.

Mais en effet, routier est un métier qui risque d'être menacé rapidement sur les grands axes autoroutiers. Le reste n'est pas encore géré, la complexité est trop grande pour l'instant, les humains étant indisciplinés et parfois impulsifs.

Le gros problème pour l'intelligence artificielle reste les failles de sécurité.

Si un pilote est dans l'avion, il reste la possibilité de passer en mode manuelle et de reprendre le contrôle. S'il n'y a plus de pilote, ce n'est pas possible.

Il y a les même cas / risques pour le reste

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Jedi pas oui, jedi pas no, 29ans Posté(e)
Jedino Membre 47 925 messages
29ans‚ Jedi pas oui, jedi pas no,
Posté(e)
Il y a 4 heures, Caez a dit :

Le gros problème pour l'intelligence artificielle reste les failles de sécurité.

Si un pilote est dans l'avion, il reste la possibilité de passer en mode manuelle et de reprendre le contrôle. S'il n'y a plus de pilote, ce n'est pas possible.

Il y a les même cas / risques pour le reste

Ce n'est que l'un des soucis, en effet, mais il est plus que réel. Je reste toutefois sceptique : les pilotes sont actuellement dans une relation homme-système, ils en dépendent, et je me demande dans quelle mesure ils sont encore capables de piloter entièrement en manuel. Le problème existe, je pense, déjà aujourd'hui malgré les pilotes. Ca va même plus loin puisque si c'est à un moment paisible du trajet, qu'ils ne sont pas forcément au plus haut de leur attention, et qu'un tel problème arrive, le temps de comprendre la situation, de comprendre quelles sont les éventuelles solutions, de faire le bon choix, et le temps d'appliquer les bonnes actions à la situation, dans un espace de temps qui est rarement au-delà de la minute avant le retour à terre, disons que le problème est presque semblable avec ou sans pilote.

L'autre problématique majeure est de faire accepter aux passagers de se laisser porter par une machine : la confiance qu'une personne peut mettre dans un programme ne va pas à ce point-là pour l'heure, et c'est l'un des principaux freins justifiant de garder un pilote à bord. On a davantage confiance, pas toujours à raison, en un humain qu'en un programme. Les cas de réussite où le pilote fait un choix qui est le bon sont nombreux, les cas où son choix est le mauvais aussi alors que la machine proposait un plan d'action plus raisonnable.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×