Rendez-vous au Manoir de Gravetye, West Sussex

Huan Membre 2 591 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

Voilà, dans cette vieille salle de cinéma de la rue Quincampoix, au coeur des Halles, dans les brumes d'un quartier qui s'endort sur ses ruelles où semblent encore résonner le tumulte de la journée... 2 silhouettes marchant côte-à-côte, clopin clopan, remontant l'allée centrale bordée de strapontins de velour grenat... Ce sont vos 2 projectionnistes, Renée Veux et Hubert An qui vont vous projeter dans les années folles, en 1924, 2 ans après la découverte de Toutankhamon par Howard Carter... en espérant que ce ne sera pas un nanar...

Après toute une série de réclames (que vous pouvez découvrir en revenant sur les précédents sujets dédiés aux Jeux de rôles), le noir complet... et puis le rai du projecteur...

Septembre 1924, Paris. Dans la cohue qui caractérise la capitale de l'après guerre, le destin de quelques uns va se figer et une main invisible les faire converger. Ils n'en sont pas conscients et c'est peut être mieux ainsi...

J'inaugurerai demain le sujet avec les premiers tours de jeu donc merci aux joueurs de patienter encore. Pour les NPC, ça viendra aussi ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Huan Membre 2 591 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

16 septembre 1924. Paris toujours.

Situation de mes personnages:

-Zerline: domiciliée au 122, rue du Faubourg St Honoré, appartement de son illustre patronne.

-Otto Von Marlsberg: en visite sur Paris et résidant dans un Hôtel sur le Bd Beaumarchais.

-Lucien: vient d'arriver de Toulon en gare de Lyon.

Objectif des 3 personnages: se rendre au manoir de Gravetye, West Sussex, le 20 septembre pour un vernissage confidentiel sur invitation ou engagement d'un certain SNP. L'un y va pour le plaisir, un autre pour assouvir ses recherches personnelles et le dernier pour travailler.

-Zerline il te reste à faire valider ton visa (des petits jets avec Reves, genre diplomatie, marchandage etc...)

-Idem pour Otto + quelques recherches (explique en MP à R)

-Lucien a tous ses papiers en règle suite à l'intervention de Maître Stockwell que certains d'entre vous connaissent déjà. (oui Lucien, tout est allé trés vite, tu n'as pas vu la journée passer. Paris c'est fou!)

Départ de Gare du Nord le 18 au matin. Je vous rappelle que vous ne vous connaissez pas et il est donc peu probable que vous vous interpeliez sur le quai comme de bons vieux amis. ça viendra mais pas là. ;)

C'est Rêves qui va prendre le relais et je vous laisse le soin de lui apporter quelques éclaircissements nécessaires sur votre parcours

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)

Le jeu débutera le 18 septembre pour certains en Gare du Nord, pour d'autres à Calais...

16 septembre...

Hyades vient d'arriver à Paris accompagné de Constance de Russac (ndlr: la femme du médecin, voir fiche du perso). Ils doivent tout deux se rendre à Londres pour un petit séjour d'agrément. Une rencontre - qui ne semble pas due au hasard - dans le train qui les menait vers Paris a quelque peu modifié leur programme. Les démons du passé ayant semble t-il mystérieusement refait surface¿

Elise, qui vit actuellement à Rouen, travaille sur son dernier livre. Toutefois, elle vient de recevoir une offre qu'elle n'a pas pu refuser. Elle s'apprête donc à partir pour l'Angleterre où ses talents d'écrivain vont être mis à l'épreuve.

Arthur a reçu la visite d'un étrange énergumène qui lui propose une transaction farfelue. Sa curiosité l'emportant sur son scepticisme, il a accepté de se rendre à l'invitation du dénommé Sir Pembroke. Juste pour voir de quoi il en retourne.

Marishka ! Ah Marishka ! Une soirée haute en couleurs vient de s'achever dans sa demeure de Fontainebleau. Ayant eu vent du vernissage par une de ses bonnes amies, elle décide de s'y rendre, attirée par les quelques belles pierres qui y seront présentées et qui semblent manquer cruellement à sa collection. Ses relations avec Lady Carter (l'épouse d'Howard Carter) lui ayant facilement ouvert les portes de cette réception très privée.

Nos quatre compères doivent tous prendre le bateau qui part pour Douvres le 18 septembre...bien entendu, ils ne se connaissent pas encore...

Modifié par reves-vengeurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)

18 septembre, rue de Dunkerque. Le soleil encore timide éclaire les 23 statues qui ornent la façade de la Gare du nord et ses destinations prestigieuses : Paris, Londres, Berlin, Varsovie, Amsterdam, Vienne, Bruxelles¿le rêve taillé en quelques lettres dans la pierre ¿

Sous les colonnes du majestueux édifice, plusieurs silhouettes se pressent pour rejoindre leur train. Une fois engouffré dans les lieux, c'est une véritable ville qui s'agite sous les yeux du voyageur : vendeurs de journaux, bistrots, cireurs, porteurs, vendeurs de produits régionaux mais aussi pickpockets, trafiquants, policiers en civil, prostituées.

Au milieu de tout ce brouhaha, la Pacifique 231 à destination de Londres, et ses superbes flancs couleur chocolat au liseré jaune (une subtile référence à la casaque de l'écurie des Rothschild) attend patiemment ses passagers.

Un rapide coup d'¿il au tableau d'affichage permet de suivre son parcours :

Paris-Nord : Dep : 8h20

Calais : Arr :11h41

Dep : 12h50

Douvres : Arr : 13h20

Dep : 13h55

Londres-Victoria :15h30

Le contrôleur est sur le quai et attend lui aussi.

le plan du train.

plantrain02kg1.jpg

Les voyageurs s'installent (et les joueurs aussi donc, à vous donc de franchir les portes de cette grande gare...). ;)

Modifié par reves-vengeurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)

La main sur la poignée de la porte, Zerline jette un dernier regard sur la luxueuse entrée de l'appartement de Coco Chanel.....Elle part somme toute courir l'aventure......

Le chien lui fait un petit clin d'oeil complice, enfin croit elle.... une bise sur la truffe, histoire de dire au revoir à quelqu'un... et elle claque la porte.

Elle décide de passer par la place Vendôme, où elle a quelques chances de trouver un taxi en maraude .Tiens justement !!!!!!

-SVP chauffeur, Gare du Nord.

Le hall est en pleine effervescence, salle des pas perdus, où Zerline ne perdra pas les siens.....

Elle éconduit, d'un sourire, un trop entreprenant porteur, et suit la foule vers les quais.

Le nez en l'air elle cherche ce qui pourrait ressembler à une Pacific 230....

Ouah!!! ça ne peut être, que ça!!!!

Pour un peu elle caresserai les flancs de la machine...... mais gantée de blanc, la main reste indécise, en suspension.....

C'est alors, que comme dans un rêve elle est prise en charge par le controleur et en moins de temps qu'il faut pour le dire, se trouve, étourdie et heureuse dans son compartiment, place 23.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Akumu Membre 1 398 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Article 224 - The High Contracting Parties waive reciprocally all repayment of sums due for the maintenance of prisoners of war in their respective territories Lucien répète la phrase à voix haute, tout en marchant vers la garde du Nord. Il voudrait savoir comment dire "article 224" en anglais, dans son livre "Traité de Paix avec l'Allemagne", qui contient une première partie en français et une seconde en anglais, les chiffres sont écrits en chiffres, et ça l'ennuie beaucoup ; madame Levasseur, son hôte parisienne, lui a appris quelques-uns ce matin en buvant son café "ouane, tou, sri, fore..." Peut-être dans le train, il aura l'opportunité se retrouver près d'une personne qui pourra l'aider. Le souvenir de madame Levasseur est bien chaud dans sa mémoire, il espère la revoir à son retour, elle est gentille madame Levasseur.

La gare du Nord est grande, Lucien ouvre son livre page 17, il saisit le billet de la French Line. "1ère classe place 17". Tous ces trains facent à lui ! De temps à autres, quelques fumées blanchâtres envahissent la gare, Lucien s'amuse à imaginer des animaux, comme il le fait souvent allongé sur le sable à Toulon en regardant les timides nuages traverser lentement le ciel.

"Un long train marron avec liseré jaune" lui a dit madame Levasseur hier soir, "je le voyais souvent à l'époque où mon feu époux vendait des marrons chauds à l'entrée de la gare".

Après avoir posé sa valise, Lucien regarde par la vitre du wagon les voyageurs hésitants, pressés pour certains, d'autres sûrement plus habitués, tapant le talon sur le ciment des quais. Sa cheville lui fait un peu mal, c'est vraiment idiot être ainsi tombé en montant dans le train, mais heureusement le contrôleur était près de lui, et lui a évité une chute plus lourde de conséquences.

J'aime voyager en train, pense Lucien... pourvu que je ne vomisse pas trop dans le bateau.

Modifié par Akumu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
madoka Membre 5 163 messages
Mexican pig‚ 42ans
Posté(e)

« Mais dépêchez-vous un peu Maurice !!! Ce que vous pouvez être empoté mon pauvre !! »

Marishka s’arrêta enfin devant le quai où attendait la rutilante pacifique 231…

Son humeur s’améliora considérablement et elle s’exclama : « Ah !! Maurice !! J’adore vraiment voyager dans ces magnifiques engins… Je ne m’en lasse pas !! »

Elle marcha d’un pas plus tranquille le long des voitures permettant au pauvre Maurice qui portait le lourd bagage de reprendre un peu son souffle.

« C’est cette voiture-ci, madame. » se risqua-t-il à murmurer lorsque Marishka dépassa l’entrée de la voiture première classe.

Celle-ci se retourna, d’abord étonnée puis le fusilla du regard et répliqua : « Mais bien évidemment Maurice !! Me croyez-vous donc aveugle !! Mais qu’attendez-vous donc pour vous occupez de mon bagage ! Pour quoi croyez-vous donc que je vous paye !! Non mais vous voulez peut-être que je m’en occupe moi-même ! »

« Euh non madame pas du tout… » répondit-il avant de se précipiter dans le train.

Marishka monta à sa suite puis le congédia d’une petite tape et d’un sourire ayant apparemment complètement oublié son esclandre d’il y a à peine une minute.

Elle traversa d’un pas chaloupé la voiture et finit par identifier la place 19. Elle enleva son excentrique chapeau en soie verte assortie à sa robe de voyage et salua d’un bref mouvement de tête le jeune homme bien pensif qui était assis juste en face d’elle…

« Tiens » se dit-elle « Il est borgne le pauvre, je me demande ce qui a bien pu lui arriver. »

Et assise dans son confortable fauteuil, elle laissa son imagination débordante imaginer toute sorte de scénario plus romanesques les uns que les autres...

Modifié par madoka

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

La temperature douce de ce mois de septembre expliquerait elle en partie l'atmosphere langoureuse qui regnait alors à Paris ce 18 septembre 1924?Toujours est il que chaque passant du boulevard magenta que ce soient ces couples marchant mains dans la main sourires aux levres ou ces enfants porteurs de manuels scolaires neufs avançant lentement sur le chemin de l'ecole, l'esprit encore ennivré par les dernieres olympiades venaient nourrir ce bonheur apathique de ce tableau d'apres guerre .

Or il est des tableaux dont le genie provient d'un minuscule détail, qui ,sans en bousculer la structure en change neanmoins la signification profonde .

Et la nature ayant horreur du vide s'est appliquée à user de tels procédés par l'entremise de l'Histoire dans ce boulevard magenta

Ce minuscule détail avait une grande taille pour une faible carrure cernée par un costume noir .L'ensemble etait pareil à ces ombres ques les derniers rayons du soleil s'appliquent à etendre une derniere fois ,comme pour mieux consacrer leur disparition prochaines et leur regne futur .

Tel un danseur de valse il emcombrait le boulevard de sa marche à trois temps avec un effort visible , tachant avec sa canne de bois au pomeau d'argent de compenser l'inevitable mesentante de la chaire et de l'acier .

Cependant l'odyssée du comte Otto von Marlsberg se faisait sans encombre jusqu'a la gare du Nord .Les passant d'abord interdits s'ecartaient subitement à son approche, voulant inconsciement, par ce pas de coté, ecarter de leur vie ce spectre de la guerre .

Les yeux à la teinte d'acier d'Otto arreterent un moment de fixer ses pensees pour se poser sur le taxi qui l'atendait avec sa malle .

"Voici votre malle monsieur , la ballade a été bonne ?"

Le comte sortit un billet de sa poche comme seule reponse et le tendit au chauffeur de taxi .

Il prit sa malle et la fit glisser grace à ses roulettes le long de la gare jusqu'au monstre d'acier qu'est le pacific 231 dans lequel il s'engouffra .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
New comer Membre 1 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Arrivée à la gare:

Hyades resta figé un instant à la vue du spectacle qu'il avait devant lui. Il eut en mémoire les descriptions des halls que faisaient les romanciers dans ses nombreuses lectures. Pendant quelques minutes, il oublia les démons qui le minaient depuis quelques jours et se retrouvait tel un enfant découvrant un nouveau jouet. Ses yeux étaient agards de curiosité. Il souriait et riait de bon coeur à toutes les scènes insolites qui se présentaient à eux.

Constance à ses côtés fut apaisée en voyant Hyades séduit par la folie du lieu. La vieille dame parut dès lors plus enjouée que lui, elle était si excitée à l'idée du voyage qu'ils allaient faire qu'elle exécuta quelques pas de valse en plein milieu du hall de la gare. Des jeunes filles s'arrêtèrent un instant, amusées par le spectacle que donnait Constance. Hyades leur sourit, gêné. Elles lui rendit son sourire en continuant leur chemin. Soudain, Constance l'attrapa par le bras. Il se raidit pensant qu'elle l'entraînerait à danser avec elle mais cela ne fut pas le cas. Elle lui dit: " Tu verras, ce voyage nous fera beaucoup de bien." Hyades se détendit un peu. Elle demanda au jeune porteur qui les accompagnait de les conduire au quai du Pacifique 231.

Leurs bagages entrés, ils montèrent en voiture. Constance suivie par Hyades, souriait aux différents passagers déjà assis à leurs places. Dans leur compartiment, le regard de Hyades se posa sur un chapeau follement excentrique sur les genoux d'une jeune dame. Ils trouvèrent leurs places: Hyades était assis à la place n° 18 et Constance à la 20.

Constance salua et gratifia ses voisins (la jeune femme au chapeau et un jeune homme) de son plus beau sourire, Hyades fut plus discret et se contenta de salutations courtoises.

Ils s'installèrent l'un en face de l'autre. En attendant le départ, Hyades regardait avidemment par la fenêtre comme pour ne rien manquer du moment qu'il était en train de vivre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Huan Membre 2 591 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

I'm back again!!!

Pour ceux qui prennent le train, jetez-moi 1 dé à 6 faces.

On: Prêts à embarquer? L'heure du départ est imminente. Le chef de Gare remonte le quai d'un pas autoritaire en direction de la locomotive, créant une zone de sécurité entre les wagons et la foule d'accompaganteurs qui se bousculent pour pouvoir faire un signe aux voyageurs...

Modifié par Huan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

En arrivant à ma place 24 je demande poliement à la femme installé place 23 :"Je vous prie de m'excuser mais je suis assis place 24 si vous pouviez ......

Pour Huan mon score est 2

Modifié par Acharon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)

Faites Monsieur....... dit Zerline en lui décochant un sourire( le sourire passe partout 5eme de sa panoplie)

Elle à cependant remarqué la démarche quelque peu chaotique du passager et propose de lui ceder la sienne.....

.". Ainsi, vous serez peut être plus à l'aise pour vous mouvoir"

En fait elle voit l'occasion de s'installer prés de la fenêtre , d'oû elle pourra voir défiler le paysage.....

En experte elle jauge rapidement l'individu, à cause du léger accent et des éffluves de la célebre eau 1811 de Cologne, elle en déduit qu'il est Allemand

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
madoka Membre 5 163 messages
Mexican pig‚ 42ans
Posté(e)

Toujours plongée dans ses pensées, Marishka se demande quel temps il peut bien faire à Londres...

pour huan : mon score est 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

"Je vous remercie de votre sollicitude mademoiselle cependant je vous ferai remarquer que vous pourriez vous meme etre amenée à vous lever lors de ce voyage m'obligeant corrolairement à faire de meme ."

Un sourir bienveillant nait sur son visage (il vient de s'apercevoir de son manque de tact )et ajoute :

De plus je ne puis ,en eternel amoureux de vos terroirs (j'indique la fenetre de la main ) que decliner votre offre genereuse fraulein "

Modifié par Acharon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)

Pour Huan aux des j'ai 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Otto finis par s'assoir en lançant un dernier coup d'oeil à la jeune femme à coté de lui(" elle est plutot jolie" pensa t'il )puis s'en detourne pour plonger son regard dans les pages de son magasine l'illustration ".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Huan Membre 2 591 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

Triple sifflet sec et strident... la voiture vibre sous l'impulsion puissante de la 231... Peu à peu le train s'extirpe des vapeurs de Gare du Nord et atteint sa vitesse de croisière... http://pacificvapeurclub.free.fr/images/231G558AVD.jpg

Un agent de ligne en uniforme noir, trés élégant récite son message de bienvenue et énumère les principaux arrêts: Amiens,... Boulogne et enfin Calais.

"...nous allons vous servir un petit déjeuner. Passez une trés agréable journée".

Une minute plus tard, un autre agent dispose les petits déjeuners sur chaque table agrémentés d'un petit bouquet de fleurs.

Voici l'intérieur de la voiture aménagé différemment:

http://www.rpsi-online.org/images/351_inside4.jpg

Heure: env 9h00

Température ext approx: 20°

Temps: couvert mais clair (comme sur la photo)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)

Amiens, Boulogne, Calais, c'est presqu'aussi excitant que s'il déclinait les noms des principales capitales Européennes.....pense Zerline dont le seul voyage jusqu' a présent à été de prendre le PLM Jusqu'a Paris.

Son voisin toujours plongé dans l'Ilustration semble ignorer son plateau, Zerline lance un joyeux

" bon appétit"

L'homme sursaute..... elle tempére son effet d'un sourire.... voyons, voyons, lequel

"engageant"( le 3eme sur sa liste)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

"Was ?ah pardon mademoiselle je vous souhaite un bon appetit egalement "dit il en relevant la tete subitement .Il decide de lacher un moment son article (qui traitait de la future mise en service de la premiere autoroute du monde en Italie sur le trajet Milan- Varese annoncé pour le 22septembre 1924) pour fixer son regard sur le sourire charmant de sa voisine puis sur l'attrayant plateau repas .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Akumu Membre 1 398 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Après s'être assoupi quelques instants, le front collé à la vitre du wagon, Lucien sursaute, se frotte l'¿il et salue la charmante personne installée face à lui en lui adressant quelques mots courtois.

"Je suis fortement désolé" dit-il, "et dois vous paraître être un bec-cornu ainsi installé gauchement sur mon siège."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant