Aller au contenu

Recul planétaire sans précédent pour la forêt


doug1991

Messages recommandés

Membre, Troll Rural, 30ans Posté(e)
doug1991 Membre 6 037 messages
30ans‚ Troll Rural,
Posté(e)

Recul planétaire sans précédent pour la forêt

Alors que la planète semble de plus en plus en danger, la surface forestière, ses poumons, a diminué comme jamais en 2016, à cause des incendies et des activités humaines. Avec de préoccupantes conséquences à la clé.

http://www.republicain-lorrain.fr/france-monde/2017/10/27/recul-planetaire-sans-precedent-pour-la-foret

C’est l’équivalent de la surface de l’Italie, soit 30 millions d’hectares, qui a disparu en une année. L’ONG Global Forest Watch a révélé en début de semaine les chiffres de la perte de la surface forestière sur Terre en 2016. Et ils sont assez alarmants car le record a été battu. Mais c’est surtout l’augmentation de 51 % par rapport à 2015 (20 millions d’hectares de forêt en moins) qui interpelle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 41 179 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

Avec un corollaire important l'absence de barrières face au vent d'où emballement des courants d'air qui deviennent vite des tempêtes .

Je me souviens d'un épisode de mon enfance: la forêt avait tellement brûlé que la reforestation avait été décrétée cause nationale.

Les gamins des écoles avaient été déplacés en bus affrété par la municipalité sur des lieux incendiés: on nous avait prêté  des petites pelles et on nous a donné de petits arbrisseaux à planter (quatre , bien espacés d un mètre cinquante.) Cela n'a pas pris plus de deux heures aller/retour;Mais le nombre d'enfants déplacés a réussi à reboiser une colline. Nous avons reçu plusieurs cours sur la nécessité d'entretenir et de protéger la forêt.

Une expérience à remettre en pratique?

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, scientifique, Posté(e)
Répy Membre 20 399 messages
scientifique,
Posté(e)
Il y a 2 heures, querida13 a dit :

Avec un corollaire important l'absence de barrières face au vent d'où emballement des courants d'air qui deviennent vite des tempêtes ....

Avec ou sans forêts, il y a des tempêtes !

En revanche, là où il y a de la forêt, la dégradation du sol par la tempête est bien moindre. C'est bien pour cette raison que l'on a planté des forêts sur les dunes côtières de la façade atlantique pour préserver l'arrière pays des embruns salés et des grains de sable.

À une moindre échelle, les nombreuses haies des pays de bocage, évitent la verse des blés en ralentissant le vent près du sol. Mais cela ne modifie en rien les veines de vent tempétueux passant à plus de 10 à 50 m et au-delà.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 41 179 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

Et la biodiversité en prend un coup, moins d'arbres=moins d'animaux=moins d'insectes,=moins d'oiseaux=moins de champignons les rayons uv  qui tapent davantage sur le sol et le cuirassent suivant les endroits où la forêt disparaît, perte de fertilité du sol car la  couche d'humus est emportée par les orages avec possibilité de glissements de terrains.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×