Rendez-vous au Manoir de Gravetye, West Sussex

mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)

dés de100=25

Recommandant son âme à Dieu Zerline fermait les yeux en attendant l'assaut final... Comme rien ne venait, elle osa ouvrir un oeil puis l'autre....

.

Ils était là, tous assis en rond sur leur petit derriére ,la queue sagement rangée devant les pattes ,apparamment dans l'expectative.... si les uns paraissaient fachés, les autres avaient plutot l'air sympas ( enfin autant qu'un rat peut l'être...)

De toute évidence il y avait dans cet incident une dimension qui échappait à Zerline.

-Messieurs les rats si vous avez un message à me communiquer je vous écoute...

.

Mais qu'est ce que je raconte???voila maintenant que je parle à des rats......

Son esprit terre à terre se défendait encore contre cette "chose"irrationnelle.... pourtant elle sentait peu à peu se diluer son esprit critique..... il allait bien falloir en passer par leur volonté.....qui se concentrait dans leur regard....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

"Ya vous savez que c'est toujours un plaisir de discuter avec une belle femme tels que vous"chuchote Otto de tels façon que la lame du scalpel ne tranche pas sa gorge .

"Mais de quel groupe parlez vous à la fin ?"

"J'ai du mal à comprendre et votre scalpel ne m'aide pas à reflechir "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Akumu Membre 1 398 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

...et toi mon ami Raymond tu fais des chauchemars ?... tiens ! regarde toc toc c'est la carte postale que je t'avais achetée en angleterre avant qu'elle ne tombe d'une de mes poches pour se salir dans la boue.... toc toc toc Odette n'est pas méchante pourtant... vous êtes infirmière, vous avez l'air gentille... madame Levasseur, enchanté je suis Lucien Pafour... feukingue freugue... TOC TOC TOC TOC !!!

Lucien transporté aux pays de rêves, sursaute dans son lit. "Quelqu'un tape à la porte de ma chambre ou seraient-ce mes rêves qui me font entendre ces bruits ?" pense-t-il.

TOC TOC TOC TOC TOC

Maintenant Lucien est sûr, il y a bien une personne derrière sa porte qui cherche à le réveiller. Il se lève, s'enveloppe malhabilement dans sa robe de chambre, et ouvre sa porte...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gatre Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
;) salut tout le monde

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
New comer Membre 1 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Les derniers mots prononcés par Sir Goodman semblaient conclure la conversation qu'ils venaient d'avoir. Hyades avait encore tant de questions sans réponses, il ne voulait pas en rester là mais savait que s'entêter ne servirait à rien. Il les regarda tous deux quitter la pièce sans protester.

Il repensa aux mots de Sir Goodman: "des sentinelles". Pouvait-il en être une? Quelles qualités étaient-elles requises pour en être? Il arpenta nerveusement la chambre, passa la main sur sa nuque pour se masser, espérant ainsi chasser la douleur qui le faisait doucement chanceler. Il avait connu pire, se dit Hyades, se rappelant les coups qu'il avait reçu plus jeune au Cameroun. Cela lui sembla un petit peu loin, mais il ne voulait pas oublier.

Hyades retira de son coup le pendentif qu'il tenait de sa mère. Il dit doucement en pensa à elle: "Dis-moi ce que je dois faire..."

N'attendant pas vraiment de réponse, il soupira lourdement puis se dirigea vers son lit, il se dit qu'il était préférable pour lui de se réposer. "Je dois être au meilleur de mon état pour ce vernissage, pensa Hyades, j'aurai peut-être des réponses..."

" Le manoir Gravetye, Neville Pembroke, j'ai hâte de vous rencontrer..." Ce sont les derniers mots qu'il prononça avant de s'endormir, le pendentif à la main.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Huan Membre 2 591 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

@Zerline: tu te rends compte que tu étais complètement absorbé par leurs regards hypnotiques... à tel point que tu as juste le temps d'apercevoir le dernier disparaître sous le rideau... Tu es en sueur, agenouillée et tremblante, dans le noir...

@Otto: "Tsss, tsssss fait Carmelia... Cessez de gigoter comme un asticot car je pourrais être tenter de voir si coupé en deux, vous continueriez à vous tortiller". Elle effleure ta poitrine de ses mains étonnamment glacées et émet un petit gloussement de satisfaction.

"Carmelia, je t'en prie! puisque Monsieur le Comte voulait un document authentique nous allons lui donner... Quoi de mieux qu'une scarification sur le torse du vrai symbole afin que vous puissiez à jamais le comparer avec toutes les contrefaçons qui circulent? Qu'en pensez vous?"

@ Lucien: "Bonsoir tout le monde, Rhhhhhhhhhhhoooooooaaaaaaaaa...." Un personnage débraillé et exhalant une odeur âcre d'alcool et de sueur te salue en soufflant dans une langue de belle-mère et en éructant élégamment... "Ah ben nan, c'est pas là... désolé Mister..." Il repart en titubant vers la prochaine chambre...

@ Hyades: lorsque tu fermes les yeux, une sensation d'apaisement t'envahit. Tu te sens léger, à tel point qu'il te semble léviter... Calme, tranquilité... Tes songes te conduisent sur la mer, une mer plane... Tu es sur le dos et tu contemples les constellations. Tu n'es pas un expert mais tu ne les reconnais pas...

Et puis soudain, la mer se froisse et des milliers de petites facettes tremblotantes apparaissent... Tu es happé vers le haut... ta vision se voile, les étoiles forment soudain des traits de lumière autour de toi... Tu traverses un nuage de particule, tu croises des corps célestes gigantesques. Tu assistes à la naissance d'une étoile ou du moins il te semble qu'une étoile pourrait naître de cette façon mais après combien de millions d'années?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)

C'est alors que Zerline se rendit compte qu'elle ne fixait plus le regard des rats mais les deux interrupteurs en cuivre du mur d'en face..... hypnotisée ...le bas du lourd rideau de velours rouge frissonna .....elle aperçu une longue queue de rat se retirer discretement..... la piéce était vide....

oui! oui! Zerline était sûre de n'avoir pas révé! tremblante elle enfila le peignoir de bain de l'établissementet, descendit au bar oû elle "emprunta"une bouteille de whisky qu'elle "liquida" consciencieusement :

Au moins pensa t'elle, si je vois des rats je saurais pourquoi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Huan Membre 2 591 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

@Zerline: Le garçon te regarde avec un oeil torve mais manifestement l'heure tardive le rend conciliant... Il astique un shaker chromé depuis bientôt 5 minutes... Dans le bar, personne. D'ailleurs, tu n'as croisé personne lors de ta descente... Tu frissonnes... car le garçon te fixe toujours, le shaker à la main...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)

-A mais il y en a marre qu'il me fixe avec sa face de rat ce serveur;.... les rat pour ce soir j'en ait soupé, d'ailleurs comme c'est drôle on dirait qu'ils sont deux..... le whisky, hic, combien d' année d'âge? hic je remonte dans ma chambre avant qu'il y en ait plein le bar hic......des serveurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Akumu Membre 1 398 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Lucien regarde l'homme s'éloigner dans le couloir, s'aidant de chaque mur pour avancer. Après avoir réajuster sa robe de chambre, il descend au bar.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)

Lucien se dirige vers l'ascenseur, l'esprit encore engourdi par le sommeil et le pas hésitant car les lumières de l'étage ne veulent pas fonctionner. Tout en marchant, il essaye d'attacher sa robe de chambre mais le n¿ud ne semble jamais vouloir tenir en place et à chaque pas, il se dénoue. Amusé, Lucien lâche un petit rire mais n'abandonne pas. Il réalise soudain que le couloir est incroyablement silencieux et que son rire résonne sur les parois des murs. Toujours occupé avec sa ceinture, il entend alors un chuchotement. Il dresse l'oreille et reconnaît son prénom « Lucien, par ici...». La voix provient d'un petit angle que forme l'ascenseur avec un autre couloir. Lucien se dirige vers la voix, tout en rattachant pour la énième fois sa ceinture mais son geste s'interrompt au fur et à mesure qu'il reconnaît le visage qui apparaît dans la pénombre. Raymond se tient devant lui, débraillé, livide, les yeux cernés, les traits déformés par la peur. Il tient entre ses mains un paquet volumineux, extrêmement volumineux.

- Lucien, Dieu soit loué! ça fait des jours que je te cherche! Tu as recommencé Lucien, mais regarde je les ai toutes récupérées, seulement ils sont aprés nous maintenant, il faut se cacher.

Et Raymond tend le paquet à Lucien. Lucien remarque alors que le paquet suinte d'un liquide chaud et...et que les mains de Raymond sont recouvertes d'une substance poisseuse.

Raymond ajoute : Bon anniversaire Lucien. L'ascenseur s'ouvre et on entend une voix : Lucien Pafour, chambre 118, allez y en douceur, il est peut être dangereux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Otto semble serieusement embetté (on l'eut été à moins ) :"Vous rendez vous compte de ce que vous comptez faire Madame et vous monsieur allez vous laisser cette amazone dechainée me scarifier de la sorte " .

"Voyons croyez vous reelement qu'apres l'episode de tout à l'heure je n'avais pas pris quelques dispositions pour me proteger .Toujours est il que s'il m'arrive quoique se soit votre ordre en patira soyez en certain ."Sur quoi il esquisse un sourir .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
madoka Membre 5 163 messages
Mexican pig‚ 42ans
Posté(e)

" Petite péronnelle ?!!" s'exclame Marishka son esprit encore embrumé de sommeil et d'alcool hésitant entre peur et colère...

"Mais qu'est-ce qui vous prend, Fletcher ? Vous êtes devenu fou mon ami !! Et puis tout d'abord, je n'ai absolument pas fouillé dans vos dossiers ! Ce n'est tout de même pas de ma faute si votre bureau est dans un tel état de capharnaüm qu'au moindre geste des photos de corps estropiés jaillissent de partout !!"...

Marishka se redresse un peu sur ses oreillers fixant le canon de fusil toujours pointé sur elle... Elle passe une main dans ses cheveux et rajuste un peu sa robe qui dans son sommeil a légèrement glissé sur sa poitrine...

"Encore heureux que cette chère Zerline ne m'ai point mise au lit à moitié nue, la situation aurait été fort génante." pense-t-elle avec un soupir...

Puis elle reprend d'un ton qu'elle espère calme et détaché : "Bon cher monsieur Fletcher... Inutile de s'énerver, cela n'avance à rien, nous le savons tout les deux... Alors que me voulez au juste ainsi au milieu de la nuit..."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Huan Membre 2 591 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

@Marishka: à mieux y regarder, tu constates que quelquechose semble bouger sous la chemise de Fletcher, au niveau du ventre. Entre deux boutons de chemise effectivement, une forme cylindrique molle et légèrement luisante se faufile... idem de l'une des manches de chemises... et de l'autre... Tu cherches tes dés dans la table de chevet et tu me fais 3 d100 à la suite...

@Otto: "Nuire à la socitét théosophique, vous n'y pensez pas... C'est plutôt elle qui va vous nuire.... Mais puisque vous avez des vélléités de confrontation, nous allons varier les plaisirs". Carmelia désangle lentement tes pieds puis tes mains toujours sous la menace du scalpel...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
madoka Membre 5 163 messages
Mexican pig‚ 42ans
Posté(e)

jet de d100 = 15 - 54 - 57

Marishka observe avec une épouvante grandissante ces choses dégoutantes ramper sous la chemise de Fletcher et pousse un sourd gémissement étranglé et horrifié...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

"Bien nous serons mieux pour discuter ainsi, quoique votre scalpel soit toujours present est il vraiment indispensable? .....Voyons regardez moi pensez vous vraiment que je puisse si facilement que ça vous fausser compagnie "Sur quoi ses yeux se portent sur sa jambe en acier .

"Je n'ai pas dit que j'allai nuire à votre ordre j'ai simplement précisé que j'avais pris des mesures dans l'eventualité ou il m'arriverait quelque chose comme mourir egorgé par un scalpel par exemple .Il ne tient qu'à vous d'agir dans ce sens pour découvrir en quoi consiste ces mesures ."

Modifié par Acharon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Huan Membre 2 591 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

@Marishka: Tu esquives un premier tentacule qui vient de se saisir du corps inerte qui gisait à côté de toi, un autre, de justesse, qui tente de te saisir à la cheville... Le dernier s'enroule autour d'un des ornements de la tête de lit et l'arrache dans un craquement (note tes réussites en esquive)... Le fusil de Fletcher tombe à terre... Fletcher n'est plus Fletcher... mais un corps informe aux multiples appendices filiformes... Peu à peu ton esprit prend conscience de l'énormité de la situation (un petit d100 encore)...

@Acharon: Carmélia se recule lentement et regagne avec l'inconnu la pénombre de la pièce...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Huan Membre 2 591 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

@Zerline: Alors que tu quittes le bar, tu jettes un regard en arrière et constate la disparition du barman... Dans le hall, personne, ce qui est étonnant pour un hôtel de ce type où il y a invariablement une activité nocturne... Par les baies vitrées, tu constates que le brouillard s'est emparé de la ville et tu n'y vois goutte... Tu t'aprêtes à emprunter l'escalier mais tu es pris de vertige lorsque que tu contemples la perspective de la montée... L'escalier semble faire des kilomètres et les murs forment des angles étranges... Quand enfin tu arrives en haut, tu te retournes mais une obscurité dense masque la volée de marches... Un léger brouillard recouvre le tapis rouge qui mène à ta chambre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

"Voila qui est mieux je ne vous propose pas de vous asseoir j'imagine que la fébrilité de votre assistante ne s'adaptera que fot mal au confort d'un de ces fauteuils .

J'ai cru comprendre que vous aviez quelques griefs envers moi mais je n'en ai pas exactement compris le sens .Votre société connait mon but j'ai eut la franchise de ne point vous la cacher cependant voyez y plutot la lubbie d'un militaire desoeuvré.Je ne sais trop à quel groupe vous m'associez sachant que j'appartiens à toutes les sociétés et à aucune mais peut etre pourriez vous partagez avec moi vos soupçons à mon egard que je puisse au mieux les dissiper "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
madoka Membre 5 163 messages
Mexican pig‚ 42ans
Posté(e)

Jet de d100 = 30

Marishka pousse cette fois un cri perçant dont la vigueur l'étonne elle-même. " Mais qu'est-ce que c'est que cette chose répugnante et visqueuse ? Une nouvelle recrue de Staline ?" pense Marishka en un éclair avant de se jeter au bas du lit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant